Le créationniste et l'homosexualité

Le débat infini se poursuit ici
Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 291
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: Le créationniste et l'homosexualité

#76

Message par Remarque simple » 28 juin 2019, 11:05

Bonjour,

Une analyse de l’état mental des personnages qui se prétendent « prophètes » tels que Moïse, Salomon, David, Jésus ou Mahomet mérite que l’on y apporte un peu plus d’intérêt. Ce sont, selon les écrits, des schizophrènes mégalomanes, mais pourquoi ?

Voyons un peu le contexte qui entoure ces personnages.

1) Les récits religieux racontent le début et les déboires de tribu d’Hébreux et d’Arabes qui existaient au Proche et Moyen-Orient. Ces récits exprimaient les fantasmes de ces tribus en racontant qu’elles auraient été choisies par une puissance divine. Leurs dieux résideraient dans une construction métaphysique existant dans un au-delà imaginaire.

2) Les héros de ces histoires étaient principalement des schizophrènes mégalomanes. Ils entendaient des voix, ils proclamaient avoir reçu la vérité divine qu’une entité métaphysique leur aurait révélée et cela leur donnait l'autorité pour contrôler la destinée de leur peuple.

3) Ces personnages pouvaient être; polygame (Salomon), bisexuel (David), homosexuel (Jésus) ou pédophile (Mahomet).

4) Certains de ces personnages aimaient arnaquer leurs entourages (ou faire des spectacles, si vous voulez) pour se donner de l’importance et pour se faire connaitre.

5) Les mensonges communs, que ces héros religieux partageaient, sont les promesses d’un paradis et la venue de la fin des temps.

En lisant ces contes, on ne sait pas dans quelle mesure ces héros ont existé, mais s’ils ont existé, ils vivaient surement avec des psychoses. Alors, parlons un peu de la schizophrénie pour expliquer le phénomène.

La schizophrénie est un dérangement du cerveau important, c’est un trouble psychique sévère et les symptômes peuvent être perçus positivement ou négativement selon les circonstances. Ce trouble peut être d’origine génétique, produit par un stress social, de source culturelle ou créer par des drogues.

On pourra observer plusieurs phénomènes psychotiques qui touchent ceux qui en sont atteints. Une liste des symptômes possibles, surement incomplète, donne une idée des problèmes comportementaux que vivra un schizophrène.
– Discours ambivalents ou confus.
– Peur et agressivité envers la critique.
– Délires sur la grandeur d’un savoir métaphysique.
– Désir d’être persécuté ou prétention de l’être.
– Mouvements et déplacements fréquents.
– Isolement répété et sentiment de rejet.
– Troubles relationnels avec les autorités.
– Insomnie et dysfonctionnement sociaux.
– Distorsion de la vue (vivre des hallucinations)
– Distorsion de l’ouïe (entendre des voix)
– Distorsion de la raison (parler avec des anges)


========= -------------- ==============

Prenons par exemple le cas de Jésus.

En sachant que dieu n’existe pas et que ceux qui parlent aux anges étaient des schizophrènes, la compréhension des évangiles prend un sens différent de celui que les théologiens enseignent.

Les histoires que l’on lit à propos de Jésus sont de très bons exemples d’un personnage qui vivaient des psychoses. On peut s’interroger sur les sources de cette schizophrénie parce qu’elles peuvent être multiples. Il est raisonnable de supposer que les disciples de Jésus ont romancé les récits de leur gourou, qui éprouvait plusieurs de ces symptômes, pour masquer ses échecs de son vivant.

Un peu d'histoire sur le contexte social.
Les tribus d’Hébreux de l’antiquité, comme le rapporte la Torah, n’acceptaient pas l’homosexualité. Leurs histoires sont des légendes tribales archaïques copiées d’autres peuples adaptés à leur culture ou ce sont leurs propres histoires transfigurées pour rehausser leurs croyances. Ces tribus prétendaient avoir été choisies par un dieu imaginaire, le plus puissant de tous les dieux. Dans leur culture, selon la Torah, l’homosexualité était proscrite, l’inceste était permis, les tribus devaient se reproduire entre elles (d’où la xénophobie), leurs lois venaient de leur dieu, il était acceptable de lapider les contrevenants, l’esclavage était légal, etc. Ce régime communautariste devait être aliénant. Mais cela n’empêche pas certaines personnes d’espérer devenir un roi pour ces tribus.

Les intentions de Jésus
Alors, on se demande pourquoi Jésus voulait être leur roi. Pourquoi Jésus était-il schizophrène ? Il y a plusieurs indices, dans les évangiles, qui indiquent que Jésus était un homosexuel. Pourrait-on dire que le rejet de son orientation sexuelle par ces tribus d’Hébreux était une source possible de sa schizophrénie et de sa mégalomanie?
Voici un autre exemple, qui soutient la théorie disant que l'histoire de Jésus correspond à celle d'un schizophrène. On sait qu’il raconte pouvoir parler aux anges et au diable. Dans l’extrait ci-dessous, Jésus croit qu’il est l’être élu par le dieu imaginaire des Hébreux, tel qu’annoncé par la Torah.

LUC
4.16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
4.17 et on lui remit le livre du prophète Ésaïe. L'ayant déroulé, il trouva l'endroit où il était écrit:
4.18 L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé,
4.19 Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur.
4.20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.
4.21 Alors il commença à leur dire: Aujourd'hui cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, est accomplie.

Hey! Ho! Il y avait plusieurs prophètes, en ces temps, qui prétendaient faire des miracles et l’on sait que ce n’étaient que des arnaques montées pour impressionner les naïfs. Les rabbins et les Romains de cette époque n’étaient pas tous crédules. Ils connaissaient d’autres hurluberlus qui prétendaient avoir fait des miracles. Jésus n’était pas le premier et il n’était pas le dernier. Le petit texte, que j’ai présenté, met en évidence un délire de grandeur ainsi qu’une distorsion de la réalité parce que Jésus s’imaginait que tous croiraient qu’il était le messie en jouant un jeu subtil. Son désir profond et son intention étaient de devenir le roi des Juifs en laissant entendre qu’il était le messie.
Un délire de grandeur est un des symptômes de la schizophrénie et il y en a plusieurs autres. On comprend que Jésus voyageait avec un groupe d’hommes en leur promettant un royaume et ces derniers éprouvaient peut-être aussi des difficultés émotionnelles similaires pour croire ce qu’il racontait.

Il y a des gens, encore aujourd’hui, qui croient que les écrits religieux sont authentiques et merveilleux et qu’ils rapportent les paroles d’un dieu. On ne peut pas dire ouvertement, dans leurs lieux de cultes, que ce n’est que de la foutaise de schizophrène, la loi nous en empêche, mais on peut écrire notre opinion.

Les religieux aiment les gens qui vivent des périodes de schizophrénie ou de paranoïa parce que ces personnes sont vulnérables pendant ces épisodes. J’insiste pour dire que la schizophrénie peut être créée pendant le sevrage des psychotropes (ou autres drogues utilisées vicieusement). Il est ainsi facile de manipuler la conscience des gens sans défense pendant un sevrage. Je conteste les psychiatres religieux qui prétendent que la schizophrénie et la paranoïa sont uniquement dues à une cause génétique soutenue par un besoin inassouvi d’avoir une religion.

Qu’en pensez-vous ?

.
.
La religion; un mélange de superstitions et de schizophrénies qui encourage la xénophobie, le racisme et la guerre.

Dans les écrits sacrés on retrouve constamment; des Menaces, des Mensonges, de la Manipulations, de la Mégalomanies et de la Misogynies (les 5M).

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1164
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le créationniste et l'homosexualité

#77

Message par DictionnairErroné » 28 juin 2019, 13:03

Remarque simple a écrit :
28 juin 2019, 11:05
Les religieux aiment les gens qui vivent des périodes de schizophrénie ou de paranoïa parce que ces personnes sont vulnérables pendant ces épisodes. J’insiste pour dire que la schizophrénie peut être créée pendant le sevrage des psychotropes (ou autres drogues utilisées vicieusement). Il est ainsi facile de manipuler la conscience des gens sans défense pendant un sevrage. Je conteste les psychiatres religieux qui prétendent que la schizophrénie et la paranoïa sont uniquement dues à une cause génétique soutenue par un besoin inassouvi d’avoir une religion.
En voici un bel exemple:
Des fondamentalistes religieux, et plus particulièrement des «sous-groupes chrétiens», profiteraient de l’état de vulnérabilité de certains patients pour recruter de nouveaux fidèles dans les départements de soins psychiatriques des hôpitaux québécois, dénonce un intervenant.
https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... ntervenant
Mais tout de même, il faut distinguer l'utilisation de la religion pour soumettre le peuple aux dictateurs avec des interprétations, comment dire, démoniaque d'avec la semonce de l'esprit afin d'obtenir un sens à la vie. Ce questionnement de l'esprit qui nous démange sans pouvoir le gratter, la religion peut devenir un baume salvateur. Dans ce questionnement du sens de la vie, nous utilisons les moyens qui nous conviennent comme analgésique, ils s'équivalent tous puisque la réalité nous échappe tous et certains peuvent le vivre avec résilience.

C'est l'intensité que vous apportez au sujet qui me semble nébuleux...
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit