Page 4 sur 4

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 06 sept. 2012, 03:00
par Cartaphilus
Salut à tous.
Ildefonse a écrit :Le mode d'administration médicamenteuse par voie vaginale existe. On appelle ça le suppo vaginal ou ovule. :mrgreen:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ovule_%28gal%C3%A9nique%29
Pour une action locale (antimycosiques en ovules, œtrogènes en crème, par exemple).

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 06 sept. 2012, 05:29
par Ptoufle
On peut même se douter que les effets secondaires puissent entraîner des effets placebo par les sensations provoquées par une administration tendre et habile des granules ?...

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 08 sept. 2012, 01:13
par davidsonstreet
Salut Jean-François,

tu dis :
Le seul intérêt que je vois à cette opération est que les granules vont s'y maintenir plus facilement qu'ailleurs. La vache peut difficilement les expulser de son vagin, et probablement qu'elle ne sent même pas leur présence. Il est possible que de vrais médicaments (à assez fortes concentrations), qui doivent diffuser longuement et à faible concentration puissent être placés là. Ce que je trouve ridicule, c'est l'idée de placer des "bonbons" à cet endroit.
Alors j'ai posé quelques questions à ma vétérinaire.

Selon elle, aucun médicament n'est normalement administré par cette voie si on exclut ceux qui sont destinés à traiter spécifiquement cette zone. Elle explique notamment qu'on peut administrer de la progestérone pour régler certains problèmes liés au cycle menstruel.

Du reste, il est vrai que la région vaginale de la vache est plutôt insensible. Du coup, il est beaucoup plus facile d'y insérer un médicament que dans la bouche.

Ce qui est assez rigolo, c'est que quand j'ai abordé le sujet de l'administration de médicaments dans le vagin d'une vache, elle a immédiatement conclu que je voulais m'informer sur l'homéopathie... Elle m'a expliqué que certaines personnes (je ne sais pas à qui elle faisait référence - vétérinaires ou agriculteurs - ni même si elle s'incluait) considèrent que l'absortion par le vagin est plus indiquée que par la bouche, car les amygdales feraient obstruction en raison de leur fonction immunitaire.

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 02 déc. 2012, 06:40
par JulieB
Ce sujet me fait penser à un papier que j'ai eu l'occasion de lire il y a peu:

A double-blind placebo-controlled study into the efficacy of a homeopathic remedy for fear of firework noises in the dog (Canis familiaris)

J'aurais jamais cru qu'on puisse faire une étude sur un sujet pareil, mais sous ses airs de candidate à l'Ignoble, elle peut nous faire réfléchir, puisque en conclusion:
There were significant improvements in the owners’ rating of 14/15 behavioural signs of fear in the placebo treatment group and all 15 behavioural signs in the homeopathic treatment group. Both treatment groups also showed significant improvement in the owners’ rating of the global severity of their dog’s responses. However, there was no significant difference in the response seen between the two treatment groups
Le maître subit bien l'effet placebo du traitement administré au chien :lol:

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 02 déc. 2012, 06:56
par davidsonstreet
Salut JulieB,

tu dis :
Le maître subit bien l'effet placebo du traitement administré au chien :lol:
Yes... Je me suis toujours dit que les traitements homéopathiques sur les animaux servaient bien plus à calmer le maître qu'à soigner l'animal. :roll:

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 02 déc. 2012, 07:29
par JulieB
davidsonstreet a écrit : Yes... Je me suis toujours dit que les traitements homéopathiques sur les animaux servaient bien plus à calmer le maître qu'à soigner l'animal. :roll:
Salut,

de toute façon, les "résultats" sont à mon avis à aller chercher de deux cotés:

1) biais d'observation: le maitre a tendance à penser que le résultat est positif parce que c'est ce à quoi il s'attend/espère (puisqu'il a donné un traitement) et qu'on aime pas être déçu par ses propres actions. Ce biais en lui-même ne change rien à l'état de l'animal.
2) effet indirect: l'animal perçoit une amélioration du stress de son maitre, ce qui va le détendre aussi par la même occasion.

avec possibilité d'une rétroaction positive entre les deux points (?)

Re: homeopathie veterinaire

Publié : 03 déc. 2012, 03:38
par davidsonstreet
JulieB a écrit :avec possibilité d'une rétroaction positive entre les deux points (?)
Peut-être, je ne saurais dire. Pour l'instant, je suis d'avis que l'homme ne peut pas vraiment influencer "positivement" le comportement de l'animal, il ne peut qu'essayer de le comprendre pour ne pas l'influencer négativement. Plus on connaît la nature de l'animal avec lequel on veut entrer en relation, moins on court de risque de lui faire peur ou de susciter chez lui de l'aversion à notre encontre.