Homéopathie

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 88
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Homéopathie

#201

Message par maxaler » 10 juil. 2019, 08:30

Wooden Ali a écrit :
10 juil. 2019, 02:56
...et les saignées.
Il me semble qu'elles sont assez efficaces pour lutter contre l'hémochromatose.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4423
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Homéopathie

#202

Message par Wooden Ali » 10 juil. 2019, 09:11

maxaler a écrit :
10 juil. 2019, 08:30
Wooden Ali a écrit :
10 juil. 2019, 02:56
...et les saignées.
Il me semble qu'elles sont assez efficaces pour lutter contre l'hémochromatose.
Je sais, c'est même le meilleur (car quasiment unique) traitement pour faire diminuer le taux de fer sanguin. Note que cette anomalie sanguine était inconnue quand les saignées étaient prescrites à tour de bras. C'est donc un pur hasard qu'elles aient pu, finalement, servir à quelque chose.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Damien26
Messages : 1031
Inscription : 17 déc. 2007, 07:00

Re: Homéopathie

#203

Message par Damien26 » 10 juil. 2019, 09:41

Wooden Ali a écrit :
10 juil. 2019, 02:56
[...] les Français, souvent apôtres de la rationalité [...]
Je ne savais pas. Se peut-il que ce soit une idée reçue?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 833
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Homéopathie

#204

Message par DictionnairErroné » 10 juil. 2019, 10:23

Wooden Ali a écrit :
10 juil. 2019, 02:56
Il est d'ailleurs curieux, que les Français, souvent apôtres de la rationalité soient les derniers adeptes de pratiques magiques comme l'Homéopathie ou la Psychanalyse.
Pourquoi dites vous que la psychanalyse est une pratique «magique», selon moi la psychanalyse est un accompagnement à l'introspection.
L'homme descend du singe, certains ont descendu plus vite que d'autres.

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 503
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Homéopathie

#205

Message par Kant Locke » 11 juil. 2019, 08:09

DictionnairErroné a écrit :
10 juil. 2019, 10:23

Pourquoi dites vous que la psychanalyse est une pratique «magique», selon moi la psychanalyse est un accompagnement à l'introspection.
Ils font plus que ça. Ils peuvent prescrire des Seroquel, ce genre de drogues qui créent une dépendance dégueulasse en créant de la schizophrénie. Après ils disent que la schizophrénie est génétique pour justifier leur salaire faramineux. :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4619
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Homéopathie

#206

Message par unptitgab » 11 juil. 2019, 08:34

Kant Locke a écrit :
11 juil. 2019, 08:09
Ils font plus que ça. Ils peuvent prescrire des Seroquel, ce genre de drogues qui créent une dépendance dégueulasse en créant de la schizophrénie. Après ils disent que la schizophrénie est génétique pour justifier leur salaire faramineux. :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace:
Où avez vous vu qu'un psychanalyste, qui n'est pas un médecin, pouvez prescrire un médicament?
Et d'où sortez vous que le Seroquel pouvait en effet secondaire, quand il n'est pas utilisé pour traiter une schizophrénie diagnostiquée, rendre schizophrène? Il y a une longue liste d'effets secondaires possibles, mais celui-ci n'en fait pas parti.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4710
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Homéopathie

#207

Message par Christian » 11 juil. 2019, 20:09

unptitgab a écrit :
11 juil. 2019, 08:34
Où avez vous vu qu'un psychanalyste, qui n'est pas un médecin, pouvez prescrire un médicament?
Au Québec, un médecin psychiatre peut être psychanalyste.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: Homéopathie

#208

Message par Curieux_ » 11 juil. 2019, 21:51

En France aussi
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 503
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Homéopathie

#209

Message par Kant Locke » 12 juil. 2019, 09:00

unptitgab a écrit :
11 juil. 2019, 08:34
Et d'où sortez vous que le Seroquel pouvait en effet secondaire, quand il n'est pas utilisé pour traiter une schizophrénie diagnostiquée, rendre schizophrène? Il y a une longue liste d'effets secondaires possibles, mais celui-ci n'en fait pas parti.
Pendant un sevrage, j'ai été diagnostiqué par une équipe de 5 psychiatres comme étant un schizophrène. Ils m'ont dit que c’était génétique. Ils m'ont bourré de drogues; wellbutrin, ativan et seroquel. Ils m'ont dit que seulement les ativan étaient addictifs.

Je n'avais plus confiance en ces psychiatres pour plusieurs raisons. J'ai arrêté, en secret, en ordre avec deux mois d'intervalle; les ativan et les willbutrins. Il n'y a eu aucun effet secondaire. Je me pensais très sécure d'arrêter les seroquel étant donné que cette drogue n'est pas classé comme addictive.

Le seroquel !!!! TABAAAAAAARNNNNAAAAAAAK ! Quelle crisssssssse de cochonnerie que cette drogue. L'arrêt soudaine de cette drogue créé la schizophrénie et ensuite la paranoïa et ensuite la bipolarité. Ça pris deux ans avant que tous les syndromes disparaissent. Si je ne me suis pas suicidé c'est grâce à ma conjointe et à mes enfants.


Seroquel = :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace: :grimace:


Quand les gens mettent en doute la pharmacologie scientifique, je partage leur opinion, non pas par préjugé mais par expérience personnelle. En négligeant et en ne disant pas que les drogues on des effets secondaires qui durent longtemps, les gens ne savent pas si ce sont des placebos homéopathiques qui les ont sortit du trouble ou c'est un effet de sevrage non révélé par les pharmaceutiques.

Comprends-tu ce que j'écris ? j'ai été extrêmement chanceux de me libérer de ces drogues que les psychiatres m'ont prescrits. Je n'ai plus confiance en ces gens qui reçoivent des salaires faramineux pour maintenir des personnes dans la dépendance en disant que c'est génétique.

Je ne sais pas si je suis simplement 'un cas particulier', mais tous ces spécialistes n'ont dit que c'était génétique. Alors comment ça se fait que j'ai n'ai plus aucun symptôme depuis plus de dix ans ???????????????

Cette exploitation des gens me met en colère........Je vais prendre un petit café pour me calmer.
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Homéopathie

#210

Message par Florence » 12 juil. 2019, 09:35

Kant Locke a écrit :
12 juil. 2019, 09:00

Le seroquel !!!! TABAAAAAAARNNNNAAAAAAAK ! Quelle crisssssssse de cochonnerie que cette drogue. L'arrêt soudaine de cette drogue créé la schizophrénie et ensuite la paranoïa et ensuite la bipolarité....
Bref, ce n'est pas le produit lui-même qui vous a nuit, mais son arrêt brusque, ce qui est bien connu, constaté et documenté avec nombre de médicaments et autres substances psychoactives ...
Quand les gens mettent en doute la pharmacologie scientifique, je partage leur opinion, non pas par préjugé mais par expérience personnelle. En négligeant et en ne disant pas que les drogues on des effets secondaires qui durent longtemps, les gens ne savent pas si ce sont des placebos homéopathiques qui les ont sortit du trouble ou c'est un effet de sevrage non révélé par les pharmaceutiques
.

L'expérience personnelle ne vaut généralement pas tripette, elle est bien trop sujette à la subjectivité, aux préjugés, etc.
Quant aux effets secondaires et adverses potentiels, il y a belle lurette qu'une lecture de la notice du moindre médicament ou la consultation du Vidal (ou équivalent) en ligne montrent que les "pharmaceutiques" déclarent bel et bien les effets secondaires et mettent en garde contre le sevrage rapide de beaucoup de médicaments ...

Je ne sais pas si je suis simplement 'un cas particulier', mais tous ces spécialistes n'ont dit que c'était génétique. Alors comment ça se fait que j'ai n'ai plus aucun symptôme depuis plus de dix ans ???????????????
Je vous souhaite que ce soit vrai ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Dany
Messages : 2239
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Homéopathie

#211

Message par Dany » 12 juil. 2019, 10:41

Ouaip, écoute Florence, mon bon Kant Locke. Florence sait de quoi elle parle :

1. C'est de ta faute, t'as qu'à lire les notices… mais en plus, faut écouter son médecin et ne pas faire d'automédication.
Florence ne dit pas comment on peut faire les deux en même temps. Mais ça n'a pas d'importance, parce que c'est de ta faute de toute manière…

2. C'est encore de ta faute, tu n'avais pas besoin d'arrêter ton Seroquel du jour au lendemain. Tu n'as pas dit que tu avais fait comme ça. Mais Florence le sait très bien, que tu as fait comme ça. Florence sait tellement de choses qu'elle a forcément raison.

3. Ton expérience personnelle, c'est de la couillonnade, Florence s'en fout… et si Florence s'en fout, la science s'en fout aussi.
Ton cas, c'est subjectif, ça ne nous intéresse donc pas du tout.

4. Tu es toujours malade, Florence le sait aussi.
Tu racontes toutes sortes de blagues pour faire croire que tu vas bien, sans médecins et sans médicaments. Mais Florence sait parfaitement que c'est faux… évidemment, sinon ce n'est pas possible.

D'ailleurs, Florence est secrétaire médicale, tu penses bien que Florence s'y connaît...
Dernière modification par Dany le 12 juil. 2019, 11:33, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2297
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Homéopathie

#212

Message par Lambert85 » 12 juil. 2019, 10:43

On dirait que Dany a oublié de prendre ses pilules... :roll:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22182
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Homéopathie

#213

Message par Jean-Francois » 12 juil. 2019, 11:04

Kant Locke a écrit :
12 juil. 2019, 09:00
Pendant un sevrage
Un sevrage de quoi? Drogue dure?
Quand les gens mettent en doute la pharmacologie scientifique, je partage leur opinion, non pas par préjugé mais par expérience personnelle
Moi, c'est plutôt les témoignages outrés que je mets en doute. Que l'on exagère ce qu'on a vécu pour convaincre est parfaitement compréhensible mais cela reste caricatural. Surtout quand c'est basé sur de la généralisation abusive.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Dany
Messages : 2239
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Homéopathie

#214

Message par Dany » 12 juil. 2019, 11:27

Lambert85 a écrit :
12 juil. 2019, 10:43
On dirait que Dany a oublié de prendre ses pilules... :roll:
Pas du tout. D'ailleurs je ne prends que des pilules homéopathiques et tout le monde sait bien que ça n'a pas d'importance si on les oublie.
Mais j'étais juste en train de tailler mes haies et il est venu un orage et maintenant il pleut... alors ça m'énerve. :lol:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22182
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Homéopathie

#215

Message par Jean-Francois » 12 juil. 2019, 11:59

Dany a écrit :
12 juil. 2019, 11:27
Pas du tout. D'ailleurs je ne prends que des pilules homéopathiques et tout le monde sait bien que ça n'a pas d'importance si on les oublie
Paradoxalement, si l'on accepte le principe homéopathique que "plus c'est dilué plus c'est puissant", oublier de prendre ses pilules homéopathiques est une thérapie homéopathique très efficace... reste à deviner pour quoi.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 833
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Homéopathie

#216

Message par DictionnairErroné » 12 juil. 2019, 12:17

Jean-Francois a écrit :
12 juil. 2019, 11:59
Paradoxalement, si l'on accepte le principe homéopathique que "plus c'est dilué plus c'est puissant", oublier de prendre ses pilules homéopathiques est une thérapie homéopathique très efficace... reste à deviner pour quoi.
L'eau du fleuve Saint-Laurent au Québec serait-elle miraculeuse? Super puissante qui guéri tout, elle contient de tout et surtout très dilué et gratuite en plus! Quand un pétrolier repartira vide du Québec, nous pourrions le remplir d'eau du fleuve Saint-Laurent comme cadeau à nos cousins qui en ont grandement besoin, une marque de reconnaissance.
L'homme descend du singe, certains ont descendu plus vite que d'autres.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4985
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Homéopathie

#217

Message par LoutredeMer » 12 juil. 2019, 12:51

DictionnairErroné a écrit :
12 juil. 2019, 12:17

L'eau du fleuve Saint-Laurent au Québec serait-elle miraculeuse? Super puissante qui guéri tout, elle contient de tout et surtout très dilué et gratuite en plus! Quand un pétrolier repartira vide du Québec, nous pourrions le remplir d'eau du fleuve Saint-Laurent comme cadeau à nos cousins qui en ont grandement besoin, une marque de reconnaissance.
Ca va bien, merci, on a déjà Lourdes.. (et franchement ç'est suffisant).

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 503
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Homéopathie

#218

Message par Kant Locke » 12 juil. 2019, 22:30

Dany a écrit :
12 juil. 2019, 10:41
Ouaip, écoute Florence, mon bon Kant Locke. Florence sait de quoi elle parle :

1. C'est de ta faute, t'as qu'à lire les notices… mais en plus, faut écouter son médecin et ne pas faire d'automédication.
Florence ne dit pas comment on peut faire les deux en même temps. Mais ça n'a pas d'importance, parce que c'est de ta faute de toute manière…

2. C'est encore de ta faute, tu n'avais pas besoin d'arrêter ton Seroquel du jour au lendemain. Tu n'as pas dit que tu avais fait comme ça. Mais Florence le sait très bien, que tu as fait comme ça. Florence sait tellement de choses qu'elle a forcément raison.

3. Ton expérience personnelle, c'est de la couillonnade, Florence s'en fout… et si Florence s'en fout, la science s'en fout aussi.
Ton cas, c'est subjectif, ça ne nous intéresse donc pas du tout.

4. Tu es toujours malade, Florence le sait aussi.
Tu racontes toutes sortes de blagues pour faire croire que tu vas bien, sans médecins et sans médicaments. Mais Florence sait parfaitement que c'est faux… évidemment, sinon ce n'est pas possible.

D'ailleurs, Florence est secrétaire médicale, tu penses bien que Florence s'y connaît...
Salut Dany :a1:

On peut voir la réponse de Florence différemment. On ne connait pas son histoire et elle a peut-être connu quelque chose de beaucoup plus horrible que ce que j'ai vécu, ce qui lui donne l'impression que ce que je raconte est insignifiant.

Peu importe, je suis content de l'avoir écrit sur le forum. J'ai le sentiment d'avoir averti la communauté. Pas plus compliqué que ça. :a1:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Homéopathie

#219

Message par Florence » 13 juil. 2019, 01:20

Kant Locke a écrit :
12 juil. 2019, 22:30

Salut Dany :a1:

On peut voir la réponse de Florence différemment. On ne connait pas son histoire et elle a peut-être connu quelque chose de beaucoup plus horrible que ce que j'ai vécu, ce qui lui donne l'impression que ce que je raconte est insignifiant.

Peu importe, je suis content de l'avoir écrit sur le forum. J'ai le sentiment d'avoir averti la communauté. Pas plus compliqué que ça. :a1:
Dany entretient une rogne à mon endroit et interprète mes propos à sa guise parce que je refuse de le vénérer pour ce qu'il se croit être ;)

Comme vous le dites, mon expérience m'a conduite à immédiatement repérer le défaut de votre récit, dont la seule valeur d'exemple pour la communauté concerne les dangers de l'arrêt subit d'un médicament psychoactif (même s 'il a été prescrit à tort, ce qui indubitablement arrive parfois - les médecins ne sont pas dieu et les erreurs de diagnostic existent).
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 104
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: Homéopathie

#220

Message par Mirages » 14 juil. 2019, 17:27

Kant Locke a écrit :
12 juil. 2019, 22:30

Peu importe, je suis content de l'avoir écrit sur le forum. J'ai le sentiment d'avoir averti la communauté. Pas plus compliqué que ça. :a1:
Si tu avertis que tu es skisophrene, je prends note ;)
Pour le reste, il ne faut pas oublier que les medocs ont des effets, parfois très puissants. Alors quand il s’agit de neuros ou autre et qu'on est border, faut faire doublement gaffe, et c'est pour ça que seuls les doctorants les prescrivent et ordonnent. Si tu veux que ton ressentit soit pris en compte dans l'équation, le mieux est peut-être d'ouvrir le dialogue avec les psychiatres pour adapter le traitement. Au pire tu leur dis que tu arrêtes tout, au moins ils sont au courant, et tu risques rien de leur part sauf l’internement forcé si tu pètes un câble et que tu fais ou dis quelque chose qui le justifie ...

Pour l'homéopathie, les précautions à prendre sont beaucoup moins importantes, puisque plus ou moins égales au placébo/nocébo. Juste ne pas faire l'erreur de remplacer un soin normal par de la médecine alter. Au pire cumuler les deux s'il n'y à pas d'incidence sur les soins médicaux.
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 104
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: Homéopathie

#221

Message par Mirages » 19 juil. 2019, 13:09

Je propose deux sources récentes comme bases (j'ai parcouru le fil, pas vues, elles sont peut être ailleurs sur le forum):

La méta-analyse du National Health and Medical Research Council de 2015: "le NHMRC conclut
qu'il n'y a pas de problèmes de santé pour lesquels il existe des preuves fiables que l'homéopathie
est efficace."
source
vous téléchargez le premier doc pour les conclusions entre autres.
Nombre impressionnant d'études concernées : 176...

La méta-analyse publiée par The Lancet de 2005: absence de supériorité de l'homéopathie sur l'effet placebo "[...]Cette constatation est compatible avec la notion selon laquelle les effets cliniques de l'homéopathie sont des effets placebo" source
Pour The lancet le détail est payant, pas trouvé gratuit en légal. Vous vous apercevrez que rien que dans cette revue plus de 5 méta analyses ont été publiées sur le sujet récemment.

Des scientifiques disent stop aux études couteuses et infructueuses depuis 150 ans. source

J'ai vu que vous parliez de l'Oscillococcinum TEB. Fait partie d'une série de 4 vidéos sympas dont 2 paraitrons dans des fils plus spécifiques du forum.
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 503
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Homéopathie

#222

Message par Kant Locke » 19 sept. 2019, 09:11

Jean-Francois a écrit :
12 juil. 2019, 11:04
Kant Locke a écrit :
12 juil. 2019, 09:00
Pendant un sevrage
Un sevrage de quoi? Drogue dure?
Quand les gens mettent en doute la pharmacologie scientifique, je partage leur opinion, non pas par préjugé mais par expérience personnelle
Moi, c'est plutôt les témoignages outrés que je mets en doute. Que l'on exagère ce qu'on a vécu pour convaincre est parfaitement compréhensible mais cela reste caricatural. Surtout quand c'est basé sur de la généralisation abusive.

Jean-François
Salut Jean-Francois

Voici un vidéo Youtube qui m'a rassuré, car je sais maintenant qu'il y a des gens qui ont connu des périodes plus difficiles que les miennes. Je comprends ce que tu écris, et je comprend ton doute parce cela semble invraisemblable, mais le problème est réelle.


https://www.youtube.com/watch?v=JoZFECE6DBA&t=1093s

J’ai vécu quelque chose de semblable à Montréal. Je suis devenu soudainement schizophrène après avoir dit à ma conjointe que je voulais la quitter. J’étais dans un état mental déséquilibré et lorsque j’ai dit à une spécialiste que m’a conjointe m’avait empoisonné, cette personne m’a dit de lui faire confiance et… et…ensuite…. elle m’a fait interner. C’était en 2001.

Ces spécialistes de l'institut psychiatrique m'ont drogué avec des seroquel 200 mg/jour, des willbutrin et des ativans. Je me suis libérer de ces drogues en 2007+, ma famille ne croyait rien de ce que je leur expliquais. J’ai dit bye-bye à ma famille, ce fut un excellent choix qui m’a permis de me sevrer des drogues, que les psychiatres me donnaient et qui rendent schizophrène.

J’ai compris que la drogue la plus puissante était les seroquel. On devient schizophrène lorsqu’on les arrête soudainement, leur effet de dépendance dure plus de deux ans (Incluant de la paranoïa et de la bipolarité) . Le système psychiatrique de Montréal m’a fait vivre l'enfer en prétendant me soigner. Vous auriez dû entendre toutes les niaiseries qu’ils m’ont raconté pour me faire croire que je devais prendre ces drogues toute ma vie. À mes yeux ce sont des experts de la manipulation psychologique.

On peut se sortir de ce cercle, leurs drogues, par exemple le séroquel, créent la schizophrénie lorsqu’on arrête de les prendre soudainement et les psychiatres ferment les yeux sur les utilisations criminelles. Il y a surement d’autres drogues qui ont cet effet.

Je n'ai jamais su comment mon ex-conjointe avait appris que des drogues pouvaient créer la schizophrénie. Je dis qu'elle m’en avait donner à mon insu et ensuite, après avoir arrêter de m’en donner, elle a appelé la police en se déclarant comme étant une victime, et quelques jours après j'étais devenu schizophrène. Les policiers et les spécialistes ont pu constater cet état.

Quand j'ai compris que j'avais vécu une arnaque monumentale, J’ai contacté des avocats pour demander justice mais la réponse est toujours dans le même style; nous n’avons pas de connaissance en ce domaine.

Je pense que la réponse, que j'ai reçu des avocats correspond grosso modo aux opinions que plusieurs, Florence ou toi ou d'autres, entretenez. C'est pour cela que ça ne me fâche pas, c'est une réaction normale. Et je n'aurai aucun problème à en discuter à une table en montrant tout le déboire juridique dispendieux que j'ai fait pour avoir la garde partagée de mes enfants. Et, malgré cet énorme embuche, j'ai réussi à avoir la garde partagée, parce qu'entre 2001 et 2007 j'avais accepté de suivre leur thérapie bidon. La garde de mes enfants était plus précieuse que mon orgueil.

:trinque:

La spécialité de mon ex-conjointe est de jouer à la victime et ça fonctionne très bien socialement. Qui suis-je pour accusé une femme qui dit avoir vécu de la violence conjugale ?

:vieux: ou :mesme:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22182
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Homéopathie

#223

Message par Jean-Francois » 19 sept. 2019, 15:09

Kant Locke a écrit :
19 sept. 2019, 09:11
Voici un vidéo Youtube qui m'a rassuré, car je sais maintenant qu'il y a des gens qui ont connu des périodes plus difficiles que les miennes
Vous êtes rassuré par une chaine d'"information alternative"? Je n'ai pas le temps de fouiller mais cela ne m'a pas paru une chaine très sérieuse.

Sinon, votre discours ne m'apparait pas très rationnel. Pas mal paranoïde, en fait: ça en fait du monde qui vous en veut (votre ex, les psychiatres, votre famille). Je ne pense pas que vous mentez mais je ne pense pas non plus que ce que vous dites reflète les faits correctement. Comme votre discours tient de la vie privée, je ne tient pas vraiment à en savoir plus.

Par contre, des affirmations comme:
leurs drogues, par exemple le séroquel, créent la schizophrénie lorsqu’on arrête de les prendre soudainement
Pourraient être défendues par des références. Des études, par exemple, à moins que vous ne supposiez que les chercheurs (tous?) sont copain-copain avec les psychiatres (tous?) au point de truquer celles-ci.
Je n'ai jamais su comment mon ex-conjointe avait appris que des drogues pouvaient créer la schizophrénie
Je trouve que l'hypothèse qu'elle puisse ne jamais l'avoir su et ne jamais avoir tenté de vous empoisonné mérite d'être envisagée avec sérieux. L'empoisonnement entre conjoints, ce n'est quand même pas courant.
Je dis qu'elle m’en avait donner à mon insu et ensuite, après avoir arrêter de m’en donner, elle a appelé la police en se déclarant comme étant une victime, et quelques jours après j'étais devenu schizophrène
Laissez-moi proposer une autre possibilité: vous viviez une relation qui vous stressait et cela a favorisé une tendance latente à la schizophrénie. Il arrive que la schizophrénie apparaisse chez d'assez jeunes hommes sans qu'on en connaisse de cause. C'est particulièrement le cas à l'adolescence mais pas seulement.
La garde de mes enfants était plus précieuse que mon orgueil
Je comprends. Mais je me dis que, pour que vos enfants soient en sécurité, dans un milieu qui favorise leur épanouissement, il vaut mieux que vous ayez l'esprit clair. Pour cela, il vaut mieux poser un diagnostic juste.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 104
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: psychiatrie

#224

Message par Mirages » 19 sept. 2019, 17:43

Kant Locke a écrit :
19 sept. 2019, 09:11

J’ai compris que la drogue la plus puissante était les seroquel. On devient schizophrène lorsqu’on les arrête soudainement, leur effet de dépendance dure plus de deux ans (Incluant de la paranoïa et de la bipolarité) .
Concernant la paranoïa : celle que l'on peut détecter soi-même n'est pas la plus à craindre. Celle qui est vraiment insidieuse est celle que l'on ne détecte pas ; qui se fond dans le réel en y déformant ou rajoutant deux trois petites choses qui font que l'on vous classe comme délirant dans l'ensemble alors que vous décrivez de bonne foi ce qui se déroule sous vos yeux dans le détail, mais du coup avec quelques erreurs d'appréciation qui au final sont embêtantes pour ce qu'elles sont et tout ce qu'elles induisent.

J'allais avancer sensiblement la même hypothèse que Jean-François : des constructions mentales paranoïdes ou une évolution du psychisme peuvent se faire lentement, petit à petit, et longtemps avant ta décompensation brutale qui serait intervenue au moment où tu décides de quitter ta femme, qui pourrait être un élément déclencheur ou pas. Du coup la paranoïa (et le reste) se fondent avec le réel; les psychiatres ne s'intéressant qu'à ces pathologies et toi fermement convaincu à raison que ce que tu vis est réel. Après c'est à toi de voir si c'est de l'ordre du possible que tu aies fait des erreurs d'interprétation concernant les événements qui se sont déroulés et surtout concernant les intentions complètes de toutes les personnes avec qui cette histoire à pris forme.
Si la bipolarité affecte en plus les émotions ça fait un sacré mélange. C'est un symptôme que je ne connais pas personnellement donc je ne m'avancerai pas plus.

Ces histoires, c'est un peu la spirale. Enfin bref...

Que la prise d'antipsychotiques ou autres déclenchent ou favorisent la schizophrénie ou la bipolarité, ça je n'y apporte pas beaucoup de crédit. Que ces symptômes deviennent plus visibles quand on arrête un traitement, ça en revanche ça ne m'étonne pas.
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 503
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Homéopathie

#225

Message par Kant Locke » 20 sept. 2019, 10:23

Jean-François a écrit :
19 sept. 2019, 09:11

Un sevrage de quoi? Drogue dure?

Quand les gens mettent en doute la pharmacologie scientifique, je partage leur opinion, non pas par préjugé mais par expérience personnelle
Moi, c'est plutôt les témoignages outrés que je mets en doute. Que l'on exagère ce qu'on a vécu pour convaincre est parfaitement compréhensible mais cela reste caricatural. Surtout quand c'est basé sur de la généralisation abusive.
Salut Jean-Francois

J'ai répondu à ta question initiale, si tu te souviens à propos de la source de la raison de mon sevrage. Je l'ai recopié plus haut. J'ai trouvé une vidéo pour montrer que je n'étais pas le seul à avoir vécu une dépendance involontaire et tu m'as simplement répondu que tu doutes de l'explication que je donne à mon récit. Nous sommes sur le forum pour ça.
Jean-Francois a écrit :
19 sept. 2019, 15:09

Je trouve que l'hypothèse qu'elle puisse ne jamais l'avoir su et ne jamais avoir tenté de vous empoisonné mérite d'être envisagée avec sérieux. L'empoisonnement entre conjoints, ce n'est quand même pas courant.
Ce que tu dis est très raisonnable et c'était très prévisible. J'ai raconté cette histoire à tellement des gens que j'ai eu droit à plusieurs versions différentes et la tienne est standard et c'est celle que les gens préfèrent entendre. :a1:

J'ai cherché à connaitre les effets 'officiels' de dépendance des drogues comme les séroquels, j'ai cherché à connaitre le nombre de suicide chez ceux qui prenaient des séroquels (pendant mon sevrage j'ai failli me suicider). J'ai cherché à connaitre, aussi, la destiné des patients qui ont été soigner par cette psychiatre ? Sais-tu où je peut trouver ces informations ? À chaque fois, les spécialistes me disent que je paranoiiiiiiillle, et pour eux le sujet est clos. C'est pas plus compliqué que cela. :lol: Il y a beaucoup plus à dire sur mon cas, mais j'ai lancé la serviette.

Je vais me réexpliquer. je raconte une histoire qui est vielle de plus de 10 ans. Il y en a eu beaucoup d'eau qui a coulé sous les ponts depuis. Je vois mon ex comme étant une opportuniste et la psychiatre comme étant une incompétente. Pour prouver mon point, il m'aurait fallu connaitre les statistiques reliées à ceux qui ont pris des séroquels. C'est une drogue qui existe depuis les années 90. Mais je n'ai jamais réussi à trouver ces données .
Mirages a écrit :
19 sept. 2019, 17:43

les psychiatres ne s'intéressant qu'à ces pathologies et toi fermement convaincu à raison que ce que tu vis est réel.
Mirage, c'est une erreur que vous faites et je la comprend, je ne suis pas fermement convaincu, je rapporte que j'ai vécu un phénomène de dépendance, et que ce phénomène est ostraciser, c'est le point important. Je parle de la dépendance. Mais pourquoi ?


Jean-Francois et Mirage

J'espère que vous n'avez pas oublié que nous sommes dans un sujet qui parle de l'homéopathie.

Tout comme vous je pense que l’homéopathie est une arnaque.

Mais voilà. Si pendant mon sevrage j'aurais été suivi par un homéopathe qui aurait prétendu que ce sont ces pilules qui m'ont servi à me défaire des drogues dures , à votre avis, est-ce que j'aurais donné de la crédibilité aux dire de cet arnaqueur ? Oui, je l'aurais fait ! :ouch:

C'est la question que je me pose quand on parle d'homéopathie, le sevrage que j'ai vécu était extrêmement difficile, mais il doit y avoir plusieurs niveaux de sevrages, des sevrages beaucoup plus facile.

Donc, en donnant des pilules bidons à des gens qui vivent un sevrage, et qu'on maintient l'effet de sevrage dans l'obscurité, on pourra facilement leur faire croire que ce sont ces pilules qui les ont guéris.

En évitant de parle des effets de sevrages, peu importe leur niveau de difficultés, on ouvre la voie, toute grande, à l'homéopathie. C'est cette conclusion que j'entretiens et que plusieurs négligent.

:nerd:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit