douleurs articulaires

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
mauricemaltais
Messages : 1459
Inscription : 31 mai 2004, 09:24

Re: douleurs articulaires

#51

Message par mauricemaltais » 30 juil. 2013, 09:40

Bonjour

Quelle est l'heure juste concernant une trop grosse réserve de graisse. Pour qu'il n'y ait pas une trop grosse quantité de graisse il semble que pour qu'elle ne s'accumule pas trop il faut qu'en même temps que l'oxygène soit dans la même proportion présente. Dans le domaine de la puissante de l'énergie ,notre corps fonctionne comme une fusée.

On peut se demander si en vieillissant la graisse est autant au rendez-vous qu'avant mais pas l'oxygène. Serait-ce une guantité d'exercice qui n'est pas aussi performante pour produire autant d'énergie qu'avant. Ou bien il y a une augmentation constante de stress. J'ai remarqué, comme j'ai déjà parlé qu'en ne faisant pas une activité qui me provoquait un gros stress deux maladies sont en très grand sorties du décor.

On pourrait se demander si en ne faisant plus certaines choses comme se stresser avec le sport. on pourrait faire diminuer le trop de graisse avec de l'oxygène récupéré.

Cela me fait penser à la chanson de Charles Trenet." Le soleil a rendez-vous ave la lune". Dans notre cas on pourrait dire La graisse a rendez-vous avec l'oxygène mais il n'y a pas assez d'oxygène et la graisse attend.

Maurice

Maurice

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#52

Message par Milou » 30 juil. 2013, 09:47

Bonjour Cartaphilus

On peut avoir un cholestérol faible et faire des accidents cardiaques ; on peut aussi à l'inverse, avoir un cholestérol élevé et n'avoir jamais aucun ennui cardiaque...

Voici des sources appuyant la contestation du dogme cholestérol = danger :

- Effects of torcetrapib in patients at high risk of coronary events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- HDL cholesterol, very low levels of LDL cholesterol and cardiovascular events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
- Major outcomes in moderately hypercholesterolemic, hypertensive patients randomized to pravastatin vs. usual care : the ALLHAT-LLT, ALLHAT Collaborative Research Group, JAMA, 2002.
- Rosuvastatin in older patients with systolic heart failure, Kjekhus J et al., N Engl J Med, 2007.
- Pravastatin in elderly individuals at risk of vascular disease (PROSPER) : a randomised controlled trial, Shepherd J et al., Lancet, 2002. 
- High-dose atorvastatin versus usual-dose simvastatin for secondary prevention after myocardial infarction. The IDEAL study : a randomized controlled trial, Pedersen TR et al., JAMA, 2005.
- Is relationship between serum cholesterol and risk of premature death from coronary heart disease continuous and graded ? Findings in 356,222 primary screenees of the MRFIT, Stamler J et al., JAMA, 1986.
- Mediterranean diet, traditional risk factors and the rate of cardiovascular complications after myocardial infarction – Final report of the Lyon Diet Heart Study, De Lorgeril M et al., Circulation, 1999.

http://articles.mercola.com/sites/artic ... heart.aspx
"Cholesterol is NOT the Cause of Heart Disease" by Dr Ron Rosedale

http://www.cholesterol-and-health.org.u ... terol.html
"The dangers of having low cholesterol" by Dr Uffe Ravnskov

http://www.spacedoc.com/statin_scam
"The Statin Scam" by Dwight C. Lundell M.D.


Quant aux laboratoires pharmaceutiques, sans les diaboliser, on peut tout de même se demander, à partir du moment où ils ont des actionnaires à satisfaire et des objectifs de profits à réaliser, si leur but est seulement le bien de l'humanité...?
...ooooh mais, sacrilège de ma part ! :ouch:
on n'a jamais vu au grand jamais, un labo vendre à des milliers, voire des millions de gens, des médicaments toxiques, voire mortels !!!.... nan, ça ne s'est jamais vu...... :twisted:
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3104
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: douleurs articulaires

#53

Message par Cogite Stibon » 30 juil. 2013, 10:19

Milou a écrit : On peut avoir un cholestérol faible et faire des accidents cardiaques ; on peut aussi à l'inverse, avoir un cholestérol élevé et n'avoir jamais aucun ennui cardiaque...
on peut rouler à faible vitesse, et avoir un accident de la route ; on peut aussi à l'inverse, rouler à grande vitesse et n'avoir jamais aucun accident de la route... donc le dogme "vitesse excessive = danger" est un mythe !

Je répète souvent qu'il ne faut pas confondre corrélation et causalité. Mais il en faut pas confondre corrélation à moins de 100% et absence de corrélation.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#54

Message par Milou » 30 juil. 2013, 10:25

Raphaël a écrit :
Milou a écrit :Dans un 1er temps, supprimez radicalement tout aliment à base de blé
J'ai déjà essayé un régime sans blé et j'ai trouvé cela très difficile. Le blé représente à peu près les trois quarts de ce que je mange (pâtes alimentaires, couscous, pain, pâtisseries, biscuits, etc.). En supprimant le blé il ne me reste plus grand chose à manger et ça devient très problématique. Je ne suis pas du genre à manger des fruits et des légumes du matin au soir. De toutes façons je ne vois pas en quoi le blé serait nocif.
Salut Raphaël
En supprimant le blé il ne me reste plus grand chose à manger
Ah quel manque d'imagination !!... :shock: :ouch:
c'est vrai, en excluant le blé, on se demande bien ce que vous pouvez fichtre trouver à manger ?.... :hausse: malheureux... :lol:
Il vous reste seulement tous les légumes, fruits, oléagineux (olives, avocats, noix, noisettes, amandes... = excellentes sources de bonnes graisses) + beurre, huile de coco pour cuire, toutes les viandes, poissons, fruits de mer (si vous n'êtes pas végé), oeufs, fromages... (quoique, évitez plutôt le lait de vache, incriminé pour les pb articulaires) et les autres céréales : riz, maïs, avoine, sarrasin (qui n'en est pas vraiment une, mais passons), millet,... légumineuses : haricots, lentilles, pois chiches, fèves, soja...
Bref, la famine, quoi !...

Bon, je me moque, pardonnez-moi, hein...! ;)
Je reconnais que dans notre société, et surtout en repas rapides, il est assez difficile d'échapper au blé et au lait de vache, si l'on ne mange pas chez soi.... mais qd on mange chez soi et qu'on prépare un tant soit peu, avec un peu de motivation et d'imagination, on arrive à très bien se nourrir, de manière variée, savoureuse et saine , sans blé et sans lait : à mon avis la difficulté est beaucoup plus sociale, culturelle et psychologique que matérielle -si on n'est pas dans la misère... car en effet, les pains et autres pâtes sont les aliments les moins chers.... mais la qualité, en cela en comme en tout, se paye.

Cela dit, c'est un choix de vie, je suis sidérée :shock: de voir à quel point beaucoup de gens attachent de l'importance et n'hésitent pas à dépenser beaucoup pour, au choix ou en cumulant : voiture, ordinateur, fringues à la mode, vacances, téléphone portable.... etc... sans remettre en question le prix à payer ou le mal qu'ils se donnent... mais en revanche, achètent de la bouffe au rabais, de la néfaste-food, du MacDaube... (logique dans une certaine mesure : les moyens étant limités, ce qui est dépensé à un endroit ne peut plus l'être à un autre...)
Moi c'est le choix de nourriture que je mets au premier plan : vive la slow food !
on est ce qu'on mange.
On pourra me dire : "ça coûte cher de bien manger"... peut-être, mais au bilan, être malade aussi ça coûte cher, et c'est beaucoup moins fun ! ;)
Et pourquoi le blé serait nocif ?
Je vous l'ai dit : le blé raffiné a un index glycémique égal ou même supérieur à celui du sucre blanc, c'est-à-dire qu'il élève votre taux de sucre dans le sang de la même manière, très rapidement ; résultat : le pancréas s'active (car le sang, soucieux de son équilibre chimique, ne supporte pas un taux de sucre trop élevé, pas plus qu'un taux d'acide trop élevé : merci senavayana qui a mentionné l'équilibre acide-base), secrète de l'insuline qui transporte les molécules de sucres vers les cellules adipeuses où elles se stockent... C'est assez simple comme mécanisme.

De plus, le blé a un effet addictif, qui se couple à l'effet addictif du sucre en général (effet du sucre comparable dans le cerveau à celui des drogues.. c'est pourquoi il est important de ne pas trop habituer les enfants au sucre*) donc c'est plus facile de supprimer les 2 addictions en même temps... d'autant que souvent les 2 sont associés dans la composition des aliments préparés.

* http://www.inb.u-bordeaux2.fr/siteneuro ... iction.pdf
Les effets du sucre ressemblent à ceux des drogues dures : chez l’homme, sa consommation déclenche les circuits cérébraux du plaisir, et, chez le rat, son pouvoir attractif est plus fort que celui de la cocaïne.
Par Serge Ahmed, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire mouvement–adaptation–Cognition de l’université Victor-Segalen-Bordeaux-II

EDIT : référence ci-dessus sur les effets du sucre
Dernière modification par Milou le 30 juil. 2013, 11:30, modifié 1 fois.
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#55

Message par Milou » 30 juil. 2013, 10:37

lau'jik a écrit :Pour ce qui est du pain et autres céréales, j'ai déjà lu à plusieurs reprise que c'était une idée reçue (voir ici par exemple.
Enfin, la flore bactérienne semble avoir son mot à dire : ici. Tout du moins dans les cas d'obésité, objet de cette étude.
Voili voilou,
pour les régimes je n'y connais que pouic.
En effet, vous n'y connaissez que pouic, bravo de le reconnaître... :)
Pour ce point, le site Tatoufaux a..... tout faux !!

Je peux vous garantir que si vous remplacez votre plat de pâtes +sauce tomates avec huile d'olive, bien grasse, par un morceau de viande ou de poisson ou un oeuf + une portion de légumes au choix, avec la même sauce avec autant de gras (mais sans pain en accompagnement), et si vous pratiquez cela régulièrement, dès au bout d'une semaine vous allez maigrir....
EDIT : ci-dessus, je ne parle pas là d'obésité maladive, bien sûr : seulement des cas ne relevant pas de pathologie...

Le fait que les glucides font grossir, c'est en effet une idée reçue depuis.... au moins 200 ans ;) , et, comme je l'ai indiqué ailleurs, les Anciens n'étaient pas plus idiots que nous :
Voici, comme illustration plaisante, "la méthode pour grossir" de Brillat-Savarin , auteur de "La physiologie du goût" :
(c'est moi qui ai mis en gras les aliments glucidiques)
Brillat-Savarin a écrit : Règle générale : on mangera beaucoup de pain frais, et fait dans la journée ; on se gardera bien d'en écarter la mie.
 
On prendra, avant huit heures du matin, et au lit, s'il le faut, un potage au pain ou aux pâtes, pas trop copieux, afin qu'il passe vite, ou, si on veut, une tasse de bon chocolat. 
 
A onze heures, on déjeunera avec des oeufs frais, brouillés ou sur le plat, des petits pâtés, des côtelettes, et ce qu'on voudra ; l'essentiel est qu'il y ait des oeufs, la tasse de café ne nuira pas. 
 
Après le déjeuner, on fera un peu d'exercice : les hommes, si l'état qu'ils ont embrassé le permet, car le devoir avant tout : les dames iront au bois de Boulogne, aux Tuileries, chez leur couturière, chez leur marchande de modes, dans les magasins de nouveautés, et chez leurs amies, pour causer de ce qu'elles auront vu. Nous tenons pour certain qu'une pareille causerie est éminemment médicamenteuse, par le grand contentement qui l'accompagne. 
 
A dîner, potage, viande et poisson à volonté ; mais on y joindra les mets au riz, les macaronis, les pâtisseries sucrées, les crèmes douces, les charlottes, etc. Au dessert, les biscuits de Savoie, babas et autres préparations, qui réunissent les fécules, les oeufs et le sucre.   

On boira de la bière par préférence, sinon des vins de Bordeaux ou du midi de la France. 
 
On fuira les acides, excepté la salade qui réjouit le coeur. On sucrera les fruits qui en sont susceptibles ; on ne prendra pas de bains trop froids ; on tâchera de respirer, de temps en temps l'air pur de la campagne ; on mangera beaucoup de raisin dans la saison ; on ne s'exténuera pas au bal, à force de danser. 
 
On se couchera vers onze heures dans les jours ordinaires et pas plus tard qu'une heure du matin dans les extra. (1)
 
Les conseils de Brillat-Savarin se résument donc en une phrase : pour grossir, mangez des céréales et tous les aliments qui contiennent beaucoup de sucre (l'alcool est un produit de transformation du sucre), des protéines, et faites de l'exercice. 

La question des graisses alimentaires est pratiquement absente de son propos.

Brillat-Savarin n'avait pas tiré de son chapeau ces sages conseils : c'était des principes communément admis, que l'on retrouve un peu partout dans la littérature médicale jusqu'à la fin des années 1960, et d'ailleurs dans la littérature tout court.

Et, comme par hasard, depuis que l'on néglige les préceptes de Brillat-Savarin, depuis que l'on vous gave produits laitiers et de glucides, et que l'on vous prive de graisses, il n'y a jamais eu autant d'obèses ni autant de maladies cardiovasculaires. Et jamais autant de personnes souffrant d'ostéoporose.

Bon, après, chacun fait ce qu'il veut/peut hein !! :)
Disons que pour maigrir, il ne faut pas non plus appliquer l'exact inverse de ce que dit B.S. :a1: : bien sûr, gardez l'exercice et les protéines : l'élément qui fait la différence, definitely comme disent nos amis anglophones, c'est les glucides...
Dernière modification par Milou le 30 juil. 2013, 11:36, modifié 1 fois.
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#56

Message par Milou » 30 juil. 2013, 11:23

Cogite Stibon a écrit :
Milou a écrit : On peut avoir un cholestérol faible et faire des accidents cardiaques ; on peut aussi à l'inverse, avoir un cholestérol élevé et n'avoir jamais aucun ennui cardiaque...
on peut rouler à faible vitesse, et avoir un accident de la route ; on peut aussi à l'inverse, rouler à grande vitesse et n'avoir jamais aucun accident de la route... donc le dogme "vitesse excessive = danger" est un mythe !

Je répète souvent qu'il ne faut pas confondre corrélation et causalité. Mais il en faut pas confondre corrélation à moins de 100% et absence de corrélation.
La comparaison n'est peut-être pas valable à 100%....
Personne ne dit que la grande vitesse est toujours la (seule) cause des accidents : elle peut en être une cause en effet, mais il y a un autre facteur important à prendre en compte : grande vitesse = surtout aggravation des accidents, car (à partir du moment où il y a choc), une vitesse plus élevée entraîne un choc d'autant plus violent, et cela dans 100% des cas.
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: douleurs articulaires

#57

Message par Eve_en_Gilles » 30 juil. 2013, 11:37

Raphaël a écrit :
Milou a écrit :Dans un 1er temps, supprimez radicalement tout aliment à base de blé
J'ai déjà essayé un régime sans blé et j'ai trouvé cela très difficile. Le blé représente à peu près les trois quarts de ce que je mange (pâtes alimentaires, couscous, pain, pâtisseries, biscuits, etc.). En supprimant le blé il ne me reste plus grand chose à manger et ça devient très problématique. Je ne suis pas du genre à manger des fruits et des légumes du matin au soir. De toutes façons je ne vois pas en quoi le blé serait nocif.
.
En plus constructif et moins "quand on veut on peux" que le post de Milou sur la bouffe sans gluten (même s'il y a de bons conseils dedans, hein, je dénigre pas tout le post) :

il existe un tas de produits sans gluten très bons que l'on trouve même en grande surface (en général au rayon bio, y a un sous-rayon sans gluten). Les marques Schär et Allergo produisent de nombreuses choses, notemment des pâtes, des biscuits et du pain. Les pains sont en général sec comme un désert, mais si tu as une machine à pain, les farines permettent d'arriver à un très bon résultat (ca sera néanmoins toujours plus compact que du pain de blé).
gros défaut de tout ça : c'est cher, vraiment cher. Même si des marques distributeurs s'y mettent aussi et proposent des trucs pas mal à des prix plus abordables (les pates marque distributeur sont en général tout à fait bonnes).

Les pâtes (généralement de maïs) sont très bonnes mais il faut totalement changer ses habitudes de cuisine : le temps de cuisson est le même, mais il faut constemment rester à coté pour touiller les pâtes et surtout ne pas tout envoyer à égoutoir une fois cuit : on sert à la passette où à la pince à pates. Sinon l'eau chargée d'amidon va rester collée aux pâtes, les colmater entre elles et laisser un goût très fade.

Pour en revenir au pain, il peut être bon de faire le tour des artisans boulangers autour de chez toi, et de demander s'ils pourraient en faire sur commande. Mon boulanger fait du pain à la farine de maïs toute l'année et du pain à la farine de chataignes en saison, et son pain est délicieux. Seule contrainte : une commande d'au moins 10 baguettes (et vive le congélo)

Pour le lait : le lait en bouteille se remplace facilement par du lait de riz, de soja (pour la cuisine en général) ou d'amandes (pour les desserts ou pour boire, je recommande particulièrement d'en faire un chocolat chaud)
la crème se remplace là encore par de la crème de soja ou la crème de riz, bien moins grasses. Je préfères personnellement le gout de la crème de riz et l'utilise quand on doit "sentir" la crème (par exemple dans une carbo ou un risotto crémeux)
reste le fromage, irremplaçable, mais si tu es allergique au lactose, il n'y en a beaucoup moins dans le fromage et si tu cherches juste à perdre du poids, tu ne mangeras pas de fromage de toute façon.


tout ç, évidemment, force à bannir les plats préparés et surgelés et à faire la cuisine soi même. mais ca ne prend généralement pas plus de 30 minutes. Et si de temps en temps tu sors et manges un truc sur le pouce, ben ça te tueras pas.
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3104
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: douleurs articulaires

#58

Message par Cogite Stibon » 30 juil. 2013, 12:52

Eve_en_Gilles a écrit : tout ç, évidemment, force à bannir les plats préparés et surgelés et à faire la cuisine soi même. mais ca ne prend généralement pas plus de 30 minutes.
Ca, c'est toujours une bonne idée. Qu'est ce qu'on mange mieux quand on prends un peu de temps pour faire la bouffe. Mais, franchement, y a t'il une raison sérieuse de supprimer blé et laitage si on n'est pas intolérant au gluten ni au lactose ?
Milou a écrit : La comparaison n'est peut-être pas valable à 100%....
Personne ne dit que la grande vitesse est toujours la (seule) cause des accidents : elle peut en être une cause en effet, mais il y a un autre facteur important à prendre en compte : grande vitesse = surtout aggravation des accidents, car (à partir du moment où il y a choc), une vitesse plus élevée entraîne un choc d'autant plus violent, et cela dans 100% des cas.
Effectivement, la comparaison n'est là qu'à titre d'illustration de l'idiotie du propose précédent. L'argument vient après :
Cogite Stibon a écrit :Mais il en faut pas confondre corrélation à moins de 100% et absence de corrélation.
Si tu préfères : conclure à l'absence de causalité, car la corrélation est à moins de 100%, est une raisonnement complétement faux.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6213
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Bizarre...

#59

Message par Cartaphilus » 30 juil. 2013, 16:25

Salut à tous, bonjour Milou.
Milou a écrit :On peut avoir un cholestérol faible et faire des accidents cardiaques ; on peut aussi à l'inverse, avoir un cholestérol élevé et n'avoir jamais aucun ennui cardiaque...
Bien sûr, il existe des nécroses myocardiques à coronaires saines apparemment (c'est-à-dire avec une coronarographie d'apprence normale, ou en tout cas, sans obstruction du lit vasculaire coronarien) ; et le fait d'avoir une hypercholestérolémie (de quel type ? sur quel terrain ? à quel âge ?) peut ne pas donner de pathologie cardiovasculaire.
Milou a écrit :Voici des sources appuyant la contestation du dogme cholestérol = danger : [...]
Vous nous offrez une bien étrange mosaïque d'études dont certaines montrent la relation entre LDL-cholestérol et maladies cardiovasculaires, d'autres l'efficacité des statines... comme vous avez cité pêle-mêle ces articles, peut-être trouveriez bon de développer votre idée ?
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7949
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: douleurs articulaires

#60

Message par Raphaël » 30 juil. 2013, 23:02

Milou a écrit :En supprimant le blé il ne me reste plus grand chose à manger
Ah quel manque d'imagination !!... :shock: :ouch:
c'est vrai, en excluant le blé, on se demande bien ce que vous pouvez fichtre trouver à manger ?.... :hausse: malheureux... :lol:
Il vous reste seulement tous les légumes, fruits, oléagineux (olives, avocats, noix, noisettes, amandes... = excellentes sources de bonnes graisses) + beurre, huile de coco pour cuire, toutes les viandes, poissons, fruits de mer (si vous n'êtes pas végé), oeufs, fromages... (quoique, évitez plutôt le lait de vache, incriminé pour les pb articulaires) et les autres céréales : riz, maïs, avoine, sarrasin (qui n'en est pas vraiment une, mais passons), millet,... légumineuses : haricots, lentilles, pois chiches, fèves, soja...
Les poissons peuvent contenir du mercure, les fruits de mer de l'arsenic. L'huile de coco, ça se trouve où ? Sur eBay :mrgreen: ? Des haricots, lentilles, pois chiches, fèves, soja... c'est supposé être appétissant :grimace: ? Je serais aussi bien d'entrer chez les moines bénédictins, au moins en échange de mon sacrifice j'aurais des chances de sauver mon âme :seeraphin: .


OK, étant donné que je suis compréhensif, je vais essayer de réduire le blé. 8=)
Je reconnais que dans notre société, et surtout en repas rapides, il est assez difficile d'échapper au blé et au lait de vache, si l'on ne mange pas chez soi....
Je veux bien croire que le blé fait grossir, mais est-ce la même chose pour le lait de vache ?

Sinon c'est quoi la raison de cette lactophobie ?

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: douleurs articulaires

#61

Message par Eve_en_Gilles » 31 juil. 2013, 03:07

Cogite Stibon a écrit :
Eve_en_Gilles a écrit : tout ç, évidemment, force à bannir les plats préparés et surgelés et à faire la cuisine soi même. mais ca ne prend généralement pas plus de 30 minutes.
Ca, c'est toujours une bonne idée. Qu'est ce qu'on mange mieux quand on prends un peu de temps pour faire la bouffe. Mais, franchement, y a t'il une raison sérieuse de supprimer blé et laitage si on n'est pas intolérant au gluten ni au lactose ?
J'en sais rien, si je sais tout ça, c'est que j'ai depuis longtemps des soucis pour digérer tout ça, donc je me suis adapté. Un repas contenant l'un ou l'autre ne me dérangera pas (sauf la crème, la crème c'est ma némésis), mais faut pas que j'abuse. Donc entre deux "écarts" je mange 0 gluten 0 lactose.
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3104
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: douleurs articulaires

#62

Message par Cogite Stibon » 31 juil. 2013, 05:25

Eve_en_Gilles a écrit : J'en sais rien, si je sais tout ça, c'est que j'ai depuis longtemps des soucis pour digérer tout ça, donc je me suis adapté.
Ok, ben bon courage alors.
Un truc de breton : la farine de sarrasin, c'est super bon, et il y a zéro gluten dedans.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: douleurs articulaires

#63

Message par Eve_en_Gilles » 31 juil. 2013, 07:41

Cogite Stibon a écrit :
Eve_en_Gilles a écrit : J'en sais rien, si je sais tout ça, c'est que j'ai depuis longtemps des soucis pour digérer tout ça, donc je me suis adapté.
Ok, ben bon courage alors.
Un truc de breton : la farine de sarrasin, c'est super bon, et il y a zéro gluten dedans.
je connais et apprécie déjà
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#64

Message par Milou » 31 juil. 2013, 09:22

Raphaël a écrit :
Milou a écrit :En supprimant le blé il ne me reste plus grand chose à manger
Ah quel manque d'imagination !!... :shock: :ouch:
c'est vrai, en excluant le blé, on se demande bien ce que vous pouvez fichtre trouver à manger ?.... :hausse: malheureux... :lol:
Il vous reste seulement tous les légumes, fruits, oléagineux (olives, avocats, noix, noisettes, amandes... = excellentes sources de bonnes graisses) + beurre, huile de coco pour cuire, toutes les viandes, poissons, fruits de mer (si vous n'êtes pas végé), oeufs, fromages... (quoique, évitez plutôt le lait de vache, incriminé pour les pb articulaires) et les autres céréales : riz, maïs, avoine, sarrasin (qui n'en est pas vraiment une, mais passons), millet,... légumineuses : haricots, lentilles, pois chiches, fèves, soja...
Les poissons peuvent contenir du mercure, les fruits de mer de l'arsenic. L'huile de coco, ça se trouve où ? Sur eBay :mrgreen: ? Des haricots, lentilles, pois chiches, fèves, soja... c'est supposé être appétissant :grimace: ? Je serais aussi bien d'entrer chez les moines bénédictins, au moins en échange de mon sacrifice j'aurais des chances de sauver mon âme :seeraphin:
vous vous foutez de moi ou vous êtes réellement gustativement sous-développé ?..

EDIT : bien sûr, pour varier les saveurs presque à l'infini, je n'ai pas cité les multiples herbes, épices et aromates.... mais ça va de soi. enfin heu,..... ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant ;)
De plus, ces plantes sont riches diététiquement aussi : riches en polyphénols (antioxydants... combattant l'oxydation des tissus, des artères...) plus c'est coloré, plus il y en a, comme pour les légumes et fruits.

Raphaël a écrit :OK, étant donné que je suis compréhensif, je vais essayer de réduire le blé. 8=)
Je reconnais que dans notre société, et surtout en repas rapides, il est assez difficile d'échapper au blé et au lait de vache, si l'on ne mange pas chez soi....
Je veux bien croire que le blé fait grossir, mais est-ce la même chose pour le lait de vache ?

Sinon c'est quoi la raison de cette lactophobie ?
oh, pour le lait, c'est accessoire : pas grand-chose à voir avec votre problème central (l'amaigrissement), mais c'est juste que :
1) certaines personnes, comme moi, ou Eve en gilles et bien d'autres, ne le digèrent pas (normal, l'adulte n'a souvent plus l'enzyme (lactase) nécessaire à sa digestion) ; le fromage est plus digeste (déjà "digéré" par les bactéries)
2) en dehors de cela, il est soupçonné de poser un certain nombre de pb, articulaires ou autres....

Mais vous pouvez le garder, si vous aimez ça, et si la réduction du blé vous pose des problèmes de diversification alimentaire... vous pouvez même manger des fromages gras, si ça vous chante... légumes sauce fromage... omelette au fromage... soupe de légumes avec fromage râpé... salade de crudités avec petits morceaux de fromage....
Dernière modification par Milou le 31 juil. 2013, 11:27, modifié 1 fois.
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 904
Inscription : 17 déc. 2012, 19:11

Re: douleurs articulaires

#65

Message par lau'jik » 31 juil. 2013, 09:40

Bonjour,
Milou a écrit :En effet, vous n'y connaissez que pouic, bravo de le reconnaître... :)
Boh, ça ne me coûte pas vous savez :a2: je suis là pour apprendre, ce n'est pas du tout mon domaine (sauf la cuisine, j'aime soigner ma cuisine).
Milou a écrit :Je peux vous garantir que si vous remplacez votre plat de pâtes +sauce tomates avec huile d'olive, bien grasse, par un morceau de viande ou de poisson ou un oeuf + une portion de légumes au choix, avec la même sauce avec autant de gras (mais sans pain en accompagnement), et si vous pratiquez cela régulièrement, dès au bout d'une semaine vous allez maigrir....
Ah ben non alors ! Déjà que je passe entre le mur et la tapisserie sans la décoller !
Milou a écrit :Voici, comme illustration plaisante, "la méthode pour grossir" de Brillat-Savarin , auteur de "La physiologie du goût" :
Voilà qui m'intéresse.
Brillat-Savarin a écrit :...mon régime habituel ou presque (j'ai pas de modiste, je remplace par du jardinage)... :faim:
 
Non de non, je fais du Brillat-Savarin sans le savoir... mais je prend pas un pet de gras :gratte: ... seule conclusion possible je ne bois pas assez :shock:
Milou a écrit :Et, comme par hasard, depuis que l'on néglige les préceptes de Brillat-Savarin, depuis que l'on vous gave produits laitiers et de glucides, et que l'on vous prive de graisses, il n'y a jamais eu autant d'obèses ni autant de maladies cardiovasculaires. Et jamais autant de personnes souffrant d'ostéoporose.
J'adore ma charcuterie maison, je suis sauvée ! (Une bonne tartine de pain de campagne avec le gras du pâté et une pointe de fleur de sel, ça c'est bon !). Je rejoins ceux qui pensent qu'un vrai repas fait maison avec de bons produits ça ne peut pas faire de mal*, même quand on a peu de temps il existe plein de petits plats faciles et rapides et puis les gros plats d' hiver ça se prépare pour plusieurs jours (c'est tellement meilleur un pot-au-feu recuit et un poil rodumé).
Cogite Stibon a écrit :Un truc de breton : la farine de sarrasin, c'est super bon, et il y a zéro gluten dedans.
Rhhha oui, deux trois galettes au beurre (salé) en entrée, une ou deux avec oeuf (et jambon si vous avez un vrai bon charcutier), une à la chipolata, deux au gruyère et une ou deux au chocolat à cuire pour le dessert. Quelques bolées de cidre pour faire passer et là, c'est le bonheur, toute mon enfance !
Je vous laisse, c'est l'heure du goûter.
Bon appétit.

*adage dans lequel j'ai été élevée : y'a que de bons produits ça peut pas être mauvais ! Mais bon c'est de la pure croyance de ma part que j'avoue ne pas avoir cherché à confronter à l'approche sceptique : j'aime trop la bonne bouffe ( et je suis en bonne santé) !
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3104
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: douleurs articulaires

#66

Message par Cogite Stibon » 31 juil. 2013, 11:21

lau'jik a écrit : Rhhha oui, deux trois galettes au beurre (salé) en entrée, une ou deux avec oeuf (et jambon si vous avez un vrai bon charcutier), une à la chipolata, deux au gruyère et une ou deux au chocolat à cuire pour le dessert. Quelques bolées de cidre pour faire passer et là, c'est le bonheur, toute mon enfance !
Miam. Quoiqu'une crêpe beurre-sucre en dessert, c'est ce qu'il y a de mieux. Et un kig a farz* en plat, c'est le paradis.

* Un genre de pot au feu breton, qui comprends une sorte de "pain" de sarrasin qui dans un sac dans le pot au feu, et servi avec une sauce au beurre et à l'oignon histoire de bien boucher les artères....
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Milou
Messages : 426
Inscription : 05 sept. 2011, 10:20

Re: douleurs articulaires

#67

Message par Milou » 31 juil. 2013, 11:52

depuis quand les oignons bouchent les artères ,
vous les prenez en perfusion ? :mrgreen:

non, blague à part, mangez du beurre, des oeufs, des poissons gras, des noix, amandes et avocats (oméga 3) etc... (moi j'en mange beaucoup et j'ai un cholestérol très faible.... peut-être même trop faible ? ;) )
encore une fois, le cholestérol ingéré est rejeté presque à 100% dans les fèces ; reste dans le corps celui qui est secrété par le foie en réponse à des situations inflammatoires...

par ailleurs, trop de sucres semble augmenter le cholestérol et les triglycérides :
http://news.doctissimo.fr/Nutrition/Les ... erol-21304

(attention : je le répète, même si le cholestérol est nécessaire dans le corps et qu'il est vain et même criminel de vouloir l'éradiquer*, son augmentation dans le sang n'est pas une bonne nouvelle, car il est l'indice de la présence d'un déséquilibre que le foie essaie de réguler... si on supprime la cause du déséquilibre, on fait baisser la sécrétion dudit cholesterol)

*"plus il est bas, mieux ça vaut", voilà le dogme, à tel point qu'on a déjà abaissé le taux dit "normal" de cholestérol sanguin... ce qui amène mécaniquement davantage de gens à prendre des médoc pour le réduire....

et le pompon : aux States, des universitaires ont été jusqu'à préconiser d'administrer des statines déjà ....aux enfants !!!! :shock: :roll:
mais dans un pays où on sert des omelettes privées de jaune (pour enlever le gras de l'oeuf, dont son... cholestérol (gagné !! :a2: ) , on peut s'attendre à tout.... ou comment cumuler un truc pas bon au goût et pas bon pour la santé !! ah, vraiment trop forts, ces Yankees !! :mrgreen:
"L'esprit, c'est comme un parachute : s'il reste fermé, on s'écrase". Frank Zappa
Il ne faut pas parler aux cons... ça ne les instruit même pas.
"Si tu as besoin qu'on t'explique pour que tu comprennes, ça veut dire qu'aucune explication ne pourra jamais te faire comprendre." Haruki Murakami
"Il y a deux façons de se tromper. L’une consiste à croire ce qui n’est pas vrai. L’autre consiste à refuser de croire ce qui est vrai." Søren Kierkegaard

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3104
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: douleurs articulaires

#68

Message par Cogite Stibon » 01 août 2013, 05:39

Salut Milou,

Tu as dis :
Voici des sources appuyant la contestation du dogme cholestérol = danger :
Je ne suis pas du tout un expert du domaine, mais, à la lecture des résumés des études, je ne vois pas en quoi elles appuient le point de vue que tu défends.
Milou a écrit :- Effects of torcetrapib in patients at high risk of coronary events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
==> Cette étude montre qu'un médicament augmente le risque d'accident cardiovasculaire à cause de son action sur le potassium et le bicarbonate chez le patient

- HDL cholesterol, very low levels of LDL cholesterol and cardiovascular events, Barter PJ et al., N Engl J Med, 2007.
==> Cette étude montre une relation inverse entre les taux de HDL cholestérol ("bon" cholestérol) et accident cardiovasculaire majeur, mais que cette relation est plus faible quand le taux de LDL cholestérol est très bas

- Major outcomes in moderately hypercholesterolemic, hypertensive patients randomized to pravastatin vs. usual care : the ALLHAT-LLT, ALLHAT Collaborative Research Group, JAMA, 2002.
==> Cette étude montre qu'un médicament donné n'est pas meilleur que le traitement habituel pour la prévention des accidents cardiovasculaire, sans doute car 'il n'est que très légèrement plus efficace pour réduire le taux de cholestérol

- Rosuvastatin in older patients with systolic heart failure, Kjekhus J et al., N Engl J Med, 2007.
==> Cette étude montre qu'un médicament a permis de réduire le taux de cholestérol de patients et le nombre d'hospitalisation liés a des accidents cardiovasculaire, mais sans réduire le nombre de décès, chez une catégorie particulière de patients.

- Pravastatin in elderly individuals at risk of vascular disease (PROSPER) : a randomised controlled trial, Shepherd J et al., Lancet, 2002. 
==> Cette étude montre l'efficacité d'un médicament dans la prévention des accidents coronariens

- High-dose atorvastatin versus usual-dose simvastatin for secondary prevention after myocardial infarction. The IDEAL study : a randomized controlled trial, Pedersen TR et al., JAMA, 2005.
==> Cette étude compare l'efficacité de deux médicaments sur la prévention des accidents cardiovasculaire, mais ne compare pas les effets sur le taux de cholestérol.

- Is relationship between serum cholesterol and risk of premature death from coronary heart disease continuous and graded ? Findings in 356,222 primary screenees of the MRFIT, Stamler J et al., JAMA, 1986.
==> Cette étude montre que la relation entre taux de cholestérol et risque de décès par accident cardiovasculaire est graduelle, et non liée à un seuil.
La seule étude qui appuie effectivement ton point de vue est celle de M. de Lorgeril.

Par ailleurs, tu n'as pas répondu à la question de Cartaphilus : comment as-tu sélectionnés ces articles ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6213
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

MRFIT ?

#69

Message par Cartaphilus » 01 août 2013, 07:41

Salut à tous, hello Cogite Stibon, bonjour Milou.

Merci à Cogite Stibon de relancer le débat, même si nous éloignons quelque peu du sujet des douleurs articulaires.

Effectivement, j'aimerais bien que Miou justifiât la présence de l'étude MRFIT parmi les arguments avancés pour rejeter l'hypothèse « cholestérol = danger  ».
Citant l'étude MRFIT, deux de ses auteurs, le [url=http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=182557]binôme[/url] Jeremiah Stamler et James Neaton a écrit :For each five-year age group, the relationship between serum cholesterol and coronary heart disease (CHD) death rate was continuous, graded, and strong.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit