Lithothérapie

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6848
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Lithothérapie

#51

Message par richard » 16 févr. 2014, 12:50

Après tout dans l'effet placebo il doit bien y avoir une interaction du psychisme sur le biologique, non?

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5015
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Lithothérapie

#52

Message par unptitgab » 16 févr. 2014, 12:57

Là où l'effet placebo fonctionne le mieux, c'est sur la douleur, un peu comme le bisou magique, le traitement de la douleur ce faisant dans la tête, après je ne sais pas si cela peut affecter la production de lymphocytes et l'accélérer.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Lithothérapie

#53

Message par BeetleJuice » 16 févr. 2014, 13:38

Amelie a écrit :Vous chipotez c'est clair
Non, on essaie d'être un minimum sérieux et précis. Le lien que vous avez fourni comme définition, par exemple, ne l'était pas du tout (ni sérieux, ni précis) et les les autres liens manquent franchement de contenu pour comprendre et ont la même manie d'utiliser un tas de terme dont la définition usuelle et/ou scientifique n'a visiblement rien à voir avec l'acceptation qui en est faites dans les textes en question.

Soyons clair, vous revendiquez une expertise et je veux bien éventuellement admettre que ça implique de s'accorder un moment sur les termes techniques, mais là, on nage toujours dans le flou et vous vous contentez d'apporter des réponses évasives à des questions techniques précises et pourtant, je fais un effort pour tenter de comprendre, mais comment voulez vous que j'y arrive, si vous parler sans cesse d'une énergie, sans expliquer d'où elle vient précisément, comment elle se transmet et à quoi correspond sa mesure et qu'en plus, vous mêlez ça à du magnétisme, des questions de lumière, de fluide, et un tas d'autres termes dont la définition à l'air de moins compter que la connotation ?

Et encore, je suis gentil, pour le moment, je ne vous demande pas de preuve de l'existence de cette énergie, je fais comme si elle existait pour tenter de comprendre comment vous l’appréhendez, mais de ce que vous avez dit, je ne suis pas sûr que vous ayez une idée très claire de la question en fait. J'ai plus l'impression que ça se rapproche d'une pratique religieuse chamanique où le rituel compte plus que le sens du rituel.
je vais pas passer 150ans à décrire les mêmes mots ...
Peut-être faut-il en trouver d'autres et approfondir votre réflexion.
je passe mon temps finalement à définir et redéfinir, je ne peux pas mieux expliquer, je ne sais plus comment vous le dire :|
Si ça vous arrange, prenez quelques jours pour réfléchir à une manière d'exposer vos idées de façon plus approfondie, claire et précise, je pense que personne ne vous en voudra.
Pour ma part, je peux vous faire une liste des questions précises qui me turlupinent si vous la voulez ?
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Amelie14

Re: Est-ce la même définition ?

#54

Message par Amelie14 » 16 févr. 2014, 13:55

Cartaphilus a écrit :
Amemie14 a écrit :J'ai pris volontairement la définition de wikipédia, je savais que quelqu'un soulèverait juste les premières lignes.
Voici un autre cadeau pour votre satisfaction personnelle.

Et dans votre long message, copié-collé d'une ou de plusieurs sources, je ne vois aucun élément en rapport avec une prétendue thérapie : indications, contre-indications, posologie, effets secondaires et indésirables, surveillance du traitement, critères d'efficacité...

Si bien évidemment pour vous, le terme thérapeutique possède la même signification que pour moi.
Dans la lithothérapie, il y a 2 branches =
* La lithothérapie énergéticienne (ce que je pratique)
* La Lithothérapie déchélatrice (ce que je ne pratique pas)

La lithothérapie déchélatrice
La lithothérapie déchélatrice peut être considérée comme une branche de l’homéopathie (et non comme une discipline énergétique). En utilisant des dilutions à la 8e décimale, la toxicité de certaines pierres est évitée. De telles préparations peuvent ainsi être utilisées en ingestion et avoir un impact sur le corps bien différent de celui de la lithothérapie énergéticienne.
http://daniel.scimeca.pagesperso-orange ... eca/6.html
Dans ce cas, il y a en effet des posologies à respecter. Il faut une formation spécifique, je n'ai pas encore fais cette formation, peut être un jour.

Dans le cas de la lithothérapie énergéticienne, la méthode consiste à masser ou apposer des minéraux en des endroits spécifiques du corps ou encore à les porter sur soi. Il n'y a pas indications, contre-indications, posologie, effets secondaires et indésirables, surveillance du traitement, critères d'efficacité...

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6848
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Lithothérapie

#55

Message par richard » 16 févr. 2014, 14:02

bonchoir ! (ou bonjour! ici c'est le soir)
unptitgab a écrit :Là où l'effet placebo fonctionne le mieux, c'est sur la douleur
sauf qu'en médecines alternatives (homéopathie, par exemple) on évoque l'effet placebo comme action dans les guérisons.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Lithothérapie

#56

Message par Pepejul » 16 févr. 2014, 14:37

Putain, je pars un week-end me délasser les ischiojambiers à l'aide d'un traitement à base d'oxyde de dihydrogène en phase solide et cristallisée et qu'est-ce que je retrouve à mon retour ? Plusieurs pages de discussions !

J'ai rapidement lu ces fabuleux échanges... Je résume donc en gros : pas de mesure précise, toujours l'utilisation frauduleuse du vocabulaire scientifique (oui le mot énergie appartient à la science, désolé)...

Et on finit par la poilade du siècle :
"Dans le cas de la lithothérapie énergéticienne, la méthode consiste à masser ou apposer des minéraux en des endroits spécifiques du corps ou encore à les porter sur soi. Il n'y a pas indications, contre-indications, posologie, effets secondaires et indésirables, surveillance du traitement, critères d'efficacité..."
Vous avez bien lu ? C'est clairement dit...il n'y a aucun effet...

Voilà...merci et à bientôt pour une autre discussion passionnante à propos des licornes violettes invisibles et des petites fées du lave-vaisselle ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Mireille

Re: Lithothérapie

#57

Message par Mireille » 16 févr. 2014, 14:58

Pepejul a écrit :Putain, je pars un week-end me délasser les ischiojambiers à l'aide d'un traitement à base d'oxyde de dihydrogène en phase solide et cristallisée et qu'est-ce que je retrouve à mon retour ? Plusieurs pages de discussions !

... )

Voilà...merci et à bientôt pour une autre discussion passionnante à propos des licornes violettes invisibles et des petites fées du lave-vaisselle ?
Cher Pepejul,

Vous nous avez manqué justement. J'espère que tu te sens bien détendus.

Concernant les petites fées, elles ne vont pas dans le lave-vaisselle et elles ne sont pas bleus, comme certains se plaisent à le dire mais vertes. J'en conclus qu'à force d'halluciner sur certains types de commentaires, elles ont changées de couleur avec le temps :lol:

Bon retour !

Amelie14

Re: Lithothérapie

#58

Message par Amelie14 » 16 févr. 2014, 15:27

Pepejul, le concept de l'énergie (kî en japonais, chi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine de la croyance et des pratiques spirituelles. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le kî représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie.
Ne hurlez pas hein :mrgreen: :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Lithothérapie

#59

Message par Pepejul » 16 févr. 2014, 15:28

je hurle : Alors utilisez la traduction "esprit" ou "souffle de vie" au lieu d'énergie par respect pour vos interlocuteurs, merci.

Le principe de base de la zozoterie est justement de "faire" scientifique en utilisant du vocabulaire précis (mais pour dire n'importe quoi)...

Cette stratégie sémantique séduit tous les refoulés de la science qui n'ont pas réussi à intégrer le club très fermé des "scientists" par manque de connaissances, de travail, de courage, d'intelligence, de chance, de volonté ou de n'importe quoi d'autre....

Cela alimente chez eux un gros complexe d'infériorité et de rancœur (cf. Roger Robert) qui les pousse de manière ambivalente à dénigrer tout ce qui est scientifique tout en essayant désespérément d'y ressembler en singeant les tournures de phrases...

Ça fait pas sérieux de dire "le souffle de vie des pierres" ? On passe pour des clowns avec ça . Ok on va parler de "l'énergie des minéraux".. là on va nous prendre au sérieux..


non...



zozos....
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 2059
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Lithothérapie

#60

Message par Inso » 16 févr. 2014, 15:56

Tout à fait en phase avec Pepejul, c''est bien dit.

À propos des "refoulés de la science", on est tous ignorants dans certains domaines. Mois, par exemple je n'y connaît rien en musique, ni solfège, ni pratique d'un instrument, à peine un peu d'histoire de la musique (à peine hein). J'admire les musiciens et je sais que je n'ai tout simplement fait les effort pour en devenir un. Je n'ai pas passé des années de travail nécessaires pour participer à un grand orchestre. Pour autant, je ne m'invente pas une pseudo-musique pour essayer de singer ce que je ne pourrai pas être, ni pour participer à des discussions de spécialistes auxquelles je ne comprend pas grand chose. J'apprécie la musique à l'écoute, tout simplement. Et quand quelqu'un m'explique, j'écoute et tente de comprendre en posant des question à mon niveau.
Amelie14 a écrit :Pepejul, le concept de l'énergie (kî en japonais, chi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine de la croyance et des pratiques spirituelles. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le kî représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie.
Amélie, dans ce sens votre message cité est tout à fait acceptable et donne même envie d'en savoir davantage sur le sujet, alors que le même avec des termes scientifiques ne voulant rien dire est très négatif : 1 - il est énervant pour celui qui connaît la réelle signification des termes. 2 - Il rabaisse la personne qui les utilise mal. 3 - Il induit les autres en erreur.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7125
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Dangereuse illusion.

#61

Message par Cartaphilus » 16 févr. 2014, 15:59

AMelie14 a écrit :La lithothérapie déchélatrice peut être considérée comme une branche de l’homéopathie (et non comme une discipline énergétique).
Le lien auquel vous me renvoyez est celui de Daniel Scimeca, dont les seules publications sont des livres concernant des « médecines » dites complémentaires ou alternatives, parus dans des éditions non scientifiques (grand public), et des articles tous publiés dans une revue d'homéopathie (les Cahiers de Biothérapie).

Je ne vois pas d'essais cliniques, pas d'études pharmacologiques, pas de données épidémiologiques... Rien qui relève de la médecine scientifique.
Amelie14 a écrit :Dans le cas de la lithothérapie énergéticienne, la méthode consiste à masser ou apposer des minéraux en des endroits spécifiques du corps ou encore à les porter sur soi. Il n'y a pas indications, contre-indications, posologie, effets secondaires et indésirables, surveillance du traitement, critères d'efficacité...
Pas d'indications, de contre-indications, de posologie, d'effets secondaires et indésirables, de surveillance du traitement, de critères d'efficacité : on peut donc faire ce que l'on veut, sur toute affection, n'importe comment avec n'importe quoi.

Alors, ce n'est en aucun cas une thérapie, et c'est leurrer soi-même et les autres que de l'affirmer et de propager cette dangereuse illusion.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Florence
Messages : 10077
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Lithothérapie

#62

Message par Florence » 16 févr. 2014, 17:25

Amelie14 a écrit :Pepejul, le concept de l'énergie (kî en japonais, chi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine de la croyance et des pratiques spirituelles. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le kî représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie.
Ne hurlez pas hein :mrgreen: :mrgreen:
Mais la façon dont vous vous appropriez ces concepts est abusive, d'une part parce que vous vous contentez de rabâcher un résumé des généralités superficielles que tout un chacun peut glaner sans effort sur les cultures sino-japonaises*, et d'autre part parce que, jusqu'à ce que vous soyez acculée à donner une réponse non équivoque, vous laissez planer l'ambiguïté entre des définitions religioso-mystiques et scientifiques du terme "énergie".

* à part les escrocs qui ont flairé la poule aux oeufs d'or de la crédulité, Japonais comme Chinois, religieux comme laïcs, répugnent à discuter des concepts englobant le "Ki" avec des occidentaux qui n'ont pas préalablement suivi un enseignement formel suffisamment poussé de leur culture, ne sachant que trop bien à quels errements ridicules ceux-ci sont utilisés.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Amelie14

Re: Dangereuse illusion.

#63

Message par Amelie14 » 17 févr. 2014, 01:45

Cartaphilus a écrit :
AMelie14 a écrit :La lithothérapie déchélatrice peut être considérée comme une branche de l’homéopathie (et non comme une discipline énergétique).
Le lien auquel vous me renvoyez est celui de Daniel Scimeca, dont les seules publications sont des livres concernant des « médecines » dites complémentaires ou alternatives, parus dans des éditions non scientifiques (grand public), et des articles tous publiés dans une revue d'homéopathie (les Cahiers de Biothérapie).

Je ne vois pas d'essais cliniques, pas d'études pharmacologiques, pas de données épidémiologiques... Rien qui relève de la médecine scientifique.
Amelie14 a écrit :Dans le cas de la lithothérapie énergéticienne, la méthode consiste à masser ou apposer des minéraux en des endroits spécifiques du corps ou encore à les porter sur soi. Il n'y a pas indications, contre-indications, posologie, effets secondaires et indésirables, surveillance du traitement, critères d'efficacité...
Pas d'indications, de contre-indications, de posologie, d'effets secondaires et indésirables, de surveillance du traitement, de critères d'efficacité : on peut donc faire ce que l'on veut, sur toute affection, n'importe comment avec n'importe quoi.

Alors, ce n'est en aucun cas une thérapie, et c'est leurrer soi-même et les autres que de l'affirmer et de propager cette dangereuse illusion.
Ce que l'on doit faire : demander le pourquoi de la séance. Demander si la personne est suivi médicalement. Expliquer la lithothérapie est un complément mais ne remplace pas la médecin. Il y a des exceptions, j'y reviens plus tard.

Tient ça vous a réveillé du coup Florence :lol:

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7125
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Demande de précisions.

#64

Message par Cartaphilus » 17 févr. 2014, 05:47

Salut à tous, bonjour Amelie14.

Parlant de votre pratique de la lithothérapie dite énergéticienne, vous précisez :
Amelie14 a écrit :Ce que l'on doit faire : demander le pourquoi de la séance.
Je suppose que ce sont les signes fonctionnels et généraux (éventuellement physiques) constatés par le patient ; ce n'est donc qu'une approche symptomatique.

Et si cela vous oriente votre choix d'une pierre, contrairement à ce que vous affirmiez, cela ressemble à porter une indication, voire à établir un diagnostic.
Amelie14 a écrit :Demander si la personne est suivi médicalement.
Quelle est votre attitude si ce n'est pas le cas ? Renvoyez-vous cette personne en lui demandant de revenir avec un diagnostic ?
Amelie14 a écrit :Expliquer la lithothérapie est un complément mais ne remplace pas la médecin.
Comment faites-vous pour apprécier l'efficacité de votre méthode si le patient observe également un traitement médical ?
Amelie14 a écrit :Il y a des exceptions, j'y reviens plus tard.
J'ai grand'hâte de savoir quelles pathologies seraient uniquement du ressort de la seule lithothérapie.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4617
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Lithothérapie

#65

Message par Wooden Ali » 17 févr. 2014, 08:35

J'ai grand'hâte de savoir quelles pathologies seraient uniquement du ressort de la seule lithothérapie.
Peut-etre les calculs biliaires et renaux ? :a2: Guerir de la pierre par la pierre, ca a de la gueule, non ?

J'ai une question pour Amelie : pourquoi les metaux ne sont-ils pas utilises en lithotherapie ? Ce sont tous des cristaux dont les mailles elementaires se retrouvent dans les mineraux : le fer alpha est cubique centre, le zinc, hexagonal, l'or et le cuivre, cubique face centre et le merveilleux uranium, orthorhombique, par exemple. En quoi leurs "vibrations" sont elles differentes pour qu'ils soient exclus de cette therapie aussi ancestrale que novatrice ?

Sinon, l'idee de base semble etre peu differente de la danse de la pluie : une attitude magique velleitaire et puerile pour qui les resultats tangibles comptent peu ou pas du tout. Elle nous ramene aux ages farouches (j'allais dire : de pierre) sans methode et sans rigueur ou l'esperance de vie etait de 25 ans. On comprend mieux pourquoi les medecines traditionnelles sont surtout defendues par des gens jeunes et en bonne sante. En dehors soigner des bobos qui guerissent tout seul, ce sont des dangers publics.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Amelie14

Re: Lithothérapie

#66

Message par Amelie14 » 18 févr. 2014, 11:43

La lithothérapie est un soutient au quotidien. Cela ne tient pas d'une croyance. L'ironie est de mise quand on ne comprend pas ou plus ce qui nous entoure.

Cartaphilus, vous dites "Comment faites-vous pour apprécier l'efficacité de votre méthode si le patient observe également un traitement médical ?".
En parlant d'une part avec la personne, on note tout changement ou ressenti et avec les différents outils.
Dans d'autres cas c'est la médecine qui nous apporte la réponse.
Par exemple, pour le diabète, boire un verre d'eau de gemme de citrine contribue à diminuer le diabète.
Il y a donc des personnes qui font eux mêmes une analyse après avoir ingéré l'eau de gemme pendant un temps donné.

"Quelle est votre attitude si ce n'est pas le cas ? Renvoyez-vous cette personne en lui demandant de revenir avec un diagnostic ?"
Evidemment ! Si c'est pour un stress pour un examen ou pour un entretien d'embauche on relativise :mrgreen:
Si la personne me dit qu'elle est migraineuse depuis x temps, je lui demande de vérifier auprès de son médecin ce qu'il en retourne. Une migraine isolé ce n'est peut être pas grand chose, mais cela peut être aussi un symptôme d'une autre maladie ...

"Je suppose que ce sont les signes fonctionnels et généraux (éventuellement physiques) constatés par le patient ; ce n'est donc qu'une approche symptomatique.

Et si cela vous oriente votre choix d'une pierre, contrairement à ce que vous affirmiez, cela ressemble à porter une indication, voire à établir un diagnostic."

La lithothérapie ne doit en aucun cas se substitué à un traitement médical prescrit.
On demande à l'aide d'un questionnaire, si la personne à des maladies et de quels types et si il y a un traitement et un suivi.
Le but de la litho est bien d'aider dans le quotidien, comme aider une personne à mieux supporter un lourd traitement.
Sur des cas graves d'infection bactérienne ou virale, ou sur des maladies génétiques, la lithothérapie ne pourra pas agir.

"J'ai grand'hâte de savoir quelles pathologies seraient uniquement du ressort de la seule lithothérapie."
Là avec cette phrase, je vois bien que vous ne comprenez pas la lithothérapie et en même temps, ce n'est pas une pratique qui est connue. Cette pratique n'a que 30ans.
Mais vous devez comprendre qu'il y a des personnes comme moi qui ne souhaite pas remplacer le médecin ou la médecine conventionnelle. La lithothérapie accompagne.
La litho peut en effet agir sur les problèmes de peau, les peines de coeur ou les états dépressifs, elle n’est pas pour autant la remplaçante de la médecine et de la psychologie. Au contraire les soins par les pierres sont un parfait accompagnement et un soutien remarquable aux techniques habituelles d’aide à la personne.
Mais face à toute difficulté de plus grande ampleur, s’en remettre uniquement à l’énergie équivaut à se mettre en danger.
Elle ne fait qu’apporter au malade le soutien nécessaire pour affronter les épreuves de la vie dans les meilleures conditions possibles.”

Wooden Ali vous dites "pourquoi les metaux ne sont-ils pas utilises en lithotherapie ? Ce sont tous des cristaux dont les mailles elementaires se retrouvent dans les mineraux : le fer alpha est cubique centre, le zinc, hexagonal, l'or et le cuivre, cubique face centre et le merveilleux uranium, orthorhombique, par exemple. En quoi leurs "vibrations" sont elles differentes pour qu'ils soient exclus de cette therapie aussi ancestrale que novatrice ?"
Les métaux sont utilisés également en litho. On retrouvera les plus connus, l'or et l'argent : l'argent natif et l'or natif.
Ils ne sont pas exclu.
On aura plus tendance à utiliser ses métaux pour une utilisation "bijoux" donc à porter sur soi au quotidien.
Il n'y a donc pas d'exclusion, l'utilisation est différente.

Avatar de l’utilisateur
truchement
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 745
Inscription : 10 janv. 2008, 10:13

Re: Lithothérapie

#67

Message par truchement » 18 févr. 2014, 16:34

Amelie14 a écrit :Mais vous devez comprendre qu'il y a des personnes comme moi qui ne souhaite pas remplacer le médecin ou la médecine conventionnelle. La lithothérapie accompagne.
La litho peut en effet agir sur les problèmes de peau, les peines de coeur ou les états dépressifs, elle n’est pas pour autant la remplaçante de la médecine et de la psychologie. Au contraire les soins par les pierres sont un parfait accompagnement et un soutien remarquable aux techniques habituelles d’aide à la personne. Mais face à toute difficulté de plus grande ampleur, s’en remettre uniquement à l’énergie équivaut à se mettre en danger. Elle ne fait qu’apporter au malade le soutien nécessaire pour affronter les épreuves de la vie dans les meilleures conditions possibles.
Si je comprends bien, le médecin guérit le malade (et c'est normal, c'est un médecin, après tout), mais c'est au lithothérapeute qu'on rend grâce pour ses extraordinaires capacités quantiquo-intuitives, etc., etc.

Si rien ne montre clairement que la lithothérapie est efficace, personne ne peut dire qu'elle accompagne, qu'elle agit ni qu'elle fait quoi que ce soit. Ce n'est pas un adjuvant; c'est un parasite qui s'accroche à la médecine véritablement thérapeutique pour tirer ensuite la couverture à soi. Rien d'exclusif à la lithothérapie: toutes les médecines dites douces ou parallèles pratiquent la même arnaque. En fait, bien stupide le "thérapeute" qui insiste auprès de ses patients pour qu'ils foutent en l'air leur traitement conventionnel; c'est beaucoup trop risqué. Évidemment, dans un tel cas, il y a toujours la possibilité d'imputer au malade même le foirage total de la pseudo-médecine: il était trop négatif; il n'y croyait pas assez, et j'en passe et des meilleures. On en arrive ainsi à la notion de la maladie comme espèce de péché originel. Seule le foi sauve; celui qui en manque périt.

Pas étonnant qu'on n'arrive pas à se débarrasser des charlatans. Ça n'a rien à voir avec les prétendus succès qu'ils remportent. Ils savent simplement, mieux que quiconque, s'arranger pour ne jamais avoir tort. Les thérapies nouvelâgeuses, c'est le nouvel hydre de Lerne.
Au royaume des aveugles, les borgnes sont mal vus.

Amelie14

Re: Lithothérapie

#68

Message par Amelie14 » 19 févr. 2014, 04:13

truchement a écrit :Si je comprends bien, le médecin guérit le malade (et c'est normal, c'est un médecin, après tout), mais c'est au lithothérapeute qu'on rend grâce pour ses extraordinaires capacités quantiquo-intuitives, etc., etc.
c'est vous qui le dites, encore une supposition mais on est habitué ici.

Vous ne lisez pas correctement ou alors consultez !
Ce que vous décrivez ne concerne aucunement mes interventions.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7125
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Beaucoup de questions.

#69

Message par Cartaphilus » 19 févr. 2014, 05:28

Salut à tous, bonjour Amelie14.

Concernant l’appréciation de l'efficacité de votre méthode :
Amelie14 a écrit :En parlant d'une part avec la personne, on note tout changement ou ressenti et avec les différents outils.
Quels changements ? Le ressenti du patient ou du thérapeute ? Quels outils ?

Comment faites-vous pour éliminer la subjectivité dans votre approche ?
Amelie14 a écrit :Dans d'autres cas c'est la médecine qui nous apporte la réponse.
Ce qui signifie soit que vous savez examiner un malade ou que vous êtes capable d'interpréter les examens complémentaires prescrits, soit que vous faites confiance aux médecins qui vous « apporte la réponse », c’est-à-dire à la médecine scientifique.
Amelie14 a écrit :Sur des cas graves d'infection bactérienne ou virale, ou sur des maladies génétiques, la lithothérapie ne pourra pas agir.
Comment savez-vous qu'une infection bactérienne ou virale est grave ? Comment savez-vous qu'une maladies est génétique ?
Amelie14 a écrit :La litho peut en effet agir sur les problèmes de peau, les peines de coeur ou les états dépressifs [...]
Quels problèmes de peau ? Sur quels critères de gravité jugez-vous que tel cas de dépression relève de votre pratique ?

J'imagine mal, comment sans un minimum de connaissances médicales, l'on peut répondre à ces questions.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Amelie14

Re: Beaucoup de questions.

#70

Message par Amelie14 » 19 févr. 2014, 06:02

Cartaphilus a écrit :Salut à tous, bonjour Amelie14.

Concernant l’appréciation de l'efficacité de votre méthode :
Amelie14 a écrit :En parlant d'une part avec la personne, on note tout changement ou ressenti et avec les différents outils.
Quels changements ? Le ressenti du patient ou du thérapeute ? Quels outils ?
Les 2, ressentis de la personne que l'on demande de noter et les outils soit le pendule, soit l'antenne de Lecher, soit le GDV.
Les changements ne peuvent être décrit, puisque cela sera différent d'un cas à un autre.
Prenons le cas d'une insomnie et d'un sommeil qui devient plus régulier et plus long.


Comment faites-vous pour éliminer la subjectivité dans votre approche ?
Amelie14 a écrit :Dans d'autres cas c'est la médecine qui nous apporte la réponse.
Ce qui signifie soit que vous savez examiner un malade ou que vous êtes capable d'interpréter les examens complémentaires prescrits, soit que vous faites confiance aux médecins qui vous « apporte la réponse », c’est-à-dire à la médecine scientifique.
Je n'examine pas, je lis la conclusion de l'analyse et oui j'y arrive :mrgreen:
Amelie14 a écrit :Sur des cas graves d'infection bactérienne ou virale, ou sur des maladies génétiques, la lithothérapie ne pourra pas agir.
Comment savez-vous qu'une infection bactérienne ou virale est grave ? Comment savez-vous qu'une maladies est génétique ?
Je ne suis pas médecin donc quand on fait remplir le questionnaire, il y a ce genre de questions.
Je rappelle que l'on demande à la personne si elle a des problèmes de santé.
Et votre question oui mais si il ne vous dit rien, que se passe-t-il alors ? et bien rien car les pierres ne pourront pas aider mais cela ne sera pas nocif.
D'où l'intérêt de parler avec la personne.

Amelie14 a écrit :La litho peut en effet agir sur les problèmes de peau, les peines de coeur ou les états dépressifs [...]
Quels problèmes de peau ? Sur quels critères de gravité jugez-vous que tel cas de dépression relève de votre pratique ?
J'imagine mal, comment sans un minimum de connaissances médicales, l'on peut répondre à ces questions.
Vous prenez les personnes pour des abrutis ou bien ?
Je ne sais pas ce que vous cherchez avec vos questions, mais en tout cas ce n'est pas sain.
Dites, une personne qui a de l'eczéma par exemple, vous pensez qu'elle n'a pas pris le soin de voir un médecin, au pire juste un pharmacien. Vous devriez faire une séance avec un lithothérapeute pour comprendre.
Vous ne comprenez pas la différence entre une médecine douce et un médecin traditionnel.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Lithothérapie

#71

Message par Pepejul » 19 févr. 2014, 08:57

Par exemple, pour le diabète, boire un verre d'eau de gemme de citrine contribue à diminuer le diabète.

C'est une blague ? vous voulez faire croire ça aux milliers de vrais diabétiques qui souffrent au quotidien de leur maladie ? je vous souhaite d'avoir un vrai diabétique dans votre entourage et de le soigner à l'eau de citrine et de voir progressivement ses organes se décomposer, devoir être amputé de plusieurs doigts, souffrir le martyre et finir aveugle...

Vraiment je vous le souhaite afin que vous cessiez de colporter vos infâmes mensonges sur les forums...

Si j'étais grossier je dirais que le seul traitement efficace à base de cailloux c'est de les prendre bien lourds et de vous les envoyer directement dans la gueule...

Mais j'ai été bien élevé et je résisterai donc à la tentation de le dire (et de le faire)
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7125
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Re: Lithothérapie

#72

Message par Cartaphilus » 19 févr. 2014, 09:00

Un exemple de l'efficacité de la lithothérapie serait :
Amelie14 a écrit :Prenons le cas d'une insomnie et d'un sommeil qui devient plus régulier et plus long.
Je pense qu'il est inutile de vous demander les critères objectifs de cette amélioration du sommeil (polygraphie respiratoire, polysomnographie...).
Amelie14 a écrit :Je n'examine pas, je lis la conclusion de l'analyse et oui j'y arrive :mrgreen:
Vous confirmez l’amélioration de l'état de santé de votre patient client en lisant le compte-rendu des examens complémentaires fondés sur la médecine scientifique, laquelle discrédite votre prétendue thérapie.
Amelie14 a écrit :Je ne sais pas ce que vous cherchez avec vos questions, mais en tout cas ce n'est pas sain.
Malepeste ! Il ne serait pas sain de discuter sur un forum... de discussion !

Ce qui n'est pas sain, c'est de faire accroire qu'il est possible de traiter une quelconque pathologie sans aucune connaissance médicale et en recourant à des techniques dont la seule justification est la pensée magique.

Enfin, bien que je désespère d'obtenir une réponse claire de votre part, vous n'avez pas réellement expliqué quelles étaient les exceptions permettant à la lithothérapie de « remplacer le médecin ».
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Amelie14

Re: Lithothérapie

#73

Message par Amelie14 » 19 févr. 2014, 11:41

Pepejul a écrit :
Par exemple, pour le diabète, boire un verre d'eau de gemme de citrine contribue à diminuer le diabète.

C'est une blague ? vous voulez faire croire ça aux milliers de vrais diabétiques qui souffrent au quotidien de leur maladie ? je vous souhaite d'avoir un vrai diabétique dans votre entourage et de le soigner à l'eau de citrine et de voir progressivement ses organes se décomposer, devoir être amputé de plusieurs doigts, souffrir le martyre et finir aveugle...

Vraiment je vous le souhaite afin que vous cessiez de colporter vos infâmes mensonges sur les forums...

Si j'étais grossier je dirais que le seul traitement efficace à base de cailloux c'est de les prendre bien lourds et de vous les envoyer directement dans la gueule...

Mais j'ai été bien élevé et je résisterai donc à la tentation de le dire (et de le faire)
Vous venez de le faire pourtant !
Si j'écris ce genre d'expériences, c'est qu'il y a en effet des vécus pour ma part et pour d'autres professionnels.
Mais comme vous ne lisez pas ou si peu, vous retenez ce qui vous arrange.
Vous êtes à la limite de la stupidité, où le mal dans le fait de prendre un traitement couplé de séances de lithothérapie.
Je sais pas moi, prenez un verre, fumez un joint mais détendez-vous

Amelie14

Re: Lithothérapie

#74

Message par Amelie14 » 19 févr. 2014, 11:42

Cartaphilus a écrit :Un exemple de l'efficacité de la lithothérapie serait :
Amelie14 a écrit :Prenons le cas d'une insomnie et d'un sommeil qui devient plus régulier et plus long.
Je pense qu'il est inutile de vous demander les critères objectifs de cette amélioration du sommeil (polygraphie respiratoire, polysomnographie...).
Amelie14 a écrit :Je n'examine pas, je lis la conclusion de l'analyse et oui j'y arrive :mrgreen:
Vous confirmez l’amélioration de l'état de santé de votre patient client en lisant le compte-rendu des examens complémentaires fondés sur la médecine scientifique, laquelle discrédite votre prétendue thérapie.
Amelie14 a écrit :Je ne sais pas ce que vous cherchez avec vos questions, mais en tout cas ce n'est pas sain.
Malepeste ! Il ne serait pas sain de discuter sur un forum... de discussion !

Ce qui n'est pas sain, c'est de faire accroire qu'il est possible de traiter une quelconque pathologie sans aucune connaissance médicale et en recourant à des techniques dont la seule justification est la pensée magique.

Enfin, bien que je désespère d'obtenir une réponse claire de votre part, vous n'avez pas réellement expliqué quelles étaient les exceptions permettant à la lithothérapie de « remplacer le médecin ».
:fee: excellent ce smile il devait m'attendre non :mrgreen:
Bref relisez mes interventions, les réponses y sont.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Lithothérapie

#75

Message par Pepejul » 19 févr. 2014, 13:16

Vous êtes à la limite de la stupidité, où le mal dans le fait de prendre un traitement couplé de séances de lithothérapie.
Je sais pas moi, prenez un verre, fumez un joint mais détendez-vous
Être jugé "stupide" par vous est presque un compliment...

Il n'y a pas de mal à se frotter le derrière avec un caillou en effet, n'oubliez pas de préciser que ça n'a non plus aucun effet sur la santé.

Votre "expérience personnelle" est semble-t-il un critère d'appréciation complètement faussé au vu de ce que vous nous proposez. Pouvez-vous donner ici une preuve que de l'eau de citrine machin a réduit le diabète d'un patient ? pouvez-vous préciser si ce patient suivait en même temps un traitement médical ? Pouvez-vous préciser en quoi la citrine machin a agi ?

Quand vous aurez répondu à nos questions nous pourrons vous considérer autrement que comme une raconteuse d'histoires farfelues...

Pour que le lecteur se rende compte de la grosse fumisterie qu'est la lithothérapie je leur conseille de parcourir ce forum : http://www.pouvoirdespierres.com/ où il découvrira qu'on peut "purifier" des pierres (encore une utilisation frauduleuse d'un terme technique précis pour faire croire qu'on sait de quoi on parle) en :

- les faisant tremper dans de l'eau salée
- enterrant la pierre dans son jardin pour que, je cite, le magnétisme de la terre (usurpation) inonde la pierre et la nettoie
- trempant les pierres dans une source pour la sentir vous énergiser (encore une usurpation) rapidement
- les posant sur du quartz en plein soleil
- en les tenant dans les mains...

si c'est pas du gros foutage de gueule pour zozo ça c'est quoi ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit