La creation de l`esclavagisme

Le débat infini se poursuit ici
Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#26

Message par Remarque simple » 08 déc. 2013, 13:20

Bonjour,

@ lefauve: Tu as raison et ton commentaire supporte le fait que la bible "évolue".

@ ubu: Tu réalises, qu’en reniant l'esclavagisme, les papes devaient contredire les saintes écritures. C’est à dire que leur dieu encourage l'esclavagisme et que les papes ne pouvaient mettre en doute la parole de leur dieu.

@Bettlejuice: Il y a des limites à protéger la bible. C’est vrai que le racisme existe chez tous les peuples, le problème n’est pas là. La bible officialise l’esclavage, c’est ce que je déplore. Quand tu justifies la bible en disant que c'était une réalité circonstancielle antérieure à notre époque, tu amènes la preuve que cette réalité n'est plus la notre !!!!
Regarde un peu la réalité politique et religieuse actuelle. Avec tous les mensonges bibliques ou coraniques on est encore loin de l'honnêteté. La croyance des gens en la bible et au coran est très présentes. Plusieurs ont simplement peur de contredire ces livres atroces. Tu justifies le passé historique biblique, mais la situation a évolué et il faudra admettre que ces atrocités sont maintenant inacceptables.
J'ajouterais que tu négliges le phénomène de "l'exclusion" relié à la religion, c'est aussi du racisme et du sexisme. Tu comprends le mot "exclusion"? Tu réalises ce que cela implique? Tu sais ce qu'il faut faire pour le maintenir?

@yquemener A mes yeux, la bible entretient le concept d'esclavagisme et de racisme. Hitler et son régime nazi utilisait la bible et le coran pour se justifier. Les religieux (Pape et Imans) n'intervenaient pas, si Hitler aurait été athée, les religieux auraient réagi et crié haut et fort pour détruire ce régime, c’est une évidence !!!!

Mettons aussi certaines choses un peu plus claires. Les évangiles valorisaient l'esclavage, au lieu de dire esclaves ils écrivaient serviteurs. Lisez ce texte biblique, ou l'on parle de serviteur et de maitre:

Mathieu 24.45 Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? 24.46 Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi!

Le phénomène se retrouve encore plus fort dans le coran. Le coran qui se prétends être une suite temporelle à la bible, et qui aurait été dicté par l'ange Gabriel, encourage l'esclavagisme. Je vous cite un extrait (il y en a plusieurs):

Sourates: Les Femmes
36. Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant,

Ce genre de texte coranique est manipulateur au plus haut point. Il dit qu'il faut agir avec bonté pour les esclaves que l'on possède. Vous réalisez le paradoxe. La vraie base de la bonté est de ne pas avoir d'esclave. A partir du moment qu’un individu a des esclaves, il est arrogant, présomptueux, raciste, se croit supérieur etc.

On n'a pas besoin du coran ou de la bible pour comprendre qu'il faut agir avec respect et bonté pour la famille, le voisin, le voyageur, les pauvres.

Mais on a besoin du coran et de la bible pour justifier l'esclavagisme, le racisme, le sexisme etc.

Qu'en pensez-vous?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: La creation de l`esclavagisme

#27

Message par BeetleJuice » 09 déc. 2013, 04:52

@Bettlejuice: Il y a des limites à protéger la bible. C’est vrai que le racisme existe chez tous les peuples, le problème n’est pas là. La bible officialise l’esclavage, c’est ce que je déplore. Quand tu justifies la bible en disant que c'était une réalité circonstancielle antérieure à notre époque, tu amènes la preuve que cette réalité n'est plus la notre !!!!
Regarde un peu la réalité politique et religieuse actuelle. Avec tous les mensonges bibliques ou coraniques on est encore loin de l'honnêteté. La croyance des gens en la bible et au coran est très présentes. Plusieurs ont simplement peur de contredire ces livres atroces. Tu justifies le passé historique biblique, mais la situation a évolué et il faudra admettre que ces atrocités sont maintenant inacceptables.
J'ajouterais que tu négliges le phénomène de "l'exclusion" relié à la religion, c'est aussi du racisme et du sexisme. Tu comprends le mot "exclusion"? Tu réalises ce que cela implique? Tu sais ce qu'il faut faire pour le maintenir?
:interro:

Honnêtement, tenir une discussion avec un an d'intervalle ne doit sans doute pas aider, mais je ne comprends pas du tout pourquoi Remarque simple me répond ça ?

Si quelqu'un passe par là, est-ce qu'il peut relire mes messages de 2012 sur la page d'avant et me dire s'il a l'impression que je protège la Bible ou même que je néglige le phénomène de l'exclusion lié à la religion ?

Moi j'ai l'impression d'avoir simplement apporté un éclairage historique sur le judaïsme et la xénophobie antique, mais peut-être que je dis des choses sans m'en rendre compte...
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1883
Inscription : 18 nov. 2010, 03:46

Re: La creation de l`esclavagisme

#28

Message par switch » 09 déc. 2013, 05:45

Je trouve qu'il a un peu la même logique que momo, je sais pas si ça peux aider ?
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#29

Message par Remarque simple » 28 août 2014, 18:43

Bonjour,

@switch, As-tu une opinion personnelle sur le racisme ou l’esclavagisme que l’on retrouve dans les livres religieux ? Je suis intéressé à la connaitre.

@beetlejuice, je vais essayer de me faire comprendre plus clairement. Prenons par exemple ton dernier texte. Il est assez confus parce que tu entremêles tes connaissances culturelles mais je prends le message général qui en ressort, c'est-à-dire le racisme.
Ton texte est le suivant :

« C'est d'ailleurs de ce christianisme que viendra, à la fin du moyen-âge et durant l'époque moderne, une première forme de racisme moderne et de tentative d'eugénisme dans l'Espagne catholique, avec une fracture identitaire entre les espagnols chrétiens et les juifs et musulmans d'Espagne qui conduira à des théories sur la pureté du sang espagnol chrétien (limpieza de sangre) qu'il ne faut pas polluer avec du sang juif ou musulman qui n'a rien à envier aux théories les plus racistes du XXème siècle (et qui conduira aussi à des exactions contre les juifs parfois très violentes et à des lois discriminatoires forçant la conversion notamment) »


Le racisme (comme l’esclavagisme) existe depuis beaucoup plus longtemps que le moyen âge. Les Espagnols de cette période ne faisaient qu’interpréter ce qui est écrit dans les livres religieux, qui racontaient des histoires antérieurs à cette époque. Es-tu d’accord ?

Mon opinion est que ces livres religieux ont nuit énormément au développent de notre société. Ils servent à faire la guerre, ils encouragent le racisme et la xénophobie. Par contre, plusieurs personnes croient que les livres religieux ont une bonne morale, qu’ils sont la base de notre civilisation et que c’est grâce à leurs exemples que la société fonctionne. Ces personnes sont dans l’erreur, es-tu d’accord ?

Les livres religieux ont officialisé des façons de vivre, comme le racisme et l’esclavagisme, qui sont inacceptable aujourd’hui. Es-tu d’accord ?

Pour continuer mon argument, voici deux autres extraits du coran, ou Allah donne des règles a propos des esclaves:

----------------------------
Coran
Sourates 4. Les femmes –
Verset 3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

Verset 92. Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n'y renonce par charité. Mais si [le tué] appartenait à un peuple ennemi à vous et qu'il soit croyant, qu'on affranchisse alors un esclave croyant. S'il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu'on verse alors à sa famille le prix du sang et qu'on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n'en trouve pas les moyens, qu'il jeûne deux mois d'affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage.
----------------------------

Il est correct de mettre les écrits religieux en contexte, mais il faut comprendre qu’ils ne sont plus applicables à notre société. Je pense que c’est important de pouvoir contester et de critiquer ces livres.

Qu’en pensez-vous ?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: La creation de l`esclavagisme

#30

Message par Pepejul » 29 août 2014, 12:46

Oh putain c'est jakoub !!!! :ouch:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La creation de l`esclavagisme

#31

Message par Nicolas78 » 30 août 2014, 22:57

:lol:

En tout cas je pense les Juifs et les Musulmans sont entrain de faire un complot ! Main dans la main !
Même ici on en parle à chaque enfilades. La preuve !

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#32

Message par Remarque simple » 08 nov. 2015, 14:29

Bonjour,

@nicolas78 ; il y a des questions à se poser quand on parle de complot. Par exemple, la croyance au Père Noel ne pourrait pas être interprétée comme un complot parce que c’est une croyance enfantine qui implique beaucoup de sous-entendus et le discours des parents est « ouvert». C’est un phénomène semblable avec la religion, il y a beaucoup de sous-entendus et leurs livres sont «ouverts »… hihihihi

Je reviens au sujet.

L’esclavagisme, le racisme et la xénophobie sont des concepts de relations sociales interreliées l’un à l’autre. Il suffit d’en encourager un pour que les autres concepts se pointent le nez.
Laissez-moi vous citer d’autres atrocités qui sont écrites dans les livres religieux. Ces injonctions, qui sont écrites, sont la suite des dix commandements chrétiens (EXODE 20.11 à 20.26). Ces anciennes lois représentent une suite de règles de vie associées à l’antique tribu d’Hébreux.

EXODE ; 21.7
Si un homme vend sa fille pour être esclave, elle ne sortira point comme sortent les esclaves.
21.8
Si elle déplaît à son maître, qui s'était proposé de la prendre pour femme, il facilitera son rachat; mais il n'aura pas le pouvoir de la vendre à des étrangers, après lui avoir été infidèle.
21.9
S'il la destine à son fils, il agira envers elle selon le droit des filles.

Les livres religieux sont remplis de règles invraisemblables et désuètes. Il devient facile alors de justifier des actes nuisibles ou destructifs.

Quand on parle d’esclavagisme, on ne parle pas nécessairement d’esclavagisme corporel forcé. L’esclavagisme et la traite d’humains existent encore, mais il y a un peu plus de raffinement dans les sociétés occidentales. Il y a des phénomènes sociaux qui sont une forme d’esclavagisme, comme ;
1) dépendance à la cigarette
2) dépendance aux drogues ou aux médicaments
3) dépendance à l’alcool,
4) dépendance au jeu de hasard,
5) etc.,

Je trouve absurde que des mouvements religieux récupèrent les victimes de dépendance en prétendant sauver leur âme et si l'on conteste leur compréhension de la situation, leur discours devient opaque. Je dirais qu’on a affaire à des organisations socialement religieuses qui vivent avec le prosélytisme. On a créé une forme d’esclavagisme plus subtil, cette forme, vous avez deviné, s’appelle la « dépendance ».

On ne pourra pas tout règlementer pour protéger les individus, les solutions que je vois sont l’éducation et la conscience de l’entraide. Ces solutions ne se retrouvent pas dans les livres religieux.

Qu’en pensez-vous ?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1489
Inscription : 14 déc. 2013, 04:58

Re: La creation de l`esclavagisme

#33

Message par Chanur » 08 nov. 2015, 15:40

Remarque simple a écrit :On ne pourra pas tout règlementer pour protéger les individus, les solutions que je vois sont l’éducation et la conscience de l’entraide. Ces solutions ne se retrouvent pas dans les livres religieux.
L'entraide si, elle se retrouve clairement dans les textes religieux, avec la compassion, l'amour du prochain, et tutti quanti.
Quand à l'éducation, elle est à la base de certaines pratiques religieuses : je pense au protestantisme dont le principe est que chacun doit étudier les "Saintes Écritures", ce qui implique déjà une alphabétisation de masse ...
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#34

Message par Remarque simple » 04 oct. 2016, 10:28

Bonjour,

@Chanur ; pourrais-tu m’expliquer? C’est quoi tu racontes ? En lisant les livres religieux, on comprend que l’amour, l’éducation et la compassion pour autrui s’appliquaient seulement à ceux qui se convertissaient à la religion et aux membres de leur tribu. Le but est d’asservir les gens à la religion dominante et non de les aider à s’épanouir.

Je dirais même que Jésus voulait promouvoir l’esclavagisme volontaire pour servir le maitre spirituel qu’il prétendait être. C’est ce genre de philosophie de vie que propose Jésus. Me crois-tu ? Je te cite des extraits qui en disent long.

Matthieu
20.26 Il n'en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur;
20.27 et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave.

Luc:
17.7 Qui de vous, ayant un serviteur qui laboure ou paît les troupeaux, lui dira, quand il revient des champs : Approche vite, et mets-toi à table?
17.8 Ne lui dira-t-il pas au contraire : Prépare-moi à souper, ceins-toi, et sers-moi, jusqu’à ce que j’aie mangé et bu; après cela, toi, tu mangeras et boiras?
17.9Doit-il de la reconnaissance à ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné?
17.10Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire.


Eh ! Oui. Avoue que c’est rigolo, c’est évident n’est-ce pas ? Les religieux veulent que l’on en fasse plus que des serviteurs obéissants, ils veulent que l’on soit des esclaves volontaires.

Soyons sérieux, cette demande de soumission associée à une promesse d’amour futur est inacceptable aujourd’hui. C’est de la manipulation que de promettre un royaume céleste après la mort aux personnes qui acceptent une vie d’esclave …atroce.

Qu’en pensez-vous ?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#35

Message par Remarque simple » 10 nov. 2017, 10:17

Bonjour,

Laissez-moi continuer et j’espère pouvoir expliquer où je vais avec ce sujet.

Voici une suite de l’histoire de Vic, le fils de M. Timme. C’est le cinquième chapitre de la saga de Mani Pue-Lation et de son fils.

1) Le premier chapitre est présenté dans le sujet sur l’holocauste. C’est la destruction systématique de la culture athée.
2) Le deuxième chapitre est présenté dans le sujet sur le féminisme. On explique la facilité avec laquelle les féministes-religieuses valorisent les fausses victimes.
3) Le troisième chapitre est présenté dans le sujet sur l’homosexualité. On y raconte qu’on peut abuser des enfants tout en étant protégé par la religion et par la psychiatrie.
4) Le quatrième chapitre est présenté dans le sujet de la 'Vidéo du diable'. On y raconte la manipulation religieuse, les effets pervers du sevrage et la traitrise des psychiatres féministes religieuses.

Résumé des chapitres précédents. … Vic, le fils de Mani Pue-Lation, a maintenant 18 ans. Il est le seul enfant survivant d’un drame familial. Il a été accusé injustement de complicité de meurtre et une psychiatre criminelle l’avait empoisonné avec des psychotropes. Pendant les deux années passées en prison, il avait réussi son sevrage de psychotropes. À sa libération, très naïvement, il avisa sa psychiatre féministe-religieuse que les psychotropes créaient la schizophrénie et celle-ci, en utilisant la loi P-38, força Vic à reprendre des psychotropes et elle doubla la dose quotidienne.

Donc Vic, à 18 ans, s’était retrouvé interné en psychiatrie pour une période de 72 heures et il en était ressorti complètement drogué avec une dose plus forte de psychotropes. Il ne pouvait croire à ce qu’il vivait, il était perdu, désorienté, confus et complètement détruit par le traumatisme que ces psychiatres venaient de lui faire subir. C’est incroyable, mais il pouvait accepter son sort parce que la médication amortissait sa colère.

Il rendit visite à sa mère, même, si elle avait fait de faux témoignages contre lui pendant son procès. Celle-ci l’accueillit froidement. Elle lui dit qu’il devrait prier Jésus, parce que celui-ci est l’amour dont il a besoin. Mani Pue-Lation vivait maintenant sous le régime d’assistance sociale et elle recevait un revenu supplémentaire grâce à ses conférences sur l'amour de Jésus dans les sous-sols d’église.

Vic vivait dans la peur, il connaissait l’effet de sevrage et il ne s’imaginait pas posséder encore la force de se sevrer de ses psychotropes pour une seconde fois. La médication lui était nécessaire pour maintenir un comportement acceptable et pour dormir. Il était dépendant.

Il avait compris. … Il était maintenant un esclave, un esclave moderne. Ses chaines sont cette médication. Il ne pouvait plus vivre sans cette drogue et paradoxalement, tout fonctionnait raisonnablement bien lorsqu’il se soumettait à la prescription. Il était un esclave.

Il avait compris. … Il connaissait les livres religieux. Ce qui est écrit dans ces textes encourage l’esclavagisme sous toutes ses formes depuis l’antiquité. Les prêtres, les imans, les rabbins se complaisent du malheur des drogués. Les infidèles, les incroyants, les mécréants qui vivent dans l’esclavagisme de la drogue pourraient devenir les meilleurs fidèles lorsqu’ils se convertiront. Leurs souffrances sont nécessaires pour prouver l’existence d’un dieu imaginaire. Les « religieux de la rue » peuvent vendre des drogues aux mécréants, aux infidèles, aux incroyants sans avoir le moindre remords et ils sont protégés et pardonnés par les ministres du Culte.

Il avait compris … Il n’y avait plus de sens à sa vie, mais il voulait survivre. Il ne voyait pas de solution à long terme. Comment pourrait-il se sevrer dans son milieu actuel? Ce serait beaucoup trop dangereux, il n’avait pas les moyens de s’isoler pendant de longues périodes et il ne voulait pas retourner en prison. Il savait que le sevrage le rendrait violent et schizophrène et qu’il revivrait l’enfer. Comme tous les citoyens, il avait besoin d’argent pour payer son loyer, sa nourriture et sa médication. Il se trouva un emploi dans un restaurant et il se rebâtissait une existence.

Le notaire dispendieux ….

Vic avait 19 ans lorsqu’un soir, un homme s’approcha de lui et lui demanda de s’identifier avec des cartes. Vic pensa que c’était un policier ou un client parano et il acquiesça. Ce nouveau personnage lui dit : « Bonsoir, M. Timme, je suis notaire. Le bureau, pour lequel je travaille, vous recherche depuis que vous avez 18 ans. Ce fut difficile de vous retrouver parce que votre mère nous envoyait littéralement ‘nous promener ‘. Nous ne savions pas si vous étiez vivant et nous vous avons cherché jusqu’au proche orient. Pouvez-vous venir à notre bureau demain, vers 9 h, sur la rue D’Holbach, notre équipe vous attendra. Ne soyez pas surpris, vous devrez payer des frais de notaire de 144,000$ qui seront déduits de votre héritage. Vous êtes un cas rare. Nous ne comprenons pas et nous ne voulons pas comprendre les circonstances de la mort de votre père. Nous parlerons simplement de votre héritage.»

Tout comme son père, Vic était honnête et intègre, mais il essayait de survivre.
….. À suivre …..

Comment se fait-il que des médecins rendent des patients dépendant de leurs médications? Comment se fait-il que les compagnies pharmaceutiques puissent corrompre en toute légalité des médecins? Comment se fait-il que l’on entretienne la croyance que la cause des maladies mentales est UNIQUEMENT génétique?

Comment se fait-il que des psychiatres mentent en disant que la croyance en l’au-delà est nécessaire à l’esprit humain ?

Les psychotropes créent une dépendance dévastatrice et celle-ci, dans les faits, est une forme d’esclavagisme. On sait que les livres religieux encouragent l’esclavagisme et je pense qu’il faut dénoncer ce qui est écrit dans ces livres parce que ces superstitions se sont introduites dans le système médical. Maintenant, j’ai un doute lorsqu’un médecin religieux (musulman, juif ou chrétien) prescrit des psychotropes à un individu. Le comble du mensonge psychiatrique est que ces spécialistes refusent d’avouer que les psychotropes créent de la schizophrénie et de la paranoïa pendant le sevrage.

Pourquoi ?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#36

Message par Remarque simple » 21 juin 2018, 12:59

Bonjour,

Vous commencez surement à comprendre que mes sujets s’entrecroisent. J’y ai ajouté un petit récit avec plusieurs chapitres qu’il vous faudra démêler entre les sujets. Hihihihihihi. (Quand même, vous aurez des efforts à faire.)

Comme vous le savez, les psychotropes créent une dépendance extrême. Le sevrage aux psychotropes peut durer plusieurs années, le patient ou la victime vivra des crises schizophréniques, paranoïaques et bipolaires (dans cet ordre) pendant cette longue période de sevrage. Ces effets psychiques sont interdépendants des gènes, de l’historique de la personne, de la personnalité, etc., ce qui rend d’autant plus difficile son explication.

Je déplore que la littérature médicale, le DSM et les avertissements pharmaceutiques ne mentionnent pas ce qui se produit lorsqu’un patient arrête soudainement sa médication de psychotrope. L’effet d’un sevrage soudain peut pousser un patient dans un état de schizophrénie et lui donner le désir de se suicider dans certains cas extrêmes.

Bien sûr, la maladie mentale de schizophrénie peut avoir une cause génétique, mais j’ajoute qu’on peut rendre n’importe quel individu schizophrène en lui donnant des psychotropes, à son insu ou non.

1)Quel rapport y a-t-il avec la religion ? Pourquoi raconter ça ?

Plusieurs psychiatres sont complètement fermés à l’idée qu’un empoisonnement initial au psychotrope induirait la maladie. C’est choquant, certains psychiatres disent que les psychotropes servent à soigner l’âme des individus et que la maladie apparait à cause du manque de croyances religieuses. Devant leur incompréhension du phénomène, ils suggèrent même à certains patients de rejoindre des groupes religieux. Évidemment, après un certain temps de sevrage, le patient est guéri, et laissez-moi vous dire que ce n’est pas à cause d’un dieu ou d’une religion. Par contre, la manipulation religieuse est complète.


2)Quel est le lien des psychotropes dans ce sujet sur l’esclavagisme ?

Je m’explique, un individu qui connait le cycle «maison-rue-drogue-violence-prison-maison-rue-drogue, etc. » vit de l’esclavagisme dû aux drogues. L’individu est esclave des psychotropes ou de ses médicaments principalement à cause de l’effet de sevrage. Ce cycle de toxicomanie n’est pas bien décrit médicalement à la population. Dans les médias, on ne parle habituellement que de l’effet à court terme de la drogue en oubliant l’effet désastreux du sevrage à long terme.
Les psychiatres ne chercheront pas à savoir si la crise psychotique d’un individu est un effet de sevrage (volontairement ou non), parce que s'ils investiguent dans cette direction, ce serait d’ouvrir la porte à ce qu’ils aiment appeler la théorie du complot. Comprenez-vous ? Il y a aussi d’autres raisons à cet aveuglement médical, par exemple; un revenu pécuniaire assuré, une justification de leur institution, une preuve de la croyance qu'il faut soigner une âme (qui n’existe pas), etc.


3)Quel est le danger de la psychiatrie ?

Des individus se font médicamenter avec des psychotropes pour soigner une psychose (un effet de sevrage) qui aurait pu être initiée par des psychotropes. Voyez-vous le cercle vicieux ? Ces individus devront vivre sous médication le reste de leur vie en croyant à l'apparition d'une maladie mentale. Cette maladie aurait peut-être été faussement diagnostiquée par des psychiatres (que j’appelle des religieux) qui ne recherchent pas la cause initiale de la psychose.


4) Ce texte a-t-il un rapport avec le créationnisme ?????

La base de cette réflexion est le « dieu-bouche-trou ». Quand nous ne pouvons expliquer qu’une personne se suicide ou vit une psychose soudaine, sans cause importante, les gens commencent à mentionner une volonté divine ou un effet du diable. Ça me répugne !

La méchanceté, le vice, la manipulation et les complots que l’on retrouve grâce à la drogue de rue (ou avec les psychotropes) sont courants. Les psychiatres ne font pas un travail honnête en fermant les yeux sur l’effet de sevrage. Il est très possible qu’un individu devienne schizophrène à cause d’un sevrage qu’il ne contrôle pas.

Comment des professionnels peuvent-ils se justifier d’entrainer des milliers de personnes dans l’esclavage des psychotropes sans se poser de question ? Comment se fait-il que l’on utilise, encore aujourd’hui, dans les milieux médicaux, la croyance divine comme un moyen de justification d’une maladie mentale soudaine ? Ne me demandez pas de croire en des spécialistes de psychiatries qui disent que l’âme aurait un pouvoir psychique sur les individus. C’est aberrant.

Promouvoir la croyance au dieu, au diable ou à l’âme en fermant les yeux sur l’effet des psychotropes est une forme de manipulation et d’esclavagisme qui est semblable à ce que l’on retrouve dans les livres religieux.

Cette peur de la maladie mentale pourrait-elle être la source de cette persistance en la croyance des créationnistes ?

Qu’en pensez-vous?
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: La creation de l`esclavagisme

#37

Message par Nicolas78 » 21 juin 2018, 16:39

Salut RM,

Que propose tu pour remplacer le suivis psychologique et/ou la médication ?
Tu sais qu’il existe des methodes modernes asses efficasses et qui prennent compte ce que tu dit ? (Notament dans la lutte contre l’addiction).
C’est pas magique. Mais ca à le merite de faire avancer les choses contre ce que tu dennonce.
Pourquoi t’en parle pas ?

Dernière question.
Est-ce que tu souffre d’un probleme qui te trouble et que tu aimerait soigner sans medicaments ?

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#38

Message par Remarque simple » 18 déc. 2019, 10:07

Bonjour,

@Nicolas78.

Tu me dis : « Que proposes-tu pour remplacer les suivis psychologiques et/ou la médication ? »

Je parle des abus psychiatriques, c'est-à-dire de la quantité astronomique de prescriptions que ces professionnels distribuent sans se soucier des effets secondaires. Laisse-moi préciser quelques points.

A) Les suivis psychologiques et la médication sont des outils utiles pour soigner les gens. Je pense que tout le monde partage cette opinion.

Mais, comment peut-on connaitre les abus médicinaux ?

1) Médicamenter un individu avec des psychotropes, en se fiant seulement aux symptômes sans vérifier si ce n’est pas un effet de sevrage est de l’incompétence criminelle.
2) Les maladies mentales (comme la schizophrénie) peuvent être créées avec des psychotropes.
3) La population devrait connaitre les effets induits par la dépendance dévastatrice que créent les psychotropes
4) Les psychiatres, qui racontent que la schizophrénie est seulement génétique, sont des charlatans.

Tu me dis : « Tu sais qu’il existe des méthodes modernes assez efficaces et qui prend compte ce que tu dis ? ….. Pourquoi tu n’en parles pas ? »
A) Lorsque des psychothérapies fonctionnent, ce sont celles qui sont honnêtes, qui ne cherchent pas à manipuler les gens avec de fausses croyances, qui ne font pas référence à des prières, qui ne demandent pas l’aide d’un dieu imaginaire.

Les abus thérapeutiques s’observent au travers des messages religieux qu’ils véhiculent.

1) Lorsque des psychothérapeutes professent qu’une personne qui n’a jamais bu d’alcool peut-être une alcoolique sans le savoir, et qu’elle devrait suivre une thérapie pour le vérifier, pour apprendre à méditer ou pour prier en groupe, c’est abusif!
2) Lorsque des psychothérapeutes refusent d’envisager la possibilité d’un empoisonnement initial (involontaire) aux psychotropes et qu’ils refusent de discuter de l’effet de dépendance ou de sevrage, en disant que la maladie mentale est seulement génétique, et que le besoin de se ressourcer auprès de dieu est vital, c’est abusif!

Tu me dis ; « Est-ce que tu souffres d’un problème qui te trouble et que tu aimerais soigner sans médicaments ? »

A) Ce genre de questions provient la plupart du temps de religieux qui cherchent à dévier la discussion. Leur truc est de ramener vicieusement les sujets à des niveaux personnels pour trouver une vulnérabilité chez leur opposant. Ta question n’est pas du scepticisme, cette question est assez tordue !

Mais je réponds quand même à ta question.

1) Les médicaments sauvent constamment plusieurs vies. Mais ce sont aussi des drogues. Lorsque les effets secondaires ne sont pas clarifiés ou lorsque le médicament peut créer la maladie qu’il prétend soigner, il est raisonnable de s'interroger sur les utilisations de cette médecine.

Nocolas78……. Réfléchissons ensemble.

Est-ce que j’ai besoin de t’amener tout ce qui se dit en ce moment au Canada, sur la crise des opioïdes ? Les médecins prescrivaient ces drogues comme étant des antidouleurs et le nombre de suicides chez leurs patients augmentait drastiquement. Ces médecins attribuaient cet effet à un problème individuel et en réalité, par leur aveuglement, ils ont créé ce fiasco social. Je trouve cela tellement inacceptable !

Les psychiatres auraient dû nous protéger et empêcher cette crise qui développait la toxicomanie. Et ils ont fait le contraire en cherchant chez les individus des causes dans leurs historiques personnels ou dans le besoin identitaire d’une croyance culturelle au divin. La question est de savoir pourquoi ce système médicinal a permis une distribution irraisonnable de ces opioïdes. Quelle est la mentalité de ces spécialistes religieux?

Ils ont ramené les difficultés psychiques à des notions individualistes, en évitant de mentionner les effets de dépendances ou de sevrages. Ils ne réagissaient pas devant le constat des dégâts grâce à un protocole variable selon leurs besoins !

Maintenant, parlons de ces psychiatres religieux.

Comprends-tu ce que je veux dire quand je parle des psychiatres religieux ? Ce sont ceux qui entretiennent secrètement le dogme stupide, venant de la bible, disant que la croyance en un dieu est nécessaire, et qu’elle correspond à un besoin identitaire. Ces débiles associent les problèmes psychiatriques à une âme inexistante. La religion, dans le domaine médical, est une aberration.
Je te mentionne un texte des évangiles comme exemple. Comprends-tu la raison de cet extrait? Il peut servir de justification par des spécialistes religieux pour satisfaire des désirs d'un goût douteux.
« Pierre
2.17 Honorez tout le monde; aimez les frères; craignez Dieu; honorez le roi.
2.18 Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d'un caractère difficile.
2.19 Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.
2.20 En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu. »


Ces spécialistes religieux mettent leur égo au-dessus du bien-être des gens.

A) Ils désirent être des rois admirés et ils savent se faire craindre subtilement.
B) Ils valorisent la soumission en parlant de bonté et grâce divine.
C) Ils encouragent la souffrance au lieu de la soigner.

Donc, selon ces spécialistes,

1) Si un groupe de criminels, bien organisé, a poussé des victimes en situation de dépendance, avec leurs drogues, ces spécialistes maintiendront ces victimes dans cette souffrance.
2) Si leur protocole entretient des écrits religieux, leurs thérapies sont de la propagande et ils chercheront à démontrer que la cause du mal-être est un besoin de croire au divin.
3) S’ils font souffrir inutilement leurs patients, ils peuvent se justifier en pensant; « si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu »
4) Si l'on interroge leurs thérapies, ils clameront qu’ils aident des âmes malades, et que leur cœur est guidé par dieu.

Pour arrêter ces abus religieux, le premier pas est de permettre la dénonciation de leurs écrits.


Qu’en pensez-vous?
.
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 1216
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La creation de l`esclavagisme

#39

Message par Mirages » 18 déc. 2019, 10:59

Remarque simple a écrit : 18 déc. 2019, 10:07 1) Médicamenter un individu avec des psychotropes, en se fiant seulement aux symptômes sans vérifier si ce n’est pas un effet de sevrage est de l’incompétence criminelle.

Je ne comprends pas cette histoire de sevrage dans ce contexte. Le sevrage existe oui, pour certains médicaments, mais de là à ce qu'il induise la nécessité de prendre un autre médicament psychotrope qui ne soit pas un correcteur prescrit dans le but de contrer un effet secondaire indésirable connu et mis en évidence dans un parcours de soin, je ne vois pas trop. Aurais-tu au moins un exemple concret pour que je me fasse une idée ?
Remarque simple a écrit : 18 déc. 2019, 10:07 2) Les maladies mentales (comme la schizophrénie) peuvent être créées avec des psychotropes.
Le Cannabis peut être un "révélateur" et amplificateur d'une schizophrénie latente, oui, Mais un médicament psychotrope qui déclenche une schizophrénie ? tu as un nom de médoc ou de principe actif que je puisse vérifier ?
Remarque simple a écrit : 18 déc. 2019, 10:07 3) La population devrait connaitre les effets induits par la dépendance dévastatrice que créent les psychotropes
Pour tout ce qui est assimilable aux stupéfiants, oui on est bien d'accord. Mais j'ai l’impression que tu parles de médicaments psychotropes: du coup, de quels médicaments doit-on se méfier ?
Remarque simple a écrit : 18 déc. 2019, 10:07 4) Les psychiatres, qui racontent que la schizophrénie est seulement génétique, sont des charlatans.
Si un psychiatre clame que la schizophrénie n'est que génétique omet d'autres éléments importants, mais quel psychiatre le fait ? Et aux dernières nouvelles, cette maladie n'est pas encore tout à fait bien comprise dans son entièreté par la communauté scientifique.


sur l'ensemble de ces questions Je pense qu'il faut bien faire la part des choses, et ne pas tomber dans une généralisation abusive. Mais j'attends tes exemples/sources que je me fasse une idée plus précise de ce que tu dénonces.
Oh Papy ! Tu nous as déjà oubliés ?
deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#40

Message par Remarque simple » 08 janv. 2020, 13:22

Bonjour,

@Mirage
J’espère que je répondrai bien à tes questions. Tu dois comprendre qu’il y a sur le forum plusieurs façons de discuter. Je vais éviter d'utiliser des anecdotes pour argumenter et je vais me servir de WIKIPEDIA pour agrémenter mes réponses.

A) Tu me demandes : « mais de là à ce qu'il induise la nécessité de prendre un autre médicament psychotrope qui ne soit pas un correcteur prescrit dans le but de contrer un effet secondaire indésirable connu et mis en évidence dans un parcours de soin, je ne vois pas trop. Aurais-tu au moins un exemple concret pour que je me fasse une idée ? »

A.1) Réponse : Il y a plusieurs de ses drogues qui ont des effets similaires. Elles peuvent créer une accoutumance et un effet de sevrage apparaitra lorsque la personne cessera de prendre la médication ou la dose de psychotrope (volontairement ou non).

WIKIPEDIA : Avant de faire l'expérience du syndrome de sevrage, un individu développe, en premier lieu, une dépendance (ou répercussion) physique et / ou mentale (dépendance chimique). Cela survient lors de prises substantielles durant une période plus ou moins longue, et dont les doses ingérées dépendent. Ce trouble est caractérisé par un certain nombre de symptômes neurologiques centraux et périphériques, neuropsychiques, neurovégétatifs et métaboliques.

WIKIPEDIA : Les neuroleptiques (du grec neuron, nerf et leptos, qui affaiblit) encore appelé antipsychotiques (contre les symptômes florides des psychoses) sont des médicaments psychotropes utilisés pour leur effet tranquillisant majeur, anti-délirant et — pense-t-on — pour lutter contre la désorganisation des pensées. Ils sont utilisés notamment dans le traitement de certaines affections psychiatriques telle que la schizophrénie, les troubles bipolaires et certains autres syndromes comportant des hallucinations, un délire et de l'agitation psychomotrice.

B) Tu me demandes : « Mais j'ai l’impression que tu parles de médicaments psychotropes: du coup, de quels médicaments doit-on se méfier ? »

B.1) Réponse : Ce sont les psychotropes qui créent une accoutumance ou une dépendance. Lorsque les psychiatres prescrivent abusivement et rapidement des psychotropes, on sait qu’ils ne recherchent pas la cause initiale des symptômes.

WIKIPEDIA : La dépendance peut apparaître après un traitement aux benzodiazépines poursuivi plusieurs semaines. Après un délai d'un à dix jours après la dernière prise, le sevrage est acquis, la durée et l'intensité varient en fonction de la molécule concernée.

WIKIPEDIA : Le sevrage de la cocaïne ou des amphétamines dure quelques jours après l'arrêt des substances mais peuvent persister jusqu'à dix semaines après. À noter qu'après une prise répétée et importante sur une plus ou moins longue durée, les symptômes du sevrage peuvent toujours se faire ressentir même après plusieurs mois selon la sensibilité du sujet.

WIKIPEDIA : Les effets du sevrage aux opiacés comme l'héroïne, commencent à se faire sentir entre six à douze heures après la dernière prise et disparaissent en une semaine. Pour les produits de substitution (méthadone, buprénorphine), les symptômes sont décalés dans le temps et plus longs.

C) Tu me demandes : « Si un psychiatre clame que la schizophrénie n'est que génétique omet d'autres éléments importants, mais quel psychiatre le fait ? Et aux dernières nouvelles, cette maladie n'est pas encore tout à fait bien comprise dans son entièreté par la communauté scientifique. »

C.1) Réponse. Justement, la psychiatrie est une pseudoscience qui vit dans l’obscurantisme de ses diagnostics subjectifs et arbitraires. Par exemple, G. Devereux essaie de relier la psychiatrie avec la génétique des ethnies. C’est hallucinant.

WIKIPEDIA : Le terme ethnopsychanalyse renvoie principalement à l’œuvre de Georges Devereux, mais aussi à Géza Róheim dont l’œuvre constitue une partie essentielle de l’anthropologie psychanalytique et ainsi les prémices de l’ethnopsychanalyse[1]L’ethnopsychanalyse se situe au croisement de l’ethnopsychiatrie, la psychanalyse, l’anthropologie culturelle, le culturalisme, la psychologie des peuples, la psychiatrie transculturelle, l’anthropologie psychanalytique, voire l’ethnomédecine.

C.2) Réponse : plusieurs personnes contestent la psychiatrie et pensent comme moi.

WIKIPEDIA : La psychanalyse a été, dès son origine, l'objet de vives critiques venues de tous horizons, parfois venues de dissidents comme C.J. Jung, O. Rank et W. Reich qui se sont par exemple écartés des théories de Freud sur l'étiologie sexuelle des névroses ou distinctes comme Pierre Janet.
WIKIPEDIA :Le philosophe des sciences Karl Popper a considéré que la psychanalyse était une « pseudoscience ». Plus récemment, certains auteurs critiques, notamment dans Le livre noir de la psychanalyse, ont avancé l'idée que l'histoire de la discipline avait été délibérément falsifiée par Freud ou par des fidèles comme Ernest Jones ou Anna Freud afin de dissimuler des lacunes, des faiblesses théoriques ou cliniques.
WIKIPEDIA :Aujourd'hui, ce sont les neurosciences dont les recherches en plein essor sont reprises soit pour démontrer la non-validité des théories freudiennes, Lionel Naccache, par exemple à propos de l'inconscient.


Qu’en pensez-vous?
.
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 1216
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La creation de l`esclavagisme

#41

Message par Mirages » 09 janv. 2020, 13:19

Donc en gros, rien de bien sensationnel au final, en tous cas moins que sur tes posts précédents. Je note cependant une tendance a la généralisation: par exemple psychanalyse et psychiatrie ne sont pas "exactement" la même discipline... entre autres.
Oh Papy ! Tu nous as déjà oubliés ?
deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#42

Message par Remarque simple » 26 mai 2020, 13:19

Bonjour,

@Mirages
Je suis d’accord, il n’y a rien d’extraordinaire, à ce que je raconte, la psychiatrie et la psychologie se recoupent sous plusieurs aspects. Mais les psychiatres ont le droit de prescrire des psychotropes et de créer une dépendance, donc de créer une maladie physique et mentale.

Je ne t’apprends rien, tu sais que l’on peut créer de la schizophrénie avec des médicaments. Avec un jeu de drogue-sevrage, il est facile de faire croire à des victimes que les fantômes, les anges ou les dieux existent. La difficulté, pour contester ces pratiques, provient de la propagande disant que la croyance est un besoin psychique, ce qui est faux. Maintenant, comment se fait-il que des organisations entières fassent la défense de la religion, sous prétexte d'un aide à la santé sociale ?

Voyons voir ce que raconte un document venant d’un groupe qui prétend défendre la santé des communautés culturelles et qui s’oppose à la laïcité.

Ce document est disponible sur internet.
« Alliance des communautés Culturelles pour l’égalité dans la santé et les services sociaux
Mémoire sur projet de loi 21 sur la laïcité de l’État
mai 2019 »

A) On devrait expliquer la source des conflits entre ‘NOUS ou EUX’ !

Il est écrit en page 3 : « Dans un tel environnement sociétal, le discours électoraliste risque de faire l’apologie du «NOUS TRADITIONNEL » et de «L’AUTRE ÉTRANGER ». Les femmes et les hommes politiques doivent mettre l’intérêt supérieur de notre société au - dessus de la partisanerie politique et de l’intérêt électoraliste. »

Leur texte commence en mettant en évidence un problème majeur, mais ce problème est inhérent aux religions et non à notre société. C’est le phénomène ‘NOUS et EUX' causé par des religieux qui considèrent que leurs croyances sont au-dessus des lois de notre société.

Les réflexions qui sont présentées, en page 3, sont des propositions très louables, mais encore une fois, elles ne tiennent pas compte des prescriptions atroces qu’il y a dans les livres religieux. Posons un second regard sur leurs propositions en sachant que les prescriptions religieuses sont démoniaques.

« Lorsque l’État nous impose une hiérarchisation de nos droits et nous l’acceptons, nous, citoyennes et citoyens, perdons nos droits à l’égalité; Lorsque l’État nous impose un code vestimentaire et nous l’acceptons, nous, citoyennes et citoyens, perdons notre liberté ; Lorsque l’État nous impose un système de valeurs et nous l’acceptons, nous, citoyennes et citoyens, perdons notre dignité et notre intégrité »

Les messages religieux ne correspondent pas du tout à ce qui est proposé par ces nobles affirmations. En fait, la quantité innombrable de menaces, que les écrits religieux véhiculent, nuisent à la réflexion. Certaines religions obligent leurs membres à faire de la propagande et ils maintiennent leurs fidèles dans l'ignorance en créant des peurs xénophobes. Lorsque cela se produit, ce sont les membres de ces religions qui perdent leurs indépendances à cause de leurs croyances superstitieuses.

Cette association ne comprend pas le processus religieux. Les règles absolues et archaïques venant des livres sacrés ne représentent pas la liberté, la dignité, l’intégrité et l’égalité, c'est le contraire qu'on y retrouve. Pour faire épanouir les mentalités, on doit se pourvoir de lois évolutives, un meilleur moyen. Ces lois peuvent changer et elles restructurent plus équitablement la société avec le temps. Elles ne sont pas parfaites, mais on sait qu’elles vont encore évoluer.

B) Les soins spirituels dans le réseau de la santé

Il est écrit en page 11; « Ainsi, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux a publié une nouvelle directive en 2010, les Orientations ministérielles pour l’organisation du service d’animation spirituelle en établissements de santé et de services sociaux. Cette directive vient approfondir le cadre de référence de 2001 concernant l’organisation des soins spirituels dans les établissements de santé et de services sociaux »
Ce groupe ACCÈSS démontre une ouverture d'esprit ! Ils ont réalisé que les directives ministérielles peuvent changer. Les directives de 2020 sont différentes des directives de 2010 qui étaient différentes des directives de 2001.

La notion de soin spirituel peut changer aussi. Il faudrait définir ce que signifient, pour eux, les soins spirituels. Si cela correspond à créer des lieux qui encouragent la propagation des maladies mentales (parler à des dieux) au lieu d’aider ces gens à sortir de ces aliénations religieuses, on se demande pourquoi le gouvernement les subventionne. Les gens qui entendent des voix ou qui sont convaincus d’être observés par des dieux imaginaires ont des problèmes psychologiques. Le réseau de santé devrait considérer plusieurs alternatives différentes, pour ces cas de schizophrénie ou de paranoïa.
J’espère que cette association ne s’imagine pas que ceux qui contestent des cultures religieuses sont des racistes, cela signifierait qu’ils n’ont pas lu les livres religieux et qu'ils défendent des croyances superstitieuses basées sur des ouï-dire.


C) Il est important d’identifier les fanatiques!

Il est écrit en page 12 : « Le PL- 21 impose un nouveau critère d’embauche et de mobilité professionnelle au Québec, la pratique religieuse ou l’appartenance à une religion devient un critère d’embauche ou de mobilité professionnelle au même titre que l’expérience de travail et la formation. »

On comprend qu’une personne, qui croit que les lois de sa religion sont au-dessus des lois démocratiques, s'approche d'une idéologie fanatique. Lorsqu’une personne refuse d’enlever un affichage publicitaire religieux, on se demande quelles autres lois cette personne ne respectera pas au nom de sa religion, si on la laisse faire.
Si une personne est aliénée au point où elle ne peut vivre sans son affichage propagandiste religieux pendant sa fonction, on devine le niveau d'obsession de cette personne. Le projet de loi 21 pourrait mettre en évidence le fanatisme idéologique, il deviendra plus facile de détecter les sectes ou les communautés qui manipulent leurs membres et l'on pourra ainsi aider ces victimes.
En fait, cette nouvelle loi protègera les individus de manipulateurs invoquant les peurs superstitieuses associées à des dieux, à des djinns, à des diables, à des fantômes, pour contrôler leurs fidèles.

D) On devrait tous avoir des congés flexibles.

Il est écrit en page 17 : « Pour la Cour Suprême, le paiement de ces absences comme mesure d’accommodement est le seul moyen pour respecter les fêtes religieuses des autres religions pratiquées par son personnel, éliminant ainsi l’effet préjudiciable du calendrier scolaire. »

Les accommodements irraisonnables sont basés sur de fausses croyances, c'est-à-dire, qu’ils laissent entendre que la religion est un besoin psychique et communautaire, ce qui est faux. Les fêtes religieuses ne devraient pas être imposées et tous les individus devraient avoir un nombre de congés payés flexibles et équivalents.

On pourrait facilement établir un horaire scolaire basé sur les saisons et non sur la religion comme c’est le cas actuellement.

E) Les lois et la constitution peuvent être modifiées

Il est écrit en page 19; « Cela est une preuve de plus que l’État du Québec n’est pas neutre sur le plan religieux. Le terme “Dieu” exprime la divinité des diverses religions chrétiennes et fait du Québec un état religieux chrétien. »
Il y a tout un historique derrière la constitution, la structure sociale, le patrimoine et les lois. Par exemple, la chef du Canada est encore la reine d’Angleterre et ses représentants ont le pouvoir de permettre la création ou la dissolution de la Chambre des communes. Ces systèmes politiques ont une inertie très lourde et l'on ne pourra pas changer ces charpentes sociales en un clin d'oeil.
Une association, se disant au service des individus, devrait comprendre les contraintes sociales et les contestations qu’elles génèrent. Lorsque des lois sont devenues caduques et que d'autres sont nécessaires, elle devrait pouvoir faire la part des choses. La religion est un système caduc pour plusieurs d’entre nous et il n’y a pas de raison pour perpétuer la publicité de ces fausses croyances parmi les gens en situation d’autorité.

F) Je suis libre d’exprimer mes opinions et le religieux aussi

Il est écrit en page 20; « Ce débat sur la laïcité de l’État fait penser à la Loi du Cadenas de Maurice Duplessis (1937), qui interdisait les communistes et les bolchevistes de se réunir et de distribuer de l’information. »
Cette association ACCÈSS attribue de fausses intentions à la loi en disant que celle-ci empêche les gens de se réunir chez eux pour pratiquer leurs rituels superstitieux. La loi demande aux gens d’avoir des pratiques sociales, en situation d'autorité, qui respectent tous les croyants et les non-croyants.

Elle exige simplement aux agents gouvernementaux de ne pas afficher leurs convictions religieuses pour éviter des conflits insolubles. Par exemple, si je vois un professeur juif qui porte une Kippa, acceptera-t-il que je lui dise ce que je pense de ses prophètes, Moïse, David ou Salomon ? Si je lui dis qu’il valorise, avec son affichage propagandiste, des schizophrènes mégalomanes, on imagine facilement sa réaction. Il m’accusera silencieusement ou verbalement d’être un antisémite ou un raciste. Pourtant, je ne suis pas un raciste ou un antisémite, j'ai développé mon opinion en lisant la Torah et la bible.

G) Les groupes religieux prennent plusieurs formes

Les textes de cette association (ACCÉSS) sont évidemment biaisés religieusement. Ils prétendent défendre les libertés et les droits des individus, mais ils protègent les individus qui font de la propagande de croyances superstitieuses.
Si ce sont des croyants, ils devraient savoir que plusieurs personnes savent que leur dieu et que leur conception de l'âme ne sont que des inventions intellectuelles, il faudrait leur dire que l’athéisme augmente constamment parmi notre société.

En rejetant le projet de loi 21, on comprend que ce groupe (ACCÉSS) ne représente pas un mouvement pour l'égalité, pour la dignité et pour la liberté de toute la population

Qu’en pensez-vous ?
.
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 1216
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La creation de l`esclavagisme

#43

Message par Mirages » 26 mai 2020, 14:53

Remarque simple a écrit : 26 mai 2020, 13:19 Bonjour,

Mais les psychiatres ont le droit de prescrire des psychotropes et de créer une dépendance, donc de créer une maladie physique et mentale.

Je ne t’apprends rien, tu sais que l’on peut créer de la schizophrénie avec des médicaments. Avec un jeu de drogue-sevrage, il est facile de faire croire à des victimes que les fantômes, les anges ou les dieux existent. La difficulté, pour contester ces pratiques, [...]
Faire comprendre à un psychotique que les traitements qu'on lui prescrit auront plus de bénéfices que d'effets négatifs, voila bien le problème de tous les psychiatres...

Bien sur qu'avec des "psychotropes" au sens large disons, on peut faire dérailler quelqu'un de fragile psychiquement. Mais quel malade ferait une telle chose ? et combien de temps/patients faudra-t-il pour que ce malfaisant se retrouve en cabane ?

Il n'y aurait pas un peu de vécu personnel dans ton approche des choses ?

Edit: je vais même te dire mieux: il m'est arrivé que le sevrage volontaire sur un neuroleptique que je prenais s'est avéré déstabilisant sur le plan psychique. J'ai donc fait ça en douceur, un peu sur le fil du rasoir, tout en basculant sur un autre neuro. C'est le genre d'acrobatie d'alchimiste que tu peux te permettre quand celui qui contrôle l'ensemble des traitements, c'est toi-même (sous l'égide du psychiatre que tu as choisis pour t'accompagner).
Oh Papy ! Tu nous as déjà oubliés ?
deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
Remarque simple
Messages : 343
Inscription : 23 mars 2009, 00:47

Re: La creation de l`esclavagisme

#44

Message par Remarque simple » 06 août 2020, 11:08

Bonjour,

@Mirage; tu as écrit; « Faire comprendre à un psychotique que les traitements qu'on lui prescrit auront plus de bénéfices que d'effets négatifs, voilà bien le problème de tous les psychiatres... »

Je pense que le problème est un plus important que tu le penses! La question est de savoir si la personne était génétiquement malade (psychotique) avant qu’elle commence à consommer des drogues, avant qu’on la pousse dans une dépendance pharmaceutique et qu'on lui dise qu’elle doit lutter contre une maladie incurable et génétique.

@Mirage; tu as écrit; « Bien sûr qu'avec des "psychotropes" au sens large, disons, on peut faire dérailler quelqu'un de fragile psychiquement. Mais quel malade ferait une telle chose ? »

Voyons donc ! La propagande de drogues est aisément observable. Pense simplement aux publicités faites pour les cigarettes ou pour l'alcool. Il suffit de développer un groupe de marketing faisant la promotion de psychotropes à des spécialistes en leur disant que leurs médicaments ne créent pas de dépendance. Ce groupe sera surement sincère, il clamera pouvoir diminuer les douleurs ou autres symptômes psychiques, en prétendant que le tout a été prouvé avec des essais cliniques, en présentant des papiers reconnus scientifiquement. Alors, lorsque les spécialistes rencontreront des difficultés à soigner leurs patients avec ces mêmes drogues, s’ils ne remettent pas en doute les tests cliniques ou s’ils ne réalisent pas le cadre limité des essais pharmaceutiques, ils ne penseront pas que la cause vient de leur médication. Surtout si le médicament existe depuis plus de vingt ans.


@Mirage; tu as écrit; « combien de temps/patients faudra-t-il pour que ce malfaisant se retrouve en cabane ? »

On ne pourra pas 'envoyer en cabane' un psychiatre qui va régulièrement défendre des causes criminelles, avec un argumentaire basé sur les principes de la psychiatrie, dans les cours de justice. Ces experts éviteront de parler de l’effet de sevrage ou d’un empoisonnement initial insidieux. Ils ne remettront pas en doute les prescriptions que leurs organisations ont produites.
Ces spécialistes savent comment manipuler les opinions des juges, et ils le font beaucoup mieux que toi ou moi.

@Mirage; tu as écrit; « Il n'y aurait pas un peu de vécu personnel dans ton approche des choses? »

C’est certain, je ne vis pas dans un vase clos, je vois que des gens souffrent. Ta note me fait penser à la dernière psychiatre à qui je me suis plaint des abus de prescriptions de psychotropes. Elle m’a dit, d’un ton très détaché, que tous les psychiatres veulent soigner les gens et qu’il est impossible que des psychiatres agissent de façon criminelle.

Lorsque j’ai insisté, j’ai fait face à un silence complet de la part de cette psychiatre. La discussion était terminée. Ses yeux sont devenus vitreux de vanité et elle semblait penser ; « Dis ce que tu veux ... Tu n'es rien », ou, plus vicieusement, « je soigne les hommes violents et s’ils se suicident ce n’est pas ma faute ». Peut-être me haïssait-elle parce que je doutais de sa bonne volonté. Je ne l’ai plus revue.

@Mirage. Tu as écrit; « J'ai donc fait ça en douceur, un peu sur le fil du rasoir, tout en basculant sur un autre neuro. C'est le genre d'acrobatie d'alchimiste que tu peux te permettre quand celui qui contrôle l'ensemble des traitements »

Fais attention. Des criminels existent dans tous les milieux et je ne t’apprends rien, du moins, je l’espère. Si un homme, faussement accusé de violence ou non, est traité par une psychiatre criminelle, il ne redeviendra pas normal ou il ne survivra pas.

Pour éliminer ce fléau, il faudrait que le service de santé du gouvernement donne accès aux dossiers médicaux. Il serait important de vérifier les liens entre les personnes, qui se sont suicidées, qui ont tué leurs proches, qui sont devenues soudainement schizophrènes ou paranoïaques, avec les psychotropes qu'on leur avait prescrits.

Cette solution semble utopique, malheureusement, elle contrevient trop aux droits reliés à la protection individuelle ou à des serments de professionnels.

Comment faire comprendre que la schizophrénie ou que la paranoïa peut-être créée par des psychotropes ? Ces deux états gênèrent facilement des fanatiques et des êtres violents.

En attendant, je veux faire comprendre que le diable n’existe pas, que l’âme n’existe pas, que dieu n’existe pas et qu’aucune entité immatérielle ne peut prendre possession des esprits.

Qu’en pensez-vous ?
.
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
sami83g
Messages : 89
Inscription : 21 oct. 2018, 14:45

Re: La creation de l`esclavagisme

#45

Message par sami83g » 28 août 2021, 10:21

Bonjour,

La religion catholique professe, dans ses temples, les dix commandements de dieu et ceux-ci proviennent de la Torah. Mais savez-vous qu’en fait il y a en fait plus de six cents commandements, le nombre varie avec les différentes versions.

Dans ces commandements, leur dieu imaginaire donne des règles sociales très précises pour gérer les relations entre les maitres et les esclaves. Je cite plus bas, des exemples de règles, assez débiles et particulières, qui proviennent du récit fantasmagorique de l’exode.

Ensuite, je vous présente des règles sur l’esclavage qui proviennent du coran. On y lit que le maitre a explicitement tous les droits sur les esclaves, mais qu’il doit se montrer magnanime si son esclave est un « BON » esclave.

‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
La Torah;
Exode :
21.20 Si un homme frappe du bâton son esclave, homme ou femme, et que l’esclave meurt sous sa main, le maître sera puni.
21.21 Mais s’il survit un jour ou deux, le maître ne sera point puni; car c’est son argent.
….
21.26 Si un homme frappe l’oeil de son esclave, homme ou femme, et qu’il lui fasse perdre l’oeil, il le mettra en liberté, pour prix de son oeil.
21.27 Et s’il fait tomber une dent à son esclave, homme ou femme, il le mettra en liberté, pour prix de sa dent.

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Le coran;
24. La lumière (An-Nur)

32. Mariez les célibataires d’entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves, hommes et femmes. S’ils sont besogneux, Allah les rendra riches par Sa grâce. Car (la grâce d’) Allah est immense et Il est Omniscient.

33. Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d’affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux; et donnez-leur des biens d’Allah qu’Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu’elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde.

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Les règles de leur dieu imaginaire, venant de Moise, permettent à des despotes de tuer et de battre des individus. Si l’esclave ne meurt pas après avoir été battu, il n’y aura pas de conséquences pour le maitre. Selon Moïse, un esclave représente une somme d’argent c’est-à-dire que ce n’est qu’un objet.

Dans le coran, on reconnait que les « BONS » esclaves méritent d’être riches et qu’ils resteront des esclaves sauf si le maitre décide de les affranchir. Ensuite, il est question des femmes, on nous dit qu’Allah permet aux maitres de marier plusieurs des femmes esclaves en leurs possessions. On nous dit qu’Allah donnera son pardon aux femmes esclaves qui se font violer et qu’il ne recherchera pas à punir l’auteur de cet acte. On en conclut que si une femme se fait violer, c’est cette femme qui a besoin du pardon. Aberrant !

Encore une fois, j’espère vous avoir démontré que les livres religieux contiennent des textes minables et pitoyables. Pourquoi les gens se taisent-ils à propos de ces atrocités ? Est-ce la peur d’un dieu imaginaire, une culture intransigeante, une aliénation communautaire ?

Quand on réalise que le multiculturalisme est une politique qui empêche la critique des religions, en cherchant à les promouvoir avec un communautarisme sectaire, nous pouvons nous questionner sur les valeurs que des politiciens encouragent.

Qu’en pensez-vous ?
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 4186
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: La creation de l'esclavagisme

#46

Message par PhD Smith » 28 août 2021, 11:42

sami83g a écrit : 28 août 2021, 10:21Mais savez-vous qu’en fait il y a en fait plus de six cents commandements, le nombre varie avec les différentes versions.
Bien sûr ! C'est archi-connu, même la série "House M.D." le mentionne dans l'épisode où la femme d'un hassidique est à l'hôpital durant ses noces (*) ! 8=)

(*) Authentique: Épisode 12, saison 4 "Virage à 180°".
Edit: j'ai corrigé le " ' " du titre du message. C'est plus propre.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 3284
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La creation de l`esclavagisme

#47

Message par jroche » 29 août 2021, 05:05

sami83g a écrit : 28 août 2021, 10:21 Dans le coran, on reconnait que les « BONS » esclaves méritent d’être riches et qu’ils resteront des esclaves sauf si le maitre décide de les affranchir. Ensuite, il est question des femmes, on nous dit qu’Allah permet aux maitres de marier plusieurs des femmes esclaves en leurs possessions. On nous dit qu’Allah donnera son pardon aux femmes esclaves qui se font violer et qu’il ne recherchera pas à punir l’auteur de cet acte. On en conclut que si une femme se fait violer, c’est cette femme qui a besoin du pardon. Aberrant !
Coran 4:24 dit aux musulmans qu'il n'ont pas le droit d'avoir du sexe avec des femmes mariées (à d'autres qu'eux), sauf si elles sont leurs "esclaves en toute propriété". C'est ce qu'appliquent les gens de Daesh et Boko Haram avec leurs captives.
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
sami83g
Messages : 89
Inscription : 21 oct. 2018, 14:45

Re: La creation de l`esclavagisme

#48

Message par sami83g » 26 janv. 2022, 11:03

Bonjour

@Jroche; tu as écrit; « Coran 4 :24 dit aux musulmans qu’il n’ont pas le droit d’avoir du sexe …sauf si elles sont leurs esclaves… »

Et tu as raison, je reproduis ci-dessous la sourate du coran pour être plus précis .

‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
4. Les femmes (An-Nisa')
24. et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d'Allah sur vous! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos bien et en concluant mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n'y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’

@Phd Smith. Tu as écrit; « Bien sûr! C’est archi connu, même la série House M.D. le mentionne … »

C’est archiconnu, évidemment, puisque la bible est un livre qui a été énormément publié. Tu ne seras pas surpris si je cite d’autres commandements divins de la torah, pour démontrer toute la décrépitude que l’on retrouve dans ces écrits.

Est-ce qu’il y a d’autres commandements qui encouragent l’esclavagisme ? La réponse est OUI!

Les atrocités des livres sacrés dépassent de loin les intentions de criminels racontés par certains auteurs de romans d’horreurs. Leurs commandements s’adressent à toute une tribu et pas seulement à un seul individu. Dans l’extrait que je vous propose ici, YAHVÉ, lui-même, dit que les hébreux sont ses esclaves. C’est de la xénophobie et de l’ethnocentrisme de haut vol.

‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
Lévitique
25.38 Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d'Égypte, pour vous donner le pays de Canaan, pour être votre Dieu.
25.39 Si ton frère devient pauvre près de toi, et qu'il se vende à toi, tu ne lui imposeras point le travail d'un esclave.
25.40 Il sera chez toi comme un mercenaire, comme celui qui y demeure; il sera à ton service jusqu'à l'année du jubilé.
25.41 Il sortira alors de chez toi, lui et ses enfants avec lui, et il retournera dans sa famille, dans la propriété de ses pères.
25.42 Car ce sont mes serviteurs, que j'ai fait sortir du pays d'Égypte; ils ne seront point vendus comme on vend des esclaves.
….
25.55 Car c'est de moi que les enfants d'Israël sont esclaves; ce sont mes esclaves, que j'ai fait sortir du pays d'Égypte. Je suis l'Éternel, votre Dieu.

‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’
Avez-vous lu 25.55 ? Ce genre de texte est répugnant, et totalement inacceptable socialement. Cet extrait est un bel exemple de manipulation religieuse qui permet la domination de ceux qui se soumettent à ce dieu imaginaire.

En faisant croire à des gens qu’ils sont les esclaves d’un dieu démoniaque et raciste, il sera possible de les mener dans une culture valorisant la xénophobie en leur donnant un sentiment de culpabilité et de peur envers cette entité fantasmée.

Un petit moment de réflexion …. Des organisations sont indignées quand un professeur prononce le mot « nègre » à cause du ressenti péjoratif relié à l’esclavagisme, et ces mêmes organisations, sont aussi indignées quand on dénonce les discours esclavagistes des livres sacrés. Aberrant!

La loi 21 protège les gens contre les méfaits de la religion. Et l'on observe que des organisations contestent la loi 21 au Québec sous le prétexte de promouvoir la liberté de religion. Savez-vous que le groupe Amnistie-Internationale conteste la loi 21? Hey,oui! Ils protègent les écrits de schizophrènes esclavagistes, proférés par les textes sacrés, au nom de la liberté religieuse, rien de moins, c’est aberrant!

Qu’en pensez-vous ?
.
.
Leurs religions sont des mélanges de légendes, de superstitions et de fictions tribales.
Leurs histoires émanent de l’antiquité, valorisant la xénophobie, le racisme et la guerre.
Leurs morales louangent; menaces, mensonges, manipulations, mégalomanies, misogynies.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit