Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

Vous en avez rencontré? Racontez-nous cela.
Anonyme29899
Messages : 1
Inscription : 03 mars 2019, 08:41

Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#1

Message par Anonyme29899 » 03 mars 2019, 13:39

Bonjour, je viens de m'inscrire sur ce site pour vider mon sac sur une expérience totalement inexplicable et traumatisante que j'ai vécu en 2015 et qui me hante toujours aujourd'hui, dans mes rêves la nuit, bien sûr pas toutes, mais la majorité... ce n'est pas une chose à laquelle je pense souvent pourtant, mais en ce moment ça n'arrête pas. Pour éviter de m'emmêler les pinceaux je vais tout expliquer dans l'ordre chronologique.

Septembre 2010 - 11 ans - Séparation de mes parents

Bien que je n'ai eu aucun problème avec le divorce de mes parents, il n'y a eu aucun impact négatif psychologiquement parlant. Ma mère a rejoint son nouveau compagnon dans sa maison, toujours dans la même ville... mon père a déménagé dans une vieille maison à environ 10-15 minutes à pied du bourg, c'était en pleine campagne. Pour donner un léger aperçu, il y avait un bourg, la sortie du bourg, et à partir d'ici une longue route droite qui menait à une rue plus ou moins cachée par de grands champs, arrivée sur le début de cette rue, il y avait de nouveau un long chemin... qui menait vers une grande maison (celle du proprio) et 15 à 20 mètres plus loin il y avait la nouvelle maison de mon père, collée à une autre maison mais tout de même séparée par une haie de jardin. En arrivant les voisins semblaient très froids, aucun accueil, deux personnes agées et accompagnées d'un homme d'une trentaine d'années, bref. Devant notre maison il y avait une petite grange, avec nos vieilles affaires. L'installation s'est plutôt bien passée.


Octobre 2010 - Vacances scolaires passées chez mon père

Les vacances ont duré 2 semaines, j'ai donc passé 2 semaines chez mon père... mon père se levait à 6h30 pour partir de la maison à 7h15 pour aller travailler, il rentrait aux alentours de 17h. C'est là que des choses bizarres sont arrivées... la maison avait un seul étage, un grand salon, avec des escaliers près du mur et qui montaient juste sur ma chambre et qui s'arrêtaient devant ma porte. A mon velux je pouvais voir la grange, avec le sol plein de graviers, vous comprenez le gravier fait beaucoup de bruit lorsque l'on marche dessus. On pouvait également entendre tout à travers le mur...

Jour 1 :

Une bonne demi heure après que mon père soit parti, je n'arrivais pas à trouver le sommeil, je me suis donc levé pour déjeuner. Je me sentais très mal avec un sentiment d'insécurité (j'étais jeune, dans une nouvelle maison assez grande, c'est compréhensible). J'allume donc la TV pour me rassurer... je vais donc dans la petite cuisine pour prendre quelque chose à manger et en tournant la tête vers la vielle fenêtre j'ai sursauté en voyant le vieil homme de dos à à peine 5 mètres de la fenêtre. Je me suis senti très gêné sur le coup, il est resté pas loin de cinq bonnes minutes sans bouger puis à commencé à marcher pour se rendre tout au bout du chemin menant sur la route. Je précise que la fenêtre de la cuisine était à l'opposé de notre jardin, donc n'importe qui avait le droit de trainer ici, bizarre mais faisable. Le reste de la journée s'est plutôt bien passée, le soir mon père est rentré et je lui ai expliqué à propos du vieux qui trainait devant... il a donc mis un petit volet devant la fenêtre et fermé les vieux volets des fenêtres qui étaient de leur côté.

Jour 6 :

Le soir nous étions en train de manger, avec la TV allumée. On a commencé à entendre hurler dans la maison collée, comme une grosse dispute, je n'avais jamais entendu ça avant ! Aux alentours de 2h du matin mon père s'est réveillé en râlant (ce qui m'a également réveillé)... je lui ai demandé ce qu'il y avait, il me dit alors que le chien n'arrêtait pas de grogner car il y avait des bruits de pas dans notre jardin, sur le gravier donc. Il a allumé la lumière de dehors et bien sûr, il n'y avait rien... on est parti se recoucher, je suis remonté dans ma chambre et à partir de là, impossible de me rendormir. Je commençais à distinguer les bruits de pas très nets sur le gravier, pas très cohérent, comme si quelqu'un portait une paire de bottes. Ce qui enlevait la possibilité que ce soit un animal... qui pouvait trainer dans notre jardin à cette heure ci ? Une bonne heure est passée et je commençais vraiment à stresser et à entendre les portes de la petite grange (cadenassées, portes en fer qui coulissaient sur le gravier) s'agiter alors qu'il n'y avait que très peu de vent comme si quelqu'un s'agitait dessus à tirer les portes vers soi puis les relâcher... je dégoulinais de peur et d'incompréhension. Tout s'est soudainement arrêté pour laisser place au calme... une chose de plus qui m'avait étonné, comment ça se fait que le chien n'ait pas réagit, et que mon père ne se soit pas réveillé avec tout ce bruit ?...

Jour 10 :

Fin des vacances, mon père était en repos ce jour là, on a vu les voisins faire des valises et partir. Ce qui était totalement étrange était le fait que seulement la vieille dame et l'homme d'une trentaine d'années partaient, le vieux n'était pas là et d'ailleurs on ne l'a plus jamais revu... et eux non plus.


Juillet 2015 - 15 ans

Et jusqu'en juillet 2015, tout allait bien, pas de bruits dehors rien. De jeunes voisins avaient emménagé dans la maison à côté en 2013. J'allais toujours chez mon père pendant les petites et grandes vacances, je me suis même fait des amis dans le bourg, donc je sortais souvent... j'avais également gardé contact avec mes amis du collège, avec qui j'ai fait une conversation Skype le soir. Il était assez tard et il ne restait qu'un seul ami avec qui je causais, comme il était tard nous étions tous les deux assez fatigués et ne parlions plus trop. C'est là que l'enfer à recommencé... mon père dormait avec son chien dans sa chambre sous l'escalier, moi j'étais en haut dans ma chambre la porte fermée. J'ai commencé à entendre un bruit répétitif dans la maison, j'enlève mon casque et je pouvais TRES CLAIREMENT entendre des bruits de pas dans les escaliers, très lents. J'entendais la tout première marche, deux secondes plus tard la deuxième, encore deux secondes plus tard la troisième et ça jusqu'à la porte de ma chambre. Une fois derrière ma porte tout s'arrêtait, puis reprenait... ça descendait la dernière marche, deux secondes après l'avant dernière, ainsi de suite jusqu'en bas, puis ça recommençait en remontant, tout ça pendant plusieurs minutes d'affilé. Je dis à mon ami que quelqu'un était dans mes escaliers, plus le temps passait plus j'essayais de penser à autre chose en lui parlant, en regardant des vidéos sur Youtube. Mais rien à faire, ce bruit horrible dans les escaliers me faisait tellement peur que j'en avais la nausée... il était exactement 2h quand mon ami est parti se coucher, il s'est donc déconnecté de skype et je me suis donc retrouvé seul avec comme seule option d'aller au lit. J'avais l'impression que quelqu'un tapait du pied sur la dernière marche derrière ma porte. J'ai pris une petite barre de fer (haltère) qui trainait par terre, et j'ai pris mon courage à deux mains pour ouvrir ma porte. Je l'ouvre doucement comme si de rien n'était, puis plus aucun son... mais une bonne chute de température (peut-être du fait que ma chambre était petite et le PC chauffait beaucoup, alors qu'une fois derrière ma porte le salon était grand, et mal isolé) j'ai pensé que les fenêtres étaient ouvertes pour qu'il fasse aussi froid. Mais non...

Jour 2 :

Mon père s'en va à 7h15, je me lève et j'allume ma console pour jouer et penser à autre chose, rien ne s'est passé de toute la journée. A 18h mon père m'appelle pour me dire qu'il ne sera pas à avant 0h - 1h, car il mangeait chez sa soeur en ville. Et m*rde...

A 23h, j'ai entendu le bruit de ses clés bouger comme s'il avançait avec dehors pour rentrer. Avec des bruits de pas tout à fait normaux qui lui correspondaient bien... je me suis dit que je n'allais pas être tout seul finalement ! 1 minute... puis 2.. puis 3... je me demandais pourquoi il restait derrière la porte comme ça sans bouger, j'ai tout de suite compris que ce n'était pas lui. Le chien était devant la porte d'entrée, il était content que mon père rentre, mon chien ne réagit bien que quand c'est lui... pourtant non, le bruit des clés continuait de faire du bruit et des bruits de pas de nouveau incohérents pouvaient se faire entendre derrière la porte. Je mets le son de la TV plus forts et vais chercher mon portable pour appeler mon père, il ne décrochait pas...impossible de voir qui c'était vu que les volets étaient fermés de l'extérieur, et je ne voulais pas savoir ! Tout ça a duré plus d'une heure, jusqu'au moment où la voiture de mon père se garait devant la maison. Il est rentré, je pouvais distinguer le son exact des clés que j'avais entendu une heure auparavant ainsi que la démarche... et je lui ai dit ce qu'il s'était passé, il m'a dit que ça devait être un animal... je savais que non.

Je suis parti me coucher avant lui, pour être plus tranquille... j'avais laissé ma porte ouverte afin de pouvoir l'entendre, et ça me rassurait... et je me suis endormi. Je me réveille en sursaut en plein milieu de la nuit, en sueur, les portes de la grange étaient en train de s'agiter très violemment alors je prends mon portable et j'allume la lampe torche. Je remarque que ma porte est fermée, mon père l'a sûrement fermé en allant au lit.
Le bruit des portes cesse soudainement et laisse le rôle aux escaliers une fois de plus... cette fois-ci c'était totalement n'importe quoi, comme si quelqu'un s'amusait à courir dedans en sautant une marche sur deux en chaussettes , puis, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, un bruit comme si on avait mis un coup de pied dans le mur se trouvant à côté de ma porte... j'ai hurlé. Mon père est arrivé et à ouvert la porte, je lui ai tout expliqué, il me disait que c'était le bois qui travaillait etc... mais c'était pas ça du tout. Je n'avais malheureusement pas le reflex encore de filmer...


Jour 3 :

J'étais tétanisé devant la TV, j'étais gelé, je ne m'étais pas rendormi de la nuit et mon père était parti bosser... dans le coin de l'escalier, enfoncé dedans il y avait un petit carreau avec vu sur le jardin, il y a eu 3 coups dedans. J'ai sursauté et je me suis levé pour aller voir, il y avait un oiseau qui tapait dedans avec le bec et cela a duré un bon quart d'heure, trois coups, puis trois coups, non stop. Je me suis énervé et je suis moi même parti taper dedans pour le faire partir, puis il revenait à chaque fois... j'ai fini par abandonner, j'ai remarqué juste en dessous de l'escalier de la moisissure sur les murs, j'ai dû toucher pour en être sûr, car je n'avais pas vu ça avant... je suis parti me laver les mains dans la salle de bain, il y avait des mouches sur les murs et des traces noirs de moisi sur la porte... au final, j'ai passé le reste de la journée devant la TV, je n'avais pas faim, j'avais peur d'aller aux toilettes et peur de sortir seul pour aller au bourg.

En plein milieu d'après midi, plusieurs fourgons se sont garés devant la maison des voisins, ils partaient... ils étaient plusieurs pour aider à charger les camions et c'est allé très vite. Je me suis retrouvé seul... ils sont parti comme ça, soudainement. C'est ce que je voulais faire aussi ! Retourner chez ma mère (qui en 2015 avait son logement seule en appartement). En rentrant, mon père a compris que j'étais sérieux, j'étais blanc, effrayé... il a donc décidé de me ramener chez ma mère le lendemain, comme il était de repos.

Cette nuit là, j'ai dormi dans le canapé, en face de la chambre de mon père. Lui dormait la porte ouverte, au moindre bruit je n'avais qu'à le réveiller.
Je me suis endormi, cette fois-ci j'ai fait un cauchemar... dedans je me réveillais dans ma chambre en haut, je ne comprenais pas, car je dormais sur le canapé... mon père n'aurait jamais pu me porter, je me sentais transpirer énormément. Je pouvais allumer ma lampe de chevet, je pouvais voir ma porte qui était entre ouverte, et une odeur nauséabonde en sortait. Impossible de décrire une odeur pareille ! Je me bouchait le nez puis j'ai descendu les marches dans le noir, avec comme seule lumière ma lampe de chevet qui éclairait la chambre. Dans ce cauchemar je pouvais sentir mes pieds sur le bois, puis les craquements... tout semblait très réaliste. A peine arrivé en bas des escaliers, j'entends du bruit dans le placard, la pièce à côté de la chambre de mon père. En même temps j'entends la chasse d'eau s'allumer et le micro onde se mettre en marche... je cours dans les escaliers pour m'enfermer dans ma chambre, j'ouvre mon velux pour aérer à cause de l'odeur, puis j'attends en espérant de me réveiller avant que quoi que ce soit n'arrive... j'essayais de me pincer mais rien à faire, j'entends la porte du placard s'ouvrir violemment, marcher sur le carrelage, puis commencer à monter les marches lentement en laissant craquer le bois. J'entendais cette chose respirer très fort, puis une fois les bruits de pas arrivés derrière la porte, mon cauchemar ne s'est pas gêné ! La poignée s'est baissée, puis la porte s'est ouverte lentement. C'était mon père, il avait les yeux écarquillés, du sang sur la main droite, sa peau était toute pâle et les chaussettes toutes trempées. Il est resté me fixer jusqu'à ce que quelque chose tire de nouveau la chasse des toilettes en bas, court jusqu'aux escaliers et les grimpes à toute vitesse...

Je me suis réveillé en sursaut sur le canapé en entendant des coups de bec d'un oiseau dans le carreau dans le coin des escaliers. Au final mon père était réveillé et avait tout entendu, des bruits de pas nets et précis dans les escaliers, le bruit de ses clés dehors... le lendemain il m'a ramené chez ma mère, lui a déménagé un mois après.


Et ces temps-ci, bientôt 4 ans après je fais toujours des rêves similaires à celui de ma dernière nuit chez mon père, toujours très réalistes... même si je sais que je rêve, je suis dans l'incapacité de me réveiller, et je suis obligé de subir à chaque fois ces cauchemars. Quand ça arrive je ne sors même plus de la chambre, j'essaie de me boucher les oreilles, fermer les yeux, me boucher le nez... mais il y a toujours quelque chose d'ignoble qui fini par ouvrir la porte, ou faire du bruit en bas ou encore sentir cette odeur irrespirable. J'ai même essayé de m'en aller par le velux mais un sentiment de danger très puissant m'envahit une fois la tête sortie dehors... ce cauchemar n'arrive pas tous les soirs heureusement, mais il n'est pas rare non plus.

Est ce que si une entité existait, est ce qu'elle pourrait me coller ? Je précise que je ne regarde pas spécialement de films d'horreur. Merci d'avoir lu! Si vous avez des questions j'y répondrai avec plaisir...
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22189
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#2

Message par Jean-Francois » 03 mars 2019, 20:09

Bonjour et bienvenue sur le forum,
Anonyme29899 a écrit :
03 mars 2019, 13:39
Et ces temps-ci, bientôt 4 ans après je fais toujours des rêves similaires à celui de ma dernière nuit chez mon père, toujours très réalistes...
[...]
Est ce que si une entité existait, est ce qu'elle pourrait me coller ?
Pour répondre à votre dernière question: si vous voulez arrêter de vous en faire, vous devriez vous dire que non. Surtout que rien ne supporte vraiment l'existence d'entités de ce genre en-dehors de rumeurs et d'histoires d'horreur. En ne ressassant pas ces souvenirs, il y a des chances pour que vos cauchemars s'arrêtent. Peut-être avez-vous besoin d'un suivi psychologique (simple conseil) mais peut-être pas. En avez-vous parlé à vos proches (père, mère)?

Vous pouvez aussi envisager un retour sur les lieux, au grand jour, accompagné de personnes en qui vous avez confiance, dans le but de constater qu'au fond il ne s'y passe rien. Avec un peu d'esprit critique, les fantômes achèvent assez régulièrement de devenir évanescents. (Aucun sceptique que je connaisse n'est victime de hantise.)

Toutefois, si le but de votre intervention est de convaincre que les "fantômes" existent, ça pourrait être plus difficile. Votre témoignage - tout prenant qu'il soit - reste un témoignage sur internet. Et les sceptiques du forum sont du genre qui ne croient pas trop aux fantômes et accordent du crédit aux arguments vérifiables, aux preuves indépendantes des témoignages.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4986
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#3

Message par LoutredeMer » 04 mars 2019, 06:39

Anonyme29899 a écrit :
03 mars 2019, 13:39
...
Salut Anonyme,

Dans ton récit, pas mal de choses sont explicables par une présence humaine, animale, et par des scénarios faits pour effrayer. Je pense qu'il faudrait rationaliser les faits en actions concrètes de ta part pour que ta peur ne te poursuive pas indéfiniment.

Si j'étais à ta place, je retournerais sur les lieux et me renseignerais auprès des anciens du village sur le passé des 2 maisons, des 2 terrains, en terme de propriété, sur les anciens propriétaires et habitants/familles, et sur les propriétaires actuels qui ont repris ces terrains et ces maisons. Car il pourrait s'agir de mises en scènes pour faire partir les occupants et se réapproprier les lieux. Voir aussi à la mairie, au cadastre.

Il peut aussi s'agir d'un voisinage malsain s'amusant ou y ayant quelque intérêt, d'un environnement humain rejetant la présence d'"étrangers", d'un voisin un peu malade mentalement. Il est facile de créer des bruits, des odeurs, sans faire intervenir un au-delà ectoplasmique dont on n'a aucune preuve qu'il existe.

Cela canalisera ton esprit et, je pense, te fera beaucoup de bien en déplaçant le problème sur des investigations concrètes et un dialogue avec les gens du coin, qui, sans nul doute, sont au courant des (trop) nombreux départs et arrivées des nouveaux habitants et d'histoires familiales et locales que tu ignores, et de la psychologie voire des motivations des voisins proches de ta maison.

Il peut aussi y avoir des causes naturelles. Tu peux aussi dans le même esprit, te renseigner sur le terrain géologique, physique de la maison, qui pourrait générer des bruits et des odeurs. Notamment un trou ou une caverne dans lequel tombent et meurent des animaux de passage, peut occasionner des bruits (ruades et piétinements par ex) et une odeur de cadavre une fois la bête morte. Les bruits se propagent de manière inattendu, là où on ne les prévoit pas forcément. Une source souterraine est possible aussi, ce qui expliquerait les moisissures. Il est très possible aussi que ces moisissures aient été présentes depuis longtemps mais que tu n'y aies pas prêté attention avant. C'est fréquent.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 506
Inscription : 15 nov. 2014, 03:38

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#4

Message par miraye » 04 mars 2019, 18:13

Anonyme29899 a écrit :
03 mars 2019, 13:39
Bonjour, je viens de m'inscrire sur ce site pour vider mon sac sur une expérience totalement inexplicable et traumatisante que j'ai vécu en 2015 et qui me hante toujours aujourd'hui, dans mes rêves la nuit, bien sûr pas toutes, mais la majorité... ce n'est pas une chose à laquelle je pense souvent pourtant, mais en ce moment ça n'arrête pas.
...

Est ce que si une entité existait, est ce qu'elle pourrait me coller ? Je précise que je ne regarde pas spécialement de films d'horreur. Merci d'avoir lu! Si vous avez des questions j'y répondrai avec plaisir...
Hello,

j'espère que ça vous a fait du bien d'en parler.

Perso, je pense que vous ne courrez aucun danger. C'était une expérience très désagréable et les cauchemars sont lourds à porter mais dans ce que je lis je ne vois aucun danger exterieur qui vous ai menacé, ou vous menace actuellement.
Les fantômes n'existent pas et aucune entité ne vous colle.
Vos cauchemars viennent de votre état de stress, mais vous seul les générez.
La peur quand il n'y a aucune menace, ça ne sert pas à grand chose.
C'est stérile.

Votre histoire c'est le mélange de faits dépareillés, sans rapports, pas particulièrement anormaux :
2 déménagements chez les voisins et 1 grosse dispute,
de la moisissure sur un mur,
1 papy qui fait une pause devant chez vous pendant sa ballade,
1 oiseau qui voit son reflet dans une vitre et qui essaye de se battre avec lui même.
1 chien qui entend du bruit dehors ou n'entend rien.
Et de gros coup de stress que vous vous faites, à propos de bruits qui s'interompent dès qu'on vérifie ce qui pourrai les provoquer.
(remarquez que c'est important à connaître comme particularité.)

Ce qui est clair c'est que vous montez un scénario à partir de tout ça. mais ce n'est qu'une histoire que vous vous (nous) racontez et que je pourrai vous réecrire avec une interprétation différente.

Je sais bien que vous faites du mieux que vous pouvez, mais vous ne courrez qu'un seul et unique danger, celui de laisser libre cours à votre peur. Ce n'est pas une bonne idée sur le long terme. vous êtes en train de vous pourrir la vie pour rien.

Serieux les fantômes, même si ça existait ça peut faire du mal à qui ?

(En tout cas le plus dangereux pour moi dans votre histoire c'était sans doute la moisissure sur le mur...)
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." Boulet

Djockos
Messages : 34
Inscription : 21 févr. 2019, 15:59

Re: Mon expérience inexpliquée et trollifiante...

#5

Message par Djockos » 05 mars 2019, 18:05

Il y a souvent des fantômes dans les maisons, mais ce n’est pas une raison d’en avoir peur.
Ils dérangent, le plus souvent. S’amusant à faire tourner en bourrique leurs occupants simplement par besoin de se sentir exister aux yeux des autres.
Ils créent des interrogations, soulèvent des questionnements, sèment le doute dans la foi des incrédules, histoire de rigoler et d’observer les pauvres âmes se désorienter suite au coup de pied qu’ils viennent de mettre dans la fourmilière.
Mais la seule raison pour laquelle il n’y a pas lieu d’avoir peur d’eux, c’est qu’ils sont trop faibles pour faire mal, trop superficiels pour être intelligents et trop peureux pour rester longtemps au même endroit.


Ha zut, ce sont les ectoplasmes traditionnels que je viens de décrire, mais ça concerne d’autres revenants en manque d’identité en fait... :ouch:
J’ai malencontreusement interverti, il fallait pas lire« maisons » et « fantômes »
Mais « forums » et « trolls »... :mrgreen:
« Pourquoi se cultiver si rien ne germe? »
Djockos

Elsa23
Messages : 9
Inscription : 17 sept. 2019, 03:34

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#6

Message par Elsa23 » 19 sept. 2019, 03:52

Bonjour Anonyme,

merci pour ton témoignage, que j'ai lu attentivement.

Il est toujours frappant de noter l'absence de preuves (audio et video) lorsqu'on assiste à de tels phénomènes. Surtout lorsqu'on pense qu'un simple smartphone suffit de nos jours...
Ce que je te conseille donc, c'est de te munir d'un téléphone ou d'un enregistreur HQ et de les déclencher dès que cela se reproduit.

D'autre part, positive : si ta maison est le siège de phénomènes si spectaculaires (des bruits lourds dans un escalier pendant plusieurs dizaines de minutes), tu as trouvé une mine d'or ! Tu peux la faire visiter aux chasseurs de fantômes, aux nombreux curieux de la région, et développer un vrai business :a2:

Par contre, ton analyse semble obscurcie par la peur, puisque tu t'étonnes de phénomènes tout à fait normaux; Par exemple, trouver des tâches de moisissure à un endroit de la maison, rien de plus banal...

Bon courage à toi et tiens-nous au courant !

Amicalement,

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 88
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#7

Message par maxaler » 20 sept. 2019, 08:37

Anonyme29899 a écrit :
03 mars 2019, 13:39
...
Bonjour,
si je comprends bien tu n'habites plus dans cette maison, ni ton père qui a déménagé. Dans les histoires de fantômes, ces derniers restent attachés aux lieux qu'ils hantent et comme tu es parti tu n'a donc plus de souci à te faire.
Il te reste à trouver le moyen de ne plus y penser au point de te faire faire des cauchemars. Cela peut passer par une libération de la parole avec un spécialiste, par un retour sur le site pour bien prendre conscience que tout ça n'est que le produit de ton imagination, par tout autre moyen que tu jugeras utile pour ne plus laisser cours à ta peur irrationnelle.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
Vathar
Messages : 823
Inscription : 23 sept. 2016, 09:41

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#8

Message par Vathar » 20 sept. 2019, 09:53

Attention les gens. Le sujet a 6 mois et son auteur n'est jamais revenu depuis.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Mon expérience inexpliquée et terrifiante...

#9

Message par MaisBienSur » 20 sept. 2019, 12:08

Vathar a écrit :
20 sept. 2019, 09:53
Attention les gens. Le sujet a 6 mois et son auteur n'est jamais revenu depuis.
Peut-être est-il parti hanter un autre forum ? :a2:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit