Donner du sang est-il un droit?

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#51

Message par Feel O'Zof » 22 sept. 2010, 22:20

Hallucigenia a écrit :Donc pour ma part, et sérieusement cette fois, j'estime que puisqu'un test HIV est systématiquement effectué, et qu'en cas de détection le donneur est identifié, informé de sa séropositivité, et retiré des listes, le mieux à faire, en terme de santé publique, est d'autoriser tout le monde à offrir son sang. Surtout qu'en la matière, on manque cruellement de donneurs.
Kraepelin a écrit :Tient! Voilà la rectitude politique qui se pointe le bout du nez sous la couverture de l'ironie. Jamais bien loin cette saleté!
Feel O'Zof a écrit :Tiens! Voilà l'homophobie qui se pointe le bout du nez sous la couverture de la raison. Jamais bien loin cette saleté!
Kraepelin a écrit :Votre affirmation est gratuite parce qu'elle repose sur la pierre angulaire de la rectitude: le procès d'intentions. La mienne ne l'est pas puisqu'elle est une constatation de fait. Hallu dit bien ce qu'il dit et assimile la mise en cause des revendications gay au racisme et aux préjugés de classes.

Êtes-vouas capable de faire la différence?
Je suis évidemment capable de percevoir la différence entre un procès d'intention et un fait.

Ce que vous ne semblez pas réaliser c'est que, paradoxalement, vous tombez dans le même paralogisme que celui des partisans de la rectitude qui voit du racisme dans tout ce qui s'en rapproche. Peut-être que Hallu, dans son opinion (qui est aussi la mienne), est motivé par un désir autre que la rectitude politique. Peut-être que c'est juste le gros bon sens qui voudrait qu'on n'écarte des dons de sang que les individus qui sont susceptibles de donner du sang contaminé?

Il me semble que si toutes les précautions sont prises pour détecter ou prévenir le sang contaminé, il n'y a rien qui justifie d'écarter un groupe social particulier des dons de sang sous le couvert d'une corrélation quelconque, autre qu'un dédain irrationnel et discriminatoire à l'idée de recevoir du sang d'un des membres de ce groupe. Ce ne serait donc pas un procès d'intention que de présumer qu'une personne qui demeure contre le don de sang des gays soit homophobe, ce serait une déduction logique. On peut résumer cette confrontation d'idée de cette manière:

Discrimination initiale : «Les gays ne peuvent pas donner de sang.»
La rectitude politique dit : «Tout le monde doit être traité exactement pareil donc les gays doivent pouvoir donner du sang comme les hétéros!»
Objection légitime : «Il est nécessaire d'éviter que les gens porteurs de maladies transmissibles par le sang ne donnent du sang...»
Compromis du gros bon sens : «Donc, analysons le sang de chacun et leur historique personnel (à savoir s'ils ont eu un comportement à risque) avant de prendre leur sang, quelle que soit leur orientation.»
Objection persistante discriminatoire : «Oui mais... ça c'est de la rectitude politique! Je ne veux pas que les gays donnent du sang!»

On fait la même chose dans les autres débats de société. Comme sur le port du voile:

La rectitude politique dit : «Chacun doit pouvoir pratiquer sa religion comme il veut donc le port du voile c'est correct.»
Objection légitime : «Mais, dans certains contextes, il est important que l'individu soit identifiable...»
Compromis du gros bon sens : «Donc, contraignons les gens à se dévoiler le visage lorsqu'ils doivent être identifiés (sur leur photos d'identité ou lorsqu'ils entrent dans une banque ou un dépanneur) mais laissons-les se vêtir comme ils veulent le reste du temps.»
Objection persistante discriminatoire : «Oui mais... ça c'est de la rectitude politique! Je ne veux pas voir de symboles religieux ostentatoires d'une autre religion que la mienne!»

Ça suit toujours ce même pattern. Il y a toujours une faction des intolérants/haineux qui va dénoncer les abus de la rectitude politique dans le seul but de défendre son droit d'être intolérante et haineuse. Je ne pense pas que ce soit ton cas, vu tes réponses précédentes (et ceux de l'autre fil identique). Mais si je n'avais lu de toi que la réplique que tu as faite au commentaire d'Hallucigenia, c'est très certainement ce que j'aurais pensé.
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Messages : 986
Inscription : 18 févr. 2008, 09:02
Localisation : France RP
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#52

Message par Sylvain » 25 sept. 2010, 06:14

Bonjour,

Les 2 fils en parallèle ne sont pas simples.
Feel O'Zof a écrit :Compromis du gros bon sens : «Donc, analysons le sang de chacun et leur historique personnel (à savoir s'ils ont eu un comportement à risque) avant de prendre leur sang, quelle que soit leur orientation.»
Même si le mec répond de manière sincère et qu'il n'a de relation sans capote qu'avec son partenaire "officiel", peut il répondre totalement des agissements de celui-ci ?
J'imagine le dialogue,
Je vais donner mon sang, c'est ok tu es resté fidèle ces 4 derniers mois ?
Vous imaginez que l'autre va dire :
Non en fait j'ai baisé avec un mec du travail je sais plus si j'ai mis une capote, c'était après un pot et j'étais bourré.
même s'il l'a fait ?

Statistiquement, les gays ont plus de partenaires et en plus parmi ces partenaires potentiels, il y a minimum 50 fois plus de risque de tomber sur quelqu'un de séropositif.
C'est d'ailleurs ce rapport qui est flippant et pas les décisions des organismes gérant le sang. Il y a autant de nouveaux cas chez les gays que chez les hétéros alors que les premiers sont environ 3% de la population. Ça semble totalement hors de contrôle

A+
Combien d'entre vous croient en la télékinésie ? Levez ma main...

Il n'y a pas de théorie de l'évolution. Juste une liste d'espèces que Chuck Norris autorise à survivre.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 6942
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Donner du sang est-il un droit?

#53

Message par Kraepelin » 25 sept. 2010, 07:33

Feel O'Zof

Votre commentaire repose sur l'analyse d'un enchaînement inexact de citations. Votre erreur se trouve au début. Voici l'enchaînement exact:
Hallucigenia a écrit : Le problème, c'est que tous les pédés se droguent. Et en général, les drogués sont pauvres... donc on ne sait jamais trop où ils traînent. Si ça se trouve même, ils fréquentent des noirs. Donc les maladies, et toussa.
Voilà pourquoi je propose que seuls les médecins hétéros, blancs et catholiques, puissent avoir le droit de donner leur sang. Ça simplifiera les procédures et ça sécurisera les dons.
Kraepelin a écrit :Tient! Voilà la rectitude politique qui se pointe le bout du nez sous la couverture de l'ironie. Jamais bien loin cette saleté!
Feel O'Zof a écrit : Tiens! Voilà l'homophobie qui se pointe le bout du nez sous la couverture de la raison. Jamais bien loin cette saleté!
Kraepelin a écrit : Votre affirmation est gratuite parce qu'elle repose sur la pierre angulaire de la rectitude: le procès d'intentions. La mienne ne l'est pas puisqu'elle est une constatation de fait. Hallu dit bien ce qu'il dit et assimile la mise en cause des revendications gay au racisme et aux préjugés de classes.

Êtes-vouas capable de faire la différence?
Dans son commentaire initial, Hallu fait dans la caricature cynique en parodiant la position HémaQuébec et en la réduisant à un contenu qu'il rapproche du racisme et du préjugé de classe. D'ailleurs, Hallu ne l'a pas nié!

Si je n'ai pas la bonne interprétation de ce qu'il dit, dites-moi comment il faut interpréter son commentaire?
Dernière modification par Kraepelin le 25 sept. 2010, 08:09, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 6942
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Donner du sang est-il un droit?

#54

Message par Kraepelin » 25 sept. 2010, 07:50

Sylvain a écrit : Les 2 fils en parallèle ne sont pas simples.
C'est un peu ma faute! Le plus simple est de ne plus parler de l'affaire du sang dans la topique sur la rectitude.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 17:11

Re: Donner du sang est-il un droit?

#55

Message par Ildefonse » 25 sept. 2010, 08:02

J'ai bien l'impression qu'on a quand même fait le tour de la question.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 6942
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Donner du sang est-il un droit?

#56

Message par Kraepelin » 25 sept. 2010, 08:07

Ildefonse a écrit :J'ai bien l'impression qu'on a quand même fait le tour de la question.
C'est ce que je disais à Bergerron il y a 5 minutes sur l'autre topique.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#57

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 11:22

Sylvain a écrit : Statistiquement, les gays ont plus de partenaires et en plus parmi ces partenaires potentiels, il y a minimum 50 fois plus de risque de tomber sur quelqu'un de séropositif.
C'est d'ailleurs ce rapport qui est flippant et pas les décisions des organismes gérant le sang. Il y a autant de nouveaux cas chez les gays que chez les hétéros alors que les premiers sont environ 3% de la population. Ça semble totalement hors de contrôle
Il y a autant de nouveau cas chez ceux qui ont des comportements à risques. Les hétéros qui ont des comportement à risques doivent aussi avoir plus de chances d'attraper une maladie même si j'en convient moins grande que les homosexuelles.

Mais ces deux groupes seront exclus sans avoir besoin de demander leur orientation.

Il reste juste l'argumentation du gay qui a des rapports sexuels non protégé, dans les 4 mois précédents, avec un partenaire de longue date qui lui mentirait et qui attraperait une maladie. Les hétéros non plus n'ont pas d'écrit menteur dans le front quand ils trompent leur partenaire.

J'aimerais bien avoir votre estimation de l'augmentation du risque que cela amènerait de ne pas exclure tout les homosexuels au lieu de se fier à leur historique tout comme les autres groupes. À partir de combien de % ou de cas il faut généraliser la discrimination d'un groupe. Est-ce que HémaQuébec à des évaluations sur ça ou des études sur ce point précis qui permettrait d'évaluer réellement si c'est nécessaire cette discrimination.
Dernière modification par BeRReGoN le 25 sept. 2010, 11:31, modifié 3 fois.
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#58

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 11:24

Kraepelin a écrit :Dans son commentaire initial, Hallu fait dans la caricature cynique en parodiant la position HémaQuébec et en la réduisant à un contenu qu'il rapproche du racisme et du préjugé de classe. D'ailleurs, Hallu ne l'a pas nié!

Si je n'ai pas la bonne interprétation de ce qu'il dit, dites-moi comment il faut interpréter son commentaire?
Mais vous n'avez toujours pas cité les arguments qui réfuteraient le raisonnement de Feel. Vous ne faites que parler de rectitude au lieu de discuter du sujet.
"What the hell you starin' at!!"

PhilippeL
Messages : 990
Inscription : 28 mai 2005, 09:42

Re: Donner du sang est-il un droit?

#59

Message par PhilippeL » 25 sept. 2010, 14:41

Salut Berregon,
BeRReGoN a écrit : À partir de combien de % ou de cas il faut généraliser la discrimination d'un groupe.
Je n'ai pas la réponse mais je persiste à croire que tu poses la bonne question (même si tu le fais possiblement avec sarcasme). Évidemment, il faut sélectionner le(s) groupe(s) de la façon la plus optimale possible (i.e.: celle qui répond le plus aux objectifs de la discrimination).
Feel O'Zof a écrit : Discrimination initiale : «Les gays ne peuvent pas donner de sang.»
La rectitude politique dit : «Tout le monde doit être traité exactement pareil donc les gays doivent pouvoir donner du sang comme les hétéros!»
Objection légitime : «Il est nécessaire d'éviter que les gens porteurs de maladies transmissibles par le sang ne donnent du sang...»
Compromis du gros bon sens : «Donc, analysons le sang de chacun et leur historique personnel (à savoir s'ils ont eu un comportement à risque) avant de prendre leur sang, quelle que soit leur orientation.»
Objection persistante discriminatoire : «Oui mais... ça c'est de la rectitude politique! Je ne veux pas que les gays donnent du sang!»
Je vois quelques problèmes dans ces affirmations. Premièrement, je reformulerais "l'objection légitime" pour : «Il est nécessaire de répondre aux besoins de transfusion en minimisant le risque d'infection du sang donné...». Ainsi, si les stocks de sang sont actuellement suffisants (que l'on ne recense pas de décès à cause de manque de don de sang), je vois mal pourquoi* on accepterait les dons de groupes significativement** à plus haut risque que le niveau de risque de la moyenne des donneurs actuels.

Mon autre objection (en lien avec la première) est sur le compromis de gros bon sens : il est basé sur des hypothèses implicites qui ne sont pas explicitement validées. Entre-autres :
-La définition subjective de "comportement sexuel à risque" est aussi claire que la définition subjective "d'homosexualité".
-Les gens ne sont pas plus enclins à mentir sur le niveau de risque de leur comportement sexuel que sur leur orientation sexuelle.
-Le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel] est aussi efficace que le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel+question sur orientation sexuelle] pour filtrer un nombre maximal de potentiels donneurs qui sont atteints du VIH.
-Les individus avec un comportement sexuel à risque (hétéros ou homos) qui passent le filtre du questionnaire sur l'historique personnel (que ce soit par mensonge, ignorance, incompréhension, idéologie, etc.) ont autant de risque d'être infectés par le VIH qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels.

Je n'ai pas les réponses non plus. J'apporte simplement le fait que la question est plus complexe et nuancée que ce qu'on peut lire dans le résumé de Feel.

*En fait oui, je peux voir pourquoi, mais ce serait sacrifier du bien-être pratique pour du bien-être idéologique.
**Elle reste là, la question quantitative : si un groupe est 0,001% plus à risque de donner du sang infecté que la moyenne des donneurs actuels, et bien ça ne me dérange pas de sacrifier du (petit) bien-être pratique pour du bien-être idéologique. Par contre si on remplace 0,001% par 10%, je change d'avis (et je serais bien embêté de placer un niveau seuil qui me fait changer d'avis).

Amicalement,
Phil

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#60

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 15:00

PhilippeL a écrit :Salut Berregon,
BeRReGoN a écrit : À partir de combien de % ou de cas il faut généraliser la discrimination d'un groupe.
Je n'ai pas la réponse mais je persiste à croire que tu poses la bonne question (même si tu le fais possiblement avec sarcasme). Évidemment, il faut sélectionner le(s) groupe(s) de la façon la plus optimale possible (i.e.: celle qui répond le plus aux objectifs de la discrimination).e les gays donnent du sang![/i]»
Non ce n'était pas par sarcasme et je suis d'accord avec ton message précédent. Pour dire qu'il est objectif d'exclure un groupe du à l'augmentation des risques que celui apporterait, il faut être capable de définir cette augmentation et quand c'est acceptable ou pas.
PhilippeL a écrit :-Le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel] est aussi efficace que le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel+question sur orientation sexuelle] pour filtrer un nombre maximal de potentiels donneurs qui sont atteints du VIH.
C'est la principale question selon moi qui est nécessaire de répondre pour qu'interdire le don de sang aux homosexuels (ou tout groupe jugé à risque) ne soit pas vu comme de l'homophobie, de l'intolérance ou une peur irrationnelle.
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#61

Message par Feel O'Zof » 25 sept. 2010, 15:34

PhilippeL a écrit :-Le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel] est aussi efficace que le filtre [analyse du sang+question sur comportement sexuel+question sur orientation sexuelle] pour filtrer un nombre maximal de potentiels donneurs qui sont atteints du VIH.
BeRReGoN a écrit :C'est la principale question selon moi qui est nécessaire de répondre pour qu'interdire le don de sang aux homosexuels (ou tout groupe jugé à risque) ne soit pas vu comme de l'homophobie, de l'intolérance ou une peur irrationnelle.
Je suis également de cet avis.
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 17:11

Re: Donner du sang est-il un droit?

#62

Message par Ildefonse » 25 sept. 2010, 17:03

D'autant que cette discrimination (au sens premier du terme) n'est même pas contraignante, puisque elle nécessite l'accord des donneurs. N'importe quel gay qui souhaite donner son sang, se sachant sain, et ne souhaitant pas donner son cursus "drague", peut le faire. Le donneur sera de toute façon testé pour les maladies virales et autres, et si il passe l'examen avec succès, son sang sera utilisé.

Toute discussion supplémentaire relève donc de l'onanisme épistolaire.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#63

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 17:25

Ildefonse a écrit :D'autant que cette discrimination (au sens premier du terme) n'est même pas contraignante, puisque elle nécessite l'accord des donneurs. N'importe quel gay qui souhaite donner son sang, se sachant sain, et ne souhaitant pas donner son cursus "drague", peut le faire. Le donneur sera de toute façon testé pour les maladies virales et autres, et si il passe l'examen avec succès, son sang sera utilisé.

Toute discussion supplémentaire relève donc de l'onanisme épistolaire.
Pourquoi chercher tant que ça à convaincre les autres que la discussion n'est plus nécessaire et que ce n'est pas important? Si ce n'est pas important et que ce n'est pas contraignant, pourquoi maintenir cette mesure ou pourquoi tu insistes tant pour écrire dans ce sujet juste pour dire qu'on n'a fait le tour selon ton point de vue.

Ce n'est pas comme-ci, il y a un dieu de la raison ou de la rectitude qui va nous foudroyer si on continue à en discuter et d'essayer d'avoir des réponses aux questions soulevées
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 17:11

Re: Donner du sang est-il un droit?

#64

Message par Ildefonse » 25 sept. 2010, 17:45

Ce n'est pas tant ça, que je trouve ça vain.

Que penser d'une situation pareille? L'hypocrisie est mise en avant comme si c'était une vertu cardinale. Imaginez qu'on vous donne le choix entre dire une vérité et laisser des patients sans soins, et mentir et sauver potentiellement des vies.

La raison de cette mesure est uniquement de faire peur aux multi-partenaires, dont les gays font partie en nombre, et éviter par leur absence un surcroit de tests de labo à faire aux frais de l'EFS. A partir de là ...
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#65

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 18:06

Ildefonse a écrit :Que penser d'une situation pareille? L'hypocrisie est mise en avant comme si c'était une vertu cardinale. Imaginez qu'on vous donne le choix entre dire une vérité et laisser des patients sans soins, et mentir et sauver potentiellement des vies.
Justement pour éviter de l'hypocrisie d'un coté comme de l'autre, utilisons seulement les discriminations nécessaires (multiples partenaires) et généralisons à l'ensemble d'un groupe plus large quand on à des informations qui valident que de le faire diminue réellement les risques.

Je ne vois pas de raison de procéder autrement, que la mesure soit contraignante ou pas, à moins de vouloir flatter dans le sens du poil certains groupes intolérants et ça c'est bien plus de l'hypocrisie.
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 17:11

Re: Donner du sang est-il un droit?

#66

Message par Ildefonse » 25 sept. 2010, 18:21

Pour connaitre un peu le groupe susnommé, je peux vous assurer qu'il entre bien dans cette catégorie. Du reste, le questionnaire qui est à remplir avant les tests et le don renvoie effectivement les hétéros à multiples partenaires.

Je comprends qu'on puisse, si on ne connait pas un peu le monde gay (surtout urbain), être choqué par cette discrimination. Comme peu d'hétéros se mélangent volontier à des groupes homos, leur mode de vie est relativement peu connu, et sujet à des caricatures. Les partenaires multiples n'en sont pas une. Ainsi, les backrooms, les saunas, et autres lieux de sexualisation de groupe ne sont ni une légende, ni une exagération.

De plus, dans les hôpitaux comme celui dans lequel je travaille, il y a des services de soins destinés aux patients atteints du Sida. Les groupes atteints par cette maladie, et par les différentes hépatites sont connus. D'où la discrimination en question.

Maintenant, vous n'êtes pas forcé de me croire sur parole. Vous pouvez vous rendre dans les quartiers fréquentés par les homos, et leur poser vous-même les questions, et dans les services de maladies infectieuses et tropicales, pour vous les faire confirmer.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Messages : 986
Inscription : 18 févr. 2008, 09:02
Localisation : France RP
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#67

Message par Sylvain » 25 sept. 2010, 18:28

Bonsoir,
... et éviter par leur absence un surcroit de tests de labo à faire aux frais de l'EFS.
Les tests sont faits, ce qui peut passer au travers ce sont des contaminations récentes non encore détectables, il ne me semble donc pas qu'il y ait un rapport avec des économies de tests dans cette histoire.
Toute discussion supplémentaire relève donc de l'onanisme épistolaire.
L'onanisme est tout à fait compatible avec le don du sang (quels que soient les fantasmes associés), alors, s'il n'est qu'épistolaire.

Espérons qu'un jour le taux de séropositifs redescendra en dessous des 1% aussi dans la population homosexuelle pour que ce sujet n'ait plus de raison d'être.

A+
Combien d'entre vous croient en la télékinésie ? Levez ma main...

Il n'y a pas de théorie de l'évolution. Juste une liste d'espèces que Chuck Norris autorise à survivre.

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 17:11

Re: Donner du sang est-il un droit?

#68

Message par Ildefonse » 25 sept. 2010, 18:32

On ne peut qu'être d'accord avec ça.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: Donner du sang est-il un droit?

#69

Message par Fair » 25 sept. 2010, 19:06

Bonjour,

Moi j'habite en région et je connais des homosexuelles et transsexuelles et je peux affirmer que ça...
Ildefonse a écrit :Ainsi, les backrooms, les saunas, et autres lieux de sexualisation de groupe ne sont ni une légende, ni une exagération.
... n'existe pas ici dans les petites villes et villages. Peut être dans les grands centres urbains, je ne sais pas... Mais est-ce la majorité ou seulement une minorité des personnes homosexuelles qui fréquentent ces lieux? Par contre, en région, la prostitution, les escortes et autres sombres "bars de danseuses" pour hétérosexuelles sont légions.

Je n'arrive pas à m'imaginer, à partir des personnes que je connais, que la majorité des homosexuelles ont autant de partenaires multiples et fréquentent les "backrooms et les saunas".

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1643
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36
Localisation : En chemin

Re: Donner du sang est-il un droit?

#70

Message par BeRReGoN » 25 sept. 2010, 21:34

Ildefonse a écrit :Pour connaitre un peu le groupe susnommé, je peux vous assurer qu'il entre bien dans cette catégorie. Du reste, le questionnaire qui est à remplir avant les tests et le don renvoie effectivement les hétéros à multiples partenaires.
Quelle catégorie?

Le questionnaire empêcheraient également les homosexuelles à multiples partenaires de donner leur sang sans avoir besoin de le refuser du à son orientation.

Ça ne répond pas non plus à la question sur l'augmentation du risque réel que amènerait le fait de ne pas discriminer en utilisant l'orientation.

Alors que les backrooms et saunas existent et soient fréquenté, ça vient faire quoi dans la discussion? Je serais surpris que ces personnes cherchent à donner du sang s'ils sont bien informé des risques et je crois qu'ils le sont. Ça semble plus un choix qu'ils font de fréquenter ces endroits et d'avoir de multiples partenaires malgré les risques.

Je ne savais pas que les banques de sang avait pour rôle de convaincre les gens d'avoir des comportements moins risqués, même ceux qui ne donneront vraisemblablement pas de sang. :)
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 6942
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Donner du sang est-il un droit?

#71

Message par Kraepelin » 25 sept. 2010, 21:51

BeRReGoN a écrit :Mais vous n'avez toujours pas cité les arguments qui réfuteraient le raisonnement de Feel. Vous ne faites que parler de rectitude au lieu de discuter du sujet.

Je ne défends pas une chapelle sur la question du sang.

Mon point de vue est simple et n'appelle pas le débat. Hema doit faire un tri à l'entré pour diminuer le risque. Hema a fait le questionnaire le plus simple possible pour détecter les donneurs à risque en fonction des données épidémiologiques fiables. Le risque est diminué. Ceux qui ne comprennent pas ça ont un blocage épistémologique. Je n'ai pas l'illusion de pouvoir déboucher qui que ce soi.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Feel O'Zof
Messages : 1186
Inscription : 21 juil. 2006, 13:05
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#72

Message par Feel O'Zof » 25 sept. 2010, 22:05

Ildefonse a écrit :Pour connaitre un peu le groupe susnommé, je peux vous assurer qu'il entre bien dans cette catégorie. Du reste, le questionnaire qui est à remplir avant les tests et le don renvoie effectivement les hétéros à multiples partenaires.

Je comprends qu'on puisse, si on ne connait pas un peu le monde gay (surtout urbain), être choqué par cette discrimination. Comme peu d'hétéros se mélangent volontier à des groupes homos, leur mode de vie est relativement peu connu, et sujet à des caricatures. Les partenaires multiples n'en sont pas une.
C'est justement parce que je connais des gays que je suis choqués par cette discrimination. Elle n'est pas sans fondement mais c'est une généralité. Il n'y a qu'un seul gay parmi ceux que je connaisse qui entre parfaitement dans cette caricature. Pour les autres, je dirais que la proportion de «multipartenaires» versus «monogame stable» est la même dans mes connaissances gaies que dans mes connaissances hétéros.
Kraepelin a écrit :Ceux qui ne comprennent pas ça ont un blocage épistémologique.
Non. C'est juste que je trouve que c'est choquant d'assumer que si t'es gays t'es automatiquement quelqu'un qui couche avec n'importe qui. C'est insultant.
Pour plus de détails sur mes opinions, consultez mon blogue philosophique et laissez-y vos commentaires.

Avatar de l’utilisateur
Jonathan l
Messages : 2332
Inscription : 18 juil. 2007, 21:02
Contact :

Re: Donner du sang est-il un droit?

#73

Message par Jonathan l » 25 sept. 2010, 22:43

En reprennant vos arguments, vous accepteriez que les junkies puissent donné du sang?
Cartaphilus a écrit : A propos de la "très grande majorité des gens qui croient en dieu" : 100 milliards de mouches ne peuvent se tromper ; la m...., c'est forcément bon.

Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: Donner du sang est-il un droit?

#74

Message par Fair » 25 sept. 2010, 22:44

Kraepelin a écrit :Je ne défends pas une chapelle sur la question du sang. Mon point de vue est simple et n'appelle pas le débat. Hema doit faire un tri à l'entré pour diminuer le risque.

Je suis tout à fait d'accord là dessus. On doit laisser le risque au minimum. C'est pour cela que mon opinion n'est pas arrêté ou fermé concernant les refus de dons de sang par les personnes homosexuelles.
Kraepelin a écrit :Hema a fait le questionnaire le plus simple possible pour détecter les donneurs à risque en fonction des données épidémiologiques fiables.
Oui, le plus simple possible, puisqu'il discrimine aveuglément les personnes homosexuelles, même celles qui ne sont pas à risque, qui n'ont pas de partenaires multiples et qui ont une relation stable depuis plusieurs années. C'est là qu'est le problème, en rejetant d'un bloc les personnes homosexuelles pour garder le formulaire le plus simple possible.
Feel O'Zof a écrit :Il n'y a qu'un seul gay parmi ceux que je connaisse qui entre parfaitement dans cette caricature. Pour les autres, je dirais que la proportion de «multipartenaires» versus «monogame stable» est la même dans mes connaissances gaies que dans mes connaissances hétéros.
C'est la même chose pour moi. J'ai eu un emploi dans l'administration d'une entreprise de plus de 300 employés. J'ai beaucoup d'amis et de connaissances homosexuelles (ET transsexuelles) et la proportion des «monogame stable» est de loin supérieure.
Feel O'Zof a écrit :Non. C'est juste que je trouve que c'est choquant d'assumer que si t'es gays t'es automatiquement quelqu'un qui couche avec n'importe qui. C'est insultant.
Tout aussi d'accord avec cette affirmation. Cela tient, pour moi, du préjugé.

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: Donner du sang est-il un droit?

#75

Message par Fair » 25 sept. 2010, 22:58

Jonathan l a écrit :En reprennant vos arguments, vous accepteriez que les junkies puissent donné du sang?
Hello,

Les "junkies" qui se piquent par intraveineuse à l'héroïne sont automatiquement à risque par leur comportement. Pourquoi les comparer à des personnes homosexuelles qui n'ont pas tous le même comportement? Qui ont peut être des comportements sexuels moins à risque que certains hétérosexuels? On ne peut pas objectivement comparer ces deux groupes vous ne croyez pas?

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit