Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#1

Message par Dash » 28 nov. 2014, 03:23

En réaction aux commentaires de Wot et Greem initialement faits dans un autre sujet pas vraiment approprié pour poursuivre là bas...
Greem a écrit :Pour en revenir au sujet du viol et de la culpabilisation des victimes : http://www.liberation.fr/monde/2014/11/ ... se_1151203
:ouch: :ouch: :ouch:
Wot a écrit :Vu ça aussi, je m’apprêtais à le mettre sur le forum quelque part ou à carrément ouvrir un fil de discussion, mais Greem m'a devancé.
Et, moi aussi, comme lui, je pense que : :ouch: :ouch: :ouch:
C'est à vomir, tout simplement à vomir...
Ah... que le spectacle de la bêtise, surtout quand elle est aussi ignoble, me fout dans des coléres noires...
C'est dérisoire, c'est puéril, c'est vain... mais je veux tout de même le dire : à tous les violés du monde, de tout age, de tout sexe : NON, NON, MILLE FOIS NON : ce n'est PAS de VOTRE faute, RIEN ne "justifie" votre agression, RIEN n'excuse votre agresseur : la victime du viol, c'est VOUS et QUE VOUS.
Mettons nous bien d'accord et lisez bien attentivement avant de me servir d'énormes épouvantails (ou procès d'intentions) en retour ...

Légalement, moralement ainsi que selon une éthique sensée et logique pour permettre une cohabitation viable parmi tous en société, je suis d'accord : rien ne justifie de se faire agresser, violer, battre, cambrioler, torturer, etc. Par conséquent, on ne peut pas, logiquement, insinuer ou attribuer que cela serait la faute des victimes. D'autant plus que de le faire donnerais une justification en or aux abrutis de toute sorte. Mais le problème, c'est que, par corolaire, on ne peut plus alors souligner la moindre petite incidence qui serait susceptible d'augmenter les risques de certains types d'agressions (parce qu'on est automatiquement associer comme étant un méchant misogyne machiste attardé :? ). Alors que, pourtant, pour d'autres types d'agressions, qui ravivent moins les passions, on ne s'empêche pas du tout de le faire. :?

Par exemple, je me souviens avoir vu des pubs pour sensibiliser les gens aux risques de cambriolages. Grosso modo : ne laissez pas vos rideaux ouverts, laissez quelques lumières allumées, simulez une présence, demandez à un voisin de ramasser votre courrier et n’oubliez pas de verrouiller vos serrures (et, surtout, ne mentionner pas publiquement sur FB que vous quittez le pays pendant 2 semaines). Tous ces éléments et ses facteurs forment un ensemble de contingence qui participe à augmenter ou minimiser les risques. C'est un fait! Et c'est logique! Que ceux qui partent en voyage les respectent ou pas, ne justifiera jamais, « NON, NON, MILLE FOIS NON » que cela serait de leur faute s'ils se font cambrioler. Pourquoi? Parce que nous vivons tous en société et que nous savons tous que cambrioler une maison, même si les portes sont déverrouillées, est illégal! Pourquoi? Parce que ce n'est pas sensé, logique et viable de permettre le cambriolage dans une société basée sur les droits et liberté! Pourquoi? Parce qu'on peut philosopher pendant des lustres à propos d'éthique et de morale! Je suis d'accord! Pourquoi encore? Parce que sinon les cambrioleurs vont penser qu'il est justifié de cambrioler ceux qui ne prennent pas les dispositions requises pour minimiser les risques de se faire voler, etc. Je suis d'accord à 100% avec tout ceci!

Mais une fois que l'on a saisi la nécessité de promouvoir tout ça, pour vivre en société, il demeure un autre aspect, beaucoup moins théorique et technique, un aspect « pragmatique » ou « pratico-pratique » qui nous concerne tous, personnellement : si j'ai conscience que la réunion de plusieurs facteurs créer une certaine contingence qui favorise un certain effet potentiel, faire comme si je ne devais en tenir compte, à cause de ce qui est nécessaire d'accepter et de promouvoir pour vivre en société, est une absurdité sans nom qui s'apparente à de l'imprudence et à de la croyance : croire que la loi, les principes, l'éthique et la morale suffisent à encadrer et à « contrôler » tout le monde et tout ce qui existe!

Non?

Concernant la vidéo et l'article...

Ce genre de phrases me fait tiquer :
article du Libération a écrit : « Le viol n’a rien à voir avec la manière dont on s’habille »
article du Libération a écrit :« Le clip présuppose qu’une femme a plus de chances de se faire violer si elle est habillée de manière sexy. Ce qui est totalement faux, le viol n’a rien à voir avec la manière dont on s’habille ou avec un prétendu langage corporel. »
OK, l'habillement et les attitudes des victimes ne sont certainement pas en cause dans tous les viols ou même dans la majorité, mais est-ce que cela justifie le fait d'être aussi catégorique et d'affirmer que cela n'a absolument — jamais — rien à y voir? C'est ridicule! :roll: Je comprends l'idée qu'on utilise ce genre de phrase pour contrer le fait de culpabiliser les victimes (et ne pas « donner du jus » aux machistes et misogynes, etc.), mais d'un point de vue critique et sceptique, c'est une exagération et une généralisation abusive quand même! Surtout que, dans la réalité, il ne s'agit pas que de viols, mais aussi et très souvent, d'individus trop insistants ou violents (qui sans en arriver jusqu'au viol, nécessairement) croyaient avoir interprété qu'ils pouvaient, eux aussi, lui toucher le derrière (comme les autres viennent de le faire sur le dance floor...). Le viol n'est qu'un cas extrême et particulier. Il y a plusieurs autres situations possibles ou ce type de comportement rend encore plus flou l'accord/désaccord implicite. Quid du mec qui tentera à son tour, après avoir observé la scène, de « teaser » la fille et qui se prendra une baffe en pleine gueule en touchant son derrière (juste parce qu'elle le trouve moche, lui)? C'est de la faute à qui? Certains l'ont fait et ne se sont pas pris de baffes? Pourquoi lui? Où commence et où s'arrête la responsabilité des uns et des autres dans les jeux de séduction plus ou moins flous?

:hausse:
article du Libération a écrit :« La vidéo met en scène trois jeunes femmes qui se préparent à sortir. Jupe courte, maquillage, alcool, selfies, et hop, les voilà en boîte. Ça danse, ça flirte. A la sortie... »
Ça « flirte »! :shock: Il y a « flirte » et « flirte », hein! Lorsqu'une femme fait tout pour « teaser » les mecs présents et se laisse peloter le derrière, les seins et qu'elle embrasse même des mecs sur le dance floor, c'est un peu plus que du « flirte » rendu à ce point! :? C'est carrément du « je te veux, beau mâle! ». Et si elle fait la même chose avec plusieurs mecs différents au cours de la soirée, qu'elle est le message qu'elle envoie? :roll: Ha, c'est vrai j'oubliais : n'y a pas de message, apparemment! ... :ouch: et le langage corporel ne joue absolument aucun rôle dans les interactions sociales. :ouch: Ben ouais, c'est bien connu! :roll: Comment peut-on être aussi catégorique et utiliser des « totalement faux » et des « n’a rien à voir avec ». :shock: Cela peut n'avoir rien à voir, mais cela peut aussi bien avoir quelque chose à voir. De plus, je trouve vraiment bizarre que ceux qui formulent ce genre de phrase ou de gros titres semblent beaucoup plus s'attarder sur l'habillement alors que moi, ce sont les comportements qui m'ont le plus frappé. :?
article du Libération a écrit :« le clip instaure un faux sentiment de sécurité. Il laisse penser que si on s’habille comme un sac et qu’on ne boit pas on est à l’abri. C’est absurde. »
Il ne s'agit pas que de vêtements et d'alcool, hein. Faudrait quand même penser à considérer tout ce qu'implique la vidéo : « ainsi que de se laisser embrasser et peloter le derrière et les seins par plus d'un mec dans un endroit où cela est susceptible d'envoyer un certain message ». Le message est donc plus : faire attention à son comportement et ne pas se donner en spectacle n'attirera pas certains types d'individu.

On n'a pas tous focalisé sur les mêmes aspects, on dirait. :roll:
article du Libération a écrit :« tandis que l’Association des femmes hongroises a mis en ligne une pétition pour que la police diffuse des vidéos qui «"s’adressent aux agresseurs, pas aux victimes"».»
Ben ouais, c'est bien connu, sensibiliser les individus violents qui ne respectent pas les autres et qui sont incapables de se contrôler, ça fonctionne terriblement bien! :roll: Surtout qu'en étant sceptique ou qu'en sachant que tout se joue dans le cerveau (sans réel libre arbitre, hein, :roll: et donc) et que les hommes et les femmes ne choisissent pratiquement rien, en réalité! :roll: À moins de leur faire assez peur avec des menaces de tortures ou de peines de mort, je ne vois pas en quoi sensibiliser un violeur, un pédophile, un homme violent, un cambrioleur ou un machiste misogyne pourrait bien avoir un effet quelconque. Pas vous?

:hausse:

Aussi bien sensibiliser les gens à faire attention et à réaliser qu'on ne vit pas au pays des bisounours et que ce n'est pas parce qu'il y a des lois, des éthiques, des morales subjective, mais collectives ou des « beaux idéaux utopiques de bonnes mœurs » que l'Homme et la Femme n'en sont moins des « animaux » qui réagissent principalement à cause de mille et un autres facteurs et stimulus que ces « encadrements de société » idéaliste et utopiste. Non?

La vidéo est une grossière caricature, c'est certain, mais certains groupes et individus qui sortent en boite se comportent, en effet, exactement comme dans la vidéo. Le mec qui est accoté au mur près de la sortie, peut-être qu'il n'était même pas présent à l'intérieur et même s'il l'était cela ne justifie en rien qu'il agresse une femme (faux lien, en effet). Et même si l'une des filles s’était mise complètement à poil dans la boite, ça ne justifierait pas plus une agression, dans notre société de droit et liberté. D'accord, d'accord, d'accord! Mais, la réalité, qui est si chère à certains sceptiques concernant d'autres sujets, ainsi que l'absence de liberté (hein, elle n'est qu'illusoire et je partage ce constat dans les grandes lignes) implique qu'on ne peut s'en remettre exclusivement aux lois, à l'éthique et à la morale. Entre individus conscients de cela (du moins, sur ce forum), on ne peut pas se contenter de jouer à l'autruche et de faire comme si de rien n'était! :? C'est ridicule!

Dans la vidéo, il ne s'agit pas du tout que d'habillement, on y voit surtout les femmes se laisser peloter le derrière, se laisser peloter les seins, embrasser langoureusement des mecs et l'on en voit même une qui semblait être en dessous d'une table (j'suis pas trop sûr de ce qui est suggéré dans ce passage?). OK, ça ne justifie pas une agression et le message tente, effectivement de faire un lien direct qui n'est pas nécessairement le reflet de la majorité de ces types d'agressions. Encore d'accord! Sauf, qu'à tout le moins, ceux qui visionnent la vidéo devraient au moins prendre conscience que le fait d'allumer sciemment des individus avec les comportements explicites mentionnés plus haut pourra, naturellement, exciter ces derniers et augmenter leurs ardeurs et leurs insistances, si ce n'est qu'en en fin de soirée. Ça n'excuse rien, encore une fois, parce que le consentement se veut quelque chose de dynamique qui se redéfinit à chaque instant. Il ne suffit pas d'avoir semblé « wheeling » un peu plus tôt pour consentir implicitement à plus, un peu plus tard, j'suis d'accord (en théorie). Sauf que ça, c'est de l'éthique, de la morale et des aspects légaux (bref, de la « théorie »). Dans la réalité concrète, nombre de facteurs et de stimulus ont une incidence et ne pas en tenir compte est une lamentable erreurs! Donc, si un ensemble de facteurs créer une contingence susceptible de s'attirer des problèmes, il n'est jamais inutile dans prendre conscience, en pratique et pour soi-même, voyons !

La conclusion du vidéo-clip est complètement ratée! Je suis d'accord que le lien avec « l'étranger » qui est dehors est un faux lien. Perso, j'aurais troqué la fin avec une autre : avec un mec présent dans la boite qui se ferait trop insistant en ramenant la fille en voiture en fin de soirée, p. ex, mais sans nécessairement l'agresser jusqu'au bout. Parce que dans une boite de nuit pleine d'individus qui cherchent (pour plusieurs :roll: ) à baiser (et où il n'y a pas que des inconnus, mais souvent des connaissances aussi, hein :roll: ) où l'on passe des heures à « teaser » des individus qui se montre intéressé, ben c'est un fait que certains n'auront pas tous le même contrôle et n'interprèteront pas tous de la même façon les « attitudes », malgré les lois, la morale et l'éthique (c'est comme ça depuis que le monde est monde, et ce, dans tous les types de groupes ou de sociétés :? ). On aurait même pu inclure un passage où l'une des filles se fait mettre une « pilule » sans son drink sans le remarquer, parce que déjà sous les effets de l'alcool et distraite à rire, à danser ou à se faire tripoter le derrière. Parce que des situations quelque peu différentes où des femmes qui « tease » des mecs toute la soirée et se laisse « peloter », ça existe (encore plus de nos jours) et cela n'est pas vrai que ça n’a aucune incidence sur la réaction de certains individus (sans même parler de ou penser viol ou au pire). Et que ces réactions soient justifiées ou non n'y change strictement rien, en pratique et dans le monde réel.

Au-delà des lois, les moeurs changent peut-être quelque peu avec les époques, mais j'ai parfois l'impression que certains confondent les moeurs avec certaines réactions instinctives ou « primaires » qui seront toujours omniprésentes dans nos sociétés et chez certains individus quoiqu'on fasse et peu importe l'évolution de la société et des moeurs, si ce n'est parce que les individus ne sont pas éternels et que l'Homme se renouvelle sans cesse de génération en génération.

Autant certains groupes ou individus machistes ou misogynes minimisent certains aspects et mettent tout sur le dos des femmes, autant je trouve que d'autres groupes ou individus en viennent à se fourvoyer et à occulter des faits et des évidences sous prétexte qu'il ne faut pas culpabiliser les victimes. :? ...alors qu'ils ne le font pas concernant d'autres domaines. :roll:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1489
Inscription : 14 déc. 2013, 04:58

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#2

Message par Chanur » 28 nov. 2014, 06:53

Ce que tu dis n'est pas faux, mais moi, ce qui m'a gêné, c'est qu'il s'agit d'un clip vidéo, adressé à tous.
Donc, entre autres aux victimes de viols, qui ne peuvent pas le comprendre autrement que comme l'affirmation que c'est elles qui sont en faute.
Tu dis que ça ne marcherait pas de faire des clips de sensibilisations s'adressant aux éventuels violeurs. Je suis bien d'accord, mais ce qui marcherait sans doute pas mal, ce serait de diffuser au maximum le message : "Les victimes de viols sont des victimes. Elles n'ont pas à avoir honte et doivent porter plainte."

Après tout, c'est ça qui a le plus évolué aujourd'hui, par rapport à ce qu'on voyait jadis. Il n'y a pas si longtemps, quand la petite bonne se faisait culbuter par son patron, même si la loi disait que c'était un viol, elle n'osait rien dire, et de toutes façons personne ne l'aurait écoutée. Aujourd'hui, le patron risque vraiment 15 ans de prison. Je suis sûr que ça en dissuade un bon nombre ...
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#3

Message par Dash » 28 nov. 2014, 08:40

Chanur a écrit :Donc, entre autres aux victimes de viols, qui ne peuvent pas le comprendre autrement que comme l'affirmation que c'est elles qui sont en faute.
Je comprends! Le problème, c'est que je ne vois pas de solution parfaite. D'un côté comme de l'autre, on va forcément « casser des oeufs ». :?

Soit l'on préfère dire la vérité, mais, du coup, les victimes pourrons culpabiliser, soit on continue à tolérer ce genre de phrases fausses qui laissent penser que rien n'a d'incidence, que nos comportements n'influent aucunement et qu'il nous suffit de penser que les gens n'ont qu'à respecter les règles et les bonnes manières. Parce que lorsqu'on tente d'expliquer les deux aspects ou d'exprimer certaines nuances, comme je tente de le faire, habituellement, ça ne fait que nourrir les plus extrémistes des deux camps opposés ou, dans le meilleur des cas, ça active des réactions essentiellement émotionnelles chez les gens habituellement sensés. J'suis d'ailleurs surpris de ton commentaire plutôt « modéré ».

Bref, je ne prétends pas avoir la solution, je constate et m'exprime seulement.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#4

Message par Dash » 28 nov. 2014, 08:54

Chanur a écrit :Aujourd'hui, le patron risque vraiment 15 ans de prison. Je suis sûr que ça en dissuade un bon nombre ...
C'est à vérifier! Je pense me souvenir avoir lu que certains « experts » pensent (études???) que la dissuasion est moins efficace qu'on ne le croit, concernant certains trucs. j'vais faire des recherches sur l'effet de dissuasion...
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Ethel
Messages : 316
Inscription : 22 oct. 2014, 12:34

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#5

Message par Ethel » 28 nov. 2014, 11:36

Je remets ce lien : http://www.crepegeorgette.com/2014/11/17/mythes-viol/
Dans l'article, il y a des liens sur plusieurs études en rapport avec le viol et le harcèlement, dont une sur l'impact de l'habillement sur le harcèlement. Je n'ai fait que les survoler (je suis un peu occupée :( ) mais il y a peut être des choses intéressantes.
Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#6

Message par Etienne Beauman » 28 nov. 2014, 12:07

:?
@Dash,

Bon allons y gaiement !
J'ai pas regardé la vidéo, je pense pas que ce soit nécessaire.

Les filles majeures ont elles le droit de boire de l'alcool avec modération ?
Les filles ont elles le droit de rouler des pelles à plusieurs mecs lors d'une même soirée ?

Si oui et oui.
pour quel motif autre que moraux et disons le sexistes voudraient on les inciter à ne pas le faire alors que pour les mecs ça pose pas de problème ?

Le grand méchant loup c'est le violeur ça n'a pas changé, et apparemment le petit chaperon rouge ne doit surtout pas s'éloigner du chemin.

Demande toi comment tu aurais réagi si ado l'état t'aurait dit que tu ne devrais pas faire la teuf et fricoter avec des filles car tu risquais d'attirer des connards ou des jaloux qui aime frapper les gens qui s'amusent et/ou qui ont du succès ?

C'est un discours de parent, je le comprends, mais la société c'est pas notre mère.

Que dans une campagne contre l'alcool, on évoque qu'une fille bourrée est plus facilement détournable qu'une sobre pourquoi pas, mais cibler le comportement des filles pour lutter contrer le viol. :roll:
Quid du mec qui tentera à son tour, après avoir observé la scène, de « teaser » la fille et qui se prendra une baffe en pleine gueule en touchant son derrière (juste parce qu'elle le trouve moche, lui)? C'est de la faute à qui? Certains l'ont fait et ne se sont pas pris de baffes? Pourquoi lui? Où commence et où s'arrête la responsabilité des uns et des autres dans les jeux de séduction plus ou moins flous?

Quand la fille dit non, c'est déjà un indice... si elle en vient à te mettre une baffe c'est que t'as vraiment du mal à comprendre, non ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#7

Message par MadLuke » 28 nov. 2014, 15:28

Je pense exactement comme vous Dash et je pense que c'est vrai pour tous les crimes.

En disant au gens d'avoir des bon mot de passes, de se protéger sur Internet, etc... Beaucoup de jeunes en viennent à penser que c'est de bonne guerre d'hacker quelqu'un, que ce n'est pas un crime grave de lire les e-mails de quelqu'un sans mot de passe ou un très facile, alors qu'il aurait jamais penser de la sorte dans une boîte au lettre de village sans cadenas.

Même chose pour plusieurs crime économique, on dit aux gens de vérifier que leur argent est placé dans les mains de quelqu'un inscrit sur tel liste, on dit aux gens de ne pas mettre de photo de nos vacances sur facebook quand il y a personne à la maison pour ne pas attirer les voleurs, on donne même des tickets aux gens qui ne barre pas leur voiture dans certaines municipalités.

Je pense qu'il faut trouver un juste milieux entre les avertissements pour ne pas trop culpabilisé la victime et excuser le criminel, mais quand même donner le minimum requis.

On dirait que les crimes à nature sexuel voudrait se placer dans une catégorie complètement différente des autres, je comprend pourquoi comme vous et comme vous je ne suis pas sur qu'il existe une position idéal des autorités.

Je comprend bien les messages dirigés vers les agresseurs au lieux des victimes et tout, mais parfois ça ne s'applique pas du tout, comme disons si le gouvernement suggère aux femmes de ne pas voyager seules dans tel partie du monde ou de porter un voile en Afghanistan, il faudrait tu commencer à effacer ses avertissements pour ne pas culpabilisé les victimes ? Se serait allez trop loin à mon avis.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 695
Inscription : 15 nov. 2014, 03:38

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#8

Message par miraye » 28 nov. 2014, 16:32

Dash a écrit : Soit l'on préfère dire la vérité, mais, du coup, les victimes pourrons culpabiliser, soit on continue à tolérer ce genre de phrases fausses qui laissent penser que rien n'a d'incidence, que nos comportements n'influent aucunement et qu'il nous suffit de penser que les gens n'ont qu'à respecter les règles et les bonnes manières.
La vérité, c'est un bien grand mot non ?

Quand j'étais ado, une phrase d'une de mes copines m'avait fait bondir, " cette fille, elle s'est faite violée, mais elle l'avait bien cherché, t'as vu comme elle s'habille. "
Quand j'ai réfléchi à pourquoi ma copine pensait ça je me suis dit qu'elle ne cherchait qu'à se rassurer, s'il vous arrive quelque chose de mal c'est mérité...ma copine se considérait comme une fille bien alors à elle ça n'arriverai pas... Elle pouvait passer a autre chose l'esprit tranquille. vous faites pas la même chose vous les adeptes du : on récolte ce que l'on sème, oui moi je suis quelqu'un de responsable alors il va pas m'arriver un truc complètement affreux?

et je veux bien être prudente, mais ça va jusqu'où la prudence? je sors souvent seule dans des coins paumé. Faut que j'arrête parce qu'il y a de méchants hommes qui pourrai me faire du mal? Faut rester barricader dans sa maison quand on est une fille ?

Ps j'ai fait longtemps un métier avec gros risque d'agression, (pas sexuelle hein) la boîte nous payait des formations avec des pointures de la gestion du risque pour nous apprendre à nous en tirer le mieux possible au cas où. Dans les stages ils disaient qu'il y a des agressions qui ne sont ni évitables ni négociables.
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." Boulet

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#9

Message par Etienne Beauman » 28 nov. 2014, 16:45

Pour enfoncer le clou !
Une fois sur deux, c’est le conjoint qui est l’auteur des violences envers la femme à l’intérieur du ménage. C’est même le cas trois fois sur quatre quand il s’agit de violences sexuelles.
Pour les agressions sexuelles commises à l’extérieur du ménage, 70 % des victimes disent en connaître l’auteur.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#10

Message par Greem » 28 nov. 2014, 17:18

Dash a écrit :autant je trouve que d'autres groupes ou individus en viennent à se fourvoyer et à occulter des faits et des évidences sous prétexte qu'il ne faut pas culpabiliser les victimes [...] Soit l'on préfère dire la vérité, mais, du coup, les victimes pourrons culpabiliser
Puisque tu parles de faits, d'évidences et même de vérité, je suis sûr que tu n'auras aucun mal à prouver que l'attitude des victimes est belle et bien une cause statistiquement significative du viol. Sinon, ce n'est pas manquer de nuance que de dire que ce clip est d'une connerie monumentale. Véhiculer des préjugés culpabilisants à l'égard des victimes ce n'est pas faire de la prévention, c'est tirer à boulet rouge sur l'ambulance tout en faisant le jeu des violeurs et du sexisme.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19170
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Sensibiliser contre les comportements à risque

#11

Message par Denis » 28 nov. 2014, 18:00


Salut Dash,

Je pense comme toi à propos de la vidéo hongroise.

Elle vise simplement à sensibiliser les gens contre les comportements à risque.

Comme ces deux-là :

https://www.youtube.com/watch?v=ItCIafbZtCE

https://www.youtube.com/watch?v=-wSYy_-KF-4

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Sensibiliser contre les comportements à risque

#12

Message par Wot » 28 nov. 2014, 18:51

Nul ne conteste le bien fondé de la prévention, MAIS... il y a la manière de la faire...

Je ne vois rien, dans les deux vidéos de Denis, qui puisse être le début de commencement d'excuse des personnes ayant des comportements aboutissant à des drames. Tandis que dans celle de la police hongroise, un violeur peut se rasséréner : finalement, "elles" l'auront quand même un p'tit peu cherché...

Imagine-t-on que, par exemple, dans la vidéo des textos au volant, on puisse considérer que le conducteur inattentif renverse un piéton et que le message soit finalement.... "Attention quand vous traversez : regardez bien des deux côtés ?".

Dash a dit beaucoup de choses auxquelles j’adhère, mais reste que CE clip de la police hongroise est d'une connerie abyssale et est à vomir dans son message. Ce n'est pas parce qu'on fait de la prévention et de l'information qu'on peut se permettre n'importe quoi... bien au contraire !
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19170
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

L'a-t-elle un tipeu cherché, ou pas du tout ?

#13

Message par Denis » 28 nov. 2014, 21:03


Salut Wot,

Tu dis :
Je ne vois rien, dans les deux vidéos de Denis, qui puisse être le début de commencement d'excuse des personnes ayant des comportements aboutissant à des drames. Tandis que dans celle de la police hongroise, un violeur peut se rasséréner : finalement, "elles" l'auront quand même un p'tit peu cherché...
J'admets qu'il y a de grosses différences entre les trois vidéos. Faut quand même admettre qu'il y a aussi des ressemblances : dans les trois cas on met en garde contre les comportements à risque.

Faut aussi admettre que les trois demoiselles de la vidéo hongroise l'ont un tipeu cherché. Ça, tu ne l'admets pas du tout du tout? Je parle des trois filles de la vidéo, pas d'autres filles, ni d'autres comportements dans un autre contexte.

Moi, elles me font un peu penser à ce pingouin :
Image
S'il lui arrive du mal, il l'aura un tipeu cherché. Et je ne prétends pas que ça innocente complètement l'ours.

Tu dis aussi :
Imagine-t-on que, par exemple, dans la vidéo des textos au volant, on puisse considérer que le conducteur inattentif renverse un piéton et que le message soit finalement.... "Attention quand vous traversez : regardez bien des deux côtés ?".
Ta comparaison est pertinente. Traverser une rue sans regarder des deux côtés est effectivement un comportement à risque. Faudrait en faire une vidéo de mise en garde.

Plus sérieusement, je pense que le coeur de notre différend est de savoir si la pauvre fille de la vidéo l'a un tipeu cherché ou si elle ne l'a pas du tout du tout cherché.

Moi, je pense qu'elle l'a un tipeu cherché. Moins que le pingouin, mais quand même plus que pas du tout.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: L'a-t-elle un tipeu cherché, ou pas du tout ?

#14

Message par Wot » 29 nov. 2014, 05:46

Denis a écrit :
Moi, je pense qu'elle l'a un tipeu cherché.
Tout dépend de ce que l'on appelle "un p'tit peu cherché" : lorsque l'on regarde le clip et qu'on l'analyse, que voit-on ?

Des jeunes filles se préparent chez elles à sortir : elles se maquillent, s'habillent, s'amusent entre elle, se pomponnent, se font belles.. le tout CHEZ ELLES, dans l'optique d'aller faire la fête. Et QUAND elles quittent l'appartement, à 1'05, l'une d'elle voit l'image d'une des leur violentées : Message : se rendre attirante est un comportement à risque??? Sortir pour aller faire la fête, c'est "un p'tit peu chercher" ? elles sont DÉJÀ en faute ?

Les voila en fête, toujours toutes les trois, se lâchant, buvant pas mal... et refusant (avec moquerie et mépris) les premières avances de certains mâles de la soirée (jusqu'à 2'00 environ). Message : si vous n'aviez pas fait la "fine bouche", vous auriez eu un "chevalier servant", un gars bien, lui, qui vous aurait protégé ensuite ? C'est..."un p'tit peu chercher" que d'avoir un comportement de groupe un peu idiot quand on est une fille en fête avec ses copines ? (notons en passant que les mecs en groupes qui envoient balader des thons devant leurs potes hilares en soirée, ça, c'est rien que des "gars qui s'amusent", PAS un comportement à risque)

On va les voir ensuite danser et avoir des comportements TRES aguicheurs avec certains danseurs.... qui répondent à leurs avancent de manière très sexuée aussi... rentrant dans le "jeu". Et à 2'30, on a de nouveau l'image de la fille violentée. Les temps ont changé, les moeurs se sont libérés, il n'est que de voir les clips proposés sur les musiques sur lesquelles, justement, ces gens font la fête. Est-ce que les filles du clip ont,encore une fois "un p'tit peu cherché" en propageant effrontément les "codes" actuels de danse ? La danse peut elle être considérée comme une "parade sexuelle" invitant à plus, y participer est-ce accepter que, plus tard, cette excitation fait que... on a en quelque sorte donné son accord pour "passer à la casserole" ? Ah... On ne rappellera jamais assez les dangers de la danse, la lascivité de la valse, de la polka, la sensualité pernicieuse du tango... provoquant la chute des meilleures âmes vers les tréfonds de la perdition, qui... "l'auront bien cherché"... On pourra à la limite remuer ses jambes en évitant à tout prix de se frôler, et surtout en gardant absolument immobile les bras (danse irlandaise...), et encore... (1)

S'en suit une scène où les filles sont carrément assise sur les genou des hommes (elles cherchent, on vous dit...). Vient à 2'52 la sortie de boite, tout le monde étant ivre (y compris les mecs,puisqu'on en voit un qui s'écroule au sol...). On note qu’apparemment, les deux garçons sur les genoux desquels était assis les filles... partent dans leur propre direction... ou avec les deux filles,c'est confus. Reste qu'il y en a une qui reste seule...

Et voila que, EN DEHORS DE LA BOITE, un individu en embuscade guette à la sortie sa proie... A aucun moment dans le clip, quand les filles sont dans la boite, cet individu n’apparaît... ce n'est même pas un des "éconduits"... Et, apparemment, une des filles se retrouve seule (peut être que SON "mec" à elle est celui qui s'écroule au sol ivre mort...). Elle "cherche un p'tit peu", non ? Car le drame survient...

Alors, si le message de prévention était "ne laissez pas en soirée une amie isolée parmi des inconnus", soit, admettons... MAIS ALORS, je NE VOIS PAS pourquoi on nous montre toute la préparation de la soirée, le maquillage, les robes courtes, l'alcool, les jeux/flirts un peu "chauds"... Après tout, cette fille qui sort de boite pourrait être la "plus sage du monde", avoir eu un comportement "impeccable" dans la boite, ne pas avoir bu... elle se retrouverai tout autant violée par le prédateur qui l'attend à la sortie (ceci, de surcroît, posant comme principe de danger "courant" qu'un violeur est un total inconnu, alors même que, dans ce genre de soirée, c'est plutôt le "pote", la "connaissance" désinhibé par l'alcool qui passe à l'acte). Mais, de toute façon, ce n'est pas le message, le communiqué de la police que je rapporte en P.S. est clair à ce sujet.

Le message de prévention est "si vous cherchez 'un p'tit peu", vous trouvez", on est bien dans le cadre pseudo-moralisateur du curé et/ou du "mâle" culpabilisant la victime (qui, répétons-le, dans le cadre du clip, aurait trés bien pu être la "sainte-Nitouche" de la soirée, en fait...) et déculpabilisant le criminel.

Je persiste à dire que ce clip est une belle saloperie à vomir et d'une bêtise abyssale.

P.S. : Rappelons le communiqué de la police hongroise : "«nos expériences montrent que la métacommunication féminine [le langage corporel?] joue un rôle important dans la prévention. C’est souvent la coquetterie des jeunes femmes qui déclenche la violence.»" elles cherchent "un p'tit peu", quoi...


(1) : "C'est un péché mortel d'assister à des bals gravement déshonnêtes à cause des nudités, de la manière de danser, des paroles et gestes : aussi la danse allemande, vulgairement appelée valse, ne peut jamais être permise, non plus que les danses avec des masques ou habits laissant à découvert les parties déshonnêtes"
Mgr Bouvier, Manuel des confesseurs, 1842

" Oui, mères de famille qui m'écoutez, il vaudrait mieux que vous conduisiez vos filles dans les lieux de prostitution que de les conduire au bal, parce que les grandes fautes sont toujours suivies d'un grand repentir".
Un missionnaire de 1820, cité in Collin de Plancy, Anecdotes du dix-neuviéme siécle, 1821

(tiré de : "Dictionnaire de la Bêtise" de Bechtel et Carriére)
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#15

Message par Etienne Beauman » 29 nov. 2014, 05:55

Wot a écrit :Tout dépend de ce que l'on appelle "un p'tit peu cherché" : lorsque l'on regarde le clip et qu'on l'analyse, que voit-on ?
Suite au commentaire affligeant de Denis, je m'étais décidé à regardé la vidéo, je n'aurais pas su en faire meilleure synthèse. Merci.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#16

Message par Dash » 29 nov. 2014, 10:04

Je l'ai déjà souligné, mais je suis d'accord avec Wot : la vidéo est complètement ratée parce qu'on présente un mec qui ne semble même pas avoir été présent dans la boite, ce qui invalide, techniquement, tout le reste (plus aucun lien avec tout ce qui s'est passé en boite).

Sauf que ce n'est qu'une vidéo. Dans la vraie vie, il y a mille et une situations possibles et différentes qui font que mes remarques demeurent pertinentes. Les phrases qui me font tiquer, par exemple, on les entend souvent peu importe les circonstances des agressions et elles demeurent exagérées. Parce que si c'est vrai que, selon les circonstances, certains facteurs ne font aucune différence, pour d'autres, ils peuvent tout à fait faire la différence.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#17

Message par Etienne Beauman » 29 nov. 2014, 10:14

la vidéo est complètement ratée parce qu'on présente un mec qui ne semble même pas avoir été présent dans la boite
Quand bien même il aurait été en boîte que ça n'aurait rien changé à l’affaire !
Le chasseur c'est lui et il choisit ses victimes selon ses critères à lui, un obsédé des blondes va focaliser sur une blonde fut elle en groupe et sobre plutôt que sur une brune bourrée et isolée.
Le facteur de risque c'est de se retrouver dans un milieu où il y a des pervers ou des mecs alcoolisés qui ne savent plus distinguer leur bien de leur mal.
Stigmatiser le comportement des filles c'est stérile, ça rime à rien.
Il y aura toujours des victimes de viol tant qu'il y aura des pervers que les filles s'amusent ou pas, qu'elles boivent ou pas , qu'elles allument ou pas.
Je te l'ai déjà dit dans l'autre fil, in fine ton raisonnement aboutit à "jeunes filles restez chez vous c'est plus sûr !" alors que c'est là que sont commis la majorité des viols !
Bref comment prendre un problème à l'envers...
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#18

Message par Greem » 29 nov. 2014, 10:34

:grimace:
Denis a écrit :faut aussi admettre que les trois demoiselles de la vidéo hongroise l'ont un tipeu cherché.
Vous êtes ridicules. Le facteur a risque, c'est celui de se retrouver isolée, d'être en position de faiblesse face à un individu plus fort et mal intentionné sans pouvoir appeler à l'aide, pas de s'amuser dans un cadre spécifique et sécurisé. S'attarder sur la sexualité de ces demoiselles n'a aucun intérêt, c'est du moralisme puritain, pas de la prévention, et c'est d'autant plus hors de propos que ce clip n'est pas représentatif des circonstances réelles dans lesquelles ont lieu les viols, sinon, merci de le prouver, étude à l'appuie. Les clichés n'ont pas valeur de preuve ici.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7913
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#19

Message par Kraepelin » 29 nov. 2014, 11:10

Il est intéressant de constater que la "guerre idéologique" conduite par certains courants du mouvement féministe a eu une conséquence épistémologique considérable sur le développement de la recherche en victimologie. Alors que cette jeune science (la victimologie), à la fin des années 70, commençait à mettre en évidence des variables intéressantes, elle a été carrément torpillée par le tsunami féministe super-antivictimologie qui dénonçait le risque de culpabilisation des victimes et de dédouanement des agresseurs. La victimologie est aujourd'hui un domaine de recherche appliquée exclusivement consacré aux secours à porter aux victimes.

Voir notamment: Fattam, A. (1981) La victimologie : entre les critiques épistémologiques et les attaques idéologiques. Déviance et société. 1981 - Vol. 5 - N°1. pp. 71-92.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#20

Message par Wot » 29 nov. 2014, 18:12

Vos remarques sont certes intéressantes et informatives, Kraepelin.

Mais permettez moi de n'y voir que peu de rapport avec la bêtise sordide du clip proposé par la police hongroise. 

Autant les réflexions, recherches, et, parfois, les extrémismes féministes sur la "victimologie" datent de peu (vers les années 1970), autant le discours "la femme violée l'a quand même un p'tit peu cherché quelque part" me semble immémorial...

On pourra me reprocher le peu de nuance dans mon propos, un certain "tout ou rien" en arguant qu'en matière de viol, de prévention de celui ci, il faut penser complexité des situations, multitudes des circonstances, conditions exogènes, etc., toutes choses que je ne contredis pas et sur lesquels, relisez moi, je ne me suis pas pronocé : toujours est-il que CE clip, spécifiquement, est une belle saloperie, quand on l'ANALYSE et que l'on ANALYSE son propos SPÉCIFIQUE. Nous ne parlons pas ici du viol en général, mais de CE clip. En tant que sceptique, notre propos porte sur CE clip, PAS sur le sujet plus général dans lequel il s'inscrit(1)

C'est quand même, il me semble, pas bien compliqué, pour des sceptiques habitués à reconnaître leurs erreurs, a comprendre qu'il arrive que l'on puisse se faire avoir par la "communication", le falbala léché de la forme, qui n'a de cesse, insidieusement et avec une efficacité redoutable, que de flatter nos pulsion naturelles de fainéantises intellectuelles, de "solutions" simplistes et élémentaires. Laissons ce manque de retour sur soi aux zozos qui pullulent sur ce forum... et gardons-nous en bien !

Je suis scandalisé de la démarche, de la méthode de certains ici, certains pour lesquels j'ai pourtant le plus grand respect et à côté desquels je me sens terriblement petit intellectuellement. 

Métaphoriquement et pour aller dans un domaine que, sans prétention, je maîtrise et sur lequel je dispose d'une accumulation de savoir se comptant en milliers d'heures de travail , et je parle toujours précisément de ce clip diffusé par la police hongroise, je suis aussi choqué par les réflexions de certains ici se revendiquant d'une certaine rigueur intellectuelle (que je ne leur dénie pas et que j'aimerai avoir), que dans le cas où un zozo postait une éniéme vidéo frelatée du prestidigitateur Uri Geller en brandissant une fois de plus le "quantique" comme explication, et qu'en réaction je m'insurge à l'image de Greem, et qu'une sommité scientifique du forum comme Wooden Ali ou qu'une sommité de rigueur logique et de concision comme Florence me sortait "oui, bon, ben, quand même, il fait un peu de prestidigitation, mais il doit bien y avoir dans le tas un peu de "parapsy", tout de même, sinon ça arriverait pas". Je suis aussi choqué...

Après analyse, réflexions personnelles, mise en doute de mes émotions, de mes sentiments, de mes impressions, après avoir monopolisé mon savoir, mes connaissances... Je dis, je redis, je maintiens et martèle que CE clip à propos du viol est d'une connerie exécrable, est à vomir et PUE.. au même titre qu'un illuminé de base postant un bout de papier alu qui tourne dans des conditions à se pisser dessus de rire : là, personne ici de sceptique ne me reprocherait mon manque de "subtilité", de "distanciation", de "mesure"... Mais quand la police hongroise diffuse une m..., il faudrait soudainement adopter un regard "mesuré" ? 

Sans moi, les gars...

Denis, Dash, Kraepelin... Vous avez dit beaucoup de choses sur le viol EN GÉNÉRAL, la plupart pertinentes et que je partage... J'ai, pour ma part, apporté beaucoup de faits, de démonstrations, d'explications.

Néanmoins, aurez-vous suffisamment de scepticisme et de retour sur vous même (qualité dont vous, moi, passons notre temps à accabler les "croyants" qui n'en démordent pas ?) pour simplement reconnaître que CE CLIP (je parle bien de CE clip) DE LA POLICE DE HONGRIE est d'une abjection et d'une bêtise "zozoteque" flagrante ? 

A moins, bien sur, que vous ne m'apportiez des éléments, des arguments, des faits probants et démonstratifs, hors toutes les fuites, fioritures fallacieuses, arguties, manipulations et aveuglements que vous connaissez aussi bien, et même mieux, que moi.

JE MAINTIENS QUE CE CLIP DE LA POLICE HONGROISE EST UNE SALOPERIE A VOMIR.




(1) : lire, à ce propos, le sujet actif en ce moment sur la forme des triangles.... 
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#21

Message par Brève de comptoir » 29 nov. 2014, 19:27

Bon, je n'ai pas suivi les débats (olé olé) de ces dernières jours. Pas envie non plus de regarder ces clips hongrois qui sont probablement insupportables. Alors je vous propose, non pas pour vous mettre d'accord parce que cela semble un peu impossible (à force de discuter des détails j'ai comme l'impression que vous vous embourbez un peu, bref) mais pour montrer le point de vue d'un artiste. À travers un film donc. Les clips des institutions, c'est bien gentil, mais si c'est souvent mal fichu c'est que c'est montré comme une publicité -- allez demander après ça à échapper aux stéréotypes.

Ce qu'a d'intéressant un point de vue d'artiste, c'est qu'il donne à réfléchir plutôt qu'à donner à entendre une morale, à faire la leçon. Dans ce film donc (de ce que je m'en rappelle, parce que vu il y a un moment), c'est justement qu'il commence avec tous les clichés de la femme violée et que peu à peu, puisqu'on est mis en situation, une situation qui dure et qui se raconte à travers les mots de la victime et de l'interviewer, donc non dévoilée à travers un montage et par le récit d'une agression au présent. On se retrouve finalement dans la situation de l'ami à qui une amie raconte son viol, et on en apprend sans doute plus qu'avec des clips de merde, tout aussi efficace à traiter le viol, la drogue ou les accidents de la route...

Il faut que je le revois, mais ce qui est marquant dans le film, c'est d'abord qu'il n'est pas du tout question au début de viol, ce n'est pas le sujet, ça vient au fur et à mesure, comme lors d'une conversation. La femme au départ est très guillerette, quand elle parle de viol, elle ne semble pas du tout marquée, et ça commence à interloquer son interlocuteur qui vient à douter qu'elle ait été victime "d'un viol". Et c'est là qu'elle commence à craquer. "Preuve" (ou mise en scène) par la fiction que la culpabilité qu'éprouve les victimes sont pour beaucoup due au regard des autres, de leurs proches ; et qu'au lieu d'adresser des clips aux potentielles victimes comme si elles pouvaient y faire quelque chose, il y a peut-être un travail à faire de tous, donc quand on se trouve comme dans le film face à face avec une femme qui nous dit qu'elle a subi un viol. Un film, ce n'est ni une leçon de morale ni une leçon de philosophie, c'est une expérience. Souvent, les gens réagissent maladroitement (je parle ni des violeurs ni des victimes bien sûr) parce que c'est la première fois qu'ils se trouvent dans une situation, et leurs réactions peut forcer les victimes à plonger malgré elles dans la culpabilité. Le cinéma, la fiction, proposent juste humblement d'apporter une expérience, qui n'est pas réelle, mais qui reste utile. Bien sûr, il est inévitable qu'avec un tel film, des types continuent de dire que c'est normal qu'elle se fasse violer parce que c'est une "pute", mais ça me paraît tout de même beaucoup plus subtile et efficace qu'un clip (hongrois ou pas).

Le titre : ...no lies
http://www.directcinema.com/dcl/title.php?id=511
(il faut cliquer sur la première vidéo -- les autres vidéos sont tout simplement les autres prises non retenues pour le film final)
Le lien imdb :
http://www.imdb.com/title/tt0188948/

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#22

Message par Wot » 29 nov. 2014, 19:43

Rebondissant sur le message de Brève de Comptoir, et bien que pétris de clichés, de défauts, de sentimentalisme à deux balles, de raccourcis abusifs et de démagogie... Je préfère mille fois, et trouve bien plus préventif sur le sujet du viol, cette chanson d'Aznavour :

https://www.youtube.com/watch?v=AKBcpUkU1Zk

... sirupeuse ritournelle jouant sur les sentiments, certes, mais qui ne comporte NULLE PART ce postulat exonératoire facile, soulageant à moindre frais et "pardonatif" quelque part : la personne violé l'a "quand même" un tipeu cherché...

... d'un point de vue "préventif' et ans l'optique du message distillé par la police hongroise.. la.. "Marguerite" aurait-ele due s'enlaidir et ne pas être elle même; car être elle même, c'était quand même, Denis, "chercher un tipeu" ?
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#23

Message par Dash » 29 nov. 2014, 23:00

EB a écrit :Le chasseur c'est lui et il choisit ses victimes selon ses critères à lui, un obsédé des blondes va focaliser sur une blonde fut elle en groupe et sobre plutôt que sur une brune bourrée et isolée.
Ton argument est foireux parce qu'il met en jeu deux critères diamétralement opposés tout en attribuant les autres facteurs (ici, le fait d'être bourré) au critère qui n'intéresse pas le prédateur de ton exemple spécifique. C'est bien évident qu’en présentant des situations de ce type, où tous les autres facteurs n'auraient aucune incidence sur les « préférences » du prédateur, valident ton propos concernant ton exemple spécifique. Moi, je ne nie pas que la situation que tu décris existe. Par contre, faire de cette situation l'unique possibilité et ne pas considérer toutes les autres est une erreur. Pour les « cibles » qui correspondent aux critères d'un prédateur (toute chose étant égale par ailleurs), un prédateur sexuel sera nécessairement plus susceptible d'être plus « excité » par certains comportements que par d'autres (et donc de passer à l'acte), comme tous les hommes d'ailleurs (entre deux femmes qui correspondent, à la base, à leurs critères de base).
EB a écrit :Le facteur de risque c'est de se retrouver dans un milieu où il y a des pervers ou des mecs alcoolisés qui ne savent plus distinguer leur bien de leur mal.
Ce n'est pas « LE », s'en est un, parmi d'autre! Ce n'est pas le seul.
EB a écrit :Il y aura toujours des victimes de viol tant qu'il y aura des pervers que les filles s'amusent ou pas, qu'elles boivent ou pas , qu'elles allument ou pas.
Bien sûr, naturellement! ...tout comme il y aura toujours des piétons victime de chauffards, peu importe que les piétons se fient uniquement aux feux de circulation avant de traverser ou peu importe qu'ils prennent la peine de regarder quand même des deux coté avant de traverser. Alors continuions de ne pas se soucier de nos comportements et continuons de se fier uniquement aux feux de circulation sans regarder avant de traverser. :roll:
EB a écrit :Je te l'ai déjà dit dans l'autre fil, in fine ton raisonnement aboutit à "jeunes filles restez chez vous c'est plus sûr !" alors que c'est là que sont commis la majorité des viols !
Nous ne sommes pas en train de faire une formule de math où seuls « 0 ou 1 » peut résulter. Il y a un monde entre le fait de ne plus sortir de chez soi pour éviter tous les risques, comme un parano, et entre le fait de se défoncer et de se donner en spectacle dans des endroits à risque (ou de teaser les collègues du bureau dans un « 5 à 7 » en s'attirant des problèmes).
EB a écrit :alors que c'est là que sont commis la majorité des viols !
Alors, tu leur suggères quoi? ... « jeunes filles, ne rentrer plus jamais chez vous c'est plus sûr ! » ...pour éviter le viol? :roll: :? Ça me parait tout à fait « normal » que la majorité des agressions se passent à l'intérieur d'un bâtiment plutôt qu'à l'extérieur où les chances d'être observé sont plus grandes, non? Quand les études disent que la majorité des viols se passent « à la maison », c'est qu'elles font référence aux cas d'agressions qui sont perpétrés par un membre de la famille (ou par un proche fréquentant cette dernière) du genre d'un oncle, d'un père, d'un frère, d'un grand-père, beau père, etc. Et ce type d'agression spécifique concerne surtout les jeunes et les mineures. Et je suis sûr que la jeune fille qui se fait agresser de façon répéter à la maison a saisi d'elle-même (sans aide) qu'il valait mieux qu'elle évite certaines poses et comportements pour minimiser les chances de déclencher l'envie de son agresseur. C'est injuste et il est évident que, en théorie, ce n'est pas à elle de s'empêcher d'être sexy ou désirable, mais à défaut de pouvoir ou de vouloir dénoncer son agresseur (pour toute sorte de raisons), la seule chose à faire est d'éviter le plus possible certains déclencheurs.

Mais l'intention de la vidéo (malgré qu'elle soit ratée) ne concerne visiblement pas ces types d'agression qui sont commis sur des mineures (ou de très jeunes enfants) à la maison. Faut être borné pour croire qu'il n'existe pas d'autres types de situations. Il y a également toutes les situations qui concernent les collègues de travail, les amis et les connaissances (amis d'amis) — justement — qui peuvent être présents lors de sorties en boite, lors de « 5 à 7 » après le bouleau, etc, non? Quand on dit que les agresseurs sont majoritairement des proches ou des connaissances et que cela se passe « dans une maison », ça ne veut pas nécessairement dire qu'il s'agit d'individus qui cohabitent avec nous et que la maison est forcément la nôtre, hein. Encore une fois, il n'y a pas que les cas d'enfants agressés par des membres de leur famille.
Greem a écrit :Sinon, ce n'est pas manquer de nuance que de dire que ce clip est d'une connerie monumentale.
En effet. Je n'aurais pas dû vous citer toi et Wot parce qu'il est vrai que vous ne vous êtes offusqué que concernant le clip et que je trouve moi-même qu’il est complètement raté. Ce qui m'a fait tiquer et ce que concerne, principalement, mon propos est le fait de lire et d'entendre des phrases qui prétendent que l'habillement et les comportements n'ont « absolument aucun » rapport, et ce, à chaque fois qu’il y a une polémique ou que le sujet des agressions est abordé. Je m'excuse donc envers vous deux d'avoir pu donner l'impression, en vous citant, que vous manquiez de nuances conernant cette vidéo. Mais bon, même si on laisse tomber cette vidéo spécifique et qu'on cause des genres de phrase et des excès que je condamne, je pressens que (toi et moi) nous ne serons probablement pas d'accord non plus. :?
Greem a écrit :Puisque tu parles de faits, d'évidences et même de vérité, je suis sûr que tu n'auras aucun mal à prouver que l'attitude des victimes est belle et bien une cause statistiquement significative du viol
Je ne prétends pas ceci. Il est évident que cela n'a rien à voir avec de jeunes enfants qui se font agresser à la maison p. ex. Moi je parle des jeunes femmes adultes qui pensent que parce qu'ils vivent en société (encadré par des lois) qu'il n'est plus nécessaire de faire dans la retenue et d'être prudente pour autant. Et je parle des cas où ils sont susceptibles de s'attirer des ennuis (qui ne se traduisent pas forcément par une agression complète). Et — par rapport à ça — leur dire, leur faire croire que l'habillement, le langage corporel et certains de leurs comportements n'ont aucun effet envers les agresseurs revient à dire que cela n'a aucun effet envers aucun homme, ce qui est absurde! :? Si un homme « normal » est susceptible d'être « allumé » s'il se fait aguicher toutes la soirée (ou assiste à un « spectacle lascif »), ben cela à forcément, également, un impact envers ceux qui ne sont pas « normaux » ou qui sont plus sujets à commettre des agressions, non?

Et sinon j'ai une question : comment les « études » en arrivent-elles à conclure que l'habillement, le langage corporel et les comportements des victimes n'auraient aucune espèce d'incidence dans le cas de toutes les agressions? Elles se contentent de demander l'avis des agresseurs? :roll: Quelle est la « rigoureuse méthodologie » employée?

:interro:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1489
Inscription : 14 déc. 2013, 04:58

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#24

Message par Chanur » 30 nov. 2014, 00:02

Il y a aussi des prédateurs sexuels qui choisissent leurs victimes parce qu'elles leur semblent vulnérables.
Dans ce cas là, une jeune femme timide et effacée aura plus de risque d'être agressée que si elle est sexy et provocante.
Je pense à des individus comme Emile Louis, le couple Fourniret ou Marc Dutroux.
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Un clip de « prévention contre le viol » fait réagir...

#25

Message par Dash » 30 nov. 2014, 00:21

C'est pas faux! Encore une autre possibilité. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne peut faire d'une seule possibilité un étalon qui s'appliquerait à tout les agressions.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit