La Bible et son histoire d'Adam et Eve

Le débat infini se poursuit ici
Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4427
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#26

Message par Wooden Ali » 29 mars 2009, 07:05

Ce ne serait donc pas la religion pousserait les hommes à développer un culture éthique, mais la culture qui pousserait les hommes à interpréter les textes sacré de façon plus éthique.
Cela me parait évident !
La morale naturelle étant par essence adaptative, elle aura toujours de l'avance sur les morales religieuses, confites pour l'éternité dans leurs manuels poussiéreux. ces dernières ont pu être en avance sur leur temps il y a 4000ans ; mais aujourd'hui...
Quel chrétien défendrait aujourd'hui la loi du Talion ? Sur quelle base ne le fait-il pas ? Sur celle de la morale commune d'aujourd'hui, bien sûr.
Même si, théoriquement, l'Église Catholique aurait dû être à la pointe du combat contre la peine de mort, elle ne l'a pas fait.
La morale religieuse est condamnée à courir après la morale commune, pas à en être le phare.
Au temps pour ceux qui prétendent que c'est son domaine de prédilection, sans laquelle le monde ne serait qu'une jungle impitoyable !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 291
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#27

Message par Remarque simple » 29 mars 2009, 21:15

La religion n’a fait que récupérer ce que les plus anciens savaient. Il n’y a pas de secrets religieux.
Par exemple, les anciens astronomes avaient repéré 7 astres voyageurs.
La religion les as repris dans sa culture et a même prétendu que dieu a crée le monde en sept jours.
Ces astres sont :
Lundi ; Lune
Mardi : Mars
Mercredi : Mercure
Jeudi : Jupiter
Vendredi : Venus
Samedi : Saturne
Dimanche : Soleil (Sunday)
La religion; un mélange de superstitions et de schizophrénies qui encourage la xénophobie, le racisme et la guerre.

Dans les écrits sacrés on retrouve constamment; des Menaces, des Mensonges, de la Manipulations, de la Mégalomanies et de la Misogynies (les 5M).

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#28

Message par embtw » 30 mars 2009, 03:32

Petit rectificatif concernant le samedi et le dimanche :


En français, comme dans la plupart des langues romanes,

Le mot lundi est dérivé du latin lunae dies signifiant « jour de la Lune ».

Le mot mardi est issu du latin Martis dies, signifiant « jour de Mars ».

Le mot mercredi est issu du latin Mercurii dies, signifiant « jour de Mercure ».

Le mot jeudi est issu du latin Jovis dies, signifiant « jour de Jupiter ».

Le mot vendredi est issu du latin Veneris dies, signifiant « jour de Vénus ».

Le mot samedi est issu du bas latin sambati dies, signifiant « jour du sabbat ».

Le mot dimanche est issu du latin dies Dominicus, signifiant « jour du Seigneur », devenu plus tard diominicu.



Si BJ pouvait nous préciser quelle est l'approche la plus juste d'un point de vue historique ?
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 291
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#29

Message par Remarque simple » 02 avr. 2009, 02:04

Bonjour
Merci beaucoup. En anglais on dit pour samedi et dimanche : saturday et Sunday, (saturne et soleil). Ils ont du garder une étymologie plus d’origine. Est-ce vérifiable ? Merci

Parmi toutes les discussions on a souvent parle de morale religieuse. La morale religieuse varie beaucoup à ce que je sais.

Par exemple, tous les médecins savent qu’il ne faut pas qu’une femme enceinte fasse de l’équitation, ses chances d’avorter sont de l’ordre de 99%. Ceci est connu depuis des temps anciens.

Je me demande ce qu’un homme faisait, en promenant sa femme enceinte sur un âne la nuit. Il faisait un aller retour entre deux villages distants de 8 km. (Jérusalem et Bethleem). Ce qu’il voulait en réalité c’était de faire avorter sa femme n’est-ce pas ? C’est homme est dans certaine religion considéré comme un saint.
Quand je vois ce scenario être vanter tous les Noel et que j’entends certaine religion être anti-avortement? Pas sur de la morale.
La religion; un mélange de superstitions et de schizophrénies qui encourage la xénophobie, le racisme et la guerre.

Dans les écrits sacrés on retrouve constamment; des Menaces, des Mensonges, de la Manipulations, de la Mégalomanies et de la Misogynies (les 5M).

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#30

Message par Ptoufle » 02 avr. 2009, 06:04

Salut
Kraepelin a écrit : Au contraire, il montre une belle continuité en documentant sa position par des extraits de Mathieu et Marc.
Là dessus je ne comprends pas où veux en venir Hartung au sujet du message chrétien de Jesus. Il est évident que le message et la morale d'une religion s'adresse à ses adhérents et non à tous. Or, c'est le sens des citations des évangiles par Hartung. Je ne supporterais pas personnellement que les adeptes d'une religion veuille m'imposer leur morale au détriment de la mienne propre. A noter que la religion chrétienne est ouverte à tous : vous voulez faire partie de la communauté ? parfait, un coup de flotte sur la tête ou une baignade dans le Jourdain et c'est bon.

Par contre, Jesus, en rupture totale avec l'ancien testament, parle de tendre l'autre joue, d'aimer ses ennemis, de pardonner, d'accueillir les étrangers, etc. La relation avec les autres, chrétiens ou non, est donc bien différente et prône la tolérance. Les 3 bouts de citation que sélectionne Hartung n'en parlent évidemment pas. Ils ne traitent que de la banalité qui dit que ceux qui accèderont au paradis seront ceux qui y croient (on n'avait d'ailleurs pas attendu Hartung pour le savoir !)

J'abonde dans le sens de Beetlejuice, c'est l'époque qui fait la sévérité de la doctrine, pas le message initial. Et cette doctrine fut-elle sévère, si elle a entraîné en son nom des dérives sanglantes, en a surtout été l'outil permettant de délimiter des groupes humains et fédérer les individus pour les desseins de leur dirigeants.
Cartaphilus a écrit :Et voici ce qu'en dit l'historien Georges Minois dans « L'Église et la Guerre » :
"C'est par un abus de langage que l'on parle de la théorie de la guerre juste chez Saint Augustin. En effet, le contexte dans lequel il se situe est plutôt celui de la guerre sainte : il s'agit des luttes entre l'Empire romain, assimilé à la chrétienté, et le monde barbare, assimilé au paganisme ou à l'hérésie. Ce sont en fait des combats pour Dieu, formes de guerre légitimes par excellence : pour quel meilleur motif pourrait-on se battre ?
Affirmer que Dieu est la cause des croisades, c'est un peu pour moi comme dire qu'Hélène est la cause de la guerre de Troie.
Dernière modification par Ptoufle le 02 avr. 2009, 06:06, modifié 1 fois.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Florence
Messages : 9640
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#31

Message par Florence » 02 avr. 2009, 06:04

Remarque simple a écrit :Bonjour
Merci beaucoup. En anglais on dit pour samedi et dimanche : saturday et Sunday, (saturne et soleil). Ils ont du garder une étymologie plus d’origine. Est-ce vérifiable ? Merci

Parmi toutes les discussions on a souvent parle de morale religieuse. La morale religieuse varie beaucoup à ce que je sais.

Par exemple, tous les médecins savent qu’il ne faut pas qu’une femme enceinte fasse de l’équitation, ses chances d’avorter sont de l’ordre de 99%. Ceci est connu depuis des temps anciens.

Je me demande ce qu’un homme faisait, en promenant sa femme enceinte sur un âne la nuit. Il faisait un aller retour entre deux villages distants de 8 km. (Jérusalem et Bethleem). Ce qu’il voulait en réalité c’était de faire avorter sa femme n’est-ce pas ? C’est homme est dans certaine religion considéré comme un saint.
Quand je vois ce scenario être vanter tous les Noel et que j’entends certaine religion être anti-avortement? Pas sur de la morale.
Etant donné qu'elle était proche du terme de sa grossesse, ils voulaient plus vraisemblablement provoquer l'accouchement pour être bien surs d'arriver à l'étable au même moment que l'étoile. La médecine obstétrique n'était pas aussi avancée que de nos jours ... ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Jeff604
Messages : 270
Inscription : 11 sept. 2008, 06:57

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#32

Message par Jeff604 » 02 avr. 2009, 07:30

embtw a écrit :Le mot samedi est issu du bas latin sambati dies, signifiant « jour du sabbat ».
Le mot dimanche est issu du latin dies Dominicus, signifiant « jour du Seigneur », devenu plus tard diominicu.

Si BJ pouvait nous préciser quelle est l'approche la plus juste d'un point de vue historique ?
Un peu d'étymologie fera l'affaire :
Au IVe s., sous l'infl. du christianisme, *sambati dies s'est substitué à l'anc. dies Saturni « jour de Saturne » (de même que dies dominicus « jour du Seigneur, dimanche » à dies solis « jour du soleil »)
Non pas vaincre, mais convaincre.

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#33

Message par Zwielicht » 02 avr. 2009, 10:02

Remarque simple a écrit :Par exemple, les anciens astronomes avaient repéré 7 astres voyageurs. La religion les as repris dans sa culture
Quelle religion ? "La religion" n'a pas de "culture". Plusieurs cultures comportent des religions.

Il y a eu des semaines de 7 jours d'échauffaudées (par les Grecs, par exemple) avant que le système romain impose graduellement le sien sous l'Empire. Les Romains ont changé les noms de dieu grecs en noms de dieu romains; et éventuellement les peuples germaniques ont fait la même chose* en prenant leurs dieux selon la conversion établie par Tacite (qui comme bien des greco-romains pensait que la même culture - la sienne - serait retrouvée partout dans le monde). Il n'y a aucune coïncidence dans les similitudes entre noms de jours d'une langue à l'autre.
Remarque simple a écrit :La religion les as repris dans sa culture et a même prétendu que dieu a crée le monde en sept jours
Quelle religion ? La religion "judéo-chrétienne", avec le livre de la Génèse ? Il est question d'un monde créée en six jours, et non en sept. Je ne vois pas le lien avec les sept astres voyageurs.

En tout cas, la religion qui est à l'origine des noms de jours de semaine que nous avons n'est pas judéo-chrétienne.

*sauf la fin de semaine, et quelques langues germaniques ont "mi-semaine" pour mercredi
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#34

Message par Zwielicht » 02 avr. 2009, 10:38

mf9000 a écrit :La plupart de ces "valeurs chrétiennes" (en particulier dualisme bien/ mal, charité, solidarité, recherche de la paix) ont également émergé ailleurs dans d'autres civilisations
Je ne suis pas convaincu.. je penche plutôt vers l'opinion de Beetlejuice sur cette question. J'aimerais savoir dans quelle culture non-chrétienne la charité a-t'elle émergée comme valeur importante ?

Je crois que les chrétiens dirigeants ont rarement été charitables, mais il est indéniable que l'enseignement chrétien réservé au petit peuple, du moins pendant environ un millénaire (celui qui vient de se terminer), a mis beaucoup d'emphase sur l'importance de la charité.

Il me semble n'avoir jamais rien lu d'analogue, qui ait trait à la charité, dans des écrits religieux d'orient, au même niveau qu'on peut trouver dans les évangiles. J'aimerais que quelqu'un m'amène des précisions à ce sujet s'il en a ! Je ne dis pas ça rhétoriquement; je tiens vraiment à le savoir.

Je ne parle pas des grandes lignes morales que l'on retrouve d'une culture à l'autre (tu ne tueras point, mentir c'est pas beau, etc) mais de la "charité" uniquement. Car pour ce qui est de la morale de base, je pense plutôt que la religion est à la remorque de la morale que les humains se font entre eux, par entente, par "consensus inconscient", à long terme. Mais le cas de la charité me semble spécifique au christianisme.
Ptoufle a écrit :Et il est même possible que le début du christianisme ait été influencé par un courant de pensée venu d'orient (bouddhisme...).
Je connais plusieurs formes de bouddhisme mais je ne vois pas de liens ou d'influences possibles; sinon du christianisme vers le bouddhisme de Terre Pure (tardif). Peux-tu développer ? Ça m'intéresse.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6560
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#35

Message par Cartaphilus » 02 avr. 2009, 11:42

Ptoufle a écrit :Par contre, Jesus, en rupture totale avec l'ancien testament, parle de tendre l'autre joue, d'aimer ses ennemis, de pardonner, d'accueillir les étrangers, etc. La relation avec les autres, chrétiens ou non, est donc bien différente et prône la tolérance.
La bible chrétienne comporte, si je ne m'abuse, l'ancien et le nouveau testament ; comment peut-on concilier les deux messages si Jésus est en rupture totale avec l'ancien testament ?

Jésus est présenté comme le fis de dieu, envoyé sur terre pour "sauver le monde" (Jean, 3 : 17) ; n'est-ce pas le même dieu dans les deux textes bibliques ?

J'ai beaucoup de mal à comprendre la cohérence d'un tel message de tolérance.
Ptoufle a écrit :Les 3 bouts de citation que sélectionne Hartung n'en parlent évidemment pas. Ils ne traitent que de la banalité qui dit que ceux qui accèderont au paradis seront ceux qui y croient (on n'avait d'ailleurs pas attendu Hartung pour le savoir !)
Les incroyants seront-ils seulement privés du paradis ?

Matthieu :
10 : 14 Lorsqu'on ne vous recevra pas et qu'on n'écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds.
10 : 15 Je vous le dis en vérité: au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là.

D'après la bible, ces deux villes furent réduites en cendres par un dieu de fort méchante humeur...
Ptoufle a écrit :Affirmer que Dieu est la cause des croisades, c'est un peu pour moi comme dire qu'Hélène est la cause de la guerre de Troie.
Opinion tout à fait respectable ; mais dans mon message auquel vous faites référence, je parle de la première croisade, lancée par le pape Urbain II. Peut-être n'était-ce qu'un prétexte, comme vous semblez le penser, mais certains ont cru à la guerre sainte, et le cri de "Dieu le veut" dut avoir eu une force de conviction suffisante pour justifier bien des violences.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#36

Message par Zwielicht » 02 avr. 2009, 15:00

Cartaphilus a écrit :La bible chrétienne comporte, si je ne m'abuse, l'ancien et le nouveau testament ; comment peut-on concilier les deux messages si Jésus est en rupture totale avec l'ancien testament ?
Justement, la Bible est remplie de contradictions. Il y a des passages où Jésus remet en question les lois de l'Ancien Testament, d'autres où le narrateur lui fait dire des paroles des Psaumes, ou cite Jean Baptiste citant Ésaïe, ou rapporte que tel truc qu'a fait Jésus était l'accomplissement d'une prophétie de l'Ancien Testament..

Il y a aussi un passage où Jésus dit qu'il est venu réformer les anciennes lois, mais que, si on ne peut pas suivre ses nouvelles, vaut mieux continuer de suivre les anciennes que rien du tout.

Allons savoir qu'est-ce qui est de la plume de qui dans tout ce fatras.. mais ce qui demeure est que, en bonne partie, les paroles attribuées à Jésus sont une réforme des lois de l'Ancien Testament. Les auteurs semblent toutefois avoir voulu utiliser l'Ancien Testament pour assurer une certaine "autorité" à l'aura de Jésus. Bref, ils ont un peu joué sur les deux camps.. ça semble avoir marché.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7057
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#37

Message par Kraepelin » 02 avr. 2009, 18:19

Ptoufle a écrit :Salut
Kraepelin a écrit : Au contraire, il montre une belle continuité en documentant sa position par des extraits de Mathieu et Marc.
Là dessus je ne comprends pas où veux en venir Hartung au sujet du message chrétien de Jesus. Il est évident que le message et la morale d'une religion s'adresse à ses adhérents et non à tous.
Ce n'est pas ce que je comprends de la démonstration de Hartung. L'auteur me semble plutôt vouloir montrer que

1) La religion juive édicte des règles morales qui ne gouvernent que les relations entre les personnes de la même communauté, donc entre les juifs seulement.

2) L'auteur montre, ensuite, que Jésus ne se distinguait pas sur ce point. Les deux citations veulent montrer que Jésus entretenait ce clivage entre juif et non juif.

Dans dans les citations de Mathieu et Marc, Jésus fait une métaphore. D'après Hartung, "l'enfant" de la métaphore représente la nation juive et le "chien" représente les groupes ethniques non-juifs qui habitent la Palestine. C'est ce que comprend Hartung et c'est ce que je comprends aussi. Je m'explique mal que vous y lisiez une distinction entre "adhérents" et non adhérents.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 291
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#38

Message par Remarque simple » 05 avr. 2009, 08:13

Bonjour
Je remets en doute les bienfaits de l’église. Les religions et les grandes guerres sont liées intimement.
La religion; un mélange de superstitions et de schizophrénies qui encourage la xénophobie, le racisme et la guerre.

Dans les écrits sacrés on retrouve constamment; des Menaces, des Mensonges, de la Manipulations, de la Mégalomanies et de la Misogynies (les 5M).

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7057
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#39

Message par Kraepelin » 05 avr. 2009, 11:03

Remarque simple a écrit :Bonjour
Je remets en doute les bienfaits de l’église. Les religions et les grandes guerres sont liées intimement.
Votre anticléricalisme est simpliste.

Thucydide montre que toutes les guerres ont le même mobile fondamental : La piraterie. Celui qui attaque, espère tuer son voisin pour lui voler ses biens et pour soumettre sa femme et ses enfants en esclavage. Il n'y a pas d'autre raison fondamentale à la guerre. Le bla bla idéologique qui justifie la guerre n'est que ce qu'il est: du bla bla!

La religion n'est pas plus responsable des guerres mondiales qu'Hélène, la femme de Ménélase, n'est responsable de la guerre de Troie.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#40

Message par Ptoufle » 06 avr. 2009, 04:40

Salut Zwielicht,
Zwielicht a écrit :
Ptoufle a écrit :Et il est même possible que le début du christianisme ait été influencé par un courant de pensée venu d'orient (bouddhisme...).
Je connais plusieurs formes de bouddhisme mais je ne vois pas de liens ou d'influences possibles; sinon du christianisme vers le bouddhisme de Terre Pure (tardif). Peux-tu développer ? Ça m'intéresse.
Je n'ai pas de source particulière à ce sujet. Dans le contexte de ma phrase, c'était plutôt pour souligner le fait qu'une croyance ou plutôt une morale n'ai pas moins honorable si elle n'est pas originale (i.e. non influencée par une autre antérieure). Je citais le bouddhisme car il véhicule des idées de pacifisme et de tolérance qu'on pourrait prêter au message de Jesus.

Et, à toute fin et pour confesser mes péchés :oops: , j'avoue avoir été influencé par quelques émissions sur une radio ésotérique présentant "Maitreya", entité bouddhique promue par quelques charlatans sectaires modernes, et dont la théorie fait de Jesus la réincarnation de Bouddha.

Ce qui est d'ailleurs relativement comique, car d'après certains, Maitreya a fait des apparitions récurrente durant le siècle dernier, dans l'indifférence plutôt générale semble-t-il : "hey, dites, je suis revenu, j'ai un message... Mais, écoutez moi, nom de papa !" :lol: :mrgreen:
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#41

Message par Ptoufle » 06 avr. 2009, 04:54

Zwielicht a écrit :
Cartaphilus a écrit :La bible chrétienne comporte, si je ne m'abuse, l'ancien et le nouveau testament ; comment peut-on concilier les deux messages si Jésus est en rupture totale avec l'ancien testament ?
Justement, la Bible est remplie de contradictions. Il y a des passages où Jésus remet en question les lois de l'Ancien Testament, d'autres où le narrateur lui fait dire des paroles des Psaumes, ou cite Jean Baptiste citant Ésaïe, ou rapporte que tel truc qu'a fait Jésus était l'accomplissement d'une prophétie de l'Ancien Testament..

Il y a aussi un passage où Jésus dit qu'il est venu réformer les anciennes lois, mais que, si on ne peut pas suivre ses nouvelles, vaut mieux continuer de suivre les anciennes que rien du tout.

Allons savoir qu'est-ce qui est de la plume de qui dans tout ce fatras.. mais ce qui demeure est que, en bonne partie, les paroles attribuées à Jésus sont une réforme des lois de l'Ancien Testament. Les auteurs semblent toutefois avoir voulu utiliser l'Ancien Testament pour assurer une certaine "autorité" à l'aura de Jésus. Bref, ils ont un peu joué sur les deux camps.. ça semble avoir marché.
J'ajouterai que Jésus vient fair ela promotion d'une morale nouvelle, auprès d'un auditoire bien défini. Or, il ne peut emporter l'adhésion de cet auditoire en lui disant que ce à quoi il croyait auparavant n'est que de la foutaise d'anciens scribes en délire compilant les croyances tribales de leurs ancêtres !
Donc, en bon commercial, il ne dit pas que la lessive concurrente laisse des tâches, mais que la sienne, nouvelle, lave plus blanc. ;)
Il y a aussi un passage où Jésus dit qu'il est venu réformer les anciennes lois, mais que, si on ne peut pas suivre ses nouvelles, vaut mieux continuer de suivre les anciennes que rien du tout.
Caricaturalement : avant, c'était la loi du plus fort, chacun se servait, même si je suppose que l'autorité du chef/roi local évitait certains excès. Après l'ancien testament, une loi existe (compilant disons "les meilleures pratiques" de la région), elle a tendance à être beaucoup plus respectée car elle s'appuie sur l'autorité divine à travers les prêtres.
Dans ce sens, il vaut mieux un code de lois que pas du tout.

Mais je rejoins Cartaphilus, ancien et nouveau testament, si on expurge ce dernier de ses référence au premier, sont moralement inconciliables. Accepter les deux permet à des prédicateurs indélicats de faire dire ce qu'ils veulent à la bible...
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#42

Message par Ptoufle » 06 avr. 2009, 05:36

Kraepelin a écrit :
Ptoufle a écrit :Salut
Kraepelin a écrit : Au contraire, il montre une belle continuité en documentant sa position par des extraits de Mathieu et Marc.
Là dessus je ne comprends pas où veux en venir Hartung au sujet du message chrétien de Jesus. Il est évident que le message et la morale d'une religion s'adresse à ses adhérents et non à tous.
Ce n'est pas ce que je comprends de la démonstration de Hartung. L'auteur me semble plutôt vouloir montrer que

1) La religion juive édicte des règles morales qui ne gouvernent que les relations entre les personnes de la même communauté, donc entre les juifs seulement.

2) L'auteur montre, ensuite, que Jésus ne se distinguait pas sur ce point. Les deux citations veulent montrer que Jésus entretenait ce clivage entre juif et non juif.

Dans dans les citations de Mathieu et Marc, Jésus fait une métaphore. D'après Hartung, "l'enfant" de la métaphore représente la nation juive et le "chien" représente les groupes ethniques non-juifs qui habitent la Palestine. C'est ce que comprend Hartung et c'est ce que je comprends aussi. Je m'explique mal que vous y lisiez une distinction entre "adhérents" et non adhérents.
L'auteur essaye de montrer que Jésus ne traite que des relations intracommunautaires. En réalité, si Jésus édicte des règles pour sa seule communauté, cette communauté est ouverte (voir par exemple la guérison d'un serviteur romain, Matthieu 8,5:13 : "Je vous l'affirme, beaucoup viendront de l'est et de l'ouest et prendront place à table dans le Royaume des cieux avec Abraham, Isaac et Jacob"). Et le message envers les personnes extérieures à la communauté existe. Il est peu probable que Jésus ait dit "Aimez vos ennemis, oui, mais seulement vos ennemis juifs, hein ?"
La tentative de Hartung à ce propos est pour moi basée sur un sophisme : si je montre que Jésus ne s'adresse qu'à la communauté, alors je montre qu'il ne parle pas du comportement avec les personnes à l'extérieur de la communauté.
Kraepelin a écrit :La religion n'est pas plus responsable des guerres mondiales qu'Hélène, la femme de Ménélase, n'est responsable de la guerre de Troie.
plagiat! :mrgreen:
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6560
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Au rique de passer pour "cucu"

#43

Message par Cartaphilus » 06 avr. 2009, 05:36

Kraepelin a écrit :Thucydide montre que toutes les guerres ont le même mobile fondamental : La piraterie. Celui qui attaque, espère tuer son voisin pour lui voler ses biens et pour soumettre sa femme et ses enfants en esclavage. Il n'y a pas d'autre raison fondamentale à la guerre. Le bla bla idéologique qui justifie la guerre n'est que ce qu'il est: du bla bla!
(C'est moi qui souligne.)

Je me croyais que Thucydide n'avait écrit que sur les guerres du Péloponnèse ? ;)
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7057
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#44

Message par Kraepelin » 06 avr. 2009, 09:13

Ptoufle a écrit :
Kraepelin a écrit :La religion n'est pas plus responsable des guerres mondiales qu'Hélène, la femme de Ménélase, n'est responsable de la guerre de Troie.
plagiat! :mrgreen:
Ça parle au diable!!!!!!!! :a7: Presque mots pour mots ?????

Je parlais d'Hélène simplement parce que c'est l'exemple que donne Thucidide.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#45

Message par Zwielicht » 06 avr. 2009, 09:56

Salut Ptoufle
Ptoufle a écrit :Dans le contexte de ma phrase, c'était plutôt pour souligner le fait qu'une croyance ou plutôt une morale n'ai pas moins honorable si elle n'est pas originale (i.e. non influencée par une autre antérieure). Je citais le bouddhisme car il véhicule des idées de pacifisme et de tolérance qu'on pourrait prêter au message de Jesus.
Je comprends ! Ça serait bien un jour de se plonger dans le détail de cette philosophie bouddhiste selon les écrits. On a tous ces images du Dalaï-Lama et des moines pacifiques.. C'est souvent très subjectif. Je me demande dans quelle mesure cet aspect de pacifisme et de tolérance dans le bouddhisme n'est pas une exagération occidentale ou moderne. Je ne veux pas démoniser le bouddhisme non plus ; et dire que c'est une religion de violence. Mais en lisant des sutras bouddhistes, l'aspect pacifique ne me semble pas aussi présent qu'on le croirait et fait souvent référence à une autre sorte de pacifisme que "tendre l'autre joue". Mais comme dans toute religion, les écrits ne sont pas la totalité ; la religion prend une vie autre selon l'interprétation des écrits et les motifs des adhérents, en plus qu'il y a d'innombrables sectes / branches.
Ptoufle a écrit :Et, à toute fin et pour confesser mes péchés :oops: , j'avoue avoir été influencé par quelques émissions sur une radio ésotérique présentant "Maitreya", entité bouddhique promue par quelques charlatans sectaires modernes, et dont la théorie fait de Jesus la réincarnation de Bouddha.
Maitreya, ce nom est authentique dans le bouddhisme comme celui d'un bouddha à venir (pour simplifier).

L'adéquation Maitreya = Jésus (parce que Maitreya peut être vu comme un sauveur) date surtout de Benjamin Creme (1982) et son mouvement Tara, qui est en effet une secte. C'est en effet ce que tu décris.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#46

Message par Ptoufle » 06 avr. 2009, 11:31

A propos si parfois vous voulez rigoler en écoutant des programmes franchement délirants, essayez ici :
Radio Ici & Maintenant.
Bon, c'est un coup à perdre du temps, mais ça donne une idée de l'étendue de certains désastres spirituels, en France.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

gibson27
Messages : 70
Inscription : 01 juin 2009, 18:38

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#47

Message par gibson27 » 06 juin 2009, 08:04

Moi je pense qu'avant que les religions n'imposent un diable pour faire croire en Dieu (car la menace est toujours présente dans les religions) C'est donc l'empirisme qui était présent dans la manière de vivre depuis les premiers hommes qui mourraient en testant les plantes toxiques sur eux mêmes, c'était l'exemple qui servait à avancer, les débuts de la recherche en somme. Les débuts de l'écriture était loin de pouvoir transmettre aussi vite que les traditions orales dans un monde où la grande majorité des hommes étaient ignares... Donc les livres sacrés, l'étaient surtout parce qu'ils y en avait peu! si il y a deux milles ans les hommes avaient eu la même instruction qu'aujourd'hui, ces livres auraient été démystifiés très rapidement. Sauf que les religions ont créés l'INTERDIT et là, cela change entièrement la donne, puisque personne n'ose s'opposer au dogme! D'ailleurs y avait-il beaucoup d'athées il y a 2000 ans??? Païens certainement oui, mais les athées par raisonnement je ne pense pas le dogme était là et même si le christianisme est sorti gagnant de cette bataille. Même si c'est le christianisme qui a mis fin aux pratiques rituelles il n'en a pas pour autant usé de stratagèmes, menaçant d'enfer tous ceux qui n'obéiraient par à leur Dieu unique...

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#48

Message par embtw » 07 juin 2009, 08:36

Ptoufle a écrit :A propos si parfois vous voulez rigoler en écoutant des programmes franchement délirants, essayez ici :
Radio Ici & Maintenant.
Bon, c'est un coup à perdre du temps, mais ça donne une idée de l'étendue de certains désastres spirituels, en France.

Salut Ptoufle,


La radio que tu donnes, c'est la radio de Frère Glauque comme dirait BJ. ( Frère Claude ) :mrgreen:
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 291
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#49

Message par Remarque simple » 25 juil. 2009, 02:19

On parle de Jésus et on dit qu’il a amené une morale. Je crois plutôt que cet individu a trouvé le moyen de ne pas travailler en utilisant le goût de liberté des gens et en se promenant de village en village. Il devait evidemment changer de village, car ces methodes ne fonctionnent qu'un temps.
La religion; un mélange de superstitions et de schizophrénies qui encourage la xénophobie, le racisme et la guerre.

Dans les écrits sacrés on retrouve constamment; des Menaces, des Mensonges, de la Manipulations, de la Mégalomanies et de la Misogynies (les 5M).

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#50

Message par embtw » 25 juil. 2009, 03:18

Remarque simple a écrit :On parle de Jésus et on dit qu’il a amené une morale. Je crois plutôt que cet individu a trouvé le moyen de ne pas travailler en utilisant le goût de liberté des gens et en se promenant de village en village. Il devait evidemment changer de village, car ces methodes ne fonctionnent qu'un temps.
Je pense que ce que tu dis est largement aussi spéculatif que de dire que Jésus est le fils de dieu. Et je ne crois ( :mrgreen: ) pas qu'il faille répondre à une faille de raisonnement(*) par une autre faille de raisonnement.

(*) Ici, j'entends par faille de raisonnement de déclarer vrai un fait sans preuves autres que celles reportant ce fait ( par exemple, la bible dit que Jésus existe alors Jésus existe ou encore une vidéo Dailymotion dit que des explosifs ont été posés dans les tours du WTC, alors il y a eu des explosifs dans les tours du WTC )
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit