Baudouin Labrique.

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
pan-pan
Messages : 382
Inscription : 22 janv. 2011, 00:27

Re: Baudouin Labrique.

#51

Message par pan-pan » 28 janv. 2011, 17:02

ServerError503 a écrit :...ce qui peut amener vos patient/client à endurer des souffrances inutile. Je ne saurait trop vous recommander la réflexion et la remise en question
Donnez une réponse positive à cette recommandation. La réflexion et la remise en question sous la loupe de nos propres expériences sera avantageux pour vous autant que pour des patients en attente de soins.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4084
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Baudouin Labrique.

#52

Message par Wooden Ali » 29 janv. 2011, 04:33

Plus de doute ! Labrique rejoint ceux dont le seul but de la participation à ce forum est l'obtention d'un diplôme de martyr.
Tu te dis brulé, lapidé, roué vif, crucifié, jeté aux lions par les horribles inquisiteurs que sont les participants de ce forum. Pourtant personne ne t'a jeté la moindre pierre, ni même d'œufs ou de tomates pourries. Des mots, juste des mots. Le fait de t'être fait quelque peu secouer les puces en raison directe de tes prêches mégalomaniaques et de l'indifférence méprisante manifestée envers les arguments de tes contradicteurs ne fait pas de toi un Christ de la Géothérapie, un Galilée de l'antenne Lecher. Un René Blondlot du rayon N, un Domenech du Mondial 2010, tout au plus.

Faire partie des "martyrs" de la Rhétorique est tout ce à quoi itu peux prétendre. Or ceux ci font rigoler, pas pleurer ou s'indigner.

On peut rappeler avec profit le programme de tes stages :
"Psychothérapeutes, Anne De Vreught et Baudouin Labrique, se sont engagés à respecter en tous points la "CHARTE MONDIALE DU WORLD COUNCIL FOR PSYCHOTHERAPY (WCP)POUR LES PERSONNES EN PSYCHOTHERAPIE" (source )

"Stage de "Géobiothérapie ou Thérapie de l'habitat"
Stage de six fois un jour au printemps 2011 :
- Nombre de participants : entre 10 et 15 personnes maximum (aucun prérequis).
- Dates : six samedis indissociables : 2 avril, 30 avril, 14 mai, 28 mai, 11 juin et 25 juin
RECYCLAGE : pour les anciens participants au stage de Géobiothérapie
(date et lieu) - PAF : 60 €.
- PAF par personne : 660 € cf. inscriptions
- Lieu : (...)
- PROGRAMME :
* théorie relative aux réseaux cosmotelluriques et des pollutions électromagnétiques :
avec des outils concrets pour minimiser leur impact ou les annuler,
* apprentissage de la radiesthésie appliquée à l'habitat :
- test des taux vibratoires du lieu et des habitants,
- identification des mémoires (des "murs" ...) et des empreintes énergétiques personnelles
mises en rapport avec le psychisme (cf. les "signaux géobiologiques et bioénergétiques"),
- mises à jour des "portes" énergétiques des lieux et des habitants,
* apprentissage du magnétisme appliqué à l'habitat :
- apprendre à magnétiser,
- corriger et libérer les "portes" énergétiques des lieux et des habitants et rendre les mémoires(des "murs", personnelles ...) inoffensives,
- harmoniser l'ensemble des corrections lieu/habitants"
De telles fadaises ne te rapporteront que lazzis et quolibets, pas d'auréole. La seule violence physique tolérable pour compenser une telle montagne de conneries serait un bon entartage ... avec de la crème Chantilly démagnétisée, bien sûr. Ne la cherche pourtant même pas sur ce forum, ce n'est pas le genre de la maison.


NB Je suggère pourtant, pour montrer que les sceptiques ne sont pas que des monstres froids et sans cœur, que la communauté sceptique de ce forum réfléchisse à décerner un diplôme officiel de "martyr" aux zozos méritants. La mention maxima cum laude serait le bannissement, la mention honorable serait le départ volontaire et piteux avec lettre de démission circonstanciée stigmatisant l'indignité des sceptiques.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51
Localisation : Somewhere someone in summertime

Re: Baudouin Labrique.

#53

Message par embtw » 29 janv. 2011, 04:43

Wooden Ali a écrit : [...]
un Domenech du Mondial 2010, tout au plus.
[...]
Wooden Ali, vous êtes d'une cruauté sans bornes ! :lol:
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#54

Message par Sashabelle » 24 mars 2012, 07:14

Bonjour à tous,

Je sais que j'arrive longtemps après la "bataille" mais je suis atterrée par les commentaires de Baudoin Labrique, et pas que sur ce forum ! J'avais déjà eu l'occasion de prendre connaissance de son site mais la somme d'information proposée était tellement désorganisée que cela m'a découragée d'en finir la lecture (ce qui n'est pas un jugement de sa personne...). Plusieurs éléments me semblent contradictoires : manifestement, ce n'est pas quelqu'un qui se remet en question, il suffit de lire sa signature...

Comment peut-on évoluer en tant qu'être humain, à fortiori en tant que professionnel de la santé, si on ne tient pas compte de l'autre ? Tout avis est bon à prendre, et même si la forme n'y est pas, le fond est peut-être vrai, même s'il n'est jamais plaisant de voir nos défauts dans les propos de notre semblable.

Même si les forums ne sont effectivement pas là pour parler de la personnalité d'une personne, quelqu'un qui se fait connaître en tant que thérapeute (et qui se doit donc d'avoir une déontologie en accord avec son savoir-faire) s'expose au regard des autres, regard qui va réclamer une solidité personnelle autant que professionnelle.

C'est pourquoi j'ai été extrêmement surprise face à la réaction surréaliste et irrespectueuse de Baudouin Labrique à certains commentaire, dans ce forum ou dans d'autres. Je m'étonne toujours de voir à quel point le savoir-être n'est pas au rendez-vous, le diplôme ne fait malheureusement pas le diplômé...

M. Labrique, rejoignez-nous dans la conscience collective, ou l'échange sans jugement est roi, quittez cette colère que l'on sent gronder sous vos propos et qui vous empêche d'avoir des relations interpersonnelles paisibles avec vos contemporains. Prenez exemple sur Jean-Jacques Crêvecoeur qui n'a pas hésité à coucher par écrit à notre intention sa remise en question concernant sa profession, impressionnant ! visible ici : http://vivredebout.over-blog.com/article-29091287.html.

A la recherche d'un bon thérapeute, je ne me dirigerai pas vers vous au vu de la personne que vous êtes vraiment. Pour moi, un bon thérapeute s'applique ce qu'il dit et ne juge pas, et je n'ai pas rencontré cette attitude en vous.

Merci pour ce site agréable, j'aime les sujets abordés et la façon dont il est modéré.
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#55

Message par Jean-Francois » 24 mars 2012, 08:24

Bonjour Sashabelle et bienvenue sur le forum.

J'aimerais vous signaler qu'ici, J.-J. Crèvecoeur n'est pas vraiment tenu pour un bon thérapeute. C'est un défenseur des idées pseudo-scientifiques de Hamer, donc d'un système de pensées en inadéquation avec la réalité biologique. Qu'il adhère aussi à la "loi d'attraction" souligne à quel point il se nourrit de pensée magique et irrationnelle. Si il "remet en cause sa profession", c'est par idéologie et ce n'est certainement pas pour proposer mieux. En fait, son texte n'est certainement pas une véritable remise en cause, c'est surtout une manière d'affirmer "j'ai raison mais j'ai mal fait passer mon message".

C'est triste qu'il ait eu un cancer - si son histoire est vraie, ce dont je doute à voir la manière dont il l'a raconte - mais ce ne sont certainement pas ses malheurs personnels qui l'ont causé. Pas plus que c'est son introspection qui l'en a guéri.
Merci pour ce site agréable, j'aime les sujets abordés et la façon dont il est modéré.
Désolé si mes propos vous font changer d'avis.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#56

Message par Sashabelle » 24 mars 2012, 09:36

Merci pour la réponse, il faut que je précise tout de même : je ne parlais pas des "croyances" médicales de JJC mais de sa capacité à se remettre en cause sous une forme bien précise (cf lien : " je ne suis pas juste quand..."). Je ne sais pas pour les autres, mais au gré de mes nombreuses années à surfer et à lire par monts et par vaux, c'est la 1ère fois que je vois ça, surtout de quelqu'un qui travaille dans la santé.

Par rapport à ce que vous dites :
" Si il "remet en cause sa profession", c'est par idéologie et ce n'est certainement pas pour proposer mieux. En fait, son texte n'est certainement pas une véritable remise en cause, c'est surtout une manière d'affirmer "j'ai raison mais j'ai mal fait passé mon message"
la remise en cause ne se traduit pas tout le temps pas un changement de point de vue ou d'attitude, cela peut aussi se traduire par admettre la réalité d'une situation dans sa forme (comme vous l'avez dit "j'ai raison mais j'ai mal fait passé mon message"). Par expérience, le choix du respect après un conflit tient aussi de la remise en question.

Pour finir, sans parler encore une fois de l'outil thérapeutique utilisé, la déontologie de l'être humain derrière le professionnel renseigne tout de même beaucoup sur sa capacité à soigner au sens relationnel du terme, dans une acceptation de la personne comme étant inconditionnellement valable. Et de ce point de vue, je suis beaucoup plus attirée par JJG que BL, convaincue qu'une intentionnalité bonne et profonde est une base indispensable et un gage de confiance.

Et non, vos propos ne me font pas changer d'avis, je ne vois aucune agressivité ni jugement. Quand l'échange est respectueux, les avis divergents peuvent coexister, s'approfondir et évoluer.
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Invraisemblable.

#57

Message par Cartaphilus » 24 mars 2012, 13:22

Salut à tous, bonjour et bienvenue Sashabelle.

La longue déclaration de Jean-Jacques Crècecœur que vous nous proposez, plus qu'une contrition de ses erreurs, est un récit qui tend au contraire à les dresser comme des vérités intangibles.

L'anecdote du cancer du cervelet, « cancer inopérable », « dont l’issue fatale est quasi certaine à 100 % », qui, deux mois et trois semaines plus tard, devenait « une boule apparue à la base de mon crâne, un sarcome nécrosé et inoffensif sorti de ma tête, témoin du cancer que je venais de guérir », est une histoire invraisemblable, pour qui connaît un peu l'anatomie et la pathologie de cet organe.

Malgré ses chattemites de personnage parvenu à l'humilité, je ne vois qu'un redoutable charlatan qui persister à colporter, au travers de sa prétendue guérison, les élucubrations de Hamer.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#58

Message par Sashabelle » 25 mars 2012, 02:50

Encore une fois, je ne parlais pas du tout du bien fondé de ce qui est décrit dans le récit par rapport à Hamer, c'est un autre débat. Je citais simplement la partie même de la remise en question (dans la forme et non dans le fond) et constatais que je n'avais jamais vu de praticien, quel qu'il soit, le faire, de surcroît publiquement.

Certes, il reste sur ses positions, mais il est intéressant de voir que la remise en question le pousse à changer de façon de procéder, et ça, ce n'est pas banal (en tout cas en France).

Voyez-vous, je préfère de loin voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide, c'est plus constructif. De plus, si je veux avoir une petite chance que mon interlocuteur change de point de vue, cette approche douce et sans jugement sera plus favorable.
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Le verre est vide, sale et ébréché.

#59

Message par Cartaphilus » 25 mars 2012, 04:25

Bonjour Sashabelle.

À propos des regrets exprimés par Jean-Jacques Crèvecœur sur l'inexactitude de quelques-uns de ses arguments, et sur l'arrogance de ses provocations :
Sashabelle a écrit :Voyez-vous, je préfère de loin voir le verre à moitié plein que le verre à moitié vide, c'est plus constructif.
Quant à moi, quand un charlatan colporte des histoires invraisemblables pour justifier une théorie criminelle et imbécile, je vois le verre vide, sale et ébréché.

Autrement dis, je ne vois pas en quoi ses remords donne une quelconque dimension moins méprisable au personnage ; en outre, sa prétendue volonté d'humilité (ne plus « défie[r] le pouvoir ») lui permet d'éviter les rigueurs de la loi.
Sashabelle a écrit :De plus, si je veux avoir une petite chance que mon interlocuteur change de point de vue, cette approche douce et sans jugement sera plus favorable.
Je vous adresse tous mes vœux de réussite.

Tout en doutant fortement de leur réalisation.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4084
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Baudouin Labrique.

#60

Message par Wooden Ali » 25 mars 2012, 05:57

la Comtesse a dit qu'il faut que Labrique se taise !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#61

Message par Jean-Francois » 25 mars 2012, 08:56

Sashabelle a écrit :Certes, il reste sur ses positions, mais il est intéressant de voir que la remise en question le pousse à changer de façon de procéder, et ça, ce n'est pas banal (en tout cas en France)
Une apparence de remise en question sur des points très secondaires, je pense que c'est plus commun que vous ne le suggérez.

Par ailleurs, si vous voulez qu'on change d'avis sur J.-J. Crèveoeur cela prendrait des arguments montrant qu'il a raison d'adhérer au système de Hamer ou que son histoire de cancer qui lui sort dans le cou est autre chose que mensonger. Son auto-apitoiement à l'effet qu'il a raison malgré que ce soit un grand incompris renforce surtout l'idée qu'on à affaire à un manipulateur plus que quelqu'un qui se questionne sur ses méthodes "thérapeutiques".

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

LaComtesse vous salue bien.

#62

Message par Cartaphilus » 25 mars 2012, 11:09

Wooden Ali a écrit :la Comtesse a dit qu'il faut que Labrique se taise !
Pour qui connaît les torts de Labrique, il est évident que Labrique mérite une bonne paire de taloches.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#63

Message par Sashabelle » 26 mars 2012, 06:11

Une apparence de remise en question sur des points très secondaires, je pense que c'est plus commun que vous ne le suggérez.
Jamais vu ça dans le corps médical traditionnel ou parallèle jusqu'à présent, ce serait bien si ça arrivait ! Si vous pouvez m'en montrer sur le web ou autre, je suis preneuse !

Sinon, je pense qu'il y a un souci de lecture, les commentaires continuent sur le côté "Hamer" de JJG alors que je n'en parle pas une seule fois... ai-je raté un épisode ?

Je rappelle que le sujet de départ était Baudouin Labrique et son savoir-être indigne d'un thérapeute. Un praticien qui juge autant l'autre ne peut pas être pleinement performant en séance, il est forcément impacté par son propre jugement et ne peut laisser pleinement la place au travail de maïeutique (comme il se plait à le dire).

Et des thérapeutes comme ça, j'en connais un paquet... malheureusement !
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#64

Message par Jean-Francois » 26 mars 2012, 09:53

Sashabelle a écrit :Jamais vu ça dans le corps médical traditionnel ou parallèle jusqu'à présent, ce serait bien si ça arrivait ! Si vous pouvez m'en montrer sur le web ou autre, je suis preneuse !
Des réflexions critiques sur sa profession (et lui), vous en trouverez chez Martin Winckler, Orac (un oncologue) ou science-based medecine (un regroupement de divers médecins). Les deux derniers sites (en anglais) sont plus volontiers critiques de la peudoscience mais n'épargnent pas la "médecine officielle".
Sinon, je pense qu'il y a un souci de lecture, les commentaires continuent sur le côté "Hamer" de JJG alors que je n'en parle pas une seule fois... ai-je raté un épisode ?
Le truc est que pour critiquer B. Labrique, vous offrez J-J Crèvecoeur comme exemple de ce qu'il faudrait faire. Mais ce dernier ne fait pas vraiment mieux que le premier: les deux sont des défenseurs de pseudosciences qui ne se remettent pas vraiment en question. Si vous pensez que B. Labrique possède un "savoir-être indigne d'un thérapeute", c'est grandement applicable à J-J Crèvecoeur.

Pour nous, un bon thérapeute est plus quelqu'un qui applique des thérapies démontrées valables, sa personnalité est moins importante. Vous, vous accrochez sur une illusion de "bonne personnalité" chez J-J Crèvcoeur comme si cela le distinguait vraiment de Labrique. Mais, ce dernier aussi est capable de changer la forme de son discours plutôt que le fond (vicié).

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#65

Message par Sashabelle » 11 avr. 2012, 09:02

Ooouuhh, désolée pour la réponse tardive, absente...

Je suis allée voir le site de Martin Winckler, c'est effectivement un médecin comme je les aime : concerné, actif, clair, il faudrait qu'il forme toute la communauté médicale... mondiale... je vais garder contact avec son site ! Par contre les 2 autres sites ne font pas de remise en question, ils se bornent à dénoncer certaines pratiques (médicales et relationnelles), ce qui est déjà une très bonne chose.
Le truc est que pour critiquer B. Labrique, vous offrez J-J Crèvecoeur comme exemple de ce qu'il faudrait faire. Mais ce dernier ne fait pas vraiment mieux que le premier: les deux sont des défenseurs de pseudosciences qui ne se remettent pas vraiment en question. Si vous pensez que B. Labrique possède un "savoir-être indigne d'un thérapeute", c'est grandement applicable à J-J Crèvecoeur
Je le prend comme exemple de ce qu'il faudrait être, sur la forme, la façon d'être d'un praticien à un impact considérable sur un patient, à tel point qu'un mauvais praticien très gentil et compréhensif aura malheureusement plus de succès qu'un excellent praticien acariâtre et rebutant ! D'ailleurs Stefan Einhorn (Oncologue Suédois) l'illustre très bien dans son livre "L'art d'être bon".

Pour moi, un bon thérapeute est quelqu'un qui va bien tant dans la forme que dans le fond, cette dernière variable étant différente pour chacun. A 2 praticiens d'égale solidité, ma préférence ira toujours à celui qui a une vraie acceptation de l'être humain...

Après, je ne me risquerai pas de donner mon avis sur une pratique aussi controversée que la biologie totale de Hamer...
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Aucun argument pour une telle charlatanerie.

#66

Message par Cartaphilus » 11 avr. 2012, 09:32

Bonjour Sashabelle.
Sashabelle a écrit :Après, je ne me risquerai pas de donner mon avis sur une pratique aussi controversée que la biologie totale de Hamer...
Il n'y y nulle controverse – dans le sens discussion argumentée – sur la Médecine nouvelle Germanique de Ryke Geerd Hamer et les méthodes qui lui sont apprentées, comme la Biologie Totale : c'est une théorie parfaitement irrationnelle et sans aucun élément de preuve, une charlatanerie de la pire espèce.

Ce serait se tromper lourdement que de croire qu'il y a des arguments favorables à cette sinistre pseudo-médecine, délirante et mortifère.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#67

Message par Sashabelle » 11 avr. 2012, 20:09

Je disais controverse dans le sens où cette théorie a des partisans comme des détracteurs, la preuve : si vous êtes contre, c'est justement parce que certains sont pour... mais je comprends que pour vous ce soit sans équivoque !
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#68

Message par Jean-Francois » 12 avr. 2012, 08:17

Sashabelle a écrit :Je disais controverse dans le sens où cette théorie a des partisans comme des détracteurs, la preuve : si vous êtes contre, c'est justement parce que certains sont pour...
Pour vous, il y a controverse sur la rotondité de la Terre? Si non, dites-vous que les partisans de Hamer sont pareils au partisans de la platitude terrestre: ils défendent une idée parfaitement irrationnelle car tous les éléments factuels la désignent comme fausse.

En plus, elle est dangereuse lorsqu'elle détourne des véritables thérapies. Et quand Crèvecoeur fait l'apologie de cette idée, au détriment de la santé de ceux qui le suivent, il ne peut certainement pas être considéré comme un bon thérapeute... sauf à tordre la présentation des choses pour leur faire dire le contraire de ce qui est vraiment.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Florence
Messages : 9064
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Baudouin Labrique.

#69

Message par Florence » 12 avr. 2012, 08:51

Sashabelle a écrit :... Je le prend comme exemple de ce qu'il faudrait être, sur la forme, la façon d'être d'un praticien à un impact considérable sur un patient, à tel point qu'un mauvais praticien très gentil et compréhensif aura malheureusement plus de succès qu'un excellent praticien acariâtre et rebutant ! D'ailleurs Stefan Einhorn (Oncologue Suédois) l'illustre très bien dans son livre "L'art d'être bon".

Pour moi, un bon thérapeute est quelqu'un qui va bien tant dans la forme que dans le fond, cette dernière variable étant différente pour chacun. A 2 praticiens d'égale solidité, ma préférence ira toujours à celui qui a une vraie acceptation de l'être humain...

et qu'est-ce qui va vous garantir que votre jugement sur "l'égale solidité" des deux praticiens ne sera pas coloré par l'habileté d'un charlatan à vous persuader qu'il est "gentil et compréhensif" ?

La caractéristique des meilleurs escrocs est justement leur capacité à persuader leurs victimes de leur empathie et de leur sincérité ... "la sincérité, une fois que vous maîtrisez l'art de la feindre, est la clé des bonnes affaires" disait l'inénarrable Andy Capp. Ce n'est pas pour rien qu'escroc se traduit en anglais par "confidence trickster".
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#70

Message par Sashabelle » 12 avr. 2012, 15:12

Pour vous, il y a controverse sur la rotondité de la Terre? Si non, dites-vous que les partisans de Hamer sont pareils au partisans de la platitude terrestre: ils défendent une idée parfaitement irrationnelle car tous les éléments factuels la désignent comme fausse.
Encore une fois, pourquoi essayez-vous de me convaincre de la malignité de cette méthode alors que vous ne connaissez pas mon avis dessus puisqu'à aucun moment je n'ai donné mon point de vue sur elle ? Ce n'est pas parce que je connais ces auteurs que je suis d'accord avec eux... Pour info, je ne me base jamais sur les dires d'autres pour me faire une idée sur quoi que ce soit, je teste toujours par moi-même, histoire de ne pas ressembler aux montons de panurge et à ceux qui parlent sans savoir, juste parce qu'une "autre" idée ne leur convient pas ou leur fait peur (je précise : je ne parle pas de ceux qui s'expriment sur ce blog, je serais bien en mal de m'exprimer dessus alors que, justement, je ne les connais pas...)
et qu'est-ce qui va vous garantir que votre jugement sur "l'égale solidité" des deux praticiens ne sera pas coloré par l'habileté d'un charlatan à vous persuader qu'il est "gentil et compréhensif" ?
C'est tout à fait vrai, malgré ma sérieuse vigilance, je ne suis pas à l'abri d'un contrefacteur ! Et j'irai même plus loin, il y a des contrefacteurs qui ne savent même pas qu'ils le sont : ils sont tellement persuadés que leur discipline est la meilleure qu'ils critiquent tout ce qui bouge autour sans penser à l'intérêt du patient. Pour moi, avec leur bonne volonté, ils sont aussi dangereux qu'un praticien aux mauvaises intentions ! Mais bon, je ne suis pas non plus née de la dernière pluie et au bout d'un moment les incohérences deviennent évidentes...
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#71

Message par Jean-Francois » 12 avr. 2012, 20:14

Sashabelle a écrit :
Pour vous, il y a controverse sur la rotondité de la Terre? Si non, dites-vous que les partisans de Hamer sont pareils au partisans de la platitude terrestre: ils défendent une idée parfaitement irrationnelle car tous les éléments factuels la désignent comme fausse.
Encore une fois, pourquoi essayez-vous de me convaincre de la malignité de cette méthode alors que vous ne connaissez pas mon avis dessus puisqu'à aucun moment je n'ai donné mon point de vue sur elle ?
Alors, pourquoi ne pas le donner clairement plutôt que de poser Crèvecoeur en modèle, invoquer une "controverse" qui n'existe que pour ceux qui adhèrent aux idées de Hamer, et suggérer que "expérimenter" les méthodes hamériennes serait la seule manière de les tester? Vous pensez qu'il n'existe que l'expérience personnelle pour se faire une idée sur quelque chose, cela même si elle est souvent trompeuse?

Il existe d'autres moyens d'évaluer des idées: les comparer à des connaissances bien acquises en est un. Et si l'on compare système hamérien aux connaissances scientifiques en neurobiologie, oncologie, microbiologie, etc. ce système apparait comme une vaste foutaise.
Pour info, je ne me base jamais sur les dires d'autres pour me faire une idée sur quoi que ce soit, je teste toujours par moi-même
Comment feriez-vous ce genre de test dans le cas des niaiseries à Hamer? Il m'apparait plutôt difficile d'"attraper" le cancer pour s'en débarrasser par la seule force de son esprit. Il serait aussi passablement difficile d'évaluer cet effet "spirituel" d'un point de vue objectif, cela même si vous survivez au cancer (il est humainement impossible d'envisager tous les paramètres ayant pu influer sur le cours d'une telle affection). Et si vous crevez du cancer, cette "expérience personnelle" n'apporte pas grand-chose. C'est d'ailleurs un facteur qui biaise passablement les témoignages en faveur des pata-thérapies de ce genre.
histoire de ne pas ressembler aux montons de panurge
Il est intéressant que vous invoquiez Panurge dans le discours car, si je me souviens bien, celui-ci était un escroc qui feignait d'être médecin. S'il a entrainé les moutons vers la mort, c'est en en jetant un à l'eau et les autres ont suivi. C'est un peu la vision que j'ai des disciples de Hamer (qui sont bien forcés de le suivre aveuglément puisqu'il n'a jamais fait la preuve que sont système avait la moindre valeur).

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Sashabelle
Messages : 8
Inscription : 24 mars 2012, 05:54

Re: Baudouin Labrique.

#72

Message par Sashabelle » 13 avr. 2012, 04:35

Alors, pourquoi ne pas le donner clairement plutôt que de poser Crèvecoeur en modèle
parce qu'à aucun moment je ne parlais du fond, je parlais seulement de la forme ! Le but était de montrer la remise en question, pas de pointer le bien fondé ou non du discours...

Si je peux (et dois) accepter, en tant qu'adulte, un autre mode de pensée que le mien, à savoir que vous ne puissiez dissocier le fond de la forme (comme je l'ai appris dans vos propos), j'espère trouver en face le même respect, à savoir que je puisse dissocier le fond de la forme...

Je ne peux surement pas tout comprendre, mais je peux tout entendre, encore faut-il vraiment être à l'écoute de l'autre...
Après, je ne me risquerai pas de donner mon avis sur une pratique aussi controversée que la biologie totale de Hamer...
invoquer une "controverse" qui n'existe que pour ceux qui adhèrent aux idées de Hamer
Une controverse, comme son nom l'indique, ne peut exister que pour ceux qui adhèrent à une idée donnée, il faut des détracteurs pour que çà devienne une controverse, d'ailleurs Définition de controverse : débat, contestation sur une question, polémique.

Je ne comprend pas ce qui n'est pas clair : je dis simplement que je ne me risquerai pas à donner mon avis sur Hamer et ses disciples puisqu'il y a controverse sur sa méthode : certains sont pour, d'autres sont contre ! Par définition...
"expérimenter" les méthodes hamériennes serait la seule manière de les tester
Pour moi, c'est un principe valable pour absolument tout, j'ai été élevée comme çà, et n'ayant pas trouvé de méthode plus probante, j'ai donc continué à l'appliquer. Je dois dire que çà m'a toujours réussi, bien mieux, en tout cas, que de dire directement "non" à quelque chose qui m'écorche les oreilles. Si quelqu'un à mieux à proposer qui ne soit pas du domaine de l'inquisition (genre tu acceptes ou tu meurs...), je suis ouverte à tout...

Du coup votre pensée me pousse à la réflexion, que je vous livre en temps réel : du peu que je connais de Hamer et associés, et en réfléchissant un peu l'esprit (vraiment) ouvert, je me dis qu'il n'est nul besoin d'être en santé précaire pour se faire une idée et que les choses sont parfaitement testables sur des éléments bénins comme des affections ORL (angine, pharingites,...), ou chroniques comme des rhumes à répétition.

Par contre, en allant un peu plus loin dans la réflexion, je suis capable d'anticiper le fait que certains sont tellement heurtés par ces idées qu'ils ne voudront même pas essayer (à l'instar d'un enfant qui dit d'un légume qu'il n'a jamais goûté "c'est pas bon").

A contrario, serez-vous capable d'appréhender le fait que d'autres être humains soient, eux, capables du contraire (à savoir de tester sur des éléments bénins), et respecter leur position ?
«Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.»
«Quand la haine ou la faveur de la multitude s'attache à un homme, il faut examiner pourquoi.»
«Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.»

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5986
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Il n'est pas raisonnable de tester tout et n'importe quoi.

#73

Message par Cartaphilus » 13 avr. 2012, 06:12

Bonjour Sashabelle.

Pardonnez ma (notre) volonté de combattre les charlataneries les plus dangereuses, mais je pense que votre opinion sur Jean-Jacques Crèvecœur, le présentant comme une référence :
Sashabelle a écrit :Je le prend comme exemple de ce qu'il faudrait être, sur la forme [...]
... tend à rendre respectable un charlatan de la pire espèce.
Sashabelle a écrit :Je ne comprend pas ce qui n'est pas clair : je dis simplement que je ne me risquerai pas à donner mon avis sur Hamer et ses disciples puisqu'il y a controverse sur sa méthode : certains sont pour, d'autres sont contre ! Par définition...
Disant cela, vous laissez entendre que les deux parties ont des arguments à opposer : or le délire hamérien n'offre aucun élément sérieux sur lequel débattre, aucune référence scientifique, rien qui soit rationnel ou fondé sur les connaissances actuelles de la médecine.
Sashabelle a écrit :Par contre, en allant un peu plus loin dans la réflexion, je suis capable d'anticiper le fait que certains sont tellement heurtés par ces idées qu'ils ne voudront même pas essayer [...]

Seriez-vous prête à essayer n'importe quelle thérapie, celle d'un escroc illuminé préconisant n'importe quel produit censé guérir les plus graves maladies ?

En outre, la Nouvelle Médecine Germanique a été expérimenté par son auteur : le nombre de victimes devrait vous convaincre sur son « efficacité », celle de remplir les cimetières.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Baudouin Labrique.

#74

Message par Jean-Francois » 13 avr. 2012, 06:13

Sashabelle a écrit :
Alors, pourquoi ne pas le donner clairement plutôt que de poser Crèvecoeur en modèle
parce qu'à aucun moment je ne parlais du fond, je parlais seulement de la forme ! Le but était de montrer la remise en question, pas de pointer le bien fondé ou non du discours...
Vous pouviez prendre d'autres exemples ou, au minimum, admettre que ce n'était pas le meilleur exemple de "thérapeute". Cela dit, je vous demande maintenant de vous prononcer sur le fond et vous esquivez... mais en suggérant qu'il y a quelque chose de respectable dans le "fond" du discours de Hamer repris par JJC. Ben non: la Loi d'Airain est un paquet de sottises, aucunement soutenues par les connaissances scientifiques.
Une controverse, comme son nom l'indique, ne peut exister que pour ceux qui adhèrent à une idée donnée, il faut des détracteurs pour que çà devienne une controverse, d'ailleurs Définition de controverse : débat, contestation sur une question, polémique
Vous affirmeriez vraiment qu'il y a controverse sur la rotondité de la Terre puisqu'il y en a qui prétendent qu'elle est plate et d'autres non. Et les deux idées sont tout aussi "respectables" (et même "vraies"?) selon vous puisque seule la "forme" compte. C'est une position assez pratique quand on ne dispose d'aucun argument pour défendre une idée tout en cherchant à le faire quand même, mais cela reste très superficiel.
Pour moi, c'est un principe valable pour absolument tout
Vous ignorez donc tous les problèmes cognitifs associés à ce genre d'attitude.
du peu que je connais de Hamer et associés, et en réfléchissant un peu l'esprit (vraiment) ouvert, je me dis qu'il n'est nul besoin d'être en santé précaire pour se faire une idée et que les choses sont parfaitement testables sur des éléments bénins comme des affections ORL (angine, pharingites,...), ou chroniques comme des rhumes à répétition


Beau pavé de langue de bois: vous ne dites strictement rien, vous ne faite que suggérer qu'il "y aurait quelque chose dans cette méthode et qu'il faudrait avoir l'"esprit (vraiment) fermé" pour ne pas l'admettre. À force d'être aussi contournée, pas étonnant que vous ne saisissiez pas - ou feignez de ne pas saisir - ce qui n'est pas clair.
les choses sont parfaitement testables sur des éléments bénins comme des affections ORL (angine, pharingites,...), ou chroniques comme des rhumes à répétition
Testable, sans doute. Testé sérieusement, pour distinguer si cela permet des résultats qui dépassent un effet placebo, je n'en crois absolument rien. Les disciples de Hamer ne font pas de recherche sérieuse.
A contrario, serez-vous capable d'appréhender le fait que d'autres être humains soient, eux, capables du contraire (à savoir de tester sur des éléments bénins), et respecter leur position ?
Qu'est-ce qu'il y a à "appréhender"? Je sais qu'il existe des disciples de Hamer mais je ne vois pas ce qu'il y a de particulièrement respectable dans leur position: je ne suis pas obligé de considérer le choix des moutons de Panurge comme très éclairé.

Ajout:
Si quelqu'un à mieux à proposer qui ne soit pas du domaine de l'inquisition (genre tu acceptes ou tu meurs...), je suis ouverte à tout...
Pour comprendre votre position: vous pensez que (presque) tout s'équivaut, que rien n'est faux en autant que la "forme" ne vous heurte pas?

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Florence
Messages : 9064
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Baudouin Labrique.

#75

Message par Florence » 13 avr. 2012, 07:25

Sashabelle a écrit : parce qu'à aucun moment je ne parlais du fond, je parlais seulement de la forme ! Le but était de montrer la remise en question, pas de pointer le bien fondé ou non du discours...
Une remise en question qui ne concerne que la forme ne vaut pas tripette.
Je ne peux surement pas tout comprendre, mais je peux tout entendre, encore faut-il vraiment être à l'écoute de l'autre...
Qui ? vous ou votre interlocuteur ?
Une controverse, comme son nom l'indique, ne peut exister que pour ceux qui adhèrent à une idée donnée, il faut des détracteurs pour que çà devienne une controverse, d'ailleurs Définition de controverse : débat, contestation sur une question, polémique.
Non, encore faudrait-il, pour qu'il y ait controverse, qu'il y ait confrontation d'idées de valeur plus ou moins équivalentes, ce qui n'est absolument pas le cas tant pour les charlatanneries à la Hamer que pour la théorie de la terre plate (ou creuse).
"expérimenter" les méthodes hamériennes serait la seule manière de les tester
Pour moi, c'est un principe valable pour absolument tout, j'ai été élevée comme çà, et n'ayant pas trouvé de méthode plus probante, j'ai donc continué à l'appliquer. Je dois dire que çà m'a toujours réussi, bien mieux, en tout cas, que de dire directement "non" à quelque chose qui m'écorche les oreilles. Si quelqu'un à mieux à proposer qui ne soit pas du domaine de l'inquisition (genre tu acceptes ou tu meurs...), je suis ouverte à tout...
Même raisonnement que le gamin qui lance des grosses pierres en l'air malgré l'interdiction de ses parents en clamant que ce n'est pas dangereux puisqu'il ne s'est pas encore fait mal . Ca marche jusqu'au jour où il s'écrase le pied et blesse gravement un camarade. (exemple vécu)
Du coup votre pensée me pousse à la réflexion, que je vous livre en temps réel : du peu que je connais de Hamer et associés, et en réfléchissant un peu l'esprit (vraiment) ouvert, je me dis qu'il n'est nul besoin d'être en santé précaire pour se faire une idée et que les choses sont parfaitement testables sur des éléments bénins comme des affections ORL (angine, pharingites,...), ou chroniques comme des rhumes à répétition.

Par contre, en allant un peu plus loin dans la réflexion, je suis capable d'anticiper le fait que certains sont tellement heurtés par ces idées qu'ils ne voudront même pas essayer (à l'instar d'un enfant qui dit d'un légume qu'il n'a jamais goûté "c'est pas bon").


La plupart d'entre-nous sommes heurtés par les idées à la Hamer parce que nous sommes scientifiquement instruits de leur inutilité au mieux, de leur nocivité dans la plupart des cas. Un des cas de nocivité classique de ce genre de fumisterie est d'instiller l'idée qu'une pathologie d'apparence bénigne peut systématiquement être prise à la légère (surtout lorqu'elle est chronique :roll: ). Quant à voir une équivalence entre la méfiance face aux hamereries à un caprice d'enfant ignorant, ça borde à l'argument ad hominem ...

A contrario, serez-vous capable d'appréhender le fait que d'autres être humains soient, eux, capables du contraire (à savoir de tester sur des éléments bénins), et respecter leur position ?
Oh, on peut parfaitement s'accomoder du fait que des adultes consentants soient prêts à jouer avec leur santé pour flatter leurs illusions d'être originaux/indépendants/plus malin que les foules vendues à/aveuglées par la science. Tâcher d'épargner vos gosses, eux n'ont pas la possibilité de faire état d'un consentement informé ! :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit