Les droits de l'individu dont le droit au suicide

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Mireille

Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#1

Message par Mireille » 07 avr. 2014, 20:02

Ce que j’écris ne plaira certainement pas à tous, mais je voulais en parler parce que ça fait des années que j’ai ça dans la tête, pas le fait de vouloir me suicider, mais le fait que tout être devait avoir le droit et le privilège de mettre fin à sa vie d’une manière propre, soit sans devoir faire un énorme dégât dans le métro en dérangeant tous ces braves gens qui doivent se rendre au travail en plus d’en traumatiser d’autres qui n’ont rien à voir dans leur histoire, et conscientiser.

Quand une femme veut se faire avorter ici au Québec, elle rencontre toujours avant une personne qui va avec elle s’assurer que sa décision est mûrement réfléchie en plus de son médecin qui lui aussi vérifie certaines choses. Je crois que ce pourrait être une très bonne chose de créer un jour des maisons pour futurs suicidés au même titre que l’on a créé des cliniques d’avortement. La famille des futurs suicidés pourrait même être préparée, et, de ce fait, ne pas rester avec une culpabilité sans fin, bref tout ce que cette situation implique pour ceux qui restent. A mon avis, ce doit être aussi dur d’apprendre et de vivre après le suicide d’un de ses proches que de savoir qu’il a été assassiné. De plus, pour les futurs suicidés bien entourés dans leur idée de mettre fin à leur vie, ce pourrait être beaucoup plus facile parce qu’il pourrait mourir sereinement et dans un certain confort (je pensais au film Le soleil vert) en plus d’être sûr de ne pas se rater.

Je me demandais aussi si le suicide n’était pas en quelque sorte un acte de courage bien plus qu’un acte de lâcheté. Mon sujet est un peu triste, je pense, mais je trouve aussi quelque part triste de ne pas le regarder. Tant qu’à vous dire ce que je pense, je trouve malsain finalement et même odieux de bourrer de médicaments une personne incapable de s’assumer dans la vie à la limite révoltant. J’ai presque honte de penser de cette manière, mais si des gens souffrent mentalement et que la seule chose que l’on puisse faire pour eux c’est de leur donner des médicaments, je trouve que c’est nous qui manquons de courage à ne pas vouloir les laisser aller comme ils le veulent jusqu’à leur fournir les facilités pour mourir, si ils le souhaitent vraiment. Qui a le droit de décider de la vie d’un individu sinon lui-même. On en est juste à se questionner sur le droit de mourir dans la dignité quand on atteint d’une maladie incurable et souffrante, alors ces maisons auxquelles, je pense, ne sont pas pour demain. Et pourtant, elle sauverait peut-être même bien des vies si elles existaient !

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2526
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#2

Message par Lambert85 » 10 avr. 2014, 10:30

Certains pays encadrent l'euthanasie pour des patients ne supportant plus de survivre dans des conditions insupportables. La France s'y refuse encore. On a eu le cas d'un patient tétraplégique qui suppliait sa mère de le délivrer. Elle a fini par le faire elle-même puisque la justice le refusait. Elle n'a pas été poursuivie. C'est plutôt hypocrite.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10695
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#3

Message par Nicolas78 » 10 avr. 2014, 15:09

Hypocrite ?
Pour vous...je trouve que c'est une bonne nouvelle que la justice puisse faire du cas par cas et juger d’après une situation qui n'est pas forcement la même que ce sur quoi la loi est basée.
C'est plus juste, probablement. Plutôt que de suivre la loi (bêtement) quoi qu'il arrive et de mettre tout le monde et toutes les situations dans le même sac et les même "punitions"...

Mais tout cela est un vaste débat, c'est sure.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#4

Message par Mireille » 10 avr. 2014, 20:20

Bonsoir,

En fait, ici on va faire passer un projet de loi où on pourrait permettre aux gens atteints de maladie incurable et qui ne peuvent plus être soulagés d'avoir le support nécessairement pour écourter leur vie, mais ce sera, selon ce que j'ai compris très encadré.

Je voulais surtout apporter l'idée qu'on pourrait aller jusqu'à aider ceux qui à cause de leur état mental ne supporte plus eux non plus de souffrir. Qui sait si des criminels n'en sont pas parce que le suicide assistée n'a pas été une alternative.

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#5

Message par MadLuke » 10 avr. 2014, 23:38

Je pense qu'ici le droit au suicide est un peu une formulation "mensongère".

Le débat est beaucoup plus le droit d'être aider au suicide (ou même plus loin "forcer" des professionnel de la santé à y participer activement), parce que le droit au suicide il est bien difficile à enlever.

Photon
Messages : 550
Inscription : 20 févr. 2014, 09:41

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#6

Message par Photon » 13 avr. 2014, 12:35

Mireille a écrit : Je voulais surtout apporter l'idée qu'on pourrait aller jusqu'à aider ceux qui à cause de leur état mental ne supporte plus eux non plus de souffrir. Qui sait si des criminels n'en sont pas parce que le suicide assistée n'a pas été une alternative.
C'est un sujet très délicat qui demande je pense énormément de reflexion. Parfois des états de depression sont simplement passager et peuvent être "guéri"... Après même si je ne comprends pas toujours ce geste, j'essaie de comprendre... j'ai dans mon entourage eu quelques cas et j'en ai voulu à certains très fort, pour le carnage, le traumatisme que toute une famille est obligée de subir...
Mais je me souviens également des paroles du psy qui disait suite à la "mort" de l'un de mes amis qu'il existe des cas où la souffrance est tellement grande que seule la mort semble être le "bon" échappatoire pour celui qui passe réellement à l'acte!

Pouvons nous les laisser souffrir?

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#7

Message par Aéroplaneur » 02 mai 2015, 09:00

Rien ne démontre qu'une personne qui souffre mentalement et qui souhaite se suicider ne va pas changer d'avis un jour. Les gens qui veulent vraiment se suicider sont rares. Beaucoup veulent surtout arrêter de souffrir, et non pas mourir.

C'est pour cela que les moyens pour contrer le suicide sont nécessaires, par ex. les barrières anti-suicide sur les ponts.

Certains vont prétendre qu'une personne qui veut vraiment se suicider va le faire, peu importe les moyens mis en place pour l'en dissuader. C'est vrai.

Mais la plupart ne veulent pas vraiment se suicider. Il s'agit souvent d'un geste impulsif, dans un moment de grande détresse.

Le problème, c'est que certains peuvent manquer leur tentative, et commettre un suicide.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#8

Message par Pooh » 02 mai 2015, 11:20

Bonjour Mireille ainsi qu'aux autres intervenants !
Oui ceci est un sujet délicat et comme toujours Mireille je crois que votre fil de discussion aura plusieurs pages....
Je crois comprendre que vous êtes d'accord au droit à se suicider pour ceux qui en ont marre de la vie et qui sont pris dans l'entennoir des solutions autres que le suicide. Donc, si je comprends bien le débat se situe à se niveau et non au niveau des personnes qui ont des maladies incurables et que l'évolution de leur maladie ira d'une manière ou d'une autre vers la mort. Pour ces derniers, on parlerais d'abréger leurs souffrances et par le fait même soulager les proches et, pourquoi pas, alléger le système de santé déjà encombré.

Tout comme Aéroplaneur, certaines personnes pourrait changer d'idée. De plus, il serait bon d'apporter une précision à savoir l'état mental de la personne. Nous avons tous une santé mentale et personne n'est à l'abris d'une dépression sévère. Tout dépends de différents facteurs (héréditaires, environnementaux, personnels,). De plus, toute médication est nécessaire mais doit être jumelée a une thérapie adaptatée a la problématique. C'est au niveau de ce dernier points que notre système de santé peut présenter des lacunes. Pour terminer, il y a toujours le choix personnel de la personne a savoir si elle veut s'en sortir ou pas et parfois, une aide extérieur est bienvenu afin de la supporter et lui montrer les autres alternatives.
Oh! Et ré-finalement : le suicide acte de courage ou de lâcheté ?
Un autre débat mais celui-ci ira dans le jugement de valeurs. Personnellement je ne me prononce pas puisque je ne juge pas ces personnes qui sont en grande souffrance.....

Édit ps.: vous savez qu'il y a des itinérants qui préfèrent ce choix de vie ?
Surprenant mais vrai (source : stage maison du père )

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#9

Message par Mireille » 04 mai 2015, 09:38

Bonjour Aéroplaneur,
Aéroplaneur a écrit : Il s'agit souvent d'un geste impulsif, dans un moment de grande détresse.
Si cette détresse pouvait être compensée par la compréhension de ce qu'ils vivent, ce serait vraiment bien. Je crois que l'éducation y est pour beaucoup. Le plus grand mal est certainement celui des émotions mal gérées.
Aéroplaneur a écrit :Certains vont prétendre qu'une personne qui veut vraiment se suicider va le faire, peu importe les moyens mis en place pour l'en dissuader. C'est vrai.
J'ai changé mon point de vue là-dessus. Je crois que le seul labyrinthe dans lequel on ne peut pas sortir est celui qu'on imagine, il suffit d'une seule brèche visible pour passer à un niveau qui nous rend libre de nos idées suicidaires, pour un temps du moins.. Plus on donnera de ressources à ceux qui en ont besoin, moins il y aura de suicide, à mon avis.

Pour ce qui est de ceux qui sont malades et qui n'espèrent pas le remède miracle, je crois qu'il devrait avoir des droits dont celui de mourir dignement et dans les conditions qu'ils souhaitent. Mais bien sûr on ne saurait appliquer le suicide qu'après s'être assuré du bien-fondé d'une telle demande, tel qu'on le fait pour les femmes qui souhaitent avorter.
Aéroplaneur a écrit :Le problème, c'est que certains peuvent manquer leur tentative, et commettre un suicide.
Je n'ai pas très bien compris ce que vous vouliez dire ici.
Dernière modification par Mireille le 04 mai 2015, 09:40, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#10

Message par Aéroplaneur » 04 mai 2015, 09:39

C'est sûr que si la personne est atteinte d'une maladie incurable, comme un cancer en phase avancée ou une maladie dégénérative, la possibilité qu'elle puisse être aidée à mettre fin à ses jours est un débat d'actualité. Et je pense qu'une partie importante de la population québécoise y est plutôt favorable.

Cela dit, ce débat est différent d'une personne qui souffre d'une maladie mentale, comme une dépression, et qui souhaite que le système médical puisse lui permettre de se suicider. L'aide au suicide devient un non-sens, car le suicide apparait alors comme une solution définitive à un problème temporaire.

En ce sens, selon de nombreuses études, les personnes qui se suicident ou qui tentent de le faire avaient souvent reçu un diagnostic de maladie mentale, autour de 80% si ma mémoire est bonne. En cas de crise suicidaire, il devient alors important d'avoir des moyens en place afin d'empêcher un passage à l'acte suicidaire, le temps que la crise puisse être atténuée et que la personne suicidaire puisse recevoir l'aide nécessaire.

Malheureusement, au Québec, lorsqu'on parle du système de santé, le problème demeure l'accessibilité des ressources. Et il se passe encore trop souvent des suicides alors que la personnes suicidaires est en attente de recevoir un traitement médical et thérapeutique.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#11

Message par Mireille » 04 mai 2015, 09:45

Aéroplaneur a écrit :Malheureusement, au Québec, lorsqu'on parle du système de santé, le problème demeure l'accessibilité des ressources. Et il se passe encore trop souvent des suicides alors que la personnes suicidaires est en attente de recevoir un traitement médical et thérapeutique.
Vous savez vouloir se suicider c'est quelque chose de si personnel. C'est le seul droit auquel personne ne peut s'attaquer. C'est nous seul qui décidons de la fin de notre vie. Je ne suis pas certaine que celui ou celle qui veut réellement se suicider soit tenter d'aller chercher de l'aide thérapeutique.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#12

Message par Aéroplaneur » 04 mai 2015, 09:50

Je n'ai pas très bien compris ce que vous vouliez dire ici.
Souvent, chez une personne souffrance d'une maladie mentale, la tentative de suicide est un message à l'aide, car la personne ne veut pas vraiment mourir, mais veut cesser de souffrir. Mais elle perçoit le suicide comme la seule solution pour mettre fin à sa souffrance. C'est pour cela qu'on ne peut pas parler de courage ou de lâcheté, mais plutôt d'un niveau élevé de souffrance, avec une difficulté à percevoir d'autres solutions que le suicide.

Un grand nombre de personnes commettent une tentative de suicide, se retrouvent hospitalisées et reçoivent ensuite l'aide nécessaire. Malheureusement, certains manquent leur tentative et commettent un véritable suicide. On pourrait appeler ça un "suicide par accident". Ceux-là ne pourront jamais recevoir de l'aide.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#13

Message par Mireille » 04 mai 2015, 09:55

En fait, je croirais plus à une aide thérapeutique comme soutient temporaire pour les pires cas en attendant de trouver les ressources nécessaires pour qu'ils puissent se construire une vie décente. Et quand je parle de ressource, je parle d'études ou de quoi ce que soit qui pourraient les aider à se reprendre en main. Je crois sincèrement qu'on se trompe en donnant trop de médicaments, je me demande même si on ne fait pas pire pour ces gens. Mais ce sont des impressions toutes personnelles, je ne travaille pas dans ce milieu et loin de là.

Les médecins vont de plus en plus prescrire une saine alimentation, de l'exercice, enfin bref la tendance va selon mon frère qui est médecin vers l'action de donner de moins en moins de médicaments. Il me disait hier après, avoir été a un congrès, qu'il y avait deux camps très opposées en ce moment, un côté qui croit que médicamentée le patient c'est le protéger et l'autre qui croit le contraire. Le monde évolue de plus en plus vers l'idée de donner des renseignements, je pense que ce sera pareil pour le suicide.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#14

Message par Mireille » 04 mai 2015, 09:58

Parfois le suicide est une libération aussi. Le conjoint de ma sœur après l'avoir tué s'est suicidé, un vrai bonheur pour notre famille, je ne vous dit pas.

Parfois, je pense aux gens qui ont vécus des crimes dans leur famille et qui sont liés à vie en quelque sort au meurtrier qui un jour sortira de prison. Nous on a attendu qu'une seule nuit, peut-être deux avant de savoir qu'il s'était pendu, ça été un grand soulagement.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#15

Message par Aéroplaneur » 04 mai 2015, 09:58

En effet, les médicaments ne peuvent être l'unique solution. C'est un peu comme l'insuline pour les diabétiques : ça prend aussi une hygiène de vie.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#16

Message par Mireille » 04 mai 2015, 10:04

J'ai deux frères, l'autre travaille dans l'aile psychiatrique d'un hôpital et il nous racontait que malheureusement les médicaments que l'on donnaient aux patients, engendraient toute sorte d'autres problèmes, tel que prise de poids, problème avec le cœur, sans parler du cerveau.

C'est bien triste tout ça. Je vous quitte, mon beau jardin m'attend.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#17

Message par Aéroplaneur » 04 mai 2015, 11:02

C'est à cause des effets secondaires que certains patients vont parfois cesser leurs médicaments.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#18

Message par Mireille » 04 mai 2015, 12:02

Je suis allé fouiller dans le grenier de vos échanges sur le forum. Vous citez quelque fois, Colombo. j'adore ces films, malheureusement il n'en a fait que soixante et quelques et je les ai tous vus au moins 2 fois, je crois.
Aéroplaneur a écrit :C'est à cause des effets secondaires que certains patients vont parfois cesser leurs médicaments.
Pour en revenir aux médecins qui prescrivent, je crois qu'ils avaient la prescription facile parce qu'ils ne croyaient pas que certains patients pouvaient ou avaient la volonté de se prendre en main. Ce qui serait bien se serait que la médecine de prévention prenne plus de place. Qu'il y est des cliniques qui supportent le patient à se rétablir par lui-même. Ca aiderait à alléger notre système de santé. Il faudrait miser là-dessus, malheureusement les gouvernements ont la vue aussi courte que leur mandat. Ils ne sont donc pas intéressés à investir sur du long terme.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#19

Message par Pooh » 04 mai 2015, 12:43

Mireille a écrit :Je suis allé fouiller dans le grenier de vos échanges sur le forum. Vous citez quelque fois, Colombo. j'adore ces films, malheureusement il n'en a fait que soixante et quelques et je les ai tous vus au moins 2 fois, je crois.
Aéroplaneur a écrit :C'est à cause des effets secondaires que certains patients vont parfois cesser leurs médicaments.
Pour en revenir aux médecins qui prescrivent, je crois qu'ils avaient la prescription facile parce qu'ils ne croyaient pas que certains patients pouvaient ou avaient la volonté de se prendre en main. Ce qui serait bien se serait que la médecine de prévention prenne plus de place. Qu'il y est des cliniques qui supportent le patient à se rétablir par lui-même. Ca aiderait à alléger notre système de santé. Il faudrait miser là-dessus, malheureusement les gouvernements ont la vue aussi courte que leur mandat. Ils ne sont donc pas intéressés à investir sur du long terme.
Certaines médication sont nécessaire entre autre exemples : schizophrénie ainsi que trouble de l'humeur (tr. Bipolaire) certains de ses patients peuvent également cesser la prise de medication soit par méconnaissance, non reconnaissance de leur maladie. Autrement dit ils se sentent mieux et se croient guéri. De plus, comme il est dit les effets secondaires rebutent certaines personnes malheureusement ils doivent apprendre à vivre avec ses effets ce qui n'est pas toujours évident.

Pour ce qui est de l'aspect prévention, plusieurs organismes communautaires en assure le soutien.
Dans chaque région vous devriez retrouver le botins des ressources adaptatés a chaque problématique.

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#20

Message par Mireille » 04 mai 2015, 13:34

Bonjour Pooh,

Ce que je souhaite le plus pour ces gens qui souffrent ce serait qu’on arrive à miser sur la capacité de leur cerveau à se régénérer en leur offrant quelques connaissances sur leur fonctionnement biologique, leur cerveau entre autres, pour ensuite les diriger vers ce qui stimulerait leur esprit au lieu de les garder sous l’emprise d’une médication. Je me demande d’ailleurs à quel pourcentage se situe les gens qui vivent sans connaître leur fonctionnement interne, comme leur cerveau, par exemple? J’offrirais la connaissance au lieu de la médication, mais j’avoue que même pour avancer ce que j’avance, il faudrait avoir les connaissances appropriées, ce que je n’ai pas.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#21

Message par Pooh » 04 mai 2015, 13:51

Voici ce qui pourrait vous aider à comprendre une citation de wiki concernant les neuroleptiques (antipsychotique) (médicament traitants entre autre les symptômes de la schizophrénie )

Ils agissent au niveau de la transmission synaptique, en bloquant les récepteurs à la dopamine, notamment les récepteurs D2. Les plus récents agissent aussi sur les récepteurs à la sérotonine. La recherche actuelle vise principalement à diminuer leurs effets secondaires et à améliorer les symptômes négatifs.


Source : http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Neuroleptique

Je crois comprendre le fond de votre pensée et souhaiter un rétablissement sans médication est louable. Par contre, il y a certaines maladies mentales qui doivent être traitée et ce traitement est à vie.
Pensez à quelqu'un qui doit faire des dialyse régulièrement. C'est une comparaison qui pourrait en choquer certains mais elle pourrait peut être vous aider à comprendre qu'il y a parfois urgence et nécessité de prise de médication.
Il est plutôt souhaitable d'être en prévention
Par exemple: habitude de vie, connaissance des maladies mentales, connaissance de sa propre santé mentale, acceptation de sa maladie en sont quelques exemples. :a1:

Mireille

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#22

Message par Mireille » 04 mai 2015, 14:01

Salut Pooh,

Oui, je crois que c'est le petit côté idéaliste qui parle en moi. Je sais qu'il y a des cas où il n'y a rien à faire et que des gens prendront des médicaments à vie. Mais, il y en a aussi où on devrait plutôt les aider à orienter leur vie autrement ce qui changerait leur état d'esprit, donc leurs pensées.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#23

Message par Pooh » 04 mai 2015, 14:10

Je suis tout à fait d'accord avec vous concernant certaines personnes d'humeur dépressive, par exemple, à les aider à voir la vie autrement, les aider à actualiser et/ou augmenter leur réseau social, changer certaines habitudes de vie sont entre autre quelques exemples.

Je suis une personne comme vous a certains niveau, ne vous en faites pas ;)
C'est ce qui donne de l'humanité à certains sujets où parfois on oublie la personne au détriment de sa problématiques et/ou ses comportements.
:a4:

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#24

Message par Aéroplaneur » 08 mai 2015, 22:58

Le co-pilote Andreas Lubitz aurait-il changé d'idée avant l'écrasement?

Jeudi, 7 mai 2015 08:47

Le co-pilote du vol 4U9525 qui s'est écrasé dans les Alpes en mars, Andreas Lubitz, aurait-il tenté de redresser l'avion à moins de deux minutes de l'impact qui allait faire 150 morts?

Selon de nouvelles informations révélées dans un rapport d'enquêteurs français cité par différents médias, la boîte noire contient des preuves démontrant que Lubitz, 27 ans, aurait tenté de reprendre le contrôle de l'appareil placé en descente automatique.

Les données montrent des mouvements de la manette du siège du copilote 93 secondes avant l'écrasement.

La suite sur : http://www.journaldemontreal.com/2015/0 ... t-le-crash
La plupart des suicidaires ne veulent pas vraiment mourir, mais cesser de souffrir. Le suicide - ou plutôt la tentative de suicide - devient alors une forme d'appel à l'aide.

Le problème, c'est que parfois la tentative de suicide est manquée, et le suicide réussi par accident.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Les droits de l'individu dont le droit au suicide

#25

Message par Pooh » 13 mai 2015, 09:41

Aéroplaneur a écrit :
La plupart des suicidaires ne veulent pas vraiment mourir, mais cesser de souffrir. Le suicide - ou plutôt la tentative de suicide - devient alors une forme d'appel à l'aide.

Le problème, c'est que parfois la tentative de suicide est manquée, et le suicide réussi par accident.
je suis totalement d'accord avec vous sur le fait qu'une personne en détresse ne veut pas nécessairement mourir mais plutôt arrêter de souffrir. bien que parfois les tentatives de suicides peuvent paraître des appels a l'aide, dans d'autres cas, c'est la personne qui n'a pu réussir a y arriver...

pour ce qui est de votre exemple, je trouve dommage que certaines personnes veulent entraîner des gens innocents avec eux dans leur désir de mourir (ou d'arrêter de souffrir). je ne peux commenter davantage l'article puisque pour le lire en profondeur je dois être abonnée.
toutefois, si j'en juge par ce que j'ai pu voir des photos et de ce que j'ai pu en lire sommairement, on peut constater qu'une personne qui semble bien dans ses activités (professionnelles, loisirs) puisse vouloir intenter à ses jours. Morale de l'histoire : l'habit ne fait pas le moine, personne n'est a l’abri de la souffrance psychologique....

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : John Difool, jroche, Kraepelin, miraye