Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4626

Message par lefauve » 05 sept. 2018, 19:13

Sa va mal pour Donald Trump,

Un livre écrit par Bob Woodward viens de sortir, celui-ci vient confirmer ce que pas mal tout le monde ce doutait,

Donald Trump est un idiots qui n’auraient jamais du avoir ce poste. Ce livre est extrêmement dérangeant car M. Woodward bénéfice d'une réputation en béton inattaquable et le livre est systématiquement sourcé avec les citations intégrales.

http://www.europe1.fr/international/pou ... ux-3748250

Pour confirmer le tout, un résistant c'est mis à parler.

https://www.lemonde.fr/ameriques/articl ... _3222.html

et c'est sans compté qu'il en a ajouté en affirmant être fière de sa corruption.

https://www.theatlantic.com/politics/ar ... ns/569239/
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4301
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4627

Message par spin-up » 06 sept. 2018, 05:21

lefauve a écrit :
05 sept. 2018, 19:13

Pour confirmer le tout, un résistant c'est mis à parler.

https://www.lemonde.fr/ameriques/articl ... _3222.html
Je suis très suspicieux vis à vis de cette démarche. Pour moi ca ressemble plus a une tentative de convaincre les conservateurs raisonnables qu'il y a effectivement quelqu'un au volant et qu'il peuvent sereinement continuer à voter républicain en Novembre.

La réalité est la suivante: oui la grande majorité du gouvernement sait que le président est un demeuré instable et amoral dont il faut canaliser les plus dangereuses inclinaisons, mais cette même majorité se satisfait très bien de cette situation qui leur permet d'avancer leurs propres interets (passage en force d'un juge conservateur a la cour supreme, déregulation extreme, coupes fiscales irresponsables, suppression des electeurs defavorables) et cherchent à la faire durer autant que possible.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4628

Message par Inso » 06 sept. 2018, 11:32

Malgré toutes ces frasques, la popularité de Trump aux US est supérieure à celle de Macron en France .
Mais avec un président comme Trump en France, ça donnerai quoi ?

Inso

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4629

Message par Inso » 06 sept. 2018, 11:34

spin-up a écrit :
06 sept. 2018, 05:21
Je suis très suspicieux vis à vis de cette démarche. Pour moi ca ressemble plus a une tentative de convaincre les conservateurs raisonnables qu'il y a effectivement quelqu'un au volant et qu'il peuvent sereinement continuer à voter républicain en Novembre.

La réalité est la suivante: oui la grande majorité du gouvernement sait que le président est un demeuré instable et amoral dont il faut canaliser les plus dangereuses inclinaisons, mais cette même majorité se satisfait très bien de cette situation qui leur permet d'avancer leurs propres interets (passage en force d'un juge conservateur a la cour supreme, déregulation extreme, coupes fiscales irresponsables, suppression des electeurs defavorables) et cherchent à la faire durer autant que possible.
À la première lecture ça m'a paru un peu idiot comme démarche, mais à la deuxième, ça m'a fait réfléchir. Oui, pourquoi pas, même si on ne saura sans doute jamais.

Inso

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4301
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4630

Message par spin-up » 06 sept. 2018, 11:57

Inso a écrit :
06 sept. 2018, 11:32
Malgré toutes ces frasques, la popularité de Trump aux US est supérieure à celle de Macron en France .
Mais avec un président comme Trump en France, ça donnerai quoi ?
Inso
Pour le contexte, depuis Mitterand , tous les présidents Francais sont été très impopulaires, avec un record quasi imbattable etabli par Hollande.
Inso a écrit :
06 sept. 2018, 11:34
À la première lecture ça m'a paru un peu idiot comme démarche, mais à la deuxième, ça m'a fait réfléchir. Oui, pourquoi pas, même si on ne saura sans doute jamais.
Si tu veux te comnvaincre, google ce que le senateur Lindsey Graham disait de Trump en 2016 (kook, jackass, nutjiob, disgrace, unfit for office) puis compare a ses declarations d e2018. C'est edifiant.

C'est un exemple parmi d'autres (Ted Cruz en est un autre). Les republicains ont l'opportunite de controler l'ensemble du gouvernement et du congres et de faconner la cour supreme pour les decennies a venir, et cette opportunité ne se representera probablement plus avant des decennies, apres la chute epouvantable et ineluctable de Trump qui va ravager leur parti.
Il est tout a fait logique qu'il prennent tout ce qui est prenable pendant que c'est prenable.

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4631

Message par Florence » 06 sept. 2018, 12:07

spin-up a écrit :
06 sept. 2018, 11:57
Pour le contexte, depuis Mitterand , tous les présidents Francais sont été très impopulaires, avec un record quasi imbattable etabli par Hollande.
Avant Mitterand aussi. Tous ont été acclamés comme un "nouveau messie" pendant 2 semaines après leur élection, et quasiment tous ont été vilipendés et accusés de mener la France au désastre dans les 3 mois.

Juste avant que tu répondes, j'étais sur le point de noter que si on élisait demain l'acteur/la personnalité la plus populaire du moment, il serait qualifié de nouvel antéchrist dans le mois ... C'est dans les gènes des Français, à mon avis ;)

Si tu veux te comnvaincre, google ce que le senateur Lindsey Graham disait de Trump en 2016 (kook, jackass, nutjiob, disgrace, unfit for office) puis compare a ses declarations d e2018. C'est edifiant.

C'est un exemple parmi d'autres (Ted Cruz en est un autre). Les republicains ont l'opportunite de controler l'ensemble du gouvernement et du congres et de faconner la cour supreme pour les decennies a venir, et cette opportunité ne se representera probablement plus avant des decennies, apres la chute epouvantable et ineluctable de Trump qui va ravager leur parti.
Il est tout a fait logique qu'il prennent tout ce qui est prenable pendant que c'est prenable.
C'est pire que ça. Les républicains, en serrant les rangs autour de ce clown, ont la possibilité de le voir réélu et de cimenter leur influence non seulement via la cour suprême mais en orientant tellement la politique internationale et les "moeurs" commerciales, sociales ou électorales si profondément qu'il ne sera pas possible de revenir en arrière pour les prochains gouvernements démocrates ou autres.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4632

Message par Inso » 06 sept. 2018, 12:46

spin-up a écrit :
06 sept. 2018, 11:57
Les republicains ont l'opportunite de controler l'ensemble du gouvernement et du congres et de faconner la cour supreme pour les decennies a venir, et cette opportunité ne se representera probablement plus avant des decennies, apres la chute epouvantable et ineluctable de Trump qui va ravager leur parti.
Florence a écrit :
06 sept. 2018, 12:07
C'est pire que ça. Les républicains, en serrant les rangs autour de ce clown, ont la possibilité de le voir réélu et de cimenter leur influence non seulement via la cour suprême mais en orientant tellement la politique internationale et les "moeurs" commerciales, sociales ou électorales si profondément qu'il ne sera pas possible de revenir en arrière pour les prochains gouvernements démocrates ou autres.
Vous êtes terrifiant.e.s
Mais c'est tellement plausible ...

Inso

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10267
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4633

Message par Nicolas78 » 06 sept. 2018, 14:51

Inso a écrit :Vous êtes terrifiant.e.s
Mais c'est tellement plausible ...
Mais, c'est pas ce qui se passe ?
Les républicains ne semblent pas se serrer outre-mesure autour de Trump autant que cela...Si ?
En plus, avec la mort de McCain récemment, ça parait encore moins évident...
Que ça les arrangent, peutétre. Mais je pense qu'une crise fait souvent passer les intérêts d'individus plutôt que ceux d'un groupe.
Que certains en profitent pour se faufiler ne garanti pas forcement que le parti va en jouir longtemps ?
Inso a écrit :Oui, pourquoi pas, même si on ne saura sans doute jamais.
L'adage "tout ce qui se passe à la maison blanche reste à la maison blanche", n'est pas très à la mode tu sais ? :a2:

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4634

Message par Inso » 06 sept. 2018, 15:06

Nicolas78 a écrit :
06 sept. 2018, 14:51
Mais je pense qu'une crise que la politique fait souvent passer les intérêts d'individus plutôt que ceux d'un groupe.
Petite correction :a4:
Nicolas78 a écrit :
06 sept. 2018, 14:51
L'adage "tout ce qui se passe à la maison blanche reste à la maison blanche", n'est pas très à la mode tu sais ? :a2:
:lol: oui, effectivement

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10267
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4635

Message par Nicolas78 » 06 sept. 2018, 15:07

Correction acceptée :lol:

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4636

Message par Florence » 06 sept. 2018, 15:32

Nicolas78 a écrit :
06 sept. 2018, 14:51

Mais, c'est pas ce qui se passe ?
Les républicains ne semblent pas se serrer outre-mesure autour de Trump autant que cela...Si ?
Si, précisément. Comme le dit cet article de The Atlantic, "il n'y a pas de coup d'état contre Trump" :
The biggest open secret in Washington is that Donald Trump is unfit to be president. His staff knows it. Senate Majority Leader Mitch McConnell knows it. House Speaker Paul Ryan knows it. Everyone who works for the president, including his attorneys, knows it. But they all want something, whether it’s upper-income tax cuts, starving the social safety net, or solidifying a right-wing federal judiciary. The Constitution provides for the removal of a president who is dangerously unfit, but those who have the power to remove him will not do so not out of respect for democracy, but because Trump is a means to get what they want. The officials who enable the Trump administration to maintain some veneer of normalcy, rather than resigning and loudly proclaiming that the president is unfit, are not “resisters.” They are enablers.

Le plus gros secret de polichinelle à Washington est que D.T. est indigne d'être président. Son staff le sait. Le leader de la majorité du Sénat, M. McConnell, le sait. P. Ryan, le Speaker au parlement le sait. Tout ceux qui travaillent pour le président, y compris ses avocats, le savent. Mais ils veulent tous quelque chose, qu'il s'agisse de réduction d'impôts pour les hauts revenus, de réduire le filet de sécurité social à néant, ou de garantir un système judiciaire fédéral de droite. La Constitution prévoit la destitution d'un président qui dangereusement incapable, mais ceux qui ont le pouvoir de le destituer ne le feront pas, pas par respect de la démocratie, mais parce que Trump est un moyen pour obtenir ce qu'ils veulent. Les officiels qui permettent à l'administration de Trump de maintenir un vernis de normalité, au lieu de démissionner et de clamer que le président est indigne/incapable, ne sont pas des "résistants". Ils sont des complices.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4637

Message par lefauve » 06 sept. 2018, 19:41

spin-up a écrit :
06 sept. 2018, 05:21
Je suis très suspicieux vis à vis de cette démarche. Pour moi ca ressemble plus a une tentative de convaincre les conservateurs raisonnables qu'il y a effectivement quelqu'un au volant et qu'il peuvent sereinement continuer à voter républicain en Novembre.

La réalité est la suivante: oui la grande majorité du gouvernement sait que le président est un demeuré instable et amoral dont il faut canaliser les plus dangereuses inclinaisons, mais cette même majorité se satisfait très bien de cette situation qui leur permet d'avancer leurs propres interets (passage en force d'un juge conservateur a la cour supreme, déregulation extreme, coupes fiscales irresponsables, suppression des electeurs defavorables) et cherchent à la faire durer autant que possible.
C'est à double tranchant, cela veut aussi dire qu'il y a déni de démocratie par un contrôle de la présidence par des non élu.
Ceux qui agissent de la sorte commettent de la haute trahison, ils risquent très gros. Surtout que la constitution est très claire. Si le président n'est pas apte, c'est la destitutions et rien d'autre. Et je doute que les pro-trump soit content que leur "héro" soit castré ainsi, Trump à gagné les primaires républicaines en jouant la carte de l'anti-corporatismes et le populisme. Hors aucune de ses promesses visant la classe moyenne n'ont pas été tenu. Plusieurs électeur républicain dans les swing states ont déjà indiqué qu'ils avaient voté Trumps, mais qu'ils ne revoterons pas pour lui. Dans les pure et dure, ils ne voterons pas démocrate, mais risque de ne pas voter du tout.


edite: Personnellement. je ne trouve que l’entourage de trump n'est pas beaucoup plus brillant, ce qui n'est pas rassurant.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4638

Message par lefauve » 06 sept. 2018, 20:38

Florence a écrit :
06 sept. 2018, 12:07
spin-up a écrit :
06 sept. 2018, 11:57
Pour le contexte, depuis Mitterand , tous les présidents Francais sont été très impopulaires, avec un record quasi imbattable etabli par Hollande.
Avant Mitterand aussi. Tous ont été acclamés comme un "nouveau messie" pendant 2 semaines après leur élection, et quasiment tous ont été vilipendés et accusés de mener la France au désastre dans les 3 mois.

Juste avant que tu répondes, j'étais sur le point de noter que si on élisait demain l'acteur/la personnalité la plus populaire du moment, il serait qualifié de nouvel antéchrist dans le mois ... C'est dans les gènes des Français, à mon avis ;)

Si tu veux te comnvaincre, google ce que le senateur Lindsey Graham disait de Trump en 2016 (kook, jackass, nutjiob, disgrace, unfit for office) puis compare a ses declarations d e2018. C'est edifiant.

C'est un exemple parmi d'autres (Ted Cruz en est un autre). Les republicains ont l'opportunite de controler l'ensemble du gouvernement et du congres et de faconner la cour supreme pour les decennies a venir, et cette opportunité ne se representera probablement plus avant des decennies, apres la chute epouvantable et ineluctable de Trump qui va ravager leur parti.
Il est tout a fait logique qu'il prennent tout ce qui est prenable pendant que c'est prenable.
C'est pire que ça. Les républicains, en serrant les rangs autour de ce clown, ont la possibilité de le voir réélu et de cimenter leur influence non seulement via la cour suprême mais en orientant tellement la politique internationale et les "moeurs" commerciales, sociales ou électorales si profondément qu'il ne sera pas possible de revenir en arrière pour les prochains gouvernements démocrates ou autres.
J'ai tendance à mettre des gros bémols sur les déclarations de « dommages permanents à la démocratie ».

Le Québec à été contrôlé longtemps par des opportunistes qui n'ont rien à envié à trumps et ses sbires. À la fin du 19ème le parti conservateur du québec était littéralement un gouvernement de république de banane à la solde des anglos et on était sous le joug de l’église catholique qui était autant corrompu. Mais on a réussi à améliorer les mœurs politiques. Il y a toujours quelques rechutes, mais en général ça remonte. Taschereau et Duplessis était extrêmement corrompu. Le premier premier ministre du canada John a Macdonald était entre Franco et Trumps, un ivrogne qui a planifié le génocide des premières nations.

Trump va faire du mal au états-unie, c'est indéniable, mais en même temps, quelques années de régime Trump est sans doute l'un électrochoc nécessaire pour qu'ils prennent conscience de la situation. Sans trump les géant du web n’aurait jamais pris conscience des dangers du web sur la démocratie. Facebook, Twitter et cie sont constamment en eau chaude sur la place publique.

Néanmoins, je dois avouer que ses montages russes sont épuisantes, surtout pour ceux qui sont pris pour vivre pendant les périodes creuses.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4639

Message par unptitgab » 10 sept. 2018, 17:47

C'est beau les comportements de mafieux, menacer des juges pour éviter une enquête voilà la méthode Trump.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4640

Message par LoutredeMer » 12 sept. 2018, 09:18

Inso a écrit :
06 sept. 2018, 11:32
Malgré toutes ces frasques, la popularité de Trump aux US est supérieure à celle de Macron en France .
Mais avec un président comme Trump en France, ça donnerai quoi ?

Inso
Merci pour cet article intéressant qui rejoint la pensée de l'ancien président de droite Valéry Giscard d'Estaing, le seul président de la Vème république ayant laissé la France sans dette avec des comptes équilibrés :
Valéry Giscard d'Estaing s'inquiète notamment du pouvoir de l'argent, qui tend à s'accroitre ces dernières années. «L'enrichissement des plus riches est plus rapide qu'il ne l'a jamais été. Personne ne proteste. C'est très étrange», a-t-il déclaré. Avant de préciser «dans une société où l'argent a le pouvoir, les éléments de culture s'infléchissent en direction de la demande de cette société».
[...]
Valéry Giscard d'Estaing pointe du doigt le décalage entre les élites et le peuple. [...] «Dans toutes les élections qui vont venir, ce sont les éléments populaires qui vont monter», a-t-il assuré.
-----------------
the Gardian a écrit : ...Economic performance is poor. Growth is stagnant, unemployment isn’t falling and poverty is taking a firm hold. The disappointment is all the more acute because of the expectations Macron raised among those who rejected populism in favour of a candidate who both stood for good sense and could run the economy.
the American economy is growing
In France, for example, most of Macron’s support came in the first instance from the ranks of pensioners and public sector workers who had been largely shielded from the effects of globalisation.
The Benalla scandal, when a presidential bodyguard beat up a leftwing protester, has tarnished his image. But Macron’s ratings were damaged much more by the first round of reforms he embarked on. These measures include an additional tax burden on pensioners and an overhaul of the rights of public sector workers.
They limit themselves to supporting and managing implementation of the globalised economic model. With opinion polarising as it is now, such political passivity is suicidal.
L'économie américaine est en croissance tandis que l'économie française est stagnante ou décroissante. ( voir la valse des indices de croissance constamment gonflés en prévisions et dégonflés dans la réalité).

Les électorats de l'un et de l'autre ne sont pas de même provenance. En France, cet électorat nouvellement acquis (de gauche, des retraités et fonctionnaires) à un ex-banquier de Rotschild s'est vu trahi par des réformes de raclage de fond de tiroir. Les autres demandaient une relance économique par une redynamisation économique et la création d'emplois.

Ils n'ont rien vu venir. Quand on ne sait pas relancer une économie ni prendre l'argent là où il est, on fait des réformes, c'est bien connu... :mrgreen: en taxant tout le monde et surtout les plus pauvres (augmentation de la CSG, report des augmentations des points de retraite, diminution de l'APL, réforme sur le chômage a venir, suppression partielle des contrats aidés, de milliers de postes de fonctionnaires, augmentation drastique des taxes sur le diesel, l'essence etc...)

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4713
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4641

Message par Christian » 12 sept. 2018, 11:51

LoutredeMer a écrit :
12 sept. 2018, 09:18
L'économie américaine est en croissance
Oui, les indicateurs économiques comme le taux de chômage ou la croissance du PIB sont au beau fixe depuis 2012. Par contre, si on regarde le salaire médian des travailleurs américains, son augmentation est moindre que l'inflation... Ça prend deux jobs pour boucler les fins de mois au USA.

L'article suivant montre l'effet des réductions d'impôts:

https://www.americanprogressaction.org/ ... one-chart/

Image
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4642

Message par Inso » 12 sept. 2018, 12:34

LoutredeMer a écrit :
12 sept. 2018, 09:18
Ils n'ont rien vu venir. Quand on ne sait pas relancer une économie ni prendre l'argent là où il est, on fait des réformes, c'est bien connu... :mrgreen: en taxant tout le monde et surtout les plus pauvres (augmentation de la CSG, report des augmentations des points de retraite, diminution de l'APL, réforme sur le chômage a venir, suppression partielle des contrats aidés, de milliers de postes de fonctionnaires, augmentation drastique des taxes sur le diesel, l'essence etc...)
Il faudrait alors faire comme aux US ?
- Baisse drastique des impôts pour les riches
- Suppression de la sécu
- Salaire minimum très bas
- remise en cause des normes de sécurité et environnementales
- Suppression d'un certain nombre d'aide.
Sans parler du coût des études, du coût des soins ...

Mais je ne pense pas que c'est ce que tu voulais dire :a4:

Inso

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4643

Message par LoutredeMer » 12 sept. 2018, 14:12

Inso a écrit :
12 sept. 2018, 12:34
Il faudrait alors faire comme aux US ?
[...]
Mais je ne pense pas que c'est ce que tu voulais dire :a4:
Effectivement, bel épouvantail et beau procès d'intention...

Je répondais à ta reflexion d'un point de vue économique : "Malgré toutes ces frasques, la popularité de Trump aux US est supérieure à celle de Macron en France .", et je ne crois pas me tromper en disant que le plus important pour une population est la garantie du plein emploi. Une population est prête à faire quelques sacrifices si elle a du travail entrainant des revenus pour elle et ses enfants.

Sous Trump il y a quasiment plein emploi, sous Macron il y a 9,1% de chômeurs et 10% d'allocataires des minima sociaux. Et ce ne sont pas forcément les mêmes : il n'est pas besoin d'être inscrit à Pôle -Emploi pour bénéficier du RSA... Je vous laisse faire les comptes. Sans compter que cette politique actuelle tenue en France participe à la montée du populisme et s'en rend donc complice et c'est Giscard D'Estaing qui le dit, pas moi.

Cela dit, ce que tu invoques pour le gouvernement Trump, est majoritairement observé pour Macron et je n'excuse pas l'un plus que l'autre :

- Baisse drastique des impôts pour les riches : idem en France, suppression de l'ISF, non-imposition des géants du web, calcul de l'impôt décroissant selon les revenus croissants etc

- Salaire minimum très bas : idem en France, et il est à noter une différence importante : en France le salaire minimum est la norme alors qu'aux USA il est assez peu répandu.

- remise en cause des normes de sécurité et environnementales : démission de Nicolas Hulot, face entre autres à la proposition pour davantage de constructions de centrales nucléaires (ah oui, pardon, le nucléaire, c'est propre et les démantèlements sont des jeux d'enfant...), la prolongation du glyphosate etc

- Suppression d'un certain nombre d'aide : idem en France (contrats aidés, baisse des allocations chomage sur la durée, baisse des apl, augmentation de la csg etc)

- Sans parler du coût des études : en France il n'y a carrément pas de place à la rentrée universitaire pour des milliers d'étudiants, c'est pas mieux.

- suppression de la sécu, coût des soins ... : c'est notre plus. D'accord. Ca permet à tout le monde de dire "Oulala gros chanceux va, tu as la meilleure sécurité sociale du monde" (en passant, celle du Canada est très bien, pourquoi on n'en parle jamais?).

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4301
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4644

Message par spin-up » 12 sept. 2018, 15:00

LoutredeMer a écrit :
12 sept. 2018, 14:12
la prolongation du glyphosate etc
Tu sais, ca c'est une bonne decision, y compris pour la santé et l'environnement.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4645

Message par LoutredeMer » 13 sept. 2018, 06:25

spin-up a écrit :
12 sept. 2018, 15:00
Tu sais, ca c'est une bonne decision, y compris pour la santé et l'environnement.
Explications sur le départ de N. Hulot (lobbyisme et peu d'avancées)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4646

Message par unptitgab » 13 sept. 2018, 13:57

Si certains doutaient encore des troubles trumpien sa réaction face au bilan définitif de la catastrophe survenu l'année dernière à Porto-Rico ne le permet plus, égocentrisme exacerbé, paranoïa et déni de réalité sont réunis.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4647

Message par Inso » 13 sept. 2018, 14:26

LoutredeMer a écrit :
12 sept. 2018, 14:12
Effectivement, bel épouvantail et beau procès d'intention...
Oui, j'avoue :oops:
Je le savais mais je n'ai pas pu résister :lol:
En fait l'idée de ma question était davantage tournée vers des dénis de démocratie, des comportements narcissiques extrèmes et une corruption plutôt impressionnante.

Insi

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4648

Message par Inso » 13 sept. 2018, 14:32

unptitgab a écrit :
13 sept. 2018, 13:57
Si certains doutaient encore des troubles trumpien sa réaction face au bilan définitif de la catastrophe survenu l'année dernière à Porto-Rico ne le permet plus, égocentrisme exacerbé, paranoïa et déni de réalité sont réunis.
Il n'est pas malin. L'économie US est actuellement florissante (du moins un certain nombre d'indicateurs) et, à 2 mois des midterms, au lieu de surfer là-dessus, il prèfère raconter des énormités sur Porto-Rico.

Inso

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4649

Message par lefauve » 13 sept. 2018, 20:58

Inso a écrit :
13 sept. 2018, 14:32
Il n'est pas malin. L'économie US est actuellement florissante (du moins un certain nombre d'indicateurs) et, à 2 mois des midterms, au lieu de surfer là-dessus, il prèfère raconter des énormités sur Porto-Rico.

Inso
Ce qui est triste est le nombre de personne qui le suivent qui sont encore moins malin que lui.

Mais comment est-il possible de supporter un telle salopard?
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4484
Inscription : 16 janv. 2004, 11:47

Re: Donald Trump, zozo no 1, Président des États-Unis

#4650

Message par Invité » 13 sept. 2018, 23:16

lefauve a écrit :
13 sept. 2018, 20:58
Ce qui est triste est le nombre de personne qui le suivent qui sont encore moins malin que lui.

Mais comment est-il possible de supporter un telle salopard?
Les gens qui le supportent ont tellement investit d'énergie à le défendre dans leur milieu qu'ils trouvent très difficile et sont un peu honteux d'admettre maintenant qu'ils se sont trompés pendant tout ce temps.

Les climato-sceptique font un peu pareil.

Plus ça devient évident et plus c'est difficile d'admettre que tu es tombé dans un tel "piège".

I.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit