E=MC²

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#51

Message par Socrate 11 » 20 juin 2018, 13:02

Je redonne le même exercice sous un autre angle , déjà donné sur trois autres forums. Un seul a répondu de façon incomplète . Sur futura on m'a collé un laveur de vitre d'aquarium (un poisson).

Si pour le besoin du problème on rend la terre conforme au exigences du déplacement . Donc : Si toute la biomasse de la terre se déplaçait vers l'ouest est-ce que la terre tournerait plus vite ?

Ici légère confrontation avec le conformisme . Ne pas se laisser intimider par la participation de l'humain .

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2977
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: E=MC²

#52

Message par Cogite Stibon » 20 juin 2018, 13:52

Socrate 11 a écrit :
20 juin 2018, 12:28
En résumé une énergie centrée expulse deux masses . Les deux masses identiques auront la même vitesse de propagation .

Une énergie mécanique peut donner un résultat semblable .
Qu'appellez vous une énergie centrée ? Que placez vous concrètement au centre de votre tube ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#53

Message par Socrate 11 » 20 juin 2018, 14:20

Ici , je ne peux savoir qu'elle est la portée que tu veuilles donner au problème .
Pour ma part une simple extériorisation d'une énergie s'appliquant équitablement sur les deux sphères est suffisante à la démonstration .

Pour le problème ; atteinte au conformisme ; jeter vos montres .

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1200
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: E=MC²

#54

Message par Inso » 20 juin 2018, 14:32

Kamoulox ?

* je précise que je n'ai rien bu et que j'ai bien relu 4 fois les posts de Socrate...)

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#55

Message par Socrate 11 » 20 juin 2018, 15:54

Ce n'est qu'un simple problème de physique . La terre a déjà tourné plus vite .

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2977
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: E=MC²

#56

Message par Cogite Stibon » 20 juin 2018, 16:26

Socrate 11 a écrit :
20 juin 2018, 14:20
Ici , je ne peux savoir qu'elle est la portée que tu veuilles donner au problème .
j'essaye simplement de comprendre vos propos.
Socrate 11 a écrit :
20 juin 2018, 14:20
Pour ma part une simple extériorisation d'une énergie s'appliquant équitablement sur les deux sphères est suffisante à la démonstration .
Qu'appellez vous l'extériorisation d'une énergie ? Que pensez vous avoir démontré ?

J'ai l'impression que vous ne comprenez pas la notion d'énergie.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#57

Message par Socrate 11 » 20 juin 2018, 18:12

Alors simplifions à outrance .

Un fusil projette une balle (une slug) à l'aide d'une cartouche . Ça va tu suis ? Si ça va pas demande à un vieux chasseur . Énergie => transfert de mouvement de masse . Et si tu peux suivre un brin d'imagination ... Une cartouche bivalente centrale et une amorce centrale et deux canons (tubes).
Si tu ne peux comprendre va falloir demander de l'aide à l'extérieur . Et je te défie de solutionner le problème présenté sur la rotation terrestre .

Avatar de l’utilisateur
alraune
Messages : 146
Inscription : 17 avr. 2018, 00:49

Re: E=MC²

#58

Message par alraune » 21 juin 2018, 01:26

Cogite Stibon a écrit :
20 juin 2018, 16:26

Qu'appellez vous l'extériorisation d'une énergie ? Que pensez vous avoir démontré ?

J'ai l'impression que vous ne comprenez pas la notion d'énergie.
Bonjour Cogite Stibon.
Je ne suis pas sûre (Socrate est un peu obscur pour moi) : il me semble que par "extériorisation de l'énergie" on peut comprendre "libération de l'énergie" : disons que je veux faire exploser une charge de dynamite, tant que je n'ai pas allumé la mèche et que l'explosion n'a pas eu lieu pour lui c'est "une énergie potentielle latente".
En revanche je ne sais pas non plus ce qu'il cherche à démontrer.
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2977
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: E=MC²

#59

Message par Cogite Stibon » 21 juin 2018, 03:00

Socrate 11 a écrit :
20 juin 2018, 18:12
Un fusil projette une balle (une slug) à l'aide d'une cartouche . Ça va tu suis ? Si ça va pas demande à un vieux chasseur . Énergie => transfert de mouvement de masse . Et si tu peux suivre un brin d'imagination ... Une cartouche bivalente centrale et une amorce centrale et deux canons (tubes).
Oui, vous êtes enfin concret.
Êtes vous conscient que ce n'est pas "l'énergie" qui transfère du mouvement, mais le choc des molécules de gaz libérée par l'explosion sur les balles ?
Et que pensez vous démontrer par cette expérience ?
Socrate 11 a écrit :
20 juin 2018, 18:12
Si tu ne peux comprendre va falloir demander de l'aide à l'extérieur . Et je te défie de solutionner le problème présenté sur la rotation terrestre .
quel problème ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4155
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: E=MC²

#60

Message par Wooden Ali » 21 juin 2018, 03:49

Socrate 11 a écrit :Si toute la biomasse de la terre se déplaçait vers l'ouest est-ce que la terre tournerait plus vite ?
Si la biomasse se retrouvait dans un même hémisphère, la Terre tournerait moins régulièrement, à une vitesse moyenne un tout petit peu inférieure, c'est tout. Comme une roue ou un volant d'inertie déséquilibré.
D'autre part, ton problème est mal posé. Si chaque élément de la biomasse se déplaçait vers l'ouest à partir du même moment, ça ne changerait ... rien du tout puisque la répartition de la biomasse resterait identique. Le centre de gravité et le moment d'inertie de la Terre resterait exactement le même. N'importe quelle position d'une sphère creuse entourant une sphère pleine est strictement équivalente à n'importe quelle autre.
Tu dois vouloir dire autre chose.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#61

Message par Socrate 11 » 21 juin 2018, 06:00

En science comme en ingénierie on peut aimer entre amis échafauder des problèmes à solutionner , seulement par jeu , pour garder les méninges en action .

Dans le problème proposé, la terre est entièrement modifiée pour un déplacement continuel , tout autour de la planète . Ce qui donne un déplacement de masse . Certains tremblements de terre violents peuvent avoir des répercutions sur la position des pôles.

La proposition d'un début de solution de la part de wooden accroche au point de vue physique . La répartition des plaques telluriques des continents .

Je remercie Chanur pour le trait d'union .

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#62

Message par Socrate 11 » 21 juin 2018, 10:20

Dernière nouvelle .R.-C.

Partager

Les vents forts qui soufflent sur une imposante montagne de Vénus causent une vague qui, en montant dans son atmosphère, accélère la vitesse de rotation de la planète de quelques minutes par jour, affirment des astronomes américains et français. Explications.

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#63

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 08:33

Source , documents sur science de radio-canada .

Une journée sur terre durait un peu plus de 18 heures il y a 1,4 milliard d'années .

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4333
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: E=MC²

#64

Message par LoutredeMer » 22 juin 2018, 08:58

Socrate 11 a écrit :
21 juin 2018, 10:20
Explications.
Où ça?

Socrate 11 a écrit :
22 juin 2018, 08:33
Source , documents sur science de radio-canada .
Où ça?

Akine
Messages : 84
Inscription : 25 janv. 2017, 14:48

Re: E=MC²

#65

Message par Akine » 22 juin 2018, 09:11

Socrate 11 a écrit :
22 juin 2018, 08:33
Source , documents sur science de radio-canada .

Une journée sur terre durait un peu plus de 18 heures il y a 1,4 milliard d'années .
La vitesse de rotation a ralenti, notamment à cause des mouvements de marée (mer et terre aussi) induits par le champ gravitationnel de la Lune (transfert de l'énergie cinétique de la rotation de la Terre en énergie mécanique de déformation). Ultimement, si on lui laisse assez de temps, la Terre cessera de tourner par rapport à son satellite, ce qu'on appelle une orbite synchrone (il me semble), et qu'on observe déjà pour la Lune, qui nous présente toujours la même face.

Pour votre problème, et vu que la Terre tourne d'ouest en est, si tous les animaux à pattes, nageoires, pseudopodes, tentacules, flagelles ou autre membre propulseur mettaient simultanément le cap à l'ouest, il en résulterait un transfert de moment cinétique (de quantité de mouvement) de sa biomasse à notre belle planète, qui se mettrait à accélérer (sans doute très insensiblement, mais disons pour le principe) sa rotation. Comme dans le cas d'un humain courant sur un tapis roulant à l'arrêt : le déplacement des jambes, l'appui des pieds sert à mouvoir le jeune primate, mais ses mouvements impulsent réciproquement une reptation contraire du tapis, qui réagit en roulant sous ses pas. Pour en revenir à notre improbable procession animale, si la direction de cette grande migration était l'est, la Terre ralentirait, l'énergie perdue étant alors transformée en chaleur par le frottement des corps contre sa masse.

Comme deux sphères concentriques qui se mettraient en rotation l'une par rapport à l'autre, le moment cinétique global ne variant pas.
Un tube de verre si l'on désire , rond et ouvert aux extrémités , une énergie potentielle latente et deux boules identiques de chaque coté . Si l'énergie passe en phase dynamique (explosion) les deux boules s'éloigneront à la même vitesse l'une de l'autre . L' énergie s'appuiera équitablement en considération de la répercussion de son écho sur les masses . D'où à chaque fois que tu projettes une masse tu dois t'appuyer sur une équivalence pour conserver une même vitesse de déplacement . Ne Pas confondre avec une propulsion à réaction directe ,imbriquée à la masse .
Par conservation de la quantité de mouvement. D'accord. Par contre, dans les faits, l'énergie a besoin d'un support pour "faire levier", s'effectiver, passer de potentielle (parler de "potentielle latente" ravira nos amateurs de pléonasmes et autres lapalissades mais vous vaudra quelques sourires en coin de la part de scientifiques) à cinétique par exemple. Que ce soit des photons virtuels dans le cas de deux boules portant la même charge, des molécules d'air chauffées si c'est un bloc de poudre qui explose, l'énergie pure ça n'existe pas.
Si tu enlèves une boule, l'énergie devra s'appuyer sur l'espace pour déplacer la masse restante . La boule devrait bouger un peu , ce qui confère une masse ou un lien de masse au vide quantique , que je donne en subdivision du baryonique , pour garder des repères . L'idéal de l'expérience se situe dans le vide de l'espace .
C'est un peu le principe de la répulsion électromagnétique : dans le cas, par exemple, de deux électrons proches l'un de l'autre, chacun d'entre eux interagit localement avec le vide quantique (dans l'espace fibré de l'électromagnétisme), ce qui les conduit à s'éloigner les uns des autres. Par contre, non, le vide n'a pas besoin de particules virtuelles massives : les photons sont non massifs (et c'est pour cette raison que l'électromagnétisme a une portée en 1/r²).

Qu'est-ce que tu entends par "subdivision du baryonique" ?

J'ai l'impression que ce que tu décris est plus ou moins clair, et que tes imprécisions ne découlent pas tant d'un vague dans ta conception des choses que d'un manque de maîtrise de la langue et des terminologies usuelles, ainsi peut-être qu'à une certaine fébrilité qui te fait négliger les principes pédagogiques. La dernière phrase de cette quote se comprend, mais elle est très mal formulée ! Tu aurais du dire par exemple : "L'expérience a lieu dans un vide idéal", c'eût été beaucoup plus facile à appréhender !
Le T.N. est un puits de gravité creusé dans le vide de l'espace qui se maintient en raison de sa consommation d'énergie , dont il doit certainement en résulter des résidus . L'énergie le maintient pour ne pas que le vide de l'espace ne se referme sur lui . Évaporation .
Quelle consommation d'énergie ? L'énergie n'est jamais "consommée" au sens strict : il y a toujours transfert d'une forme à une autre. De quel transfert parles-tu là ?

L'évaporation, ça a un lien avec la théorie quantique des champs. Un trou noir peut tout à fait s'expliquer "en tant que trou noir de Schwarzschild" à partir des seules équations de la relativité générale. L'image du "puits" est utile mais incorrecte, car elle conduit à se représenter l'attraction gravitationnelle comme un effet d'une force exogène (prise sur l'exemple de notre gravité "intuitive" de tous les jours qui fait tomber les ballons et les chevaux dans des puits en pierre et en ferraille tout à fait matériels), alors qu'il s'agit de la conséquence de la déformation elle-même sur les trajectoires dans un espace à 4 dimensions (parce que le mouvement d'un point matériel, quand on considère l'espace-temps, c'est une trajectoire, un fil unidimensionnel qui tient place dans l'histoire de l'univers).

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#66

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 11:46

Merci à Alkine de cette analyse capable de faire abstraction du temps et de l'humain dans un simple transfert d'énergie/ mouvement . J'ai déjà proposé cet exercice sur 4 autres forums dont un américain qui a répondu partiellement . Le modérateur affirmait que la rotation terrestre revenait à sa vitesse initiale lorsque la marche s'interrompait . J'ai argumenté à la conservation de l'énergie et j'ai été expulsé . Même un prof de l'U. Laval en math/physique
, une connaissance de longue date a entièrement rejeté la validité de l'exercice . Une heure de conversation n'a pas suffit . Faut parfois persévérer ,encore et encore. Encore une fois merci . Je reviens avec un autre exercice du même type qui présente une vue d'ensemble un peu plus globale .

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#67

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 12:00

Disons peut-être dans mon langage que l'énergie est traduite . Je dis que l'espace-temps peut être découplé , séparé , dissocié . On peut donner une explication tout à fait physique à ce découplage en accord avec le vide quantique . Vide quantique qui ignore le temps et la courbure . L'extériorisation du moment initial va à la diversité et des théories. En général j'opte pour un vide quantique omniprésent même lors du moment initial ou BB . Ce qui amène au Multivers , mais banalement régis par les mêmes lois physiques . Rien d'exotique . L'humain est exotique .

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7921
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: E=MC²

#68

Message par Raphaël » 22 juin 2018, 12:23

Socrate 11 a écrit :
21 juin 2018, 10:20
Dernière nouvelle .R.-C.

Partager

Les vents forts qui soufflent sur une imposante montagne de Vénus causent une vague qui, en montant dans son atmosphère, accélère la vitesse de rotation de la planète de quelques minutes par jour, affirment des astronomes américains et français. Explications.
Depuis quand les vitesses s'expriment-elles en minutes ?

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#69

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 12:26

Pour rejoindre le tout . Pour éviter les interprétations .

Selon le principe simplement sans parler vecteur et dans un milieu à moindre résistance ; À chaque fois que l'on projette une masse vers l'avant on projette une masse égale vers l'arrière . Transmission d'énergie/mouvement d'une masse à l'autre . Quel que soit l'échelle des masses en cause . C'est pour cela que l'apport de la biomasse dans le déplacement est cumulatif positif (à l'ouest).

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#70

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 12:37

À Raphaël . Cette phrase mentionnée n'est pas de ma composition .

C'est un " Up to you " ou à ton gré , tu peux diviser la temporalité de la vitesse dt , distance par le temps , en heure ,minute , seconde ,et micro-seconde (et d'autres). Et la physique peut utiliser ce qui s'y approprie à son gré.

Florence
Messages : 9210
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: E=MC²

#71

Message par Florence » 22 juin 2018, 13:15

Socrate 11 a écrit :
22 juin 2018, 12:00
Disons peut-être dans mon langage que l'énergie est traduite . Je dis que l'espace-temps peut être découplé , séparé , dissocié . On peut donner une explication tout à fait physique à ce découplage en accord avec le vide quantique . Vide quantique qui ignore le temps et la courbure . L'extériorisation du moment initial va à la diversité et des théories. En général j'opte pour un vide quantique omniprésent même lors du moment initial ou BB . Ce qui amène au Multivers , mais banalement régis par les mêmes lois physiques . Rien d'exotique . L'humain est exotique .
Bouillie pour les chats battue en mousse (et pour des chats pas trop difficiles, encore) ... Il faut ne jamais avoir eu accès à une véritable littérature scientifique, même de vulgarisation, pour être impressionné par ce genre de parlottes creuses.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#72

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 14:02

Le respect de ses pairs dans les milieux professionnels . L'effort social de ce côté est solidaire en fonction . D'où ... à responsabilité incombe . Le conférencier F. Bouchet donne que le CMB invalide nombre de théories, mais il s'abstient bien de les nommer. Nous pourrions dire que l'effort demandé à l'apprentissage nécessite un sacrifice de temps . Sans être de par trop élitiste . Aussi à noter et pour contre un certain haut le corps de ces professionnels , ici scientifiques , qui voient arriver un profane non enregistré qui prétend venir tout résoudre d'un seul revers de la main .


Pour florence . Tiré d'un message précédent # 35 (je crois) Si tu as le plaisir de formuler et proposer à la solution on oublie le blocage de la limitation à l'appartenance . Je suis désolé de ne pas rencontrer tes critères , mais ton opinion t'appartient . Dans les 4 autres forums mentionnées qui ont rejeté l'exercice , j'y ai rencontré une attitude semblable à la tienne . L'identité se mesure toujours à la capacité de solutionner sur le terrain . La provocation à l'identitaire c'est du va à l'eau .

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18895
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

M'as tu télépathisé ?

#73

Message par Denis » 22 juin 2018, 14:13


Salut Florence,

À Socrate11, tu dis :
Il faut ne jamais avoir eu accès à une véritable littérature scientifique, même de vulgarisation, pour être impressionné par ce genre de parlottes creuses.
Je pense très exactement la même chose.

M'as tu télépathisé ?

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1005
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: E=MC²

#74

Message par ABC » 22 juin 2018, 15:03

Florence a écrit :
22 juin 2018, 13:15
Socrate 11 a écrit :
22 juin 2018, 12:00
Disons peut-être dans mon langage que l'énergie est traduite . Je dis que l'espace-temps peut être découplé , séparé , dissocié . On peut donner une explication tout à fait physique à ce découplage en accord avec le vide quantique . Vide quantique qui ignore le temps et la courbure . L'extériorisation du moment initial va à la diversité et des théories. En général j'opte pour un vide quantique omniprésent même lors du moment initial ou BB . Ce qui amène au Multivers , mais banalement régis par les mêmes lois physiques . Rien d'exotique . L'humain est exotique .
Bouillie pour les chats battue en mousse (et pour des chats pas trop difficiles, encore) ... Il faut ne jamais avoir eu accès à une véritable littérature scientifique, même de vulgarisation, pour être impressionné par ce genre de parlottes creuses.
Assez Tout à fait d'accord avec votre appréciation.
Dernière modification par ABC le 23 juin 2018, 02:30, modifié 1 fois.

Socrate 11
Messages : 113
Inscription : 06 août 2009, 13:13

Re: E=MC²

#75

Message par Socrate 11 » 22 juin 2018, 15:52

Je suis amplement d'accord avec vous , c'est d'ailleurs ce que je décris dans le premier paragraphe du # 72 .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit