Un Univers sans Dieu ni commencement

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#226

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:20

Tu verses et restes dans l'athéisme.
Faut savoir, je athée ou monothéiste ... mais pas les deux ;).

Comme je te le dit, apprend le sens des mots que tu emplois !
1)Une croyance est tenue pour vrai en dépit des faits !
2)Une hypothèses elle est confronté aux faits.
Tu prend l'exemple l'exemple 2 et tu me dit que c'est 1 !

Si il y a 2 mots différents c'est bien pour une raison.
D'ailleurs cette volonté d'amalgame indique clairement ou tu souhaite dirigé la discussion, pour nous servir un glissement de sens ensuite !
Dernière modification par Psyricien le 07 juin 2015, 08:22, modifié 1 fois.
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#227

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 08:22

Nicolas78 a écrit : Explique nous.
Pour moi une croyance c'est un truc au quel on croie.
La connaissance c'est ce qu'on sais.
Et ce qui est pas totalement connue et en devenir demande une forme de croyance qui est prête a évoluer.
On appelle ça une hypothèse. "Forme de croyance" étant abusif amha
Je pense que j'ai bien expliqué ci haut la dynamique croyances/connaissance. Mais pour préciser on peut prendre l'exemple du VIH qui dérive du VIS. On croyait que le VIS pouvait être l'origine de la maladie et maintenant on sait ( jusqu'à preuve du contraire) que c'est le cas.

Tu sais même dieu est une hypothèse jamais prouvée. Mais on en a fait, malgré tout, une théorie.
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9141
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#228

Message par Nicolas78 » 07 juin 2015, 08:23

Martin pécheur a écrit :
Psyricien a écrit : Tu prend un exemple d'un procédé scientifique aboutissant à une découverte en me disant que c'était une croyance ... non pas du tout.
Tu confond l'inertie des "dirigeants" avec le sujet du fil ... c'est non avenue.
Par contre, cet exemple précis illustre bien propos, qu'une hypothèse n'a rien d'une croyance
Tu verses et restes dans l'athéisme. Moi je te parle d'une approche épistémologique de la dynamique croyance\connaissance. Tu fais exprès de ne pas comprendre que l'hypothèse du chirurgien était considérée comme une croyance non fondée qui s'opposait au " savoir académique" de ses confrères. Et comme son sujet d'étude relevait du " fait naturel" la science et le temps ont pu valider son hypothèse. On a cessé de la considerer comme une croyance et elle devenue connaissance du fait.

Je te parle épistémologie et toi tu réfléchis en termes de theisme et d'athéisme. C'est pour cette raison que tu ne peux pas comprendre la différence entre le fait et la connaissance du fait. Le fait naturel précède toute théorie.
Plutôt d'accord avec toi.
Mais ici on ne parle plus de croyance.
Mais de résistance à la nouveauté.

Est-ce vraiment identique a la croyance comme processus ?

Sinon tout faits précède toutes théories.
Oui...mais je ne voie pas le rapport.
Dans le cas de la résistance à un fait sois on nie le fait sois on nie l'explication du fait.

Dans le fond je suis totalement d'accord avec toi.
Dans ta vision épistémologique du phénomène qui fait possiblement intervenir la croyance.
Mais dans un cadre scientifique, la résistance sert plus a évité de sauter trop vite sur une explication.
Si c'est que ça, c'est tout à fait sain.
Ensuite ça devient un biais de résistance.

Ca me parait plus complexe que le simple clivage croyance/connaissance et "entre deux".

Edit : pour Dieu il n'est plus une hypothèse depuis que le temps passé à en faire une réalité n'a apporter aucune preuves.
Une hypothèse infructueuse est plus pratique si on la considère croyance.
Ca évite de perdre son temps.

Du moins dans une démarche de recherche de type scientifique, vu qu'on parle de science.
Dernière modification par Nicolas78 le 07 juin 2015, 08:31, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#229

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:24

Martin pécheur a écrit :
Nicolas78 a écrit : Explique nous.
Pour moi une croyance c'est un truc au quel on croie.
La connaissance c'est ce qu'on sais.
Et ce qui est pas totalement connue et en devenir demande une forme de croyance qui est prête a évoluer.
On appelle ça une hypothèse. "Forme de croyance" étant abusif amha
Je pense que j'ai bien expliqué ci haut la dynamique croyances/connaissance. Mais pour préciser on peut prendre l'exemple du VIH qui dérive du VIS. On croyait que le VIS pouvait être l'origine de la maladie et maintenant on sait ( jusqu'à preuve du contraire) que c'est le cas.

Tu sais même dieu est une hypothèse jamais prouvée. Mais on en a fait, malgré tout, une théorie.
Erreur de langage, on "supposait" que, et maintenant on "sait".
La croyance n'a aucune place dans le processus scientifique.
Vouloir maintenir cette confusion de terme n'est pas justifier !

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#230

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 08:27

Psyricien a écrit :Faut savoir, je athée ou monothéiste ... mais pas les deux .

Comme je te le dit, apprend le sens des mots que tu emplois !
1)Une croyance est tenue pour vrai en dépit des faits !
2)Une hypothèses elle est confronté aux faits.
Le théisme est une thèse et l'athéisme son antithèse. Alors c'est un peu la même famille.
Et comme j'ai déjà dit il y a une différence entre une croyance ( hypothèse) vérifiable et réfutable et une croyance absolue et irréfutable ...
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#231

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:31

Martin pécheur a écrit :
Psyricien a écrit :Faut savoir, je athée ou monothéiste ... mais pas les deux .

Comme je te le dit, apprend le sens des mots que tu emplois !
1)Une croyance est tenue pour vrai en dépit des faits !
2)Une hypothèses elle est confronté aux faits.
Le théisme est une thèse et l'athéisme son antithèse. Alors c'est un peu la même famille.
:ouch: voila qu'il essaye de défendre qu'une personne peut-être athée et croire en un dieu unique :ouch: .
Il est malade crancky.
Et pour info:
-->Je ne suis pas croyant
-->Je ne suis pas athée
Ma position sur la question est bien plus pertinente que cela !
Et comme j'ai déjà dit il y a une différence entre une croyance ( hypothèse) vérifiable et réfutable et une croyance absolue et irréfutable ...
Alors pourquoi refuser d'utiliser le mot correcte : "HYPOTHESE" ?
G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#232

Message par Pepejul » 07 juin 2015, 08:33

Martin pécheur a écrit :Tu sais même dieu est une hypothèse jamais prouvée. Mais on en a fait, malgré tout, une théorie.
Putain mais achète-toi un dictionnaire une bonne fois pour toute !
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#233

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:40

Est-ce vraiment identique a la croyance comme processus ?
Non, il y a une différence profonde entre:
-->"croire"
-->"ne pas être convaincu en l’absence de preuve jugée suffisante"

Qui plus est dans l'exemple présenté, les premiers "indices" découlent de "corrélations" entre deux choses.
Hors corrélation, n'implique pas causalité !

La science d'avant d'accepter un savoir demande des preuves robustes !

Martin essaye d'arriver à: "la croyance précède la connaissance".
Alors que non: "l'hypothèse précède la connaissance".
C'est très différent.

Son exemple malheureux avec "Eole" en disait long sur la confusion profonde.
Puisque contrairement à ce qu'il crois, ce n'est pas l'apanage des croyance "monothéiste" d'être considéré pour vrai sans preuves :(.

Mais bon, son approche utilisant un amalgame inutile, ne trompe personne sinon lui ;).
G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#234

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:43

Pepejul a écrit :
Martin pécheur a écrit :Tu sais même dieu est une hypothèse jamais prouvée. Mais on en a fait, malgré tout, une théorie.
Putain mais achète-toi un dictionnaire une bonne fois pour toute !
Assez d'accords la dessus mon petit putois.
On se cotise ?

On vois d'ailleurs ici, le comportement que je dénonçais par anticipation.
Il veut tenté par son amalgame hypothèse/croyance, de justifier et d'offrir une scientificité à la croyance en des entité imaginaires.

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9141
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#235

Message par Nicolas78 » 07 juin 2015, 08:45

Je pense que l'humain, y compris dans une démarche scientifique peu croire.
Justement, l'épistémologie propose un cadre pour ca.

Même si "croyance " est tout a fait réducteur (bien trop), les dynamiques de la recherche et de débat scientifique sont parfois proche de la croyance quand il y à des conflits interprétatif entre théories.
Compétition pourtant indispensable.
Le mot "choix" me parait trop niais.
C'est pas pour rien qu'on à inventé des biais de résistances et qu'ils existent bien chez les scientifique.
Et que la résistance à aussi une utilité de garde folies.

Enfin, la science n'est pas une entitée indépendante des scientifiques.

Les arguments de Martin ne sont pas inintéressant.

Ceci-dit, ta nuance entre croyance réfutable et irréfutable devrait clore le débat.
Car ici on parle bien d'un cadre scientifique.

Et l'épistémologie est justement un outil philosophique qui en pose les cadres.
En revanche j'ignore quelle pratique désigne l'observation de ce genre de dynamiques en recherche scientifique.
L'épistémologie le fait...mais ça serait intéressant d'aller plus loin et j'ignore si une pratique le fait.

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#236

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 08:59

Nicolas78 a écrit :Je pense que l'humain, y compris dans une démarche scientifique peu croire.
Justement, l'épistémologie propose un cadre pour ca.
Non. Dans ce cas, c'est une négation de la démarche scientifique.
Même si "croyance " est tout a fait réducteur (bien trop), les dynamiques de la recherche et de débat scientifique sont parfois proche de la croyance quand il y à des conflits interprétatif entre théories.
Si les conflits ne sont qu'au niveau de l'interprétation (et ne possèdent pas d'arguments objectifs), alors c'est de la sur-interprétation.
Et la physique doit bien se garder de cela. Cette discipline, la sur-interprétation est un domaine très prisé des philosophes, laissons les causer de leurs croyances entre eux.
Compétition pourtant indispensable.
Le mot "choix" me parait trop niais.
Quand tu n'as pas d'arguments objectif, tu fait des choix (arbitraire, ou basé sur d'autre choix eux-même arbitraire).
Et il faut toujours gardé à l'idée qu'un choix, n'est que cela, il ne peut en aucun cas être posé en vérité !
Au mieux l s'agit d'une hypothèse.
C'est pas pour rien qu'on à inventé des biais de résistances et qu'ils existent bien chez les scientifique.
Et que la résistance à aussi une utilité de garde folies.
La "résistance" n'est pas une croyance ! L'inertie de la communauté scientifique, viens du fait que l'on attend d'avoir des preuves satisfaisante avant de se prononcer sur la validité d'une explication/théorie.
C'est un principe de précaution qui induit cela, au même titre que la reproductibilité des résultats.
Enfin, la science n'est pas une entitée indépendante des scientifiques.
La science est un concept, les scientifique l'applique avec toute leur faillibilité.
Les arguments de Martin ne sont pas inintéressant.
Si, il repose uniquement sur la confusion volontaire croyance/hypothèse. Car il refuse d'utiliser le mot correcte pour parler d'une chose.
Le reste n'est qu'enfonçage de porte ouvertes.
Ceci-dit, ta nuance entre croyance réfutable et irréfutable devrait clore le débat.
Oui, devrait ... mais Martin est déçu que son objectif réel est été éventé aussi vite.
Car toute son intervention repose sur cet amalgame et ce qu'il veut lui faire "dire" à terme.
Car ici on parle bien d'un cadre scientifique.
Oui, l'amalgame hypothèse/croyance est donc injustifié, et ne sert à créé la confusion.
A défaut de servir la discussion, on ne peut que s'interroger sur le dessein qui fait que Martin tien tant à son amalgame.

G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#237

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 09:04

Nicolas78 a écrit : Même si "croyance " est tout a fait réducteur (bien trop), les dynamiques de la recherche et de débat scientifique sont parfois proche de la croyance quand il y à des conflits interprétatif entre théories.
Oui tu comprends mieux mon point que psyricien et pépé En fait bon but n'est pas d'insuffler de la croyance dans la science puisque la dynamique croyance/connaissance appartient à l'esprit humain, à la conscience humaine et ce depuis le début des temps. Éole était une explication mythique du phénomène naturel, un fait, et sans renier cette représentation notre théorisation de ce fait donne désormais de bonnes prédictions du temps.

Bref la dialectique croyance/connaissance est inhérente à l'esprit humain et que d'opposer la science à "l'esprit" qui s'interroge, croit ou comprend est un cloisonnement idéologique.
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#238

Message par kestaencordi » 07 juin 2015, 09:22

Martin pécheur a écrit :
Psyricien a écrit :La croyance est une pathologie cognitive, qui se manifeste chez le sujet qui n'arrive pas vivre avec la formulation de "je ne sais pas
Non la croyance est un manque de connaissance en entente de mieux. La nature est un langage. On commence par Éole pour passer à la climatologie et demain à être capable de faire la pluie et le beau temps. La connaissance est une épopée humaine. Vous n'aimez pas mon propos sur le " cantique du quantique"?

Je préfère discuter, humainement, avec un mystique de bonne foi qu'avec un sceptique de mauvaise foi, genre pépé.
le croyant ne cherche pas mieux, il le réfutera pcq il ne doute pas. par contre, on doute d'une hypothèse et on cherche mieux...
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5766
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#239

Message par richard » 07 juin 2015, 09:31

Martin pécheur a écrit :Bref la dialectique croyance/connaissance est inhérente à l'esprit humain
D'après la théorie de la connaissance, croyance et connaissance ne s'opposent pas:
elle définit la connaissance comme une croyance vraie et justifiée.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#240

Message par kestaencordi » 07 juin 2015, 09:36

richard a écrit :
Martin pécheur a écrit :Bref la dialectique croyance/connaissance est inhérente à l'esprit humain
D'après la théorie de la connaissance, croyance et connaissance ne s'opposent pas:
elle définit la connaissance comme une croyance vraie et justifiée.
c'est de la philo!
La théorie de la connaissance, ou philosophie de la connaissance, parfois assimilée à l'épistémologie, est la partie de la philosophie qui étudie la nature
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or ... ifi.C3.A9e
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#241

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 09:38

kestaencordi a écrit :
Martin pécheur a écrit :
Psyricien a écrit :La croyance est une pathologie cognitive, qui se manifeste chez le sujet qui n'arrive pas vivre avec la formulation de "je ne sais pas
Non la croyance est un manque de connaissance en entente de mieux. La nature est un langage. On commence par Éole pour passer à la climatologie et demain à être capable de faire la pluie et le beau temps. La connaissance est une épopée humaine. Vous n'aimez pas mon propos sur le " cantique du quantique"?

Je préfère discuter, humainement, avec un mystique de bonne foi qu'avec un sceptique de mauvaise foi, genre pépé.
le croyant ne cherche pas mieux, il le réfutera pcq il ne doute pas. par contre, on doute d'une hypothèse et on cherche mieux...
Mais quand je lis Dany ou 25 décembre je ne peux pas dire qu'ils manquent d'intelligence ou de rationalité. Ils défendent une vision du rapport matière/conscience. La science est la même pour tout le monde. Un médecin juif orthodoxe prescrira le même médicament à son patient qu'un athée sauf peut être s'il s'agit de la pilule du lendemain. Alors on voit bien que ce n'est pas tant sur le savoir scientifique et son utilité que les mentalités s'affrontent. C'est sur le plan philosophique que le bât blesse. Et il ne faut pas voir la croyance comme un caprice. J'ai pu me rendre compte que la foi est un besoin vital pour plusieurs, une quête d'ordre.
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5766
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#242

Message par richard » 07 juin 2015, 09:44

kestaencordi a écrit :c'est de la philo!
Oui! et alors?

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#243

Message par Pepejul » 07 juin 2015, 09:46

la dynamique croyance/connaissance appartient à l'esprit humain
Quand on veut faire des phrases creuses on introduit le mot "dynamique"...

Croyance et connaissance ne sont pas complémentaires ni équivalentes... la deuxième remplace la première. Et ça fait mal au cul des croyants.

C'est le même genre de discours que "l'athéisme est une forme de croyance en dieu" ou "le matérialisme est une forme de spiritualité"... ça les emmerde tellement qu'on ne croie pas à leurs fantasmes qu'ils n'ont plus que le "oui mais toi aussi na na nèère" comme argument.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#244

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 09:52

richard a écrit :
Martin pécheur a écrit :Bref la dialectique croyance/connaissance est inhérente à l'esprit humain
D'après la théorie de la connaissance, croyance et connaissance ne s'opposent pas:
elle définit la connaissance comme une croyance vraie et justifiée.
Oui. C'est simple. Il y a le fait naturel et sa théorisation. La matière et le matérialisme. Le matérialisme ( quantique et classique) est une théorie complète. Et il est vrai qu'une théorie de la connaissance sera toujours confrontée à une part de croyances vérifiables, réfutables et perfectibles qui construisent notre connaissance du monde visible et invisible.
Dernière modification par Martin pécheur le 07 juin 2015, 09:56, modifié 1 fois.
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#245

Message par Pepejul » 07 juin 2015, 09:54

La croyance n'est pas une connaissance. Quand la croyance s'avère justifiée, prouvée, vérifiée, elle cesse d'être une croyance et devient une connaissance.

"je crois que les anges vivent dans les nuages" est une croyance. "Je sais que le sucre se dissout dans mon café" est une connaissance. Même toi tu peux comprendre cette nuance.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5766
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#246

Message par richard » 07 juin 2015, 10:07

T'as raison pépé!
La différence c'est qu'on peut dire "je crois mais je sais pas (si la proposition P est vraie)"* mais qu'on ne peut pas dire "je sais mais je ne crois pas (que la proposition P soit vraie)".
On peut dire par exemple "je crois les anges existent mais je sais pas s'ils existent" mais on ne peut pas dire "je sais que le sucre se dissout dans mon café mais je ne le crois pas". Tout ça pour dire qu'une connaissance est d'abord une croyance. Si, si!
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#247

Message par Psyricien » 07 juin 2015, 10:23

richard a écrit :T'as raison pépé!
La différence c'est qu'on peut dire "je crois mais je sais pas (si la proposition P est vraie)"* mais qu'on ne peut pas dire "je sais mais je ne crois pas (que la proposition P soit vraie)".
On peut dire par exemple "je crois les anges existent mais je sais pas s'ils existent" mais on ne peut pas dire "je sais que le sucre se dissout dans mon café mais je ne le crois pas". Tout ça pour dire qu'une connaissance est d'abord une croyance. Si, si!
Non. Une croyance est tenu pour vrai.
Une connaissance émerge d'une hypothèse (qui est dans l'attente de confirmation ou infirmation avant de statuer sur sa validité).
La croyance en revanche entraine l'immobilisme.

C'est tout le pb des "croyants", il n'arrive pas à comprendre la notion de sursoir à son jugement dans l'attente d'éléments probant.
Non, eux il doivent tout de suite choisir une explication, fussent-elle mauvaise, et la considérer comme vraie (qu'importe les preuve d'ailleurs, puisque si la croyance énonce qu'elle est vrai, et qu'il la tienne pour vrai, alors rien ne saurait les sortir de leur raisonnement circulaire).

Mais bon, on a bien compris que sur fil, le but des "croyants", est de faire croire que "croyance=hypothèse", alors qu'il ne font qu'un abus de langage, pour introduire en douceur un amalgame injustifié.
Car non, les deux ne sont pas équivalent. L'un est tenu pour vrai sans preuve et en dépit des preuves, l'autre attens les preuves pour être évaluer.

Est-ce si dur à comprendre ?
G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Avatar de l’utilisateur
Martin pécheur
Messages : 498
Inscription : 09 avr. 2015, 22:51

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#248

Message par Martin pécheur » 07 juin 2015, 10:29

Psyricien a écrit :Car non, les deux ne sont pas équivalent. L'un est tenu pour vrai sans preuve et en dépit des preuves, l'autre attens les preuves pour être évaluer.

Est-ce si dur à comprendre
Pour toi il semble que oui. C'est ici que j'écris que tu penses en fonction de ta bulle monothéiste incapable d'en sortir.
Ici, il est interdit de réfléchir en dehors des "vérités scientifiques".

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#249

Message par kestaencordi » 07 juin 2015, 10:37

Martin pécheur a écrit :
kestaencordi a écrit :
Martin pécheur a écrit : Non la croyance est un manque de connaissance en entente de mieux. La nature est un langage. On commence par Éole pour passer à la climatologie et demain à être capable de faire la pluie et le beau temps. La connaissance est une épopée humaine. Vous n'aimez pas mon propos sur le " cantique du quantique"?

Je préfère discuter, humainement, avec un mystique de bonne foi qu'avec un sceptique de mauvaise foi, genre pépé.
le croyant ne cherche pas mieux, il le réfutera pcq il ne doute pas. par contre, on doute d'une hypothèse et on cherche mieux...
Mais quand je lis Dany ou 25 décembre je ne peux pas dire qu'ils manquent d'intelligence ou de rationalité. Ils défendent une vision du rapport matière/conscience. La science est la même pour tout le monde. Un médecin juif orthodoxe prescrira le même médicament à son patient qu'un athée sauf peut être s'il s'agit de la pilule du lendemain. Alors on voit bien que ce n'est pas tant sur le savoir scientifique et son utilité que les mentalités s'affrontent. C'est sur le plan philosophique que le bât blesse. Et il ne faut pas voir la croyance comme un caprice. J'ai pu me rendre compte que la foi est un besoin vital pour plusieurs, une quête d'ordre.
pour démêler la science de la pseudo-science, comme la philo, la nuance est importante.

ca aiderait surement 25 qui voit des âmes partout sans pouvoir dire ce que c'est.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Un Univers sans Dieu ni commencement

#250

Message par kestaencordi » 07 juin 2015, 10:39

richard a écrit :
kestaencordi a écrit :c'est de la philo!
Oui! et alors?
la philo est l'art de jouer avec les mots pour leur enlever tout leurs sens. :mrgreen:
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : curieux