Victimes de la chiropratique

 

Donald Paulin

 

Les victimes de la chiropratique (Victims of Chiropractic ou V.O.C.) est un réseau de support et un bureau central pour de l'information fiable sur les dangers et les marottes de la chiropratique. Nous sommes liés intimement avec Quackwatch, avec le National Council Against Health Fraud, et avec la National Association for Chiropractic Medicine (un groupe réformiste de chiropratique). Notre étendue éducationnelle inclut aussi les renseignements fondamentaux de la psychologie du charlatanisme et de la vulnérabilité humaine. Le V.O.C. a été fondé en 1991 par George W. Magner, III, auteur de Chiropractic: The Victim's Perspective [1]. J'ai pris la direction en 1997, peu avant le décès précoce de Magner de cancer du colon.

Risques de négligence professionnelle

Peter J. Modde, D.C., un chiro qui s'est prononcé sur les défauts de la chiropratique dans les années 1970, prévenait que:

La chiropratique est basée sur une théorie erronnée. Ses pratiquants
ne sont pas formés adéquatement dans le diagnostic, et la plupart
ne connaissent pas les limites de leurs connaissances. . . .
 
Puisque les chiros sont licenciés comme "médecins," la gens prennent
pour acquis qu'ils "vont être diagnostiqués médicalement de
façon appropriée." Les patients assument aussi que si leur condition
dépasse l'expertise de la chiropratique, qu'ils vont être référés à
un pratiquant approprié. . . . Plus le patient se fie sur le chiro pour
un diagnostic de sa condition, plus il va être vulnérable. Les patients
qui consultent des chiros comme médecins de première ligne, soit
parce qu'ils ne savent pas autrement, ou qu'ils été échaudés par la
médecine conventionnelle, courent les plus grands risques [2].

En 1995, Modde a écrit un livre volumineux au sujet de ses expériences en investiguant plus d'une centaine de cas de négligence professionnelle par des chiros. Dans le livre, il conclut que la formation des chiros aurait été améliorée, mais que de sérieux problèmes demeuraient [3].

Le système éducationnel de la chiropratique a continué à s'améliorer mais demeure inférieur de façon marquée à la formation médicale [4]. De plus, plusieurs écoles persistent à prêcher une "philosophie" à leurs élèves qui les influencent de s'égarer.

La V.O.C. appuit l'utilisation de manipulation appropriée de la colonne vertébrale basée sur des preuves d'efficacité, mais s'oppose au charlatanisme et à la pseudo-science qui sont prévalents chez les chiros. Les problèmes encourrus incluent:

 

Pour comprendre l'étendue du côté sombre du la chiropratique, je suggère la lecture du livre de Magner et de communiquer avec moi si vous avez été victime.

Rérérences

1. Magner GW. Chiropractic: The Victim's Perspective. Amherst, New York:
Prometheus Books, 1995.
2. Modde PJ. Malpractice is an inevitable result of chiropractic philosophy
and training. A chiropractor charges: Chiropractic is based on a false
theory and its practitioners are inadequately trained in diagnosis. Legal
Aspects of Medical Practice, February 1979, pages 20-23.
3. Chiropractic Malpractice. Del Mar, Calif.: Hanrow Press, 1985.
4. Nelson CF. Chiropractic: Scope of practice. Journal of Manipulative &
Physiological Therapeutics16:488-497, 1993.

_____________

Mr. Paulin, qui est instituteur, un protecteur du consommateur, et une victime lui-même, peut être rejoint à Victims of Chiropractic, 10049 San Juan Court, Fountain Valley, CA 92708. Telephone (714) 962-8683.

Cet article a été revisé le 27 juillet, 2008. Traduction mise à jour le 9 fév. 2010.

Retour à la page d'accueil