L'homéopathie est-elle justifiable?

Homéopathie, acupuncture, reiki, urinothérapie, etc. Des preuves???
Répondre
Avatar de l’utilisateur
cartesy
Messages : 277
Inscription : 05 avr. 2012, 18:21

L'homéopathie est-elle justifiable?

#1

Message par cartesy » 17 avr. 2012, 22:55

J'imagine que la plupart des membres de ce forum sont comme moi fortement agacés qu'une industrie de plusieurs milliards de dollars se soit développée sur l'idée de vendre de l'eau en prétendant qu'elle a des propriétés médicinales. Mais d'un autre côté, l'homéopathie est à la base la vente de placebos. Or, on sait que l'effet placebo fonctionne réellement, et qu'il peut aider dans toutes sortes de situations. Oui, les "patients" gaspillent leur argent, mais si cette dépense leur permet de se sentir mieux par effet placebo, est-il vraiment gaspillé?

Les gens vont utiliser des médecines alternatives de toute façon. Au moins, avec l'homéopathie, il n'y a, par définition, aucun effet secondaire possible. Devrait-on donc s'abstenir de lutter trop fortement contre cette utilisation de l'effet placebo?

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch en français
Quackwatch en français
Messages : 6942
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#2

Message par Kraepelin » 17 avr. 2012, 23:20

cartesy a écrit :J'imagine que la plupart des membres de ce forum sont comme moi fortement agacés qu'une industrie de plusieurs milliards de dollars se soit développée sur l'idée de vendre de l'eau en prétendant qu'elle a des propriétés médicinales. Mais d'un autre côté, l'homéopathie est à la base la vente de placebos. Or, on sait que l'effet placebo fonctionne réellement, et qu'il peut aider dans toutes sortes de situations. Oui, les "patients" gaspillent leur argent, mais si cette dépense leur permet de se sentir mieux par effet placebo, est-il vraiment gaspillé?

Les gens vont utiliser des médecines alternatives de toute façon. Au moins, avec l'homéopathie, il n'y a, par définition, aucun effet secondaire possible. Devrait-on donc s'abstenir de lutter trop fortement contre cette utilisation de l'effet placebo?
Pris isolément votre raisonnement se tient. Mais c’est un peu vrai de bien des croyances et de bien des mensonges. La prière apporte un réconfort aux croyants. Les croyances paranormales donnent un sens à des choses qui n’en ont pas. Les voyantes et les astrologues colmatent l’estime de soi ou diminuent l’angoisse face à l’incertitude de l’avenir.

Il en va de même pour les dérapages idéologiques que je dénonçais récemment. Le ministère ment sur les statistiques de violence conjugale pour déculpabiliser les femmes qui en sont victimes et favoriser les dénonciations. Le registre des armes à feu donnait le sentiment que la société prenait en main le problème et réagissait à la violence meurtrière.

À la base, c’est une question de valeur. Où placez-vous la vérité dans votre échelle de valeurs?
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1879
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#3

Message par switch » 18 avr. 2012, 02:58

Pour ma part, il ne s'agit pas de lutter contre l'utilisation de l’homéopathie, mais plutôt de lutter pour la clarification de ce qu'elle est et d'informer correctement les potentiels utilisateurs. Lorsqu'on a clarifié que l’homéopathie ne repose pas sur des bases scientifiques sérieuses, que ce n'est pas un médicament et qu'elle échappe d’ailleurs à au protocole de validation standard, le reste est du ressort de la liberté personnelle de chacun.

Personnellement, le fait que certain laboratoire s'en mette plein les poches est inacceptable lorsqu'on utilise des mensonges pour vendre des préparation à base d'eau et de sucre. Par contre, je pense qu'aujourd'hui tous le monde a accès à un bon niveau d'information, et si il reste des clients avec suffisamment de foi pour y croire malgré les démonstrations et les études, ça n'est plus mon problème. Les gens sont libres d'acheter de la magie, et sur le marché de la crédulité, je ne pourrai reprocher à d'habiles entrepreneurs cupides de combler les attentes d'un population avide de ce genre de produit.

Religion et homéopathie, même combat ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6217
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Justifier l'homéopathie est dangereux.

#4

Message par Cartaphilus » 18 avr. 2012, 04:43

Salut à tous.
cartesy a écrit :Mais d'un autre côté, l'homéopathie est à la base la vente de placebos. Or, on sait que l'effet placebo fonctionne réellement, et qu'il peut aider dans toutes sortes de situations.
Malheureusement, l'effet placebo n'est efficace que un pourcentage limité de cas, et cet effet n'est pas reproductible, ni pour une pathologie donnée, ni pour un même patient.

Définir des « sortes de situations » me paraît également discutable, puisque ce serait reconnaître une indication (au sens médical) de cette prétendue thérapie, non justifiée selon les critères actuels de la médecine scientifique.

Et cela risquerait d'ouvrir la voie à des prescriptions élargies vers des pathologies graves, tels le sida, la tuberculose ou le paludisme, comme certains l'ont déjà proposé.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7952
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#5

Message par Raphaël » 18 avr. 2012, 09:01

cartesy a écrit :Or, on sait que l'effet placebo fonctionne réellement, et qu'il peut aider dans toutes sortes de situations. Oui, les "patients" gaspillent leur argent, mais si cette dépense leur permet de se sentir mieux par effet placebo, est-il vraiment gaspillé?
Moi j'ai l'intention de vendre des billets de loterie avec $1 million comme premier prix. En réalité il n'y aura rien à gagner mais ceux qui vont en acheter vont y croire. Oui, les joueurs vont gaspiller leur argent, mais si cette dépense leur permet de rêver et de se sentir mieux par effet placebo, ma loterie frauduleuse devient-elle justifiable ?

Avatar de l’utilisateur
cartesy
Messages : 277
Inscription : 05 avr. 2012, 18:21

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#6

Message par cartesy » 18 avr. 2012, 15:54

Je suis tout a fait d'accord avec les objections soulevées. Au bout du compte, les gens sont bien capable de ne pas écouter et de continuer à utiliser ces produits de toute façon.
Cartaphilus a écrit : Malheureusement, l'effet placebo n'est efficace que un pourcentage limité de cas, et cet effet n'est pas reproductible, ni pour une pathologie donnée, ni pour un même patient.

Définir des « sortes de situations » me paraît également discutable, puisque ce serait reconnaître une indication (au sens médical) de cette prétendue thérapie, non justifiée selon les critères actuels de la médecine scientifique.
Je n'en suis pas convaincu, l'effet placebo peut se révéler utile et même primordial dans certains contextes. La douleur, par exemple, est un phénomène tellement subjectif que les placebos peuvent faire toute la différence. Ou encore, certains types de placebos peuvent diminuer le stress, ce qui amène de nombreux effets physiologiques bénéfiques.

C'est pourquoi plusieurs docteurs ne se gènent pas de prescrire du cebocap ou même de l'obecalp :

Image
Image
Dernière modification par cartesy le 18 avr. 2012, 17:10, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6217
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

J'aimerais savoir...

#7

Message par Cartaphilus » 18 avr. 2012, 16:28

Bonjour cartesy.

À propos de l'efficacité de l'effet placebo, inconstante sur une pathologie donnée et variable sur un même individu, vous écrivez :
Je n'en suis pas convaincu, l'effet placebo peut se révéler utile et même primordial dans certains contextes. La douleur, par exemple, est un phénomène tellement subjectif que les placebos peuvent faire toute la différence.
Diriez-vous que l'on peut traiter tout type de douleurs, pour toutes les affections, chez tous les patients ?

Sinon, je serais curieux de savoir (sans tenir compte du problème déontologique) :

1 - Sur quels critères décider la prescription de placebo pour telle pathologie, et pas pour telle autre ;

2 - Pour une maladie donnée, à qui prescrire un médicament possédant une action pharmacologique démontrée, et à qui réserver une préparation de type homéopathique ;

3 - Et, pour compliquer un peu la chose, comment effectuer le suivi d'un patient sous placebo, en fonction de l'évolution de ses douleurs.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
cartesy
Messages : 277
Inscription : 05 avr. 2012, 18:21

Re: J'aimerais savoir...

#8

Message par cartesy » 18 avr. 2012, 17:06

@Cartaphilus :
Wikipedia a écrit :Pain
Placebo analgesia is more likely to work the more severe the pain.[132] One study found that for postoperative pain following the extraction of the third molar, saline injected while telling the patient it was a powerful painkiller was as potent as a 6–8 mg dose of morphine.[123]
Most research reports average reduction for a group of people, but this can be lower (some people do not respond). In one study using injection of capsaicin below the skin found that this reduced group average pain compared to no placebo by ~46% to ~57%.[71] Another measure is the ability to endure pain. In one study, placebos increased this on average by about 3.5 minutes compared to just under 14 minutes without it.[133] The average strength of placebos upon pain on a visual analog scale is 2 out of 10 units.[125][134] Individuals who respond to placebos may show even greater effects up to 5 out of 10 units
L'article Wikipedia décrit d'autres utilisations et objections morales à l'effet placebo.

Dans mon message précédent, je pensais entre autres aux gens plus âgés qui développent de multiples douleurs difficiles à gérer. Il n'y a souvent pas vraiment de solution médicale à ces problèmes, mais plusieurs ont recours à des méthodes (homéopathie, acupuncture, tai-chi...) qui semblent principalement agir par effet placebo. Si on considère que l'effet placebo diminue réellement la sensation de douleur, il me semble non-pertinent de tenter a tout pris d'absolument détruire ces pratiques. Mais, je suis d'accord qu'il faut s'assurer que l'information sur ces pratiques soit facilement accessible à ceux qui veulent obtenir les vraies réponses (grâce à des ressources telles que ce site et tous les autres.)

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4243
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#9

Message par Wooden Ali » 19 avr. 2012, 09:37

Salut cartesy
Tu as écrit :
Dans mon message précédent, je pensais entre autres aux gens plus âgés qui développent de multiples douleurs difficiles à gérer. Il n'y a souvent pas vraiment de solution médicale à ces problèmes, mais plusieurs ont recours à des méthodes (homéopathie, acupuncture, tai-chi...) qui semblent principalement agir par effet placebo. Si on considère que l'effet placebo diminue réellement la sensation de douleur, il me semble non-pertinent de tenter a tout pris d'absolument détruire ces pratiques. Mais, je suis d'accord qu'il faut s'assurer que l'information sur ces pratiques soit facilement accessible à ceux qui veulent obtenir les vraies réponses (grâce à des ressources telles que ce site et tous les autres.)
C'est une vraie question. L'effet placebo est basé sur une tromperie. Comment user de la tromperie éthiquement ?

C'est difficile car prétendre qu'on peut le faire entraine rapidement sur une pente bien glissante :

-Est-ce à dire qu'on peut envisager deux médecines : une pour initiés et une autre pour les mal-comprenant ?
-Faut-il attribuer le statut de médicament à chaque remède qui ne fait ni mieux ni plus mal que l'effet placebo ?

Une telle position, même si elle semble résoudre le problème de l'usage de l'effet placebo peut entraîner des dérives multiples beaucoup plus sérieuses que le bénéfice qu'on peut en tirer, en particulier d'assurer la promotion de produits basés sur des concepts délirants au détriment de la médecine rationnelle. C'est exactement ce qui se passe pour l'Homéopathie qui est souvent vue aux yeux de ses utilisateurs comme une alternative légitime sinon meilleure. C'est finalement une promotion de l'obscurantisme que font les autorités qui lui accordent le statut de médicament. C'est une brèche dont les fabricants de Snake Oil auraient bien tort de se priver.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6217
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Comment utiliser un placebo ?

#10

Message par Cartaphilus » 19 avr. 2012, 11:02

Salut à tous, bonjour cartesy.

Dans l'extrait de l'article que vous citez, il est mis en évidence l'existence de l'effet placebo ; il n'est pas question de nier les effets d'attente ou de conditionnement du malade par la réalisation d'un acte médical, mais de préciser la possible utilisation cet effet.

L'indication d'une préparation reconnue pharmacologiquement inactive par le prescripteur ne peut être systématique, pour une affection déterminée, chez un patient donné et dans le suivi de ce dernier.

Or c'est exactement ce que fait l'homéopathie, en définissant des indications en fonction de pathologies précises ; je vois mal comment justifier l'homéopathie comme placebo... en gardant le l'apparente complexité de ses formules, de ses dilutions et de ses ratiocinations hahnemanniennes.

À titre d'exemple, sur cette page : Soulager la douleur avec l'homéopathie, je serais curieux de voir prescrire, pour chacune des causes de douleurs (et en admettant que le diagnostic soit exact), un placebo chez tout un chacun présentant ces symptômes.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3110
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: L'homéopathie est-elle justifiable?

#11

Message par Cogite Stibon » 20 avr. 2012, 05:00

Concernant l'effet placebo, je vous invite à lire cet articlede l'AFIS.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6217
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

L'effet placebo existe-t-il ?

#12

Message par Cartaphilus » 20 avr. 2012, 16:29

Salut à tous, bonjour Cogite Stibon.
Cogite Stibon a écrit :Concernant l'effet placebo, je vous invite à lire cet articlede l'AFIS.
Il est vrai que ce qu'il convenu d'appeler, par simplification, l'effet placebo, recouvre des réalités complexes.

Je me permettrai de me citer en rappelant ce mien message, où l'on retrouve quelques notions évoquées dans l'article de l'AFIS.

A. Hróbjartsson et P. C. Gøtzsche, qui ont remis en cause l'importance de « l'effet placebo » sur le plan clinique (2001 et 2004), retiennent tout de même les faibles effets du placebo sur la douleur et son emploi dans les essais thérapeutiques.

Et pour les amateurs de statistiques, cet article reprend ces différentes idées.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit