Réchauffement climatique

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7151
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Réchauffement climatique

#76

Message par Kraepelin » 22 oct. 2019, 14:58

...
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7151
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Réchauffement climatique

#77

Message par Kraepelin » 22 oct. 2019, 15:05

Invité a écrit :
22 oct. 2019, 14:18
Kraepelin a écrit :
22 oct. 2019, 13:59
Je l'ai dit plus haut, je ne suis pas climato-sceptique. Je suis juste méfiant et impuissant à lever mes propres doutes.
Ton doute se base sur quels faits scientifiques ? Quels sont ces faits scientifiques qui le motive ?
Aucun! As-tu de la misère à suivre la conversation?
Invité a écrit :
22 oct. 2019, 14:18
As-tu des doutes sur la Tectoniques des Plaques ? Es-tu méfiant face à la Relativité ?

Pourquoi la climatologie et pas la géologie ou la physique ? Est-ce parce que tu n'as pas visité de site webs qui prônent le physico-scepticisme ?
La tectonique des plaques est-elle aussi chargée idéologiquement que la climatologie du réchauffement climatique?
:a4:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 4678
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Réchauffement climatique

#78

Message par Etienne Beauman » 22 oct. 2019, 15:18

LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
Je ris car vous êtes d'un catégorique...

Soit ça soit ça.
Le preuve que tu me lis mal, j'ai dit que certains sceptiques sont scientistes.
On peut donc être ça et ça à la fois.

Ça n'autorise pas à tout mélanger.

scepticisme philosophique : anecdotique, quasi personne ne se revendique aujourd'hui de ce mouvement.

Scepticisme scientifique : aussi appelé la zététique, courant de pensée qui mets en doute les croyances non solidement étayé par des faits : superstition, pseudo-science, paranormal, mais aussi théorie du complot.

esprit critique : faculté de pas gober tout cru des couleuvres.
LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
Ranger les interprétations climatologiques dans le conspi' est abusé.
Si la plupart des climatologues mentent pour des raisons idéologiques, c'est quoi sinon un complot ?
LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
S'il y a bien un sujet à débattre grâce au scepticisme c'est bien LE sujet : le climat et son "dérèglement".
Non c'est avec l'esprit critique qu'on débat, le scepticisme scientifique est un courant de pensée, l'outil c'est l'esprit critique.
LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
L'histoire humaine est plus faite de manipulation des uns sur des autres, de domination et de dominés que d'autres choses. La science est dirigée par les scientifiques? Désolé de rire à nouveau mais si demain je veux lancer une étude... c'est bien plus l'orientation des résultats qui financera mon étude qu'un désir neutre de Vérité. Et qui finance? L'Etat? L'Etat aux mains du peuple, des scientifiques humanistes et neutres? Whouah.
Quoi ?
Il y a le privé qui finance des études privés et le public (budget européen, budget état, budget régionaux) qui finance des études publiques.
Le consensus il est global, en chine comme au brésil comme en Allemagne comme en Norvège, privé comme public. Tu veux que qui finance les études, des aliens neutres ?

Nous sommes bien plus l'assemblage des déterminants extérieurs qu'un libre-arbitre conscient et éclairé.
C'est ton opinion. Pour ma part j'exerce mon esprit critique, par exemple j'étais plutôt climato-sceptique il y a une dizaine d'années, mais je me suis renseigné depuis.
J'ai changé d'avis sur bien des sujets depuis que je fréquente ce forum et réfléchis par moi-même mais aussi en cherchant des sources contradictoires.
Donc penser qu'un consensus scientifique vaut pour cadre de réalité auquel se suspendre... non merci.
Épouvantail.
Pose moi des questions plutôt que d'imaginer mes réponses. :/
Pour moi, le dérèglement climatique peut aussi bien être une vérité à un temps t sans catastrophe ou aussi une orientation de la réalité pour nous faire consommer autrement.
Si c'est le cas des milliers de scientifiques mentent. C'est alors un complot, y croire c'est forcément être complotiste.
C'est sémantique.
LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
Les soi-disant modèles si puissants des scientifiques...
Je ne suis pas scientiste.
La science n'a pas vocation, selon moi, à diriger le monde.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1420
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#79

Message par Inso » 22 oct. 2019, 15:18

Kraepelin a écrit :
22 oct. 2019, 15:05
La tectonique des plaques est-elle aussi chargée idéologiquement que la climatologie du réchauffement climatique?
:a4:
Comme domaine scientifique aussi chargée idéologiquement, il y a la théorie de l'évolution. Ce serait peut-être intéressant de comparer les techniques des contraireux de ces deux points.
D'un coté les techniques climato-dénialistes de l'industrie des énergies fossiles se rapprochent beaucoup des techniques employées par l'industrie du tabac (d'ailleurs, ils ont employés les mêmes groupes et personnes pour tromper le public).

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 4678
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Réchauffement climatique

#80

Message par Etienne Beauman » 22 oct. 2019, 15:26

Inso a écrit :
22 oct. 2019, 15:18
Comme domaine scientifique aussi chargée idéologiquement, il y a la théorie de l'évolution.
Attention tu fais un amalgame, là ;)
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1420
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#81

Message par Inso » 22 oct. 2019, 15:29

Etienne Beauman a écrit :
22 oct. 2019, 15:18
La science n'a pas vocation, selon moi, à diriger le monde.
:up:
La science propose des données, un état des lieux et des prévisions (des tendances plutôt) sur le climat*. C'est aux politiques de se saisir du sujet et de proposer des solutions.

* Avec une méthodologie et une grande transparence permettant les contrôles, la plupart des données et articles sont consultables.

Etienne Beauman a écrit :
22 oct. 2019, 15:26
Attention tu fais un amalgame, là ;)
Arf :oops:

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4502
Inscription : 16 janv. 2004, 11:47

Re: Réchauffement climatique

#82

Message par Invité » 22 oct. 2019, 15:30

Kraepelin a écrit : Aucun! As-tu de la misère à suivre la conversation? :a4:
Pas facile de suivre un climato-sceptique qui ne s'assume pas. :mrgreen:
Kraepelin a écrit :
22 oct. 2019, 15:05
La tectonique des plaques est-elle aussi chargée idéologiquement que la climatologie du réchauffement climatique?
:a4:
Charge idéologique ou pas ça ne change rien aux faits observés. Et les faits supportant les changements climatiques causé par l'activité humaine ne sont pas moins « solide » que ceux supportant la tectonique des plaques.

Il y aussi une charge idéologique à l'Évolution, dis nous pourquoi l'une (climat) te fait « douter » mais pas l'Évolution ? [Édit: Inso a dit la même chose]

I.
Dernière modification par Invité le 22 oct. 2019, 15:33, modifié 1 fois.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1264
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Réchauffement climatique

#83

Message par LePsychoSophe » 22 oct. 2019, 15:33

Curieux_ a écrit :
22 oct. 2019, 14:38
C'est quoi cette histoire que le corps humain, ou les cellules pourraient vivre sans oxygène ???
Du relativisme excessif... ??? :a5:
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7151
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Réchauffement climatique

#84

Message par Kraepelin » 22 oct. 2019, 15:56

Jean-Francois a écrit :
22 oct. 2019, 14:20
Kraepelin a écrit :
22 oct. 2019, 13:59
Je ne me laisse pas convaincre, mais je remarque qu'en ce qui regarde le climat, le courant "scientifico-idéolgique" actuel est si fort que toutes mes lumières rouges s'allument et clignotent comme dans un arbre de Noël. Mon directeur de thèse le disait souvent: «trop c'est trop, ça cache quelque chose
Te méfies-tu aussi des "scientifico-idéologues" qui prétendent que l'oxygène est nécessaire pour vivre, qui nient l'action d'une "énergie vitale" que personne n'a jamais mesurée, ou qui prétendent (les fous!) que quand il n'y a plus de molécule d'une substance active dans une pilule celle-ci n'a aucune efficacité thérapeutique intrinsèque (et même extrinsèque)? Pourtant, ils suivent un ou des courants assez fort...
Puisque tu en parles, à propos de l'homéopathie, J.J. Aulas, nous disait: «Il ne faut pas être naïf. Chaque fois qu'une recherche implique un enjeu financier ou idéologique important, nous avons droit d'être méfiant et de demander des mesures de vérification étanches à toutes malversations»**



** je ne suis pas sûr que ce sont exactement ces mots qu'il utilisait, mais ç'est pas mal ça l'idée qu'il défendait
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22419
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Réchauffement climatique

#85

Message par Jean-Francois » 22 oct. 2019, 16:26

Kraepelin a écrit :
22 oct. 2019, 15:56
Puisque tu en parles, à propos de l'homéopathie, J.J. Aulas, nous disait:
Je n'ai rien à dire sur le propos en général mais sa pertinence m'apparait particulièrement faiblarde dans le cas des climatologues: les enjeux financiers qu'ils protègeraient, selon ton allusion, sont loin d'équivaloir les enjeux financiers de ceux qui dont intérêt à ce qu'aucune mesure ne leur soit imposée pour lutter contre le réchauffement. Les climatologues sont plus dans le rôle de ceux qui dénoncent l'homéopathie* que dans le rôle de ceux qui sont payés par Boiron (surtout ceux dont le rôle est d'alimenter la "communication" nécessaire pour suppléer à l'absence de support scientifique).

Jean-François

* Ou dans le rôle de ceux qui dénonçaient les effets nocifs du tabac.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#86

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 19:25

Inso a écrit :
Mais imaginons que le Berkeley Earth ai conclu, avec des éléments scientifiques probants, que les relevés de températures étaient foireux et remettaient en cause le réchauffement climatique, je suis à peu près certain que cela aurait fait du bruit, pour au moins deux raisons:
1- Une théorie scientifique remise en cause de façon justifiée est un évènement toujours très excitant pour les scientifiques et pas mal se seraient jetés sur le problème pour le comprendre *.
2- Tous les climatosceptiques et leurs financiers (c'est à dire les industries du pétrole, les groupes miniers, les conservateurs...) auraient mis un maximum de publicité sur l'affaire et on aurait vu ça sur toutes les médias
Tes raisons ne me semble pas bonne.

1-Il n'y a aucune motivation moral ou carriériste pour un scientifique dans les sciences de la terre pour aller contre le RCA. L'écologie est l'idéologie la plus dominante en occident depuis l'ère pré-schisme chrétien. Elle est la seul idéologie qui redéfini légitimement le bien et le mal en dehors de l'homme a part les religions. Elle pilote presqu'à 100% la moraline scientifique depuis le GIEC.

2-Vous vous tenez clairement pas au courant de l'actualité financière pour avancer quelques chose du genre. Le monde financier en général espère tellement la bulle verte, que les 130 plus grosse banque du monde on formé un des plus gros conglomérat financier de l'histoire humaine; le fond vert international qui a une valeur estimé a quasiment 50 000 milliards de dollars. Pour comparaison, la valeur net de l'industrie pétrolìère canadienne est "seulement" 117,8 milliards.

Dans les faits, les super riches qui se sont méga enrichis sur le pétroles et le charbon (tout en permettant le développement de l'occident) sont en gros les même qui compte s'enrichir encore plus dans l'industrie du développement durable. (en dé-développant l'occident)
Et maintenant que c'est l'ancien cadre de Goldman Sachs, Mark Carney qui est au pilotage, tout ira pour le mieux dans le merveilleux monde de l'écologie politique.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1320
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#87

Message par DictionnairErroné » 22 oct. 2019, 20:05

Godfax a écrit :
22 oct. 2019, 19:25
2-Vous vous tenez clairement pas au courant de l'actualité financière pour avancer quelques chose du genre. Le monde financier en général espère tellement la bulle verte, que les 130 plus grosse banque du monde on formé un des plus gros conglomérat financier de l'histoire humaine; le fond vert international qui a une valeur estimé a quasiment 50 000 milliards de dollars. Pour comparaison, la valeur net de l'industrie pétrolìère canadienne est "seulement" 117,8 milliards.

Dans les faits, les super riches qui se sont méga enrichis sur le pétroles et le charbon (tout en permettant le développement de l'occident) sont en gros les même qui compte s'enrichir encore plus dans l'industrie du développement durable. (en dé-développant l'occident)
Je suis d'accord sur le fait que la solution au changement climatique doit passer par l'adaptation du capitalisme en détournant la recherche d'accumulation du capital vers le vert.

Nous le voyons avec un transfert de capitaux gouvernemental aux producteurs d'automobiles par l'entremise d'une ristourne sur l'achat d'une voiture électrique.

Ajoutons la saturation des bulles spéculatives technologiques des GAFAM et des cellulaires. Les marchés seront à la recherche de nouvelle acquisition de capital.

Par contre je ne sais pas où vous avez trouvé le chiffre de 50 trillions dans un fonds vert. Faites-vous référence au fonds vert pour le climat des Nations-Unis?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonds_vert_pour_le_climat
Dernière modification par DictionnairErroné le 22 oct. 2019, 20:18, modifié 3 fois.
Kossé ça, i fa bin frette! Kossé kiss passe?

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#88

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 20:10

Jean-Francois a écrit : Certains négateurs emploient des arguments conspirationnistes contre les scientifiques qui défendent le réchauffement climatique (comme il y en a pour prétendre que Thunberg est "manipulée").
C'est la jeunesse occidental au complet qu'ont a manipulé "pour le bien", pas juste Greta. Le pessimisme culturel apocalypto-écologique et rentré de force dans la tête des enfants depuis plus de 20 ans (école, média de masse, cinéma).
Plus généralement, il y a la question de l'empreinte massive de l'homme sur son environnement. Le climat est un des nombreux facteurs qui font que l'on sabote (métaphoriquement) la branche sur laquelle l'humanité s'appuie... sans possibilité de se raccrocher à une autre si elle lâche.
Et voila, comme je l'est dis c'est le centre de tout: l'écologisme. Le climat est vraiment quelques chose de secondaire dans cette histoire, enlevé l'écologisme et jamais cette histoire de CO2 apocalyptique aurais pris cette ampleur.

Les faits sont que l'ont a développé une idéologie au potentiel totalitaire ou l'activité humaine sur les écosystème est vu comme non légitime car perturbatrice des phénomènes naturel en cours. L'écologisme c'est la croyance que la Volonté de la Nature soit l'équilibre et la biodiversité, l'humanité doit donc existé le moins possible.
Vous croyez réellement que ce genre d'idéologie va nous donner de la bonne politique? Laissez-moi être sceptique la dessu.

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#89

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 20:22

DictionnairErroné a écrit : Par contre je ne sais pas où vous avez trouvé le chiffre de 50 trillions dans un fonds vert. Faites-vous référence au fonds vert pour le climat des Nations-Unis?
Entre autre ou plutôt le green finance initiative, mais c'est la valeur que donne la plupart des analystes qui s'intéresse a la future hyper-bulle verte.

http://greenfinanceinitiative.org/
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/a-new- ... e-20190923

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22419
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Réchauffement climatique

#90

Message par Jean-Francois » 22 oct. 2019, 20:49

Godfax a écrit :
22 oct. 2019, 19:25
L'écologie est l'idéologie la plus dominante en occident depuis l'ère pré-schisme chrétien. Elle est la seul idéologie qui redéfini légitimement le bien et le mal en dehors de l'homme a part les religions. Elle pilote presqu'à 100% la moraline scientifique depuis le GIEC
[...]
le fond vert international qui a une valeur estimé a quasiment 50 000 milliards de dollar
À mon avis, quand on veut flinguer toute crédibilité et passer pour un interlocuteur trop inepte pour valoir la moindre réponse, on lance des affirmations comme celles-là.

Il a une lecture tellement alternatives des choses qu'il est capable de confondre la valeur en actifs totales de toutes ses banques et un supposé "fond vert" qui n'est qu'"une charte de principes pour «une banque responsable»". S'il n'est même pas capable de lire un article de journal, ça situe.

Les truthers bien enfoncés de la "belle" époque auraient-il changé de dada maintenant que le 9-11 ne fait plus trop recette? En tout cas, ça respecte leur niveau argumentaire... les racines des pâquerettes n'ont qu'à bien se tenir :mrgreen:

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#91

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 22:35

Jean-Francois a écrit : À mon avis, quand on veut flinguer toute crédibilité et passer pour un interlocuteur trop inepte pour valoir la moindre réponse, on lance des affirmations comme celles-là.
Meaculpa sur les sources fournies un peu ridicule, je suis trop habitué au discutions de choc de type populiste à cause des gens, que mon parcours particulier, m'a amener a côtoyer souvent. J'ai trouver ces sources en seulement 15 secondes de recherches.
Les sources qui me permettent d'avancer ses chiffres sont multiples et je n'ai pas la rigeur méthodologique pour les rangé soigneusement.

On ne m'y reprendra pas, je suis un interlocuteur sérieux je pense. Je connais les biais cognitifs, la méthodes scientifique et considère le sceptisisme scientifique comme la meilleur méthode d'investigation du réel et "métaphysiquement" je crois qu'a l'analytique. Je parcours et apprécie se forum depuis plus de 10 ans. Bref je suis absolument pas un thruter 9-11 ou autre conspirationiste débile, ni un anti-vac, ni un adérant au à quelconques théorie surnaturelle ou UFO zozo.

Si vous arrivez a détordre ma pensé et m'enlever toute la méfiance que j'ai envers l'écologie politique je vous en serez reconnaissant.
Je lutte de toute mes forces pour refuser toute grille idéologique autre que le rationalisme et le scepticisme scientifique.

Reste que oui, plusieurs analyste financier parle volontier de plus de 50 trillions de $ lorsqu'ils aborde la question de la valeur net de l'industrie vert en général (pas un fond vert en particulier). C'est carément un tout nouveau capitalisme qui ce met en marche.

Mais bon, ont s'éloigne de mon points de base qui ne cherchais qu'a démontrer que les gros moyens financier ne sont pas juste derrière les vilaines méchantes pétrolière climato-sceptique. Il y a beaucoup, mais beaucoup d'argent et de pouvoir en jeu dans cette nouvelle industrie écologique.
Si vous doutez de ce points ont peut en jaser. Cordialement

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4652
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Réchauffement climatique

#92

Message par unptitgab » 22 oct. 2019, 22:36

Comme la seule solution à une drastique baisse des émissions de gaz à effet de serre est une forte décroissance de l'ensemble des productions, ce qui explique qu'aucune décision politique n'est prise malgré les raoults internationaux sur le climat, et que le système financier comme il est en place n'est pérenne uniquement s'il y a croissance ce qui permet de rembourser avec intérêt. Strictement aucune institution financière n'a le moindre kopeck à miser dans une machination pour promouvoir un réchauffement climatique anthropique qui serait imaginaire, parce que si les décisions sont prises pour que réellement les émissions de CO2 baissent c'est la chute du système financier parce que plus aucune créance ne peut être remboursée.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3933
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Réchauffement climatique

#93

Message par Dash » 22 oct. 2019, 22:48

LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:15
[...] Désolé de rire à nouveau mais si demain je veux lancer une étude... c'est bien plus l'orientation des résultats qui financera mon étude qu'un désir neutre de Vérité [...] Donc penser qu'un consensus scientifique vaut pour cadre de réalité auquel se suspendre... non [...]
Tu oublies un truc. Oui, un scientifique est un humain et oui ses travaux peuvent être financés, mais ce n'est pas ça la science et/ou le consensus.

Un consensus résulte et se forme graduellement après de multiples expériences et études. Ça débute avec un scientifique qui obtient des résultats allants dans un sens... ...et puis avec un autre, d'une autre université, d'un autre labo, d'un autre pays (n'ayant donc pas forcément les mêmes intérêts, ni la même "pressions") qui obtient des résultats allant dans l'autre sens.

Le tout se répète maintes et mainte fois pendant des années et après 10, 20 ou 30 ans, la majorité des études allant dans un sens forme le "consensus" scientifique et choisir d'accorder sa confiance à ce "long procédé" est le choix le moins irrationnel et le moins risqué, point barre.
LePsychoSophe a écrit :
22 oct. 2019, 14:52
[...] Non, c'est bien plus subtile et moins mal intentionné mais il en reste pas moins que c'est du complotisme...
Sauf que pour le sujet du climat, je ne vois pas comment un petit groupe pourrait corrompre la majorité des scientifiques, de toutes les universités et labos et de tous les pays sur plus de 30 ans. C'est utopique! Pour certains autres sujets, comme le 9/11/2001, à la limite c'est autre chose parce que c'est un évenement unique "non naturel" qu'on analyse après coup, mais pour le climat, c'est comme pour la rotondité de la terre, douter du consensus scientifique n'est pas rationnel.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#94

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 23:05

unptitgab a écrit : Comme la seule solution à une drastique baisse des émissions de gaz à effet de serre est une forte décroissance de l'ensemble des productions, ce qui explique qu'aucune décision politique n'est prise malgré les raoults internationaux sur le climat, et que le système financier comme il est en place n'est pérenne uniquement s'il y a croissance ce qui permet de rembourser avec intérêt. Strictement aucune institution financière n'a le moindre kopeck à miser dans une machination pour promouvoir un réchauffement climatique anthropique qui serait imaginaire, parce que si les décisions sont prises pour que réellement les émissions de CO2 baissent c'est la chute du système financier parce que plus aucune créance ne peut être remboursée.
Je pense que c'est une analyse en partie érroné.

Oui, baisser le CO2 sans un apport massif du nucléaire veut dire décroissance de l'économie réel et la jamais un parti politique qui veut gagner une élection va proposer la décroissance dans son programme. "Votez pour nous, on va augmenter le cout de la vie, réduire le salaire minimum et vous rationné... pour sauver la planète" pas super vendeur comme programme. Soyont franc , l'écologie appliqué c'est de l'extrême droite économique et rien d'autre.

Mais reste qu'une certaine forme de décroissance de l'économie réel (société post-industriel) nous a déjà été imposé par le système financier. Ce système financier est de type monétariste c'est à dire qu'il ne vie pas par la rente industrielle directe, il est plutôt déconecté de l'économie réel. C'est un pure marché de service financier, et c'est la spéculation qui est le centre des activités (les activité de l'économie réel sont sous la barre des 3% dans le système actuel). C'est un système qui est pratiquement condamné a s'effondré s'il n'y a pas une nouvelle bulle a faire gonfler ou d'injection d'argent public, car il ne correspond a presque rien de réel dans l'économie utiles. En gros ce système n'est plus capable de soutenir la croissance de l'économie réel sans risquer de s'éffondré par hyperinflation.

L'écologie est plutot l'ultime boué du système financier actuel, qui va pouvoir ainsi profité d'une nouvelle bulle et de nouvelle injection de liquidité publique sous couvert vertueux.
De plus les super riche ont maintenant une justification moral pour gardé les castes pauvre dans leur misère, une justification "scientifique a l'austérité".
Dernière modification par Godfax le 22 oct. 2019, 23:53, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4652
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Réchauffement climatique

#95

Message par unptitgab » 22 oct. 2019, 23:35

Une bulle spéculative n'est rien d'autre que le désir fondé sur des promesses réalistes ou non, il n'y a aucun rationalisme là dedans, d'une augmentation de services ou de biens. À titre d'exemple nous pourrions prendre Airbus qui promet une multiplication par deux des voyageurs aériens dans vingt ans afin de pousser à l'investissement, or et c'est là que la déconnexion avec la réalité à vraiment lieu, le pic pétrolier étant atteint l'extraction de plus de pétrole dans vingt ans est juste impossible miser sur un doublement du trafic est une aberration, sans kérosène les coucous ne risquent pas de prendre leur envolé.
Alors oui il est possible de blablater en promettant des investissements verts super rentables, cela ne coûtera qu'aux gogos qui y croient, mais cela n'a aucun lien avec la réalité du réchauffement anthropique et ce n'est certainement pas avec une pseudo dématérialisation et des panneaux solaires que tout pourra continuer as usual que cela résoudra le problème.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#96

Message par Godfax » 22 oct. 2019, 23:38

Dash a écrit : Sauf que pour le sujet du climat, je ne vois pas comment un petit groupe pourrait corrompre la majorité des scientifiques, de toutes les universités et labos et de tous les pays sur plus de 30 ans. C'est utopique!
Non désolé Dash, le consensus climatique ne c'est absolument pas construit comme les autres consensus scientifique. Cela est très claire Il y a eu énormément plus de politique dans ce processus.

Et je ne pense pas que c'est un petit groupe qui a biaisés les scientifiques, je dit que c'est l'écologisme. L'écologisme c'est imposé c'est 30 dernière années comme la seul forme d'éthique extra-humaine possible. L'écologisme est maintenant une sorte de reine moral du monde scientifique, probablement a cause d'une forme de culpabilité sur le progrès technologique que la science a permit.

Je crois qu'on peut pas avoir plus grand biais cognitif qu'une idéologie partagé.

Mais bon, je me considère pas comme climato-apocalyptique, ni climato-scpetique, je suis plutot climato-indécis.
Dernière modification par Godfax le 23 oct. 2019, 00:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1320
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#97

Message par DictionnairErroné » 22 oct. 2019, 23:49

Godfax a écrit :
22 oct. 2019, 23:05
"Votez pour nous, on va augmenter le cout de la vie, réduire le salaire minimum et vous rationné... pour sauver la planète" pas super vendeur comme programme....
Reste que c'est l'actualité néo-libérale, où l'économie réelle basée sur les salaires (pouvoir d'achat) est en diminution et cause de plus en plus d'inégalité, où la dépossession de la richesse publique est transférée au privé comme dans le cas du pétrole et finalement l'économie financière artificielle des bulles dont vous référez, et qui ne font que déstabiliser l'économie réelle lorsqu'il y a transfert de bulles, les surprimes est un exemple récent, un cercle vicieux d'instabilité.

Si nous gardons le même principe de fonctionnement, un partage de la richesse doit être mieux équilibré, il existe déjà des solutions pratiques à ce sujet. La dépossession de la richesse publique en faveur du privé peut se poursuivre en transférant le capital dans des stimulations vertes comme les subventions aux constructeurs automobiles par l'entremise d'une remise à l'achat d'une voiture électrique.

Maintenant l'économie financière artificielle peut-elle se poursuivre sachant qu'elle trouble par cycle (bulle) l'économie réelle? Ses effets sont dévastateurs bien entendu puisqu'elles dépossèdent une grande partie des gains accumulés par la personne, soit pour la retraite ou l’investissent dans une maison, etc. Si nous partons du principe que la bulle est morte, vive la bulle, il y aura toujours des bulles, peut-on envisagé des bulles vertes sans que celles-ci s'autodétruisent ou deviennent néfaste comme les bulles actuelles?
Kossé ça, i fa bin frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7151
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Réchauffement climatique

#98

Message par Kraepelin » 23 oct. 2019, 00:32

Bon, il est rassurant pour des interlocuteurs qui ont de petites cases dans leur tête de me faire entrer de force dans la case des climato sceptiques, même si je n'en suis pas et que je l'affirme.

Deux questions quand même (pour ceux qui ne les évitent pas à tout prix): suis-je le seul ici à constater qu'au delà du large consensus scientifique, il y a aussi un large consensus idéologique?

Suis-je le seul ici à constater que ce consensus idéologique est sufisament rageur pour provoquer "de facto" une sorte d'intimidation et de censure pour ceux qui voudraient contester la version allarmiste dominante?
Dernière modification par Kraepelin le 23 oct. 2019, 01:14, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1320
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#99

Message par DictionnairErroné » 23 oct. 2019, 00:52

Godfax a écrit :
22 oct. 2019, 23:38
Et je ne pense pas que c'est un petit groupe qui a biaisés les scientifiques, je dit que c'est l'écologisme. L'écologisme c'est imposé c'est 30 dernière années comme la seul forme d'éthique extra-humaine possible. L'écologisme est maintenant une sorte de reine moral du monde scientifique, probablement a cause d'une forme de culpabilité sur le progrès technologique que la science a permit.

Mais bon, je me considère pas comme climato-apocalyptique, ni climato-scpetique, je suis plutot climato-indécis.
Effectivement, il y a différence, provient-elle d'une culpabilité inconsciente? Peut-être, mais ce ne serait pas celle que vous citez.

Je reviens sur mon thème favori, pourquoi le débat sur le changement climatique est devenu hystérique? Nous en sommes au point où des gens ont développé une écoanxiété intellectuellement débilitante et augmentera avec le temps. Quelqu'un a affiché un vidéo ici où une femme disait qu'il fallait manger les bébés!

Pourtant ce n'est pas l'effet que procure la famine dans le monde avec ses 800 millions d'affamés et quelques millions de décès annuellement depuis belle lurette. Pourtant, c'est ici et maintenant, et qui se réglerait facilement. Aucune hystérie à ce sujet, pourquoi? Où est la conscience collective?

Avons-nous développé une conscience collective sélective ou est-ce plutôt l’avènement de l'individualisme à outrance qui débouche finalement en conflit avec la nécessité de développer un sens collectif pour sa propre survie. Sachant inconsciemment que nous sommes collectivement trop individualiste développe une crainte, comment pourra-t-on s'en sortir. Toute une contradiction interne d'où l'anxiété et l'hystérie dû l'inflation collectif qui ne donne aucune réponse réaliste, que de l'incertitude créé par les jappeux.
:grimace:
Dernière modification par DictionnairErroné le 23 oct. 2019, 01:08, modifié 1 fois.
Kossé ça, i fa bin frette! Kossé kiss passe?

Godfax
Messages : 28
Inscription : 21 oct. 2019, 03:40

Re: Réchauffement climatique

#100

Message par Godfax » 23 oct. 2019, 01:07

DictionnairErroné a écrit : Maintenant l'économie financière artificielle peut-elle se poursuivre sachant qu'elle trouble par cycle (bulle) l'économie réelle? Ses effets sont dévastateurs bien entendu puisqu'elles dépossèdent une grande partie des gains accumulés par la personne, soit pour la retraite ou l’investissent dans une maison, etc. Si nous partons du principe que la bulle est morte, vive la bulle, il y aura toujours des bulles, peut-on envisagé des bulles vertes sans que celles-ci s'autodétruisent ou deviennent néfaste comme les bulles actuelles?
Le problème, c'est que selon énormément d'analistes, le prochain crash financier risque d'être absolument plus spectaclaire que celui de 2008. De plus, nous avons quasiment aucun mécanisme politique pour amortir le choc sur les entreprise, les finances public et les ménages. Bref l'économie réel ne peut que sombre avec l'économie financière si cette dernière tombe. Donc en cas d'un prochain crash, les gouvernements devront renflouer les banques d'argent publique pour sauver le système, ce qui risque cette fois de mettre bien des état en faillite... comme en Grece, on vera des privatisations massives partout, ce sera absolument pas la joie. Ce qu'il faudrais ce serais judiciarisé la finance et mettre en prison les délinquants économique qui ont foutu le bordel sinon c'est une énorme parti de la population qui sera envoyer dans la prison de la précarité économique total...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit