logo
Accueil » Ressources » Notre revue » Articles publiés » Six trucs utilisés par tous les astrologues

Six trucs utilisés par tous les astrologues

par Claude Lafleur

Extrait du Québec Sceptique no 19, page 21, automne 1991.

Au cours d'une conversation mondaine, on peut démolir l'astrologie de plusieurs façons. Selon moi, la plus simple et efficace consiste à prendre des exemples à portée de la main, soit l'horoscope d'un journal ou d'une revue ou, mieux encore, le livre de l'astrologue préféré de votre interlocuteur. Faites lire au hasard quelques extraits et commentez-les. Vous mettrez aisément en évidence les tours de passe-passe dont se servent tous les astrologues pour confondre leurs lecteurs, peu importe avec quel sérieux ils prétendent accomplir leur travail qu'il s'agisse de la chronique quotidienne la plus insipide à la consultation personnalisée.

Pour vous donner une idée, voici quelques exemples tirés de l'horoscope publié dans La Presse du 31 décembre 1990. Notez que nous serions arrivé au même résultat avec n'importe quelle autre source, même celles considérées comme « sérieuses » (si vous êtes sceptique bravo! vérifiez-le vous même). C'est ainsi que vous observerez que :

  1. Les astrologues se servent souvent de généralités qui s'appliquent à une majorité d'entre nous, par exemple ils diront : « D'importantes nouvelles vous parviendront au cours de la journée. » (qu'est-ce qui constitue une importante nouvelle?) « La santé d'un parent vous tracasse depuis un certain temps. » (n'avons-nous pas tous un parent dont la santé nous tracasse plus ou moins?) « Le goût de sortir, de rencontrer des gens, sera très puissant en soirée. » (un goût très fréquent en soirée pour plusieurs d'entre nous!) « Il y a risque de conflit entre votre vie amoureuse et professionnelle. » (nombreux sont ceux qui doivent maintenir un équilibre précaire entre ces deux aspects de la vie…)
  2. Les astrologues emploient fréquemment une terminologie non compromettante, c'est-à-dire : « Vous risquez de », « Vous aurez tendance à… » « Tout paraît… », « Il pourrait arriver que…  », etc.
    Ainsi, si l'événement annoncé ne se produit pas, on pourra dire que rien n'est certain « il y avait risque de…  » alors que si la prédiction se concrétise, on clamera que l'horoscope l'indiquait! De la sorte, l'astrologie gagne à tout coup.
  3. L'astrologue emploie une conjugaison de verbe évasive, telle que : « Un montant d'argent (…) finira par rentrer. » (quand ?… aujourd'hui?) « Un conflit d'opinions entre vous et votre partenaire pourrait prendre une ampleur démesurée. » (mais rien n'est garanti!) « Il se peut que vous ayez à aider des amis dans le besoin.  » (peut-être que oui, peut-être que non…) « Une parole désagréable de votre patron au travail pourrait miner votre confiance. » « Pour ceux qui se sentent malade, une grande amélioration est possible » (on ne peut certainement pas affirmer le contraire!)
  4. L'astrologue utilise des expressions que l'on peut interpréter de plusieurs manières : « de bons augures » comme dans « Les voyages, études ou projets sont sous de bons augures » signifie quoi exactement? « ampleur démesurée » comme dans « Un conflit d'opinions entre vous et votre partenaire pourrait prendre une ampleur démesurée ». Parle-t-on d'une crise majeure, d'une discussion orageuse ou de quoi d'autre? « bonnes et nouvelles intentions » comme dans « Dès la matinée, vous vous réveillerez avec de bonnes et nouvelles intentions avez-vous pris de bonnes résolutions ou vous sentez-vous en grande forme à la suite d'une bonne nuit de repos? » « Rien ne sera laissé au hasard. » (wow!)
  5. L'astrologue y va de bons conseils qui profiteraient de toute façon à n'importe qui : « Dans vos sorties, n'emportez pas trop d'argent, vous risquerez d'en perdre on d'en égarer. » « Il est grand temps d'entreprendre une diète convenable.  » « Votre paye y passera si vous n'y prenez garde. » (Oh que oui!) « Il serait temps de vous interroger sur ce qui est vraiment le plus important pour vous. »
  6. Sans oublier les « vérités » évidentes du genre : « Au travail, vous devrez être entêté pour obtenir ce que vous désirez, car rien ne viendra aisément. » « Certains des natifs de ce signe travailleront très fort »… pas tous, mais certains, évidemment! « Vos ambitions de réussite vous éloignent de plus en plus souvent hors de votre domicile. »

Que valent donc réellement ces prédictions qui semblent à première vue s'appliquer si bien à soi-même? Lorsqu'on vous fait une prédiction ou que l'on vous indique un trait de personnalité par exemple que vous êtes intelligent, sensible et généreux, bien que parfois colérique demandez-vous si celui-ci s'applique exclusivement à vous ou à bon nombre de gens autour de vous, qu'importe leur signe astrologique?

Pour terminer votre démonstration, suggérez à votre auditoire de mettre lui même à l'épreuve l'astrologie en faisant les petits tests suivants :

Un bon matin au travail, lisez l'horoscope quotidien de quelqu'un en prenant un signe autre que le sien. Observez ses réactions. Faites de même à partir d'un livre ou de toute autre référence et tirez vos conclusions.

En fin de journée, relisez votre horoscope du matin et constatez ce qu'il en fut réellement. Lisez aussi celui des autres signes et demandez-vous si l'un d'eux ne correspondrait pas davantage à ce que vous avez vécu.

Comparez divers horoscopes publiés un même jour dans plusieurs journaux. Faites de même avec des revues et, si vous en avez les moyens, avec divers livres publiés au Québec. Constatez les similitudes ou, qui sait, les oppositions (pas planétaires mais contradictoires voyons donc!).

Finalement, à ceux et celles qui consultent un-e astrologue, enregistrez les propos et analysez-les à la lumière de ce que nous venons de faire ressortir. Remarquez les informations que vous avez vous-même livrées à votre astrologue (parfois d'une façon inconsciente) et portez attention à ce que celui-ci en retire.

Peut-être découvrez-vous les autres « trucs » astrologiques?


Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.