Relativité, positivisme et réalisme

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#576

Message par ABC » 03 avr. 2021, 08:38

richard a écrit : 03 avr. 2021, 08:20Si tu lisais mes messages tu verrais qu’ils ne sont pas immobiles; ils ont même deux vitesses :grimace:
Tout à fait. Le miroir immobile B1 (de vitesse v = 0 donc) et le miroir en mouvement B2, s'éloignant à vitesse v initialement au même endroit que le miroir B1.

Le temps étant absolu, les deux miroirs B1 et B2 reçoivent le flash lumineux issu de la même source I en même temps car la vitesse de la lumière est indépendante de sa source I donc de leur vitesse. En effet, selon la relativité richardienne, la lumière a deux vitesses c1 et c2,
  • une vitesse c1 indépendante de celle de la source I pour atteindre B1
  • une vitesse c2, plus grande, et elle aussi indépendante de celle de la source I, pour rattraper B2 qui s'éloigne à la vitesse v.
comme ces deux vitesses différentes c1 et c2 vérifient c1 = c2 = c le flash lumineux issu de I atteint donc bien B1 et B2 en même temps. Voilà ce qui réduit en pièces la relativité Einsteinienne et sa conclusion absurde selon laquelle il faut plus de temps pour atteindre un objet qui s'éloigne qu'un objet immobile.

Alors tu vois toi, avec une durée de parcours soit-disant dépendante de la distance à parcourir, une conclusion incompatible avec la survie constatée des léopards, Einstein est très ridicule. :grimace:

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#577

Message par richard » 03 avr. 2021, 10:00

ABC a écrit : 03 avr. 2021, 08:38 comme ces deux vitesses différentes c1 et c2 vérifient c1 = c2 = c le flash lumineux issu de I atteint donc bien B1 et B2 en même temps. Voilà ce qui réduit en pièces la relativité Einsteinienne et sa conclusion absurde selon laquelle il faut plus de temps pour atteindre un objet qui s'éloigne qu'un objet immobile.
Mais sais-tu que t’es rigolo, toi? J’te f’rais dire que même en relativité galiléenne un rayon lumineux —pourvu qu’il se propage dans un milieu transparent (air, eau, éther, etc.)— met plus de temps pour atteindre un corps qui s’éloigne de la source qu’un corps immobile,
:hello: A+

thewild
Messages : 2226
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#578

Message par thewild » 03 avr. 2021, 13:03

richard a écrit : 03 avr. 2021, 10:00
ABC a écrit : 03 avr. 2021, 08:38 comme ces deux vitesses différentes c1 et c2 vérifient c1 = c2 = c le flash lumineux issu de I atteint donc bien B1 et B2 en même temps. Voilà ce qui réduit en pièces la relativité Einsteinienne et sa conclusion absurde selon laquelle il faut plus de temps pour atteindre un objet qui s'éloigne qu'un objet immobile.
Mais sais-tu que t’es rigolo, toi? J’te f’rais dire que même en relativité galiléenne un rayon lumineux —pourvu qu’il se propage dans un milieu transparent (air, eau, éther, etc.)— met plus de temps pour atteindre un corps qui s’éloigne de la source qu’un corps immobile,
C'est bien, tu as progressé depuis ça.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#579

Message par ABC » 03 avr. 2021, 13:34

richard a écrit : 03 avr. 2021, 10:00Même en relativité galiléenne un rayon lumineux —pourvu qu’il se propage dans un milieu transparent (air, eau, éther, etc.)— met plus de temps pour atteindre un corps qui s’éloigne de la source qu’un corps immobile.
Mezalor, pour atteindre un corps B distant de L0, un rayon lumineux met :
  • dans le référentiel R1 où ce corps B est immobile : un temps TB1 vérifiant c TB1 = L0
  • dans un référentiel R0 où ce corps s'éloigne à vitesse v : un temps TB0 supérieur à L0/c: c TB0 = L0 + l'éloignement v TB0 du corps B lorsqu'il l'atteint.
En "relativité richardienne" :graduate: , le temps que dure un phénomène ne dépend pas du référentiel de mesure, TB0 = TB1 donc v = 0. En relativité richardienne tous les référentiels sont arrêtés (un grève géante surement :lol: ).

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#580

Message par richard » 03 avr. 2021, 17:30

Salut ABC! Tu dis
En relativité richardienne le temps que dure un phénomène ne dépend pas du référentiel de mesure,
En relativité einsteinienne aussi la durée propre d’un phénomène est invariante dans un changement de référentiels.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#581

Message par ABC » 03 avr. 2021, 17:53

richard a écrit : 03 avr. 2021, 17:30En relativité einsteinienne aussi la durée propre d’un phénomène est invariante dans un changement de référentiels.

Par contre
En relativité richardienne le temps (propre ou pas) que dure un phénomène ne dépend pas du référentiel de mesure.
En relativité richardienne, la durée TB1 = la durée TB0. Dans un référentiel R0 où le corps B s'éloignerait à vitesse v non nulle, TB0 serait plus grande que la durée TB1 d'atteinte de ce même corps dans le référentiel R1 où, au contraire, ce corps est immobile comme tu l'as (étonnamment) admis.

En relativité richardienne les référentiels inertiels sont donc tous immobiles les uns par rapport aux autres.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#582

Message par richard » 03 avr. 2021, 19:32

Ben tu connais mal la relativité richardienne. Je t’expliquerais.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4518
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#583

Message par Lambert85 » 04 avr. 2021, 03:46

Faudrait pouvoir ! :lol:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#584

Message par ABC » 04 avr. 2021, 07:27

richard a écrit : 03 avr. 2021, 19:32Ben tu connais mal la relativité richardienne. Je t’expliquerais.
L'explication de ta "relativité richardienne" je viens de te la donner.

Tu as admis que, selon ta "relativité richardienne", la durée des phénomènes ne dépend pas du référentiel d'observation.

Tu as, enfin, compris que le léopard mettait plus de temps à attraper la gazelle si elle s'enfuyait à vitesse v. Et donc que

............................................c TB0 = L0 + v TB0 = L0 = c TB1 et donc v = 0

Si tu tiens absolument :mrgreen: à ce que le temps mis par le léopard courant à c = 30m/s pour attraper une gazelle B située à L0 = 60 m soit systématiquement de 2 secondes, il faut en fait que, dans tous les cas, notre malheureuse gazelle B reste figée dans l'immobilité la plus absolue, paralysée par la crainte de violer ta théorie du temps absolu.

Ta relativité richardienne du temps absolu est une relativité de l'absence absolue de mouvement.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24239
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#585

Message par Jean-Francois » 04 avr. 2021, 08:19

richard a écrit : 03 avr. 2021, 19:32 Ben tu connais mal la relativité richardienne. Je t’expliquerais.
À la vitesse à laquelle la publication de votre article progresse, il faudra attendre de sérieux développements dans les technologies de communication avec l'au-delà pour avoir les explications valables :mrgreen:

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#586

Message par richard » 04 avr. 2021, 08:32

Tu as la primeur d’une découverte scientifique révolutionnaire et tu te plains! Ingrat!
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6583
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#587

Message par curieux » 04 avr. 2021, 11:54

richard a écrit : 01 avr. 2021, 05:20 J’ai du mal à comprendre pourquoi la vitesse d’un corps ne peut dépasser celle de la lumière dans le monde perceptible. Ah si! fastoche E = γ m c2, l’énergie devient infinie quand la vitesse perçue vp atteint celle de la lumière c, et la vitesse imperceptible devient infinie.
Dès lors dans ce monde imperceptible la transmission d’informations peut être instantanée. Intéressant, non?
Puisque E = 1/2 m v² y et que P= m v y, à quoi s'applique le facteur de Lorentz y ?

à v², à c², à v, à c ou à m ?
Explique nous donc comment un même facteur gamma peut s'appliquer aussi bien à une vitesse qu'à son carré.
Ne penses-tu pas que le point commun entre toutes ces équations c'est la masse m et que par là même cela supprime toutes les incohérences de ton modèle ?
De plus, puisque v est une mesure faussée, comment tu envisages de valider les fausses mesures de v et de c dans l'équation gamma = sqrt de (c²- v²) / c²), dis moi gros malin, si v et c sont des illusions, en quel honneur gamma ne serait-il pas lui aussi une illusion ?

Tu as beau te marrer quand je dis que t'as besoin de te faire soigner les boyaux de la tête, mais moi, au moins j'ai de sérieux arguments pour justifier mon modèle en ce qui concerne ta santé mentale.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#588

Message par ABC » 04 avr. 2021, 13:59

curieux a écrit : 04 avr. 2021, 11:54Explique nous donc comment un même facteur gamma peut s'appliquer aussi bien à une vitesse qu'à son carré.
richard a écrit : 01 avr. 2021, 05:20J’ai du mal à comprendre...
Richard a fini par comprendre qu'il faut plus de temps à un léopard pour attraper une gazelle qui s'enfuit que pour attraper une gazelle immobile, mais ça n'a (semble-il) pas suffi à surmonter son blocage psychologique.

Au début je pensais qu'il avait seulement du mal à comprendre des notions très simples suite à la perte d'une grande partie de ses connaissances (perte due à un accident de santé si j'ai bien compris), mais qu'il parviendrait à comprendre ce qu'on lui expliquait à condition de trouver le moyen de faire tenir les explications sur un tout petit nombre de lignes.

Ce que je lui ai expliqué

c TB1 = L0 = L0 + vTB0 = c TB0 donc v = 0
(ou c = + infini, c'est à dire relativité galiléenne, mais je n'ai pas voulu compliquer)

tient pourtant sur une seule ligne à laquelle il n'a bien sur pas pu répondre. Il serait obligé d'admettre que la base de sa "théorie" est par terre au bout d'une seule ligne de calcul.

Je pense que ses difficultés de compréhension de notions basiques sont réelles, mais il y a beaucoup plus que ça. richard est probablement victime d'un blocage psychologique extrêmement profond. Il a un besoin très profond de croire à toutes les bêtises qu'il raconte. Présenter des d'arguments rationnels, même très simples, ne marche pas.

Ce type de blocage psychologique, je l'ai déjà souvent observé et ça s'appelle le déni (déni qu'il rejette sur ses interlocuteurs par effet miroir). C'est plus fréquent qu'on ne le remarque. Cela peut arriver à tout le monde d'être victime de déni quand on a du mal à accepter une vérité dérangeante (comme le fait de s'être engagé sur une voie clairement sans issue et d'y avoir investi beaucoup de temps et d'énergie). Simplement, chez lui ça atteint un niveau extrême inhabituel.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#589

Message par richard » 05 avr. 2021, 08:42

Trouver cette citation dans Charlie-hebdo no 1497 du 31 Mars 2021
Albert Camus a écrit :Nous étouffons parmi les gens qui croient avoir absolument raison.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4518
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#590

Message par Lambert85 » 05 avr. 2021, 09:34

Elle te convient très bien ! :lol:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#591

Message par richard » 05 avr. 2021, 10:00

Si tu savais comme j’ai douté mon pauvre! Et que si je discute sur ce forum c’est que je doute encore. Pourquoi moi, petit ingénieur, qui voulait étudier la relativité d’Einstein qui était pour moi comme l’Everest me suis-je retrouvé avec une théorie qui me dépassait, à demander à de vrais scientifiques (profs de relativité, Minzony, Charon, Chevarondier, S.F.P., etc.) de me dire où je me trompais?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#592

Message par ABC » 05 avr. 2021, 10:27

richard a écrit : 05 avr. 2021, 10:00Si tu savais comme j’ai douté mon pauvre! Et que si je discute sur ce forum c’est que je doute encore. Pourquoi moi qui voulait étudier la relativité d’Einstein me suis-je retrouvé avec une théorie qui me dépassait, à demander à de vrais scientifiques de me dire où je me trompais?
Et la solution de l'équation a = a + x tu l'as trouvée, et tu sais maintenant où tu t'es trompé, ou tu doutes encore que la solution soit, nécessairement, x nul ou a infini ?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24239
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#593

Message par Jean-Francois » 05 avr. 2021, 10:46

richard a écrit : 05 avr. 2021, 10:00à demander à de vrais scientifiques (profs de relativité, Minzony, Charon, Chevarondier, S.F.P., etc.) de me dire où je me trompais?
Et à refuser les réponses données. Êtes-vous aveugle à la similarité entre votre attitude et celle de Miteny80 qui n'arrive pas à réaliser combien son raisonnement est floué et s'entête de manière stérile à vouloir convaincre des scientifiques? Comme vous, il n'attend qu'une chose: qu'on lui donne raison malgré la pauvreté de ses arguments. Comme vous il serait bien incapable de soumettre sa "théorie" à l'évaluation par les pairs et encore plus incapable d'en accepter la réponse.

Vous perdez bien votre temps comme vous le voulez mais une attitude improductive (et souvent importune) n'est pas forcément un modèle à imiter.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#594

Message par richard » 05 avr. 2021, 12:38

Tu as raison Jjean-François! Excusez-moi de vous avoir déranger! Je remercie ‘toutefois les responsables de ce forum de m’avoir permis d’exposer mes délires. Je remercie également mes contradicteurs qui m’ont fait progresser dans ma réflexion.
Je crois maintenant que monde imperceptible est le monde réel mais comme son nom l’indique on ne peut pas le percevoir directement, on ne le perçoit que par le monde perceptible (c’est une lapalissade). J’ai cru au départ que ce n’etait que le monde perçu visuellement, mais c’est en fait le monde perçu de toutes les manières possibles.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#595

Message par ABC » 05 avr. 2021, 13:53

richard a écrit : 05 avr. 2021, 12:38Tu as raison Jean-François! Excusez-moi de vous avoir dérangé! Je remercie ‘toutefois les responsables de ce forum de m’avoir permis d’exposer mes délires.
Tes erreurs étaient intéressantes à expliciter au début.
richard a écrit : 05 avr. 2021, 12:38Je remercie également mes contradicteurs qui m’ont fait progresser dans ma réflexion.
Non.
richard a écrit : 05 avr. 2021, 12:38Je crois maintenant que monde imperceptible est le monde réel mais comme son nom l’indique on ne peut pas le percevoir directement, on ne le perçoit que par le monde perceptible (c’est une lapalissade). J’ai cru au départ que ce n’était que le monde perçu visuellement, mais c’est en fait le monde perçu de toutes les manières possibles.
Et tu perçois quoi comme solution de l'équation a = a + x ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#596

Message par richard » 06 avr. 2021, 04:43

curieux a écrit : 28 mars 2021, 13:38 ils ont des appareils qui [comptent] le nombre de fois où les paquets de protons passent devant le détecteur.
Salut curieux! Pourrais-tu me dire comment sont détectés ces particules? Si tu n’as pas de références je te croirais sur parole, si tu en as c’est encore mieux.
Dans une autre discussion tu avais parlé d’un cercle qui caractérise la RR. Pourrais-tu aussi donner une référence?
Je suis moins paumé qu’il y a vingt ans mais je cherche encore. Je suis un chercheur de vérité, nan, j’deconne! Je suis plutôt du genre de celui de Boris Vian
Merci d’avance!
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6583
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#597

Message par curieux » 06 avr. 2021, 19:21

https://home.cern/fr/resources/faqs/fac ... -about-lhc

Circonférence
Nombre de paquets par faisceau de protons
Nombre de protons par paquet (au départ)
Nombre de tours par seconde

Les chiffres qu'on trouve dans ce genre de lien ne suffiront pas à renverser tes idées saugrenues alors excuse moi de ne pas avoir envie de perdre mon temps à te donner des preuves qui t'ont déjà été données des dizaines de fois.
T'es vraiment un rigolo richard, si je te donnais une référence tu me demanderais le type des circuits intégrés qui servent au comptage comme si tu y connaissais quelque chose en électronique.
En clair, comme n'importe quel fondu, non seulement tu mets en doute tout ce ce qui ne sort pas de tes propres connaissances mais tes limites t'empêchent aussi de faire les recherches par toi même.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#598

Message par richard » 07 avr. 2021, 05:35

Salut curieux! Pour la détection des particules, c’était juste par curiosité. Pas grave! Je chercherais, à vrai dire peu importe.
Pour ce qui est du cercle relativiste, voilà ce que je retiens avec les coordonnées polaires:
sin θ = v/c
d’où γ, le coefficient de Lorentz:
γ = (1 - v2/c2)-1/2 = = 1/cos θ.
La fréquence f émise par un corps en mouvement est fonction de sa vitesse par rapport à l’observateur, égale à:
f = fο cos θ.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7178
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#599

Message par richard » 09 avr. 2021, 11:02

Salut les gones! On a toujours deux espaces E et E’ en mru suivant l’axe des x. Deux points de E, M et N, sont situés sur l’axe des x. Leur distance propre (mesurée dans E) est d(M,N).
Pour appréhender la relativité j’ai cherché une représentation graphique. Je suis arrivé à une sphère pour représenter l’axe des x. Les points M et N sont situés sur l’équateur de la sphère S liée à l’espace E et sur le cercle d’angle θ de la sphère S’ liée à E’. Pour un observateur de E la distance de M,N est s(M,N) = r Δφ = d(M,N) et pour un observateur de E’ s’(M, N) = r Δφ sin θ. Elles sont dans le rapport sin θ, soit l’inverse du coefficient de Lorentz γ.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1785
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité, positivisme et réalisme

#600

Message par ABC » 10 avr. 2021, 05:48

richard a écrit : 09 avr. 2021, 11:02 Salut les gones! Pour appréhender la relativité j’ai cherché une représentation graphique.
Pour appréhender la relativité, cherche à résoudre l'équation du premier degré à deux inconnues x et a : a = a + x.
Un manuel scolaire de mathématiques pour élèves de 4ème devrait pouvoir t'aider dans cette recherche avec, à la clé, la certitude de publier un article scientifique, dans une revue à comité de lecture, sur la résolution de cette équation mathématique de très haut niveau. La médaille Fields n'est pas loin.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit