La psychiatrie est complètement folle

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
SamuelVsLeMonde
Messages : 5
Inscription : 16 sept. 2018, 12:03

La psychiatrie est complètement folle

#1

Message par SamuelVsLeMonde » 16 sept. 2018, 13:41

Bonjour

J ai été plusieurs foie en psychiatrie, et ce que j y ai vu et ressentis, est pour moi, égal au camps de la mort

Les médicaments que j ai reçu me donnais envie de me suicider alors que je n ai jamais ressentis cela de ma vie, on se sent mal en permanence, on a plus aucun espoir en la vie

Les effets secondaires empêches de marcher, de parler, de réfléchir, de dormir, on se réveil avec des palpitations, des angoisses

On est laissé a l abandon dans un coins, on n a rien a faire de la journée, on s ennuie a mourir

Je n ai jamais rencontré une personne qui ai guéris grâce a la psychiatrie, on prétend qu on ne peux pas guérir de trouble psy mais cela est du a l incompétence de la psychiatrie

Si on critique la psychiatrie c est qu on est paranoïaque, et on nous conseil donc de prendre des médicaments, pour nous faire taire

A moi avis, la psychiatrie est un outil pour supprimer les rebelles, les humains sensibles, bref tout ceux qui sont un danger pour le systeme actuel

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1681
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56

Re: La psychiatrie est complètement folle

#2

Message par Sainte Ironie » 16 sept. 2018, 14:09

SamuelVsLeMonde a écrit : 16 sept. 2018, 13:41J ai été plusieurs foie en psychiatrie
Ça veut dire quoi, au juste ? Vous avez consulté un psychiatre ou vous avez séjourné en institut ?
et ce que j y ai vu et ressentis, est pour moi, égal au camps de la mort
Ah carrément ! Moi, les hôpitaux psychiatriques, ça m'a juste fait l'effet d'un hôpital... J'ai dû louper les fours et les matons en bottes de cuir.
Je n ai jamais rencontré une personne qui ai guéris grâce a la psychiatrie
Moi, j'ai jamais rencontré de Papous, pourtant je ne doute pas de l'existence de la Papouasie.
on prétend qu on ne peux pas guérir de trouble psy mais cela est du a l incompétence de la psychiatrie
Si vous connaissez un moyen pour guérir la schizophrénie catatonique, n'hésitez pas. Y'a du pognon à se faire.
(Je précise d'avance que nier l'existence de la schizophrénie ne compte pas comme un traitement.)
Rimmer: I brought about peace. Peace, freedom, and democracy!
Lister: Yeah, Rimmer. Right. Absolutely. Now all the corpses that litter that battlefield can just lie there safe under the knowledge that they snuffed it under a flag of peace and can now happily decompose in a land of freedom. Ya smeg head.
Red Dwarf IV

SamuelVsLeMonde
Messages : 5
Inscription : 16 sept. 2018, 12:03

Re: La psychiatrie est complètement folle

#3

Message par SamuelVsLeMonde » 16 sept. 2018, 14:33

Oui je pense que la schizophrénie est une maladie imaginaire

SamuelVsLeMonde
Messages : 5
Inscription : 16 sept. 2018, 12:03

Re: La psychiatrie est complètement folle

#4

Message par SamuelVsLeMonde » 16 sept. 2018, 14:35

Un peu comme le réchauffement climatique, cela permet de se faire beaucoup de fric

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11341
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La psychiatrie est complètement folle

#5

Message par Nicolas78 » 16 sept. 2018, 15:13

SamuelVsLeMonde a écrit :Si on critique la psychiatrie c est qu on est paranoïaque, et on nous conseil donc de prendre des médicaments, pour nous faire taire
Faux, on à 2 psy ici, et ils critiquent souvent la psychiatrie. Et ils ne sont pas jugés comme paranos...
moi avis, la psychiatrie est un outil pour supprimer les rebelles, les humains sensibles, bref tout ceux qui sont un danger pour le systeme actuel
Faux, ya pleins de gens rebelles qui n'ont aucun problème psychiatriques, et certains gouvernements les assassines ou les violentes, vue qu'ils ne sont pas malades et que ça se voit qu'ils ne le sont pas (ils ne peuvent donc pas trouver cette excuse).

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#6

Message par julien99 » 16 sept. 2018, 17:00

J'ai eu la triste opportunité de pouvoir observer ce que Samuel a constaté et c'est bien une réalité.
Pas besoin être interné pour s'en rendre compte. Une des rares thérapies consiste à réduire le patient sous forme de légume.

Eh oui, le film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" n'a rien de fantaisiste, et même les électrochocs sont redevenus d'actualité !
On aura juste remplacé la camisole de force par la camisole chimique :grimace:
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 485
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: La psychiatrie est complètement folle

#7

Message par Cadenas » 16 sept. 2018, 17:29

(En relisant mon message, je lui trouve un petit ton agressif que je ne souhaite pas lui donner. Mais je n'arrive pas à le modifier pour l'alléger. Donc, pour la note, je ne suis pas agressif sur ce coup-là).
julien99 a écrit : 16 sept. 2018, 17:00 J'ai eu la triste opportunité de pouvoir observer ce que Samuel a constaté et c'est bien une réalité.
Pas besoin être interné pour s'en rendre compte. Une des rares thérapies consiste à réduire le patient sous forme de légume.
Et bien moi j'ai eu l'heur de constater l'inverse de ce que vous dites. Une camarade qui était psychotique. C'est à dire qu'elle pensait que le présentateur dans sa télévision lui parlait personnellement et lui envoyait des messages précis. Lorsqu'elle était médicamentée, elle pouvait évoluer en société comme une personne à peu près normale. Donc son traitement ne la lobotomisait pas, mais la rendait fonctionnelle. Pour l'avoir hélas côtoyé pendant une période où elle avait décidé d'arrêter la médicamentation d'elle-même, je peux même dire que sa personnalité était sensiblement la même avec ou sans médicament.

Mais je ne me fie pas à un exemple personnel (ni même à la demi-douzaine d'exemple très proche) pour statuer sur la psychiatrie moderne. J'ai un tout petit peu étudié la question et je sais que la réalité est grandement nuancée selon les pays, les hôpitaux et même les équipes cliniques. Tirer des conclusions sur "la psychiatrie" est un non-sens. La discipline en elle-même permet de prendre en charge de nombreuse maladie et trouble. Aujourd'hui, l'état des connaissances est bien loin du portrait apocalyptique que vous en faites. Mais, encore une fois, hélas, il peut y avoir des endroits où ces connaissances ne sont pas prises en compte.

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#8

Message par julien99 » 16 sept. 2018, 18:18

L'exemple de mon fils dépressif qu'on laissait dans son coin en le sédatant copieusement (ce qui fut le cas dans trois hôpitaux) est très révélateur de la psychiatrie pratiquée en France.
Avez-vous connaissance de méthodes alternatives non médicamenteuses appliquées par les psys ?

Récemment j'ai personnellement consulté pour des crises d'angoisses et ce chez un psy réputé être le meilleur de la région.
Pas de thérapie de discussion. Juste une ordonnance de 10 mg de valium/jour + un antidépresseur. Je ne l'ai pas pris et je me suis contenté d'une plante du nom de Rhodiole. J'ai maitrisé le problème en même pas deux semaine !
Il était même pas foutu de savoir ce qu'est cette plante alors que mon généraliste allemand la connaissais pour ses effets antidépresseurs et sédatifs, ni même de connaitre l'agent actif Opipramol (le plus prescrit en Allemagne et la Suisse) qu'avait prescrit ce même généraliste et qui présentait des effets secondaires très faibles sans la moindre addiction. De surcroit, il a osé m'assurer que les benzos étaient sans risques pour la période de 6 semaines minimum qu'il prévoyait alors que les confrères allemands refusent de dépasser les trois semaines en raison de leur addiction sévère.

Admettez qu'en France, les thérapies non médicamenteuses ne font pas vraiment partie des préoccupation des psychiatres et que toutes les thérapies pouvant être efficaces comme par exemple les TCC - du moins pas pris en charge par le système de santé - sont carrément ignorés par les prescripteurs de pilules.
En comparaison avec l'Allemagne : Ce pays favorise les thérapies de discussions, mais il faut attendre environ 6 moins pour obtenir un RDV, le temps de se flinguer une multitude de fois.
Ce système de prise en charge vous satisfait-il ?
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11341
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La psychiatrie est complètement folle

#9

Message par Nicolas78 » 16 sept. 2018, 19:36

julien99 a écrit : 16 sept. 2018, 17:00 J'ai eu la triste opportunité de pouvoir observer ce que Samuel a constaté et c'est bien une réalité.
Pas besoin être interné pour s'en rendre compte. Une des rares thérapies consiste à réduire le patient sous forme de légume.

Eh oui, le film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" n'a rien de fantaisiste, et même les électrochocs sont redevenus d'actualité !
On aura juste remplacé la camisole de force par la camisole chimique :grimace:
Personne n'a dit que cette réalité n'existait pas...c'est tristement affligeant oui.
Mais ça ne veut pas dire que la psychiatrie ne sert à rien. Ça dépend largement des maladies traitées et de leurs gravité.
Avec la logique de SamuelVsLeMonde, tout type de médecine est inutile car rien ne soigne un cancer du poumon en phase terminale sans passer par une mort lente, hospitalisé et sous anti-douleurs...
Avec une telle logique, rien ne fonctionne. (edit : pourtant on soigne de mieux en mieux de plus en plus de cancers)

Je ne dit pas pour autant que ce n'est pas une réalité. Un ancien pote à moi est dans cet état (fragilité à la base et consommation de cocktail de drogues, puis hospitalisation en HP avec consommation d'autres genres de drogues...tout aussi terribles amha. Le but dans ces cas la, c'est de les calmer et de les rendre non-violent, clairement)...Et c'est effectivement très moche.

Mais faut faire la part des choses. Ce genre d'exemple ne veut pas dire que la psychiatrie et même les traitement chimiques sont inefficaces pour tout les cas et tout les types de problèmes (selon les cas).
Dernière modification par Nicolas78 le 17 sept. 2018, 05:08, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7114
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Savoir de quoi l'on parle.

#10

Message par Cartaphilus » 17 sept. 2018, 04:22

Salut à tous.
julien99 a écrit : 16 sept. 2018, 17:00Pas besoin être interné pour s'en rendre compte. Une des rares thérapies consiste à réduire le patient sous forme de légume.
Vous avez raison : pas besoin de connaître la psychiatrie pour en parler avec autorité.
julien99 a écrit : Eh oui, le film "Vol au-dessus d'un nid de coucou" n'a rien de fantaisiste, et même les électrochocs sont redevenus d'actualité !
On aura juste remplacé la camisole de force par la camisole chimique :grimace:
Concernant les indications légitimes de l'électroconvulsivothérapie, je renvoie le lecteur à ce mien message, dont certains liens sont sans doute inactifs.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3861
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La psychiatrie est complètement folle

#11

Message par Lambert85 » 17 sept. 2018, 04:44

A force de voir des conspirations partout, je comprend qu'on devienne dépressif !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11341
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La psychiatrie est complètement folle

#12

Message par Nicolas78 » 17 sept. 2018, 05:10

Julien a écrit :Récemment j'ai personnellement consulté pour des crises d'angoisses et ce chez un psy réputé être le meilleur de la région.
Pas de thérapie de discussion.
Ha bon ? :(
Perso, un psy qui me propose ça, je l'envois chier et je part sans payer.
M'enfin doit y en avoir oui. J'en doute pas. De la à en faire une généralité...?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6840
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: La psychiatrie est complètement folle

#13

Message par richard » 17 sept. 2018, 05:25

Il est clair qu’au niveau du traitement du cerveau nous en sommes au moyen-âge. Il y a tout un courant antipsychiatrique . Espérons des améliorations.

Florence
Messages : 10066
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La psychiatrie est complètement folle

#14

Message par Florence » 17 sept. 2018, 05:52

richard a écrit : 17 sept. 2018, 05:25Il est clair qu’au niveau du traitement du cerveau nous en sommes au moyen-âge.
Par comparaison à quoi et où ? Quelle serait selon vous (et les ennemis de la psychiatrie) LA solution pour traiter les troubles mentaux sous leurs diverses formes à la satisfaction de tous ?
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5980
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: La psychiatrie est complètement folle

#15

Message par LoutredeMer » 17 sept. 2018, 06:08

PARIS, 14 sept 2018 (AFP) - La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué vendredi sur France Inter que la réforme de la santé comprendrait « des mesures pour la psychiatrie » alors que la situation devient critique dans plusieurs hôpitaux psychiatriques.« Nous allons dans quatre jours proposer une réforme du système de santé, il y a évidemment des mesures pour la psychiatrie », a-t-elle affirmé, une spécialité médicale qui doit « se rapprocher des soins courants ».

La ministre plaide pour « une psychiatrie inclusive intégrée au système de santé ».« La psychiatrie française traverse une grosse crise […], elle a des causes multiples, d’abord un manque d’investissement depuis des dizaines d’années, c’est le parent pauvre de la médecine, il y a une démographie médicale en baisse […] un besoin de réinvestir dans la psychiatrie », a-t-elle indiqué, en réponse à une question d’un psychologue de l’hôpital psychiatrique Philippe Pinel d’Amiens où des salariés font grève « depuis 80 jours ».

Psychiatres et infirmiers dénoncent depuis plusieurs semaines un manque criant d’effectifs, de lits et de temps. Des salariés des hôpitaux psychiatriques de Rouen et du Havre ont même mené des grèves de la faim, et obtenu plusieurs dizaines de créations de postes en juin et juillet.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3861
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La psychiatrie est complètement folle

#16

Message par Lambert85 » 17 sept. 2018, 06:24

richard a écrit : 17 sept. 2018, 05:25 Il est clair qu’au niveau du traitement du cerveau nous en sommes au moyen-âge. Il y a tout un courant antipsychiatrique . Espérons des améliorations.
Sans parler des scientologues qui attaquent la psychiatrie et la psychologie de manière sournoise.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7589
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La psychiatrie est complètement folle

#17

Message par Kraepelin » 17 sept. 2018, 10:28

richard a écrit : 17 sept. 2018, 05:25 Il est clair qu’au niveau du traitement du cerveau nous en sommes au moyen-âge.
Tu exagères un peu. :nan:

Il est vrai cependant que la plupart des spécialités en médecine présentent une assez grande cohésion. Devant le même patient, les médecins de partout dans le monde occidental ont de bonnes chances de faire le même diagnostic et de proposer le même traitement. C'est beaucoup moins vrai en psychiatrie où l'accord inter-juges entre psychiatres est souvent faible pour le diagnostic et encore plus faible au moment de proposer un traitement. Là, on pourrait peut-être faire un rapprochement avec la médecine physique d'avant Louis Pasteur où la médecine était divisée en écoles concurrentes sans aucune unité entre elles.

Pour cette raison, les commentaires de SamuelVsLeMonde et de julien99 sur les traitement peuvent être ponctuellement vrais, mais certainement pas généralisable à l'ensemble de la spécialité.

richard a écrit : 17 sept. 2018, 05:25
Il y a tout un courant antipsychiatrique . Espérons des améliorations.
Qui propose quels traitements alternatifs avec quelle efficacité?
:zeeero:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#18

Message par julien99 » 17 sept. 2018, 13:21

Nicolas78 a écrit : 17 sept. 2018, 05:10
Julien a écrit :Récemment j'ai personnellement consulté pour des crises d'angoisses et ce chez un psy réputé être le meilleur de la région.
Pas de thérapie de discussion.
Ha bon ? :(
Perso, un psy qui me propose ça, je l'envois chier et je part sans payer.
M'enfin doit y en avoir oui. J'en doute pas. De la à en faire une généralité...?
Mon fils en a vu cinq psys un pire que le l'autre. Ensuite il est tombé sur une psy d'origine allemande qui avait comme objectif louable de l'aider à se défaire du cocktail de sédatifs et de psychotropes qui lui ont bouffé la santé.
En Allemagne, le niveau de prescription de médocs est ridiculement bas comparé en France. Cherchez l'erreur...

Comme méthodes alternatives, il y des psychothérapies traditionnelles, les TCC, les jeux de rôles, l'EMDR, l'hypnose...probablement bien d'autres..
Non seulement ce personnel spécialisé manque crucialement, mais en plus ne sont pas pris en charge par les caisses pour la plupart du temps.
Priorité au RDV de 20 à 25 minutes chez le psychiatre qui ne cherchera qu'à ajuster son traitement au-lieu de creuser le fond du problème.
Autres méthodes alternatives :
- Faire vérifier la glande thyroïdienne (aucun psy ne le fait). Cela devrait être automatique lorsqu'un patient se plaint de crises d'angoisses.
- Rétablir une bonne flore intestinale
- utiliser des plantes - comme la rhodiole par exemple - pour des symptômes légers
- apprendre à gérer des crises d'angoisses
- initier à la méditation, au yoga...

Petite anecdote : vers 11-12 ans on a prescrit du Tercian à mon fils. Ne voulant pas lui administrer des psychotropes, mon ex-femme et moi avions décidé de lui administrer autre-chose ayant un gout curieux dans le but de provoquer un effet placébo. Le résultat fut immédiat, le fiston se sentait beaucoup mieux dans sa peau. Deux semaines plus tard lors de l'entrevue avec son pédopsychiatre, on avons décidé de le mettre au courant, chose qu'il n'a pas du tout apprécié. Car pendant le RDV en présence du petit, il nous a demandé d'avouer l'entourloupette qu'on lui a fait. Résultat, non seulement cet abruti de première a réduit à néant tout le bénéfice percevable du placébo, mais en plus nous avions perdu la confiance de notre enfant qui a rechuté d'un jour à l'autre.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7589
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La psychiatrie est complètement folle

#19

Message par Kraepelin » 17 sept. 2018, 15:05

SOIGNER LA DÉPRESSION

Comme je l'ai déjà dit sur les pages de ce forum, certains naïfs croient que la dépression (vraie) se soigne:
- ou bien avec des médicaments;
- ou bien avec de la psychothérapie;
- ou bien avec une alimentation contrôlée;
- ou bien avec un programme d'activité physique;

Ils se trompent. En réalité, la dépression (vraie) de soigne avec tous ces moyens simultanément. Et même en faisant flèches de tout bois, la dépression est souvent longue à guérir.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#20

Message par julien99 » 17 sept. 2018, 15:34

Kraepelin a écrit : 17 sept. 2018, 15:05 SOIGNER LA DÉPRESSION

Comme je l'ai déjà dit sur les pages de ce forum, certains naïfs croient que la dépression (vraie) se soigne:
- ou bien avec des médicaments;
- ou bien avec de la psychothérapie;
- ou bien avec une alimentation contrôlée;
- ou bien avec un programme d'activité physique;

Ils se trompent. En réalité, la dépression (vraie) de soigne avec tous ces moyens simultanément. Et même en faisant flèches de tout bois, la dépression est souvent longue à guérir.
Je suis plus ou moins d'accord d'accord. Sauf qu'une dépression ne se soigne pas en rendant le sujet apathique. Ce n'est qu'une manière de traiter les symptômes et non la cause.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5197
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#21

Message par MaisBienSur » 17 sept. 2018, 16:33

julien99 a écrit : 17 sept. 2018, 15:34 Sauf qu'une dépression ne se soigne pas en rendant le sujet apathique. Ce n'est qu'une manière de traiter les symptômes et non la cause.
Sauf si ça permet de le protéger contre lui même !
Si mon ex femme n'avait pas été bourrée de médoc les premières semaines de sa dépression, elle serait sûrement morte, ou alcoolique, ou mutilée... Le psy a ensuite entamé la psychothérapie lorsque qu'il a pu diminuer les doses. Il a fallut 10 ans pour qu'elle ne prenne plus rien, 10 ans à être suivit par un psy entre une à deux fois par mois suivant ses besoins.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#22

Message par julien99 » 17 sept. 2018, 16:45

Sauf si ça permet de le protéger contre lui même !
A défaut d'attacher le patient à son lit...d'où l'expression "camisole chimique" :roll:
C'est plus moderne et surtout plus "humain" ;) Heureusement qu'une dépression se soigne, sinon on lobotomiserait ces patients !

PS il y a des antidépresseurs qui augmentent le risque de suicide pendant les premiers temps ! Mon fils a dû arrêter un traitement d'urgence (je ne connais plus le nom de l'antidépresseur), car il commençait à avoir envie de se fracasser la tête.
C'est le coup qui part en arrière ! Je pense qu'un bon soutien humain fera plus l'affaire si on veut éviter des comportements auto-agressifs.
Rien de mieux que de beaux rapports humains pour désamorcer une bombe à retardement.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7589
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La psychiatrie est complètement folle

#23

Message par Kraepelin » 17 sept. 2018, 17:00

julien99 a écrit : 17 sept. 2018, 15:34
Je suis plus ou moins d'accord d'accord. Sauf qu'une dépression ne se soigne pas en rendant le sujet apathique.
Certains antidépresseurs ont un effet sédatif. On les prescrit aux dépressifs qui ont du mal à dormir ou qui sont également très anxieux. D'autres antidépresseurs ont, au contraire, un effet stimulant (tonique). On les prescrit aux dépressifs que la maladie rend hypersomniques ou apathiques.
julien99 a écrit : 17 sept. 2018, 15:34 Ce n'est qu'une manière de traiter les symptômes et non la cause.
Hummmm !
Pour les dépressions exogènes, vous avez un peu raison, mais pas pour les dépressions endogènes. Les antidépresseur agissent sur le "recaptage" des neurotransmetteurs. Dans le cas des dépressions endogène, c'est au plus près de la cause.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2982
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La psychiatrie est complètement folle

#24

Message par julien99 » 17 sept. 2018, 17:24

Pour les dépressions exogènes, vous avez un peu raison, mais pas pour les dépressions endogènes. Les antidépresseur agissent sur le "recaptage" des neurotransmetteurs. Dans le cas des dépressions endogène, c'est au plus près de la cause.
Agir sur la réaction chimique du cerveau est encore une fois une manière d'agir sur les symptômes et non la cause, qu'elle soit endogène ou exogène.
Et si la dépression endogène n'était qu'une dépression dont la cause n'est simplement pas évidente à déceler ! Bien entendu les causes exogènes sont faciles à traiter puisqu'on sait quel a été le facteur déclencheur. Quoique ce facteur déclencheur n'est pas forcément la cause mais juste un élément du puzzle qui fait dérailler le sujet. Une dépression endogène est certes difficiles à traiter, car on ne sait pas par quel bout on doit commencer par fouiller. Mais je paris que même une dépression endogène a une cause exogène. Ne pas la voir en évidence ne veut pas dire qu'elle n'existe pas.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11341
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La psychiatrie est complètement folle

#25

Message par Nicolas78 » 17 sept. 2018, 18:40

julien99 a écrit : 17 sept. 2018, 13:21
Nicolas78 a écrit : 17 sept. 2018, 05:10
Julien a écrit :Récemment j'ai personnellement consulté pour des crises d'angoisses et ce chez un psy réputé être le meilleur de la région.
Pas de thérapie de discussion.
Ha bon ? :(
Perso, un psy qui me propose ça, je l'envois chier et je part sans payer.
M'enfin doit y en avoir oui. J'en doute pas. De la à en faire une généralité...?
Mon fils en a vu cinq psys un pire que le l'autre. Ensuite il est tombé sur une psy d'origine allemande qui avait comme objectif louable de l'aider à se défaire du cocktail de sédatifs et de psychotropes qui lui ont bouffé la santé.
En Allemagne, le niveau de prescription de médocs est ridiculement bas comparé en France. Cherchez l'erreur...

Comme méthodes alternatives, il y des psychothérapies traditionnelles, les TCC, les jeux de rôles, l'EMDR, l'hypnose...probablement bien d'autres..
Non seulement ce personnel spécialisé manque crucialement, mais en plus ne sont pas pris en charge par les caisses pour la plupart du temps.
Priorité au RDV de 20 à 25 minutes chez le psychiatre qui ne cherchera qu'à ajuster son traitement au-lieu de creuser le fond du problème.
Autres méthodes alternatives :
- Faire vérifier la glande thyroïdienne (aucun psy ne le fait). Cela devrait être automatique lorsqu'un patient se plaint de crises d'angoisses.
- Rétablir une bonne flore intestinale
- utiliser des plantes - comme la rhodiole par exemple - pour des symptômes légers
- apprendre à gérer des crises d'angoisses
- initier à la méditation, au yoga...

Petite anecdote : vers 11-12 ans on a prescrit du Tercian à mon fils. Ne voulant pas lui administrer des psychotropes, mon ex-femme et moi avions décidé de lui administrer autre-chose ayant un gout curieux dans le but de provoquer un effet placébo. Le résultat fut immédiat, le fiston se sentait beaucoup mieux dans sa peau. Deux semaines plus tard lors de l'entrevue avec son pédopsychiatre, on avons décidé de le mettre au courant, chose qu'il n'a pas du tout apprécié. Car pendant le RDV en présence du petit, il nous a demandé d'avouer l'entourloupette qu'on lui a fait. Résultat, non seulement cet abruti de première a réduit à néant tout le bénéfice percevable du placébo, mais en plus nous avions perdu la confiance de notre enfant qui a rechuté d'un jour à l'autre.
Je pense malheureusement aussi qu'il y à trop de cas comme ça...surtout quand le patients souffre visiblement et que le médecin veut le soulager rapidement.
J'ai eu la chance, perso, de ne pas tomber sur des psy de ce genre. Mais je sais que ça existe.
Le pire, pour les malades, c'est de savoir que ça existe. Du coup, ils restent parfois dans la peur et le désespoirs.
Mais, il faut savoir qu'ils ne sont pas tous comme ça. Et puis un psy, c'est comme un médecin (en pire :mrgreen: ), un mauvais pour sois n'est pas forcement mauvais pour d'autres. Il faut trouver celui avec qui ça se passe bien.

PS : je rejoint aussi Kraepelin sur sont post : posting.php?mode=quote&f=13&p=530865#pr530879
Agir sur la réaction chimique du cerveau est encore une fois une manière d'agir sur les symptômes et non la cause, qu'elle soit endogène ou exogène
Je ne suis pas certain, mais il semble que c'est plus complexe que cela.
La chimie (ou la structure) peut être un symptôme est une cause partielle en même temps (et les deux peuvent s’alimenter mutuellement dans une boucle rétroactive complexe). Le tout dépend des problèmes rencontrés. Qui parfois s'entrecroisent dans un cocktail d'une complexité que j'aime penser inouïe (et qui nous donne l'impression que la santé, physique et mentale...ça à de l'avenir...si je puis dire :a2: ).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit