La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

Peut-on réellement lire dans les pensées des gens? Qu'en pensez-vous?
Avatar de l’utilisateur
Zebra
Messages : 160
Inscription : 02 août 2020, 08:22

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#326

Message par Zebra » 26 juil. 2021, 16:52

Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10 @Zebra,

Je vais commencer par une question : Avez-vous pris au moins la peine d'écouter attentivement la conférence d'Edgar Morin à laquelle je vous ai référée dans un de mes messages un peu plus haut ? C'est le plus grand penseur au monde qui fête ces 100 ans à l'ONU en étant frais comme une rose. Ce n'est pas banal, ça.
Honnêtement, non. Il m'est quasi impossible de regarder des vidéos "parlées" sur Youtube ou ailleurs. Je n'arrive qu'à tenir quelques minutes :a4:
Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10 Je n'accepte pas que vous rameniez tous les événements, quels qu'ils soient, à de simples anecdotes subjectives qui se suivent les unes après les autres. Même les plus merveilleuses vous laissent complètement froide. Ça, on appelle ça être rabat-joie. Vous regardez tout avec un air hautain et pédant.
C'est vous qui préjugez que tout ça me laisse de glace. Simplement, je ne considère pas vos histoires comme des preuves de ce que vous affirmez (la télépathie par exemple). Et je ne vois pas le rapport entre le romantisme/poétisme et le scepticisme scientifique :gratte:
Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10 Je n'accepte pas non plus que vous ne compreniez pas une chose aussi élémentaire que (...)
Voilà le 2eme paragraphe commençant par "Je n'accepte pas". Désolée mais vous sonnez comme un enfant qui boude en disant : jveux pooooo ;)

Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10 Je vous ai parlé de toutes sortes d'anecdotes dans toutes sortes de domaines, c'est parce qu'elles sont toutes reliées à mes pressentiments positifs ou négatifs. Je me sens concerné par tout ce qui se passe de A à Z, 24 hres sur 24. ET CE N'EST PAS PARCE QUE VOUS ET VOTRE CLIQUE N'ONT JAMAIS RESSENTI DE TÉLÉPATHIE QUE CELLE-CI N'EXISTE PAS DU TOUT !!!%%??... LE FAIT D'AVOIR DE L'IMAGINATION, DES SENTIMENTS ET DES RÊVES N'EST PAS UNE MALADIE MENTALE !!!
Pourquoi vous mettez-vous dans cet état ? Vous venez parler de phénomènes tel que la télépathie ou encore de vos pouvoirs à distance sur un forum de scepticisme scientifique. Vous deviez vous attendre aux réactions/réponses/questions de vos interlocuteurs non ?
Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10 Je ne me prends pas pour le Messie, l'Antéchrist, Belzebuth, Superman, le Joker, Jésus-Christ, Satan, le Diable, une réincarnation d'Elvis ou de John Lennon, E.-T., etc. malgré tout.
Fort heureusement...
Je préfère et de loin, une vérité emballée dans un papier sablé qu'un mensonge emballé dans un papier de soie.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24775
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#327

Message par Jean-Francois » 26 juil. 2021, 16:59

Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 16:10Je n'accepte pas que vous rameniez tous les événements, quels qu'ils soient, à de simples anecdotes subjectives qui se suivent les unes après les autres
Que vous l'acceptiez ou pas, ça ne change rien au fait que ce sont des anecdotes qui vous fascinent mais ne prouvent strictement rien quant à la réalité de la télépathie ou autre action de la pensée de Minsfatt_9 sur la réalité. Vous prenez vos désirs pour des faits. Vous mélangez votre imaginaire subjectif et la réalité objective.
Vous regardez tout avec un air hautain et pédant
C'est juste qu'on n'a pas les même goûts que vous. Même si ça vous ennuie, on en parfaitement le droit et le droit de le faire remarquer. Après tout, vous tenez à poster vos anecdotes sur un forum dédié à la pensée critique et au scepticisme scientifique. Vous vous exposez à des remarques critiques qui soulignent que votre attitude n'a rien de scientifique.

Et ce n'est pas parce que vous avez regardé une vidéo d'un philosophe connu que ça fait de vous un spécialiste de l'épistémologie ou même, plus simplement, que vous comprenez bien la démarche scientifique.
Je n'accepte pas non plus que vous ne compreniez pas une chose aussi élémentaire que tous les champs de connaissance sont tous inter-reliés
C'est moins qu'on ne le comprend pas que VOUS ne comprenez pas que ce n'est pas aussi vrai que vous le fabulez. On ne mélange pas diverses disciplines n'importe comment, il faut de la rigueur. Mais la rigueur c'est une notion qui vous semble étrangère.
La science que vous pratiquez, vous et votre clique, est une science froide et bornée
C'est pas mal comment on doit pratiquer la science* si on veut le faire (le plus) correctement (possible): froidement et de manière méthodique. C'est la meilleure manière de laisser parler les faits plutôt que les sentiments. Vous, vous vous laissez emporter par vos sentiments... ce qui n'a strictement rien de scientifique.
ET CE N'EST PAS PARCE QUE VOUS ET VOTRE CLIQUE N'ONT JAMAIS RESSENTI DE TÉLÉPATHIE QUE CELLE-CI N'EXISTE PAS DU TOUT
Ça n'est pas parce que Minsfatt_9 s'imagine faire de la télépathie qu'il fait vraiment de la télépathie. Pour lque Minsfatt_9 arrive à convaincre d'autres personnes que c'est le cas, il faudrait qu'il amène des faits plus solides que des anecdotes qui lui réchauffent le coeur.
LE FAIT D'AVOIR DE L'IMAGINATION, DES SENTIMENTS ET DES RÊVES N'EST PAS UNE MALADIE MENTALE !!!
Personne n'a dit le contraire. Mais "avoir de l'imagination, des sentiments et des rêves" n'est suffisant pour faire une démonstration de la réalité de la télépathie. Penser que laisser parler ses sentiments est rendre réel la télépathie peut tenir de la maladie mentale.

Jean-François

* Notez que je dis "pratiquer la science". Je ne dis pas que les scientifiques n'ont aucun sentiment ou rêve ou imagination. Simplement, ils savent qu'il ne faut pas mélanger la fiction - surtout leur fiction personnelle - et la réalité.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Minsfatt_9
Messages : 213
Inscription : 28 janv. 2021, 17:18

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#328

Message par Minsfatt_9 » 26 juil. 2021, 18:34

@toute la clique des adeptes du sceptcisme scientifique,

C'est le dernier texte que je vous envoie avant un sapristi de bon bout de temps : ce n'est pas de la rigueur dont vous faites preuve, c'est plutôt de la RIGIDITÉ !!!

Penser encore en 2021 que de la bonne fiction ne sait pas bien représenter la vraie réalité. PFfff,,,! Combien de millions d'années ça va prendre pour que les gens comprennent que le but de l'art n'est pas de servir de simple divertissement anodin ? Tu laisses ton coeur au vestiaire avant d'aller travailler, Jean-François ?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24775
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#329

Message par Jean-Francois » 26 juil. 2021, 18:42

Minsfatt_9 a écrit : 26 juil. 2021, 18:34Penser encore en 2021 que de la bonne fiction ne sait pas bien représenter la vraie réalité
Vous ne semblez toujours pas saisir ce que veut dire "faire la distinction entre fiction et réalité". Ça ne veut pas dire qu'il est impossible que des fictions peuvent être très réalistes... mais que la fiction n'est pas la réalité. Et quand on fait de la science, on ne fait pas de la fiction. Ce sont deux domaines distincts.
Tu laisses ton coeur au vestiaire avant d'aller travailler, Jean-François ?
Si vous avez un problème cardiaque, je ne vous conseille pas de consulter quelqu'un qui prend comme vous des figures de style pour la réalité. Essayez plutôt de consulter quelqu'un qui sait que le coeur se trouve dans la cage thoracique et qu'il ne peut être mis au vestiaire.

Maintenant, tenez parole: vous nous avez promis de rester silencieux pendant "un sapristi de bon bout de temps". Ça doit être plus qu'une journée, ça :mrgreen:

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5098
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#330

Message par Lambert85 » 27 juil. 2021, 04:03

Un télépathe capable de favoriser son équipe de hockey serait incapable d'influencer un groupe de sceptiques ? :lol:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2039
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#331

Message par ABC » 01 août 2021, 05:26

shisha a écrit : 18 juil. 2021, 03:30Il y a de cela 15 à 20 ans, je méditais dans le jardin, quand soudain une vision/flash me vint à l'esprit. Dans cette vision, je vois une de mes tantes se garer dans une certaine position chez ma mère/beau père. Quelque minutes plus tard, je sors de la méditation, me dirige vers la maison et vois ma tante se garer exactement comme dans la vision => scotché je fus.
A ma connaissance, ce genre de phénomène est très rare et non reproductible.

Dans mon environnement familial proche par exemple, cela se produisait rarement et lors d'évènements ayant une certaine importance (accident, risque d'accident ou changement professionnel important par exemple). L'explication me semblant la plus plausible (1), c'est que, d'une façon ou d'une autre, le temps microscopique fait des aller-retours très voisins (cf. le handshake de John Cramer) dans le temps macroscopique (cf. Le temps macroscopique Roger Balian) et ne laisse que de très faibles traces de son passage dans le sens futur-passé. Dans le sens futur-passé (cf The origin of inertia ainsi que Can a future choice affect a past measurement's outcome ?), l'enregistrement des informations est (selon cette hypothèse spéculative) presque complètement effacé (2).

En effet, une trace du passé est une information stable, fortement redondante, résistant à de multiples lectures et aux agressions de l'environnement (cf. Environment as a Witness: Selective Proliferation of Information and Emergence of Objectivity in a Quantum Universe). C'est un enregsitrement irréversible dans un bain thermique (couches sédimentaires, cratère de volcan, fossiles, cernes de tronc d'arbre et, à un degré moindre, rosée du matin, traces de pas dans la neige, etc, etc).

Un enregistrement d'information s'accompagne donc d'une création d'entropie, c'est à dire une fuite d'information dans l'environnement hors de portée de l'observateur macroscopique (= n'importe quelle entité vivante recueillant et traitant l'information dite pertinente, cf. Incomplete descriptions and relevant entropies R. Balian). Cette création d'entropie est le gage de la stabilité de l'nformation enregistrée, donc de sa reproductibilité (3).

A quantum solution to the arrow-of-time dilemma Lorenzo Maccone
"Within a quantum mechanical framework, all phenomena which leave a trail of information behind (and hence can be studied by physics) are those where entropy necessarily increases or remains constant."

Dans le sens futur-passé, l'entropie décroit au contaire et les informations sont donc effacées et/ou non reproductibles.

"All phenomena where the entropy decreases must not leave any information of their having happened. This situation is completely indistinguishable from their not having happened at all. In the light of this observation, the second law of thermodynamics is reduced to a mere tautology: physics cannot study those processes where entropy has decreased, even if they were commonplace."

(1) Du moins pour quelqu'un ayant été confronté à plusieurs reprises à ce genre de coincidence, et ce, avec un bon niveau de détail de l'information associée bien sûr. Pour une personne n'ayant pas (ou pas suffisamment) constaté ce type de phénomène, une explication plus parcimonieuse, car explicable par ce que l'on connait à ce jour, coincidence totalement fortuite exagérée par un effet psychologique de sélection de coincidences ayant une résonance émotionelle par exemple, serait préférée.

(2) Une façon plus convenable d'exprimer cette même idée, serait de dire que, dans leur espace des états, les systèmes physiques font, dans un temps microscopique laissant peu de traces stables de son écoulement, des aller-retours voisins d'un aller-retour final correspondant à une sorte d'état d'équilibre dans l'espace-temps (cf. le théorème de la phase stationnaire et son lien avec les intégrales de chemin de Feynman dans la formalisation lagrangienne de la physique quantique à savoir le chemin dans l'espace des évolutions du système considéré maximisant l'intégrale d'action, le chemin au voisinage duquel les chemins voisins interfèrent de façon constructive).

(3) E. T. Jaynes CLEARING UP MYSTERIES - THE ORIGINAL GOAL
THE SECOND LAW IN BIOLOGY : ...The second law limitation on macroscopic processes (et à mon avis aussi le principe de causalité intimement lié à la flèche du temps découlant de nos limitations d'accès à l'information, cf le fil sur le temps) is easily understood in objectively meaningful terms, in both biology and physics, as the price we pay for reproducibility.

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 1072
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: La télépathie, une question de sensibilité et d'affectivité

#332

Message par shisha » 01 août 2021, 18:08

Merci pour cette réponse détaillée!

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit