La vulnérabilité au charlatanisme

 

Stephen Barrett, M.D.

 

Malgré l'état avancé de la science médicale, beaucoup de personnes ayant des problèmes de santé se tournent vers des méthodes douteuses. Face à la perspective d'être accablés par une souffrance chronique, des difformités, ou par la mort, beaucoup de personnes sont tentées d'essayer n'importe quoi qui offre un soulagement ou un espoir. Les malades en phase terminale, les vieillards et plusieurs minorités culturelles sont spécialement vulnérables à la fraude et au charlatanisme relié à la santé. Beaucoup de personnes intelligentes et instruites sont attirées vers des méthodes ou procédures inutiles croyant que n'importe quoi est meilleur que rien. Les victimes du charlatanisme habituellement ont un ou l'autre des points faibles suivants:

Manque de méfiance

Plusieurs personnes croient que si quelque chose est publié dans les médias, ça doit être vrai, qu'on ne permetrait pas aux médias de publieer de choses fausses. Les gens ont aussi tendence à croire ce que les autres leur disent au sujet de leurs expériences personnelles. Plusieurs croient que toute déclaration reliée à la santé qui parait dans les médias doit être véridique, et beaucoup sont attirés par des promesses de solutions rapides à leurs problèmes, sans douleur, ou sans médicaments. Les médias véhiculent beaucoup de renseignements faux et trompeurs dans les annonces, les reportages, les livres et les programmes de radio et télévision. Les nouvelles sont souvent "sensationnalistes". Très souvent, elles stimulant de faux espoirs ou sèment la peur. Beaucoup de réalisateurs de programmes de radio et de télé qui font la promotion de croyances douteuses en santé disent qu'ils le font comme divertissement et ne sont pas tenus moralement d'en vérifier la véracité.

On croit à la magie

Certaines personnes se font prendre par des promesses d'une solution facile à leur problème. Ceux qui achètent les livres de diète a la mode les uns après les autres tombent dans cette catégorie.

Confiance aveugle

Certains sont aisément convaincus par la promesse d'une solution facile à leur problème. Le personnes qui achètent toute publication sur la perte de poids font partie de cette catégorie.

Confiance exagérée

Malgér l'avis de P.T. Barnum de "ne jamais essayer de battre quelqu'un dans son expertise" ('never try to beat a man at his own game'), il demeure que des gens croient qu'ils en savent plus que les chercheurs scientifiques ou d'autres experts en ce qui a trait à l'efficacité d'une méthode.

Le désespoir

Beaucoup de personnes face à un problème de santé sérieux que les médecins ne peuvent pas résoudre deviennent assez désespérées assez pour essayer presque n'importe quoi qui stimule l'espoir. Plusieurs victimes de cancer, d'arthrite, de sclérose en plaques, et de SIDA sont vulnérables à ce chapitre. Certains gaspillent tout ce qu'ils ont pu économiser durant leur vie dans la recherche d'une "guérison." Beaucoup de personnes souffrent de malaises chroniques, douleurs ou d'autres inconforts pour lesquels la médecine conventionnelle ne peut offrir ni un diagnostic précis ni un traitement efficace. Plus la condition persiste, plus la personne devient vulnérable aux promesses de guérison. Beaucoup de personnes dans cette catégorie tombent entre les mains de médecins qui posent des diagnostics "à la mode" comme l'hypoglycémie, "l'hypersensibilité au candida," ou "l'allergie aux multiples produits chimiques." La peur du rejet social ou du vieillissement (les rides, la perte de cheveux et d'acuité sensorielle, la diminution de la puissance sexuelle, et l'incontinence) peuvent aussi faire déraper les individus.

Désaffection

Certaines personnes se sentent profondément antagonistes envers la médecine scientifique mais sont attirées vers les méthodes présentées comme "naturelles" ou autrement non-conventionnelles. Elles peuvent aussi avoir une méfiance marquée vis-à-vis la profession médicale, l'industrie de l'alimentation, les compagnies pharmaceutiques, et les agences gouvernementales.

Texte vérifié et corrigé par Georges André Tessier le 22 oct. 2003. Il a été revisé au site original le 20 janv., 2005. Revision traduite que le 18 nov., 2013.

Retour à la page d'accueil