logo
Accueil » Ressources » Opinions » Lettre d'un lecteur sur le créationnisme

Lettre d'un lecteur sur le créationnisme

Je me considère d'une nature sceptique et catholique. Je suis agronome, maîtrise en sciences, et certificat en pédagogoie mais aussi maîtrise en théologie (sur les liens entre Gandhi et le christianisme)... J'avais déjà fait un tour sur le site des sceptiques il y a deux ans, mais vraiment je me retrouve de plus en plus dans votre approche. Je pense que c'est Hubert Reeves qui a le mieux défini les limites inhérentes à la science: comme un bateau au milieu de l'océan, l'endroit même où nous sommes empêche tout simplement de "savoir" s'il y a un au-delà de l'horizon, à plus forte raison quel est cet "au-delà". Il me semble que vous nuancez bien la différence: la méthode scientifique inclut en elle-même sa propre limite, et c'est normal.

Cette idée de créationnisme est à mon sens tout droit sorti d'une lecture littérale de la Bible, typique des religions protestantes", ou "réformées", aucun théologien catholique ne supporte plus cela. Mais je vous écris pour voir mentionner les dangers sociaux du créationnisme. Le créationnisme est bien entendu fixiste. Cela a été créé un jour et n'est plus sujet à évolution. C'est la théorie parfaite pour les religions impériales qui ont tout avantage à être fixistes... Des religions mésopotamiennes ou Égyptiennes en passant par les Mayas, aucune religion impériale n'est assez suicidaire pour dire que tout cela n'est que temporaire, qu'un autre monde est posssible... En fait il y a eu Constantin, et je me lancerai pas dans les causes du déclin de l'Empire et de ce qui a suivi...

Louis-Marie Poissant
Gatineau


Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.