La Bible et son histoire d'Adam et Eve

Le débat infini se poursuit ici
Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10848
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#376

Message par Nicolas78 » 01 janv. 2020, 16:04

« RS » a écrit :Je n’ai pas connu personnellement Mahomet et je me sens légitime pour écrire que c’était un malade mental.
Je suis le premier a critiquer l’islam et son prophète.
Mais cette phrase démontre a quel point ton approche est irrationnelle et pseudo-scientifique.

Quand aux « historiens » qui serait capablent d’affirmer les maladies mentales de Napoleon ou Hitler, ce sont surtout des hypothèses.
Ceci-dit, tout les personnages historiques ne sont pas aussi bien connu que d’autres.
Hitler est mort il y à 80 ans et Napoleon 200 ans. Pas 1400 ans, 2000 ans et 4000 ans...
Muhammad n’a probablement même pas écrit le Coran...Et les Hadith sont mal documentés quand c’est pas carrément inventés.
Ont à des écrits d’Hitler, et il à rencontré des gens qui ont laissé des écrits, sans parler de toutes les vidéos le concernant.

De plus, il n’y à pas besoin d’être un psychopathe ou un schizophrène pour haïr, tuer et manipuler...

D’ailleurs, rendre les prophètes malades mentaux, c’est le dédouaner et les rendre victimes. Car oui. La maladie mentale rend la personne qui l’a porte victime, et non coupable.

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 323
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#377

Message par Remarque simple » 20 janv. 2020, 11:18

Bonjour,

@Nicolas78.
Tu as écrit : « Mais cette phrase démontre à quel point ton approche est irrationnelle et pseudo-scientifique. Quant aux « historiens » qui seraient capables d’affirmer les maladies mentales de Napoléon ou Hitler, ce sont surtout des hypothèses. »

Réponse : Tu commences à comprendre, bien. La discussion avance. Je ne possède pas la vérité, j’émets des hypothèses en utilisant les livres religieux pour références. Mes deux principales prémisses de départ sont; a) leur dieu n’existe pas, et b) les prophètes étaient de schizophrènes.

Tu as écrit : « D’ailleurs, rendre les prophètes malades mentaux, c’est le dédouaner et les rendre victimes. Car, oui, la maladie mentale rend la personne qui l’a porte victime, et non coupable. »

Réponse : Je n’ai pas envie de dédouaner les prophètes, ce sont les héros légendaires de plusieurs tribus du Moyen-Orient. Les livres sacrés racontent des histoires de schizophrénies et les religieux valorisent les légendes d’Adam, d’Abraham, de Moïse, de David, de Jésus ou de Mahomet. Ce sont les récits des aventures de malades mentales mégalomanes qui entendaient des voix.

Le meilleur exemple est le récit d’Adam, le premier hébreu de cette tribu. Les Hébreux ont commencé à écrire leur généalogie avec ce conte. Mon hypothèse avance que ce premier hébreu, un schizophrène, a été rejeté d’un palais mésopotamien, vers 2200 av. J.-C.. La date provient d’un calcul basé sur la généalogie de cette tribu d’Hébreux que l'on retrouve dans les évangiles.

Il y a plusieurs approches possibles qui permettent de comprendre les écrits sacrés.

A) L’histoire d’Adam, selon les créationnistes, raconte la création soudaine de l’homme par un dieu.

B) L’histoire d’Adam, selon les Raéliens, raconte l’apparition soudaine de l’homme à cause de la venue d’extraterrestre.

C) L’histoire d’Adam, selon les agnostiques, raconte un mythe antique, copié de vieilles légendes n’ayant aucune valeur historique et il est compliqué d'en discuter.

D)L’histoire d’Adam, selon moi, raconte un mythe antique, que les Hébreux se sont approprié à partir de vieilles légendes pour fantasmer le début de leur histoire. On peut dater la genèse de cette tribu en utilisant la généalogie qu’ils présentent.

Le cas C ci-dessus devrait représenter une approche agnostique. Peux-tu confirmer si cette approche correspond à la tienne ?

.
.
.
Retournons à notre discussion sur la bible et voyons d’autres arguments.

C’est difficile de comprendre les religions parce qu’il y a beaucoup de confusions générées avec leurs écrits. Lorsqu’un athée observe une contradiction évidente, il est entrainé dans les dilemmes de l’historicité, de la langue, des paraboles, de la mystique, de la sémantique, etc. Le comble de ce jeu religieux est que chaque religion s’invente des termes spécialisés pour expliquer leur métaphysique en disant posséder la vérité divine.

Une des forces de la religion est d’utiliser la vulnérabilité émotionnelle de leurs fidèles. Leurs discours souligneront la souffrance que les individus ressentent à cause d’une maladie, d’une malchance, d’une injustice, etc. Pour atteindre ces émotions, les textes religieux sont des outils de manipulation fantastiques. Ils peuvent être très poétiques, touchants, tendres, imagés, etc. Je vous cite un extrait.

« Esaïe 53
53.3 Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
53.4 Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
53.5, Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
53.6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
53.7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche.
53.8 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?
53.9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. »

Ce genre de texte poétique est acceptable dans le sens qu'il raconte l’histoire d’un individu ou d’une tribu qui a souffert injustement. Par contre, lorsqu’on dit à une personne vulnérable et naïve que ce texte provient d’une inspiration divine, on réalise, alors, qu'un jeu de manipulation et de prosélytisme s’installe. Ces textes dits « sacrés », provenant de l’antiquité, laissent sous-entendre que la souffrance est une valeur divine et qu’elle provient d’un manque de piété.

Voyons … La vie dans la souffrance n’est pas un objectif louable pour une personne raisonnable ou pour un groupe serein. La religion maintient facilement les gens dans la souffrance en entretenant un sentiment de fausse culpabilité. Et cette fausse culpabilité se construit autour de la foi en un dieu imaginaire, c’est absurde !

Qu’en pensez-vous?
.
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 1062
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#378

Message par Aggée » 20 janv. 2020, 15:24

Remarque simple a écrit :
20 janv. 2020, 11:18
Je vous cite un extrait.
Esaïe 53.3….. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas…...
Bonjour Remarque simple,
Esaïe 53 est considéré par les chrétiens comme une description prophétique du Christ, une prophétie qui renvoie au Nouveau Testament, félicitation de découvrir que La Bible ne se résume pas à l’Ancien Testament, bon vous ne l’avez pas fait exprès puisqu’une fois de plus vous êtes resté cantonné à l’A.T. avec Esaïe.

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2517
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La Bible et son histoire d'Adam et Eve

#379

Message par jroche » 07 mars 2020, 02:33

Aggée a écrit :
20 janv. 2020, 15:24
Esaïe 53 est considéré par les chrétiens comme une description prophétique du Christ, une prophétie qui renvoie au Nouveau Testament, félicitation de découvrir que La Bible ne se résume pas à l’Ancien Testament, bon vous ne l’avez pas fait exprès puisqu’une fois de plus vous êtes resté cantonné à l’A.T. avec Esaïe.
Le passage Isaïe 52:13 jusqu'à Isaïe 53:12 (et dernier) a tout l'air d'une interpolation. Il y a une rupture de ton manifeste entre 52:12 et 52:13, puis entre 53:12 et 54:1, alors que 52:12 et 54:1 s'enchainent parfaitement. Ca colle par ailleurs assez mal avec Jésus.

Déjà qu'à partir d'Isaïe 40 on est dans le "Deutéro-Isaïe", écrit à l'époque où Cyrus (qualifié de Messie en 45:1) s'apprêtait à prendre Babylone et à donner plus d'autonomie aux Juifs...
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit