L'avortement

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10556
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#3551

Message par Nicolas78 » 23 mars 2017, 15:33

Luc Feron a écrit :
LoutredeMer a écrit :... tu es un empêcheur de vivre, Luc Feron. Tu es une vieille icone rigide collée au fond d'un transept froid et moisi. :langue:
Non
Et Re Non
Je suis globalement d'accord avec ce qui est dit dans ce lien. Le X n'est pas le summum de la production culturelle de l’humanité, ça on est d'accord.

Mais ta toujours pas compris un ou deux trucs :
Regarder du X ne mène pas forcement à croire en tout les exemples cités. Déjà.
Et faire du sexe régulièrement avec des inconnu(e)s ne mène pas forcement aux perversions et/ou croyances citées ici...
Etre un queutard IRL n'est pas forcement être un gros mateur de film X.

Ne confond pas X et réalité. D’ailleurs on sent que le X à une forme d'emprise sur toi, puisque tu croit que les gens on des relations sexuelles comme dans les films X, ce qui en gros est démentis par toi même...et ton lien.
Bref, tes en pleine dissonance cognitive Luc...

PS : je défend pas le X, je critique ta pensée. Le X n'a effectivement pas que des bons cotés, surement bcp plus de mauvais que de bon par ailleurs.
Je le dit au cas ou tu penserait que je défend le X. Non, je critique ta cognition. On parlerait de fromage je ferait de même...et je déteste le fromage.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5235
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'avortement

#3552

Message par LoutredeMer » 23 mars 2017, 15:42

Luc féron doit etre amateur de X. Je pense plus que c'est plus une activité de solitaire que de couple. Car c'est passif alors qu'un couple demande a etre actif.

enfin perso, je n'aime pas le porn.Il y a d'autres formes de fantasmes plus poétiques et stimulants.

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: L'avortement

#3553

Message par Greem » 23 mars 2017, 15:49

Luc Feron a écrit :bla bla bla
Vous répondez sérieusement à un post qui se voulait ouvertement fantasque (en référence à un certain jeu que les amateurs reconnaîtrons). Preuve que vous n'êtes pas là pour dialoguer puisque vous n'écoutez ni ne répondez à rien, et que votre présence ici se limite à ressasser inlassablement vos vérités débilitantes sans considérer ce que les autres peuvent vous dire.

Alors à quoi bon continuez cette conversation ? Mes d'avis que vous devriez songer à vous trouver des occupations plus saines, comme vous injecter de l'héroïne dans les veines par exemple.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#3554

Message par Luc Feron » 23 mars 2017, 16:42

Nicolas78 a écrit : Et faire du sexe régulièrement avec des inconnu(e)s ne mène pas forcement aux perversions et/ou croyances citées ici...

Faire du sexe avec des inconnues, c’est assez complexe à gerer,cela demande une excellente maitrise du mensonge, une bonne mémoire car on vit perpétuellement dans la contre vérité, c’est même assez stressant quand on se fait démasquer, ce qui psychologiquement devient pesant au fil du temps, des sentiments peuvent venir perturber une relation qui se voulait juste physique, et oui aucun dragueur n’est à l’abris, je me rappelle de tortures sentimentales qui pouvaient durer plusieurs jours, pas si simple à vivre tout cela.
D’où le risque énorme d’introduire d’autre partenaire dans un couple, rien de tel qu’une relation sincère et exclusive dans la vérité.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4719
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: L'avortement

#3555

Message par unptitgab » 23 mars 2017, 17:48

Luc Feron a écrit :Faire du sexe avec des inconnues, c’est assez complexe à gerer,cela demande une excellente maitrise du mensonge, une bonne mémoire car on vit perpétuellement dans la contre vérité, c’est même assez stressant quand on se fait démasquer,..
Il va falloir que vous expliquiez pourquoi cela implique le mensonge, perso il y a toujours eu entente avec le fait que cela serait une relation de plaisir et il a pu arriver que cela se prolonge, mais le mensonge n'a jamais eu sa place.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10556
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#3556

Message par Nicolas78 » 23 mars 2017, 18:04

Luc a écrit :Faire du sexe avec des inconnues, c’est assez complexe à gerer,cela demande une excellente maitrise du mensonge

Heu non, pas forcement.
c’est même assez stressant quand on se fait démasquer, ce qui psychologiquement devient pesant au fil du temps
Dans le cas ou on ne veut rien dire, cela peut aussi protéger les autres de la souffrance de le savoir.
C'est le prix à payer.
je me rappelle de tortures sentimentales qui pouvaient durer plusieurs jours, pas si simple à vivre tout cela.
Personne à dit que c’était facile. On est bien d'accord la dessus.
Se retenir d'aller voir ailleurs n'est pas facile non-plus et peut aussi être une torture dans le cas d'une relation basée sur trop de possessivité ou de jalousie.
rien de tel qu’une relation sincère et exclusive dans la vérité.
La verité cache bien des choses moins noble qu'elle-même parfois. Ceci-dit, je le redit, je ne voit aucune contre-indication plus que cela à la vie de couple fidèle et exclusive non-plus.
Ceci-dit, note tout de même que sincère et exclusif est définissable selon chaque couple (dans une certaine mesure évidement, dans le sens ou la sincérité ne peut se pareiller avec la manipulation et l'abus de confiance).

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3217
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#3557

Message par Cogite Stibon » 24 mars 2017, 04:26

Luc Feron a écrit :L’avortement fruit de la science car vous êtes un technocrate, vous misez tout sur la technique pour " contrôler les naissances ", c’est-à-dire la conjonction de l’IVG et d’une contraception douteuse, le résultat est sans appel.
Oui, environ 2 enfants par couple dans les pays où l'éducation sexuelle est correctement faite, la contraception est disponible, et l'avortement possible. Et pratiquement plus de naissances d'enfants non désirés, sans hausse du nombre d'avortement. Quand presque 2000 ans de tentative de la "morale" chrétienne pour contrôler la sexualité n'ont réussit à produire que filles mères, avortement clandestins menant souvent à la mort de la mère, enfants illégitimes maltraités, enfants abandonnées, infanticides, et familles crevant de faim car incapable de nourrir leur trop nombreuse progéniture.

C'est sans appel, en effet, quand on regarde la réalité plutôt que ses fantasmes.
Luc Feron a écrit :Dès que l’on tente de responsabiliser les comportements, on se fait passer pour un bigot moralisateur
Vous êtes un surtout irresponsable qui refuse de voir les conséquences désastreuses de vos prêches.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5235
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'avortement

#3558

Message par LoutredeMer » 24 mars 2017, 05:08

Luc Feron a écrit :L’avortement fruit de la science car vous êtes un technocrate, vous misez tout sur la technique pour " contrôler les naissances ", c’est-à-dire la conjonction de l’IVG et d’une contraception douteuse, le résultat est sans appel.
Cogite Stibon a écrit :(...) Quand presque 2000 ans de tentative de la "morale" chrétienne pour contrôler la sexualité n'ont réussit à produire que filles mères, avortement clandestins menant souvent à la mort de la mère, enfants illégitimes maltraités, enfants abandonnées, infanticides, et familles crevant de faim car incapable de nourrir leur trop nombreuse progéniture.

C'est sans appel, en effet, quand on regarde la réalité plutôt que ses fantasmes.
Oui c'est très grave. Dans un tribunal (où il se place lui-meme), le juge Luc Feron :

- condamne à mort des femmes pour laisser la vie à un petit amas de cellules vivantes.
- condamne à mort des enfants pour laisser la vie à un petit amas de cellules vivantes

Et de plus le procès est sans appel, en effet. :down:

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3217
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#3559

Message par Cogite Stibon » 24 mars 2017, 05:18

LoutredeMer a écrit :Oui c'est très grave. Dans un tribunal (où il se place lui-meme), le juge Luc Feron :

- condamne à mort des femmes pour laisser la vie à un petit amas de cellules vivantes.
- condamne à mort des enfants pour laisser la vie à un petit amas de cellules vivantes

Et de plus le procès est sans appel, en effet. :down:
Même pas, puisque le nombre d'avortement n'a pas augmenté avec sa légalisation, comme il l'a lui même même reconnu.

Dans un tribunal (où il se place lui-même), le juge Luc Feron :

- condamne à mort des femmes pour rien.
- condamne à mort des enfants pour rien.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#3560

Message par Luc Feron » 24 mars 2017, 06:23

Cogite Stibon a écrit : Quand presque 2000 ans de tentative de la "morale" chrétienne pour contrôler la sexualité n'ont réussit à produire que filles mères, avortement clandestins menant souvent à la mort de la mère, enfants illégitimes maltraités, enfants abandonnées, infanticides, et familles crevant de faim car incapable de nourrir leur trop nombreuse progéniture.

La réalité ,c’est que vous comparez n’importe quoi,les conditions de vie d’il y a 2000 ans et les conditions actuelles, c’est dire tout votre sérieux et surtout tout votre manque d’ambition,je confirme que vous êtes un technocrate qui n’abordez le problème de l’avortement que sous un aspect technologique et médical,Loutredemer,avec ses préjugés très tenaces est dans les starting blocks dès qu’il s’agit de me démolir ,et en anticipant trop la détonation,vous réussissez un faux départ.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: L'avortement

#3561

Message par MaisBienSur » 24 mars 2017, 06:40

Nicolas78 a écrit :
Luc Feron a écrit : Non
Et Re Non
Je suis globalement d'accord avec ce qui est dit dans ce lien.
:shock:

Le quel des deux ?

Parce que moi, j'ai du mal avec être d'accord avec les deux...

Je trouve que beaucoup de points sont faux, ou tronqués...

Ca donne plus l'impression d'un article qui va déculpabiliser un mauvais amant plutôt que de se remettre en question.

Il y a même des points (comme le 2 du premier lien: Ceux qui regardent du X deviennent plus indulgents vis-à-vis de leurs partenaires dans la vie réelle car ces films les stimulent.) Je ne comprend même pas d'où cette idée peut venir !
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5235
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'avortement

#3562

Message par LoutredeMer » 24 mars 2017, 06:48

Luc Feron a écrit :je confirme que vous êtes un technocrate qui n’abordez le problème de l’avortement que sous un aspect technologique et médical
Parce que la VIE, ce n'est pas technologique et médical? ce n'est pas biologique, physiologique, chimique? Aaaaaaaaaah non, bien sur, selon Luc Feron c'est un machin immatériel qu'on n'a jamais vu, qui n'est pas prouvé et qui s'appelle "ame" et qui promet un avenir meilleur dans les limbes de l'inconnu.... La belle affaire.... Prouve le donc qu'un embryon a une ame qui vaut des millions de morts de femmes et d'enfants....


Loutredemer,avec ses préjugés très tenaces est dans les starting blocks dès qu’il s’agit de me démolir ,et en anticipant trop la détonation,vous réussissez un faux départ.
Oh tu te démontes bien tout seul, pas besoin de moi :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4719
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: L'avortement

#3563

Message par unptitgab » 24 mars 2017, 06:48

Luc Feron a écrit :La réalité ,c’est que vous comparez n’importe quoi,les conditions de vie d’il y a 2000 ans et les conditions actuelles, c’est dire tout votre sérieux et surtout tout votre manque d’ambition,je confirme que vous êtes un technocrate qui n’abordez le problème de l’avortement que sous un aspect technologique et médical,Loutredemer,avec ses préjugés très tenaces est dans les starting blocks dès qu’il s’agit de me démolir ,et en anticipant trop la détonation,vous réussissez un faux départ.
D'un point de vu purement humain, pour une femme un gosse cela l'engage à perpette, si elle a la possibilité de ne pas avoir à subir ce fardeau, si c'en est un pour elle, qu'elle puisse en profiter est la moindre des choses et votre morale n'est en rien supérieure, elle montre juste que vous la placez au dessus des besoins individuels des femmes. Alors franchement votre soit disant humanisme contre le technocratisme de ceux qui défende le choix individuel ferait doucement rigoler s'il n'était liberticide.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3217
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#3564

Message par Cogite Stibon » 24 mars 2017, 09:47

Luc Feron a écrit :La réalité ,c’est que vous comparez n’importe quoi,les conditions de vie d’il y a 2000 ans et les conditions actuelles
Pas du tout. Je compare le résultat de 2 "méthodes" pour réguler les naissances.
L'une, la votre, s'est toujours soldé par un échec,et continue à échouer régulièrement quand elle est appliquée, dans les conditions actuelles, avec les conséquences que j'ai dit, hier comme aujourd'hui.
L'autre, rendu récemment possible par la technologie que vous dénigrez, et qui n'est en rien incompatible avec l'amour, la fidélité, et une vie de couple harmonieuse et respectueuse, a fait largement la preuve de son efficacité.
Luc Feron a écrit :qui n’abordez le problème de l’avortement que sous un aspect technologique et médical
Non, j'aborde la question de l'avortement sous l'angle des conséquences concrètes sur les êtres humains. Conséquences que vous choisissez d'ignorer, car au fond, tout ce qui compte, c'est d'imposer votre bigoterie aux autres.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4719
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: L'avortement

#3565

Message par unptitgab » 25 mars 2017, 04:31

Eh, Luc Feron est élu républicain en Oklahoma. Bon, trêve de plaisanterie cet exemple montre juste qu'il est impossible de débattre avec une personne ayant à ce point perdu la raison.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

tecnic
Messages : 813
Inscription : 02 août 2006, 09:20

Re: L'avortement

#3566

Message par tecnic » 25 mars 2017, 05:35

Cogite Stibon a écrit :Non, j'aborde la question de l'avortement sous l'angle des conséquences concrètes sur les êtres humains. Conséquences que vous choisissez d'ignorer, car au fond, tout ce qui compte, c'est d'imposer votre bigoterie aux autres.
Bonjour .
Au vu de ce débat que je me suis contenté de suivre avec ses excès de chaque bord , "abordé " sous l'angle des conséquences sur les êtres humains ,il y a
toutefois quelques victimes innocentes et inconscientes .....Les humains en devenir que sont les embryons ! Ah pardon ,j'oubliais que ce ne sont pas encore des êtres humains.... On a la chance de pouvoir en discuter ,rescapés peut-être de l'épuration des "saletés de parasites ", comme je l'ai lu de la part d'une intervenante ! Quant à Luc Ferron ,malgré un brin de prosélytisme ,ses commentaires ne sont pas tous à jeter au panier et je ne le vois pas imposer sa bigoterie ! Il n'oblige personne à le suivre ,il exprime ses opinions comme n'importe qui sur le forum ! Je lui trouve d'ailleurs un certain mérite
à résister au mitraillage dont il est exagérément la cible.

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#3567

Message par Luc Feron » 25 mars 2017, 10:32

Cogite Stibon a écrit :
Luc Feron a écrit :vous n’abordez le problème de l’avortement que sous un aspect technologique et médical
Non, j'aborde la question de l'avortement sous l'angle des conséquences concrètes sur les êtres humains. Conséquences que vous choisissez d'ignorer, car au fond, tout ce qui compte, c'est d'imposer votre bigoterie aux autres.

L’avortement de masse révèle en fait la nature très superficielle des relations qui existent entre les femmes et les hommes d’aujourd’hui,vous avez beau jeu de prétendre que le taux d’avortement est resté constant de l’ordre de 1 pour 4 a 1 pour 5 grossesses dans l’histoire,disons lorsqu’il était clandestin,soit,personne ne peut officialiser ces estimations.
A une époque ou le taux de mortalité infantile était effrayant,la solution de l’ IVG devait, de toute évidence ,etre moins impérieuse qu’actuellement .

Mortalité infantile
Extrait ...L’époque de la petite enfance, dans les siècles passés, est marquée au sceau du tragique : il naît beaucoup d’enfants, il en meurt beaucoup. Bien des familles n’en finissent pas d’enterrer leurs petits. Toutes, même les plus riches comme les familles royales, sont touchées. La mortalité infantile frappe sans distinction tous les milieux. Ces morts répétées de nourrissons et d’enfants ne sont toutefois pas vécues de la même manière autrefois qu’aujourd’hui. En effet, dans les sociétés anciennes, l’individu est moins valorisé que de nos jours .
C’est incontestablement la science qui a permis qu’aujourd’hui nous ne connaissions plus de telles tragédies dans nos familles, mais malheureusement les avancées scientifiques et techniques n’entraînent pas forcement des progrès parallèles dans d’autres domaines moins technologiques comme la spiritualité par exemple.

Le fait d’éradiquer la mortalité infantile entraîne alors d’autres problèmes,ceux de la surpopulation et tous ses corollaires….pollutions etc.….Et dans une société dirigée par des technocrates que propose t’on ? ….De la technicité.
Pour ne pas aborder les aspect spirituelles de la sexualité,les technocrates la cloisonnent dans un pragmatisme jouissif qui a pour finalité l’accès au bonheur dans le sexe, au plaisir déconnecté de toute procréation, alors,croyant avoir découvert la panacée, ils proposent la contraception chimique,si on étudie les causes qui poussent les femmes a avorter,on peut affirmer sans exagérer qu’elle n’est pas fiable,que ce soit du fait de son usage trop approximatif ou pour bien d’autres raisons encore.
La pilule semble même etre singulièrement inadaptée à des relations sexuelles passagères,anecdotiques,alors même qu’elle peut les encourager par le faux sentiment de protection qu’elle inspire.

Gageons que les éventuels cours d’éducation a la sexualité que vous pourriez proposer seraient tout aussi axés sur une technicité pointue.

Il me semble difficile de concevoir que l’on ne puissent se battre pour vaincre la mortalité infantile et que l’ on puisse tout a la fois œuvrer pour l’entretenir,je parle des scientifiques et du corps médical bien entendu.,à moins que certains se complaisent dans des raisonnements de types schizophréniques.
Votre tour de prestidigitation est assez simple à démystifier,il consiste a transformer, dans les consciences, un etre humain en un amas de cellule pour étayer votre formalisme cartésien.
Alors je vous attends sur un autre terrain que celui du scientisme technocratique en travaillant peut etre sur d’autres solutions qui reposent plus sur les dimensions relationnelles de la sexualité,leurs qualités et leurs objectifs pour prévenir les drames de l’IVG .

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6746
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: L'avortement

#3568

Message par richard » 26 mars 2017, 10:06

Salut Luc! Il est clair que tu parles à partir d'un autre paradigme que le notre. Peut-être étais-tu encore dans un autre paradigme avant ta conversion, deux paradigmes - deux représentations du monde- que nous ne connaissons pas. Comme en science il y a incommensurabilité entre deux paradigmes différents. Dès lors le dialogue est impossible. Tu es persuadé que c'est le sperme qui donne vie à l'ovule, qui donne la vie.
Cogite a donné une autre vision de la vie qui me paraît intéressante; nous ferions partie d'un tout d'où émergeraient des êtres vivants. Un autre paradigme à explorer?

jean7
Messages : 2886
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#3569

Message par jean7 » 26 mars 2017, 11:13

Luc Feron a écrit :vous avez beau jeu de prétendre que le taux d’avortement est resté constant de l’ordre de 1 pour 4 a 1 pour 5 grossesses dans l’histoire,disons lorsqu’il était clandestin,soit,personne ne peut officialiser ces estimations.
C'est plus près de 1/6 tandis que 1/5 correspondrait aux fausses couches.

C'est quoi la différence entre une sexualité responsable et une sexualité responsable basée sur la Bible ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1315
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: L'avortement

#3570

Message par 86lw » 26 mars 2017, 11:40

Luc Feron a écrit :C’est incontestablement la science qui a permis qu’aujourd’hui nous ne connaissions plus de telles tragédies dans nos familles, mais malheureusement les avancées scientifiques et techniques n’entraînent pas forcement des progrès parallèles dans d’autres domaines moins technologiques comme la spiritualité par exemple.
Donc la science a permis de sauver beaucoup de vies, mais n'est pas assez "spirituelle" à vos yeux? Vous préféreriez les mort-nés et les parturientes mourantes, pour peu que la science ne rende pas plus humaine les avortements, discrédités par votre secte-qui-a-réussi? C'est quoi la différence entre vous et un sturmfuhrer ss? (et j'assume complètement sur ce coup le point Godwin...)
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10556
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#3571

Message par Nicolas78 » 26 mars 2017, 12:54

C'est aussi que la science n'a pas necessairement la prétention de répondre à toutes les questions quand elle ne le peut pas, ni de remplacer l'ethique. Elle apporte ce qu'elle apporte mais ne remplace pas l'ethique et la morale.

Si effectivement Luc fait porter à la science un rôle tout puissant et spirituelle qu'elle ne prétend pas remplacer, alors il est facile pour lui de crier au scientisme. Puisque le jugement de base, circulaire, vient de lui.

Luc parle à lui même.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1315
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: L'avortement

#3572

Message par 86lw » 26 mars 2017, 13:14

Nicolas78 a écrit :C'est aussi que la science n'a pas necessairement la prétention de répondre à toutes les questions quand elle ne le peut pas, ni de remplacer l'ethique. Elle apporte ce qu'elle apporte mais ne remplace pas l'ethique et la morale.

Si effectivement Luc fait porter à la science un rôle tout puissant et spirituelle qu'elle ne prétend pas remplacer, alors il est facile pour lui de crier au scientisme. Puisque le jugement de base, circulaire, vient de lui.

Luc parle à lui même.
Comme la science, qui n'a pas d'autre prétention que de proposer, autant que faire se peut, un modèle ici et maintenant, de la réalité, et que, malgré les limites qu'elle se donne, elle montre néanmoins les erreurs et les contradictions de textes datant de 2 800 à 2 000 ans, Luc Feron, comme tant d'autres, la considère comme une alternative et donc une concurrente à sa vision du monde.
Ceci alors qu'elle n'est qu'une méthode dont il faut tenir compte pour tout modèle explicatif de la réalité, et en général pour toute démarche visant à organiser la vie en société.
L'évangéliste du forum préfère oublier les morts et les vies fracassées à cause des croyances qu'il véhicule, sans jamais se remettre en cause.
Et cet hypocrite se permet en plus le luxe de se draper dans une moralité supposée supérieure à celle de ses interlocuteurs.
Mais j'imagine qu'il ne se préoccupe pas du jugement "moral" que peut porter une ordure matérialiste un athée à son sujet...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10556
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#3573

Message par Nicolas78 » 26 mars 2017, 19:54

86lw a écrit :Comme la science, qui n'a pas d'autre prétention que de proposer, autant que faire se peut, un modèle ici et maintenant, de la réalité, et que, malgré les limites qu'elle se donne, elle montre néanmoins les erreurs et les contradictions de textes datant de 2 800 à 2 000 ans, Luc Feron, comme tant d'autres, la considère comme une alternative et donc une concurrente à sa vision du monde.
Exacte, d'ou aussi sont intérêt particulier pour le concordisme. Fléau touchant à peut prêt toutes les religions et parfois mêmes quelques "philosophies ancestrales" comme le Bouddhisme. Du moins selon quel genre de religieux/adeptes en parle. Disons qu'une partie non négligeable des prosélytes s'y laisse aller. Il faudrait peut-être leurs expliquer qu'une majorité de leurs coreligionnaires ne sont pas comme eux...mais les plus actifs prosélytes on souvent ce défaut de croire que les autres sont soit comme eux, soit devrait l’être.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5235
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'avortement

#3574

Message par LoutredeMer » 27 mars 2017, 05:04

Une dérive importante liée à la religion conservatrice et/ou intégriste:

George Faught, un député républicain de l'État de l'Oklahoma, a proposé mardi une loi interdisant l’avortement, même en cas d’inceste ou de viol. Pour défendre sa loi, il est allé très loin, suggérant qu'ils étaient une volonté de Dieu...

Dans l’Oklahoma, George Faught, un représentant (ndlr : député) républicain, propose de rendre l’avortement illégal sur une femme portant un fœtus atteint de malformation ou de trisomie, et ce même en cas d’inceste ou de viol.

Pierre-San
Messages : 266
Inscription : 03 août 2016, 11:05

Re: L'avortement

#3575

Message par Pierre-San » 27 mars 2017, 05:13

je me permets de poster ceci, écrit hier :

L’avortement, l’ADN, l’humanité…et les levures.

C’est un argument régulièrement avancé par les individus qui s’opposent au droit à l’avortement (qui se qualifient de « pro-life »/ « pro-vie » alors que les faits montrent l’inverse) que de dire « le fœtus est un individu à part entière, il a de l’ADN humain, c’est un humain à part entière ! »
Il y a donc l’idée que tout individu avec un génome humain serait ontologiquement (oui, j’adore ce mot) et surtout biologiquement un humain à part entière.

Mais il faut savoir qu’en biologie, l’individu ne commence pas au zygote et ne s’arrête pas au parent. En effet, l’individu est une part d’un cycle. Dans le cas humain, ce cycle est – fonctionnellement et temporellement déséquilibré vers le stade dit « diploïde », c’est-à-dire avec deux exemplaires de chaque chromosome (stade dit « 2n »). Vous qui lisez ce message et moi qui l’écris avons tous deux exemplaire de chaque chromosome, sauf les chromosomes sexuels pour les hommes (et un autre chromosome dont je ne parlerais pas). Nos gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) présentent en revanche un seul exemplaire de chacun de nos 22+1 chromosomes !
Néanmoins, en observant la nature, on comprend que cette définition de l’individu est restrictive. Chez pas mal d’espèces, comme certaines levures, le cycle n’est pas si déséquilibrés. Les individus haploïdes ont une vie propre, ils se nourrissent, respirent peuvent se reproduire… et, parfois, le stade diploïde peut être transitoire …voire absent ! Et on dans ce cas, c’est juste une fusion de deux individus, ce qui permet de brasser leurs gènes.

Vous pourriez alors me dire « oui, mais nous ne sommes pas des levures ». Ce à quoi je vous répondrais « parles pour toi, eyh, champignon troglodyte ! »…euh.
Le problème, c’est que nos gamètes…vivent également. Elles consomment des nutriments dans leur environnement, y rejettent des déchets, respirent…De fait, biologiquement parlant, les gamètes sont des individus humains autant que vous et moi. Et nous sommes la fusion de deux individus qui nous ont précédés et qui ne sont pas nos parents.

Et vous vous dites « oui, mais les gamètes ont juste une copie de l’ADN des parents ! Troglodyte toi-même ! ». Sauf que non. On vous a peut-être expliqué pendant vos cours de biologie de collège/lycée que c’était juste une moitié des chromosomes, mais dans les faits, l’ADN des gamètes n’est JAMAIS juste la moitié de l’ADN du parent. En effet, les effecteurs cellulaires qui manipulent l’ADN font TOUJOURS des erreurs. En changeant des bases, en inversant des bouts de chromosomes, voire en copiant… Même génétiquement, les gamètes sont des individus à part entière.
En d’autres termes, prétendre s’appuyer sur une définition biologique de l’individu pour dire que l’avortement est un meurtre revient – et sans exagération ! – à considérer que l’ovulation sans nidation est une non-assistance à personne à danger (ouais, les « règles ». Mais c’est plus classe dit comme ça) et la masturbation masculine de véritables génocides. Car dans ces cas ce sont bien des individus qui disparaissent.

S’attacher à vouloir la survie d’un individu sous prétexte qu’il est humain avant même qu’il ait l’équipement physiologique nécessaire pour ressentir, penser, souffrir, rêver….revient donc à tracer arbitrairement une limite dans un cycle et, là encore, supposer une essence à l’être qui arriverait à partir du moment où deux individus fusionnent…

Si ce n’est pas l’âme, qu’est-ce que c’est ?
Et, au risque d’être sec (à défaut d’être sexe) l’âme est un concept philosophique sans rien de tangible. Donc irrationnel. En soit, libre à chacun de croire en des choses irrationnelles. Mais l’ennui, c’est lorsqu’au nom de cette croyance irrationnelle, on lutte pour restreindre les libertés d’autrui. Et, plus encore, lorsqu’on attente à la vie humaine. Celle qui dépasse juste l’individu défini uniquement génétiquement ;)

A contrario, les femmes qui ont recours à l’avortement, objectivement, sont capables de rire, rêver, ressentir, souffrir…mais ça sera l’objet de mon prochain message sur le sujet.
"Je n'ai à offrir que du sang, de la peine, des larmes, de la sueur et même du vomi !"
Sir Winston Plus-ou-moins Churchill

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit