Système judiciaire créationniste

Le débat infini se poursuit ici
Répondre
Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23098
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Système judiciaire créationniste

#1

Message par Jean-Francois » 01 déc. 2003, 11:05

La prière du 29 novembre était pour Julien, celle du 30 pour:
Pray for our judicial system that it might return to the standards of our Maker as revealed in His Word.

Je me demande ce qu'ils souhaitent par là? Un retour à l'esclavage, à la lapidation des adultérins, au droit absolu du mari sur son épouse (et le reste de la famille), au droit de tuer les hérétiques (et homosexuels) sans autre forme de procès?

Ces "standards", faudrait les retrouver dans ce livre barbare, sanguignolent et bourré de contradictions qu'est la Bible? Faudrait suivre les fameux "10 commandements" - qu'il est difficile de déterminer exactement - qui donnent une vision d'un Dieu profondément égocentrique (quatre "commandements" pour dire "adorez-moi")? Sont pas mal weirdos les créationnistes. Dans le style retournons joyeusement vivre dans des cavernes sous l'obscure clarté du Seul Dieu, ils se posent. Normal qu'ils ne comprennent pas l'évolution: ils sont incapable eux-même d'évoluer.

Jean-François

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#2

Message par José K. » 02 déc. 2003, 03:37

JF:
>Faudrait suivre les fameux "10 commandements"

Et devenir tous Juifs ? Voila qui résoudrait de manière inattendue la
crise du Proche Orient. Les terroristes du Hamas ne pourraient plus
"repousser les Juifs à la mer" ans se noyer, les néo-Nazis ne crieraient
plus au "Complot Juif Mondial" (contre qui les Juifs s'entendraient-ils,
hein ?). Etc.

Bravo aux créationnistes: ils ont trouvé la bonne solution aux conflits
mondiaux ! :lol:
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Maxbyers
Messages : 60
Inscription : 01 mars 2004, 19:51

#3

Message par Maxbyers » 03 mars 2004, 19:15

N'oublions pas que cela marche dans les deux sens, la connerie est universelle.
Amor Fati

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#4

Message par José K. » 04 mars 2004, 02:09

Maxbyers:
>N'oublions pas que cela marche dans les deux sens, la connerie est
>universelle.

Pour ceux qui l'auraient oublié, tu es là pour le rappeler. :lol:
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Maxbyers
Messages : 60
Inscription : 01 mars 2004, 19:51

#5

Message par Maxbyers » 04 mars 2004, 08:34

Moi tu sais je connais pas grand chose, tu peux me l'expliquer alors?
Amor Fati

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#6

Message par José K. » 04 mars 2004, 10:47

Maxbyers:
>Moi
>...
>alors?

Prend tes médicaments, surtout.
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Florence
Messages : 9928
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Système judiciaire créationniste

#7

Message par Florence » 05 mars 2004, 05:12

Jean-Francois a écrit :La prière du 29 novembre était pour Julien, celle du 30 pour:
Pray for our judicial system that it might return to the standards of our Maker as revealed in His Word.

Je me demande ce qu'ils souhaitent par là? Un retour à l'esclavage, à la lapidation des adultérins, au droit absolu du mari sur son épouse (et le reste de la famille), au droit de tuer les hérétiques (et homosexuels) sans autre forme de procès?

Le système judiciaire qu'ils aimeraient voir (re)mis en place n'a pas grand chose à voir avec la bible, malgré leurs invocations, mais il comprend en effet un retour à un "bon vieux temps" pas vraiment mythique ni si lointain où la religion, quelle que soit sa dénomination, régnait sur les consciences et définissait les valeurs (sur une base de préjugés et fantasmes que la bible ne servait qu'à valider), la première valeur étant la suprématie des mâles blancs sur tout le reste, la seconde le droit de pratiquer à sa guise ostracisme et discrimination.*

L'ironie de la chose est que, sous ces régimes éclairés, les mouvements ridicules à la Julien auraient été parmi les premières victimes, raison pour laquelle ils ont d'ailleurs émigré porter leur vénéneux message à de pauvres populations qui n'en pouvaient mais.


La seconde ironie est qu'il s'agit point par point du programme des fanatiques islamistes que ces mouvements bibliques glapissants dénoncent comme des ennemis de la liberté ...


* Les manifestations physiques (lapidation, ...) sont optionnelles à notre époque, quoique je ne doute pas un instant que la possibilité légale (ou la garantie d'impunité) d'y recourir ne fasse partie des désidérata plus ou moins secrets de ce genre de fanatiques.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#8

Message par José K. » 05 mars 2004, 07:15

Florence:
>* Les manifestations physiques (lapidation, ...) sont optionnelles à notre
>époque, quoique je ne doute pas un instant que la possibilité légale (ou
>la garantie d'impunité) d'y recourir ne fasse partie des désidérata plus
>ou moins secrets de ce genre de fanatiques.

C'est même réclamé par la frange néo-Nazie américaine (non je ne rigole
pas: c'est écrit dans la Bible, donc c'est bon, pour eux). L'anti-féminisme
y règne en maître, d'autant plus que la plupart sont divorcés (parce que
même leur femme a du mal à les supporter), qu'ils refusent le divorce
et ne peuvent donc plus se remarier ni coucher avec une autre sans se
considérer eux-mêmes comme adultères.
Finalement, c'est une sorte de justice immanente. :lol:
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Florence
Messages : 9928
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

#9

Message par Florence » 05 mars 2004, 08:18

Sans aller chez les néo-nazis, il suffit de constater l'indignation, même de personnes modérées et pas nécessairement religieuses, devant chaque limitation au droit à la violence dans la sphère domestique (châtiments corporels envers les enfants, lois s'attaquant au viol entre époux, etc.) pour réaliser que la religion n'est pas le moteur d'inspiration de ces pratiques, juste une commode justification.


Quant au remariage, j'ai de la peine à croire que ces messieurs se soient encombrés de pareilles limitations en ce qui les concerne, d'autant plus que le droit à la répudiation et au remariage est garanti pour les hommes, selon la bible (pas aux femmes, bien évidemment, qui sont censées soit retourner chez leurs parents si ceux-ci veulent bien d'elles, ou condamnées à une vie de misère et généralement de prostitution). A noter qu'il en était de même en Inde, en Chine confucianiste, au Japon, et sans doute dans la majorité du monde.

Il suffit de constater que même les sectes les plus passéistes, tels les Amish, se sont - sur quels critères ? - basés sur des pratiques du 17è siècle pour déterminer le mode de vie correspondant aux voeux de leur bon dieu, et non sur le mode de vie des Hébreux des temps bibliques, pour réaliser l'hypocrisie fondamentale des prétentions au retour à un hypothétique âge d'or. On peut y ajouter le fait que ces communautés ne survivent que grâce à la proximité, donc aux possibilités de commerce et sauvetage, de la société "païenne", dont elles utilisent la technologie, ne serait-ce que par le biais d'intermédiaires ...

En bref, comme tous les fondamentalistes/littéralistes quelle que soit la religion concernée, on veut bien cracher sur le monde moderne, mais pas sur un certain confort, et surtout pas sur les armes à feu qu'il produit.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#10

Message par José K. » 05 mars 2004, 08:45

Florence:
>Quant au remariage, j'ai de la peine à croire que ces messieurs se
>soient encombrés de pareilles limitations en ce qui les concerne,
>d'autant plus que le droit à la répudiation et au remariage est garanti
>pour les hommes, selon la bible

Pas selon l'interprétation de certains d'entre eux. Le mariage est un
sacrement divin indissoluble et ils se considèrent toujours mariés,
malgré le petit papier de la Justice disant le contraire qui n'a pour eux
aucun poids.
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Hawk
Messages : 66
Inscription : 02 mars 2004, 11:03

#11

Message par Hawk » 05 mars 2004, 11:42

> le petit papier de la Justice

Qu'eskonssmar !

José K.
Messages : 1386
Inscription : 05 sept. 2003, 12:06

#12

Message par José K. » 06 mars 2004, 05:21

Encore un exemple de la perfection divine de la Création:
http://fr.news.yahoo.com/040305/202/3ogx8.html
"The skeptic does not mean him who doubts, but him who investigates or researches, as opposed to him who asserts and thinks that he has found."
--Miguel de Unamuno, “My Religion,” Essays and Soliloquies (1924).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit