logo
Accueil » Ressources » Notre revue » Articles publiés » Une fois de plus, l'astrologie échoue à un test
Une fois de plus, l'astrologie échoue à un test

Auteur anonyme

Extrait du Québec Sceptique no 23, page 1, septembre 1992.

Dans le cadre du « Défi du 100 000 $ », les Sceptiques du Québec dévoilaient le 22 juin dernier les résultats d'une expérience faite avec une astrologue professionnelle.

Madame Agathe Vir Landriault est astrologue « judiciaire » depuis 25 ans : « Je rends justice aux astres, explique-t-elle, par des méthodes de calcul et non par de la voyance. » Madame Vir Landriault prétend que toute personne se reconnaît à « 75 % » dans le portrait astrologique personnel qu'elle réalise. Pour nous, ce pourrait être le cas si ces propos sont suffisamment vagues pour qu'à peu près tout le monde se reconnaisse. Ainsi, si l'on vous dit : « Vous êtes quelqu'un d'intelligent et de généreux, qui cherchez à être apprécié des autres… Vous avez eu une adolescence difficile et éprouvez parfois des problèmes de communication dans vos relations amoureuses… », cela s'applique à la très grande majorité d'entre nous, n'est-ce pas?

Les résultats de notre expérience permettent d'observer non seulement si des volontaires se sont reconnus assez bien (« à 75 % ») dans leur portrait, mais également de voir comment ils se sont jugés dans des portraits dressés à partir des coordonnées astrologiques d'autres personnes.

Tel que convenu dans un protocole d'entente, madame Vir Landriault a réalisé le portrait de la personnalité et du vécu de sept femmes à partir de leurs coordonnées astrologiques (voir exemple en page 5 du Québec sceptique numéro 23). Chaque portrait n'était identifié que par une lettre (de A à G). Par la suite, nous avons remis ceux-ci aux sept volontaires en leur demandant d'évaluer chaque portrait selon un barème de 100 points.

En regard de notre expérience, nous étions en droit de nous attendre à ce que chaque volontaire attribue une note de l'ordre de 75 % à son portrait, alors que les autres portraits devraient se voir octroyer une note plutôt basse.

Tableau des résultats :
Notes données (%) par chaque volontaire aux portraits astrologiques.

(Les cases colorées indiquent la note donnée par chaque volontaire à son portrait.)

Portrait A B C D E F G
 Volontaire 1  30 24 28 11 12 12 23
 Volontaire 2  21 12 31 42 30 20 39
 Volontaire 3  19 24 10 33 37 29 33
 Volontaire 4  48 15 42 34 47 40 36
Volontaire 5 35 21 21 23 21 27 39
 Volontaire 6  23 40 33 34 26 30 28
 Volontaire 7  79 23 26 28 21 33 27

Or, comme on le constate aisément dans le tableau ci-dessus, tel n'a pas été le cas. Les volontaires ont en effet coté leur « portrait » respectif 28, 21, 37, 40, 39, 40 et 28 sur 100! En outre, les notes attribuées aux textes autres que le leur ont reçu des notes assez semblables. Seule une volontaire a hautement évalué un portrait : la personne 7 a donné 79 % au texte A… alors que son portrait était en réalité le texte D (auquel elle n'a accordé qu'un maigre 28 %)! On constate que trois volontaires ont attribué leur plus haute note à leur portrait, mais que dans chaque cas, un autre texte était presque aussi bien coté.

Ce test n'invalide toutefois pas l'astrologie en tant que telle, mais il constitue une autre preuve montrant que celle-ci échoue à chaque fois qu'on l'évalue d'une façon objective. Si, aux dires des astrologues, il est facile de se reconnaître lorsqu'on nous soumet uniquement « son » portrait astrologique, il devient impossible de le distinguer parmi sept autres!

Madame Vir Landriault a nettement échoué dans sa démonstration astrologique. Elle a néanmoins fait preuve d'un grand courage en se soumettant à une telle expérience. À titre de première astrologue québécoise à avoir relevé notre « Défi du 100 000 $ », elle a montré une honnêteté intellectuelle dont nul autre clairvoyant ne peut s'enorgueillir.

Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.