TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

Vous en avez rencontré? Racontez-nous cela.
Adonesis
Messages : 364
Inscription : 10 oct. 2006, 13:20

TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#1

Message par Adonesis » 02 mars 2007, 17:16

Chère Madame, cher Monsieur,



Ayant obtenu des résultats probants en TCI, des voix paranormales d'origine inconnue,
dans le seul but de voir si ces voix pouvaient éventuellement provenir de notre psychisme
inconscient, j'ai essayé mentalement, par mes pensées, d'imprégner des mots sur des
bandes magnétiques audio, et, A MON IMMENSE ETONNEMMENT (!!!!!), j'ai
obtenu ainsi quelques résultats probants sur les cassettes d'enregistrements , bien que de
moins bonne qualité auditive que les voix obtenues en TCI.

Dans le but de constituer un dossier solide sur la Projection de pensées, j'ai fait une
recherche mondiale sur internet sur la vie et les résultats de Ted Serios, mondialement
connu pour ses projections de pensées. Ayant obtenu moi-même des preuves sur la
Réalité objective de ce très curieux phénomène, je n'avais donc aucune raison de
douter de ceux obtenus par Ted Serios, mais voilà qu'en tombant sur un site en langue
espagnole (je parle aussi cette autre langue), j'ai découvert une enquête très approfondie
(du mois d'Août 2006) sur la vraie vie de cet homme, et voilà que j'y ai appris le contraire
de ce que je cherchais, n'ayant que très peu d'écrits en Français sur internet concernant
la vie de Ted Serios, j'aurais très bien pu "taire" ma découverte , mais voilà que je préfère
rester Honnête vis à vis des personnes qui s'intéressent à ce phénomène et leur faire part
de la véritable histoire de Ted Serios, celle que pratiquement personne en France connaît,
celle d'un homme qui n'a fait que de tricher, car il n'existe AUCUN site en France qui
mentionne tous ces détails que je viens de traduire pour vous. Toutefois, je n'ai traduit
environ que la moitié de ce qui est écrit dans le site, l'autre moitié est tout aussi
intéressante, mais j'y ai gardé l'essentiel.

Je rappelle juste ce beau proverbe plein de Sagesse :

Ce n'est pas parce que l'on trouve de la fausse monnaie que la vraie n'existe pas.

Bien Cordialement,

Patrick Flamand

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TED SERIOS

Sa véritable histoire :


Traduction (partielle) de Mr. Patrick Flamand :

( Pour celles et ceux que cela intéresse, j'ai le même dossier avec pleins
de photos, me contacter en privé et je vous l'enverrai)


Référence du site :


http://marcianitosverdes.haaan.com/2006 ... ografia-4/



Ted Serios naît à Kansas City, dans le Missouri, il est le premier né des enfants d'un père immigré
Grec, August Serios, et de Esther MacNeil. Son père est à la fois tavernier et luteur professionnel
jusqu'au jour où Jim Londos l'envoie hors du ring où il fait un vol plané en se fracturant les os en
tombant. Mais avant cela, August Serios gagne deux combats sur trois contre le champion du
monde George Hakenschmitchs, que l'on surnomme le Lion Russe.

Ted Serios, adolescent, admire son père de qui il dit qu'il est l'homme le plus fort du monde, mais
aussi le plus gentil. Afin de l'imiter, il s'entraîne à soulever des sacs de patates de plus de 50 kilos.
Puis il commence à sécher les cours et abandonne définitvement ses études à l'âge de 16 ans.

Ted Serios se rappelle que tous ses problèmes commencent à l'âge de 20 ans avec la mort de son
père, ce qui le faït rentrer dans une grande dépression. Ted se lie d'amitié avec Matt, dit "la terreur
du nord de Chicago". Ensemble, ils passent leur temps à voler des voitures, s'en servent et les garent
ensuite juste en face du commissariat de Police, après quoi ils prennent un mâlin plaisir à appeler le
commissariat pour signaler le vol de ces voitures.

Ensuite, durant 7 ans, Ted devient Marin, changeant fréquemment de bateaux pour éviter que certains
ennuis le rattrappent, et c'est sa mère qui finalement lui trouve un petit boulot de garçon de café dans
la ville de Harvard, à 100 kilomètres de Chicago. Mais il ne se sent pas à l'aise dans ce genre de travail,
et, un beau jour, il vole l'argent dans la caisse pour s'acheter une voiture et prend la route avec. Son
intention, dira t-il plus tard, c'était de créer avec ses amis une nouvelle agence de taxis dont il comptait
rembourser ensuite, avec les bénéfices, la somme d'argent volée.

Dans l'ordre chronologique des choses : en 1954, Ted Serios se passionne par tout ce qui touche au
paranormal, il est un fidèle lecteur de la revue FATE, dans laquelle Harold Kinney publie (en 1954) un
article montrant comment on peut truquer des photos de fantômes. (il est très probable que Ted Serios
y ait appris la façon de truquer des photos)

1955 : Ted Serios trouve un poste de bagagiste à l'Hôtel Hilton de Chicago.

Dans sa vie privée, Ted Serios et son ami Matt, entretiennent dans un garage un élevage de colombes,
de chats et de chiens (non loin de la maison de la mère de Ted), ce qui leur vaut des conflits avec certains
de leurs voisins, qui, ne les supportant plus, vont jusqu'à empoisonner leurs animaux, ce qui pousse Ted
et Matt à se venger terriblement, en drétruisant leurs jardins et en cassant les fenêtres de leurs voitures.

Grand consommateur de revues sur le paranormal, Ted Serios passe tous ces temps libres à pratiquer
l'hypnose avec un copain de l'Hôtel, George Johannes. Par le moyen de soit-disants "voyages astraux"
provoqués par l'hypnose, ils tentent tous les deux de localiser le trésor d'un pirate nommé Jean Lafitte.

Dans l'une de ces séances d'hypnose, George Johannes a l'idée de demander à Ted Serios, en état
d'hypnose, de trouver la carte du trésor, et lui demande même de projeter mentalement sur une pellicule
photo la vision de l'endroit précis où le pirate aurait enterré son trésor.

1963 :

Cette histoire vient aux oreilles d'un journaliste de l'Observateur qui publie un article sur le témoignage
des deux bagagistes. Cet article est lu par Madame Pauline Oehler, vice présidente de la Société de
Parapsychologie de l'Illinois, qui envoie Monsieur Lewis enquêter sur ce cas. Les résultats de ces
enquêtes sont publiés dans la revue de la Société de Parapsychologie, puis, ultérieurement, dans la
revue FATE.

C'est par l'intermédiaire de Madame Oehler et de la Société de Parapsychologie de l'Illinois que le
Docteur Jules Eisenbud entend parler de l'existence de Ted Serios. Le Docteur Eisenbud étudie durant
des années le don que prétend avoir à présent Ted Serios de pouvoir projeter l'image de ses pensées
sur des appareils photos. Le Docteur Henry (Andrija) Punharich dit avoir obtenu aussi des preuves du
don de Ted Serios en sa compagnie. Le Docteur Eisenbud écrit des articles de presse et un livre sur
le don exceptionnel qu'aurait Ted Serios (il publie des séries de photos).

La célébrité de Ted Serios grandissant, ses photos de projections de pensées attirent l'attention des
éditeurs de la revue Popular Photography qui décident de mener une enquête sur place en envoyant
deux experts en trucage de photos ainsi qu'un illusionniste pour étudier de près le cas de Ted Serios,
mais ce dernier est incapable d'obtenir un résultat probant.

Les suspissions des experts se portent sur des tubes en carton et en plastique que Ted Serios appelle
des "gismos" (ou bidules) et qu'il utilise pour ses expériences. Le Docteur Eisenbud dit les avoir
examiné avec la plus grande attention et qu'ils ne pouvaient pas être à l'origine de l'apparition des
images sur les photos. Mais les illusionnistes contestent et assurent qu'un simple petit jeu de mains
habile suffit en incluant dans le "gismo" des diapositives et une lentille cachée au moyen desquels
on peut projeter l'image sur l'objectif de l'appareil photo.

Les journalistes Charles Reynolds et David Eisendrath construisent un petit dispositif qu'ils camouflent
habilement dans le gismo et obtiennent des résultats ressemblant à ceux de Ted Serios.

Interrogé sur ces gismos, Ted Serios répond que ces objets l'aident à mettre au point les ondes de
ses pensées pour les projeter ensuite sur l'objectif. Il place ces tubes qu'il tient entre son pouce et son
indexe devant l'objectif de l'appareil photos. Tous ces tubes sont examinés très attentivement par les
observateurs, avant, pendant et après les séances, et aucun d'entre eux ne parait être capable de
produire des images, mais c'est ce que disent les "fans" de Ted Serios et de la parapsychologie.
Ted Serios dit encore que ces tubes placés devant l'objectif lui servent aussi à éviter les interférences
de la lumière et ses doigts l'aident aussi à obscurcir le tout.

Le Docteur Eisenbud dit que Ted Serios ne refuse jamais que l'on examine ses gismos et que l'on n'y
remarque rien de douteux à l'intérieur.

John Sladek raconte :

"Le pouvoir de Ted Serios apparait généralement tard dans la nuit quand les observateurs sont pris
de dégoût, de fatigue et de négligeance. En plus, Ted Serios n'arrête pas de bouger, de gesticuler,
touchant ses vêtements, retirant ses chaussures, ses chaussettes, fouillant dans ses poches, etc...
Il est testé seulement une seule fois nu jusqu'à la ceinture".

En revanche, une démonstration publique est faite dans le local de l'Association Psychiatrique Nord-
Américaine où il est testé plus attentivement. On lui demande de retirer tous ses vêtements et on lui en
redonne de nouveaux. Soixante photos sont prises dans ces conditions. Toutes exceptées deux sont
noires, les deux autres sont blanches, ténues et rondes. Le Docteur Eisenbud, avec enthousiasme,
les identifie comme étant positives, mais les autres psychiatres sont moins facilement convaincus.

Le Docteur Eisenbud explore intensivement le caractère de Ted Serios : il avait volé des voitures,
pillé des magasins, déserté la Marine. Ted Serios est alcoolique (le Docteur Eisenbud note que peu
d'alcooliques sont vraiment sincères), exhibitionniste et imposteur (une fois, alors qu'il est arrêté par la
Police, il se fait passer pour le Docteur Eisenbud).

Enfin, le Docteur Eisenbud lui-même le surprend en flagrant délit de fraude, Ted Serios appuie sur
le bouton déclencheur de l'appareil photo en pensant que personne ne l'observe ! Malgré ce fait, le
Docteur Eisenbud continue de croire en lui.

En 1967, un groupe d'illusionnistes et de scientifiques se déplacent à Denver pour étudier de près
Ted Serios. Une chaîne de télévision de Denver paie Ted Serios pour qu'il produise de nouveau des
des photos paranormales sur le plateau de télé. Plusieurs groupes de chercheurs sont présents,
chacun avec ses pellicules polaroïd. Persi Diaconis, présent durant ces résultats probants, dit avoir
vérifié secrètement les vingts pellicules appartenant aux chercheurs pour voir si elles avaient été
préalablement truquées, mais sans en trouver aucune. Toutefois, le fait est qu'aucun des chercheurs
n'avait suffisamment pris soin de demander à Persi Diaconis de contrôler Ted Serios lui-même.

Dans d'autres occasions - durant ces preuves -, Persi Diaconis observe Ted Serios appuyer
secrètement sur "quelque chose" dans l'un de ses gismos utilisés. Quand Diaconis lui demande
d'examiner son gismo, les "fans" de Ted Serios se lèvent de leurs sièges pour contester : "Vous
ne pouvez pas faire ça !". Ted Serios profite de ce fait pour approuver la décision du public qui
est voué à sa cause, il met son gismo dans sa poche et refuse qu'il soit examiné.

Il est probable que Ted Serios utilise de la gélatine, de la salive ou une autre substance similaire
pour pouvoir produire une forme d' "éctoplasme" dans la pellicule photo. Ceci était l'une des
méthodes préférées des anciens médiums, comme cela s'est déjà vu.

Diaconis trouve que les expériences du Docteur Eisenbud avec Ted Serios manquent d'un contrôle
approprié sur les matériaux essentiels et il note "des défauts méthodologiques irréparables
dans toutes les phases des expériences".

Il ressort de son rapport que les meilleures photographies de Ted Serios ont été obtenues sous des
conditions de contrôle nulles et quand Ted Serios se trouvait avec ses adeptes. Quand un
certain contrôle rigoureux s'établissait, rien n'apparaissait dans les plaques photographiques ou
seulement certaines taches sans forme comme celles qui peuvent se produire avec un morceau de
gélatine ou avec de la salive.

Une nuit, alors qu'il se trouve dans un bar et qu'il est bien "chaud", Ted Serios " lâche sa langue " et
raconte à un journaliste du Chicago Tribune la manière avec laquelle il truque ses photos grâce à
l'utilisation de ses tubes en cartons (gismos). Logiquement, le lendemain, après sa cuite et en lisant
l'article du journal qui lui est consacré, il dément avoir raconté tout ça.

Madame Oehler avait déjà pris en considération l'hypothèse possible selon laquelle Ted Serios
pouvait utiliser des micros-films transparents placés en face du tube en carton, mais elle avait laissé
tomber cette idée à cause du problème de la longueur focale de la lentille de l'appareil photos.
Elle fait un rapport dans lequel elle fait remarquer que les photographies obtenues par Ted Serios
correspondent point par point, ombre par ombre, lumière par lumière avec de vraies photos qui
existaient déjà, et, qui plus est, prises avec un angle identique de prise de vue, ainsi que des conditions
d'illuminations identiques aussi.

Dans l'étude expérimentale de Denver, Diaconis put expliquer les photos de Ted Serios de plusieurs
manières possibles.

De son côté, James Randi, un illusionniste, participa en compagnie de Ted Serios et du Docteur
Eisenbud au programme Today en imitant minutieusement le trucage de Ted. Randi affirme avoir
entendu Ted Serios prononcer ces mots au Docteur Eisenbud : " Le rêve est terminé, ils ont
découvert mon truc ". Le même Randi déclare dans la revue New Yorker : "C'est alors que le
Docteur Eisenbud, très excité, l'a secoué par les épaules en lui criant : "Qu'est-ce que tu dis Ted ?
Tu peux le faire, tu sais que tu peux ! " "

James Randi décrit quelques uns des trucages de Ted Serios dans son livre : Flim - Flam.
( " Fraudes paranormales. Fenómenos ocultos, percepción extrasensorial y otros engaños,
Tikal Ediciones, Girona, 1994." )

Les soupçons de l'équipe du Popular Photography se concentrent sur l'utilisation du gismo. Bien que
le Docteur Eisenbud dit l'avoir soigneusement examiné, les experts en photos font remarquer qu'un
petit jeu de mains suffit pour le substituer par un autre. Les enquêteurs suggèrent alors que cet autre
gismo peut tenir cachée une micro-diapositive qui est ensuite orientée sur l'axe de l'appareil photo.

Après ces analyses publiées dans un article, le Docteur Eisenbud déclare à la presse que Ted Serios
vient de perdre ses pouvoirs. Quel "hasard" !

Ted Serios dit lui-même avoir perdu son pouvoir, il l'explique ainsi : "C'est comme si un rideau se
fermait". La dernière photo de sa pensée, en juin 1967, montre l'image d'un rideau.

Dans son article rédigé pour le Journal of American Society for Psychical Research de juillet 1967,
Le Docteur Eisenbud insiste sur le fait que Ted Serios a obtenu des résultats probants sans ses
gismos, et que ses résultats probants obtenus sans ses gismos ne sont pas différents de ceux
obtenus avec leur utilisation.

Mais il apparaît, après vérification, que le Docteur Eisenbud n'avait pas bien vérifié ses dates
d'expérimentations puisque toutes les séries de photos positives sont les numéros des séances
numéros : 15, 20, 22, 26 et 33, justement là où Ted Serios avait utilisé ses gismos.

Ted Serios vit encore à Chicago. Son fils est photographe professionnel.

infos : Août 2006 :

__________________________________________________________________________


Je trouve vraiment dommage de la part des personnes qui l'ont suivi et testé qu'elles n'aient pas
appliqué un protocole expérimental tout simple : celui de ne pas lui laisser le choix de l'image
projetée. Il aurait fallu au tout dernier moment tirer au sort une image ou photo sur mille , et lui
demander de la projeter sur l'appareil photo, car avec un tel protocole expérimental tout simple,
Ted n'aurait pas pu avoir sur lui ( au tout dernier moment ) cette photo en micro-diapositive pour
la mettre dans son gismo. Le fait de lui laisser choisir sa photo est une erreur, car s'il avait
vraiment un petit jeu de mains habile ( un "truc" d'illusionniste ) , il lui était ensuite facile de
préparer son coup, tandis qu'en lui imposant directement une image ou photo au tout dernier
instant ( par tirage au sort contrôlé devant des illusionnistes et un huissier de justice , afin d'éviter
même toute complicité avec qui que ce soit ), à ce moment là on aurait vu si oui ou non son don
pouvait réellement fonctionner.

A l'heure actuelle, l' IMI maintient sur son site que Ted Serios a été contrôlé en Laboratoire au
début des années 1970, donc ultérieurement aux dates de ce site en langue espagnole que je viens
de traduire, et l'IMI laisse entendre que son don pourrait être réel. Quel était le protocole expérimental
en rigueur dans ce Laboratoire ? Nous ne le savons pas et l' IMI devrait nous le dire....

http://www.metapsychique.org/Ted-Serios-et-la.html

Quant à moi, j'attends que des scientifiques sur Paris me permettent de tenter de leur prouver
ce phénomène, mais je demande une longue période d'expérimentations qui peut aller jusqu'à
plusieurs mois de tentatives, mais ce qui est sûr, c'est que tôt ou tard, je finirai par obtenir un
résultat probant, aussi minime soit-il, car je suis Honnête et je témoigne de la vérité.

Quelles que soient les résultats des analyses qui pourront être faites de mes résultats probants
déjà obtenus, je suis conscient que seule l'expérimentation devant des scientifiques en apportera
la preuve définitive, car n'importe professioonel du son pourra objecter que l'on peut tout truquer,
je m'attends toujours à ce "genre de réponse", mais j'ai ma conscience tranquille là dessus.

Gare aux "préjugés" à mon égard, car nous sommes trop conditionnés par la percpetion que
nous avons de nos 5 sens connus pour en accepter d'autres. Le Docteur Yvonne Nehlil, Médecin
de formation scientifique elle-même a obtenu le prénom de son mari par projection de sa
pensée et peut également en témoigner à n'importe quel scientifique, ce phénomène est
VRAI bien que rare, et ce, quel que soit ce que vous en pensiez.

Ceux qui veulent être mis en relation avec ce Médecin, qui n'est pas "imaginaire", qu'ils
m'écrivent en privé et je leur transmettrai son numéro de téléphone privé.

patrick.flamand@club-internet.fr

Bien Cordialement,

Patrick Flamand


"Ce n'est pas parce que l'on trouve de la fausse monnaie que la vraie n'existe pas !"

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3608
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#2

Message par PhD Smith » 20 juin 2012, 18:49

J'ai parlé de Ted Serios ici aussi: dossier-mme-b-une-decouverte-scientifiq ... -7925.html
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51
Localisation : Somewhere someone in summertime

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#3

Message par embtw » 21 juin 2012, 01:44

Adonesis a écrit : [...]
Ayant obtenu des résultats probants en TCI, des voix paranormales d'origine inconnue,
dans le seul but de voir si ces voix pouvaient éventuellement provenir de notre psychisme
inconscient, j'ai essayé mentalement, par mes pensées, d'imprégner des mots sur des
bandes magnétiques audio, et, A MON IMMENSE ETONNEMMENT (!!!!!), j'ai
obtenu ainsi quelques résultats probants sur les cassettes d'enregistrements , bien que de
moins bonne qualité auditive que les voix obtenues en TCI.
[...]
Menteur, affabulateur ou supercrédule, je n'ai pas encore statué sur votre cas personnellement :mefiance:

Y mettre un pavé comme le premier message de ce fil n'y changera rien, on connaît votre cas ici, allez donc faire vos expériences avec le prix Nobel de la physique du futur, muni de trois rondelles, deux ficelles et d'une grosse grosse dose de crédulité et d'incompétence, cela vous va à ravir, et à défaut de vous apporter la gloire éternelle d'avoir révolutionné la science du 34è siècle, au moins, soyez heureux de nous apporter matière à rigoler franchement.

Bonne journée. :D
Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre a écrit : Quant à moi, j'attends que des scientifiques sur Paris me permettent de tenter de leur prouver
ce phénomène, mais je demande une longue période d'expérimentations qui peut aller jusqu'à
plusieurs mois de tentatives, mais ce qui est sûr, c'est que tôt ou tard, je finirai par obtenir un
résultat probant, aussi minime soit-il, car je suis Honnête et je témoigne de la vérité.
Mais les scientifiques n'ont ont rien à faire de vos affabulations, vous le ne comprenez toujours pas ? Ce que vous décrivez n'existe pas, faites-vous donc une raison, au lieu de blablater vos histoires de cinq sens etc ... Vous faites franchement la paire avec super Argentonnais.
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4294
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#4

Message par spin-up » 21 juin 2012, 03:52

Ce post n'a absolument rien a faire dans la rubrique creation/evolution. C'est du spam.

Avatar de l’utilisateur
Mr.DFG
Messages : 500
Inscription : 04 août 2011, 09:19
Localisation : Vous êtes ici ->

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#5

Message par Mr.DFG » 21 juin 2012, 07:36

Vous êtes forts, parce que je n'ai absolument rien lu de ce pavé.

TL:DR
- La douleur fait mal -

"ALL GLORY TO THE HYPNOTOAD" (Futurama)

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 8043
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#6

Message par Raphaël » 21 juin 2012, 23:16

Mr.DFG a écrit :Vous êtes forts, parce que je n'ai absolument rien lu de ce pavé.

TL:DR
La seule chose que j'ai lu en ce qui me concerne c'est la date du message: le 2 mars 2007. C'était suffisant pour me convaincre de ne pas lire le reste.

Apparemment embtw a dû sauter cette ligne.

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51
Localisation : Somewhere someone in summertime

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#7

Message par embtw » 22 juin 2012, 01:19

Raphaël a écrit : La seule chose que j'ai lu en ce qui me concerne c'est la date du message: le 2 mars 2007. C'était suffisant pour me convaincre de ne pas lire le reste.

Apparemment embtw a dû sauter cette ligne.
Salut Raphaël,

En effet, je n'y ai pas prêté attention, bien vu, j'ai lu un message unique auquel venait de répondre PhD Smith, je pensais qu'il était donc du jour :lol:

Remarquez, cela a permis de démontrer une fois de plus la bêtise de Gatti au pire, son hypercrédulité au mieux, vu qu'il nous assène qu'il ne pense pas que Serios soit un tricheur alors même que Serios a été pris sur le fait.
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6302
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: TED SERIOS : Sa vraie vie : celle d'un tricheur :

#8

Message par curieux » 22 juin 2012, 17:13

C'est bien la caractéristique principale du croyant, ne retenir que ce qui l'arrange et balayer sous le tapis tout ce qui pourrait contredire son point de vue.
S'il prie et voit une manifestation positive de son désir, c'est un miracle, si pas c'est qu'il n'avait pas une foi assez forte. :lol:
Après ça, quoi d'étonnant à ce que des gars pareils puissent attirer les gogos qui continuent de chercher ce qu'ils ne trouveront jamais.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit