Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1224
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1251

Message par ABC » 25 mars 2019, 16:12

richard a écrit :
25 mars 2019, 05:57
Un point de coordonnée x se transforme en un point de coordonnée x + a mais un vecteur de coordonnées (x,y,z) se transforme en un vecteur de coordonnées (x’, y’, z’) telles que x’ = x, y’ = y, z’ = z.
Et
  • lors d'un changement de système de coordonnées inertiels,
  • respectant la finitude, l'invariance et l'isotropie de la vitesse c de la lumière,
  • caractérisé par une vitesse v du référentiel inertiel R' selon l'axe des x d'un système de coordonnées inertiel relatif au référentiel inertiel R,
un évènement de coordonnées x, y, z, t se transforme en un évènement de coordonnées x', y', z', t' selon les transformations de Lorentz
x = x' cosh(phi) + ct' sinh(phi)
ct = x' sinh(phi) + ct' cosh(phi)
y = y'
z = z'
avec tanh(phi) = v/c

Pourquoi ? Parce que ces transformations sont (presque (1)) les seules permettant de respecter l'invariance des lois de l'électromagnétisme, et, en particulier, l'invariance de l'équation de propagation des ondes lumineuses.

\(\Large{\frac{\partial}{\partial x'^2} -\frac {1}{c^2}\ \frac{\partial}{\partial t'^2} = \frac{\partial}{\partial x^2} -\frac {1}{c^2}\ \frac{\partial}{\partial t^2}}\)

Il découle des transformations de Lorentz (lors d'un changement de référentiel inertiel) la conservation des distances propres et durées propres. Cette loi de conservation des distances propres et durées propres s'écrit
x² - (ct)² = x'² -(ct')²

Et non pas
x²+y²+z² = x'²+y'²+z'² : hypothèse fausse d'invariance des distances car incompatible avec l'invariance des lois de l'électromagnétisme lors d'un changement de référentiel inertiel (hypothèse fausse de conservation des longueurs que tu introduis implicitement en fraude à tour de bras dans tes "démonstrations" et sans même t'en rendre compte).

ni
t = t' : hypothèse fausse d'invariance des durées et de la simultanéité à laquelle tu recoures, aussi, à tour de bras dans tes transformations (alors qu'on t'a apporté 15 fois la preuve de ton erreur sans que tu fasses le moindre effort pour comprendre les 4 ou 5 lignes d'équation le démontrant).

De toutes façons, tu n'as pas compris à quoi sert la physique. La physique sert à réaliser des prédictions justes car conformes aux faits d'observation et non des prédictions fausses mais jugées meilleures car conformes à des croyances inadaptées au domaine où on s'obstine à vouloir à tout prix les appliquer (au point d'accepter des erreurs grossières afin de pouvoir conserver la conclusion fausse souhaitée et de fuir les questions où la négation de la bonne réponse devient tellement ridicule qu'elle n'est pas tenable).

Une tronçonneuse, ça peut être très utile pour couper des branches d'arbres, voir même des arbres, mais concernant son utilisation à des fins de chirurgie fine de l’œil, voilà qui est susceptible d'être un peu plus discutable.

(1) Composées avec la symétrie T et/ou la symétrie P, les transformations de Lorentz respectent encore l'invariance des Loi de Maxwell.

thewild
Messages : 1644
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1252

Message par thewild » 25 mars 2019, 16:35

richard a écrit :
25 mars 2019, 12:55
Sauf que espace est une entité mathématique sur laquelle on peut travailler; on peut définir une distance, une norme, on peut le combiner à d’autres espaces, on peut établir des transformations entre ces espaces, etc.. Il existe une mathématique liée à ces notions qui s’appelle la topologie, discipline qui est très féconde dont il serait dommage de se priver.
Et alors ? Un espace unique est tout aussi mathématique, et on y définit des référentiels (ça c'est physique) auxquels on associe des repères (ça c'est mathématique), et de là on peut faire plein de choses. Ce sont des mathématiques aussi, et c'est largement suffisant pour démontrer la RR.

Bon, ça commence à en faire beaucoup des fausses pistes qui tombent à l'eau, tu ne trouves pas ?
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Tanukis
Messages : 95
Inscription : 10 avr. 2016, 03:19
Localisation : Sur la même planète que toi

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1253

Message par Tanukis » 26 mars 2019, 01:54

Lambert85 a écrit :
25 mars 2019, 15:26
Ne pas confondre : richard est fécond et richard fait le con !
Je dirai même plus : ne pas confondre : MRU Mouvement Rectiligne Uniforme avec MRU Mouvement Richardien Utopiste

richard a écrit :
25 mars 2019, 12:55
Sauf que espace est une entité mathématique sur laquelle on peut travailler
Au même titre que je peux diviser 4 hirondelles par 3 fils électriques , ce qui nous donne 4/3=1,3333... hirondelles par fil . Si le résultat mathématique est juste, je te laisse deviner ce qui l'en est dans la réalité, personne n'a jamais vue un tiers d'hirondelle se poser sur un fil.
Si certains confondent la carte avec le territoire, toi tu confonds tes délires mathématiques* avec la réalité

*que certains (et je les en remercie ) ont eu le courage de relever les nombreuses erreurs .
Insérer ici une phrase hautement philosophique .

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1254

Message par richard » 26 mars 2019, 15:10

Mais quel est l’intérêt d’un tel message? Il n’apporte rien à la discussion. Il doit apporter quelque chose à son auteur, mais quoi?

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1224
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1255

Message par ABC » 26 mars 2019, 18:34

Tanukis a écrit :
26 mars 2019, 01:54
Je dirais même plus : ne pas confondre : MRU Mouvement Rectiligne Uniforme avec MRU Mouvement Richardien Utopiste
Mouais. Pour ma part j'aurais plutôt dit :
MCA, Mouvement Complètement Arrêté.

Cela se traduit à la fois par des transformations de Galilée et par des transformations de Lorentz (dans le cas particulier d'une vitesse v nulle). Il n'y a donc effectivement pas d'erreur. En effet, quand v=0, transformations de Galilée et transformations de Lorentz sont identiques.

Mathématiquement ça s'écrit :
x=x' ; y=y' ; z=z' ; t=t'

Physiquement ça s'exprime ainsi :
"quand deux observateurs sont immobiles au même endroit au même instant dans un référentiel inertiel donné, alors leurs positions sont identiques, et, cerise sur le gâteau, si leurs montres marchent bien, elles indiquent la même heure."

Avatar de l’utilisateur
Tanukis
Messages : 95
Inscription : 10 avr. 2016, 03:19
Localisation : Sur la même planète que toi

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1256

Message par Tanukis » 27 mars 2019, 02:13

richard a écrit :
26 mars 2019, 15:10
Mais quel est l’intérêt d’un tel message? Il n’apporte rien à la discussion. Il doit apporter quelque chose à son auteur, mais quoi?
Bien sur que si richard, mon message est "utile" à cette discussion. Petite liste (non exhaustive) :

il permet :
-de faire un trait d'humour . C'est comique de te voir te débattre avec tes propres incompréhensions. Enfin plus de 1200 messages que ça dure, le comique de répétition a ses limites .
- de remercier tes "détracteurs" (notamment ABC,curieux et Thewild ) pour leurs réponses souvent pertinentes. Alors que toi, tu affiches ta suffisance, voir ton mépris auprès de tes interlocuteurs .
-de t'offrir une diversion (profite c'est gratuit), c'est tellement pertinent de me répondre plutôt qu'aux questions qui te sont posées.
- et cetera ...

Qu'est sensé m’apporter mon message ? rien. Elle est bizarre ta remarque, j'ai l'impression que tu t'intéresses plus au messager qu'au message . S'il y avait eu une question, j'aurai espéré une réponse. Mais il n'y avait qu'une analogie (foireuse) destinée à montrer que malgré l'exactitude d'un résultat mathématique, celui ci ne reflète pas forcement notre réalité.

Par contre j'ai une vrai question pour toi richard :

Lorsque je regarde la galaxie d'Andromède avec mon télescope, je l'a vois telle qu'elle était il y a 2,5 millions d'années ou je la vois telle qu'elle aujourd'hui vue que pour toi le temps est absolue et la vitesse de la lumière infinie ?
Insérer ici une phrase hautement philosophique .

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1257

Message par richard » 27 mars 2019, 13:29

Tanukis a écrit :
27 mars 2019, 02:13
Lorsque je regarde la galaxie d'Andromède avec mon télescope, je l'a vois telle qu'elle était il y a 2,5 millions d'années ou je la vois telle qu'elle aujourd'hui [vu] que pour toi le temps est [absolu] et la vitesse de la lumière infinie ?
où ai-je dit que la vitesse des oem était infinie? Tu me prends vraiment pour un ignare.
Je me suis bien amusé avec vous tous mais rester au raz des pâquerettes ne m’amuse plus guère.
:hello:

thewild
Messages : 1644
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1258

Message par thewild » 27 mars 2019, 15:43

richard a écrit :
27 mars 2019, 13:29
Je me suis bien amusé avec vous tous mais rester au raz des pâquerettes ne m’amuse plus guère.
A bientôt dans Nature alors...
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6209
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1259

Message par curieux » 28 mars 2019, 03:36

richard a écrit :
27 mars 2019, 13:29
où ai-je dit que la vitesse des oem était infinie?
Tu l'as dit en affirmant sans preuve la simultanéité absolue, entre tes dit et tes non-dits on pouvait se poser la question, non ?
Ce que tu n'as jamais admis c'est que les infos se propage à une vitesse finie, d'où tes tentatives ridicules de faire passer sous le tapis la réalité physique des transformations de Lorentz en leur substituant tes fameuses translations instantanées.

Tu t'es bien amusé ?
Comme tous les adeptes de la masturbation (intellectuelle ou pas d'ailleurs) tu n'as pas trouvé de partenaire ici, essaie donc sur un autre forum tu auras p'tet plus de chance.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21794
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1260

Message par Jean-Francois » 28 mars 2019, 08:57

thewild a écrit :
27 mars 2019, 15:43
richard a écrit :
27 mars 2019, 13:29
Je me suis bien amusé avec vous tous mais rester au raz des pâquerettes ne m’amuse plus guère.
A bientôt dans Nature alors...
Journal for Underestimated Geniuses n'existe plus?

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

thewild
Messages : 1644
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1261

Message par thewild » 28 mars 2019, 09:07

Jean-Francois a écrit :
28 mars 2019, 08:57
Journal for Underestimated Geniuses n'existe plus?
Sérieusement, il a vraiment existé ? :a2:
Une excellente idée pour qui voudrait se lancer dans l'édition ceci dit. La plus grande difficulté sera de sélectionner les génies, je soupçonne qu'il y aura nombre de candidats !
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21794
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1262

Message par Jean-Francois » 28 mars 2019, 09:52

thewild a écrit :
28 mars 2019, 09:07
Jean-Francois a écrit :
28 mars 2019, 08:57
Journal for Underestimated Geniuses n'existe plus?
Sérieusement, il a vraiment existé ? :a2:
;)
La plus grande difficulté sera de sélectionner les génies, je soupçonne qu'il y aura nombre de candidats !
Pourquoi sélectionner? Plus il y en a mieux c'est. JUG charge des frais de publication et sa devise est "vendre au prix qu'ils s'estiment".

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1263

Message par richard » 29 mars 2019, 09:45

curieux a écrit :
28 mars 2019, 03:36
tu n'as pas trouvé de partenaire ici
mais si! Comme au tennis j’ai trouvé des partenaires; toi, thewild, ABC, et nous avons échangé quelques balles. Nous avons passé des moments plaisants. J’ai progressé dans mon style.
D’autre part des spectateurs ont pu déverser leur fiel’et Leurs sarcasmes et ainsi se valoriser à moindre frais.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Caheb_Lahynch
Messages : 30
Inscription : 25 sept. 2017, 03:39
Localisation : Hak Nam
Contact :

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1264

Message par Caheb_Lahynch » 29 mars 2019, 10:23

Oui parce que toi tu n'en a pas déversé du fiel peut être? Tu n'as pas non plus rabaissé, raillé, meprisé tes interlocuteurs, spécialement quand tu te sentais coincé? Toi qui te fait passer pour le gentil genie incompris par ces méchants tenant de la tradition. Je ne te trouve pas très honnête dans ta démarche

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6209
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1265

Message par curieux » 30 mars 2019, 05:27

richard a écrit :
29 mars 2019, 09:45
curieux a écrit :
28 mars 2019, 03:36
tu n'as pas trouvé de partenaire ici
mais si! Comme au tennis j’ai trouvé des partenaires; toi, thewild, ABC, et nous avons échangé quelques balles. Nous avons passé des moments plaisants. J’ai progressé dans mon style.
Pas du tout richard, le sens de 'partenaire' c'est de jouer dans la même optique, dans la même direction.
Comment peux-tu penser qu'on puisse éprouver du plaisir à discuter avec quelqu'un qui méprise systématiquement les remarques qui invalident ses propos ?

Tu crois avoir progressé dans ton style, en fait tu n'as fait que t'enfoncer dans une méthode de discours de secte avec des posts de deux lignes en moyenne. Ce sont plus des réponses en forme de sentences dont tu nous a abreuvé plutôt que des d'arguments scientifiques solides.
S'il n'y avait pas eu chez nous le but de mettre l'accent sur tes stupidités à l'attention d'éventuels futurs lecteurs alors aucun de nous n'aurait relevé l'absurdité de tes affirmations.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1266

Message par richard » 30 mars 2019, 14:58

Caheb_Lahynch a écrit :
29 mars 2019, 10:23
Oui parce que toi tu n'en [as] pas déversé du fiel peut être? Tu n'as pas non plus rabaissé, raillé, meprisé tes interlocuteurs, spécialement quand tu te sentais coincé? Toi qui te [fais] passer pour le gentil genie incompris par ces méchants [tenants] de la tradition. Je ne te trouve pas très honnête dans ta démarche.
mais pourquoi tant de haine?

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1224
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1267

Message par ABC » 31 mars 2019, 15:45

richard a écrit :
29 mars 2019, 09:45
Comme au tennis j’ai trouvé des partenaires; toi, thewild, ABC, et nous avons échangé quelques balles.
Mouais ! Tu joues au tennis du pied gauche, sur un terrain très vague, avec une raquette de ping-pong entre le gros orteil et le doigt de pied suivant, avec un ballon de football en guise de balle de tennis. Pas facile, dans ces conditions, d'échanger des balles.

On t'a montré à plusieurs reprises, en quelques lignes de calcul :
  • que l'équation de propagation des ondes lumineuses est invariante de Lorentz, ce que tu as nié à de nombreuses reprises. Quand tu n'as plus pu le nier, tellement ton erreur à ce sujet était visible, tu as prétendu que ça ne t'intéressait pas (alors que le cœur de la Relativité Restreinte, c'est l'invariance de Lorentz des équations de Maxwell impliquant donc, notamment, l'invariance de Lorentz de l'équation de propagation des ondes lumineuses).
    .
  • que les transformations de Galilée sont incompatibles avec l'invariance de l'équation de propagation des ondes lumineuses lors d'un changement de référentiel inertiel. Ton "style" a consisté à remplacer les transformations de Galilée par un simple changement de notations (de type a=b ; c=d ; e=f ; g=h) dont on peut dire absolument n'importe quoi puisque ça ne veut absolument rien dire que ce soit physiquement ou mathématiquement.
    .
  • que les transformations de Galilée laissent invariantes les longueurs, les durées et la simultanéité. Cela donne la possibilité de mesurer sa vitesse absolue en utilisant un Morley Michelson, ce qui est réfuté observationnellement (sauf à admettre que, dans un triangle rectangle, l’hypoténuse a la même longueur que l'un des côtés).
    .
  • que l'invariance des durées lors d'un changement de référentiel inertiel est incompatible avec la durée de vie bien plus longue des muons qui se forment en haute atmosphère.
    .
  • que l'invariance de la simultanéité lors d'un changement de référentiel inertiel est incompatible avec l'invariance, l'isotropie et la constance de la vitesse de la lumière ("Mbappé", courant à la vitesse finie de la lumière, met plus de temps à attraper son chien s'il s'enfuit que s'il court à sa rencontre.)
    .
  • que ton équation fausse x = k² x avec k différent de 1 (soit disant tirée de la Relativité Restreinte) découlait de ton identification de deux distances différentes car mesurées entre des paires d'évènements simultanés dans des référentiels inertiels différents. J'ai soigneusement détaillé ton erreur et tu n'as pas donné de réponse car tu n'as fait aucun effort pour comprendre ton erreur.
Par ailleurs, les GPS fonctionnent avec les corrections relativistes, pas avec des "corrections" galiléennes.
Enfin, tu n'as toujours pas compris comment les transformations de Lorentz donnaient lieu (en quelques lignes de calcul très simples) à la réciprocité de point de vue entre deux référentiels inertiels.

Chaque fois que tu ne pouvais plus nier une de tes erreurs, ton "style" consistait
  • soit à répondre (avec des erreurs) à une question suffisamment compliquée (ou demandant suffisamment de détails) pour perdre de vue la question simple posée et ainsi trouver le moyen de ne pas y répondre sans que ça se voie trop,
  • soit à répondre à une question qu'on ne t'avait pas posée,
  • soit à noyer le poisson en balançant une palanquée de notations inutiles te permettant ainsi de répondre de façon très compliquée (et fausse) à une question très simple.
Seule exception, tu t'es rendu compte (au bout de quelques centaines d'échanges) qu'une onde sonore émise en air calme à partir du sol ne pouvait pas rattraper un avion en vol supersonique. Bref que si tu courrais à fond derrière quelqu'un qui court à fond beaucoup plus vite que toi tu ne peux pas espérer le rattraper (un exploit dans tes efforts de compréhension qui est le top niveau de ce que tu aies pu produire à l'issue des très nombreuses explications que l'on t'ai données et détaillées relativement à l'ensemble de tes erreurs).
richard a écrit :
29 mars 2019, 09:45
J’ai progressé dans mon style.
Ca sert à quoi de raconter des tas de bêtises de façon "stylée" ? Je ne vois pas l'intérêt de prétendre t'intéresser à un sujet et pire encore prétendre exprimer un avis sur un sujet sur lequel tu brilles par ton incompétence (en l'ayant montré à de nombreuses reprises), si c'est pour ne faire aucun effort pour comprendre le sujet en question et aucun non plus pour comprendre et corriger tes erreurs.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4507
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1268

Message par unptitgab » 31 mars 2019, 19:35

"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1269

Message par richard » 01 avr. 2019, 04:22

Je remercie mes partenaires de tennis forum d’avoir échanger quelques balles messages avec moi. Cela m’a permis de perfectionner mon jeu ma thèse. Quelque part j’avais besoin de cette confirmation. Merci encore!
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6209
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1270

Message par curieux » 01 avr. 2019, 04:30

Je n'ai rien à dire sur le discours mais je n'ai pas su aller au bout tant il me donne le tournis avec sa bougeotte. :mrgreen:
Je suis certain qu'un exposé écrit de sa part serait bien plus intéressant.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6394
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1271

Message par richard » 01 avr. 2019, 04:42

C’est l’histoire des jumeaux de Langevin, histoire qui ne marche que si l’on considère un des jumeaux immobile. Encore que en RR les temps propres sont invariants...

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4507
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1272

Message par unptitgab » 01 avr. 2019, 06:08

richard a écrit :
01 avr. 2019, 04:42
C’est l’histoire des jumeaux de Langevin, histoire qui ne marche que si l’on considère un des jumeaux immobile. Encore que en RR les temps propres sont invariants...
Si tu avais regarder l'explication tu te serais aperçu qu'il n'y a paradoxe que pour ceux qui n'ont pas compris la RR et oublie le postulat du référentiel en mru
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4507
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1273

Message par unptitgab » 01 avr. 2019, 06:20

curieux a écrit :
01 avr. 2019, 04:30
Je n'ai rien à dire sur le discours mais je n'ai pas su aller au bout tant il me donne le tournis avec sa bougeotte. :mrgreen:
Je suis certain qu'un exposé écrit de sa part serait bien plus intéressant.
Ah ça, ce n'est pas un pro de la communication audiovisuelle. Mais je m'y suis fait et ses démonstrations concernant les différents paradoxes de la RR sont instructives. Certes je préfère l'écrit, mais cette saleté de presbytie qui débarque et les rendez-vous chez l'ophtalmologiste qui prennent des mois font que pour le moment une bonne vidéo n'est pas de refus.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

thewild
Messages : 1644
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1274

Message par thewild » 01 avr. 2019, 11:12

On t'a reconnu Edward Daniels, arrête ton cinéma.
Tu as choisi l'ignorance, qu'il en soit ainsi.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Souris
Messages : 92
Inscription : 01 mars 2016, 11:51

Re: Relativité Restreinte, relativité galiléenne, éther luminifère

#1275

Message par Souris » 01 avr. 2019, 16:51

Étant donné qu’il y a une accalmie avec richard dans ce fil alors je vais en profiter pour répondre à la demande de Cogite Stibon et cela même si mon Affirmation 11 est considérée comme fausse par curieux.
Cogite Stibon a écrit : Pouvez-vous présenter cette expérience ?
1- Le contrôleur se positionne au milieu du train avec deux horloges arrêtées entre ses mains
2- Il envoie, en même temps, un flash vers l’arrière et un vers l’avant du train
3- Lorsque le flash atteint une paroi, cela initialise à 0 et part les 2 horloges de cette paroi, et cela simultanément
4- Il dépose chacune des horloges sur sa propre plate-forme motorisée qui contient que la quantité nécessaire de combustible pour se rendre à la paroi arrière du train. Les 2 plateformes se déplacent à la même vitesse (<< c dans le train)
5- Il les laisse aller en même temps vers l’arrière
6- Lorsque la plateforme atteint la partie A de la paroi cela arrête l’horloge positionnée sur la partie A de la paroi, cela ferme le moteur de la plateforme A et cela initialise à 0 et part l’horloge de cette plateforme. La même chose se produit mais pour la partie B lorsque la plateforme B atteint la partie B de la paroi.
7- Un message est envoyé de cette paroi au contrôleur. Ce message contient le temps d’arrêt des 2 horloges sur la paroi ainsi que la quantité de carburant qui reste pour chacune des plateformes. On s’attend à avoir le même temps affiché sur les deux horloges de la paroi ainsi qu’une quantité de 0 carburant restant pour chacune des plateformes
8- On rapporte au milieu les 2 horloges et leur plateforme respective
9- On les ferme
10- On leur remet à chacun la même quantité minimale de carburant
11- Il envoie du milieu, et en même temps, un flash vers l’arrière et un vers l’avant du train
12- Lorsque le flash atteint une paroi, cela initialise à 0 et part l’horloge de cette paroi
13- Lorsque le contrôleur constate que l’horloge de la paroi arrière et celui de la paroi avant sont partis, il laisse partir simultanément les deux plateformes. Une vers la partie A de l’avant et l’autre vers la partie A à l’arrière du train. Les 2 plateformes se déplacent à la même vitesse (<< c dans le train)
14- Lorsque la plateforme atteint la paroi cela arrête l’horloge positionnée sur la partie A de la paroi, cela ferme le moteur de la plateforme A et cela initialise à 0 et part l’horloge de cette plateforme
15- Un message est envoyé de cette paroi au contrôleur. Ce message contient le temps d’arrêt de l’horloge de la partie A de la paroi ainsi que la quantité de carburant qui reste à la plateforme. On s’attend à avoir le même temps affiché sur l’horloge de la partie A de la paroi avant avec celui de la partie A de la paroi arrière. Ainsi qu’une quantité de 0 carburant restant pour chacune de ces deux plateformes
16- Si les messages ne sont pas reçus simultanément par le contrôleur alors cela lui prouve que le train se déplace en MRU
17- S’il reçoit simultanément les messages alors il envoi simultanément un flash à l’horloge avant et un à l’horloge arrière. Lorsque le flash atteint l’horloge cela l’arrête et elle envoie au contrôleur son temps d’arrêt. Si les temps d’arrêts des deux horloges ne sont pas les mêmes alors cela prouve que le train se déplace en MRU
Souris a écrit : Au moment de me répondre, je t’invite à me dire avec quoi tu n’es pas d’accord dans mes affirmations et mes corollaires.
Cogite Stibon a écrit : Je répondrais à ce moment-là.
Je te lève de ton engagement si tu n’as rien de plus que les autres à ajouter.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit