coincidence

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

coincidence

#1

Message par jean7 » 05 mai 2015, 11:49

Bonjour,

je ne suis certainement pas le premier ni le dernier à venir avec sa coïncidence qui n'étonne que lui-même...
En fait, je vous demande un coup de main.
Car j'ai un problème et besoin d'un appuis logique.

Quel raisonnement appliqueriez-vous pour vous convaincre de l'absence de lien entre deux événement exceptionnels vous touchant directement et arrivant au même lieu dans un temps relativement bref ?

Je vais imager ma question par un cas fictif :
- Vous vous promenez en ville sur le trottoir comme tous les jours et vous recevez un têtard sur la tête.
ça peut arriver, mais enfin, c'est quand même curieux. Pas d'oiseau en vue, pas d’immeuble... Un têtard tombé du ciel. une trombe a du l'emporter d'une mare quelque part, et il est retombé là, sur votre tête et pas ailleurs, seul, rien d'autre n’étant tombé autour. Bref. Pas impossible mais pas ordinaire...
- Une heure après, vous repassez par là, et votre meilleur copain fait une chute de vélo et viens mourir dans vos bras exactement au même endroit.

Sur le plan statistique, chacun de ces événements individuellement est très improbable.
Alors le même jour, et exactement au même endroit...

Comment et pourquoi ne pas se laisser tenter à expliquer cette coïncidence ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4252
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: coincidence

#2

Message par 25 décembre » 05 mai 2015, 19:53

Bonsoir Jean,
Je comprends la peine que tus suite à la perte de ton ami.

Il n'y as pas de coïncidence entre les deux faits outre que ce sont deux faits marquants pour toi, l'un insolite et le deuxième choquant et triste.
Si tu circules tous les jours dans la même rue il t'est arrivé d'autres faits au même endroit mais que tu n'as pas remarqué et d'autres encore 10 mètres plus loin. Pour notre mémoire il faut souvent au mois deux faits gardés dans nos souvenirs pour nous aider à se remémorer l'un ou l'autre. Ainsi mon père est mort l'année suivant mon accident et vice versa. Ce sont deux faits qui n'ont aucun liens entre eux. Bien que bon marcheur un jour tu as trébuché sur la ligne du trottoir et lendemain il est tombé une forte pluie. Tu pourrais te poser la question: Est-ce que le fait que je marche sur une ligne de trottoir fait pleuvoir.
Merci de votre réponse intelligente

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#3

Message par jean7 » 05 mai 2015, 20:39

Merci 25 décembre...

Je comprend partiellement ce raisonnement :
un événement exceptionnel précis, par définition, a une probabilité de se produire extrêmement faible.
mais le nombre d'évènements exceptionnels possibles est absolument énorme.
donc, on peut, et c'est le cas, observer finalement assez souvent un événement exceptionnel inattendu.

Pourtant, dans le cas d'un événement exceptionnel "ciblé" ici, le têtard tombe sur la tête, suivit d'un événement exceptionnel semblant être "fléché" par le premier (se produisant peu après et exactement au même endroit), il me semble que les probabilités sont si faibles que renoncer à se questionner sur un lien entre ces événements ne relève pas de la raison.

C'est ce problème qui se pose, il me semble.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4252
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: coincidence

#4

Message par 25 décembre » 05 mai 2015, 22:25

Il y a deux façons de voir

La coïncidence veut dire que l'évènement qui se produit aujourd'hui à eu un effet sur la production d'un évènement se produisant plus tard. Si en marchant, avec une très grande force tu lances une pomme en l'air et qu'elle franchit plusieurs kilomètres de haut puis qu'elle te tombe sur la tête 100 mètres plus loin sur ton parcours alors il y a coïncidence entre ce que tu as fait et le résultat.
Si deux évènements hors de ton contrôle surviennent en deux temps différents alors que tu te trouves au même endroit ce n'est pas une coïncidence.
Si le têtard te tombe sur la tête au même moment que ton ami passe en vélo. Tu as une forte réaction et ton ami te vois, perd le contrôle et se tue alors il y aurait coïncidence.

Le hasard pourrait être ce que tu nommes coïncidence mais je penses que le hasard n'existe pas puisque nous préparons nous même notre avenir. Le tien était d'être là je ne sais pour quelles raisons. Ton ami avait préparé son avenir en apprenant à faire du vélo etc. et en se rendant là ou il devait aller.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#5

Message par Pepejul » 06 mai 2015, 02:17

jean7 a écrit :Comment et pourquoi ne pas se laisser tenter à expliquer cette coïncidence ?
La vraie question est : "pourquoi se laisser tenter par une explication ésotérico-mystique farfelue faisant appel à des concept fumeux au lieu d'une bête analyse statistique des probabilités que cela se produise ?"'
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

yquemener
Messages : 2325
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: coincidence

#6

Message par yquemener » 06 mai 2015, 02:46

@jean7: Prend 10 événements insolites. Répartis les sur 365 jours, tu as d'après mes calculs 11.7% de chance que deux de ces événements tombent le même jour. Multiplie ça par le nombre d'années, et il serait étonnant que tu ne tombes pas sur des coïncidences.

Considère aussi que chaque jour (ou presque), quelqu'un gagne au loto alors que c'est extrêmement improbable.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5169
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: coincidence

#7

Message par spin-up » 06 mai 2015, 03:49

Peut etre que ton ami a aussi été emporté par une trombe, qui l'a laissé tomber au meme endroit que le tetard.
Peut etre qu'il a aussi pris un tetard sur la tete qui l'a desequilibré.
Peut etre qu'il a glissé en roulant sur un tetard mort, peu etre meme celui que tu as recu sur la tete.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#8

Message par Pepejul » 06 mai 2015, 04:37

Peut-être que ce têtard est la réincarnation d'un ennemi d'une vie antérieure qui a accompli sa vengeance.... pourquoi pas ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1097
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: coincidence

#9

Message par LouV » 06 mai 2015, 04:54

yquemener a écrit :@jean7: Prend 10 événements insolites. Répartis les sur 365 jours, tu as d'après mes calculs 11.7% de chance que deux de ces événements tombent le même jour. Multiplie ça par le nombre d'années, et il serait étonnant que tu ne tombes pas sur des coïncidences.

Considère aussi que chaque jour (ou presque), quelqu'un gagne au loto alors que c'est extrêmement improbable.
J'entends souvent ce principe résumé par ""Improbable" ne veut pas dire "impossible"".
Mais je comprends que cela puisse avoir un fort impact (avec peut-être un sentiment qu'on aurait pu éviter l'accident si on avait su "lire les signes" ?).

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 5230
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: coincidence

#10

Message par eatsalad » 06 mai 2015, 04:58

Bonjour,

si j'ai bien compris le cas présenté est un cas fictif, peut-etre serait il plus intéressant de faire des probas sur un cas réel ?
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#11

Message par Pepejul » 06 mai 2015, 05:27

"lire les signes" relève d'un biais très commun :

j'ai vu passer un chat noir, je me méfie, ça porte malheur...

... et il m'est arrivé une tuile : C'est bien la preuve que le chat noir porte malheur !

... et il m'est rien arrivé : preuve que j'ai bien fait de me méfier, merci le signe du destin !

... et il m'est rien arrivé et j'ai oublié que j'avais vu un chat noir : aucun souvenir.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: coincidence

#12

Message par BeetleJuice » 06 mai 2015, 05:32

Comment et pourquoi ne pas se laisser tenter à expliquer cette coïncidence ?
Pour ce qui est de votre exemple, il y a un tas de raisons qui font qu'à mon avis, peu de monde y verra une coïncidence.

D'abord, parce que l'évènement de la mort d'un proche occultera sans doute le souvenir de l'évènement précédent, donc même à postériori, je doute que quiconque se rappelle de la chute d'un têtard le jour de la mort d'un ami (une pluie de têtard à la limite...).
Ensuite, parce que comme beaucoup (toute ?) de "coïncidence" sont réinterprété à postériori selon nos propres croyances et parce que notre cerveau est conditionné pour voir des liens de causalités. Globalement on n'aime pas le hasard et l'impondérable. Du coup, je vois mal quelqu'un faire le lien entre le têtard et la mort. Je doute que ça frappe notre imagination et le lien ne semblerait aucunement logique à notre cerveau, donc il n'aura pas de raison de s'inventer des causalités.

Pour ce qui est des coïncidence en général, ça demande de s'entrainer à considérer avant toutes réflexions les évènements, même ceux qui frappent l'imagination, comme des coïncidences. Si deux évènements étonnant arrivent, il faut d'abord considérer que c'est une coïncidence, puis chercher éventuellement si ça n'en est pas une et se garder de tout jugement immédiat sur le fait que ça serait "trop étrange pour être fortuit".
Evidement, c'est difficile, parce que ça n'est pas intuitif comme manière de raisonner.

Il faut aussi savoir que c'est notre cerveau qui détermine ce qu'il juge étonnant, voir impossible, mais qu'en réalité, il se produit quotidiennement une grande quantité d'évènements dont la probabilité d'apparition était assez faible mais qu'on ne remarque pas.
Tout est une question d'échelle et de temps, comme le rappelle justement Yquemener.
Par exemple, quelle était la probabilité à l'instant où vous avez écrit le d de têtard que toutes les particules de l'univers soit exactement à l'endroit où elles étaient ?
Si c'est à partir de la manière dont elles étaient à l'instant d'avant, la probabilité était très grande, mais si c'est à partir de leurs configuration à l'instant du début du big bang, la probabilité était ridiculement petite. Pourtant, ça c'est produit et vous n'avez pas remarqué l'ahurissante improbabilité que cet instant se produise.
Yquemener a écrit :il serait étonnant que tu ne tombes pas sur des coïncidences.
En fait c'est ça qui est le plus contre-intuitif, le fait qu'il serait bien plus improbable que la réalité soit comme notre cerveau veut qu'elle soit, à savoir que les coïncidences soient rares et les liens de causalités nombreux et surtout que ces liens soient "proches" et humainement compréhensible dans la chaine des causes et des effets (vu que théoriquement, tout est lié par un lien de cause à effet si on remonte assez loin la chaine, mais il est improbable que tout ce qui nous arrive ait une chaine de causalité réduite dans un univers aussi vaste).
Pepejul a écrit :Peut-être que ce têtard est la réincarnation d'un ennemi d'une vie antérieure qui a accompli sa vengeance.... pourquoi pas ?
En général, les réincarnation d'ennemi préfère les pots de pétunia
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#13

Message par jean7 » 06 mai 2015, 13:13

mmm

je me rend compte qu'on a pas tous la même définition du mot coïncidence.

il y a pour moi coïncidence entre deux chosent quand elles arrivent en même temps... ou plus généralement qu'elles se superposent. Ceci justement sans lien de causalité.
Pour moi, on ne peut pas discuter de l'existence d'une coïncidence. On la constate ou on ne la constate pas.

Dans le cas fictif proposé, il y a coïncidence dans le lieu des deux événements "non ordinaires" (et dans une moindre mesure dans le temps = survenue rapprochée des deux événements)

Pepejul a écrit :
jean7 a écrit :Comment et pourquoi ne pas se laisser tenter à expliquer cette coïncidence ?
La vraie question est : "pourquoi se laisser tenter par une explication ésotérico-mystique farfelue faisant appel à des concept fumeux au lieu d'une bête analyse statistique des probabilités que cela se produise ?"'
On peut faire les raisonnements statistiques sur ce cas fictifs si certains savent le faire. Personnellement, je ne sais pas comment intégrer le temps dans ce calcul.

D'autre part, refuser de se poser des questions sous prétexte que les réponses risquent d'être du domaine "ésotérico-mystique farfelue faisant appel à des concept fumeux" n'est pas un mode de raisonnement très satisfaisant...
Voir le bête calcul statistique convainquant me conviendrait mieux.
yquemener a écrit :@jean7: Prend 10 événements insolites. Répartis les sur 365 jours, tu as d'après mes calculs 11.7% de chance que deux de ces événements tombent le même jour. Multiplie ça par le nombre d'années, et il serait étonnant que tu ne tombes pas sur des coïncidences.
ha ! voici une piste qui me parle mieux !
appliqué à notre cas, il faudrait faire comment pour faire ce calcul ?
coincidence 1 : rencontre entre le têtard et l'observateur. Il faut qu'ils soient au même lieu au même moment.
Coincidence 2 : rencontre entre l'observateur et l'accident. Elle peut se ramener à la probabilité d'un accident avec témoin.
coincidence 3 les deux événements sont arrivés au même observateur
coincidence 4 les deus événements son arrivés au même lieu
à ça on peut ajouter la question de la variable temps...

Comment faire ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#14

Message par Pepejul » 06 mai 2015, 14:39

D'autre part, refuser de se poser des questions sous prétexte que les réponses risquent d'être du domaine "ésotérico-mystique farfelue faisant appel à des concept fumeux" n'est pas un mode de raisonnement très satisfaisant...
Voir le bête calcul statistique convainquant me conviendrait mieux.
Ce n'est pas le risque que la réponse soit bidon qui m'embête... c'est de PROPOSER une explication bidon plutôt qu'une plus réaliste dans le champs des connaissances établies.

Evalue la probabilité que ceci se produise :

https://youtu.be/7NuVf0CyGk4

puis ceci :

https://youtu.be/3Mdmuw21DJc

celui ci enfin :

https://youtu.be/t1CKesTyTpI

Et maintenant la probabilité que ces trois événements arrivent le même jour dans la même ville et à la même heure...

maintenant tu compares avec le nombre d'accidents de la route, de matchs de basket ou de parties de golf qui ont eu lieu ce jour là et ans que ces évènements n'arrivent.

Tu auras une idée de ce qu'on appelle une coïncidence :mrgreen:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#15

Message par jean7 » 06 mai 2015, 22:23

Certes, mais mon but n'est pas d'avancer des propositions.

Mais de savoir ce dont on dispose comme outil logique pour décider ou non d'en chercher.

Bon, pour les trois vidéos données, franchement...
Une roue roule, dans l'axe où elle a été lancée.
Un ballon lancé en direction d'un panier y arrive.
Une balle lancée en direction d'un trou tombe à proximité du trou.
Dans la même ville... c'est très grand, une ville.

Maintenant, si tu me dis que le gars qui a lancé le ballon conduisait la voiture et a tapé la balle de glof... là, on s'approcherait.

En statistiques industrielle, tout ceci est clairement établit. Et le résultat du calcul bête du "taux de chance" que ça se produise imposerait une action...
A condition d'oublier une règle importante : on ne fait pas de stat avec un événement unique.

On sait faire des stats sur les chutes de têtard et sur les accidents de vélo... On n'est pas dans des choses rarissimes (surtout pour le second) et on sait dans les deux poser des enchainements de causes rationnelles aboutissant au résultat.
La singularité vient surtout de "au même endroit" (au mètre près) et "à la même personne".
Je sais bien que si c'était deux personnes différentes, la question ne serait pas posée... il est peut-être arrivé des tas de choses bien plus rares à une souris et à un pot de pétunia à peine plus loin.

Je crois que l'approche "par les bêtes stats" conduirait à accepter les "hypothèses farfelues" dans ce cas.
Il faudrait passer peut-être par des stats moins bêtes.
Comment intégrer notamment la question de l'indépendance des causes à un tel calcul ?
On peut dire par exemple que les événements ont eu lieu au même endroit à la même personne parce qu'elle n'était pas ailleurs au moment de l'événement. Sa présence est un lien réduisant le caractère aléatoire de la coïncidence.

J'en revient donc à mon problème : quel outil utiliser ?
Et si je viens ici pour ça, c'est bien en espérant apprendre quelque chose.

NB :
merci,
y compris pour les réponses humoristiques même teintées de dérision...
Ce sont des manières de s'exprimer comme d'autres après tout.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4252
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: coincidence

#16

Message par 25 décembre » 07 mai 2015, 00:15

Monsieur Jean7 comme il est dit l'évènement commun est le fait de se trouver au même endroit. Il faudrait connaître la fréquence journalière, mensuelle et annuelle de la fréquence du passage du témoin à cet endroit. Plus il y passe souvent plus les chances qu'un troisième évènement s'y produise, puis un quatrième. Après on pourrait faire des statistiques sur la possibilité de évènement eux-mêmes.
Dans ce cas la statistique qu'un seul têtard tombe sur cette ville et qu'il tombe sur la tête de cette personne alors qu'il y a beaucoup d'autres têtes disponibles et surtout qu'il aurait pu tomber sur la route, sur un toit etc à ça il faut additionner la probabilité que la même personne qui a reçu le têtard soit témoin ,au même endroit, d'un accident mortel en vélo et là je ne tiens pas compte que la personne morte était connue du témoin.
Combien de fois par mois ou par année tombe t-il des têtards du ciel sur notre planète.
Combien de fois par mois ou par année tombe t-il des têtards sur cette ville.
Quelle est la superficie de la ville en mètres carrés.
Quelle est la superficie de la tête du témoin.

Pour avoir une coïncidence il faut que les deux évènement s'imbriquent l'un dans l'autre sans nécessairement que ce soit une cause et effet. dans ce cas il n'y en as pas même le hasard s'il était calculable nous donnerait un chiffre tellement faible.
Merci de votre réponse intelligente

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#17

Message par jean7 » 07 mai 2015, 02:30

" Il faudrait connaître la fréquence journalière, mensuelle et annuelle de la fréquence du passage du témoin à cet endroit"
en moyenne moins de une fois par an.

"Pour avoir une coïncidence il faut que les deux évènement s'imbriquent l'un dans l'autre sans nécessairement que ce soit une cause et effet. dans ce cas il n'y en as pas même le hasard s'il était calculable nous donnerait un chiffre tellement faible."
donc ???
si ce n'est pas une coïncidence, c'est quoi ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#18

Message par Pepejul » 07 mai 2015, 03:22

jean7 a écrit : dans ce cas il n'y en as pas même le hasard s'il était calculable nous donnerait un chiffre tellement faible."
donc ???si ce n'est pas une coïncidence, c'est quoi ?
C'est justement une coïncidence. Le chiffre "tellement faible" n'est pas zéro et c'est ce qui explique les deux évènements simultanés. C'est vrai que si on n'est pas habitué c'est contre intuitif.
Je crois que l'approche "par les bêtes stats" conduirait à accepter les "hypothèses farfelues" dans ce cas.
C'est exactement l'inverse...
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#19

Message par jean7 » 07 mai 2015, 05:31

BeetleJuice a écrit : Pour ce qui est des coïncidence en général, ça demande de s'entrainer à considérer avant toutes réflexions les évènements, même ceux qui frappent l'imagination, comme des coïncidences. Si deux évènements étonnant arrivent, il faut d'abord considérer que c'est une coïncidence, puis chercher éventuellement si ça n'en est pas une et se garder de tout jugement immédiat sur le fait que ça serait "trop étrange pour être fortuit".
Evidement, c'est difficile, parce que ça n'est pas intuitif comme manière de raisonner.

Il faut aussi savoir que c'est notre cerveau qui détermine ce qu'il juge étonnant, voir impossible, mais qu'en réalité, il se produit quotidiennement une grande quantité d'évènements dont la probabilité d'apparition était assez faible mais qu'on ne remarque pas.
Tout est une question d'échelle et de temps, comme le rappelle justement Yquemener.
Par exemple, quelle était la probabilité à l'instant où vous avez écrit le d de têtard que toutes les particules de l'univers soit exactement à l'endroit où elles étaient ?
Si c'est à partir de la manière dont elles étaient à l'instant d'avant, la probabilité était très grande, mais si c'est à partir de leurs configuration à l'instant du début du big bang, la probabilité était ridiculement petite. Pourtant, ça c'est produit et vous n'avez pas remarqué l'ahurissante improbabilité que cet instant se produise.
Oui, j'ai l'habitude de dire que la survenue d'un événement improbable est certaine.
Ou qu'au tir à l'arc, on gagne toujours si on dessine la cible après avoir tiré.
BeetleJuice a écrit :En fait c'est ça qui est le plus contre-intuitif, le fait qu'il serait bien plus improbable que la réalité soit comme notre cerveau veut qu'elle soit, à savoir que les coïncidences soient rares et les liens de causalités nombreux et surtout que ces liens soient "proches" et humainement compréhensible dans la chaine des causes et des effets (vu que théoriquement, tout est lié par un lien de cause à effet si on remonte assez loin la chaine, mais il est improbable que tout ce qui nous arrive ait une chaine de causalité réduite dans un univers aussi vaste).
Lien de causalité... ou autre type de lien (événements déclenchés par une même cause, hypothèse du signe... etc.).

Je comprend tout ça.
Mais on a rien d'autre ?
Parce que pour l'instant, vu de loin (ne le prenez pas mal), ça ressemble à un jugement par défaut basé sur la croyance en une vision du monde. Et en plus en passant par un rite !
(je fais un calcul de proba, si le résultat est fort, rien de spécial ne s'est passé, s'il est faible c'est une coïncidence et c'est encore plus normal parce qu'il y en a beaucoup).
Ben autant ne pas faire de calcul dans ce cas...

Qu'on le dise sérieusement ou avec humour, avec des mots simples ou compliqués, vous ne trouvez pas que c'est un peu limité ?
Si l'objet est de me convaincre moi, ça va aller puisqu'à la base je partage grosso-modo cette vision du monde. Mais franchement, personne ici n'a mieux à poser sur la table ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: coincidence

#20

Message par Pepejul » 07 mai 2015, 05:50

"mieux" ? Mieux que quoi ? Mieux que l'hypothèse la moins improbable ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1721
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: coincidence

#21

Message par ABC » 07 mai 2015, 07:20

jean7 a écrit :Dans le cas d'un événement exceptionnel "ciblé" ici, le têtard tombe sur la tête, suivi d'un événement exceptionnel semblant être "fléché" par le premier (se produisant peu après et exactement au même endroit), il me semble que les probabilités sont si faibles que renoncer à se questionner sur un lien entre ces événements ne relève pas de la raison.
Le questionnement serait plus pertinent si le premier fait était, par exemple, de déraper sur un billet de cinéma dont le titre s'appellerait "mort d'un ami" suivi peu après de l'évènement en question au même endroit.

Cela dit, je ne sais pas ce que l'on peut faire de ce type de coïncidence quand il s'en produit une. L'information n'est décodable qu'après coup et, le plus souvent, elle repose sur des critères subjectifs qui la rendent parfaitement incommunicable (et en plus peu crédible car contrairement aux faits analysables scientifiquement elle n'est pas reproductible donc ne peut pas être vérifiée). Bon, je sais bien, ce n'est pas terrible comme réponse, mais je n'ai pas mieux.

sil20
Messages : 413
Inscription : 12 mars 2014, 15:27

Re: coincidence

#22

Message par sil20 » 07 mai 2015, 09:16

jean7 a écrit :

Code : Tout sélectionner

En fait, je vous demande un coup de main.
Car j'ai un problème et besoin d'un appuis logique.

Quel raisonnement appliqueriez-vous pour vous convaincre de l'absence de lien entre deux événement exceptionnels vous touchant directement et arrivant au même lieu dans un temps relativement bref ? 
c'est vraisemblablement une synchronicité.

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#23

Message par jean7 » 07 mai 2015, 10:30

Pepejul a écrit :"mieux" ? Mieux que quoi ? Mieux que l'hypothèse la moins improbable ?
et si tu commençait par énoncer cette "hypothèse la moins improbable" de façon synthétique et convaincante ? ce serait déjà un mieux.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#24

Message par jean7 » 07 mai 2015, 10:37

ABC a écrit :[Cela dit, je ne sais pas ce que l'on peut faire de ce type de coïncidence quand il s'en produit une. L'information n'est décodable qu'après coup et, le plus souvent, elle repose sur des critères subjectifs qui la rendent parfaitement incommunicable (et en plus peu crédible car contrairement aux faits analysables scientifiquement elle n'est pas reproductible donc ne peut pas être vérifiée). Bon, je sais bien, ce n'est pas terrible comme réponse, mais je n'ai pas mieux.
ça étaye la difficulté de l'exercice. C'est déjà ça.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 3634
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: coincidence

#25

Message par jean7 » 07 mai 2015, 10:39

sil20 a écrit :c'est vraisemblablement une synchronicité.
heu... plus précisément ?
(désolé, je suis un petit nouveau, synchronicité est un terme que je n'avais pas entendu depuis 20 ans, je ne suis pas bien certain du sens...)
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Dominique18, miraye