La musique à l'envers - réalité ou fiction ?

Revenez ici sur les vieux sujets de phénomènes étranges déjà expliqués.

La musique à l'envers - réalité ou fiction ?

La musique à l'envers - réalité
12
29%
La musique à l'envers - fiction
20
48%
La musique à l'envers - je ne le sais pas
10
24%
 
Nombre total de votes : 42

Avatar de l’utilisateur
BenGarno
Messages : 264
Inscription : 30 mai 2006, 00:10

La musique à l'envers - réalité ou fiction ?

#1

Message par BenGarno » 28 sept. 2006, 22:01

Vous avez probablement déjà entendu parler de ce phénomène,
il y aurait des messages cachés dans la musique,
il faut tout simplement écouter la musique à l'envers pour que les messages cachés soient entendus.

Même Wikipedia en parle - copier-coller la ligne qui suit pour arriver sur la page web.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Message_%C3%A0_l'envers

Un p'tit bout de Stairway to Heaven de Led Zeppelin ici ...
http://etreuneblogstar.over-blog.com/ar ... 58178.html
ou ici...
http://www.albinoblacksheep.com/flash/stairway.php

Plus de musique ici
http://jeffmilner.com/backmasking.htm

Finalement, le site "Reverse Speech" explique plus , en ce sens que ce n'est pas que la musique qui contienne ce genre de messages, mais n'importe quelle parole en général peut en contenir.
http://www.reversespeech.com/metaphors-examples.htm

C'est intéressant ... alors la musique à l'envers - réalité ou fiction ?

Avatar de l’utilisateur
YvesF
Messages : 288
Inscription : 09 sept. 2005, 11:04

#2

Message par YvesF » 29 sept. 2006, 08:07

Quand on considère que:
  • - pour pouvoir écouter la musique à l'envers, il faut pouvoir disposer de matériel qu'aucun particulier ne possède;
    - que donc un éventuel message caché ne sera pas diffusé;
    - que quand on écoute toute la musique du monde à l'envers on va forcément tomber sur des paroles ± audibles;
on a la réponse à la question.

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: La musique à l'envers - réalité ou fiction ?

#3

Message par Zwielicht » 29 sept. 2006, 08:38

BenGarno a écrit :Vous avez probablement déjà entendu parler de ce phénomène,
il y aurait des messages cachés dans la musique,
il faut tout simplement écouter la musique à l'envers pour que les messages cachés soient entendus.
Et comment. Dans les années '80, le clergé catholioque a envoyé un grand nombre de brochures dans les familles québecoises, par le truchement des paroisses, accompagnées d'une cassette. La brochure était éditée par le père Jean-Paul Régimbal (un des principaux initiateurs du Renouveau charismatique), lequel faisait la narration sur la cassette également.

Le titre était Rock & Roll : Le viol de la conscience par les messages subliminaux

Le document était bien sur adapté d'un document provenant des États Unis, rédigé par Gary Greenwald, prédicateur fondamentaliste (début d'oecuménisme?).

Il était question non seulement des messages à n'envers, mais aussi de nouvel ordre mondial, de conspiration parmi les compagnies de disque qui avaient des liens avec des sociétés secrètes satanistes, comme les Illuminati (eh oui, tout ça, bien longtemps avant Dan Brown). Des ressemblances entre les logos de ces compagnies et certains symboles ésotériques constituaient des preuves évidentes :)

Ainsi, non seulement les messages à l'envers étaient critiqués, mais les messages à l'endroit. Alice Cooper, Black Sabbath, Judas Priest, etc.. tout y passait. Même Little Richard, l'inventeur du rock and roll. La corruption de la jeunesse par les drogues, la violence, le suicide, le schexe et Satan était le but recherché par ses groupes de musique qui avaient tous signé un pacte avec Satan.

Quand cette missive a finalement tombé dans l'indifférence, une famille pentecôtiste est venue s'installer au début des années '90. Et ce sont les pentecôtistes qui ont repris le combat contre Satan. Ils ont tenu une conférence à laquelle j'ai assisté : le matériel était en majeure partie semblable, avec quelques ajoutes plus récents (du côté du thrash metal). Extraits sonores à l'appui. Et quelques prières en fin de conférence.. Normand Cholette était le conférencier.

J'ai donc entendu tous ces extraits, quitte même à les reproduire moi-même, avec mon frère (qui était DJ à l'époque). Résultats?

I.Certains messages à l'envers sont évidents et sont enregistrés dans le but de causer cet effet, car le message à l'endroit ne dit rien d'intelligible. Le textbook quality case par excellence est celui d'Electric Light Orchestra sur la pièce Fire on High. Ou l'intro de In League With Satan par Venom.

II.D'autres messages dits à l'envers disent d'abord quelque chose lorsque joués à l'endroit ! Ainsi, on ne peut dire s'ils sont accidentels ou volontaires. On peut distinguer deux sous-catérogies:
A) Une phrase repétée inlassablement donnant quelque chose à l'envers (le cas du Number nine, des Beatles, Another One Bites The Dust, de Queen). Souvent cette phrase est également le titre de la chanson.
B)La phrase à l'envers n'apparait qu'une seule fois dans la chanson (Stairway to Heaven, Led Zeppelin)
bengarno a écrit :C'est intéressant ... alors la musique à l'envers - réalité ou fiction ?
Mon avis est que seuls les messages de type I et IIA sont intentionnels. De remarquer des messages de type IIB relève soit de l'accident, de l'hallucination auditive (phénomène également présent à l'endroit*) ou de l'interprétation exagérée, voire paranoïaque.

*citons le fameux cas, souvent cité par Ozzy Osbourne lui même : Scuse me while I kiss the sky | Scuse me while I kiss this guy.

Et quoiqu'il en soit, je crois que les messages à l'envers, intentionnels ou non, n'ont absolument aucune influence sur l'être humain.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#4

Message par Zwielicht » 29 sept. 2006, 09:58

YvesF a écrit :Quand on considère que:
  • - pour pouvoir écouter la musique à l'envers, il faut pouvoir disposer de matériel qu'aucun particulier ne possède;
Pas tout à fait. À l'époque des disques vinyles, beaucoup de tables tournantes comportaient un point neutre, duquel on pouvait faire tourner manuellement les disques à l'envers.

Avec les cassettes (4 pistes :P), il était possible de devisser une cassette et d'inverser le ruban, ou même de le faire sans ouvrir le boîtier pour des courtes périodes. Un ami et moi avons réussi à insérer un message à l'envers en guise d'intro à une cassette démo, en 1991..

Avec la musique numérique aujourd'hui, il est facile de jouer à l'envers n'imoprte quel fichier sonore. Plusieurs logiciels existent surement, mais pour ceux qui utilisent Windows, sndrec32.exe permet de le faire avec des fichiers WAV.
YvesF a écrit :que donc un éventuel message caché ne sera pas diffusé;
Sauf s'il y a controverse publicisée
YvesF a écrit :que quand on écoute toute la musique du monde à l'envers on va forcément tomber sur des paroles ± audibles;
Voilà ! Dire que l'humain comprend mieux à l'envers qu'à l'endroit, ou que les phrases à l'envers vont se loger directement dans le subconscient, etc.. relève du délire.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#5

Message par Orphée » 29 sept. 2006, 10:20

Il n'y avait et n'y a pas plus maintenant de problème matériel pour enregistrer/diffuser de la musique à l'envers.
La seule véritable question c'est de savoir si l'être humain est capable de décoder inconsciemment un message apparemment incohérent.
Si oui, c'est effectivement la porte à l'exploitation de ce potentiel à des fins pas vraiment honnêtes...
En réalité la musique, même sans paroles, joue sur notre comportement. Il me paraît donc logique que nous avons effectivement une influence de leur paroles dans le bon ou le mauvais sens.
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#6

Message par Zwielicht » 29 sept. 2006, 10:47

Orphée a écrit :La seule véritable question c'est de savoir si l'être humain est capable de décoder inconsciemment un message apparemment incohérent.
Tel que, un message à l'envers
Orphée a écrit :Il me paraît donc logique que nous avons effectivement une influence de leur paroles dans le bon ou le mauvais sens.
Je ne comprends pas. Par (1)bon sens et (2)mauvais sens, signifies-tu à (1)l'endroit et (2)à l'envers, ou (1)positivement et (2)négativement ?
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#7

Message par Orphée » 29 sept. 2006, 14:21

Dans ce cas précis: les deux mon général !
C'est ce qui est génial dans la langue Française: on peut la consommer sans modération :roll: quelques personnes y voient une bouteille de rouge, d'autres jusqu'au contexte de mise en boite
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#8

Message par Zwielicht » 29 sept. 2006, 14:26

Orphée a écrit :Dans ce cas précis: les deux mon général !
C'est ce qui est génial dans la langue Française: on peut la consommer sans modération :roll: quelques personnes y voient une bouteille de rouge, d'autres jusqu'au contexte de mise en boite
Ben c'est que ton message n'est pas cohérent si tu dis que les paroles ont une influence sur nous à l'envers ou à l'endroit, après avoir dit que la véritable question c'est de savoir si l'être humain est capable de décoder inconsciemment un message apparemment incohérent.

Il y en a qui se mettent en boîte eux-mêmes, que voulez-vous. J'ai soulevé le couvercle pour te permettre t'en sortir, mais si tu y es bien :)
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#9

Message par Orphée » 29 sept. 2006, 15:01

Ta cohérence est toute relative puisque tu limites le sens des mots en te vantant d'avoir planté l'âmecon.
Es-tu sûr d'avoir coulevé le bon couvercle ou faut-il t'apprendre à lire le françois courant ? :mrgreen:
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#10

Message par Orphée » 01 oct. 2006, 08:43

Et voilà, de la pêche il revient les mains vides.
Mais nous prierons pour lui ... :mrgreen:
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#11

Message par Zwielicht » 01 oct. 2006, 12:10

Orphée a écrit :Ta cohérence est toute relative puisque tu limites le sens des mots en te vantant d'avoir planté l'âmecon.
Es-tu sûr d'avoir coulevé le bon couvercle ou faut-il t'apprendre à lire le françois courant ? :mrgreen:
Ma cohérence n'est pas relative. Si tu vois un autre sens aux mots, explique-le (si c'était le cas tu l'aurais déjà fait, mais tu te contentes de patauger dans ton incohérence qui est à peine assez trouble pour cacher ta misère..). Je t'ai laissé la chance d'expliquer une phrase, et ça a suffit pour faire effondrer tout ton discours comme un chateau de carte.

N'as-tu jamais remarqué qu'on ne discute presque jamais avec toi ?
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6501
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

#12

Message par curieux » 01 oct. 2006, 17:37

Salut Zwielicht

comment veux-tu discuter avec ce genre de gugusse, alors qu'il ne comprend déjà pas quand on lui parle à l'endroit ?
Mais bon, c'est le cas de quelques uns ici, ils voient le monde et le font cadrer avec leurs envies au lieu de le prendre comme il est et s'adapter à lui.
Bref, pour en revenir aux messages subliminaux, il n'est déjà pas prouvé qu'ils soient actifs, alors faut pas demander en les passant à l'envers...
Idem pour les images du même style. Nous vivons en société et chacun fait bien ce qu'il a envie de faire, il n'y a pas d'excuses merdiques à trouver pour rejeter sur le système ses propres comportements, bons ou mauvais.

Qu'il y ai des ahuris qui s'imaginent avoir trouvé là la cause des tueries sporadiques ou de la flambée des ventes de coca-cola à l'entracte d'un film n'est guère étonnant, les gens sont ainsi fait, ils leur faut toujours trouver des corrélations merdiques entre tout et n'importe quoi.

Mon conseil, au lieu de diffuser dans le musique de fond des messages du genre "j'ai vraiment soif" pendant le repas de midi d'un restaurant, je préconise plutôt au Chef cuistot d'avoir la main leste sur la salière avec la purée, ça sera nettement plus efficace.

Pour moi, les messages ou images subliminaux ne sont des coups de pub qui occupent l'esprit des barges qui se pensent ainsi plus perspicaces que la moyenne... et les auteurs gagnent sur tous les tableaux, ça fait parler de leur merde.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#13

Message par Orphée » 01 oct. 2006, 18:06

Au pécheur

1) Au pécheur, pour le fun
Tu as souligné mon incohérence
J'ai écrit "il me paraît logique"
Ce n'est pas une affirmation catégorique. J'estime que si nous sommes sensibles à une musique il est probable que nous soyons sensibles aux paroles fussent-elles en anglais ou en turc, dans le un sens ou dans un autre.
Il n'y a aucune incohérence dans mon message, j'ai simplement soulevé la question qui en clair est "à quel degré est-on sensible ?", "à quel degré peut on faire passer un message ?" ... je peux vous en écrire d'autres mais j'ai du mal à saisir ce qui, dans mon français, vous gène :roll:
Ce qui me surprend énormément c'est que tu en sois encore à estimer que mon chateau de cartes s'effondre ! décidément vous n'êtes pas extra-lucides...

2) "on" ne discute presque jamais avec moi
Si, si, j'avais remarqué.
Et alors ? il faut que je fasse mes valises ? :roll:
A l'époque de cette théorie sur la musique satanique je faisais partie de ces groupes chrétiens à qui on l'avait exposée.
Je me sens donc concerné par le sujet, du moins au moins autant que vous, Spécialistes Du Tout.
Au lieu de toucher aux études qui éventuellement auraient eu lieu sur le fond du problème: l'exploitation des messages subliminaux, vous en êtes encore à défendre becs et ongles votre logique sans support contre l'illogisme des zozos.

3) à l'autre
Parler à l'endroit c'est, pour toi, parler dans ton sens. C'est une notion bien défendable ... à moins que sur la ligne d'après on y affecte l'intention de s'adapter au monde.
Le monde est bien unique n'est-ce pas ? les zozos sots d'une part, les zézés savants de l'autre.
Il n'y a pas d'excuse pour rejeter sur le système ses propres comportements est d'ailleurs la parfaite illustration d'une pensée saine :mrgreen: elle n'est pas très Darwinienne certes mais qui le relevera à part les pauvres tâches de mon espèce...
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6501
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

#14

Message par curieux » 01 oct. 2006, 18:21

Il y a surement autant de zozos savants que de zézés sots, nous sommes tous des humains, il suffit d'apprendre à penser. Ce n'est pas seulement en alignant des mots qu'on y parvient. Alors continue d'apprendre avec qui tu veux, et de te complaire dans ton rôle de zozo persécuté, ça me fait une belle jambe.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#15

Message par Orphée » 01 oct. 2006, 18:31

C'est une réponse claire et précise et qui m'interesse au plus haut point :mrgreen:
Effectivement jouer avec les mots n'est pas ta tasse de thé et tu aimes bien les portes dérobées... tu es sûr que je suis le persecuté ? :roll:
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#16

Message par Zwielicht » 01 oct. 2006, 23:00

Orphée a écrit :J'ai écrit "il me paraît logique" Ce n'est pas une affirmation catégorique
Donc chez toi, ce qui est logique n'est pas catégorique ? Ça explique bien des choses :lol:

Moi j'aurais dit "il me paraît probable", ou "il me semble probable", si j'avais voulu exprimer quelque chose de non-catégorique. En effet, on ne parle pas la même langue. Désolé que tu t'exprimes mal..
Orphée a écrit :fussent-elles en anglais ou en turc
Alors là tu divagues.. Pour quelqu'un ne connaissant aucune langue altaïque, il est impossible de subir l'influence de paroles en turc. À moins que, et je le dis seulement pour t'accorder un iota de doute, les paroles en question soient constituées uniquement des quelques mots d'origine latine ou germanique ayant migré dans la langue turque..

Pour l'anglais, l'espagnol, l'italien.. etc, je peux admettre qu'il y ait un effet si on est francophone. (mais à l'endroit, et non à l'envers).

Mais pas le turc, espèce de disjoncté :) Il n'a pas fallu long pour que le zozotisme revienne au galop. Tu vas invoquer des vibrations négatives pour expliquer cet effet ?
Orphée a écrit :A l'époque de cette théorie sur la musique satanique je faisais partie de ces groupes chrétiens à qui on l'avait exposée. Je me sens donc concerné par le sujet, du moins au moins autant que vous, Spécialistes Du Tout.
Les tenants de la philosophie du en savoir moins vaut mieux qu'en savoir plus (comme toi) me reprochent souvent d'avoir une connaissance trop théorique, voire, obtenue en lisant des livres (horreur!!!), alors que vous, bons zozos, prenez votre savoir directement d'une source éctoplasmique, des chroniques akashiques (ce qui veut dire en langage concret : d'un peu partout sur le web et des légendes urbaines) et supposément de votre expérience personnelle - comme si vous étiez le seul à en avoir - mais plutôt de vos fantasmes les plus fous, même lorsque contraires à votre expérience.

Eh bien dans ce cas-ci, comme dans nombreux cas, je ne suis pas un soi-disant spécialiste en tant que spécialiste du tout (épithète par laquelle, je le vois, tu désignes ceux qui en savent un peu sur tout mais rien de profond sur quoi que ce soit). Où étais-je dans les années '80 ? Dans un milieu chrétien comme toi ? Pas du tout. J'étais dans les tranchées.

J'étais un fan de cette musique, et le suis encore. Écouter des albums, aller voir les spectacles, jouer de cette musique, parler avec d'autres fans de plusieurs pays, lire des magazines, parler avec des musiciens.. J'ai vu le death metal floridien naître après la floraison du du thrash metal californien. Dans les années '90, j'ai été témoin du grindcore anglais se mêlant au metal, de la première vague suédoise de death metal, de l'apparition du black metal norvégien, de l'industriel se mêlant au métal; et tout le long, de différents courants philosophiques (à deux sous) infiltrer les concepts et les paroles de cette musique souvent dite satanique. Comme diraient ces cons de sorbonnais, je possède plus de 19 ans d'enquête dans le domaine !

Qui plus est, de retour aux années '80, j'avais des amis dont les parents catholiques pratiquants appliquaient à la lettre les recommendations du père Régimbal. J'avais ces brochures entre les mains, je voyais les mouvements se former aux États-Unis (PMRC), les réponses, les contre-attaques.. j'entendais parler des cas de suicide, les allégations, je lisais en temps réel l'évolution des procès et débats à ce sujet. Quand les pentecôtistes sont débarqués dans mon village, j'ai connu le fils du pasteur, j'ai visité sa maison et j'ai compris où menaient l'extrémisme dans le contrôle parental et la paranoïa envers les influences soi-disant subliminales.

Suis-je moins crédible que toi au sujet des messages à l'envers dans la musique ? Sans compter, comme j'ai dit préalablement, que j'ai réussi à les reproduire avec de l'équipement et même à en créer. J'ai analysé moi-même des cas critiques pour en tirer mes conclusions.

S'il me faut à chaque fois préciser d'où je tiens l'expérience personnelle qui est à l'origine de ce dont je parle, aussi bien écrire mon autobiographie, la publier, et vous en distribuer une copie PDF une fois pour toutes.

Ceci mis de côté, tu nous reproches de ne pas toucher aux études sur le fond du problème :
l'exploitation des messages`à l'envers comme messages subliminaux .

S'il y a une façon de faire des messages subliminaux, la méthode des paroles inversées n'en est pas une. Cette superstition provient du folklore chrétien du temps de l'Inquisition (la superstition selon laquelle les sorcières récitaient les prières à l'envers) et c'est ainsi que des films/livre comme The Exorcist (la petite fille possédée qui dit I am no one à l'envers) et certains groupes de musique l'ont récupéré à des fins choquantes. Toutefois certains groupes de musique l'ont fait seulement à des fins artistico-soniques ou par humour. Mais ça prend un minimum d'intelligence pour reconnaître l'humour..

Si tu penses qu'il y a lieu de faire des études là-dessus, ou si tu en connais, eh bien cite nous en. On n'est pas là ni pour te renseigner ni te divertir. Si je n'en cite pas, c'est qu'il en existe aucune de concluante à ma connaissance. C'est aussi que selon mon expérience, l'extrapolation des faits connus et même mon intuition, il me semble très peu probable que les paroles à l'envers, surtout accidentelles (palindromes exclus), aient un effet subliminal.
Orphée a écrit :Parler à l'endroit c'est, pour toi, parler dans ton sens
C'est prononcer le mot bateau "ba-t-eau" et non "eau-t-ab". Tu veux d'autres exemples ?
Orphée a écrit :les zozos sots d'une part
C'est une question de définition. Dans ma définition, les zozos sont des sots, en effet. Dans ma définition de zézé, les zézés sont aussi des sots. Mais cette définition ne cadre pas avec celle de tout le monde aussi, et je le comprends. Ces termes sont nouveaux, leur diffusion est restreinte et il faudra un certain temps avant qu'ils soient acceptés globalement.. D'ici là j'essaie d'éviter zézé, mais j'utilise zozo car ma définition correspond à celle de presque tout le monde.
Orphée a écrit :rejeter sur le système ses propres comportements
Et qui fait ça ?
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
YvesF
Messages : 288
Inscription : 09 sept. 2005, 11:04

#17

Message par YvesF » 02 oct. 2006, 05:23

Remarquez, il y a une question que je me pose quand même par rapport à tout ça: quel est l'intéret d'analyser les messages "à l'envers" quand on voit le contenu des messages à l'endroit. Je ne suis pas spécialiste des paroles des groupes de hard rock satanique, ni des messages audibles à l'envers, mais à mon avis il n'y a pas photo. Quand au message subliminal, ça m'étonnerait que l'esprit humain puisse le capter alors qu'il n'est pas fait pour ça. Capter des images fugaces oui, car nous sommes capables de capter une image. Mais un son à l'envers.... quand on voit les difficultés qu'il y a déjà à comprendre le verlan.
"Tu ne poses pas les bonnes questions car ces questions sont sans réponse." (Petrov le vendredi 29 septembre 2006 à 21h43).

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#18

Message par Orphée » 02 oct. 2006, 11:14

Zwielicht La Référence a écrit : Dans ma définition, les zozos sont des sots, en effet. Dans ma définition de zézé, les zézés sont aussi des sots. Mais cette définition ne cadre pas avec celle de tout le monde aussi, et je le comprends. Ces termes sont nouveaux, leur diffusion est restreinte et il faudra un certain temps avant qu'ils soient acceptés globalement.. D'ici là j'essaie d'éviter zézé, mais j'utilise zozo car ma définition correspond à celle de presque tout le monde.
Pas la dernière référence de curieux sans doute :mrgreen:

Pour le reste étale, je m'en tape le coquillard. Je pense que nous n'avons pas la même planête et que ton fatras de suffisance en dit assez long de lui-même.
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Avatar de l’utilisateur
PKJ
Messages : 751
Inscription : 28 oct. 2005, 02:34

#19

Message par PKJ » 02 oct. 2006, 22:29

Les messages subliminaux ne fonctionnent pas. Il faut un certain minimum ("treshold") de stimulation pour qu'un signal soit perçu dans le cerveau. En-dessous de cette limite c'est comme si on avait rien vu/entendu/ressenti/etc.

De plus, il y a un autre "treshold" qui détermine si un signal sera traité ou simplement considéré comme du bruit. Deuxième barrière pour notre message subliminal

Il y a des études qui SEMBLENT avoir TENTÉ DE démontrer que ça marche, mais il faut tenir compte des différents biais de l'observateur. Dans le cas de cette mythique étude sur les publicités subliminales au cinéma et la vente de pop-corn, par exemple, il y a un biais évident. Du moment où on tente de mesurer l'impact de X sur la vente de Y, la vente de Y est toujours altérée par le fait que l'on est en train de l'étudier. C'est comme ça.
Image

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19106
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Étrange phénomène

#20

Message par Denis » 02 oct. 2006, 23:00


Salut PKJ,

Tu dis :
Du moment où on tente de mesurer l'impact de X sur la vente de Y, la vente de Y est toujours altérée par le fait que l'on est en train de l'étudier. C'est comme ça.
Étrange phénomène.

Mais avant d'essayer de l'expliquer, il faudrait s'assurer (par une expérience bien faite) que c'est vrai. Fontenelle m'a marqué.

Si je me fie à ton "du moment où..." et à ton "toujours", la démonstration devrait être relativement facile. À moins que l'altération soit homéopathique, sous le "treshold" de l'observable (pratiquement ou théoriquement).

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#21

Message par Zwielicht » 04 oct. 2006, 13:40

YvesF a écrit :Remarquez, il y a une question que je me pose quand même par rapport à tout ça: quel est l'intéret d'analyser les messages "à l'envers" quand on voit le contenu des messages à l'endroit.
Pourquoi des gens accordent encore de l'importance aux messages a l'envers ? Parce qu'il y a des fervents de la pensee magique qui preferent ignorer la complexite de la realite pour se refugier dans un monde magique ou une ou deux babioles expliquent tout. C'est chronique chez les zozos de ce forum. Je ne parle pas de BenGarno, ici (je ne le considère pas comme un zozo, du moins, de ce que j'ai lu de lui).

Il me semble assez evident que les messages a l'endroit ont une influence, tout comme l'image du groupe, les actes que ses membres font (et qui sont ensuite rendus publics par les journaux ou magazines), les videoclips et les entrevues. Je ne crois pas que cette influence soit toujours mauvaise ni directe, mais elle est la.

A date je n'ai vu que des etudes comportementales du type : X personnes aimant la musique classique consomment regulierement des drogues, Y personnes aimant le hip hop ont deja commis au moins un acte criminel, etc..
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#22

Message par Orphée » 05 oct. 2006, 17:35

Zwielicht a écrit : Pourquoi des gens accordent encore de l'importance aux messages a l'envers ? Parce qu'il y a des fervents de la pensee magique qui preferent ignorer la complexite de la realite pour se refugier dans un monde magique ou une ou deux babioles expliquent tout. C'est chronique chez les zozos de ce forum.
FAUX
Il ne s'agit pas d'accorder de l'importance à un phénomène mais de s'interroger sur la possibilité d'existence ou non de ce phénomène.
Comme tu le dis toi même, tu n'as pas vu d'étude comportementale sur des effets de ce genre. Par contre tes remarques et conclusions sont sans appel: "des trucs de zozos !"
On te remercie donc pour ta lumineuse intervention du "je ne sais rien mais je dirai tout." :roll:
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

My_Clone_is_rich

#23

Message par My_Clone_is_rich » 05 oct. 2006, 17:42

S'interroge-t-on sur l'existence d'Orphée en tant que phénomène, ou sur l'existence d'un phénomène appelé Orphée ?
La question n'est pas là, la question est ici : est-ce que les interrogations d'Orphée aboutissent à des conneries de réponses ou à de phénoménales conneries ?

Je te félicite pour ta lumineuse connerie : "j'en ai plein d'autres en gestation mais j'ai le cul bouché *." :shock:

(* faut me chatouiller pour que je les sorte)

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#24

Message par Orphée » 06 oct. 2006, 08:37

Voici ma révélation: te fatigue pas pauvre type ! Orphée peut te répondre à la minute et tu ne me lasses pas avec tes finesses de porc boutonneux.
Je décide tranquilement de mes réponses ou de mes posts, selon le temps ou l'envie, et ne suis absolument pas exité de ton défoulement dont la futilité, l'intelligence ou l'objectif me paraissent navrants.
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Avatar de l’utilisateur
Orphée
Messages : 1037
Inscription : 26 août 2005, 21:04

#25

Message par Orphée » 06 oct. 2006, 08:43

Pour en revenir au sujet qui était en gros "musique à l'envers, efficace ou bidon ?", nous n'avons eu qu'un étalage de certitudes et autres joyeusetés parasites.

Il n'y a donc eu aucune étude sérieuse sur un éventuel effet ?
A vrai dire je m'inquiète plus à imaginer qu'un scientifique soit un véritable politique des sciences, prompt à vous parler d'un monde dans lequel il ne vit pas mais dont il se nourrit

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit