logo
Accueil » Ressources » Opinions

Opinions

Cette rubrique a pour but d'offrir à ceux et celles qui le désirent d'exprimer leurs réactions suite à nos conférences ou sur un sujet d'actualité. À la différence du forum, les textes publiés dans cette section ne sont pas présentés sous la forme de discussions libres, mais d'articles plus ou moins élaborés, visant à refléter les opinions diverses sur ces mêmes sujets. On peut y participer en écrivant à


Réchauffement 4

4- Activités humaines et réchauffement, des faits et évidences scientifiques pour comprendre !

Dans le débat sur le réchauffement climatique, est-ce qu’on peut vraiment choisir entre réchauffement ou refroidissement pour qualifier le comportement actuel de la moyenne globale des températures ? Non, il faut analyser les arguments scientifiques pour y voir clair et adopter une seule position conséquente. 

Suite : document PDF.

Lire plus...

Réchauffement 3

3- Les dénigreurs trompent la réalité du réchauffement

L’émission Les Années lumière a fait le point ce 31 octobre 2010 sur les arguments des « sceptiques » du climat, et parmi les personnes interrogées, Yves Gingras évaluait que les partisans d’un refroidissement climatique ne constituaient qu’une minorité. Or, en sciences ce n’est pas le fait d’occuper une position minoritaire qui est un en soi un gage de fausse hypothèse qu’il faut rejeter automatiquement, c’est plutôt la force des arguments utilisés qui fera qu’elle gagnera ou non des défenseurs.

Suite : document PDF.

Lire plus...

Réchauffement 2

2- Esprit critique, où es-tu ?

Dans son livre « L’imposture climatique ou la fausse écologie », Claude Allègre accuse le GIEC :

« Dans le système de distribution mondialisé et chaotique des informations dans lequel nous sommes plongés, il est maintenant établi que quelques individus, agissant de façon discrète et coordonnée, ont les moyens de manipuler l’opinion, en-tout-cas de l’orienter »…

« Bien sûr que l’imposture numéro un, c’est d’avoir tu, caché, occulté, nié les véritables problèmes qui se posent à notre planète, et cela non pas dans cent ans, mais demain matin ! Or ces problèmes, ils sont nombreux, urgents, potentiellement dévastateurs ».

Lire plus...

Réchauffement 1

1- Réchauffement ou refroidissement ?

Dans sa conférence et son article de février 2008 intitulé « Climatiser la Terre », Alain Bonnier posait la question, « Le climat se réchauffe-t-il vraiment ? »  (http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/Climat_Bonnier.pdf) et y répondait par la formule suivante : « … Toutefois, l'amplitude de ce réchauffement est du même ordre que l'incertitude liée aux méthodes d'estimation pour les années anciennes. Ce qui fait dire à certains que l'on ne peut pas encore éliminer complètement la possibilité que ce soit une variation "normale". » Quant au lien entre l’augmentation accélérée des températures, la consommation humaine des combustibles fossiles et le rôle du CO2 ...

Lire plus...

Messmer

Je vois régulièrement des annonces publicitaires sur un québécois dont le surnom est Messmer (hypnotiseur humoriste). Avec des spectacles, des émissions de télévisons (disons-le, avec un bon placement de produit) et quelques apparitions-surprises à des émissions diverses, Messmer tente de nous persuader qu’il est en mesure de prendre le contrôle de notre esprit avec une séance d’hypnose d’à peine quelques secondes. Avec des artistes connus ayant participé à ces dites séances, bien des gens semblent persuadés qu’il en est capable. Personnellement, j’ai des doutes…

Avec une opération marketing à la Gary Kurtz, et un placement de produit dans les grands médias du Québec, on peut faire croire bien des choses à bien des gens…

Maxime Poisson

Lire plus...

Climatiser la Terre...?

C’est de la pauvre science devenue mauvaise religion de croire que les GES/AGW (Gaz à Effet de Serre / Anthropogenic Global Warming) de source humaine sont la cause principale du changement climatique. Depuis les dix dernières années (au moins), des centaines de rapports universitaires avec la collaboration de la NASA, observatoires et équipes de sol (polaire et autre) indiquent que le soleil ainsi que la majorité des planètes du système solaire vivent une période d’activité accrue et ceci depuis la fin des années 1940. Croissance des taches solaires avec éjection massive, réchauffement climatique sur Mars et Neptune, augmentation de la luminance de Vénus de 2500 % depuis les trente dernières années, inversion géomagnétique ainsi que la disparition de la tache rouge sur Jupiter… Dans aucun cas, même si on décèle la moindre ...

Lire plus...

Lettre d'un lecteur sur le créationnisme

Je me considère d'une nature sceptique et catholique. Je suis agronome, maîtrise en sciences, et certificat en pédagogoie mais aussi maîtrise en théologie (sur les liens entre Gandhi et le christianisme)... J'avais déjà fait un tour sur le site des sceptiques il y a deux ans, mais vraiment je me retrouve de plus en plus dans votre approche. Je pense que c'est Hubert Reeves qui a le mieux défini les limites inhérentes à la science: comme un bateau au milieu de l'océan, l'endroit même où nous sommes empêche tout simplement de "savoir" s'il y a un au-delà de l'horizon, à plus forte raison quel est cet "au-delà". Il me semble que vous nuancez bien la différence: la méthode scientifique inclut en elle-même sa propre limite, et c'est normal.

Cette idée de créationnisme est &agr ...

Lire plus...

Des gènes porteurs de religiosité ?

J'ai assisté à la conférence de Daniel Baril et elle m'a laissé très... sceptique. Si j'ai bien compris ses explications, la religiosité aurait un caractère inné, au moins à 55 %, aurait-il dit. Mes commentaires à ce sujet sont les suivants: où est l'instrument de mesure qui donne ce résultat ? ...
Lire plus...

L'argumentation tendancieuse de l'ASCQ (2 de 3)

Dans le DVD « Comment débattre avec un évolutionniste et ne jamais perdre », publié par l'Association de Science Créationniste du Québec (ASCQ), son porte-parole, Laurence Tisdall, déclare :« À date, personne n'a attaqué mes arguments, sauf celui de la thermodynamique » À la conférence du 13 mars 2006, il misait donc sur ses quatre autres thèmes de débat : la discontinuité du registre fossile, la stabilité des espèces, l'ensemble minimal de gènes nécessaire à la vie, et la complexité irréductible, avec un préambule sur les critères de science. Ce sont ces sujets que je vais aborder dans cet article afin de vous permettre de comprendre et contrer l'argumentation de l'ASCQ, si l'occasion se présente.
Lire plus...

L'argumentation tendancieuse de l'ASCQ (1 de 3)

Si vous avez assisté au débat du 13 mars 2006 chez les Sceptiques du Québec, je ne serais pas surpris d'apprendre que vous en êtes sorti avec certaines confusions en tête, comme moi, malgré mon adhésion à la théorie de l'Évolution. En effet, le porte-parole de l'ASCQ a utilisé ce soir-là une série d'arguments qui nécessitaient des connaissances scientifiques pointues des auditeurs présents. Alors que Cyrille Barrette, biologiste darwinien, n'a essentiellement parlé que d'Évolution, monsieur Tisdall nous a fait surfer sur des arguments lancés en rafale, aucun n'étant ensuite approfondi, faute de temps : le registre fossile, la stabilité des espèces, l'ensemble minimal des gènes nécessaires à la vie, la complexité irréductible, la scientificité, la prédictibilité, la dégradation du champ magnétique, ouf! Et vous et moi pouvons être rapidement dépassés quand il y a trop de concepts scientifiques à assimiler en si peu de temps. Après la conférence, j'ai obtenu d...
Lire plus...


Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.