Extase mystique.

Revenez ici sur les vieux sujets de phénomènes étranges déjà expliqués.
Avatar de l’utilisateur
alraune
Messages : 136
Inscription : 17 avr. 2018, 00:49

Extase mystique.

#1

Message par alraune » 23 mai 2018, 12:14

L'érotomanie est définie comme "la conviction délirante d'être aimé", peut-on raisonnablement la rapprocher de l'extase mystique comme par exemple celle de Thérèse d'Avila ?
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" Lavoisier.

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 489
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Extase mystique.

#2

Message par LePsychoSophe » 01 juin 2018, 10:40

alraune a écrit :
23 mai 2018, 12:14
L'érotomanie est définie comme "la conviction délirante d'être aimé", peut-on raisonnablement la rapprocher de l'extase mystique comme par exemple celle de Thérèse d'Avila ?
Au sens strict, l'érotomanie est une sorte de paranoïa inversée. Il est possible que dans l'extase mystique, où l'on va retrouver une décharge d'ocytocine, il y a un sentiment d'amour pour les autres et d'amour pour soi. Mais en général ce n'est pas un délire construit dans le long terme mais sous forme de crise dans le cas de l'extase. Dans ce cas, il s'agit plus d'un ressenti qui en général est associé à Dieu, une lumière, un être spirituel...
alors que dans l'érotomanie, il s'agit davantage d'une construction dans le long terme, en dehors de crise et avec une dynamique plus cognitive (interprétation erronée, raisonnement biaisé...) comme dans la paranoïa chronique. Je suis pas sûr que dans l'érotomanie la personne ressente cet amour, c'est plutôt une croyance. C'est une bonne question.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

thierry
Messages : 33
Inscription : 01 sept. 2017, 06:10

Re: Extase mystique.

#3

Message par thierry » 01 juin 2018, 11:57

LePsychoSophe a écrit :
01 juin 2018, 10:40
C'est une bonne question.
Je trouve aussi, comme souvent je n'ai pas osé intervenir faute de connaissances (un peu par peur aussi, le ridicule ne tue pas ok mais bon..) mais là je saisis l'occasion de voir remonter ce fil dans le top 5 du moment.
LePsychoSophe a écrit :
01 juin 2018, 10:40
dans l'érotomanie, il s'agit davantage d'une construction dans le long terme, en dehors de crise et avec une dynamique plus cognitive (interprétation erronée, raisonnement biaisé...) comme dans la paranoïa chronique. Je suis pas sûr que dans l'érotomanie la personne ressente cet amour, c'est plutôt une croyance.
C'est moi qui souligne, je ne saisis pas bien la nuance.
On pourrait interpréter à la lecture de ton propos que le sentiment d'extase mystique d'un chrétien par exemple, persuadé d'être aimé par son dieu/Jésus, ne proviendrait pas d'une croyance ? Mais d'autre chose ? De quoi donc, d'après toi ?

Je suis conscient de faire des chichis et il me semble avoir déjà vu passer sur ce forum des titres d'enfilade qui associent croyance et troubles cognitifs, mais bon je profite de ton message pour m'exprimer : la frontière entre croyance et ressenti ne me parait pas aussi marquée que ça. Un érotomane me parait plus apte que la moyenne à connaître des expériences d'extase mystique, si ça veut bien dire quelque chose. Réciproquement, on constate facilement le fait que les sentiments conditionnent (plus ou moins grandement) la réflexion.

Bref, comme d'habitude il faudrait commencer par des définitions claires mais c'est facile à dire (perso je passe mon tour).
Puis je ne sais plus qui disait ça, mais si c'était possible les gens risqueraient de se mettre d'accord ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7890
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Extase mystique.

#4

Message par Raphaël » 01 juin 2018, 22:19

thierry a écrit :
01 juin 2018, 11:57
LePsychoSophe a écrit :
01 juin 2018, 10:40
dans l'érotomanie, il s'agit davantage d'une construction dans le long terme, en dehors de crise et avec une dynamique plus cognitive (interprétation erronée, raisonnement biaisé...) comme dans la paranoïa chronique. Je suis pas sûr que dans l'érotomanie la personne ressente cet amour, c'est plutôt une croyance.
C'est moi qui souligne, je ne saisis pas bien la nuance.
On pourrait interpréter à la lecture de ton propos que le sentiment d'extase mystique d'un chrétien par exemple, persuadé d'être aimé par son dieu/Jésus, ne proviendrait pas d'une croyance ?
Je crois que le succès du Christianisme tient en grande partie au fait qu'on réussi à faire croire aux gens qu'ils sont aimés de façon inconditionnelle par Dieu/Jésus. Être aimé par un être tout-puissant invisible créateur de l'Univers ce n'est pas comme être aimé par son conjoint par exemple. Ça donne un sentiment d'importance extrême qui peut parfois mener jusqu'à l'extase mystique à mon avis, en particulier si on se croit privilégié parmi les privilégiés.*

* Un peu comme Aggée semble se percevoir lui-même je dirais ...

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2840
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Extase mystique.

#5

Message par Cogite Stibon » 04 juin 2018, 09:46

Raphaël a écrit :
01 juin 2018, 22:19
Je crois que le succès du Christianisme tient en grande partie au fait qu'on réussi à faire croire aux gens qu'ils sont aimés de façon inconditionnelle par Dieu/Jésus. Être aimé par un être tout-puissant invisible créateur de l'Univers ce n'est pas comme être aimé par son conjoint par exemple. Ça donne un sentiment d'importance extrême qui peut parfois mener jusqu'à l'extase mystique à mon avis, en particulier si on se croit privilégié parmi les privilégiés.
Ça joue sans doute, mais on trouve le même genre de chose dans toutes les religions, non ?

Le succès du christianisme n'est-il pas majoritairement du :
- 1. à son adoption comme religion d'état par l'empire romain
- 2. aux politiques d'expansions des nations européennes soutenues par des armes à feu ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7890
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Extase mystique.

#6

Message par Raphaël » 04 juin 2018, 20:54

Cogite Stibon a écrit :
04 juin 2018, 09:46
Ça joue sans doute, mais on trouve le même genre de chose dans toutes les religions, non ?
Non, je ne crois pas. Est-ce qu'Allah donne un amour inconditionnel à tous ceux qui le lui demandent ? Ça m'étonnerait.

Je me suis fait intercepter récemment par une croyante qui distribuait des pamphlets de propagande religieuse. Les premiers mots qu'elle a choisi de dire sont: "Jésus vous aime ..."
Et moi de répliquer: "Non merci !".
Le succès du christianisme n'est-il pas majoritairement du :
- 1. à son adoption comme religion d'état par l'empire romain
- 2. aux politiques d'expansions des nations européennes soutenues par des armes à feu ?
Oui bien sûr mais je ne parlais pas du point de vue historique mais actuel. S'il y a encore autant de gens qui décident de suivre Jésus ce n'est pas parce qu'on les menace avec une arme. La raison c'est qu'on leur fait croire que Jésus va les aimer de façon inconditionnelle et les accueillir dans son paradis à la fin de leurs jours. Les gens désespérés ou sans repères ont besoin d'amour et d'espoir et c'est ce qu'on leur offre. Tout ce qu'on leur demande en échange c'est d'y croire.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2840
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Extase mystique.

#7

Message par Cogite Stibon » 05 juin 2018, 06:14

Ok, je n'avais pas compris que tu parlais de la situation actuelle.
Honnétement, je n'ai aucune idée des raisons majoritaires qui poussent les gens à se convertir au Christianisme de nos jours.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Extase mystique.

#8

Message par jean7 » 05 juin 2018, 07:56

Raphaël a écrit :
04 juin 2018, 20:54
La raison c'est qu'on leur fait croire que Jésus va les aimer de façon inconditionnelle et les accueillir dans son paradis à la fin de leurs jours.
Non, tu es trop rationnel.
Le croyant ressent une relation avec Dieu, tout simplement. Les questions de paradis et même d'être aimé par Jésus, c'est secondaire.

Ce qui maintient dans la croyance c'est un peu la faculté de générer "un ami imaginaire", mais au lieu de le créer de toute pièces, on utilise le modèle fournit par une religion.
Je ne sais pas si ça tient la route mais je le vois comme ça. Le croyant est simplement quelqu'un qui a développé ses facultés naturelles d'imagination et d'émotivité dans un cadre conforme à une religion. Ce qui fait que sa croyance s'ancre dans sa personnalité.
Je ne sais rien de l'érotomanie mais le coté "construit sur le long terme" a une vraie accointance avec la croyance.
A petite dose, ça peut aussi être un mécanisme de protection.
Cogite Stibon a écrit :
04 juin 2018, 09:46
Le succès du christianisme n'est-il pas majoritairement du :
- 1. à son adoption comme religion d'état par l'empire romain
- 2. aux politiques d'expansions des nations européennes soutenues par des armes à feu ?
Ben oui, parce que ce que j'ai dit pus haut suppose un cadre de référence largement distribué.
Et là, c'est bien l'histoire qui joue à fond.

La religion tient bien son rang et son rôle assumé : relier.
En position dominante, rien de plus facile.

Pour l'extase mystique, le hic, c'est que l'aptitude à l'extase chez quelqu'un qui a fortement intégré une croyance a peu de chance d'être autre que mystique... Donc finalement, une extase mystique, c'est "juste" une extase... non ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7890
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Extase mystique.

#9

Message par Raphaël » 05 juin 2018, 09:29

jean7 a écrit :
05 juin 2018, 07:56
Raphaël a écrit :
04 juin 2018, 20:54
La raison c'est qu'on leur fait croire que Jésus va les aimer de façon inconditionnelle et les accueillir dans son paradis à la fin de leurs jours.
Non, tu es trop rationnel.
Le croyant ressent une relation avec Dieu, tout simplement. Les questions de paradis et même d'être aimé par Jésus, c'est secondaire.
Ça revient au même. Être aimé par Jésus c'est aussi avoir une relation avec Dieu puisque Jésus est lui-même considéré comme Dieu par les religions chrétiennes (ou du moins l'intermédiaire principal entre Dieu et les hommes).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit