J'ai discuté homéo avec le psy

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Avatar de l’utilisateur
frenchman
Messages : 77
Inscription : 25 oct. 2013, 05:57

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#51

Message par frenchman » 31 janv. 2014, 16:22

Jaiundoute a écrit :Je comprends que vous soyez dégoutés que j'ai accès à des choses dont vous ne soupçonnez même pas l’existence.
On voit ça oui, depuis le début de cette discutions vous n'avez pas était foutu de nous refiler une seul information valable qui confirmerai vos dires concernant la méoire de l'eau et l'efficacité de l'homéopathie, pour l'instant on a juste eu droit à "des études sont en cours, je ne peut pas en dire d'avantage mais croyez moi...".
Ne suffit-il pas de voir qu'un jardin est beau, sans qu'il faille aussi croire à la présence de fées au fond de ce jardin.
Douglas Adams

Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.
Albert Einstein

Florence
Messages : 9965
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#52

Message par Florence » 31 janv. 2014, 16:25

Jaiundoute a écrit : Je comprends que vous soyez dégoutés que j'ai accès à des choses dont vous ne soupçonnez même pas l’existence. Si vous saviez ce qui se prépare ! :lol:

Chacun son niveau. Je doute que vous trouviez beaucoup d'interlocuteurs de haut niveau avec vos pseudo-certitudes et votre arrogance.

Hilarant.

Ca fait au moins une bonne douzaine de sujets sur lesquels ce petit vaniteux et les 2-3 rigolos qui lui font la claque ont la science infuse (via youtube) et nous la jouent Philipulus-le-Prophète.

En effet, chacun son niveau: vous êtes un petit débutant dans le trollisme zozotérique, nous avons des années, voire des décennies d'expérience des vantards insignifiants de votre acabit ! :mrgreen:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: Entité nosographique contestée.

#53

Message par Jaiundoute » 31 janv. 2014, 17:13

Cartaphilus a écrit :
Jaiundoute a écrit :La maladie de Lyme (ou borréliose) est plus le terme utilisé quand on ne sait pas ce qu'il y a comme infections persistantes.
Tiens, tiens... La maladie de Lyme n'est plus provoquée par Borrelia burgdorferi, transmise par une piqûre de tique ?

À moins que notre distingué donneur de cours de médecine – trop discret pour donner ses sources – ne nous parle de la maladie chronique de Lyme, entité nosographique contestée [Réf. 1, p. 19 ; réf. 2].
Il existe plein de sortes de borrélies qui sont transmissibles par toutes sortes d'insectes dont les tiques. On en découvre sans cesse de nouvelles sortes (bactéries en forme de spirales). Le problème est beaucoup plus complexe car il y a de nombreuses co-infections potentielles et des tests sanguins inefficaces.

La chronicité est juste due à la prolifération dans tout le corps, à l'effondrement du système immunitaire (tests sérologiques deviennent négatifs) et à l'enkystement général y compris du cerveau. On imagine facilement les problèmes neurologiques.

ps; pour Florence, gelsenium 7 ch, Rescue si nécessaire.
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

Avatar de l’utilisateur
LouV
Messages : 1097
Inscription : 28 oct. 2013, 09:39

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#54

Message par LouV » 31 janv. 2014, 17:24

Svp, pourriez-vous au moins nous dire pourquoi vous ne pouvez pas en dire plus ?
Je ne vous demande pas des détails sur le sujet, mais est-ce qu'il s'agit d'un essai clinique (enregistré qq part sans doute), d'un papier en cours de soumission à des revues, autre ?
Parce que sinon, votre manière de rester autant dans le vague ne joue pas en votre faveur.

Par ailleurs, si quelque chose n'est pas encore public, il me parait prématuré de se pavaner ; c'est quand des résultats sont publics qu'on juge selon l'avis et les critiques des autres spécialistes.
(On peut être super emballé parce qu'on a trouvé, ne pas se rendre compte qu'on a trop la tête dans le guidon, et se faire déchirer lors de la publication car l'étude est pourrie de biais. C'est dur, mais c'est comme ça.)

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23252
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#55

Message par Jean-Francois » 31 janv. 2014, 18:27

Jaiundoute a écrit :C'est plus le Western Blot de Viviane Schaller qui est désormais interdit en France (une histoire de sous et de labo)
Faut vraiment pas savoir ce qu'est un Western Blot pour ne pas se rendre compte de l'énorme sottise que représente cette affirmation.
Le zapper (en fréquence et en intensité) peut être utile mais peut être dangereux en cas d'infection du système nerveux et du cerveau car il fait éclater les kystes. Mieux vaut y aller progressivement
Ah, voilà qu'il commence à manifester les mêmes obsessions que Quid/Éveil.

À se demander si son besoin de venir s'incruster dans ce forum sous divers pseudos est pathologique? S'imagine-t-il vraiment gagner en crédibilité à chaque fois qu'il se ridiculise par des vantardises assez facilement éventées, quand ce n'est pas de purs mensonges?

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Amada

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#56

Message par Amada » 01 févr. 2014, 04:31

Je vois qu'ici on reste dans le domaine de la foi, de la simple croyance, comme en religion.
Et c'est exactement ce qu'est l'homéopathie.
C'est de toute façon un sujet éculé.
Personne au monde n'a jamais pu prouver l'efficacité du principe homéopathique, comme personne au monde n'a jamais pu prouver l'existence d'une quelconque divinité.
Tous les développements et délires ne seront jamais des preuves.
C'est ce qui fait la fortune des religieux et des Boiron and Co.
Personne !!
Jamais !! :D

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6935
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

J'ai un très gros doute.

#57

Message par Cartaphilus » 01 févr. 2014, 04:55

Salut à tous, bonjour Jaiundoute.
Jaiundoute a écrit :l existe plein de sortes de borrélies [...]
La maladie de Lyme est provoquée par une infection à Borrelia burgdorferi sensu lato (p. 6).

Cela dit, que ce soit B. burgdorferi, B. garinii, B. Afzelii ou d'autres Borrelia, cela n'explique pas votre phrase : « La maladie de Lyme (ou borréliose) est plus le terme utilisé quand on ne sait pas ce qu'il y a comme infections persistantes », qui reste tout autant mystérieuse.
Jaiundoute a écrit :[...] qui sont transmissibles par toutes sortes d'insectes dont les tiques.
Toutes sortes d'insectes dont les tiques ? Un puits de savoir tel que vous ignorerait-il donc que les tiques sont de arachnides acariens, et non pas des insectes ?

Moi aussi, j'ai un (très gros) doute sur vos connaissances...
Jaiundoute a écrit :La chronicité est juste due à la prolifération dans tout le corps, à l'effondrement du système immunitaire (tests sérologiques deviennent négatifs) et à l'enkystement général y compris du cerveau. On imagine facilement les problèmes neurologiques.
Là encore, on aimerait plus de références qui expliciterait ce discours pseudo-médical ; l'existence de la maladie chronique de Lyme, que vous semblez tenir comme une pathologie parfaitement définie, reste encore à démontrer.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Florence
Messages : 9965
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Pour en revenir au sujet ...

#58

Message par Florence » 01 févr. 2014, 05:20

sine nomine a écrit :Lors d'une séance chez le psychiatre (TCC), alors qu'on parlait de mes petits problèmes relationnels, on en est venu a parler d'homéopathie tous les deux. Pour résumer un peu, ...

[...]

...il me fait comprendre que les études sont contradictoires, qu'il a fait lui même des études, et que je dois apprendre à respecter l'opinion des autres, je lui réponds qu'il s'agit moins de défendre une opinion que de discuter des faits. Il me regarde d'un air gentiment goguenard et me dit quelques chose comme "tu vois, c'est exactement ce que je veux dire, il est là le problème".
[...]
Je précise que le ton est resté calme et courtois, on s'est quitté avec le sourire mais j'ai beaucoup de mal à comprendre en quoi mon comportement pose problème ? À mes yeux, c'était lui la personne borné, moi je n'ai fait qu'être exigent. Et puis du coup, je suis un peu perdu, je sais plus trop quoi penser de lui, même si je le trouve sympa :
Bel exercice de manipulation sur fond d'argument d'autorité ("c'est moi le psy, c 'est vous le malade, c'est moi qui décide qui a raison ou non"). A ce stade, sympa ou non, je change de thérapeute.
Il a même évoqué le magnétisme en affirmant que, même si on ne comprend pas pourquoi, il était possible de soigner des brûlures avec (oui, soigner, pas juste soulager la douleur) et que ce n'était pas pour rien si on faisait appel à des magnétiseurs dans les hôpitaux...
Il ne sait manifestement pas de quoi il parle, ce qui est pitoyable de la part d'un psy. La principale raison pour laquelle "des" hôpitaux et "des" centres pour grands brûlés acceptent de jouer le jeu des magnétiseurs est que a) les médecins n'ont pas l'habitude d'appeler un chat un chat devant leurs patients ou le public en général (un gros défaut que je leur ai reproché pendant plus de 25 ans de carrière), entre autres parce que b) ils ont l'esprit beaucoup plus ouvert que les caffouillothérapeutes le prétendent et sont prêts à essayer absolument tout ce qui peut apporter un soulagement à leurs patients, même en sachant qu'il ne s'agit que de poudre de perlin-pinpin ou de suggestion, du moment que ça ne nuit pas clairement.

Et maintenant, attendons le feu d'artifice des affirmations sans preuve et encore moins de compétence de nos petits trolls omniscients ... :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#59

Message par Jaiundoute » 01 févr. 2014, 05:52

Jean-Francois a écrit :
Jaiundoute a écrit :C'est plus le Western Blot de Viviane Schaller qui est désormais interdit en France (une histoire de sous et de labo)
Faut vraiment pas savoir ce qu'est un Western Blot pour ne pas se rendre compte de l'énorme sottise que représente cette affirmation.
Le zapper (en fréquence et en intensité) peut être utile mais peut être dangereux en cas d'infection du système nerveux et du cerveau car il fait éclater les kystes. Mieux vaut y aller progressivement
Ah, voilà qu'il commence à manifester les mêmes obsessions que Quid/Éveil.

À se demander si son besoin de venir s'incruster dans ce forum sous divers pseudos est pathologique? S'imagine-t-il vraiment gagner en crédibilité à chaque fois qu'il se ridiculise par des vantardises assez facilement éventées, quand ce n'est pas de purs mensonges?

Jean-François
Le petit rigolo ne peut pas s'empêcher de raconter des conneries. Je dois encore corriger. :ouch:

Viviane Schaller a pratiqué un WB allemand (en douce) plus sensible que le WB Français. Du coup, comme il y a un déni terrible en France, ils ont décidé de fermer le labo, une manière de ne pas régler le problème et de renforcer la polémique. Au passage ils ont interdit le tic tox aussi qui est vendu désormais en Allemagne.
Résultat : ceux qui ont les moyens vont se faire dépister et soigner en Allemagne.

Fais nous un résumé de ce que disait Quid et Eveil, je gagnerai du temps. Tous ceux qui sont correctement renseignés seront donc des Quid/Eveil désormais ? :grimace: De ce que j'en ai lu, c'est plutôt un compliment (je n'ai pas fini).
Tu ne ferais pas une fixette, petit rigolo ?

La thérapie par les fréquences est utilisé en Allemagne et est une piste très sérieuse de recherche pour la médecine de demain. Les sceptiques de ce forum qui ne sont pas au courant sont juste à la traine. Dommage.
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: J'ai un très gros doute.

#60

Message par Jaiundoute » 01 févr. 2014, 06:00

Cartaphilus a écrit : Cela dit, que ce soit B. burgdorferi, B. garinii, B. Afzelii ou d'autres Borrelia, cela n'explique pas votre phrase : « La maladie de Lyme (ou borréliose) est plus le terme utilisé quand on ne sait pas ce qu'il y a comme infections persistantes », qui reste tout autant mystérieuse.
C'est pourtant simple. En général, on est contaminé par plusieurs infections et pas une seule. D'où le terme de co-infections. "Lyme' est un terme fourre-tout pour les spécialistes.
Toutes sortes d'insectes dont les tiques ? Un puits de savoir tel que vous ignorerait-il donc que les tiques sont de arachnides acariens, et non pas des insectes ?
Il n'y a pas que les tiques qui transmettent ce genre d'infections. Il y a potentiellement les araignées, puces et autres insectes volants. La tique reste un vecteur principal.
Là encore, on aimerait plus de références qui expliciterait ce discours pseudo-médical ; l'existence de la maladie chronique de Lyme, que vous semblez tenir comme une pathologie parfaitement définie, reste encore à démontrer.
Voir BCA en Allemagne comme déjà cité. Des gens du monde entier vont se faire soigner là-bas (ceux qui ont les moyens).
Après, on ne peut pas empêcher les gens d'être dans le déni de tout. On le voit ici sur ce forum. Si ça ne marchait pas, ça aurait coulé depuis longtemps.
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4821
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#61

Message par spin-up » 01 févr. 2014, 07:01

Jaiundoute a écrit : Viviane Schaller a pratiqué un WB allemand (en douce) plus sensible que le WB Français.
Evidemment, Schaller vend des resultats positifs pour les malades imaginaires et pour donner des clients a son copain Bernard Christophe le vendeur d'huile de perlimpimpin.
La sensibilité d'un test n'est pas une preuve de validité, ca veut juste dire qu'il donne plus de positifs, y compris des faux positifs.
voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit ... icit%C3%A9

Par exemple, le test du seau d'eau est un test tres sensible: si tu lances un seau d'eau sur une personne qui a la maladie de lyme et qu'elle devient mouillée, alors le test est positif. Ca marche super bien, ca detecte tous ceux qui ont la maladie de lyme.
Jaiundoute a écrit :La thérapie par les fréquences est utilisé en Allemagne et est une piste très sérieuse de recherche pour la médecine de demain..
C'est serieux parceque c'est allemand et c'est de demain parceque c'est par les fréquence. Je crois que je commence a te cerner :a4:

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6935
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

J'attends toujours les références.

#62

Message par Cartaphilus » 01 févr. 2014, 07:15

Jaiundoute a écrit :En général, on est contaminé par plusieurs infections et pas une seule.
Données ? Sources ? Références ?
Jaiundoute a écrit :Il n'y a pas que les tiques qui transmettent ce genre d'infections. Il y a potentiellement les araignées, puces et autres insectes volants.
La maladie de Lyme serait donc transmise par des « araignées, puces et autres insectes volants » ? Là encore, sur quoi vous appuyez-vous pour l'affirmer ?

Et, en admettant que cela soit vrai, les tiques n'en deviennent pas pour autant des insectes, ce que vous affirmiez : « [...] toutes sortes d'insectes dont les tiques ».
Jaiundoute a écrit :Voir BCA en Allemagne comme déjà cité.
Il est curieux que les deux principaux auteurs des articles de ce site n'est quasi rien publié sur la maladie de Lyme : C. Nicolaus et A. Schwartzbach, respectivement 4 et 11 résultats sur PubMed (sans tenir compte des possibles homonymies).
Jaiundoute a écrit :Après, on ne peut pas empêcher les gens d'être dans le déni de tout. On le voit ici sur ce forum. Si ça ne marchait pas, ça aurait coulé depuis longtemps.
C'est de la même façon, étant donné sa persistance depuis plus de deux siècles, que l'homéopathie fournit la preuve de son « efficacité ».
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#63

Message par Jaiundoute » 01 févr. 2014, 07:29

spin-up a écrit : Evidemment, Schaller vend des resultats positifs pour les malades imaginaires et pour donner des clients a son copain Bernard Christophe le vendeur d'huile de perlimpimpin.
La sensibilité d'un test n'est pas une preuve de validité, ca veut juste dire qu'il donne plus de positifs, y compris des faux positifs.
voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit ... icit%C3%A9
Eh malheureux, un peu de sérieux stp. Les huilles essentielles c'est de la bombe atomique au niveau puissance. Il faut vraiment s'y connaître pour les utiliser et surtout les ingérer.
Certaines huilles essentielles sont très connues pour leur pouvoir anti-infectieux :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aromatogramme
L'avantage est qu'elles ont beaucoup moins d'effets secondaires que des médicaments allopathiques.
C'est serieux parceque c'est allemand et c'est de demain parceque c'est par les fréquence. Je crois que je commence a te cerner :a4:
Il y a moins de déni en Allemagne et il est connu que l'Allemagne est bien en avance sur la France pour la médecine naturelle et alternative. Ils ont interdit depuis longtemps les amalgames au mercure (puissant neurotoxique), ils réfléchissent un peu plus à long terme. Vivement que ça change vite en France mais de là à rattraper leur retard ?

Puisque Cartaphilus est aussi intéressé par la maladie de Lyme, il peut se renseigner directement au BCA. On gagnera du temps. Là, il tourne en rond. :ouch:
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23252
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#64

Message par Jean-Francois » 01 févr. 2014, 07:38

spin-up a écrit :Evidemment, Schaller vend des resultats positifs pour les malades imaginaires et pour donner des clients a son copain Bernard Christophe le vendeur d'huile de perlimpimpin
Effectivement, sa V. Schaller n'a pas l'air d'être la scientifique laplus intègre du monde. Pas étonnant qu'il ne puisse apporter aucune référence et se réfugie dans les sous-entendus et le mystère: la clarté est l'ennemie des imposteurs (même d'assez bas étage).

Ce qu'il ressasse, il l'a évidemment trouvé sur des sites disons très orientés et interprété au travers de son excellente incompréhension de la science (et de son encore meilleur score à l'échelle Dunning-Krueger).
spin-up a écrit :
Jaiundoute a écrit :La thérapie par les fréquences est utilisé en Allemagne et est une piste très sérieuse de recherche pour la médecine de demain..
C'est serieux parceque c'est allemand et c'est de demain parceque c'est par les fréquence. Je crois que je commence a te cerner :a4:
En fait, comme il est question de Royal Rife quelque part dans le décor, il faut sans doute traduire "demain" par "au début du XXe siècle". Là, on cerne encore mieux le côté "magique" des allégations de jesuiscertitudes.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#65

Message par Pepejul » 01 févr. 2014, 07:41

OH MON DIEU !

Je découvre ce fil avec horreur.... Jaiundoute est-il un troll ou croit-il réellement tout ce qu'il avance ?
Eh malheureux, un peu de sérieux stp. Les huilles essentielles c'est de la bombe atomique au niveau puissance. Il faut vraiment s'y connaître pour les utiliser et surtout les ingérer.
HO HO HO AH AH AH HI HI HI !

je te répondrais : Eh malheureux ! un peu de sérieux s'ilk te plait. La science, et notamment la biologie, c'est de la bombe atomique au niveau puissance. Il faut vraiment s'y connaître pour en parler... Tu es en troisième ? Tu as suivi des cours de sciences ? je te conseille de t'y replonger un peu...

Il est important d'acquérir d'abord les bases d'une discipline avant d'estimer être capable de traiter, d'analyser ou même juste de comprendre les détails et les finesses de certains concepts...

Pour commencer une petite conférence très instructive sur l'homéopathie... regarde bien, écoute bien et ensuite nous pourrons en parler sereinement.

http://youtu.be/GNxyQvW7HPs

Cela peut servir aussi pour le psy dont il est question dans le premier message.... cette conférence a été présentée à des homéopathes (comme le dit Florian d'ailleurs dans la vidéo) et ils n'ont rien eu à opposer à cet exposé simple, clair et vérifiable...
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#66

Message par Jaiundoute » 01 févr. 2014, 10:31

Pepejul a écrit : Pour commencer une petite conférence très instructive sur l'homéopathie... regarde bien, écoute bien et ensuite nous pourrons en parler sereinement.

http://youtu.be/GNxyQvW7HPs

Cela peut servir aussi pour le psy dont il est question dans le premier message.... cette conférence a été présentée à des homéopathes (comme le dit Florian d'ailleurs dans la vidéo) et ils n'ont rien eu à opposer à cet exposé simple, clair et vérifiable...
Là, tu prends tes rêves pour des réalités. Conférence d'un électronicien qui ferait mieux de se consacrer davantage à l'électronique plutôt qu'à dire des conneries sur ce qui le dépasse.

Ca n'est aucunement une démarche constructive. Le but est encore une fois de tourner toujours en dérision. Ce faisant, il se tourne lui-même en dérision. :mrgreen:

Il faut considérer l'homéopathie comme une aide thérapeutique possible, pas comme quelque chose qui peut tout soigner aux dépends de l'allopathie ou de la médecine naturelle. C'est pour ça que les homéopathes sont aussi médecins avant tout.

Ce que vous mettez en avant ne tire les gens que vers le bas et non vers le haut. Le but (inconscient ?) est toujours de se croire supérieur est écrasant ou ridiculisant les autres (enfin, ceux qui vous tombent sous la main et qui se laissent faire).

Finalement, je pense que le remède qui vous convient le mieux est LYCOPODIUM
http://www.scarabelli.org/Lycopodium.html
Sensation d'impuissance et de décadence sont aussi deux symptômes caractérisant bien le noyau central de la souffrance du remède. Peur de ne pas être à la hauteur dans la vie, à tous les âges, depuis la naissance. À la hauteur de ce qu'on attend de lui, de ce que ses parents ont espéré de lui. Sensation d'être impuissant, d'être faible face aux challenges de la vie, manque profond de confiance en soi, autrement dit : complexe d'infériorité. Nous sommes à la base dans la problématique de la puissance, de la toute-puissance.
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4964
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#67

Message par unptitgab » 01 févr. 2014, 11:00

Jaiundoute a écrit :
Pepejul a écrit : Pour commencer une petite conférence très instructive sur l'homéopathie... regarde bien, écoute bien et ensuite nous pourrons en parler sereinement.

http://youtu.be/GNxyQvW7HPs

Cela peut servir aussi pour le psy dont il est question dans le premier message.... cette conférence a été présentée à des homéopathes (comme le dit Florian d'ailleurs dans la vidéo) et ils n'ont rien eu à opposer à cet exposé simple, clair et vérifiable...
Là, tu prends tes rêves pour des réalités. Conférence d'un électronicien qui ferait mieux de se consacrer davantage à l'électronique plutôt qu'à dire des conneries sur ce qui le dépasse.

Ca n'est aucunement une démarche constructive. Le but est encore une fois de tourner toujours en dérision. Ce faisant, il se tourne lui-même en dérision. :mrgreen:

Il faut considérer l'homéopathie comme une aide thérapeutique possible, pas comme quelque chose qui peut tout soigner aux dépends de l'allopathie ou de la médecine naturelle. C'est pour ça que les homéopathes sont aussi médecins avant tout.

Ce que vous mettez en avant ne tire les gens que vers le bas et non vers le haut. Le but (inconscient ?) est toujours de se croire supérieur est écrasant ou ridiculisant les autres (enfin, ceux qui vous tombent sous la main et qui se laissent faire).
Pour qui vous prenez vous jaipasdedoutes?
Tirer les gens vers le haut ne dois pas avoir la même la même signification pour tous, car il me semble que leur prouver une chose permet d'acquérir de la connaissance, les laisser dans la croyance les maintient bien bas.
Vous n'avez rien pour étayer vos dire, aucune autre preuve que "croyez moi ça marche". Vous vous permettez de juger une personne qui fait une démonstration sur la rigueur scientifique parce que informaticien. Alors que vous n'avez aucune bases de biologie ou de médecine et pourtant vous affirmez, mais ne faîtes rien d'autre, aucune remise en question
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#68

Message par Pepejul » 01 févr. 2014, 11:29

j'aiaucundoute : Commencez par écouter la conférence au lieu de déblatérer encore et encore vos complexes d'infériorité...

Tout ce qui est dit dans cette conf a été validé par des homéopathes présents dans la salle... vous ne connaissez rien à l'homéopathie ni sur son histoire ni sur ses principes... instruisez-vous et revenez nous en parler en connaissance de cause.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Jaiundoute
Messages : 138
Inscription : 03 janv. 2014, 14:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#69

Message par Jaiundoute » 01 févr. 2014, 11:57

unptitgab a écrit : Tirer les gens vers le haut ne dois pas avoir la même la même signification pour tous, car il me semble que leur prouver une chose permet d'acquérir de la connaissance, les laisser dans la croyance les maintient bien bas.
Le problème est que tu ne prouves rien. :mrgreen:
Vous n'avez rien pour étayer vos dire, aucune autre preuve que "croyez moi ça marche". Vous vous permettez de juger une personne qui fait une démonstration sur la rigueur scientifique parce que informaticien. Alors que vous n'avez aucune bases de biologie ou de médecine et pourtant vous affirmez, mais ne faîtes rien d'autre, aucune remise en question.
Je vois surtout un ingénieur en électronique (rien à voir avec la biologie et la médecine) qui essaye d'imposer sa pseudo rigueur de cerveau gauche à des gens qui se laissent facilement influencés car ignorants de la complexité de l'ensemble et des dernières découvertes de la recherche. Le but étant de se foutre de la gueule des autres. Je sais, vous aimez bien. :ouch:
« Atteindre le doute du doute, c'est le commencement de la certitude. » Léon Daudet

"L'esprit est comme un parachute, il ne peut fonctionner que s'il est ouvert." Orson WELLES

Exercice pour sceptique débutant !
(indice : les tours auraient dues éventuellement tomber sur le côté et doucement). Analyse psy du déni.

sine nomine
Messages : 8
Inscription : 12 juin 2013, 09:01

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#70

Message par sine nomine » 01 févr. 2014, 12:03

Wooden Ali a écrit :Pour moi, de tels propos mettent en doute sa compétence dans quelque domaine technique ou scientifique que ce soit.
C'est aussi mon avis, et je me sentirais beaucoup plus en confiance avec quelqu'un que je sais avoir une logique et une démarche scientifique rigoureuse. Dans quelle mesure son manque de jugement est susceptible de compromettre ma thérapie ? N'étant ni médecin, ni psychiatre, je ne repère que les grosses coquilles, pas les plus subtiles qui peuvent s'insinuer ici et là comme un vers dans un fruit. D'un autre côté, on m'a reproché tellement de fois d'être borné que j'ai peur de faire une erreur et de rajouter encore une couche à ce qui, finalement, nourrit ses difficultés relationnelles que j'essaie de combattre. Faut-il vraiment que je m'arrête à ça ? Je suis vraiment perdu.
Jean-Francois a écrit :Changer de psy serait une idée même si ça peut être difficile/délicat. En tout cas, à votre place, je le sonderais pour savoir s'il croit en d'autres trucs non démontrés. Comme ça, vous pourrez prévoir si la prochaine étape est de vous convaincre de la réalité de la télépathie (à base d'argument d'autorité) ou de celle de Xenu ou si, au contraire, il y a des limites aux bornes ;)
Ce serait plus simple s'il croyait en Xenu et qu'il essayait ouvertement de m'endoctriner, au moins je saurais clairement à quoi m'en tenir. Là, c'est plus compliqué, parce qu'il a l'air plutôt sérieux (diplômé de criminologie, alcoologie, pharmacologie et psychologie) même si pour le coup il m'a sorti tout le baratin zozo habituel pour défendre l'indéfendable :/
Florence a écrit :A ce stade, sympa ou non, je change de thérapeute.
Un peu moins de trois ans que je le vois maintenant, mine de rien c'est le genre de truc difficile à annoncer...

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4964
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#71

Message par unptitgab » 01 févr. 2014, 12:11

Homéopathie 200 ans d'immobilisme, 103 études qui montrent son inefficacité, et vous nous parlez des dernières recherches, mais il n'y a pas de recherches en homéopathie.
En admettant même la véracité de la mémoire de l'eau, toutes les études prouvent que prendre des granulés homéopathiques ou des granulés non vaporisés donne le même résultat. Cela aussi vous le contestez, mais alors il va falloir le prouver. (pas part des témoignages individuels)
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
syntaxerror
Messages : 609
Inscription : 24 oct. 2008, 20:41

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#72

Message par syntaxerror » 01 févr. 2014, 13:40

Ouais, gaffe a la surdose...
J'ai énormément de doutes, très peu de certitudes mais je n'ai pas de croyances.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#73

Message par Pepejul » 01 févr. 2014, 13:43

Jaiundoute a écrit :[Je vois surtout un ingénieur en électronique (rien à voir avec la biologie et la médecine) qui essaye d'imposer sa pseudo rigueur de cerveau gauche à des gens qui se laissent facilement influencés car ignorants de la complexité de l'ensemble et des dernières découvertes de la recherche. Le but étant de se foutre de la gueule des autres. Je sais, vous aimez bien. :ouch:
tu n'as pas écouté la conférence... Florian est zététicien et son discours est simplement de raconter ce qu'est vraiment l'homéopathie (ce que tu sembles ignorer).

Sais-tu par exemple qu'escillococcinum est fabriqué à partir d'entrailles de canard pourries ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
syntaxerror
Messages : 609
Inscription : 24 oct. 2008, 20:41

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#74

Message par syntaxerror » 01 févr. 2014, 13:44

A voir aussi la réaction a la suite de l'article ou le gars nous dit sérieusement "... ces détracteurs de l’homéopathie ont surtout démontré ce qui est vérifié depuis 200 ans : la non-toxicité des médicaments homéopathiques..."
J'ai énormément de doutes, très peu de certitudes mais je n'ai pas de croyances.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: J'ai discuté homéo avec le psy

#75

Message par Pepejul » 01 févr. 2014, 15:23

non-toxicité car non-activité en dehors de l'effet placebo (qui n'est pas sans résultat je le précise)...

effectivement l'homéopathie est le médicament qui a le moins d'effets secondaires (à part pour les diabétiques)...

j'ai une question pour j'aiundoute qui me semble être un grand spécialiste de l'homéopathie : Si l'eau pulvérisé ne contient pas de trace détectable de substance (aucun homéopathe ne remet cette affirmation en cause puisqu'elle est vraie à partir de 9CH je crois) comment vérifier que la vaporisation des granules a été bien effectuée ?

Dans ce cas, comment vérifier qu'on ne met pas par erreur des nux vomica à la place des apis mellifica ? tu imagines des milliers de tube ne contenant pas la bonne variété de granules ? une production de médicaments à la chaine sans vérification possible du contenu des boites ?

Question à laquelle je souhaiterais te voir répondre honnêtement...
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit