Esprit critique dans les écoles primaires

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du scepticisme? Écrivez ici.
Michel Le Belge
Messages : 46
Inscription : 27 mars 2015, 14:09

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#26

Message par Michel Le Belge » 06 avr. 2015, 13:05

Emmanuelle a écrit :Bonjour,

Bah je vais jouer le zozo de service puisque telle semble être l'étiquette sur ce forum...

Pour ceux qui ont vécu par exemple rêves prémonitoires ou télépathie, il ne s'agit pas de croyances mais d'un vécu donc votre questionnaire ne marche pas.
Je trouverais beaucoup plus sain d'apprendre à vos élèves à faire la différence entre croyances, savoir, expériences, "spéculation", hypothèse, connaissance établie etc...
Là pour moi, vous allez leur inculquer vos propres préjugés, ce que je trouve malhonnête.

Je dis ça, je dis rien, hein !

Emmanuelle
C'est une plaisanterie ce message. Ceux qui ont fait des rêves prémonitoires ou de la télépathie? Mais un rêve prémonitoire, chacun a dû en faire un dans sa vie. Un sur des milliers de rêves. On appelle cela une coïncidence. Quant à la télépathie, ici on peut croire avoir eu une expérience de ce type. Mais le phénomène n'a jamais été prouvé scientifiquement.

Malhonnête? Dans ma démarche, j'applique à la lettre la devise du Comité para : Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve.

Or, ce sont bien les zozos qui affirment sans preuve. Si vous cherchez des malhonnêtes, je peux vous donner l'adresse de centaines de sites où ils sévissent (mais bien entendu on ne vous y voit pas).

Bonjour chez vous et prenez soin de vous votre thème astrologique est assez mauvais pour cette semaine.

Michel Le Belge
Messages : 46
Inscription : 27 mars 2015, 14:09

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#27

Message par Michel Le Belge » 06 avr. 2015, 13:10

Pooh a écrit :Bah ! Vous en faites pas Emanuelle ...
Moi je réitère ma demande concernant la question 11.
Elle se doit d'être clarifiée. A moins qu'on se dise : ovni = extraterrestres = petits bonhommes verts .... :ouch: alors la ... Si on pense comme cela pas nécessaire de la changer alors ...
J'y réfléchis car cette question pose problème. Elle pourrait devenir simplement : "Croyez-vous en l'existence des extra-terrestres?", ce qui exclut le mot ovni. Cette question est cela reprise à cette adresse : https://www.sceptiques.qc.ca/ressources ... les/qs22p5

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#28

Message par Pooh » 06 avr. 2015, 13:23

Si on demande seulement : croyez vous en l'existence des extraterrestres ...
C'est encore trop large de sens a mon avis.
"Croyez vous a l'existence d'une forme de vie extraterrestre" cette phrase, par sa forme, pourrait éviter, à mon avis , les amalgames douteux des "petits gris" et autres... Avec d'hypothétiques pensées que l'on pourrait croire quil y a des bactéries ou des microbes vivants ailleurs dans l'univers. Qui, à mon sens pourrait être plus problable que les ET que tous les gouvernements (supposément) nous cachent un peu partout...

Pour ce qui est des ovnis Objet Volant Non Identifé, encore une fois, on confond souvent ovni et ET
Ce qui n'est pas nécessairement le cas tel que je vous ai expliqué un peu plus haut.
Je crois que ceci pourrait vous aider à développer l'esprit critique de vos élèves de séparer termes ovni, et terme de vie extraterrestre et croyance y a t-il eu visite de ET ?

Euh... Je ne ferais pas un bon prof. J'espère que je suis assez clair à ce niveau sinon dites le moi, je préciserai mes explications avec plaisir :a1:

Emmanuelle

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#29

Message par Emmanuelle » 06 avr. 2015, 13:38

Bonjour,
Michel Le Belge a écrit : C'est une plaisanterie ce message. Ceux qui ont fait des rêves prémonitoires ou de la télépathie? Mais un rêve prémonitoire, chacun a dû en faire un dans sa vie. Un sur des milliers de rêves. On appelle cela une coïncidence. Quant à la télépathie, ici on peut croire avoir eu une expérience de ce type. Mais le phénomène n'a jamais été prouvé scientifiquement.
Non ce n'était pas une plaisanterie. Trop abrupt je le reconnais.
Définition de rêve prémonitoire: je n'en trouve pas ! Donc j'en propose une: rêve d'un évènement futur qui se réalise ensuite.
Définition de coïncidence : Rencontre fortuite de circonstances ; événements qui se produisent en même temps : Une fâcheuse coïncidence.
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/fr ... gGeF1vY.99

Là vous semblez dire que les rêves prémonitoires sont rares donc que ce sont des coïncidences. Je ne suis pas d'accord avec cette logique.

Télépathie: ce n'est pas parce qu'un phénomène n'a pas été prouvé scientifiquement qu'il n'existe pas.

C'est pourquoi je trouve plus sain (et constructif) d'apprendre à vos élèves à faire la différence entre croyances et savoir, savoir quelque chose parce qu'on l'a vécu / savoir quelque chose parce qu'on nous l'a appris, connaissance établie et ce que l'on ne sait pas encore etc...
Mais nier quelque chose parce que l'on ne l'a pas vécu ou parce que ce n'est pas prouvé scientifiquement ne me semble pas honnête une bonne façon de raisonner ou de procéder.

Emmanuelle
Dernière modification par Emmanuelle le 06 avr. 2015, 14:52, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#30

Message par Wot » 06 avr. 2015, 14:19

Emmanuelle a écrit : Télépathie: ce n'est pas parce qu'un phénomène n'a pas été prouvé scientifiquement qu'il n'existe pas.
Tûtafé, c'est comme les lutins à trois pattes vivant sur Neptune le week-end : ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas été prouvé scientifiquement qu'ils n'existent pas.

Emmanuelle : c'est à CELUI QUI AFFIRME de prouver ce qu'il affirme. Prouvez l'existence de la télépathie (ce qui, à l'heure actuel, est bien loin d'avoir été fait), et après on en reparle.

----------------------------------------------

@Michel :

J'ai eu plusieurs fois l'occasion de me retrouver en position de faire plus ou moins ce que vous souhaitez faire. Je vous expose comment je m'y suis pris, à vous ensuite de prendre ce qui vous intéresse et que vous jugerez pertinent.


Le problème, dans ce genre de thématique, est que même révéler les trucages ne fait baisser que peu le "taux" de croyance... La "croyance" est parfois un bastion qui semble inexpugnable...

Exemple (source) :
Spoiler
Show
lancelot a écrit : A l'époque, j'avais 17 ans, et j'allais passer mon bac à la fin de l'année. J'avais passer le stade des boites de magie et des livre pour enfant, j'avais été admis dant mon premier club de "vrai" magicien, et je commençais à apprendre des techniques disons... nettement moins connues.

Un pote à moi, sachant ma passion, m'explique. Il connait une nana qui croit à donf' dans la transmission de pensée. Comme nous sommes jeunes et con et avec bien peu de morale, nous décidons de monter un canular. Il va dire à cette fille que je sais lire les pensées. Je me fais un personnage de "mystique éthéré" quand il me la présente, mon pote joue le "défieur sceptique provocateur" : "va-s-y, si t'es si malin, j'ai amené un jeu de carte... fais lui choisir une carte et dis laquelle c'est en lisant dans son esprit". J'argumente je tournicote, "c'est pas comme ça que ça marche", etc. Le pote insiste. Bon, je veux bien essayer, mais pas sur que ça marche... ce n'est qu'une expérience. D'ailleurs, la première carte foire. J'engueule à mi-mots la fille : elle ne s'est pas assez concentré sur la carte. On refait : ça marche ! Mon pote en rajoute "c'est du pot..." J'argumente : je suis fatigué, cela prends tellement d'énergie psychique... bon, ok, on ré-essaie, mais c'est la derniére fois... elle reprends une carte, je galére pendant dix minutes, je peste, je souffre, je souffle... et soudain, l'illumination : JE LUI RESSORT SA CARTE ! J'ai crû qu'elle allait s'évanouir..; Elle tenait SA preuve.

Là-dessus, comme on n'était pas complétement salaud, on éclate de rire, on lui explique que c'est un canular, que je suis magicien, que c'est truqué, tout ça... Elle est partie troublée et un peu en colère.

Trois jour plus tard (je vous jure que c'est vrai, ça m'a marqué à vie, et ma position zététique a pris un dimension encore plus grande ce jour-là), elle me coince dans un coin de couloir, et me murmure, avant de filer : "tu dis au autres que c'est un truc et que tu veux pas l'expliquer... mais moi, j'ai bien compris que tu as un réel pouvoir et que tu veux le dissimuler et le garder secret..."


Autre anecdote :

Spoiler
Show
J'ai travaillé plusieurs fois par semaine, comme magicien, pendant une période de six mois, au sein d'une cafétéria . Bien sur, travailler aussi longtemps au sein d'une entreprise permet de créer des liens, de mieux se connaître avec le personnel.

Une des filles de salle, assez simplette, était d'une incroyable naïveté, et faisait l'objet de petits canular de la part de ses collègues. Pour vous dire : un des chef de salle possédait un magnifique deux chevaux restaurée, il lui a fait croire que, aprés quelques bricolages, il s'est débrouillé pour la fire rouler... à l'Orangina, mais qu'il ne fallait SURTOUT pas que cela s'ébruite, étant donné que c'est interdit. La jeune fille a TOUT gobé.

A l'époque, je commençais assez souvent mes prestation de table en table par un ustensil magique que l'on appelle « le portefeuille en feu ». (démonstration ici)

Un des chefs a qui j'avais raconté une autre anecdote à ce propos, s'est ingénié à faire croire à la jeune fille qu'il ne s'agissait pas de VRAIES flammes, mais que c'était de l'hypnose, que je faisait croire qu'on voyait du feu. Bien sur, la donzelle a péroré en clamant que dorénavant elle connaissait le secret, que c'était de l'hypnose... à la grande hilarité du reste du personnel qui, à force de me voir l'exécuter, se doutait bien de quelque chose de plus rationnel (ne serai-ce qu'à cause d'une certaine petite odeur d'essence qu'ils avaient fini par remarquer...).

Mon contrat se finissant, et ne voulant pas que la jeune fille reste sur une idée « zozo » et aussi dans l'optique de lui donner un peu de sens critique (je vous assure que cette jeune fille me faisait de la peine... Avec elle, le premier scientologue ou témoin de Jéhovah frappant à sa porte était sur de décrocher le pompon...), je la prend à part, et décide de lui révéler le VRAI secret du portefeuille, le mécanisme ingénieux (et pourtant tout simple) permettant de donner l'illusion de flammes surgit de nulle part, et la manière de procédé, en lui expliquant bien que je lui fais une faveur, que les magiciens ne font jamais ça, qu'il faudra garder le secret. Elle m'a remercié, et est repartie un peu troublée.

Comme le contrat s'était super bien passé, le directeur de la cafétéria m'a invité au repas de fin d'année du personnel. Bien sur, j'ai fais quelques tours, et en particulier, clin d'oeil à mon passage et à l'épisode de la jeune fille, le portefeuille en feu. En disant « .. et ici, il y a au moins UNE personne, J...., qui connaît vraiment comment ça marche... ». Le chef de salle rebondit, et pour faire rire tout le monde en se moquant gentiment de la fille, rétorque « … ben y'a pas qu'elle, tout le monde sait que c'est de l'hypnose ! ».

Et c'est là que j'ai eu la surprise de ma vie : la jeune fille, qui AVAIT VU le mécanisme, 'avait même essayé, se lève et dit « Ah ! Je l'savais bien que c'était de l'hypnose ! J'en étais sûre ! Dés fois,je me fais avoir, mais pas là : C'est pas parce que vous êtes magicien que je vais croire à tous vos mensonges ! »

Le chef avait dit que c'était de l'hypnose, ALORS c'était de l'hypnose... Malgré tout ce que je lui avais dévoilé du trucage...

Soupir déprimé...


Un texte à lire (source : "Ma Thémagie", Douglas Hofstadter, P. 113/114/115) : http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... hmagie.png



Vous pouvez user d'un "fil rouge" entrecoupé d'expériences diverses et d'explications générales. Voici le "fil rouge" que moi, j'avais construit pour ma conférence. Il ne vous coûtera pas cher.

Je commençais en gros avec un discours disant qu'on possédait TOUS des capacités paranormale, mais que ces capacités était plus ou moins « fortes » suivant les personnes, mais qu'on pouvait les travailler et les développer. Je proposais une petite expérience, qui allait peut être fonctionner ou non, ça dépendait des jours.

Je mettais deux allumettes en croix, l'une en équilibre sur l'autre, comme ceci :

Image

J'en approchais une troisième, comme cela :

Image

Et après moults efforts, simagrées, mimiques de petite colère et déception devant l'échec et un temps assez long pour commencer à être un peu ch..., miracle ! Une allumette se mettait à bouger sans qu'on la touche :

Image

Stupeur, murmures, etc.

Petit sourire, et j'expliquais que non, je n'avais pas de pouvoir, qu'il s'agissait simplement d'électricité statique, que j'avais frotté discrètement l'allumette de ma main droite contre mon pantalon en nylon, et que ça faisait bouger l'allumette, sur le même principe que la règle et les petits papiers (expérience que je montrais).

J’enchaînais alors sur un paragraphe plus construit, plus étayé, sur un thème précis, avec parfois là aussi des expériences. Et, à la fin du paragraphe, avant de passer au suivant... je ressortais mes allumettes.

Et j'expliquais qu'il fallait se méfier des pseudo-explications scientifiques de gens peu compétent en ce domaine, que le coup de l’électricité statique avec les allumettes, ça ne MARCHAIT PAS, ça ne POUVAIT PAS marcher, qu'on pouvait frotter tant qu'on voulait du bois sur son pantalon, ça ne ferait pas bouger un autre bout de bois, et j'avouais : en REALITE, j'avais VRAIEMNT un pouvoir que j'avais réussi à développer, et je faisais DE NOUVEAU bouger l’allumette, mais cette fois, sans en prendre une troisième (fini la possibilité d'électricité statique...), juste en approchant mon index tendu...

Stupeur, murmures, etc.

Petit sourire, et j'expliquais qu'il n'y avait pas plus de pouvoir que de beurre en boite, que l'allumette avait un petit fil très très fin (tel qu'on en trouve dans les bas de femme) attachée à la base arrière et qui se confondait sut le tapis plein de dessin, que je tirais légèrement après que les gens soient fatigués de soutenir leur attention et en détournant l'attention avec mon index tendu qui ne servait à rien... Je soulevais l'allumette par le fil pour montrer ce que j'expliquais.

J'embrayais après cette expérience sur autre chose, sur un autre paragraphe plus consistant de la conférence. Après cette partie... Je revenais à mes allumettes, en disant que j'avais mentis, qu'en fait j'avais VRAIMENT des pouvoirs... et que pour BIEN tester des pouvoirs, il faut des protocoles RIGOUREUX. Et je posais mes allumettes dans un petit cube de grillage d'environ 10 cm de côté que j'avais confectionné, et je mettais ma main gauche dans le dos  : plus de fil possible... et pourtant, l'allumette s'est remise à bouger...

Étonnement (fini la stupeur), quelques murmures, etc.

Sourire, et explication : je montrais qu'en fait, j'avais introduis dans l'allumette une demi-aiguille, et que dans la main droite, je dissimulai un aimant assez fort... d'où l'excuse de tendre l'index avec le poing fermé pour cacher l'aimant dans une tenue naturelle... Je « pendais » l'allumette à mon aimant pour montrer la chose...

J’embrayais avec un dernier paragraphe plus développé sur un autre sujet... avant de revenir ENCORE une fois avec mes allumettes... ET je disais que... j'avais mentis, qu'en fait j'avais VRAIMENT des pouvoirs... etc. et là, les gens commencent à rigoler quand je dis ça... Le coup des « pouvoirs » commence ENFIN à ne plus du tout, DU TOUT passer...

Mise en équilibre dans la petite cage, ET promenade autour de la cage d'un aimant afin de vérifier que l'allumette ne dispose pas de fer, ET manche retroussée et exposition des mains vides, et la main n'approche même plus de prêt l'allumette, juste quelques passes effectuées lentement autour de la cage ..et pourtant., pourtant.. cette satanée allumette se REMET à bouger...

ET là, plus de stupeur, plus de murmure mais un brouhaha,chacun CHERCHANT (en se marrant, d'ailleurs) comment cette fois j'ai bien pu faire...

Et là, la révélation ultime... de ce que je fais VRAIMENT depuis le début et à CHAQUE FOIS avec les allumettes : je SOUFFLE dessus doucement et discrètement... tout simplement... Je rappellais l'émotion ressentie par certains spectateurs la première fois, je rappelais toutes mes fausses explications, je rappellais que la dernière fois, TOUT LE MONDE s'est mis à chercher une explication autre que des « pouvoirs », ce que peu avait fait la PREMIERE FOIS, ayant accepté cette explication facile du « pouvoir » sans moufter, et je résumais en disant à quel point il est facile de tromper notre jugement, nos sens avec.. rien, deux allumettes, un léger souffle d'air, par exemple, et je finissai par un petit couplet sur le rasoir d'Ockam....



Voila !
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1682
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#31

Message par Sainte Ironie » 06 avr. 2015, 14:41

Emmanuelle a écrit :Mais nier quelque chose parce que l'on ne l'a pas vécu ou parce que ce n'est pas prouvé scientifiquement ne me semble pas honnête une bonne façon de raisonner ou de procéder.
Affirmer l'existence de quelque chose parce qu'on pense l'avoir vécu n'en est pas une non plus.
Rimmer: I brought about peace. Peace, freedom, and democracy!
Lister: Yeah, Rimmer. Right. Absolutely. Now all the corpses that litter that battlefield can just lie there safe under the knowledge that they snuffed it under a flag of peace and can now happily decompose in a land of freedom. Ya smeg head.
Red Dwarf IV

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1489
Inscription : 14 déc. 2013, 04:58

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#32

Message par Chanur » 06 avr. 2015, 14:48

Emmanuelle a écrit :Définition de coïncidence : https://www.youtube.com/watch?v=shxEiOhJy1w
Là vous semblez dire que les rêves prémonitoires sont rares donc que ce sont des coïncidences. Je ne suis pas d'accord avec cette logique.
Vous pourriez développer ? En quoi est-ce que vous n'êtes pas d'accord ?

Et quel rapport avec les arts martiaux ???
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Mireille

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#33

Message par Mireille » 06 avr. 2015, 14:53

Emmanuelle a écrit :Bonjour,
Michel Le Belge a écrit : C'est une plaisanterie ce message. Ceux qui ont fait des rêves prémonitoires ou de la télépathie? Mais un rêve prémonitoire, chacun a dû en faire un dans sa vie. Un sur des milliers de rêves. On appelle cela une coïncidence. Quant à la télépathie, ici on peut croire avoir eu une expérience de ce type. Mais le phénomène n'a jamais été prouvé scientifiquement.
Non ce n'était pas une plaisanterie. Trop abrupt je le reconnais.
Définition de rêve prémonitoire: je n'en trouve pas ! Donc j'en propose une: rêve d'un évènement futur qui se réalise ensuite.
Définition de coïncidence : https://www.youtube.com/watch?v=shxEiOhJy1w
Là vous semblez dire que les rêves prémonitoires sont rares donc que ce sont des coïncidences. Je ne suis pas d'accord avec cette logique.

Télépathie: ce n'est pas parce qu'un phénomène n'a pas été prouvé scientifiquement qu'il n'existe pas.

C'est pourquoi je trouve plus sain (et constructif) d'apprendre à vos élèves à faire la différence entre croyances et savoir, savoir quelque chose parce qu'on l'a vécu / savoir quelque chose parce qu'on nous l'a appris, connaissance établie et ce que l'on ne sait pas encore etc...
Mais nier quelque chose parce que l'on ne l'a pas vécu ou parce que ce n'est pas prouvé scientifiquement ne me semble pas honnête une bonne façon de raisonner ou de procéder.

Emmanuelle
Je suis parfaitement d'accord avec Emmanuelle.

Le mieux serait de dire la vérité, soit que la science n'a rien trouvé à l'heure actuelle qui prouve que la télépathie existe. Ce qui n'empêche pas de montrer aux enfants que bien des gens fabulent autour de ces idées dans le but de protéger leur jeune esprit. Je n'aime pas moi non plus la position qui prend partie que tout ces phénomènes soient de la connerie.

Emmanuelle

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#34

Message par Emmanuelle » 06 avr. 2015, 15:02

Chanur a écrit :
Emmanuelle a écrit :Définition de coïncidence : https://www.youtube.com/watch?v=shxEiOhJy1w
Là vous semblez dire que les rêves prémonitoires sont rares donc que ce sont des coïncidences. Je ne suis pas d'accord avec cette logique.
Vous pourriez développer ? En quoi est-ce que vous n'êtes pas d'accord ?

Et quel rapport avec les arts martiaux ???
:lol:
Zut et flûte, je me suis mélangée les pinceaux ! Correction faite !

Ben si vous rêvez d'un truc précis qui se réalise après, c'est un rêve prémonitoire pas une coïncidence; la fréquence des rêves prémonitoires n'a rien à voir avec la définition d'un rêve prémonitoire. Mais bon je pense que vous m'avez parfaitement comprise et que votre question vise plutôt à dire que les rêves prémonitoires n'existent pas.

Ne connaissant pas d'études scientifiques sur la question, je ne peux guère aller plus loin.

D'un autre côté, cela ne me semble pas très important pour la discussion en cours. Ce qui me parait important c'est de faire la différence entre ... je l'ai déjà dit (de façon assez imprécise d'ailleurs mais bon... je ne suis pas au top là !)

Bref apprendre aux élèves à raisonner, à différencier, à avoir l'esprit critique aussi bien sûr, plutôt que de leur inculquer nos propres préjugés ou croyances...

Est-ce plus clair ?

@sainte ironie
Ben je ne me permettrais pas d'affirmer l'existence de quelque chose qui n'est pas reconnue par la "vision officielle de la société" devant des élèves de primaire, juste parce que je l'ai vécu.

Mireille

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#35

Message par Mireille » 06 avr. 2015, 15:08

Emmanuelle a écrit :Bref apprendre aux élèves à raisonner, à différencier, à avoir l'esprit critique aussi bien sûr, plutôt que de leur inculquer nos propres préjugés ou croyances...
Même si tu n'es pas au top de ta forme, tu ne peux pas être plus claire et ça s'appelle laissez les enfants penser par eux-mêmes en les outillant, mais sans les influencer.

Emmanuelle

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#36

Message par Emmanuelle » 06 avr. 2015, 15:11

Yes ! :)

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1489
Inscription : 14 déc. 2013, 04:58

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#37

Message par Chanur » 06 avr. 2015, 15:45

Emmanuelle a écrit :Ben si vous rêvez d'un truc précis qui se réalise après, c'est un rêve prémonitoire pas une coïncidence; la fréquence des rêves prémonitoires n'a rien à voir avec la définition d'un rêve prémonitoire. Mais bon je pense que vous m'avez parfaitement comprise et que votre question vise plutôt à dire que les rêves prémonitoires n'existent pas.
Non. Ma question visait à comprendre cotre point de vue.
A la fin, est-il possible de poser une question sans se faire taxer de mauvaise foi ? ! :evil:
Emmanuelle a écrit :Est-ce plus clair ?
Oui, nettement.
Et je ne suis pas d'accord.

Si on joue à pile ou face, que je prévois que vous aller tirer pile, et si ma prédiction se réalise, ça ne prouve rien : il y a une chance sur deux que ce soit le cas.
Si maintenant je prévois que vous allez tirer pile puis face puis face et que ça se réalise, ce n'est pas vraiment significatif. En faisant un grand nombre d'expériences, on trouvera que j'ai raison une fois sur huit. On ne trouvera pas que je n'ai jamais raison. Ce serait un phénomène extraordinaire s'il suffisait que je fasse une prédiction sur un tirage pour que ce tirage devienne impossible.

Pour les rêves, c'est la même chose : ce serait un phénomène extraordinaire s'il suffisait de rêver quelque chose pour que ça ne ce produise pas.

Comme pour n'importe quel phénomène non reproductible, sauf à être capable de décrire le fonctionnement du phénomène, la seule approche qu'on ait c'est de chercher si la fréquence est ou n'est pas supérieure à la coïncidence naturelle imposée par les probabilités.
De là l'idée que si les rêves prémonitoires sont rares c'est que ce ne sont que des coïncidences fortuites.
La difficulté est d'une part que ça porte sur des choses pour lesquelles il est très difficile de quantifier les probabilités et d'autre part que notre esprit est naturellement porté à remarquer les coïncidences (donc, en l'espèce, à se souvenir plus facilement et à trouver plus significatif un rêve qui se réalise qu'un rêve qui ne se réalise pas, et à négliger les différences entre le rêve et sa réalisation ultérieure) et donc à en surestimer la fréquence.
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Emmanuelle

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#38

Message par Emmanuelle » 06 avr. 2015, 16:22

Je ne vous taxais pas de mauvaise foi !

Pour le reste je ne suis pas d'accord mais je ne peux pas le prouver.

Petite confusion ou précision peut-être: vous employez "rêve qui se réalise"; ces 2 mots vont bien ensemble dans une autre acception du terme rêve (dans le sens réaliser ses désirs) mais la plupart des rêves ne sont pas réalistes; ils sont "fantasmagoriques", enfin vous savez bien comment sont les rêves. Je veux dire ils n'ont aucune raison de se "réaliser". Je ne pense pas être très claire.

Les rêves prémonitoires que j'ai vécus (très très peu) n'étaient pas "fantasmagoriques"; ils étaient "simples", clairs et me présentaient une seule "situation" tout à fait précise qui s'est réalisée par la suite.

Bon ce n'est pas le sujet de ce post...

Très chouette les allumettes !

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#39

Message par Wot » 06 avr. 2015, 16:32

Mireille a écrit :
Emmanuelle a écrit :Bref apprendre aux élèves à raisonner, à différencier, à avoir l'esprit critique aussi bien sûr, plutôt que de leur inculquer nos propres préjugés ou croyances...
Même si tu n'es pas au top de ta forme, tu ne peux pas être plus claire et ça s'appelle laissez les enfants penser par eux-mêmes en les outillant, mais sans les influencer.
C'est EXACTEMENT l'argument employé par les créationnistes pour exiger (hypocritement) qu'en plus de l'évolution, on "apprenne" aux enfants leurs lamentables et pitoyables conneries.
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#40

Message par Pooh » 06 avr. 2015, 16:56

Qui est créationniste sur ce fil de discussion ?

En tous cas, moi j'ai bien hâte de voir si Michel le Belge a pondu un nouveau questionnaire qui tient compte de toutes les remarques de tous les intervenants.

Et puis, tant qu'à parler de créationnisme, par hasard, aurait-on oublier une question ?

La question : croyez-vous en Dieu ? Ou des dieux ?

Michel Le Belge
Messages : 46
Inscription : 27 mars 2015, 14:09

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#41

Message par Michel Le Belge » 06 avr. 2015, 17:03

Pooh a écrit :Qui est créationniste sur ce fil de discussion ?

En tous cas, moi j'ai bien hâte de voir si Michel le Belge a pondu un nouveau questionnaire qui tient compte de toutes les remarques de tous les intervenants.

Et puis, tant qu'à parler de créationnisme, par hasard, aurait-on oublier une question ?

La question : croyez-vous en Dieu ? Ou des dieux ?
Je tiens compte des remarques, pas d'inquiétude. La question du créationnisme ne me semble pas nécessaire car le sondage doit être court et qu'il est difficile d'aborder tous les points.

Dieu ou pas? Inutile aussi si ce n'est pour démontrer que les croyants sont plus influencés que les athées par le paranormal.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#42

Message par Pooh » 06 avr. 2015, 17:13

Je comprends que cette question (croyez vous en Dieu ) peut être inutile dans le contexte de votre questionnaire et au vu des autres questions que vous soulevez. Par contre, je crois que plusieurs personnes sur cette terre croient en un ou des dieux et que ce concept ne doit pas être ignoré.

Cependant, afin de garder une vue plus... Politico-correct, moi même, je n'oserais poser cette question vu le contexte politique et social qu'elle peut engendrer. Sujet délicat à aborder à caractère émotif.

(Vous devez etre outré de mes fautes ! )

Est-ce que vous enseignez une matière en particulier ? Ou vous enseignez toutes les matières ?

Mireille

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#43

Message par Mireille » 06 avr. 2015, 17:15

Wot a écrit :
Mireille a écrit :
Emmanuelle a écrit :Bref apprendre aux élèves à raisonner, à différencier, à avoir l'esprit critique aussi bien sûr, plutôt que de leur inculquer nos propres préjugés ou croyances...
Même si tu n'es pas au top de ta forme, tu ne peux pas être plus claire et ça s'appelle laissez les enfants penser par eux-mêmes en les outillant, mais sans les influencer.
C'est EXACTEMENT l'argument employé par les créationnistes pour exiger (hypocritement) qu'en plus de l'évolution, on "apprenne" aux enfants leurs lamentables et pitoyables conneries.
Pourriez-vous vous expliquer Wot, en quoi laissez les enfants penser par eux-mêmes en les outillant sans les influencer est un argument créationniste ?
Pooh a écrit :Qui est créationniste sur ce fil de discussion ?
Personne Pooh, absolument personne :evil:

Mireille

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#44

Message par Mireille » 06 avr. 2015, 17:30

Ce qui est dangereux pour tous les enfants c'est de "soustraire les enfants des familles chrétiennes évangélistes à l'influence des écoles publiques. Le mouvement reproche à celles-ci d'enseigner des sciences contraires aux écritures de la Bible, au lieu des « vraies sciences » qui justifient la doctrine créationniste, l'Intelligent Design et la mobilisation anti-darwinienne." (citation tiré de http://dangers-creationnistes.over-blog.com/)

Les enfants ne sont pas stupides, on devrait leur donner toutes les visions, toutes les perspectives, à mon avis c'est la meilleurs façon de former un esprit critique.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#45

Message par Pooh » 06 avr. 2015, 17:31

Mireille a écrit :
Pooh a écrit :Qui est créationniste sur ce fil de discussion ?
Personne Pooh, absolument personne :evil:
Je sais ! :a1:
Mais ya quelqu'un qui insinue cela :?

Mireille

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#46

Message par Mireille » 06 avr. 2015, 17:39

Pooh a écrit :Mais ya quelqu'un qui insinue cela
Je sais, Wot semble aimer se faire aller les baguettes en l'air, une sorte d'agitateur. Il me fait penser au docteur Smith http://www.tagtele.com/videos/voir/29530/

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#47

Message par Wot » 06 avr. 2015, 17:41

Mireille a écrit : Pourriez-vous vous expliquer Wot, en quoi laissez les enfants penser par eux-mêmes en les outillant sans les influencer est un argument créationniste ?
Ce n'est pas typiquement un argument créationniste, c'est typiquement un argument "zozo", dont les créationnistes, les tenant de "rêves prémonitoires", de "télépathie", de "voyance" et autre usent sans vergogne. C'était un exemple parmi d'autre, les créationnistes, pour montrer QUI utilise ce genre d'argument du "laissons penser les enfants par eux-même : apprenons leur des sottises au même titre que des faits avérés, ils feront leur.. "choix"...".

On ne "laisse pas" penser un enfant par lui même en lui laissant supposer que des chimères sont à mettre sur le même pied que des faits : on les endoctrine. Laisser "penser par lui même un enfant", c'est lui permettre d'avoir les outils pour se prémunir des charlatans, des illuminés, des "croyants" de toute sorte. C'est l'apprentissage de la rigueur intellectuelle, de la logique, de ce qu'est vraiment la science (et pas ce qu'en voit les zozos), de l'analyse, de l’objectivité devant les faits, des pièges que la rhétorique peu tendre, etc. Une fois bine outillé, alors oui, il peut "penser par lui même".

Et, plus tard, adulte, se faire une idée par lui même en certaines occasions. Tenez, par exemple, cette question que je vous ai posé plusieurs fois et à laquelle vous vous êtes bien gardée, obstinément, de répondre :
Wot a écrit :Dites nous donc où vous en êtes de vos CROYANCES. En particulier vos assertions de départ sur la télépathie.

Vous n'avez pas changé d'opinion d'un iota à ce sujet? Vous avez changé d'opinion d'un iota ? Vous n’êtes plus aussi persuadée qu'avant ? Vous avez quelques doutes quand à ce dont vous étiez persuadée avant ? Vous êtes désormais partagée 50/50 ? Vous commencez à vous dire que vous avez peut être eu tort ? Vous êtes désormais persuadée qu'en grande partie vous vous êtes leurrée ? Vous êtes dorénavant certaine que tout ce que vous avez avancé était du "bullshit" sans fondement et une erreur ?

Dites-nous....
... plus je vous lis, plus j'ai le sentiment très net que la réponse se situe vaguement entre "pas changé d'opinion d'un iota" et "changé d'opinion d'un iota", et que bien des intervenants perdent leur temps avec vous ici. Sans doute ne vous a-t-on pas donné à l'école le moyen d'apprendre à "penser par vous même", sinon, au lieu de soumettre, de manière productive, votre croyance aux éléments qu'on vous apporte issus de la réalité, quitte à l'abandonner, vous ne passeriez pas votre temps à voir comment vous pouvez vous contorsionner et tordre et tortiller ce qu'on vous apporte de manière à ce que, DE TOUTE MANIÈRE, ça confirme (ou ça ai l'air de confirmer) votre croyance... sans même parler du fait que quand ça rentre trop de plein fouet avec votre sacro-sainte "intuition", votre sacro-sainte "intuition", vous ignorez totalement ce qu'on vous dit, ou tombiez dans l'ad hominem avec insultes et violence verbale à la clé.

----------------------------------------------
@Michel : si vous avez lu mon post sur ce que je proposais comme expérience et que vous souhaitez des précisions ou des détails techniques ou autres peu intéressant ici pour les lecteurs du forum, n'hésitez pas à m'envoyer un MP, je serai ravi de tenter de vous répondre.
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#48

Message par Pooh » 06 avr. 2015, 17:56

Mireille a écrit :
Les enfants ne sont pas stupides, on devrait leur donner toutes les visions, toutes les perspectives, à mon avis c'est la meilleurs façon de former un esprit critique.
Tout à fait !
toutes les perpectives, pour reprendre vos termes, doivent être exposée avant de parvenir à la conclusion (si possible ) la plus raisonnable.
C'est un procédé qui me semble honnête.

Avatar de l’utilisateur
VISION
Messages : 69
Inscription : 30 avr. 2006, 09:30

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#49

Message par VISION » 06 avr. 2015, 18:14

Mireille a écrit :Ce qui est dangereux pour tous les enfants c'est de "soustraire les enfants des familles chrétiennes évangélistes à l'influence des écoles publiques. Le mouvement reproche à celles-ci d'enseigner des sciences contraires aux écritures de la Bible, au lieu des « vraies sciences » qui justifient la doctrine créationniste, l'Intelligent Design et la mobilisation anti-darwinienne." (citation tiré de http://dangers-creationnistes.over-blog.com/)

Les enfants ne sont pas stupides, on devrait leur donner toutes les visions, toutes les perspectives, à mon avis c'est la meilleurs façon de former un esprit critique.

Florence
Messages : 10185
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Esprit critique dans les écoles primaires

#50

Message par Florence » 07 avr. 2015, 03:52

Mireille a écrit :Ce qui est dangereux pour tous les enfants c'est de .
croire que parce qu'on les a mis au monde, ils nous appartiennent et qu'on a donc le droit de les modeler à notre image, quelle qu'elle soit ...
Les enfants ne sont pas stupides, on devrait leur donner
les outils intellectuels nécessaires à décrypter le monde qui les entoure. C'est pourquoi il est nécessaire non seulement de leur apporter un enseignement détaché d'une idéologie ou d'une religion particulière, donc plus largement de promouvoir et respecter la complète neutralité confessionnelle (au minimum) de l'état. On peut rêver ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit