Et si PI était l'Ether

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6659
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Et si PI était l'Ether

#51

Message par curieux » 05 mai 2021, 09:47

richard a écrit : 04 mai 2021, 06:22Tous les points fixes par rapport à un solide forme un espace (euclidien de dimension trois). Il ne faut pas confondre les maths et la physique!
Et non, tous les points fixes par rapport à un solide forme un 'solide', c'est ce qu'on appelle un référentiel en RR.
Peu importe que les points internes à ce référentiel aient la possibilité de se mouvoir par rapport à ce cadre, ce qui importe c'est qu'ils ne s'approchent pas des vitesses dites relativistes.
Exemple, un wagon est délimité par 8 coordonnées [x, y, z) qui forment un (cube) référentiel à l'intérieur duquel on peut considérer que tous les objets qui s'y trouvent peuvent être légèrement mobiles sans pour autant devenir des référentiels indépendants.
Ils ne le deviennent qu'à condition d'être animés de vitesses proches de 'c' ou quand les conditions de l'expérience demandent des précisions rigoureuses.
Sinon, l'observateur(le contrôleur) situé dans ce référentiel en fait partie.
Il ne faut pas confondre la physique avec les maths.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#52

Message par richard » 05 mai 2021, 16:35

Salut curieux! En RR, comme partout en Physique, un solide est un corps indéformable; il existe bien une partie de la physique appelée résistance des matériaux où les solides peuvent être déformés, mais on est en dehors de ce domaine. Un corps solide (considéré comme indéformable) constitue une référence, on l’appelle solide de référence. L’ensemble des points fixes par rapport à ce solide de référence constitue —comme son nom l’indique— un ensemble. Mathématiquement —là on passe de la physique aux maths— cet ensemble est un espace topologique sur lequel on peut définir une distance, c’est donc un espace métrique, une longueur étant invariante par translation il a donc une structure d’espace vectoriel.
On peut donc associer à tout solide (la Terre, Mars, la lune, le soleil, une auto, un train, un avion, un moustique, un vaisseau spatial) un espace vectoriel, en l’occurence un espace euclidien à trois dimensions.
En relativité galiléenne tous les espaces sont au même temps t. Einstein a rompu cette universalité, il a muni chaque espace d’un temps qui lui est propre* (qui peuvent donc être différents des uns des autres). Il a désigné par référentiel R un espace E muni d’un temps T: R = (E, T).

* Oserais-je ajouter qu’en relativité einsteinienne tous les points d’un référentiel —donc d’un espace— sont au même temps t.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#53

Message par richard » 06 mai 2021, 06:58

p.S. On peut peut-être situé le passage de la physique aux mathématiques là où un ensemble de points physiques fixes est assimilé à un ensemble de points au sens mathématique.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#54

Message par ABC » 09 mai 2021, 03:38

richard a écrit : 05 mai 2021, 16:35En RR, comme partout en Physique, un solide est un corps indéformable.
Non.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#55

Message par richard » 09 mai 2021, 04:22

Qu’est-ce alors?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#56

Message par ABC » 09 mai 2021, 04:24

richard a écrit : 05 mai 2021, 16:35En RR, comme partout en Physique, un solide est un corps indéformable.
Non.
richard a écrit : 09 mai 2021, 04:22Qu’est-ce alors?
Un corps déformable.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#57

Message par richard » 09 mai 2021, 04:52

Un morceau de pâte à modeler est donc un solide! unbelievable!

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#58

Message par ABC » 09 mai 2021, 04:55

richard a écrit : 05 mai 2021, 16:35Oserais-je ajouter qu’en relativité einsteinienne tous les points d’un référentiel —donc d’un espace— sont au même temps t.
Lequel ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#59

Message par richard » 09 mai 2021, 05:08

Tous!

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6659
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Et si PI était l'Ether

#60

Message par curieux » 09 mai 2021, 11:00

richard a écrit : 09 mai 2021, 05:08Tous!
Parec que toi tu es capable de te positionner dans tous les référentiels en même temps ?
Tu te prends pour Dieu ?
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#61

Message par richard » 09 mai 2021, 12:32

curieux a écrit : 09 mai 2021, 11:00 Tu te prends pour Dieu ?
grand Dieu! Non! Juste son fils!
En physique classique tous les espaces sont au même temps t; le temps est absolu.
Einstein a dit que nenni ! Le temps n’est peut-être pas absolu, il faut affecter un temps à chaque espace, tous les points d’un même espace E sont donc au même temps t, tous les points d’un autre espace E’ sont eux au temps t’ à priori différent de t et ainsi de suite un espace Ei est au temps ti. Ces couples forment ce qu’il appelle des référentiels R=(E,T), R’=(E’, T’), Ri = (Ei, Ti), etc.
Cette hypothèse est à la base de la RR, ensuite Einstein suit la proposition de Lorentz et le temps devient alors fonction de l’espace et de la position des points dans cet espace, en contradiction avec son hypothèse. C’est rigolo, nan?
Il s’acharne donc à montrer que deux événements simultanés dans un espace ne le sont pas pour un observateur en mouvement par rapport à celui-ci, avec des rayons lumineux et un observateur qui court à droite et à gauche. C’est très rigolo aussi! Pourquoi des rayons lumineux? Mystère.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#62

Message par ABC » 09 mai 2021, 13:44

richard a écrit : 05 mai 2021, 16:35Oserais-je ajouter qu’en relativité einsteinienne tous les points d’un référentiel —donc d’un espace— sont au même temps t.
Lequel ?
richard a écrit : 09 mai 2021, 05:08Tous!
Le même temps t. Lequel ? Tous. Bon...

Plus sérieusement
  • En Relativité tous les points d’un référentiel en un même instant t —forment un espace euclidien 3D— que l'on appelle un feuillet de simultanéité.
    .
  • En Relativité Restreinte, ces feuillets de simultanéité dépendent du référentiel inertiel considéré. Il sont orthogonaux aux "points" du référentiel (au sens de la métrique de Minkowski).
    .
  • En relativité galiléenne, ces feuillets de simultanéité ne dépendent pas du référentiel inertiel considéré. Quand, dans l'espace-temps de Galilée, on introduit l'interaction électromagnétique, l'espace-temps de Galilée possède un feuilletage 1D privilégié immobile, l'unique référentiel inertiel privilégié dans lequel tout flash électromagnétique issu du milieu I entre deux observateurs A et B atteint toujours A et B en même temps.
Bref, la relativité Galiléenne + l'interaction électromagnétique viole le principe de relativité du mouvement et la Relativité Restreinte corrige ce problème.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#63

Message par richard » 09 mai 2021, 14:39

ABC a écrit : 09 mai 2021, 13:44Bref, la relativité Galiléenne + l'interaction électromagnétique viole le principe de relativité du mouvement et la Relativité Restreinte corrige ce problème.
Le principal c’est que tu y crois.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#64

Message par ABC » 09 mai 2021, 15:42

ABC a écrit : 09 mai 2021, 13:44Bref, la relativité Galiléenne + l'interaction électromagnétique viole le principe de relativité du mouvement et la Relativité Restreinte corrige ce problème.
richard a écrit : 09 mai 2021, 14:39Le principal c’est que tu y crois.
Non. Le principal c'est que a = a + x implique que x/a = 0
richard a écrit : 04 mai 2021, 04:41Salut ABC! Ça fait quinze mille fois que tu me fais cette démonstration. J’ai compris, je ne suis pas complètement stupide
Dans ce cas pourquoi tu insistes avec une "théorie" dont tu prétends avoir compris que sa base est fausse parce que tu n'es pas complètement stupide.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#65

Message par richard » 09 mai 2021, 17:46

Parce que les prémices sont fausses.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1871
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Et si PI était l'Ether

#66

Message par ABC » 10 mai 2021, 01:33

richard a écrit : 09 mai 2021, 17:46Parce que les prémices sont fausses.
Le principe de relativité du mouvement ou la constance et l'isotropie de la vitesse maximale de propagation des interactions ? Les deux ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7392
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Et si PI était l'Ether

#67

Message par richard » 10 mai 2021, 05:31

Les lois physiques ne sont pas invariantes par la transformation de Lorentz mais par celle de Galilée. 
Des centaines de scientifiques de haut niveau se sont trompés
et des milliers (des dizaines de milliers?) de scientifiques de moyen niveau, de profs, de doctorants etc. ne s’en sont pas aperçus. Rigolo, nan?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit