PC Gaming, quel choix?

Pour toute question concernant le site ou ce forum, c'est par ici...
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5559
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: PC Gaming, quel choix?

#51

Message par LoutredeMer » 01 févr. 2019, 08:23

Sebass a écrit :
31 janv. 2019, 13:47
Je roule aussi Win7 et Win10 en dual boot (sur 2 disques séparés) le temps de me "débarasser" de Win7.
Oui, le dual boot c'est essentiel pour récupérer un plantage sur l'OS principal. J'ai restauré plusieurs fois l'os principal de cette manière.

Rien de tout ça n'est impossible sur un disque partitionné, mais personnellement, je trouve ça moins... élégant.
Mais ça marche tout aussi bien. ;)

Vathar a écrit :En fait tout dépend des offres. En fait je me suis surtout rendu compte que j'avais passé un post entier à vanter les mérites d'un nouveau standard à Loutre sans lui donner l'autre son de cloche.
D'un coté le nvme offre une vitesse bien plus grande que le sata 3, de l'autre, il est plus susceptible de chauffer et demande un firmware spécial (mais ça, ce n'est pas un problème, il suffit de choisir la carte mère en fonction avec firmware visible dans le bios). Donc je vais éliminer le ssd 1 To (il m'ont l'air bien plus cher en plus) pour, je pense, privilégier le 240/250 Go sur pci express, avec dual boot (autre os sur le hdd).

https://www.tomshardware.fr/2018/11/19/ ... s-en-test/

Avatar de l’utilisateur
Sebass
Messages : 275
Inscription : 07 janv. 2019, 22:04

Re: PC Gaming, quel choix?

#52

Message par Sebass » 01 févr. 2019, 10:08

LoutredeMer a écrit :
01 févr. 2019, 08:23
Oui, le dual boot c'est essentiel pour récupérer un plantage sur l'OS principal. J'ai restauré plusieurs fois l'os principal de cette manière.
Pratique, oui.
Essentiel, non.

Les logiciels de clonage comme Acronis True Image ou Macrium Reflect ont une fonction pour créer un "rescue disk" (disque de secours.)
Ce disque peut être sur CD/DVD ou sur une clé USB.
(Je préfère le CD, c'est plus fiable et moins cher que la clé USB, et j'en garde une copie sous forme de fichier entreposé sur HDD)
C'est en quelque sorte un OS dénudé qui permet de faire des manipulations sur un ordi sans OS, y compris récupérer un clone.


Le truc du jour, pour "comparer" les logiciels:
https://alternativeto.net/

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5559
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: PC Gaming, quel choix?

#53

Message par LoutredeMer » 01 févr. 2019, 12:46

Sebass a écrit :
01 févr. 2019, 10:08
LoutredeMer a écrit :
01 févr. 2019, 08:23
Oui, le dual boot c'est essentiel pour récupérer un plantage sur l'OS principal. J'ai restauré plusieurs fois l'os principal de cette manière.
Pratique, oui.
Essentiel, non.
Très pratique et plus rapide parfois qu'une réintall. Par exemple, tu peux scanner à l'antivirus ton os défaillant à partir de l'autre l'os où tu as démarré ce qui le restaurera et repartir sur un os sain. Ou récupérer une dll, ou je ne sais plus quoi (difficile à dire de mémoire).

Les logiciels de clonage comme Acronis True Image ou Macrium Reflect ont une fonction pour créer un "rescue disk" (disque de secours.)
Ce disque peut être sur CD/DVD ou sur une clé USB.
(Je préfère le CD, c'est plus fiable et moins cher que la clé USB, et j'en garde une copie sous forme de fichier entreposé sur HDD)
C'est en quelque sorte un OS dénudé qui permet de faire des manipulations sur un ordi sans OS, y compris récupérer un clone.
C'est ce que fait entre autres Hiren's boot que je t'ai cité. To bootes sur la clef, et tu démarres sans problème sur la partition à l'OS défaillant en visualisant tous tes fichiers. Mais bon il est peut etre obsolète maintenant, merci pour la référence Macrium reflect et le lien du comparatif.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: PC Gaming, quel choix?

#54

Message par lefauve » 01 févr. 2019, 21:23

Salut Loutre,


Pour les jeux, voici la machine idéal :mrgreen:
Spoiler
Show
Image
:arrow:
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: PC Gaming, quel choix?

#55

Message par Dash » 25 févr. 2019, 00:03

Vathar a écrit :
31 janv. 2019, 11:12
Le NVMe se connecte sur un port PCI Express, soit sur un slot dédié aux SSDs (pas sur toutes les cartes mères, loin de la), soit sur un des ports PCI-Express via un adapteur qui doit pas coûter grand chose.
Juste histoire d'apporter quelques précisions puisque je m'y connais bien et que c'est un sujet qui m'intéresse bcp (je cite Vathar mais j'écris pour tous en partant du principe que certains n'y connaissent rien)...

Si l'on fait abstraction des différents types de mémoire (SLC, MLC, TLC) flash qu'utilisent les SSD (plus ou moins important à connaître pour un particulier/amateur), il existe 2 sortes de SSD, les SATA et les NVMe (en 3 formats physiques différents) et ils se connectent soit :

- sur un connecteur SATA,

- sur un connecteur M.2 (le « slot dédié » de Vathar),

- sur un connecteur PCI Express (directement ou via adapteur, comme Vathar le souligne),

Je prends soin d'utiliser le mot « connecteur/slot » car il est important de distinguer le connecteur (« slot » en anglais) du protocole ainsi que du format physique des disques. Il n'est pas rare que certains confondent les 3.

Il y a donc les disques SSD SATA « standard » qui sont sous forme de petits boîtiers et qui se connectent uniquement sur un connecteur SATA, comme les disques HDD à plateaux rotatifs. Ce sont les plus rependus et connus.

Les disques SSD SATA au format M.2 ayant la forme de « PCB rectangulaire » (barrettes) sur lesquels l'on peut souvent observer les puces/mémoires. Ils s'enfichent naturellement dans un connecteur M.2 mais faut faire attention de ne pas se fier aux apparences ou de confondre le format et le connecteur d'avec le protocole, car, contrairement à ce que plusieurs croient (plusieurs l'ignorent) certains disques SSD au format M.2 (moins dispendieux) qui s'enfichent sur le connecteur M.2 ne fonctionnent qu'en mode SATA. C'est-à-dire que bien qu'ils s'enfichent sur un connecteur M.2 (et qu'ils ressemblent en tout point aux disques NVMe que nous verrons plus bas), ils exploitent le protocole SATA avec ses limitations de temps d'accès et de débits! De plus, dans ce cas, dépendamment de la carte mère, il se peut que l'un des connecteurs SATA ne puisse plus être utilisé puisque les ressources lui étant allouées sont partagées avec l'un ou l'autre des connecteurs M.2 (quand ce dernier fonctionne et est paramétré en mode SATA dans le BIOS).

Les disques SSD NVMe, eux, utilisent un tout autre protocole, le PCIe (dispo sous forme de « lignes » étant réparties parmi les différents connecteurs PCIe, mais aussi M.2 et pouvant être utilisé en parallèle) et existent en deux formats physiques : en format « barrette » M.2 (tout comme les SSD SATA M.2), à connecter sur le connecteur correspondant et directement en format PCIe à connecter sur l'un des connecteurs PCIe, dans ce dernier cas, ils ressemblent un peu aux cartes vidéo de gamer. Sinon, il existe aussi des adaptateurs permettant de connecter ceux au format M.2 dans un connecteur PCIe. Mais, dans tous les cas (slot M.2 ou slot PCIe), un disque SSD NVMe exploite le protocole PCIe qui permet des débits bcp plus élevés que le protocole SATA.

Concernant les débits, à savoir que les « vieux » disques à plateaux rotatifs (HDD SATA) ont des temps d'accès moyen entre 5~15ms pour un débit de ± 100Mo/s en lecture en pratique.

Les disques SSD SATA (petit boîtier ou en barrette M.2) ont des temps d'accès moyens de 0,1 ms pour un débit de ± 500Mo/s en lecture en pratique. Donc si l'on veut bénéficier de ce débit, connecté sur connecteur SATA, il est impératif que le PC possède des connecteurs SATA III (ce qui est le cas de nos jours, mais pour de vieux PC, faut vérifier si l'on veut bénéficier du débit max du disque). Le protocole et les vitesses max théoriques sont de 150Mo/s pour le SATA I (1.5Gb/s), 300Mo/s pour le SATA II (3Gb/s) et 600Mo/s pour le SATA III (6Gb/s).

Enfin, les disques SSD NVMe ne sont limités que par le débit maximal théorique du PCIe qui est de 4Go/s. Mais en pratique c'est ± 2,8 Go/s en lecture.

Maintenant, pourquoi choisir un disque SSD SATA (je dis bien SATA et non NVMe) sous format de boîtier se connectant sur connecteur SATA ou sous forme de barrette se connectant sur connecteur M.2? Aucune importance! Souvent, c'est seulement parce que la carte mère ne possède pas, de toute façon, de connecteurs M.2 (de moins en moins vrai de nos jours). De plus, « monopoliser » un connecteur M.2 (quand la carte mère en possède un ou deux) en achetant un disque SSD SATA au format M.2 qui ne peut pas exploiter le protocole PCIe, ben c'est complètement inutile. Aussi bien acheter au format boîtier qui se connecte au connecteur SATA, comme ça, l'on libère nos 2 connecteurs M.2 pour d'éventuels disques SSD NVMe.

Pourquoi acheter un disque SSD NVMe au format M.2 ou au format carte enfichable directement dans un connecteur PCIe? L'on préférera acheter un SSD NVMe au format M.2 parce que ça libère des slots PCIe pour d'éventuelles autres cartes PCIe (vidéo, entre autres). De plus le format « barrette » du M.2 prend moins d'espace. Les solutions à base de cartes enfichables (ou d'adaptateurs) dans les slots PCIe étaient des alternative avant que les connecteurs M.2 ne se démocratisent et/ou pour des serveurs/workstations pro où l'on doit ajouter plus de disques NVMe qu'il y a de connecteurs M.2 disponibles. Mais dans ce denier cas, pour utiliser plus de 2 disques NVMe simultanément, il faut être « geek » ou pro, car ça devient complexe du fait que les slots M.2 et les slots PCIe se partagent tous ensemble le total des « lignes » du PCI express. Du coup, faut bien choisir sa carte mère en conséquence (il ne faut pas confondre avec le nombre de slots PCIe, le total des « lignes PCIe »dispo n'est pas corrélé et varie en fonction des cartes mères)!
Vathar a écrit :
31 janv. 2019, 11:12
Attention cependant, le NVMe est un peu trop hype en ce moment et relève plus du "future-proofing". Un SSD normal suffit à gérer les accès disque de l'écrasante majorité des jeux normaux sans créer de bottleneck (en général, quand un jeu fait de gros accès disque, il tend a faire aussi beaucoup de boulot sur le processeur, qui est quasiment toujours le facteur limitant).
Yep, suis d'accord!

Est-ce qu'un SSD NVMe vaut le coup/coût par rapport à un SSD SATA pour un particulier, un amateur ou un gamer?

À mon avis, si vous ne savez pas répondre à la question, c'est qu'il est fort probable qu'un (ou des) SSD SATA soit amplement suffisant pour vos besoins. Inutile de payer plus pour du NVMe si vous faites juste du web, du Word/Excell et jouer à des jeux.

Perso, je possède 2 NVMe, entre autres, parce que j’utilise des banques de son d'instruments virtuels (stockés sur disque) dont certains templates de projets doivent charger plus de 40 Go en RAM à l'ouverture du projet, donc une quinzaine de secondes d'attente sur SSD NVMe au lieu d'une minute avec un SSD SATA. Ça peut aussi être utile pour ceux qui font du montage vidéo en 4k&+ régulièrement. Ou, encore, si vous avez des collections de fichiers de plusieurs dizaines de Go à transférer du disque vers une clé ou vice versa, mais de toute façon vous serez limité par les débits de la clé.

Par contre, un SSD SATA, comparativement à un HDD à plateaux rotatifs, c'est le jour et la nuit! ...Si ce n'est que pour le temps de chargement de L'OS. De nos jours, avec les prix des SSD SATA, faut plus hésiter!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Sebass
Messages : 275
Inscription : 07 janv. 2019, 22:04

Re: PC Gaming, quel choix?

#56

Message par Sebass » 25 févr. 2019, 00:41

Dash a écrit :
25 févr. 2019, 00:03
... il existe 2 sortes de SSD, les SATA et les NVMe (en 3 formats physiques différents) et ils se connectent soit :

- sur un connecteur SATA,

- sur un connecteur M.2 (le « slot dédié » de Vathar),

- sur un connecteur PCI Express (directement ou via adapteur, comme Vathar le souligne),
Oh, merci de la précision !
Je confondais M.2 avec NVMe :ouch:

N'empêche, ça ne change pas trop ma réflexion:
Pourquoi se passer d'un gain potentiellement substantiel de performances pour une petite différence de prix...

Parce que le NVMe n'est pas excessivement plus dispendieux que le Sata3.
Un exemple ici:
Samsung SSD 970 EVO Plus M.2 PCIe NVMe 250 Go, pour 95 euros
https://www.ldlc.com/fr-lu/fiche/PB00265389.html

Cette petite différence de prix permet aussi d'exploiter au max les capacités de notre belle carte-mère toute neuve, et aussi d'éviter d'avoir envie de remplacer le disque système après seulement 1 ou 2 ans.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: PC Gaming, quel choix?

#57

Message par Dash » 25 févr. 2019, 01:29

Sebass a écrit :
25 févr. 2019, 00:41
Je confondais M.2 avec NVMe :ouch:


Attention, les NVMe se vendent surtout en barrette M.2 depuis que le slot M.2 s'est démocratisée sur les cartes-mères. C'est juste qu'il y a aussi des disques M.2 en barrette qui ont tout de l'apparence d'un NVMe, sauf qu'ils fonctionnent en mode SATA. Faut donc pas se fier uniquement au format ou au design, mais bien rechercher le terme SSD NVMe et non SSD SATA... ....quand on veut un NVMe. Ça semble évident dit comme ça, mais quand tu es en boutique sur place et que tu regardes les boîtes, certains confondent avec le format et ne connaissent pas la différence SATA/NVMe
Sebass a écrit :
25 févr. 2019, 00:41
Pourquoi se passer d'un gain potentiellement substantiel de performances pour une petite différence de prix...

Parce que le NVMe n'est pas excessivement plus dispendieux que le Sata3...
En effet, si la différence de prix est minime ou n'est pas un problème, aussi bien prendre un NVMe. ;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: PC Gaming, quel choix?

#58

Message par Dash » 25 févr. 2019, 03:55

Pour éviter toute ambiguïté :

Les connecteurs/slots SATA sur la carte-mère utilisent le protocole (de transmission de données) SATA et servent à recevoir des disques HDD (rotatif) SATA, SSD SATA et/ou des lecteurs optiques comme des lecteurs/graveur DVD/Blu-ray.

Les connecteurs/slots M.2 (en socket3) sur la carte-mère peuvent (enfin, souvent uniquement l'un des deux, l'autre ne pouvant fonctionner qu'en mode PCIe) utiliser soit le protocole SATA, soit le protocole PCIe, au choix. (c'est à paramétrer dans le BIOS, mais souvent la reconnaissance est en mode « auto » par défaut) selon le type de disque qu'on enfiche dans ce connecteur. Il y a donc des disques NVMe en barrette M.2 utilisant le protocole PCIe ainsi que des disques SATA en barrette M.2 utilisant le protocole SATA qui peuvent y être enfichés (bon, il y a aussi d'autres trucs : Wi-Fi, Bluetooth, NFC qui peuvent y être connecté, mais le socket diffère dans ce cas et faut lire la notice de la carte mère).

Les connecteurs/slots PCIe sur la carte-mère utilisent le protocole PCIe et toute sorte de cartes (vidéo, son, extension de port USB, etc.) peuvent y être connecté ainsi que n'importe quel disque SSD (que ce soit un SSD SATA en boîtier, un SSD SATA en barrettee M.2 ou un SSD NVMe en barrette M.2) à l'aide d'adaptateurs appropriés. En plus, il existe des disques NVMe déjà conçus en forme de carte PCIe s'enfichant directement sans adaptateur.

Voilà!

Mais ce n'est pas aussi simple (informatique oblige!)...

Car faut aussi savoir qu'il y a 2, 3 formats (les longueurs et le nombre de broches différent) de connecteur PCIe dans les cartes mères récentes : x16 et x1 (parfois x4) et ces nombres correspondent à la longueur des différents connecteurs PCIe. Il représente aussi le nombre maximal de « lignes » (espèce de « tunnel de transport de données », pour vulgariser) que peut exploiter le connecteur (sauf pour la 3e slot x16 qui paradoxalement est souvent limité en x4 en pratique) et donc du débit maximal qu'ils peuvent exploiter. Mais encore, il y a aussi la somme totale de toutes les lignes présentes et disponibles (dans la carte-mère qui attribue aussi des lignes PCIe aux slots M.2) qui importe, ce qui fait que, très souvent, sur les cartes-mères « grand public », même si nous avons 2 ou 3 connecteurs PCIe x16 et 3 connecteurs PCIe x1, ils ne peuvent pas tous nécessairement utiliser toutes leurs lignes PCIe (« tunnels » de données) simultanément selon ce qui est connecté ou non sur les connecteurs PCIe et selon si les (ou un la plupart du temps) connecteur M.2 sont utilisé en mode PCIe. L'exemple le plus courant étant que deux cartes vidéo (en mode Cross/SLI) enfichées chacune dans des slots x16 ne pourront fonctionner qu'en mode partagé x8.

Exemple de specs concernant les slots/lignes PCIe et les différents modes partagé :
.
spec_PCIe.jpg
.
Exemple des specs des connecteurs M.2 où l'on voit que seul l'un des deux peut fonctionner autant en mode PCIe qu'en mode SATA. L'autre fonctionnant uniquement qu’en mode PCIe et que le premier connecteur M.2 est partagé avec le connecteur SATA_1:
.
spec_m2.jpg
.
Sinon, il y a d'autres cas où faut faire attention, bien se renseigner et bien lire les notices. Par exemple, je possède une carte d'acquisition vidéo Blackmagic Intensity Pro 4K (afin de pouvoir exploiter une vieille cam HDV via HDMI) avec une très petite fiche qui semble, a priori, devoir s'enficher dans un court slot PCIe x1, mais non, elle doit tout de même être enfiché dans l'un des 3 slots x16 (même si sa fiche de connections est plus petite que le slot x16) puisqu'elle nécessite l'utilisation d'au moins 4 lignes PCIe (comme indiqué ici):
.
spec_bm.jpg
.
Bref, si l'on désire utiliser des adapteurs pour connecter des disques SSD sur des slots PCIe et tout un tas d'autres cartes simultanément, faut s'assurer de ce que les cartes et les disques requièrent en nombre de lignes PCIe afin de pouvoir fonctionner à leur maximum de bande passante. Et c'est là, souvent, que les carte-mères « gamer » ou « grand public » sont plus limitées. Faut alors se tourner vers des cartes-mères dites « workstation» (pour Xeon) comme celle-ci (souvent plus chère) qui comportent 4 slost x16 et où les 2 connecteurs M.2 peuvent fonctionner simultanément en mode PCIe.

Ha, j'oubliais, pour les disques au format M.2, faut aussi s'assurer que leur taille ne dépasse pas l'espace dispo lorsqu'enfiché, parce qu'il y a plusieurs tailles :
.
Image
.

Oui, l'informatique, c'est pas toujours simple! :mrgreen:

Désolé pour le pavé, mais c'est un sujet que je connais bien et qui me passionne! :a3:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1825
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: PC Gaming, quel choix?

#59

Message par Inso » 25 févr. 2019, 15:08

Merci des explications :incline:

Je suis en train de composer un upgrade de mon pc et de celui de ma femme (en fait, je ne vais garder que les boîtiers, les disques durs de stockage et ma souris de 11 ans d'âge* :a2: )
Un ssd MVMe me tente bien, je vais vérifier si les écarts de prix sont raisonnables (d'un coté, au point ou j'en suis... :shock: )

* Une razer copperhead qui marche toujours très bien, malgré grâce à quelques passages en salle d'opération :lol:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit