L'avortement

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4176

Message par Luc Feron » 24 mai 2017, 12:32

Cogite Stibon a écrit :On attends toujours ne serais-ce que le début d'une piste de preuve** qu'être élevé par un couple homosexuel soit contraire à l'intérêt de l'enfant. Kraepelin, qui est l'expert du sujet sur ce forum et qui a apparemment épluché l'ensemble des études sur le sujet, n'a pas été capable d'en fournir une seule en 5 ans, malgré mes demandes insistantes.
Puisque vous êtes là depuis au moins 5 ans et moi pas, auriez vous l’amabilité de me fournir une conclusion même succincte de ce que Kraepelin en a déduit comme expert sur ce forum,en dehors du fait qu’il n’a pas pu vous fournir les preuves que vous lui réclamiez.

mcmachin
Messages : 1589
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: L'avortement

#4177

Message par mcmachin » 24 mai 2017, 13:41

Cogite Stibon a écrit :Le droit des enfants d'avoir un père et une mère n'existe pas*, c'est une invention des haineux de la manif pour masquer leur motivation homophobe.
mcmachin a écrit :"Haineux" à combien de pour cent ? Juste pour savoir ?
Cogite Stibon a écrit :Si tu es aussi malin que tu le prétends, tu trouveras tout seul comme un grand.
Pourquoi tant de haine ? :lol:

ps : j'ai déjà dit que j'étais "beaucoup trop malin pour être raciste", rien d'autre. Tu m'épouvantailles donc, mon grand. ;)

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4178

Message par Luc Feron » 26 mai 2017, 00:11

mcmachin a écrit :
Cogite Stibon a écrit :Le droit des enfants d'avoir un père et une mère n'existe pas*, c'est une invention des haineux de la manif pour masquer leur motivation homophobe.
mcmachin a écrit :"Haineux" à combien de pour cent ? Juste pour savoir ?
Cogite Stibon a écrit :Si tu es aussi malin que tu le prétends, tu trouveras tout seul comme un grand.
Pourquoi tant de haine ? :lol:

ps : j'ai déjà dit que j'étais "beaucoup trop malin pour être raciste", rien d'autre. Tu m'épouvantailles donc, mon grand. ;)
Nous pouvons tous etre sujet a des dérapages verbaux,et alors ?
Je vais etre humoristique et très caricatural,je constate que depuis le début,des sceptiques haineux envers les bigots acceptent de dialoguer avec moi…...bien que certains modérateurs ont suggéré de me boycotter,perso, dès le départ je savais sur quel site je me lançais,et franchement ce site aurait été le dernier de mes choix pour tenter d’évangéliser quelqu'un si tel avait été mon objectif,mais je n’ai jamais cru un seul instant à ce genre de boycott de la part d’une association de personnes manifestement censées et intelligentes comme les sceptiques du Québec, ce qui ne signifie pas et d’ailleurs ils le reconnaissent dans leurs prémices qu’ils possèdent la vérité absolue,donc passons…..

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19158
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

La grâce que je vous souhaite

#4179

Message par Denis » 26 mai 2017, 01:25


Salut Luc,

Vous dites :
je n’ai jamais cru un seul instant à ce genre de boycott de la part d’une association de personnes manifestement censées et intelligentes comme les sceptiques du Québec, ce qui ne signifie pas et d’ailleurs ils le reconnaissent dans leurs prémices qu’ils possèdent la vérité absolue,donc passons…..
Et la vôtre, de vérité absolue, comment se porte-t-elle, ces jours-ci ?

Commence-t-elle à se fissurer ? À s'ajuster à la réalité ? À détordre quelques erreurs enfantines ?

C'est la grâce que je vous souhaite.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 8434
Inscription : 20 mai 2004, 21:42

Re: La grâce que je vous souhaite

#4180

Message par Raphaël » 26 mai 2017, 02:11

Denis à Luc a écrit :Et la vôtre, de vérité absolue, comment se porte-t-elle, ces jours-ci ?

Commence-t-elle à se fissurer ?
Pour commencer à se fissurer il faudrait que l'illumination lui vienne de l'intérieur parce qu'autrement le monde à l'extérieur de sa bulle biblique c'est celui du diable et un croyant convaincu comme Luc Feron ne lui ouvrira jamais la porte.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4181

Message par Nicolas78 » 26 mai 2017, 10:14

Les SDQ possèdent la verité absolue maintenant :lol:

Nan Luc, détecter les incohérences, les mensonges et les erreurs n'est pas pour autant détenir la vérité absolue.

En tout cas moi je la possède pas.

Et toi ? Pense tu que la Bible et ton Dieu soit vérité absolue ? Il me semble que oui... ?
Si oui, bravo, tu vient de tomber dans ton propre piège...pas très malin...
Tu n'évangélisera que des idiots de cette manière. C'est pas plus mal. Tu mâche le travail à tes adversaires.

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4182

Message par Luc Feron » 27 mai 2017, 19:24

Nicolas78 a écrit :Les SDQ possèdent la verité absolue maintenant :lol:
Je n’ai jamais voulu ironiser sur ce fait et si je me suis mal exprimé,permettez moi alors de préciser le fond de ma pensée, les Sceptiques du Québec reconnaissent précisément dans leur prémices qu’ils ne peuvent posséder la vérité absolue car elle est toujours sujette a etre remise en question par une nouvelle découverte,le chrétien considère que toutes ces nouvelles découvertes sont autant de digressions,de chemins de traverse,qui détournent de l’objectif principale,la découverte du Messie et de sa vérité.
Tous ces doutes et ces questionnement porte systématiquement sur les origines et la certifications des auteurs qui auraient rédigé ces textes,je ne perçois jamais aucune réflexion sur la teneur même du message en lui même,message qui peut a tout moment transformer une vie humaine,et l’histoire révèle de manière factuelle que cette puissance est réellement opérante,voila résumé de manière un peu caricaturale ce qui nous sépare.
S’il existe un quelconque projet,de la part d’une divinité qui nous propose d’y adhérer librement et que cette invitation nous soit transmise sous forme d’un testament,alors vos méthodes d’investigations vont nous écarter loin de la vérité primordiale,cette vérité pour un chrétien prend la forme de Jésus,un personnage central que vous banalisez de manière un peu pathétique sans jamais chercher à comprendre la teneur de sa révélation.
En résumé les Sceptiques du Québec trébucheront toujours sur le personnage central de Jésus en le considérant comme une vulgaire invention humaine issue de je ne sais quels mythes ancestraux.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4183

Message par Nicolas78 » 27 mai 2017, 20:15

Luc a écrit : Je n’ai jamais voulu ironiser sur ce fait et si je me suis mal exprimé,permettez moi alors de préciser le fond de ma pensée, les Sceptiques du Québec reconnaissent précisément dans leur prémices qu’ils ne peuvent posséder la vérité absolue car elle est toujours sujette a etre remise en question par une nouvelle découverte,le chrétien considère que toutes ces nouvelles découvertes sont autant de digressions,de chemins de traverse,qui détournent de l’objectif principale,la découverte du Messie et de sa vérité.
Ha oui pardon, c'est donc ta religion qui détiens la vérité absolue.
Rassuré tu me voit, Luc
Image
,je ne perçois jamais aucune réflexion sur la teneur même du message en lui même,message qui peut a tout moment transformer une vie humaine,et l’histoire révèle de manière factuelle que cette puissance est réellement opérante,voila résumé de manière un peu caricaturale ce qui nous sépare.
Non, ta juste pas bien regardé ni lu, c'est rien, je te remet ca :
viewtopic.php?f=20&t=13202&start=4050#p497432

C'est petits topos plantes bien des gros clous dans la religion (va lire les liens, c'est plus important que ce que je dit). Concepts, Histoires, plagiats, incohérences externe, cohérences historique, cohérence interne (tautologique), illogismes.
En voila des choses qui tendent à prouver que la Bible est d'inspiration humaine, et non divine.
RIEN de ce qu'il y à dans la Bible n’était inconnue des hommes de l'époque. Je dit bien, RIEN.
Mais ta juste pas lu, tu tes concentré sur la Terre...
D’ailleurs une fois pris au piège ici :
viewtopic.php?f=20&t=13202&start=4050#p497469
Tu à changé de sujet... (tu le fait tout le temps).
S’il existe un quelconque projet,de la part d’une divinité qui nous propose d’y adhérer librement
Dire que si tu n'y adhère pas tu va crever la bouche ouverte en enfer durant des milliers d'années, voir indéfiniment, c'est être "libre" ça ?
Moi j'appel ça du chantage. Le chantage n'est pas synonyme de liberté. C'est même plutôt proche d'un antonyme.
Un peut comme un papa ferait du chantage à son enfant qui à fait des bêtises. L'humain et t'il à l'image de Dieu, ou l'inverse, quand on constate cela ?
Et d’ailleurs c'est ce qui t’empêche de douter, la peur de finir en enfer (publiquement, car au fond "il n'y à pas de vraie foi sans doute"...).
Peut-être aussi à tu peur d’être rejeté par ta femme en cas de doute trop profond ? Si tu abandonnait ta religion, elle te quitterait ?

Tu sais, j'ai pas mal de croyants dans mon entourage (pas loin de majoritairement même), et tous m'on admis douter. La plus part non aucun probleme avec ça. Il reste croyants. Ya pas mal d'intellos croyants qui écrivent sur le sujet.
Ce qui leur évite de raconter n'importe quoi, sans avoir un argumentaire autre que "le messie de ma religion à moi et pas la tienne c'est trop la vérité Divine, yeah fuck les autres religions c'est moi qu'a raison !"...
Ce qui est de l'enfantillage. En fait.
En résumé les Sceptiques du Québec trébucheront toujours sur le personnage central de Jésus en le considérant comme une vulgaire invention humaine issue de je ne sais quels mythes ancestraux.
Mais non, relis bien. C'est la Bible qui trébuche, et pas sur le sujet de Jésus. Mais sur biennnn plus de choses.
La débandade commence même en première page... (et tu tes piégé seul sur le sujet au passage :? ).
Quand au "je ne sais quel mythe ancestraux", je t'invite pour une foi dans ta vie à lire autre chose que la Bible. Ya aussi des trucs intéressant dans les autres livres.
Ces "mythes" sont détaillés dans plusieurs religions et reprisent presque mot pat mot par les Juifs, les Chrétiens, et les Musulmans.
Bref, par les trois grandes religions monothéistes. Il faut lire un peut Luc. Sortir de ton monde.
Encore une fois, RIEN de ce qui est dans ces livres n’était inconnus ou débattus pour la première fois à l'époque.
Mais ca, c'est juste le haut de l'iceberg. Le reste étant toutes les incohérences dans ce livre, moi et Raphaël avons fait quelques listing sur le sujet.

Mais j'admet que pour un croyant, lire cela est douloureux. Au sens quasiment physique du terme. C'est insoutenable. Et les convertis en souffrent d'autant plus qu'ils on l'impression d'avoir fait un vrai choix. Ça peut être pire qu'une rupture amoureuse. Et en plus, on fini souvent par devoir cacher ses doutes, comme un enfant, au risque de voir un univers sociale, bien réel lui, s’ébranler. Les convictions ne sont pas anodines (politiques et morale aussi).

Tien en parlant des Musulmans, tu sais, ils pensent eux aussi que la Bible c'est du bullshit (à moitié disons), et ils pensent eux aussi avoir la vérité soufflée par Dieu, et attendent le messie, et croient que Jésus est un prophète (il est même cité plus souvent dans le Coran que dans n'importe quel livre, il est même plus cité que Mohammed dans le Coran) comme toi. Juste que l'Islam est plus récente. Pourquoi tes pas Musulman plutôt ?
A tu conscience que si ta femme avait été Musulmane, il y aurait de forte chance qu'aujourd’hui tu nous parle de Coran plutôt que de Bible ?

---
Raphaël a écrit :
Denis à Luc a écrit :Et la vôtre, de vérité absolue, comment se porte-t-elle, ces jours-ci ?

Commence-t-elle à se fissurer ?
Pour commencer à se fissurer il faudrait que l'illumination lui vienne de l'intérieur parce qu'autrement le monde à l'extérieur de sa bulle biblique c'est celui du diable et un croyant convaincu comme Luc Feron ne lui ouvrira jamais la porte.
Façon autant belle que juste et concise de décrire ce genre de situation. :up:

Mais Luc n'est pas ici pour rien.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 8434
Inscription : 20 mai 2004, 21:42

Re: L'avortement

#4184

Message par Raphaël » 28 mai 2017, 13:55

Luc Feron a écrit :les Sceptiques du Québec reconnaissent précisément dans leur prémices qu’ils ne peuvent posséder la vérité absolue car elle est toujours sujette a etre remise en question par une nouvelle découverte,le chrétien considère que toutes ces nouvelles découvertes sont autant de digressions,de chemins de traverse,qui détournent de l’objectif principale,la découverte du Messie et de sa vérité.
Vérité qui est interprétée de façon différente selon les religions et les époques. Dieu et Jésus ont eu plusieurs plusieurs visages à travers les âges et vont probablement en avoir de nouveaux dans l'avenir.
S’il existe un quelconque projet,de la part d’une divinité qui nous propose d’y adhérer librement et que cette invitation nous soit transmise sous forme d’un testament
Où est-il écrit que Dieu préférait les moutons ? L'enfant prodigue, ça te dis quelque chose ?
alors vos méthodes d’investigations vont nous écarter loin de la vérité primordiale,cette vérité pour un chrétien prend la forme de Jésus,un personnage central que vous banalisez de manière un peu pathétique sans jamais chercher à comprendre la teneur de sa révélation.
Je dirais plutôt que cette vérité prend la forme de Paul de Tarse pour plusieurs croyants, incluant Luc Feron.

Tu devrais mettre les Épîtres de côté et te recentrer sur les Évangiles; je suis certain que ça te ferait voir les choses autrement.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#4185

Message par Cogite Stibon » 29 mai 2017, 04:05

Luc Feron a écrit :Puisque vous êtes là depuis au moins 5 ans et moi pas, auriez vous l’amabilité de me fournir une conclusion même succincte de ce que Kraepelin en a déduit comme expert sur ce forum,en dehors du fait qu’il n’a pas pu vous fournir les preuves que vous lui réclamiez.
Avec grand plaisir :a1:, dès que vous aurez l'amabilité de répondre à mes questions sans que j'ai besoin de vous relancer des dizaines de fois.

Pour rappel mes questions en suspens :

Avez-vous le début d'une piste de preuve (basé sur des faits) qu'être élevé par un couple homosexuel soit contraire à l'intérêt de l'enfant ?
Avez-vous un quelconque élément de preuve que votre politique, quelle que soit le nom que vous lui donniez, permet effectivement de réduire le nombre d'avortement ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4186

Message par Luc Feron » 29 mai 2017, 15:29

Cogite Stibon a écrit :... dès que vous aurez l'amabilité de répondre à mes questions sans que j'ai besoin de vous relancer des dizaines de fois.
Je vous ai déjà expliqué que tous les problèmes ne se solutionnent pas par de simples décrets de nature politiques, nous sommes assaillis par des médias qui prônent la consommation sexuelle irresponsable pour de multiples raisons qui flattent le narcissisme ou l’orgueil des jeunes, toujours dans une vision individualiste de faire valoir de leur égos ,on est initié ou on ne l’est pas ,on est in ou on est out, on est désirable ou on ne l’est pas, là-dessus silence radio de votre part, selon vous il faut d’abord et avant tout plébisciter l’usage d’une contraception qui ,dans sa technicité est très loin d’être fiable.
Voici un article qui relève le fait que la conjugaison de l’éducation a l’abstinence sexuelle, non pas totale mais en contre réaction au jouir sans entrave dans n’importe quelle situation, la conjugaison de cette sexualité plus responsable avec une information sur des moyens contraceptifs qui n’est pas directement axé sur une incitation à la consommation peut produire des effets positifs.
http://washington.blogs.liberation.fr/2 ... ca-marche/

Les études sur l’homoparentalité sont toutes plus ou moins biaisées et ne peuvent pas ,avec le peu de recul actuel,refléter les effets de sa généralisation par la loi.
http://mobile.lemonde.fr/societe/articl ... google.it/

Si vous aimez des exemples de sexualité responsable.

http://www.sudinfo.be/1074934/article/2 ... artenaires

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4187

Message par Nicolas78 » 29 mai 2017, 17:24

- Je suis d'accord. Certains médias affligeants ne font que pousser à l'égotisme et l'individualisme.
Ceci-dit, s'occuper du cul et de la bite de gens qu'on connait pas et selon notre petite morale est encore plus égotique et individualiste.

- les biais concernant les études sur les enfants éduqué par des homos sont principalement...des biais sociaux externe...et financier...
Non Luc. Face à la réalité, c'est pas les homos qui doivent plier, mais la société.
Ses biais seront moindre quand la société acceptera plus l'homosexualité des autres.
Quand aux biais économique, sans commentaires tellement ça tombe sous le sens...
Le problème serait les homos, et pas la pauvreté ? J'ose espérer que tes pas suffisamment fumé pour y avoir pensé sans te remettre en question.

Ton lien du "Monde" enfonce des portes ouvertes. Il est intéressant mais ne développe pas. Dommage.

- Pour tes homos à 108 partenaires, tu n'a lu que le titre ? Rassure moi ?
Pas en même temps hein !

Et puis, avoir eu 108 partenaire dans sa vie, si on se protège, ou est le putain de problème ?
Puisque de toute façon ya pas plus d'avortement par rapport au fait qu'il y à plus de plaisir ?
Et que les gays peuvent pas procréer ?
Ouuu ouuu...Luc...réfléchir c'est faire rebondir la pensée. Pas balancer la première qu'arrive... (Enfin à ta décharge ça nous arrive à tous, nous sommes des êtres émotifs, comme toi, mais la ta eu le temps quoi... Moi pas trop, donc hésite pas à me kicker si tu trouve que je dit de la merde).

Quel rabat joie ! Quand même...

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4188

Message par Luc Feron » 30 mai 2017, 00:05

Nicolas78 a écrit : Ouuu ouuu...Luc...réfléchir c'est faire rebondir la pensée. Pas balancer la première qu'arrive... (Enfin à ta décharge ça nous arrive à tous, nous sommes des êtres émotifs, comme toi, mais la ta eu le temps quoi... Moi pas trop, donc hésite pas à me kicker si tu trouve que je dit de la merde). Quel rabat joie ! Quand même...
L’addiction, c’est le contraire de la liberté.

http://www.medias-presse.info/une-etude ... els/19333/

Quel pourraient etre les bénéfices individuels et sociaux de ce modèle de " libération des mœurs" en regard des effets destructeurs sur les couples qui se détourneraient naïvement de la construction d’ unions stables et durables ,c’est toute la question,pour moi c’est un miroir aux alouette dont la normalisation repose par excellence sur le déni du danger.
Le danger d’une homosexualité gay non pas discrète en temps que pratique individuelle mais plébiscité comme phénomène social dont le couronnement le plus aberrant et le plus pathétique dans ses contradictions est le mariage pour tous.
Par inversion des valeurs,par retournement,par un subterfuge assez habile de propagande et de culpabilisation,les lobbies gay fabriquent de toute pièce ma "pseudo homophobie" en stérilisant tous les débats .je refuse de jouer le jeu et je revendique mon droit a la liberté d’expression.

http://www.regis-dericquebourg.com/2010 ... ne-social/
Extrait: Pourquoi cet intérêt pour le milieu urianiste ? Il proviendrait du fait que le style de vie homosexuel constituerait un modèle de comportement socio-sexuel idéal dans le processus de libération des mœurs. Le comportement sexuel des homophiles donnerait l’exemple d’une recherche rationnelle de plaisirs efficaces, débarrassés des contraintes du couple. Cette efficacité sur « le marché sexuel» tire son origine de la clandestinité qui entoure la quête du partenaire et qui oblige à afficher les signes du goût sexuel : par ex. les clefs accrochées à la poche arrière gauche signifie une préférence pour un rôle actif. Cette efficacité provient aussi des lieux de drague précis où le contact se produit rapidement. Pour Michaël Pollack, « la culture homosexuelle» propose des structures qui permettent une gestion de la vie affective et sociale en dehors des contraintes stables et durables. Or c’est aussi ce que rechercheraient les hétérosexuels, d’où l’exemplarité du comportement homosexuel. Il faut s’arrêter ici sur la notion de « marché sexuel» chez Pollack comme phénomène social. Selon l’auteur, «on ne naît pas homosexuel, on apprend à l’être »; et une fois son orientation sexuelle acceptée, on entre dans le « marché sexuel » où l’on traque «orgasme contre orgasme». Ce marché dispose d’institutions-clés : lieux de drague, bars, cinémas, saunas, restaurants, parcs.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 1978
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4189

Message par nikola » 30 mai 2017, 00:32

Luc Feron a écrit : L’addiction, c’est le contraire de la liberté.
Que dire alors de l’addiction à la religion, des fous de la messe ?
Tu te contentes de beugler contre l’homosexualité sans argument sérieux.
Régis Dericquebourg, j’ai déjà entendu ce nom… ha oui je me souviens, c’est l’auteur du livre Les mouvements religieux minoritaires, un livre pro secte.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4190

Message par Nicolas78 » 30 mai 2017, 06:11

Luc a écrit : L’addiction, c’est le contraire de la liberté.
Tu parle de l'addiction à notre seigneur ? ;)

Et puis...108 ex partenaires en une moyenne de plusieurs années ne rentre pas dans la définition de l'addiction...
Quel pourraient etre les bénéfices individuels et sociaux de ce modèle de " libération des mœurs" en regard des effets destructeurs sur les couples qui se détourneraient naïvement de la construction d’ unions stables et durables
Au cas ou n'y à pas d'enfant, les unions stables n'on pas d’intérêt sociale plus que cela. Sauf chez ceux qui en on besoin, émotivement, personnellement, pour être heureux. Dans ce cas ils font l'effort. Certains restent même dans des couples dysfonctionnels à cause ce besoin.
Encore une fois, le probleme de l'explosion des cellules familiale est un vrai probleme pour nos société. Mais elle ne se pose pas dans la même optique quand il n'y à pas d'enfants, jeune, dans le foyer.
Le danger d’une homosexualité gay non pas discrète en temps que pratique individuelle mais plébiscité comme phénomène social dont le couronnement le plus aberrant et le plus pathétique dans ses contradictions est le mariage pour tous.
Non, je tes déjà expliqué pourquoi ce qui est aberrant et de l’empêcher...vue que l"homosexualité n'est PAS une maladie. Et que leurs donner des droits n'en enlève PAS aux autres. Mais tu ne lis pas, tu t’écoute parler, seul. Tu t'auto-satisfait de ta pensée et ne prend en compte aucune autre.
Possible même que les gays solidifient la cellule familiale un petit peut, qui sais ? ...
Par inversion des valeurs,par retournement,par un subterfuge assez habile de propagande et de culpabilisation,les lobbies gay fabriquent de toute pièce ma "pseudo homophobie"
Certaines assos gays font dans la régression et l’oppression. Soit, et la TeB en à récemment fait les frais. Un peut comme certains anti-racistes qui font de la discrimination positiviste à tout vas.

Mais qui sais, tu est peut-être homophobe ?
La question est simple pour le savoir, tu doit répondre autrement que par du blabla à :

L'homosexualité est t'elle une maladie ?
- Oui
- Non
- Oui et non (expliquer en quoi)

Toute réponse autre sera considéré comme une tentative d’échapper à la question en ce qui me concerne. Ça ne fera pas de toi un homophobe, évidement, mais je serait en droit de le soupçonner.
je refuse de jouer le jeu et je revendique mon droit a la liberté d’expression
Sur ce point on est d'accord. Je vais même aller plus loin.
Je revendique aussi ton droit de pouvoir t'exprimer librement. C'est le minimum. Notamment pour pouvoir créer le dialogue.
Mais je revendique aussi le mien, de droit, celui de dire que pour le moment tu nous sert une majorité d'argument foireux (souvent même pas soutenus par les quelques articles de presse foireux que tu pense aller dans ton sens juste en lisant le titre), voir très possiblement des arguments qui trouve leurs sources dans une homophobie de ta part.

Mais je ne t’empercherait pas de t'exprimer ni ne désir t'en empêcher.

PS : et les gays revendiquent le droit de s'aimer aussi, et pour la plus part à bouder la religion...et ta liberté d'expression ne pourrait restreindre celle des gays d'utiliser la leurs.
Dernière modification par Nicolas78 le 30 mai 2017, 06:32, modifié 1 fois.

Luc Feron
Messages : 411
Inscription : 03 juin 2016, 11:05

Re: L'avortement

#4191

Message par Luc Feron » 30 mai 2017, 06:23

nikola a écrit : Régis Dericquebourg, j’ai déjà entendu ce nom… ha oui je me souviens, c’est l’auteur du livre Les mouvements religieux minoritaires, un livre pro secte.
Je tire et puis je vise,dans cet ordre là vous êtes plutôt un tireur d’élite dans votre genre ,non ?

Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités
Lettre de présentation du CICNS
Madame, Monsieur,
Nous sommes une association née du constat que les orientations et pratiques spirituelles sont, en France, depuis plusieurs années, mises à mal par les amalgames tendancieux d’une croisade discriminatrice envers les nouvelles expressions de la recherche spirituelle.

http://www.cicns.net/CICNS.htm
Extrait : L'ONU a accordé en juillet 2012 le statut « consultatif spécial » au CICNS.

Le CICNS : Notre association, indépendante de toute religion et de tout parti politique, représente tout citoyen soucieux de faire respecter de manière pacifique les principes d’une laïcité ouverte ainsi que les libertés fondamentales de pensée, de conscience et de religion conformément à la Convention Européenne des Droits de l’Homme.
Je ne prétends pas que le CICNS n’a pas commis d’erreur, mais je me retrouve totalement dans leur lutte contre le type de procès d’intentions que vous lancez sans trop y réfléchir.

https://www.monde-omkar.com/tribune/le- ... -id-103953
Extrait : Dans la guerre que se livrent ceux que l’on appelle gentiment les « antisectes » contre ceux que l’on appelle, - de façon beaucoup moins gentille et plus tendancieuse - les « prosectes »(1) se perpétue un mythe grossier induisant que les organisations comme le CICNS défendent les groupes sectaires, les criminels, qu’ils ne reconnaissent pas les délits, etc. Cette confusion volontairement entretenue mérite une mise au point, bien que l’énormité de l’accusation nous ait laissé croire, jusque-là, qu’elle était inutile.

Emanuelle
Messages : 890
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: L'avortement

#4192

Message par Emanuelle » 30 mai 2017, 06:48

Je détourne cette phrase:
Luc Feron a écrit :
(...) Cette confusion volontairement entretenue mérite une mise au point, bien que l’énormité de l’accusation nous ait laissé croire, jusque-là, qu’elle était inutile.
Luc Feron a écrit : http://www.regis-dericquebourg.com/2010 ... ne-social/

Extrait: Pourquoi cet intérêt pour le milieu urianiste ? Il proviendrait du fait que le style de vie homosexuel constituerait un modèle de comportement socio-sexuel idéal dans le processus de libération des mœurs. Le comportement sexuel des homophiles donnerait l’exemple d’une recherche rationnelle de plaisirs efficaces, débarrassés des contraintes du couple. Cette efficacité sur « le marché sexuel» tire son origine de la clandestinité qui entoure la quête du partenaire et qui oblige à afficher les signes du goût sexuel : par ex. les clefs accrochées à la poche arrière gauche signifie une préférence pour un rôle actif. Cette efficacité provient aussi des lieux de drague précis où le contact se produit rapidement. Pour Michaël Pollack, « la culture homosexuelle» propose des structures qui permettent une gestion de la vie affective et sociale en dehors des contraintes stables et durables. Or c’est aussi ce que rechercheraient les hétérosexuels, d’où l’exemplarité du comportement homosexuel. Il faut s’arrêter ici sur la notion de « marché sexuel» chez Pollack comme phénomène social. Selon l’auteur, «on ne naît pas homosexuel, on apprend à l’être »; et une fois son orientation sexuelle acceptée, on entre dans le « marché sexuel » où l’on traque «orgasme contre orgasme». Ce marché dispose d’institutions-clés : lieux de drague, bars, cinémas, saunas, restaurants, parcs.
Face à l'énormité de ce genre de bêtises, les bras m'en tombent. :grimace:
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4193

Message par Nicolas78 » 30 mai 2017, 06:51

Luc,

Régis Dericquebourg est une personne qui n'admet pas le statu sectaire d'une église comme la scientologie. Alors que celle-ci est loin d’être ce que le CICNS cible en défense des droits à la spiritualité (que je partage au passage, mais j'y revient après).
La scientologie dit que les E.T on tuer des milliards d'humains en faisant péter une bombe atomique sur Terre il y à des milliers d'années et que leurs âmes (des morts) se collent à nous en nous donnant des maladies...ils proposent ensuite des soins en échange d'argent. Ce qui est une pratique illégale de la médecine.

Je me demande comment considéré une telle personne (Régis Dericquebourg) comme sérieuse, toute sociologue soit t'elle...

D'ailleurs, sur sont site, il y à de gros tautologismes sur la "sociologie" des gays. Transmissible à n'importe quel type de comportement.
Heureusement qu'il dit que c'est un essai, et pas une thèse... (il se ferait virer sinon, vue la qualité plus que médiocre de certains arguments*).
Ceci-dit, ya aussi des choses intéressantes aussi sur sont ticket. En même temps le mec est un universitaire, l'inverse serait hautement inquiétant...
Luc a écrit :Je ne prétends pas que le CICNS n’a pas commis d’erreur, mais je me retrouve totalement dans leur lutte contre le type de procès d’intentions que vous lancez sans trop y réfléchir.
Le CICNS n'est peut-être pas pro-secte. Et revendique un droit noble à mes yeux, celui d'avoir une spiritualité "moderne" sans être taxé de sectaire.
Et je suis en accord parfait avec cela. D’autant plus que ces spiritualités reposent de moins en moins sur les vieux textes religieux. Ce sont des gens généralement agnostiques qui sont dans ce genre de démarches. Et pas dangereux.
Mais une chose est sure. Ils ne luttent pas contre les dérives sectaires, qui existent bien dans ces milieux.

Pour autant, on sent qu'ils (le CICNS) n'aiment pas trop les religieux classiques, je cite :
Site du CICNS a écrit :L'A.D.F.I. s'attaque généralement à des groupes soigneusement sélectionnés pour leur petitesse et leur pacifisme. Son objectif est de démontrer la nocivité et l'extrême dangerosité des nouveaux mouvements religieux, afin de ramener les brebis égarées vers l'enclos déserté de l'Eglise. En fait, elle entre dans le plan de réévangélisation de l'Église. Elle se livre à une véritable Croisade.
La démarche de l'A.D.F.I. n'est ni scientifique, ni logique, ni républicaine, ni laïque, ni altruiste, ni respectueuse des droits de l'homme. Elle est par contre historique, opportuniste et conforme à une certaine tradition de discrimination religieuse.
Mais...ne le prend pas pour toi hein.
Ton lien du CICNS fume (en long en large et en travers) ta propre religion, autant qu'il est interessant (j'adhère même à quelques uns, voir bcp, de leurs points !) mais ils ne luttent pas contre les véritables dérives sectaires qui peuvent se former autour des groupes new-ageux, même petits.

---

* Cet argument notament :
Selon l’auteur, «on ne naît pas homosexuel, on apprend à l’être »; et une fois son orientation sexuelle acceptée, on entre dans le « marché sexuel » où l’on traque «orgasme contre orgasme»
Alors que c'est faux.
La question est bien plus complexe. Il semble bien que l'homosexualité soit "autant" innée qu’acquise, voir même plus innée qu’acquise (même si il faut dire que la méconnaissances des sciences humaines et sociale par rapport à la biologie puisse biaiser cela et donner à la notion d'innée un avantage théorique illusoire ! Mais dans tout les cas, la notion d'innée est certaine. Il reste des efforts de compréhension à faire dans la notion psychologique et sociale, qu'il faut croiser, mais ça n’enlève rien à la réalité de tendances innées). Bref, c'est bien plus complexe quoi. Tu ne lis définitivement pas les liens qu'on te propose depuis des semaines Luc. Ça en devient insultant, tu le comprend ça ?

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 1978
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'avortement

#4194

Message par nikola » 30 mai 2017, 07:13

Luc Feron a écrit :
Lettre de présentation du CICNS
Madame, Monsieur,
Nous sommes une association née du constat que les orientations et pratiques spirituelles sont, en France, depuis plusieurs années, mises à mal par les amalgames tendancieux d’une croisade discriminatrice envers les nouvelles expressions de la recherche spirituelle.
Conneries.
Il n'y a ni discrimination ni croisade anti secte en France, il y a seulement une inquiétude quant aux agissements contraire à la loi (qui ne s'occupe pas spécifiquement des sectes, le terme n'est pas défini dans la loi) qu'on trouve dans les sectes.
Tu ne vas pas m'apprendre qui est ce monsieur, cela fait vingt ans que j'entends parler de lui comme apologue des sectes (et j'ai le livre dont j'ai parlé depuis ce temps-là).
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5524
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: L'avortement

#4195

Message par MaisBienSur » 30 mai 2017, 07:24

Nicolas78 a écrit : * Cet argument notament :
Selon l’auteur, «on ne naît pas homosexuel, on apprend à l’être »; et une fois son orientation sexuelle acceptée, on entre dans le « marché sexuel » où l’on traque «orgasme contre orgasme»
Alors que c'est faux.
La question est bien plus complexe. Il semble bien que l'homosexualité est autant innée qu’acquise, voir même plus innée qu’acquise.
Et pourquoi pas naître bisexuel ou asexuel, avec ensuite une éducation, un encadrement sociétal qui nous ferait pencher en majorité vers le sexe opposé ?

Bien sûr il semble logique d'être génétiquement programmé pour la reproduction donc sensiblement hétéro...
Mais jusqu'où l'homme primitif homo ne se reproduisait-il pas (avec une partenaire de sexe opposé of course) ? A t-on des traces préhistoriques ? Peut-on imaginer qu'il y a 100 000 ans, l’homosexualité n'était pas tabou, pas d'interdits religieux ? Comment ceci était vu, vécu ?
:gratte:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 8434
Inscription : 20 mai 2004, 21:42

Re: L'avortement

#4196

Message par Raphaël » 30 mai 2017, 07:38

Luc Feron a écrit :L’addiction, c’est le contraire de la liberté.
Sauf l'addiction à la Bible bien entendu, la Parole éternelle et immuable de Dieu ...

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6294
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'avortement

#4197

Message par LoutredeMer » 30 mai 2017, 09:22

Luc Feron a écrit : L’addiction, c’est le contraire de la liberté.

Quel pourraient etre les bénéfices individuels et sociaux de ce modèle de " libération des mœurs" en regard des effets destructeurs sur les couples qui se détourneraient naïvement de la construction d’ unions stables et durables ,
Où vois-tu donc apparaitre la liberté et des bénéfices dans ce qui suit? Ton addiction à toi (outre la bible) c'est le Moyen-Age...


En Inde, la chasteté est de rigueur (mariages arrangés + dots)
un pays où un viol est signalé aux autorités toutes les 20 minutes.
Pour leur propre protection, a estimé le ministre indien du Tourisme, les touristes étrangères ne devraient pas porter de vêtements courts et se renseigner sur les traditions vestimentaires des lieux où elles voyagent.
Au Maroc:
Ça veut dire quoi, la virginité ? Si c’est ne jamais avoir couché avec un homme, dans ce cas, aucune Marocaine n’est vierge”, se révolte Hasna. Car, c’est bien connu, on peut avoir une vie sexuelle des plus délurées sans perdre sa virginité pour autant. Obnubilées par le discours de leurs mères, les pressant de “préserver le ‘trésor’ qu’elles ont entre les jambes” (sic), nombreuses sont les jeunes Marocaines à offrir leur corps à tous les plaisirs… sauf à la pénétration. Sodomie, fellation, frotti-frotta (aussi connu sous le sobriquet de “pinceau”)… tout est envisageable, pourvu que le sacro-saint hymen soit préservé. http://www.courrierinternational.com/ar ... elle-etait
J’ai plaqué mon copain parce qu’il était égoïste au lit, et ne recherchait que son propre plaisir”, raconte Halima.
Amal Chabach, sexologue à Casablanca, explique qu’il reste difficile pour une Marocaine d’assumer une sexualité épanouie, même après avoir perdu sa virginité. “A l’égard de la sexualité préconjugale, notre société cultive un triple interdit : éducationnel, religieux et légal. Comment voulez-vous ne pas culpabiliser dans ces conditions ?” s’indigne-t-elle.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4198

Message par Nicolas78 » 30 mai 2017, 09:41

MaisBienSur a écrit :
Nicolas78 a écrit : * Cet argument notament :
Selon l’auteur, «on ne naît pas homosexuel, on apprend à l’être »; et une fois son orientation sexuelle acceptée, on entre dans le « marché sexuel » où l’on traque «orgasme contre orgasme»
Alors que c'est faux.
La question est bien plus complexe. Il semble bien que l'homosexualité est autant innée qu’acquise, voir même plus innée qu’acquise.
Et pourquoi pas naître bisexuel ou asexuel, avec ensuite une éducation, un encadrement sociétal qui nous ferait pencher en majorité vers le sexe opposé ?

Bien sûr il semble logique d'être génétiquement programmé pour la reproduction donc sensiblement hétéro...
Mais jusqu'où l'homme primitif homo ne se reproduisait-il pas (avec une partenaire de sexe opposé of course) ? A t-on des traces préhistoriques ? Peut-on imaginer qu'il y a 100 000 ans, l’homosexualité n'était pas tabou, pas d'interdits religieux ? Comment ceci était vu, vécu ?
:gratte:
L'article wiki sur l'homosexualité est pas mal. Nuancé. Mais peut complet.
D'ailleurs, il est laissé en suspend qu'on à tous un coté bi. Enfin ca fait cet effet hihi :
L'échelle de Kinsey. Il y a bisexualité dès lors qu'il y a attirance pour les deux sexes, et pas seulement lorsque l'attirance pour les deux sexes est égale.
Ce qui doit regrouper pas mal de monde ?
Cette bisexualité possible chez une grande partis des individus permettant possiblement l'auto-érotisme (?). Il s'avère aussi que l'apprentissage de ce qui est attirant ou non est très sensoriel mais aussi en parti codifié par l'environement (sociale).

Bref.

On sais que l'orientation sexuelle est décidé au moins partiellement (peut-être énormément) avant la naissance par rapport à des taux d'hormones différents reçus par le fœtus et affectant le développement du cerveau par la suite. Se sont des études parfois critiquées, mais néanmoins asses solides il me semble.
Une des étude prouve qu'on peut modifier le comportement sexuel chez la sourie en modifiant leurs taux d'hormones au bon moment avant la naissance, sans pouvoir changer l'orientation ensuite à l'age adulte. A l'inverse, avec d'autres type de manipulation (sur des moustiques GM), ces moustiques peuvent avoir ce comportement, mais il est réversible.
La cause purement génétique est probable, mais encore hypothétique. Les jumeaux étant parfois d'orientation sexuelle différentes par exemple. Même si les probabilités d’être homos tout les deux sont plus fortes. Sauf qu'il est possible que ça vienne aussi de l'environement (on ne sépare pas des jumeaux par amour pour la science, dommage :lol: ).

Et que l'environement sociale et des facteurs psychologique joue un rôle possible mais mal connue (dont l'impact est peut connue et est peut quantifiable), accusant entre autres la question des revirement d'attirances sexuelle à un age avancé. Même si on peut penser à des dérèglements hormonaux (peut importe la cause) tardif aussi (?)...jamais entendu parlé, mais si c'est le cas ces changements ne sont néanmoins absolument pas dangereux pour l'individu donc.

Génétique, épigénétique, environnement, environnement sociale, psychologie de l'individu...etc... Tout est sur le champs de bataille. Mais certaines théories sont plus solides que d'autres. Peut-être parce-que toutes ces sciences n'ont pas la même efficacité pour décrire le réel... Mais ça n'enlève rien au fait que les théories "biologiques" (hormonales pre-natale) sont les plus solides en l’état actuelle des connaissances et ne font plus trop de doute.
Les hypothèses des facteurs environnementaux n’étant tout de même pas en reste grâce à la neuroscience et la recherche de l’influence émotive et sensorielles sur la cognition. Les capacités cognitives étant elles même un mélange de facteurs déterminés, innées, et de facteurs environnementaux, acquis (et ou la question d'un effet sur un fœtus déjà développé [mais pas encore né donc] pose la question de la frontière entre innée et acquis. Endroit qui pour ma part, n'est pas toujours très clair...mais c'est surement parce-que je n'y connait rien ? Ou pas ? Je sais pas, j'aimerait bien qu'on m’éclaire la dessus :a1: ).

Le comportement homosexuel est "naturel", l'humain étant "naturel" (pas synthétisé en somme), et ce comportement est observé dans le règne animal.
Ceci-dit, peut voir pas d'animaux on des comportements uniquement homosexuel. Tous vont s'occuper de la copulation à un moment donné si il en on l'occasion.
Le développement d'autres fonctions sexuelle et amoureuse chez l'humain, comme le plaisir et la notion de couple (qui dépasse la simple protection de la progéniture pour s'enraciner dans des besoins individuels et sociaux) en est une explication probable j'imagine.

On fait impasse, évidement, sur les animaux asexué... (y'en n'a pas mal).
La on peut parlé de...de quoi ? "Mitososexualité" ? :lol:
Certaines espèces de lézards ne produisent plus de mâles et utilisent uniquement la parthénogenèse thélytoque (parfois la parthénogenèse n’empêche pas la reproduction sexué ou la production de mâles) ...il n'y à que des femelles.
Image
Noé cherche encore comment les sauver du déluge, il ne trouve pas de mâles...

Image tiré du wiki sur le comportement érotique :
Image

http://www.cairn.info/biologie-de-l-hom ... e-231.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Comportem ... %A9rotique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Homosexua ... mo_sapiens
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Comportem ... _sexuelles
Dernière modification par Nicolas78 le 30 mai 2017, 10:20, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#4199

Message par Cogite Stibon » 30 mai 2017, 09:56

Luc Feron a écrit :Voici un article qui relève le fait que la conjugaison de l’éducation a l’abstinence sexuelle, non pas totale mais en contre réaction au jouir sans entrave dans n’importe quelle situation, la conjugaison de cette sexualité plus responsable avec une information sur des moyens contraceptifs qui n’est pas directement axé sur une incitation à la consommation peut produire des effets positifs.
http://washington.blogs.liberation.fr/2 ... ca-marche/
Oh ! Une vraie réponse à ma question, soutenue par des éléments concrets. Et une étude scientifique sérieuse, et qui plus est allant à l'encontre de mes opinions ! Merci Luc.

Il apparaît donc que, pour des enfants américains noirs de 12 ans, une éducation sexuelle basée sur l'abstinence, telle que décrite ci-dessous, réduit les chances qu'ils aient des rapports sexuels dans les 2 ans d'un facteur compris entre - 4% de chances et -52% de chances (IC à 95%). Les autres programmes n'ayant pas d'effet significatif.
The 8-hour abstinence-only intervention encouraged abstinence to eliminate the risk of pregnancy and STIs including HIV. It was designed to (1) increase HIV/STI knowledge, (2) strengthen behavioral beliefs supporting abstinence including the belief that abstinence can prevent pregnancy, STIs, and HIV, and that abstinence can foster attainment of future goals, and (3) increase skills to negotiate abstinence and resist pressure to have sex. It was not designed to meet federal criteria for abstinence-only programs. For instance, the target behavior was abstaining from vaginal, anal, and oral intercourse until a time later in life when the adolescent is more prepared to handle the consequences of sex. The intervention did not contain inaccurate information, portray sex in a negative light, or use a moralistic tone. The training and curriculum manual explicitly instructed the facilitators not to disparage the efficacy of condoms or allow the view that condoms are ineffective to go uncorrected.

Il est à noter que le programme utilisé diffère considérablement :
- des programmes d'abstinence habituellement utilisés dans les écoles américaines
- des discours moralisateur tenus ici par Luc

Et sinon, je reste effaré par la proportion d'adolescent(e) du groupe étudié ayant eu des rapports sexuels à 14 ans - plus de la moitié !
Luc Feron a écrit :Les études sur l’homoparentalité sont toutes plus ou moins biaisées et ne peuvent pas ,avec le peu de recul actuel,refléter les effets de sa généralisation par la loi.
http://mobile.lemonde.fr/societe/articl ... google.it/
Cela ne réponds en rien à ma question. Et pour parler des études sur l'homoparentalité, il y a un sujet dédié.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: L'avortement

#4200

Message par Nicolas78 » 30 mai 2017, 10:16

D’ailleurs Luc n'a pas lu l'article, encore une fois :
Article de Libé a écrit :Les sceptiques relèvent toutefois que les cours d’abstinence testés par cette nouvelle étude étaient plus subtils qu’ils ne le sont souvent: ces leçons n’étaient pas moralisatrices et ne demandaient pas non plus aux enfants de repousser le sexe jusqu’au mariage, mais seulement “jusqu’à ce qu’ils soient prêts”. L’ironie de l’histoire? Il aura fallu attendre une administration moins prude que celle de Bush... pour redécouvrir les vertus de l’abstinence.
De plus cet article met surtout l'accent sur l’intérêt de...l’éducation sexuelle à un très jeune age, et la communication autour de la protection contre les MST. Cela ne remet pas en cause les effets positifs de l'abstinences chez les (très) jeunes, en plus.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit