Conférence du vendredi 13 mars 2020 - 19 heures à Montréal

Science et philosophie

Un dialogue de sourds ?

Jean-René Roy, astrophysicien

Le physicien américain Steve Weinberg, Prix Nobel de Physique (1979), a affirmé : « Je ne connais personne ayant participé activement à l’avancement de la physique dans la période d’après-guerre dont la recherche ait été aidée de manière significative par le travail des philosophes. » D’autre part, le philosophe des sciences Mario Bunge a écrit : « un scientifique est un philosophe, mais sans le savoir et sans même le vouloir ». Qui dit vrai ?

Ce malentendu se retrouve dans les discours sur l’indépendance de la science par rapport à la philosophie, et dans certains énoncés tonitruants à propos de cette discipline. Ce sont cette confusion et ce qui la cause que j’aborde en première partie de l’entretien.

Poursuivant ce filon, je pose en deuxième partie la question suivante : Quel rôle le sentiment esthétique joue-t-il en science ? Le Petit Robert décrit la beauté comme « l’état de ce qui est beau ». Un dictionnaire de l’anglais américain, le Merriam Webster, offre une définition plus élaborée : « The quality or aggregates of qualities in a person or thing that gives pleasure to the senses or pleasurably exalts the mind or spirit. »

J’applique cette définition de la beauté : dans un premier temps à la nature, et aux manières dont nous percevons et jugeons cette même nature d’un point de vue esthétique. J’explique ensuite pourquoi nous trouvons les choses belles en général, et en science en particulier. Je termine par un rappel des pièges que pose la beauté comme critère de vérité ou de scientificité.

Dialogue de sourds ? Assez fréquemment, mais pas nécessairement.

Jean-René Roy est astrophysicien. Il a travaillé à l’Université Laval, à l’Observatoire international Gemini, à la National Science Foundation et au Space Telescope Science Institute. Il a publié récemment Sur la science qui surprend, éclaire et dérange (2018) et Trente images qui ont révélé l’univers (2019) aux Presses de l’Université Laval. En 2017, il a été nommé chevalier de l’Ordre National du Québec.

 

Salle Les conférences sceptiques le 13 des mois de septembre à juin

(à 19 heures) se tiennent au :

     Centre humaniste
     1225, boul. Saint-Joseph Est
     Montréal (Québec)  H2J 2L3 

     Près de la station de métro Laurier (sortie St-Joseph - sud).
     Stationnement sur les rues avoisinantes.

     Carte géographique : Centre humaniste

Heure et prix d'entrée : 19h00 - membre 5 $ - non-membre 10 $

(Réservations non requises)

La conférence débute à 19h00. Les portes ouvriront à 18h30 pour les personnes qui désireront bavarder avec nous.

Le prix d'entrée est de 5 $ pour les membres et de 10 $ pour les non-membres. Le coût pour devenir membre est de 20 $ par année. Prix réduits de moitié pour les étudiants (sur place).

Profitez-en pour inviter!

Lors de nos soirées, les membres peuvent inviter pour 5 $ une personne non membre de leur choix. Notez qu'une personne non membre ne peut être admise comme membre invité qu'une seule fois.