Réchauffement climatique

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 725
Inscription : 13 déc. 2016, 09:04

Re: Réchauffement climatique

#201

Message par Arensor » 24 oct. 2019, 12:21

Inso a écrit : 24 oct. 2019, 11:56 ....diminue sa consommation énergétique de 25% (pas trop dur),...
Salut Inso,

Houla… 25 % de réduction de son impact énergétique, c’est énorme…!

L’immense majorité de peut / ne sait effectuer à terme une telle action.
C’est :
- 25 % de moins d’utilisation de véhicule individuel pour les besoins pros
- 25 % de moins d’utilisation de véhicule individuel pour les loisirs…
- 25 % de moins d’utilisation de l’avion pour les besoins pros ou le tourisme
- Idem pour les autres modes de transport libérant du CO2
- 25 % de moins de chauffage pour certains,
- ….
Et de façon générale, 25 % de réduction sur tous les achats de produits et de service.

En gros c’est 25 % de réduction de l’activité économique…
Possible ?

Et en plus, quand on sait que ce serait 45 % de réduction d’émission de CO2 qu’il faudrait effectuer d’ici 10 ans …, on peut être inquiet sur l’application des recommandations de nos experts en climatologie. :a4:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23483
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Réchauffement climatique

#202

Message par Jean-Francois » 24 oct. 2019, 12:25

Inso a écrit : 24 oct. 2019, 11:48Par exemple, l'avancée de la date de floraison de certaines plante est supérieure à l'avancée de la métamorphose de certains papillons qui sont exclusif à une de ces fleurs. Quand le papillon arrive, il n'y a plus de fleur ! Cela amène à des dangers d'extinction pour certaines espèce parfois pour 1 ou 2 semaines de décalage de floraison !
On pourrait répondre que les espèces peuvent s'adapter. Le problème est que le rythme des changements climatiques est beaucoup trop rapide et qu'il s'additionne aux autres stress imposés par l'humain (pollution, "étalement humain" (pas seulement urbain), etc.) pour que ce soit le cas.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1999
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#203

Message par Inso » 24 oct. 2019, 12:44

Arensor a écrit : 24 oct. 2019, 12:21 Houla… 25 % de réduction de son impact énergétique, c’est énorme…!
Rhhâââ, mais vous me tombez tous dessus :lol:
Bon, c'est vrai, j'ai balancé ça un peu vite. :oops:

J'ai pris mon cas, qui est particulier :
- Vielle maison à la campagne : Avec 1000€ d'isolation (travaux faits moi-même) et 1500€ de poêle à bois j'ai réduit fortement mes besoins de chauffage : électricité : de env. 500€/an à 0€, bois de chauffage (il y avait un insert avant) de 11 à 7 stères par an (et je fais le bois moi-même avec un pote agriculteur qui a le matériel).
- J'ai changé de travail (on va dire que je suis en pré-retraite, ça aide :a4: ), au lieu de faire 65 km / jour, j'en fais 5. Comme j'ai acheté un vélo électrique (occasion 500€), j'ai encore réduit l'impact de ces trajets (et des trajets pour les courses).
Encore un peu d'aménagements et je devrai baisser ma consommation énergétique de bien plus de 50% depuis 3 ans.
Arensor a écrit : 24 oct. 2019, 12:21Et en plus, quand on sait que ce serait 45 % de réduction d’émission de CO2 qu’il faudrait effectuer d’ici 10 ans …, on peut être inquiet sur l’application des recommandations de nos experts en climatologie. :a4:
Après, les impacts individuels peuvent être conséquent (ce que je ne pensais pas trop il y a quelques temps), mais il va falloir aller en chercher bien plus (entreprises, produits transports, modification lourdes des mixtes énergétiques avec tout ce que ça comporte...).

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1999
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#204

Message par Inso » 24 oct. 2019, 12:54

Dash a écrit : 24 oct. 2019, 12:11 Vraiment? J'avais cru comprendre que ce n'était pas suffisant et qu'il était trop tard (la dernière fois où j'avais lu à ce sujet)
Oui, mais dans le doute, je préfère faire attention (ce n'est pas trop difficile pour moi, j'habite à la campagne, j'ai un potager, des voisins agriculteurs...). En plus je fais des économies :a2:
Et de plus en plus, je me dis que ça peut avoir des impacts positifs.
Dash a écrit : 24 oct. 2019, 12:11 Vais prendre connaissance interpréter ça :mrgreen: ce soir!
J'avais trouvé ça intéressant, mais je ne sais pas ce que ça vaut.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1999
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#205

Message par Inso » 24 oct. 2019, 12:55

Arensor a écrit : 24 oct. 2019, 12:21 En gros c’est 25 % de réduction de l’activité économique…
Possible ?
Je pense même que c'est souhaitable.
De toute façon, la crise climatique va nous rattraper (avec quelle force, je ne sais pas). Je me dis que si on a réduit notre consommation, l'impact sera peut-être moins important.

Bon, je ne suis ni économiste, ni sociologue, ni politologue. Je ne sais pas si c'est réaliste et je n'irai certainement pas m'engager dans des discussions approfondies à ce sujet à grand renfort de Marx, d'écologie politique ou autres billevesées :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2168
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Réchauffement climatique

#206

Message par LePsychoSophe » 24 oct. 2019, 13:00

Dash a écrit : 24 oct. 2019, 12:04

Et si c'est pas parce que t'es déprimé, c'est pire!
:lol:
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 725
Inscription : 13 déc. 2016, 09:04

Re: Réchauffement climatique

#207

Message par Arensor » 24 oct. 2019, 13:21

Inso a écrit : 24 oct. 2019, 12:44 Bon, c'est vrai, j'ai balancé ça un peu vite. :oops:
J'ai pris mon cas, qui est particulier....
Arrr…je me doutais qu’il y avait extrapolation d’un cas personnel…. :D
Tu as la chance de pouvoir « jouer le jeu ». :up:

Mais au niveau mondial, car c’est comme cela qu’il faut voir les choses, c’est un peu plus challenging…
Inso a écrit : De toute façon, la crise climatique va nous rattraper (avec quelle force, je ne sais pas). Je me dis que si on a réduit notre consommation, l'impact sera peut-être moins important.
Effectivement, le RC va nous rattraper à moyen terme, mais à court terme, c’est le plafonnement de l’offre des hydrocarbures qui va être sanglant.
Inso a écrit : ....je n'irai certainement pas m'engager dans des discussions approfondies à ce sujet à grand renfort de Marx, d'écologie politique ou autres billevesées...
Idem.
Ce n'est pas à coup de grands verbiages que l'on réduira le RCA.... :yeux:

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2168
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Réchauffement climatique

#208

Message par LePsychoSophe » 24 oct. 2019, 13:53

Inso a écrit : 24 oct. 2019, 11:48
LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 05:05 J'aimerais savoir quelle est la 1° étape de ce réchauffement pour la métropole française. Dans mon quotidien, je ne vois pas le réchauffement.
Tu fais la grenouille :a4:
La grenouille meurt mais ne souffre pas.
Ce qui me dérange moi personnellement ce n'est pas la mort c'est la souffrance.
Si les prédictions sont réelles je doute bien sûr de ne pas souffrir.








Voici une petite synthèse.
Sachant qu'il y a d'autre phénomènes en cours, parfois plus vicieux. Par exemple, l'avancée de la date de floraison de certaines plante est supérieure à l'avancée de la métamorphose de certains papillons qui sont exclusif à une de ces fleurs. Quand le papillon arrive, il n'y a plus de fleur ! Cela amène à des dangers d'extinction pour certaines espèce parfois pour 1 ou 2 semaines de décalage de floraison !
J'entends bien ce que vous dites. J'ai peut-être trop foi en la résilience.
Je me pose juste une question : savez-vous que l'être humain aime se faire peur qu'il ait au moins a minima anxiophile? Je ne veux pas faire une dérive à nouveau sur la psychologie humaine mais c'est comme l'illusion qu'on se fout de nous... j'y peux rien c'est mon cerveau qui me ramène toujours à cela. Finalement j'ai encore des bons mécanismes de défense.

Je sais que je fais comme la plupart des êtres humains. Je réagirais lorsqu'il n'y aura plus de légumes sur les étalages du marché... je pense que l'être humain définitivement comme ça. Je suis pas sûr que la science et technologie puisse faire bouger les neurones de l'être humain. Pour une cause personnelle si j'en ai la preuve tous les jours. Mais pour une cause touchant l'ensemble de l'humanité j'ai de sérieux doutes.
LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 06:12 La fonte est une interprétation de votre cerveau. Une vidéo de fonte aurait déjà été différent.

L'aspect rectiligne est parfait. Les capteurs sont dans chaque centimètre cube de l'écosystème planétaire?
:lol:
Pour les glaciers, ce sont certainement des fabricants de glaces qui sont venu avec pelleteuses et camions :a2:
Le scandale des industriels de la barre glacée !
Personne m'a répondu sur les statines à croire que certains font les aveuglent quand je sors des arguments factuels. Pour l'annonce du grand professeur de physique à propos de Tchernobyl.
Vous auriez certainement moins rigolé si vous ayez tenu ces propos.
Imaginez des scientifiques et des médecins nous racontaient pendant des dizaines d'années que des médicaments sont vraiment utiles à propos du cholestérol et des maladies cardio-vasculaires... puis nous dire comme ça d'un coup, que finalement c'est de la merde.

Ou que la radioactivité s'arrête à la frontière parce qu'elle n'a pas de passeport... la sacro-sainte science prend des coups parfois. Au risque d'être un gros lourdaud de service je répète que la science n'est qu'un outil et qu'il faut se méfier de son utilisateur.
C'est peut-être une déformation professionnelle de ne pas rire lorsque certains me sortent des idées qui peut être considérées comme délirantes... mais je ne rigolerai pas devant quelqu'un qui me dit que le glacier a été supprimé autrement que par de la fonte.



Pour le capteur de CO2, c'est comme le Port Salut, c'est marqué dessus.

Ceci dit, la station du Mona Loa est souvent citée en référence, car elle se situe au milieu du pacifique (donc loin de sources de pollution) et est assez représentative de la teneur moyenne en C02 de l'hémisphère nord.
Pour avoir plus de détail, il vaut mieux rechercher les données des différents satellites mesurant le CO2
Ici, par exemple, une visualisation des relevés du satellite OCO-2 (vidéo)

Note : il y a à peu près 800 satellites non militaires d'observation de la terre (Météo, Températures, CO2, CH4... végétation, nuages, vents, altimétrie...).
Il va falloir que vous m'expliquiez la différence entre réchauffement climatique et dérèglement climatique.

Ne doit-on pas parler de réchauffement de l'air et de dérèglement du climat?
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2168
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Réchauffement climatique

#209

Message par LePsychoSophe » 24 oct. 2019, 14:15

Inso a écrit : 24 oct. 2019, 11:56
LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 11:37 nos actions disparate individuelle ne servent à rien.
Ça, je n'en suis vraiment pas certain !
Si chaque personne diminue ses déchet de 30% (ça, c'est assez facile), diminue sa consommation énergétique de 25% (pas trop dur), diminue sa ration de viande et de produits lointains ou hors-saison de 25% (facile), l'impact sera très conséquent.

Voir ici l'impact détaillé d'un certain nombre d'actions, dont certaines auxquelles on ne pense pas forcément.
(c'est un exemple de calcul, il y en a plusieurs qui offrent des résultats différents, mais c'est pour montrer l'idée)
J'ai plus de savoir sur la psychologie sociale que d'expérience de terrain mais je peux affirmer une chose. On peut très bien faire des choses chacun dans notre coin y passait un temps et une énergie colossale sans que ça mène à rien. La coordination les directives doivent être bien clair. J'ai cru longtemps que des actions dans notre quotidien auraient un impact. Et puis je me suis dit après coup que c'était purement illusoire.
L'illusion de contrôle que l'être humain peut avoir sur son environnement sur lui-même et parfois bluffantte.
Je sais bien de quoi je parle et les rituels écologistes risquent tout au plus de donner l'illusion d'une maîtrise du destin climatique.
C'est pas que je ne suis pas convaincu qu'on puisse arrêter le massacre s'il y en a un. C'est que les moyens nécessaires me semblent plus que gigantesques et pas la portée de tout un chacun.
Jusqu'au mouvement des gilets jaunes j'avais un certain espoir sur les groupes humains.

Et puis j'ai vu de mes yeux les clivages et les groupes sociaux se fabriquaient sous mes yeux. Je vais pas faire une tartine sur Marx ou la psychologie sociale de groupe mais j'ai vu tous mes cours d'université et mes lectures défilaient concrètement sous mes yeux avec une violence que je ne pourrais nommer ici.
Je grandis dans un milieu qui est plutôt favorisé... je n'étais pas du genre à créer des liens avec des gens d'un niveau socioculturel très très bas. J'ai pris mon courage à deux mains j'ai évidé mon cerveau de tout jugement... j'ai serré les dents et je suis allé vivre avec eux. Quand je dis vivre c'est que je suis même allé jusqu'à fêter le jour de l'an dans des conditions dignes de SDF.
J'ai beaucoup appris de ce milieu socioculturel. Mais j'ai encore plus appris du mien. La rage et le dégoût se sont emparés de moi à l'égard des gens qui font parti de ma caste.
Ces personnes se dans une réelle misère à plusieurs niveaux. Une misère qui fait peur à la plupart des gens. J'ai un réseau social assez tendu que j'ai drivé de long en large afin de trouver des courageux pour descendre dans les rues et se mettre à proximité de ces personnes. Je suis peut-être d'accord sur le fait que je suis lourd et que je ne suis pas le roi de la conviction les personnes je dis bien personne n'a fait le moindre effort envers ces personnes.

J'ai vu le mépris la peur le dégoût l'ignorance le désintérêt est ce que je vais appeler l'inhumanité envers des personnes de notre genre. Je l'ai vécu pleinement et au cours de ces moi je me disais : ce n'est pas la peine d'attendre une cohésion sociétale sociale si une misère plus grande s'empare de l'être humain.
L'individualisme je ne le connaissais pas à ce point (et pas de narcissisme ici je me mets au même niveau que les autres soyons clairs). Même les gens que j'imaginais de bon gauchiste généreux et bienveillant mon dégoûté au plus haut point.
L'hypocrisie absolue de l'être humain m'a fait exploser le cerveau.

La peur est sûrement le plus gros facteur qui explique pourquoi personne c'est bougé. Vous les voyez les immeubles ou les gens sont bien au chaud et toutes ces personnes qui fuient dans les poubelles en bas... et personne ne bouge. Voilà l'image que j'ai vue et vécue. Jusqu'à l'an dernier cela restait une image digne d'un film catastrophique.

Alors si vous me demandez si je crois en la possible cohésion de tout un groupe humain même pour son bien à tous... malheureusement non.
Pourtant je peux vous garantir que mon optimisme mon élan vital et mon énergie à vivre et sans faille. Je continue à me battre tous les jours pour les valeurs auxquelles je crois même si je sais au fond qu'elles sont illusoires.

Chacun dans son petit confort. La mentalité du bourgeois est aller polluer la majorité du peuple français. Je dis simplement bravo à ceux qui sont aux manettes des politiques dans notre pays et ailleurs bien sûr car là ils nous ont prouvé qu'ils gagnaient la partie la tête haute et sans crainte.

Pensez plutôt aller vivre sur une autre planète si vous en avez la moyen... ou alors qu'on me donne des arguments et des preuves factuelles que depuis les années 50 qu'on nous parle d'écologie bidon... le moindre effet positif est était objectivé.

Quand la personne qui mène la barque n'a aucun intérêt à changer n'espérer aucun changement. Voilà pourquoi je continue à rester dans l'illusion.


Désolé pour l'expression écrite désastreuse à cet heures... mon logiciel de conversion vocale–écrit... et finalement assez moisi :grimace:

@Dash

J'insiste mais je ne suis absolument pas dépressif. Il y a du pessimisme bien sûr dans mon écrit et ma version. Si c'est pas du réalisme il va falloir bien me rentrer dedans et bon courage.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1949
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#210

Message par DictionnairErroné » 24 oct. 2019, 14:35

LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 14:15 J'insiste mais je ne suis absolument pas dépressif. Il y a du pessimisme bien sûr dans mon écrit et ma version. Si c'est pas du réalisme il va falloir bien me rentrer dedans et bon courage.
De toute évidence vous souffrez:

d'éco-anxiété (ce que les gens ressentent lorsqu’ils se sentent constamment rappelés aux problèmes associés au changement climatique, les jappeux),

d'éco-paralysie (renvoie au sentiment lié au fait de ne pas être capable de faire des choses concrètes pour atténuer les risques liés au changement climatique, les pailleux),

et plus spécifiquement de solastalgie (C’est la douleur de perdre l’endroit que l’on aime, les nostalgiques pollueux).

Remèdes
Dernière modification par DictionnairErroné le 24 oct. 2019, 16:08, modifié 1 fois.
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1999
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#211

Message par Inso » 24 oct. 2019, 14:57

LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 14:15 On peut très bien faire des choses chacun dans notre coin y passait un temps et une énergie colossale sans que ça mène à rien. La coordination les directives doivent être bien clair. J'ai cru longtemps que des actions dans notre quotidien auraient un impact. Et puis je me suis dit après coup que c'était purement illusoire.
L'illusion de contrôle que l'être humain peut avoir sur son environnement sur lui-même et parfois bluffantte.
C'est tout à fait possible. (et je n'ai pas d'expérience en psychologie sociale pour pouvoir en juger).
Personnellement, ce que je fais me convient. Je me fais plaisir, communique et partage avec les gens du village, je mange bien et sainement, je mesure les résultats et je constate que je génère bien moins de déchet, consomme bien moins d'énergie et fais bien plus d'économie !
Quant à émettre des directive... ben...euh... Les conseils et informations me suffisent, on n'est pas encore en dictature verte :a2:

LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 14:15La peur est sûrement le plus gros facteur qui explique pourquoi personne c'est bougé. Vous les voyez les immeubles ou les gens sont bien au chaud et toutes ces personnes qui fuient dans les poubelles en bas... et personne ne bouge. Voilà l'image que j'ai vue et vécue. Jusqu'à l'an dernier cela restait une image digne d'un film catastrophique.
C'est bien l’intérêt que je vois d'habiter dans un tout petit village paumé*. Tu n'imagines pas l'entraide et les partages qu'il y a.
Alors je suis peut-être tombé sur un bon village ? Peut-être que j'ai pu me sentir détaché d'un certain nombre de chose ? Mais bon, je ne suis pas psychologue :a4:

Juste pour te dire que tout n'est pas noir, même si je peux comprendre ta vision des choses.

* Ce qui bien sur n'est pas toujours possible et pose d'autres problèmes.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1999
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Réchauffement climatique

#212

Message par Inso » 24 oct. 2019, 15:01

LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 13:53 Je suis pas sûr que la science et technologie puisse faire bouger les neurones de l'être humain. Pour une cause personnelle si j'en ai la preuve tous les jours. Mais pour une cause touchant l'ensemble de l'humanité j'ai de sérieux doutes.
C'est possible, et si la crise s'aggrave, ça peut le faire.
C'est pour ça aussi que j'apprécie Greta Thunberg (parce qu’elle a déclenché quelque chose) et Extinction Rebellion :
LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 06:12 Personne m'a répondu sur les statines à croire que certains font les aveuglent quand je sors des arguments factuels. Pour l'annonce du grand professeur de physique à propos de Tchernobyl.
Vous auriez certainement moins rigolé si vous ayez tenu ces propos.
Imaginez des scientifiques et des médecins nous racontaient pendant des dizaines d'années que des médicaments sont vraiment utiles à propos du cholestérol et des maladies cardio-vasculaires... puis nous dire comme ça d'un coup, que finalement c'est de la merde.
Je n'y ai pas répondu parceque ce n'était pas dans le sujet. Pour les statines, il y a un fil dédié.
Pour les statines, je suis bien plus réservé que vous. Si la surmédicalisation a été certaine, l'arrêt hors contrôle des statines par beaucoup de personnes a été une catastrophe. C'est quand même un médicament très efficace si bien géré et difficilement remplaçable.
Quant au nuage de Tchernobyl qui s'est arrêté à la frontière, c'est quand même un coup médiatique plus qu'une annonce officielle sérieuse. (voir ce message)
[fin du HS]

LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 06:12Il va falloir que vous m'expliquiez la différence entre réchauffement climatique et dérèglement climatique.
Ne doit-on pas parler de réchauffement de l'air et de dérèglement du climat?
Initialement, le terme "réchauffement climatique" était le plus employé. Mais comme ce phénomène est plus complexe qu'un simple réchauffement, il se remplace par le terme "dérèglement" qui est plus large et plus juste.
Personnellement, je préfère le terme de "crise climatique".

Note : il n'y a pas que l'air atmosphère qui se réchauffe, les océans aussi (et c'est très problématique).

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7038
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Mise au point.

#213

Message par Cartaphilus » 24 oct. 2019, 15:33

Salut tous.
LePsychoSophe a écrit : 24 oct. 2019, 13:53 Personne m'a répondu sur les statines à croire que certains font les aveuglent quand je sors des arguments factuels.
Comme le souligne Inso, c'est totalement hors sujet ; mais si vous le souhaitez, faites votre marché.
La Société française de cardiologie a écrit :On constate ainsi que les patients ayant arrêté leur traitement par statines ont un risque d’infarctus du myocarde multiplié par 1,26 (1.21–1.30) et un risque de décès d’origine cardiovasculaire multiplié par 1,18 (1,14-1,23).
Référence ; texte intégral de l'étude de 2016 citée.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1949
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#214

Message par DictionnairErroné » 24 oct. 2019, 16:37

Les conséquences de l'éco-névrose des jappeux.
“Le changement climatique peut être considéré comme une source supplémentaire de stress à nos tracas du quotidien, assure encore l’association des psychologues américains. Cela peut être vivable pour une personne bien entourée mais cela peut aller au-delà du seuil de tolérance de ceux plus isolés ou qui vivent déjà avec d’autres sources de stress.

Une étude de 2012 a montré que cette éco-anxiété pouvait aggraver d’autres problèmes liés au stress comme la prise de substances addictives, notamment le tabac, les problèmes d’anxiété et la dépression. Les personnes qui en souffrent peuvent adopter des comportements à risques, mais aussi prendre moins soin de leur santé en se nourrissant moins bien par exemple.

Les enfants ne sont évidemment pas épargnés. Une psychiatre officiant dans le Nevada, Elizabeth Haase, a constaté chez de jeunes patients des troubles obsessionnels compulsifs comme le fait de ramasser tous les déchets sur le chemin de l’école ou d’imaginer sans cesse des scenarii commençant par “et si”.

“Un jeune patient, raconte-t-elle, terrifié à l’idée que le réchauffement climatique l’empoisonne à cause de la prolifération de toxines, avait développé un programme nocturne millimétré pour être prêt à faire face à ce problème. Il lui fallait faire chaque soir le même rituel pour éviter les crises de panique et les insomnies.”

https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/ ... c-homepage
Un avenir de névrosé(e)s... Non ce n'est pas violent...
Image
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4522
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Réchauffement climatique

#215

Message par Dash » 25 oct. 2019, 02:40

Dash a écrit : 24 oct. 2019, 10:36Sinon, tu causes de plusieurs trucs dont il serait des plus intéressant à creuser et débattre. Je vais ouvrir un nouveau thread ce soir (cette nuit chez vous) concernant au moins ça :
LePsychoSophe a écrit :Déjà quand j'étais étudiant BTS électronique (oui, je ne suis pas que psychologue!), nos profs nous expliquer que les technologies que nous étudions étaient largement dépassées car l'armée (et d'autres?) avançait bien plus vite ET que les entreprises privées faisant semblant de sortir au compte goutte les technologies afin d'augmenter le profit...
Car àma, tu confonds 2, 3 choses!

Voilà! J'ai créé un thread ici! ;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11280
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Réchauffement climatique

#216

Message par Nicolas78 » 25 oct. 2019, 09:39

LePsy a écrit :Je parlais des collapsologues comme Servigne.
Ha non tu parlais des scientifiques dans ton "speach"... Mais bon c'est sur que si tu va chercher des gens comme ca, on est mort demain :a2:

C'est ce qu'il y à de bien avec la collapsologie, c'est que les collapsologues passent leurs temps à se tromper en sachant bien qu'un jour ou l'autre ils auront raison...(puisque aucun système humain, ni "naturel", ni rien du tout, ne reste en état indéfiniment).
pragmatiquement, ça sert à rien de savoir si oui ou non il y a réchauffement climatique. Pourquoi? parce que nos actions disparate individuelle ne servent à rien. Il faut une cohésion de groupe donc une dictature verte. Les GJ n'ont rien pu faire et la démocratie réelle ne semble pas pouvoir existé dans les faits.
Si ca sert, mais ca va pas sauver le monde, j'en doute aussi.
Et "l’écologie réelle" aussi n'existe PAS : Un monde avec zéro population est 7 milliard d'habitant, avec ou sans système consumériste, c'est un roman Disney...
C'est comme penser qu'ont peut indéfiniment se retenir de chier...C'est pas possible. Et un monde sans pollution avec autant de monde, c'est juste pas possible. Du tout.
Comment des occidentaux vont accepter une dictature verte...???
L'humanité à bien accepté la dictature de la chrétienté, de l'islam, le Mussolinisme, la Chine entière n'arrivent pas à mettre fin à la dictature militaire, les GJ acceptent Macron :a2: etc...
Même en cas de catastrophe. Les libertés individuelles ont atteint un tel degré que je ne vois pas comment on va pouvoir se contraindre à une réelle écologie.
J'ai testé le low life (et encore je devais pollué comme un malade en fait) pendant 1 an et demi. Moins de salaire, moins de conso,... et j'ai craqué. C'est insoutenable.
C'est insoutenable pour toi et en ce moment. Mais tout le monde n'est pas comme toi déjà. Et surtout : dans un monde ou tu n'a pas le choix et qui marche ainsi, tu t'y fait. Tu serait même prêt à défendre un tel monde si tu y née.
Donc voir une réalité sur laquelle on ne peut agir... Quel intérêt?. Mieux vaut rester dans l'illusion.
C'est trop tard on ne sais pas... Qui dit ca ? A part les collapsologues que tu critiquait ? Faut savoir...
Et puis on ne sais pas si il est possible d'agir efficacement et asses vite ou non.

Alors ok, le "low life" et "arrêter la société consumériste"...Amha c'est de la poudre aux yeux. Ce n'est pas ta télé, ton téléphone et tes mails dans ton dossier "spam" qui défoncent la planète...
Mais, si on arrête de consommer + on arrête de se déplacer (en voiture en tout cas), ca peut déjà faire une grande différence ! (pour le CO2, mais c'est loin d’être le seul pb).
La consommation d'objets manufacturés et surtout le déplacement individuel, c'est plus de 50% du CO2 en moins...
Mais ca dépend des pays, aux USA, la production d’électricité produit BEAUCOUP plus de CO2 qu'en France par exemple...

Mais en gros, arrêtons de consommer et de conduire des voitures...Ça pourrait marcher déjà pas mal (niveau CO2) ! Sauf...si l’arrêt d'une telle économie nous pousse à se chauffer au bois... :ouch:
La question est donc : quelles alternatives à quelle problématique (est-ce indispensable de remplacer déjà ? Peut-t'on s'en passer ?), et comment. Et répondre à cette question est très complexe.
Surtout quand il y à 7 milliards de personnes qui pèsent dans la question...

Autant dire que si on se met à se chauffer "à l'ancienne" ont part à la catastrophe même sans consumérisme, sans voiture, sans productivisme, juste en se chauffant et en bouffant...
L'autre soucis dans l’éradication du "productivisme", or mis le chauffage, c'est la qualité énergétique des habitations (construction et vie de l'habitat), la productivité de la bouffe (qui va s'effondrer fortement), et la santé aussi...Autant dire des possibles catastrophes...

Il y à des solutions, je pense, qui viennent entre ces deux visions, on monde de techniques et de technologie mais de consommation plus faible et de vies plus simples, etc. Mais les gens préfèrent l’extrémisme... Ils veulent plus de capitalisme radicale pour sauver le bateau en le réparant plus vite qu'il ne coule... Soit un système sans consommation et "à l'ancienne" en croyant qu'un bateau en bois ne brûle pas sur l'eau...
Donc non...Je pense qu'une dictature écologique est bien plus réaliste qu'un monde réellement écologiste...
Mais je ne crois pas non-plus qu'il n'existe pas de solutions et que tout soit fini, c'est faux. Y compris des solutions aux quelles nous ne pensons pas. Y compris que des solutions extrêmes puissent être vraiment efficaces (j'en doute... mais au fond j'en sais rien, pas plus que ceux qui pensent qu'elle serait efficaces...). Je suis pessimiste, mais pas seulement pessimiste. Dans le sens ou si personne ne peut prédire correctement l’efficacité d'un système, il est aussi très difficile de prédire sont inefficacité. Et l'humain va devoir bouger, peut importe la direction qu'il prend, il le fera.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1949
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#217

Message par DictionnairErroné » 25 oct. 2019, 11:51

Les psychiatres du Québec réclament un cours d’éducation à la santé mentale. J'espère qu'ils ajouteront un cours d'autodéfense contre l'éconévrose.
l’Association des médecins psychiatres du Québec lance un important mouvement de réflexion et souhaite implanter dans les écoles des cours d’éducation à la santé mentale.

Les élèves du secondaire pourraient apprendre les causes et les facteurs de risque des troubles mentaux, approche qui a porté ses fruits ailleurs dans le monde et permis d’apprendre aux jeunes à mieux faire face aux aléas de la vie.

« Mon stress est beaucoup philosophique. Je me demande tout le temps ce que je vais faire la semaine prochaine. Si je suis à la bonne place. Pendant longtemps, ça me paralysait au point de me clouer au lit »
https://www.lapresse.ca/actualites/sant ... entale.php
Dans le texte il est question de l'isolement de l'individu.
S’il avait un conseil à donner aux plus jeunes vivant de l’anxiété, Joseph-Étienne LeBel leur dirait « d’en parler à quelqu’un ». « Ça a l’air niaiseux, mais ça aide. Et juste le fait que les gens en parlent de plus en plus, ça aide. Savoir que c’est un problème qui dépasse notre seule personne, ça rassure. »
S'il faut en parler à quelqu'un, c'est que nous nous sentons isolés, pognés dans nos pensées, pris dans une cage dont les barreaux sont des murs opaques.

Mais est-ce que quelqu'un écoute? Avons-nous le temps d'écouter? Avec tous ceux qui jappent leurs causes jusqu'à l'effronterie avons-nous le temps de les absorber? Nous nous isolons étant trop absorbés pour ces hystéries qui nous entourent et n'ayant plus de place ni de temps pour obtenir un équilibre mental.

Il me semble que cette culture du moi avec Facebook et autres sont un appel à l'aide évident.
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11280
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Réchauffement climatique

#218

Message par Nicolas78 » 25 oct. 2019, 13:05

« LePsy » a écrit :La peur est sûrement le plus gros facteur qui explique pourquoi personne c'est bougé. Vous les voyez les immeubles ou les gens sont bien au chaud et toutes ces personnes qui fuient dans les poubelles en bas... et personne ne bouge. Voilà l'image que j'ai vue et vécue. Jusqu'à l'an dernier cela restait une image digne d'un film catastrophique.
Non c’est pas que la peur, c’est l’égoïsme et la peur.
Les gens ont peur (pour de bonnes ou mauvaises raisons) ET ne veulent simplement pas les aider.
Vraiment aider je veux dire.
Et puis les aider pourquoi ? Pour qu’ils rentrent dans le rang ? Sont t’ils moins heureux que les autres finalement ? Et puis ca prend du temps d’aider pour de vrai. Les gens trouvent toujours des raisons.
Après tout certains SDF choisissent ce style de vie (ca existe oui).

Peur de mal servir, d’être abusé de son geste, mais aussi égoïsme.
Et c’est pareil pour toi, et sûrement 99% des gens. Sinon tu logerais des SDF chez toi pour les aider régulièrement (mais peut-être le fait-tu ?).
Tout le monde est d’accord pour dire que c’est moche... Mais personne ou presque ne les aide...
La raison est simple : personne (ou presque) ne veut les aider vraiment.

La  peur n’est qu’une bonne excuse, parfois une mauvaise aussi.
A la limite la peur de tomber sur un dingue, un mec violent, etc, ok. Surtout si ta une famille, loger un SDF peut faire peur. A raison.
On a aussi peur de se faire abuser, en donnant la main on craint de se faire bouffer le bras. C’est possible aussi.
Mais au fond, ces peurs ne me semblent pas expliquer autant d’inaction. La peur ET l’égoïsme, oui.

En fait tes réaliste, mais avec un brun de romantisme quand même ;)
Si ca peut te rassurer il n’y à pas que les humains qui privilégient la sécurité de leur propre personne et de leurs propre fratrie avant les autres (donc même intra-espèce). Ce qui est moins rassurant c’est qu’il est sensé en avoir conscience plus que n’importe quel autre animal.

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2168
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Réchauffement climatique

#219

Message par LePsychoSophe » 25 oct. 2019, 14:19

Nicolas78 a écrit : 25 oct. 2019, 09:39
LePsy a écrit :Je parlais des collapsologues comme Servigne.
Ha non tu parlais des scientifiques dans ton "speach"... Mais bon c'est sur que si tu va chercher des gens comme ca, on est mort demain :a2:
:lol: si tu as d'autres références sur le sujet, je suis preneur. Je ne pensais pas que c'était une truffe. Je connais surtout le travail qu'il a fait pour la commission européenne et le rapport concernant le pic pétrolier et l'agriculture.

Est-ce que tu connais le rapport Meadows? Il faudrait que j'en lis quelques lignes.

C'est ce qu'il y à de bien avec la collapsologie, c'est que les collapsologues passent leurs temps à se tromper en sachant bien qu'un jour ou l'autre ils auront raison...(puisque aucun système humain, ni "naturel", ni rien du tout, ne reste en état indéfiniment).
Certes, bonne remarque. Je n'y avais pas pensé.






L'humanité à bien accepté la dictature de la chrétienté, de l'islam, le Mussolinisme, la Chine entière n'arrivent pas à mettre fin à la dictature militaire, les GJ acceptent Macron :a2: etc...
Le mot accepter mériterait à lui tout seul un topic. :a3:
digérer, serait plus approprié.

C'est insoutenable pour toi et en ce moment. Mais tout le monde n'est pas comme toi déjà. Et surtout : dans un monde ou tu n'a pas le choix et qui marche ainsi, tu t'y fait. Tu serait même prêt à défendre un tel monde si tu y née.
C'est clair que je suis loin d'être un exemple... d'ailleurs parmi le nombre de gens que je connais... il n'y en a que deux qui font à mon avis ce qu'il y a de maximal tout en restant dans un niveau socioprofessionnel classique. Ce qui fait un pourcentage de 1 ou pas loin... ça donne de l'espoir!

C'est trop tard on ne sais pas... Qui dit ca ? A part les collapsologues que tu critiquait ? Faut savoir...
Et puis on ne sais pas si il est possible d'agir efficacement et asses vite ou non.
Mon moteur de recherche Lilo.org affiche depuis plusieurs mois la phrase de Bergson : "L'avenir n'est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire"
c'est un peu réducteur de la personne, lui qui a fait un énorme boulot de malade en philosophie. C'est simpliste mais si ça redonne du courage...
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11280
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Réchauffement climatique

#220

Message par Nicolas78 » 25 oct. 2019, 15:23

LePsy a écrit : si tu as d'autres références sur le sujet, je suis preneur.
Pourquoi vouloir des références avec des études compliquées et des contres-études et des études des études, alors qu'il existe des faits simples, accessibles, et qui en disent long sur le problème ?

Hausse des températures, illustration animée : https://www.youtube.com/watch?v=x1roxW2pYGY
Fonte des glaces, animation données sat : https://www.youtube.com/watch?v=Rq5OCpEvAPs

Vu la vitesse du phénomène, on sais que ca posera des problèmes. Pas besoin d'un bac+5 ni de calculs... Les changements violent implique des effondrements violents et des changement de la biodiversité, et l'humain en fait partis... Rien de compliqué.

Tu aura toujours des gens pour t'expliquer que la hausse des températures n'est pas liée à l'augmentation du CO2. Ce qui va te rendre climato-sceptique ;) (ce qui serait balo, car la hausse des température est indéniable, peut importe sont origine...).
Par exemple lui, te l'expliquera : http://co2climate.e-monsite.com/pages/v ... aires.html (en fin de page).
On s'en branle en pratique. Le fait est que les températures grimpent...

Mais pour résumer (de ce que j'ai compris, mais je suis pas climatologue hein), c'est que CO2 ne fut pas responsable à lui seul des grands changement climatique terrestre du passé. Le CO2 est autant un effet (d'un réchauffement) qu'une cause (de réchauffement). Corrélation n'est pas causalité. Et le CO2 n'a pas causé avec certitude, dans le passé en tout cas, et à lui seul, un réchauffement notable...Mais il les amplifie.
Aussi, il est impossible de connaitre le passif lointain de la Terre en terme de variation des températures avec une précision comme ont le fait actuellement et sur du court terme (à l’échelle historique). Ce qui implique encore un relativisme certain sur la gravité du réchauffement.
Ceci-dit, le CO2 est donc AUSSI une cause de réchauffement (comme d'autres particules), et donc sont augmentation amplifie le phénomène dans une boucle causale, boucle qui évidement augmente sa propre inertie de plus en plus...

Mon avis, très personnel, c'est que le monde entier pourrait exagérer la gravité du réchauffement à cause de tout ces problèmes "relativisant et dédramatisant". Mais ces problèmes particuliers indiquent aussi que le problème pourrait être encore plus grave qu'ont ne le pense !
Et perso, j'en sais rien, j'ai pas le niveau pour ca.
C'est pourquoi les scientifiques continuent la recherche, c'est parce qu’ils veulent préciser, calibrer, les prévisions, et aussi communiquer plus clairement sur le sujet. On ne va pas leurs demander de trancher une date de la fin du monde alors qu'ils ne le peuvent pas :lol:
Est-ce que tu connais le rapport Meadows? Il faudrait que j'en lis quelques lignes.
De nom oui, pour ce que ca à fait comme bruit dans les médias. Mais sans plus (jamais lu l’étude).
Enfin, comment ne pas être d'accord avec la conclusion anyway ? Evidemment qu'une production exponentielle infinie dans un système fini est impossible. Évidence même... (les mecs n'ont pas inventé l'eau chaude du coup...).
Après, de quoi parle t'ont ?
Avant la révolution verte, un champs ne pouvais fournir autant de bouffe qu'en 2019...On à repoussé les limites d'un système fini...
Mais repousser c'est juste cela, repousser... Après, dire que la limite d'un système (La Terre et ses ressources ici) est atteinte, alors que la Terre est bourrée de denrée inutilisée (et utilisables)...C'est con...

La vrai question qui se pose, c'est plutôt : allons nous continuer a polluer (car on pollue oui, ya pas que le CO2 dans la vie...), et croire que consommer rend heureux, et que c'est une vision d'avenir ?
Le problème du problème écologique, c'est qu'il est entourée de problématiques idéologiques (de toutes les idéologies sociales et économiques du moins)...
Le mot accepter mériterait à lui tout seul un topic. :a3:
digérer, serait plus approprié.
Oui effectivement. La dessus on est d'accord :lol: Bien vu :a1:
C'est clair que je suis loin d'être un exemple...
Il y à des gens qui sont plus des exemples que d'autres. Mais personne n'est un exemple quand il s'agit de sauver le monde.
Croire que des comportements ou des gens serait suffisamment exemplaire pour ca, c'est amha plus un risque qu'autre chose. Le risque de suivre un charisme et une idée, plus qu'une chose qui marche.
Mon moteur de recherche Lilo.org affiche depuis plusieurs mois la phrase de Bergson : "L'avenir n'est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire"
c'est un peu réducteur de la personne, lui qui a fait un énorme boulot de malade en philosophie. C'est simpliste mais si ça redonne du courage...
Le jour ou le Yellowstone va nous péter à la gueule, j'imagine que cette phrase sera moins à la mode :lol:
Dernière modification par Nicolas78 le 26 oct. 2019, 07:33, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1949
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#221

Message par DictionnairErroné » 25 oct. 2019, 16:21

Encore dernièrement, un article sur le changement climatique parlait de la surpopulation et que nous devrions limiter la naissance. Une affirme, bien qu'elle aimait ses enfants, avoir su elle n'en aurait pas eu.

Vous voyez le problème? Nos enfants seront de plus en plus entourés de ce genre de discours ce qui aura pour effet de cristalliser cette hystérie dans leur cerveau maniable. Finalement pour prendre conscience que ce sont eux les enfants qui sont la cause du changement climatique et que les adultes les rendent, bien hypocritement et indirectement, responsables. Et que ce sont eux qui auront la responsabilité de ne pas se reproduire puisqu'ils sont de générations maudites, et ainsi le cercle vicieux s'organise en névrose.

Est-ce que le taux d'avortement augmentera sous le regard honteux de ses parents? Des suicides collectifs, ça ne prend pas grand-chose lorsque nous croyons vivre la fin du monde, c'est bien démontré. Des infanticides par amour de ses enfants?

Dans une société de névrosé, tout ça devient plausible. Alors au lieu de rendre nos enfants névrosés, ces victimes innocentes, je suggère plutôt que les adultes prennent au sérieux leur rôle de protecteur et deviennent responsables, qu'ils se suicident eux.
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4944
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Réchauffement climatique

#222

Message par Christian » 25 oct. 2019, 16:59

DictionnairErroné a écrit : 25 oct. 2019, 16:21 Est-ce que le taux d'avortement augmentera sous le regard honteux de ses parents? Des suicides collectifs, ça ne prend pas grand-chose lorsque nous croyons vivre la fin du monde, c'est bien démontré. Des infanticides par amour de ses enfants?
Êtes-vous anxieux des éco-anxieux ?
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1949
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Réchauffement climatique

#223

Message par DictionnairErroné » 25 oct. 2019, 17:03

Christian a écrit : 25 oct. 2019, 16:59 Êtes-vous anxieux des éco-anxieux ?
Seulement lorsque j'entends parler d'Extinction Rebelle :mrgreen:

En fait non, c'est juste que je regarde une autre facette de la réalité des changements climatiques que peu semble réaliser concernant les enfants.
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 725
Inscription : 13 déc. 2016, 09:04

Re: Réchauffement climatique

#224

Message par Arensor » 25 oct. 2019, 17:14

DictionnairErroné a écrit : 25 oct. 2019, 16:21 Encore dernièrement, un article sur le changement climatique parlait de la surpopulation et que nous devrions limiter la naissance. Une affirme, bien qu'elle aimait ses enfants, avoir su elle n'en aurait pas eu.

Vous voyez le problème? Nos enfants seront de plus en plus entourés de ce genre de discours ce qui aura pour effet de cristalliser cette hystérie dans leur cerveau maniable. Finalement pour prendre conscience que ce sont eux les enfants qui sont la cause du changement climatique et que les adultes les rendent, bien hypocritement et indirectement, responsables. Et que ce sont eux qui auront la responsabilité de ne pas se reproduire puisqu'ils sont de générations maudites, et ainsi le cercle vicieux s'organise en névrose.

Est-ce que le taux d'avortement augmentera sous le regard honteux de ses parents? Des suicides collectifs, ça ne prend pas grand-chose lorsque nous croyons vivre la fin du monde, c'est bien démontré. Des infanticides par amour de ses enfants?

Dans une société de névrosé, tout ça devient plausible. Alors au lieu de rendre nos enfants névrosés, ces victimes innocentes, je suggère plutôt que les adultes prennent au sérieux leur rôle de protecteur et deviennent responsables, qu'ils se suicident eux.
Mais non Dico, faut pas rajouter de l’anxiogène supplémentaire sur ce sujet….

Effectivement, la croissance du nombre d’humains est un facteur, avec la pollution générée par chacun, d’accroissement de la pollution totale, dont celle induisant le RC.

Mais ce n’est pas parce que l’on trouve de telles allusions à ce sujet que cela va se généraliser et traumatiser nos descendants…

Au final, personne ne veut une réduction de la population et en plus tout est fait pour qu’elle augmente :
- Parce que les grand penseurs démographes le veulent par idéologie,
- Parce que la recherche médicale fait tout augmenter la durée de vie,
- Parce que des nouvelles lois de type GPA /PMA sont pondus par beaucoup d’états afin de permettre à n’importe qui d’obtenir un môme comme on pourrait acheter un produit au super marché,
- Parce que les cathos ou autres croyants veulent tout plein de descendants, puisque ce sont les enfants de Dieu,
- Parce que dans certains pays comme la France, il ne faut pas diminuer la natalité car on doit payer les retraites…. :)

Bref, la courbe de la démographie n’est pas près de présenter une dérivée première négative, et nos chères têtes blondes (ou brunes de plus en plus) de se suicider…. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4944
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Réchauffement climatique

#225

Message par Christian » 25 oct. 2019, 18:24

DictionnairErroné a écrit : 25 oct. 2019, 17:03
Christian a écrit : 25 oct. 2019, 16:59 Êtes-vous anxieux des éco-anxieux ?
Seulement lorsque j'entends parler d'Extinction Rebelle :mrgreen:

En fait non, c'est juste que je regarde une autre facette de la réalité des changements climatiques que peu semble réaliser concernant les enfants.
Je vois que vous n'avez pas vécu durant le No Future des années 80 avec le risque de guerre nucléaire qui a failli eu lieu...
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit