Page 1 sur 4

Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 15:18
par jhn9
Voici un travail en cours de rédaction : https://cartographie-de-la-creation-92. ... rtographie
Il s'agit d'une cartographie de la création.

Je me trompe de beaucoup ?

Publié : 30 mai 2019, 16:16
par Denis

Salut jhn9,

Bienvenue sur notre forum de discussion. J'espère que vous vous y plairez.

Je n'ai pas tout lu, loin de là. J'ai simplement échantillonné une dizaine de courts extraits, au hasard.

Mon opinion : Il s'agit d'un gros délire aussi fiévreux qu'insignifiant.

Je me trompe de beaucoup ?

:) Denis

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 16:25
par Curieux_

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 17:11
par Florence
Espérons que ça reste un e-book, aucun arbre ne mérite d'être abattu pour publier un pareil ramassis de sottises ...

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 17:26
par DictionnairErroné
Par jhn9 et la nature du texte, j'assume qu'il fait référence à Jean 9 dans la bible
Puis Jésus dit: Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 18:57
par Curieux_
DictionnairErroné a écrit : 30 mai 2019, 17:26 Par jhn9 et la nature du texte, j'assume qu'il fait référence à Jean 9 dans la bible
Puis Jésus dit: Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste.
Il est complètement possédé le mec qui tient ce blog, d'ailleurs, il en a d'autres aussi... :twisted:

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 30 mai 2019, 23:14
par Sebass
jhn9 a écrit : 30 mai 2019, 15:18 Il s'agit d'une cartographie de la création.
Ça sert à quoi au juste une cartographie de la création ?
Pourquoi essayer de scientifiser une croyance ?
C'est un peu comme si tu me disais que tu allais me présenter, de manière scientifiquement rigoureuse, l'arbre généalogique du monstre en spaghettis, tu vois ?
Et surtout, pourquoi venir présenter ta thèse sur un forum de sceptiques, qui ne seront assurément pas ton meilleur public ?

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 31 mai 2019, 06:05
par MaisBienSur
J'ai attrapé un torticolis a essayer de lire les textes dans tous les sens !

A défaut d'avoir attrapé la foi....

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 31 mai 2019, 06:46
par jean7
y'a un dessin ?
parce que la cartographie sans carte, pffffff, quelle barbe !

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 31 mai 2019, 11:41
par truchement
J'ai remarqué une petite erreur dans vos définitions:

"D est égal à l'esprit, au magnétisme, au vent, à la distance, et à la circonférence du cercle."

Vous oubliez l'âge du capitaine.

Cordialement

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 31 mai 2019, 15:08
par richard
J’ai fait un effort j’ai essayé de lire deux fois mais je n’ai pas pu dépasser deux lignes. Cela dit ça a l’air passionnant.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 31 mai 2019, 22:04
par jhn9
y'a un dessin ?
parce que la cartographie sans carte, pffffff, quelle barbe !
Oui, page 64, 80.
J'ai remarqué une petite erreur dans vos définitions:

"D est égal à l'esprit, au magnétisme, au vent, à la distance, et à la circonférence du cercle."
Non, je ne me suis pas trompé sur ce point ci. Merci de vos remarques quand même.

Sinon pour aller un peu plus loin dans la lecture de l'ouvrage, que pensez-vous de la "taille" d'une créature par rapport à l'univers ?

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 08:39
par DictionnairErroné
"D est égal à l'esprit ... et à la circonférence du cercle."
Sur ce point, vous trouveriez un ami chez Platon. Il vous inviterait surement à son banquet pour déguster un sanglier ou deux.
Sinon pour aller un peu plus loin dans la lecture de l'ouvrage, que pensez-vous de la "taille" d'une créature par rapport à l'univers ?
Si je me fis à votre texte, la probabilité qui en sortirait serait une taille infinie.

Parlant de l'homme chez Platon, j'accuse Leonardo da Vinci d'avoir plagié Platon, à quelques membres près, avec son

Image

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 10:13
par jhn9
la probabilité qui en sortirait serait une taille infinie
Mais pourquoi ça ? Pourtant ce qui lie ces deux concepts entre eux sur idiomes-Eve sont deux interdépendances qui agissent dans deux sens qui s'opposent. Ma question n'a de sens que si on examine d'une part les propriétés d'échelles qui entretiennent ces deux choses entre elles et d'autres part quelques règles internes à chaque idiome.

La taille d'une créature ne peut être comprise que par l'examen de sa conscience. 1D1 est sa conscience. Je devrais énoncer que D déborde de l'idiome ; c'est le contenu d'un idiome. C est son contenant. A et B sont contraires entre eux.
De plus A et D sont intimes (ou sacrés) entre eux et C à tendance à régresser ou involuer vers B à cause de l'interdépendance de "l'inertie du pouvoir" qui agit de [0-2D0] à 10D1.

Le temps

Publié : 01 juin 2019, 10:40
par jhn9
Le temps de la vitesse de la lumière n'est pas le même temps que celui de toutes vos propositions à propos d'un temps quelconque ou réel.

- Les inconsciences personnelles
- Les inconsciences collectives
- La consciences
- Les consciences collectives

Le temps de la vitesse de la lumière est un inconscient personnel.
Le temps réel dans lequel vous débattez à propos de la notion du temps est un inconscient collectif.

Dans ce cas là qu'est-ce que la conscience et le temps ?

La conscience est "mieux" qu'une énergie. Elle siège néanmoins dans les énergies que d'autres doctrines ont pu identifié. En orient comme en occident on parle de chakra. Il y en a 7 différents, mais 9 en vérité. La conscience vit avec les énergies du 8e chakra.

Le temps de la conscience n'est pas identifiable aux notions d'un temps réel comme vous l'évoquer le plus souvent dans le fil de discussion.

Je peux donner une proposition qui met en évidence la notion du temps avec la conscience. Les énergies de la conscience s'activent dans la semence du genre masculin lorsqu'un seul spermatozoïde entre dans l'ovule pour fécondation. Le spermatozoïde de plus grande capacitance en lumière est le seul à entrer dans l'ovule, tous les autres sont détruits dans le processus d'autophagie (ou spermatophagie). L'unique spermatozoïde qui entre dans l'ovule est aussi détruit par l'ovule ensuite.

Les énergies de conscience ont quelque chose à voir avec le photon visible et positif, sinon nous parlerons de photon invisible et négatif. Il est sa propre anti-particule. Les cycles diurnes et nocturnes sont deux choses différentes qui cohabitent dans un cycle journalier de 24 heures.

La conscience est un temps comparable à la lumière visible qui parle des naissances et donc de la vie en générale. Peut-on conclure que le créateur est présent dans l'ADN plus que dans les réalités ?

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 12:43
par Jean-Francois
jhn9 a écrit : 01 juin 2019, 10:13Ma question n'a de sens que [...]
Votre question n'a de sens que si on accepte de rentrer dans ce doux délire avec lequel vous ne semblez pas pouvoir prendre de distance. C'est pourquoi j'ai transféré votre autre message ici.
Peut-on conclure que le créateur est présent dans l'ADN plus que dans les réalités ?
Vu que c'est votre fiction personnelle, vous êtes le seul qui puisse répondre à ce genre de questions.

Jean-François

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 13:16
par Pancrace
Trop beau, on dirait du Lacan ! :lol:

"Entre centre et absence, entre savoir et jouissance, il y a littoral qui ne vire au littéral qu'à ce que ce virage, vous puissiez le prendre le même à tout instant. C'est de ça seulement que vous pouvez vous tenir pour agent qui le soutienne.
Ce qui se révèle de ma vision du ruissellement, à ce qu'y domine la rature, c'est qu'à se produire d'entre les nuages, elle se conjugue à sa source, que c'est bien aux nuées qu'Aristophane me hèle de trouver ce qu'il en est du signifiant: soit le semblant, par excellence, si c'est de sa rupture qu'en pleut, effet à ce qu'il s'en précipite, ce qui y était matière en suspension."

Jacques Lacan.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 13:49
par richard
Je me demande plutôt de quel genre de délire il s’agit.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 15:04
par Florence
jhn9 a écrit : 01 juin 2019, 10:13-----
... Ma question n'a de sens ....
NON !

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 16:39
par DictionnairErroné
Pour une fois quelqu'un qui a du sens! Il m'est plus facile de vous comprendre que de me comprendre, sûrement causé par mon expérience personnelle!

:dingue:

Il faudrait peut-être changer de titre pour «Traité de poésie sur l'interdépendance de la création».

jhn9 a écrit : 01 juin 2019, 10:40 Le temps de la vitesse de la lumière n'est pas le même temps que celui de toutes vos propositions à propos d'un temps quelconque ou réel.

- Les inconsciences personnelles
- Les inconsciences collectives
- La consciences
- Les consciences collectives

Le temps de la vitesse de la lumière est un inconscient personnel.
Le temps réel dans lequel vous débattez à propos de la notion du temps est un inconscient collectif.
Nous pouvons le dire ainsi, si nous parlons du temps ressenti. Si nous prenons le temps ressenti durant un rêve. L'état du rêve pour la plupart (pour le différencier du rêve lucide) est du domaine inconscient donc des éléments qui apparaissent peuvent être d'origine collective et/ou archétypale selon Jung. Le temps ressenti du rêve peut paraître plus long que dans le temps réel.
Dans ce cas là qu'est-ce que la conscience et le temps ?

La conscience est "mieux" qu'une énergie. Elle siège néanmoins dans les énergies que d'autres doctrines ont pu identifié. En orient comme en occident on parle de chakra. Il y en a 7 différents, mais 9 en vérité. La conscience vit avec les énergies du 8e chakra.
Il existe beaucoup de variantes dans la tradition hindoue. Il est effectivement question des chakras. En fait le 7e, sahasrâra cakra est au somment de la tête. C'est là que s'expérimente l'union finale de Çiva et de Çakti. Et c'est là que débouche la kundalini où le yogin ouvre la porte de la délivrance, en libérant la kundalini. (source : Le yoga, Immortalité et liberté, Mircea Eliade)
Le temps de la conscience n'est pas identifiable aux notions d'un temps réel comme vous l'évoquer le plus souvent dans le fil de discussion.
Même explication que mentionné ci-haut.
Je peux donner une proposition qui met en évidence la notion du temps avec la conscience. Les énergies de la conscience s'activent dans la semence du genre masculin lorsqu'un seul spermatozoïde entre dans l'ovule pour fécondation. Le spermatozoïde de plus grande capacitance en lumière est le seul à entrer dans l'ovule, tous les autres sont détruits dans le processus d'autophagie (ou spermatophagie). L'unique spermatozoïde qui entre dans l'ovule est aussi détruit par l'ovule ensuite.
L'autophagie de l'Ouroboros par exemple est de se nourrir de soi-même, évoluer, puis disparaître soudainement en laissant derrière lui son oeuf, sa continuité.
Les énergies de conscience ont quelque chose à voir avec le photon visible et positif, sinon nous parlerons de photon invisible et négatif. Il est sa propre anti-particule. Les cycles diurnes et nocturnes sont deux choses différentes qui cohabitent dans un cycle journalier de 24 heures.
Le soleil se lève puis se couche et m'apparaît comme un clin d'oeil de dieu.

Il naît et meurt puis renaît, etc.. De même pour les calendriers de toute sorte (solaire, lunaire, inca, etc.) les saisons, la récolte... La fin d'une période de temps, le début d'une autre ce qui implique la régénération (nouvelle naissance) des cycles de vie. Les rituels assurent cette continuité dans le temps. (source : Le mythe de l'éternel retour, Mircea Eliade)
La conscience est un temps comparable à la lumière visible qui parle des naissances et donc de la vie en générale. Peut-on conclure que le créateur est présent dans l'ADN plus que dans les réalités ?
Nous pourrions comparer l'ADN à une fleur, son parfum à l'âme, l'air étant dieu (le grand tout) et le vent- la vie. Même lorsque la fleur meurt, son parfum se laisse flotter par le vent dans l'univers de dieu et embrasse tout. Nous pourrions dire l’homéopathisme de l'anima.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 17:13
par Florence
DictionnairErroné a écrit : 01 juin 2019, 16:39 Il faudrait peut-être changer de titre pour «Traité de poésie sur l'interdépendance de la création».
Il faudrait surtout éviter de l'encourager dans ses divagations, d'autant plus qu'il se montre incapable de réaliser lorsqu'on se paye sa fiole ... :roll:

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 17:24
par DictionnairErroné
Florence a écrit : 01 juin 2019, 17:13 Il faudrait surtout éviter de l'encourager dans ses divagations, d'autant plus qu'il se montre incapable de réaliser lorsqu'on se paye sa fiole ... :roll:
Absolument pas, c'est une fausse accusation tout à fait gratuite. J'essaie de comprendre où il veut en venir. Il y a un raisonnement derrière ses propos bien que les rationalistes cartésiens ont de la difficulté à le saisir. Moi, j'en vois un. Est-il bon? Je ne sais pas, c'est à lui de le confirmer. C'est cela la communication, ce n'est pas un monologue, mais un échange. Comme j'aime dire plus poétiquement sur la communication, la téléportation de la pensée.

En parlant de se payer sa fiole, il est à noter que ça pourrait être le contraire, mais je l'accepte de bonne foi.

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 17:51
par jhn9
un rêve
Qu'il soit d'origine 100% humain (collectif ou personnel), d'origine hasardeux (la nuée et son ombre dans l'ancienne alliance auprès de ses prophètes et interprètes) ou d'origine territoriale (vos royaumes respectifs et vos ancêtres peuvent vous envoyer des visions durant le sommeil), le rêve restera un phénomène psycho-spirituel sur idiomes-Eve. Cette interdépendance agit de 3C1 vers 1C1. Je vous renvoie aux définitions associées pour comprendre ce qu'est l'intégration de cette interdépendance et la signification des annotations pour la topologie.
En fait le 7e, sahasrâra cakra est au somment de la tête
Vous n'avez pas tord. Il prend entièrement place dans l'interdépendance de "l'information" sur idiomes-Eve. Il est d'ailleurs recommandé de retourner à la terre pour prier et remercier le haut comme le bas. Il s'agit de l'eau minéralisée en 0-2Al et du champ magnétique du tronc cérébral qui se conserve dans l'au-delà (8D0).
L'autophagie de l'Ouroboros
Vous vous méprenez. Il n'y a pas d'autophagie de l'ouroboros. L'ouroboros avance d'arrière en avant dans les eaux de la seconde mort éternelle (privation du ciel) pour la doctrine universelle de l'inertie du pouvoir des hommes. Cette inertie du pouvoir est aussi une interdépendance sur idiomes-Eve qui prend place de [0-2D0] jusqu'à Yehoshua à l'origine du chaos (l'âme de la nuée et de son ombre : Luc 9:28-36). Voici ce qu'ennonce pour vous cette doctrine humaine : "Rien ne serait s'opposer à un très grand nombre d'âmes organisées dans la création". C'est pourquoi nous sommes un jeune monde planétaire en proie à des ingérences de plus en plus présentes dans nos centres de vies et notre psychosphère sociale.

Par contre, vous sembler ignorer que la conscience n'est pas une nuée ou une ombre, c'est même le contraire, le sacré ou la lumière. Elle est universelle, éternelle et divine. Elle est créée à partir des notions conjointes de spatialité et de température par notre créateur qui est Adimensionnel et en dehors du temps des réalités que nous évoquons dans des fils de discussions ..
Il naît et meurt puis renaît, etc..
L'adimensionnel ne naît pas ni ne meurt. Ca n'a aucun sens pour un être en dehors du temps et de l'espace des réalités communes à nos sens.
Sinon nos ancêtres proches actuels sont effectivement entrain de mourrir sous l'effet d'une torture exercées par l'âme de la nuée et de son ombre dans la géhenne. Elle est la cause de nos souffrances et s'exalte à re-tuer les âmes qui ni peuvent rien de toute manière. Il s'agit là du principe inconscient qui gouverne vos futurs. Par contre le créateur en toujours plus dans l'ADN que dans la réalité de Christ ou de ses anges.
Nous pourrions dire l’homéopathisme de l'anima.
Vous n'êtes pas conscient pour dire une chose pareil. Si vous veniez d'un autre astre froid habitable je vous renverrais chez vous avec un coup de pied au cul. Vous ne vous rendez pas compte des réalités qui nous attendent. Le Christ étant créé et envoyé par l'âme de la nuée et de son ombre comme il est écrit en Luc 9:28-36, j'aimerais attirer votre attention sur les réalités du ciel et des enfers. Le champ électrique créer directement son champ magnétique qu'elle appel "père éternel" (JC). Elle l'établit au ciel, mais elle habite les enfers où nous sommes déportés et torturés tout à l'heure.

Auriez-vous l'amabilité de dresser le constat de stratégies évidentes pour vous comme pour nous ? Peut-on s'entendre sur une inversion de masse à destination d'un autre sol habitable pour éviter de finir enfermé dans la torture des enfers qui n'a pas de sens pour la conscience.

Merci de votre attention. Je finirais malgré tout mon ouvrage et mon mémoire. Si un graveur passe par là, peut-il faire les dessins sur du verre et les abandonner au temps pour de lointains ancêtres en dehors du jubilé chrétien. Il reste encore 1350 ans au jubilé chrétien pour exercer dans la Jérusalem messianique à venir. De Adam à la fin de Jérusalem messianique à venir et en passant par l'apocalypse le jubilé chrétien aurra effectué ses 7 000 années de conneries. Enfin, procurez-vous le plus rapidement possible "le livre de vie de l'agneau" qui est la nouvelle alliance après les évangiles et l'apocalypse. Il s'agit de Jérusalem messianique terrestre avec "Emmanuel" qui signifie "dieu est avec nous" ..... une bonne blague pour continuer les infamies que vous ne voyez pas sous vos propres toits.

Y a t-il des intervenants du spectacle ou des endormis de la dernière minute ici ? Ouvre tes yeux, y'a pas que de la désinformation sur le net !

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 18:30
par Florence
DictionnairErroné a écrit : 01 juin 2019, 17:24 Absolument pas, c'est une fausse accusation tout à fait gratuite. J'essaie de comprendre où il veut en venir. Il y a un raisonnement derrière ses propos bien que les rationalistes cartésiens ont de la difficulté à le saisir. Moi, j'en vois un. Est-il bon? Je ne sais pas, c'est à lui de le confirmer. C'est cela la communication, ce n'est pas un monologue, mais un échange. Comme j'aime dire plus poétiquement sur la communication, la téléportation de la pensée.

En parlant de se payer sa fiole, il est à noter que ça pourrait être le contraire, mais je l'accepte de bonne foi.
Ah bon ? Je vous croyais plus fut-fut que ça ... :roll:

Re: Interdépendances, cartographie et création

Publié : 01 juin 2019, 18:44
par DictionnairErroné
Florence a écrit : 01 juin 2019, 18:30 Ah bon ? Je vous croyais plus fut-fut que ça ... :roll:
Il ne faut jamais me sous-estimer ;)