L'avortement

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar du membre
richard
Messages : 6573
Enregistré le : 30 juil. 2008, 08:20

Re: L'avortement

#4401

Message par richard » 18 juil. 2017, 05:01

3 à 7% d'homosexuels en France suivant les études d' après Jacques Corraze in L'homosexualité; P.U.F., que sais-je.

Avatar du membre
Cogite Stibon
Messages : 3159
Enregistré le : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#4402

Message par Cogite Stibon » 19 juil. 2017, 03:43

eatsalad a écrit :Je suis d'accord avec toi, que les ordres de grandeur sont importants, et que mon pourcentage donné (avec un point d'interrogation) est loin du compte du nombre d'homosexuel vivant dans la société française.
:a1:
eatsalad a écrit :Ceci dit, (histoire de pinailler un peu quand même) pense tu que 100% des homosexuels souhaitent/veulent se marier ?
Bien sûr que non. Mais penses-tu que cela change les ordres de grandeurs ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar du membre
eatsalad
Messages : 5204
Enregistré le : 25 mars 2009, 10:43

Re: L'avortement

#4403

Message par eatsalad » 19 juil. 2017, 04:01

Cogite Stibon a écrit :
eatsalad a écrit :Ceci dit, (histoire de pinailler un peu quand même) pense tu que 100% des homosexuels souhaitent/veulent se marier ?
Bien sûr que non. Mais penses-tu que cela change les ordres de grandeurs ?
J'avoue essayer de gagner pitoyablement une virgule mais c'est pas gagné :)
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar du membre
Cogite Stibon
Messages : 3159
Enregistré le : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#4404

Message par Cogite Stibon » 19 juil. 2017, 04:17

eatsalad a écrit :J'avoue essayer de gagner pitoyablement une virgule mais c'est pas gagné :)
:lol:

Pour aller plus loin sur les ordres de grandeurs : l'estimation de Fermi.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar du membre
eatsalad
Messages : 5204
Enregistré le : 25 mars 2009, 10:43

Re: L'avortement

#4405

Message par eatsalad » 19 juil. 2017, 05:37

Cogite Stibon a écrit :Pour aller plus loin sur les ordres de grandeurs : l'estimation de Fermi.
Intéressant ! il est fort ce Fermi : estimer la force d'une explosion avec deux bouts de papier, il fallait y penser!

Du coup, tu évalues à combien le nombre d'accordeurs de piano homosexuel souhaitant pouvoir se marier à Chicago ?
:P:
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Avatar du membre
Cogite Stibon
Messages : 3159
Enregistré le : 16 févr. 2012, 07:19

Re: L'avortement

#4406

Message par Cogite Stibon » 19 juil. 2017, 05:49

eatsalad a écrit :
Cogite Stibon a écrit :Pour aller plus loin sur les ordres de grandeurs : l'estimation de Fermi.
Intéressant ! il est fort ce Fermi : estimer la force d'une explosion avec deux bouts de papier, il fallait y penser!

Du coup, tu évalues à combien le nombre d'accordeurs de piano homosexuel souhaitant pouvoir se marier à Chicago ?
:P:
:a2:
10~0 accordeur(s) de piano homosexuel(le)(s) souhaitant pouvoir se marier à Chicago.

J'avais déjà fait l'estimation de Fermi des accordeurs de piano à Chicago : 10~2
Proportion d'homexuel(le)s dans la population : 10~-2
Proportion d'homosexuel(le)s mariés ou souhaitant se marier un jour : 10~0

2 -2 + 0 = 0
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Eunuque
Messages : 9
Enregistré le : 15 août 2019, 12:06

Re: L'avortement

#4407

Message par Eunuque » 16 août 2019, 05:18

LoutredeMer a écrit :
27 déc. 2016, 08:17
BeetleJuice a écrit : Évidement, aujourd'hui, c'est une vision moins explicite que par le passé, mais on retrouve toujours un peu cette peur du chaos féminin et de la dissolution de la famille dès qu'il y a un combat féministe et ça n'est pas pour rien que les féministes les plus virulentes sont régulièrement accusée d'hystérie et réveille le fantasme de la castration (métaphorique ou pas) des hommes (même s'il y a sans doute eu des minorités parmi les féministes qui ont réellement dû rêver d'un monde sans homme, parce qu'il y a des extrémistes dingo partout, malheureusement).
+1
Bonjour, LoutredeMer . :)
Dans les sociétés, la castration physique des hommes a toujours été un excellent moyen pour maintenir ses structures dans ses bases étroites du mariage officiel ,me semble t'il ?
A un point tel qu'il y a eu de nombreuses sectes qui ont recommandé ouvertement la castration physique a leurs membres dés lors qu'ils avaient eu deux enfants .
Il y a "eu " de très nombreux adeptes a accepter joyeusement de se faire couper plus ou moins intégralement ce qui pendait entre leurs cuisses .
Les prêtres en faisaient de même ,afin de ne pas céder a l'appel de leurs instincts sexuels .
Dans le culte de Cybèle, pendant la fête ,les adeptes se dénudaient devant tout le monde pour se faire émasculer .(les décès par hémorragie ne devaient par être rares ?)
Avec l'esclavage, les soumis ne devaient pas avoir une sexualité acceptable,aussi la castration était indispensable ?
Dans les sociétés cannibales ,la castration des esclaves devait être probablement la première raison ,car,il devait y avoir trop d'hommes .
De plus ,l'eunuque est plus docile et adipeux que l'homme entier ?
La réalité est parfois difficile a regarder en face ?

Avatar du membre
Curieux_
Messages : 600
Enregistré le : 18 févr. 2019, 16:27

Re: L'avortement

#4408

Message par Curieux_ » 16 août 2019, 08:01

Eunuque a écrit :
16 août 2019, 05:18
LoutredeMer a écrit :
27 déc. 2016, 08:17
BeetleJuice a écrit : Évidement, aujourd'hui, c'est une vision moins explicite que par le passé, mais on retrouve toujours un peu cette peur du chaos féminin et de la dissolution de la famille dès qu'il y a un combat féministe et ça n'est pas pour rien que les féministes les plus virulentes sont régulièrement accusée d'hystérie et réveille le fantasme de la castration (métaphorique ou pas) des hommes (même s'il y a sans doute eu des minorités parmi les féministes qui ont réellement dû rêver d'un monde sans homme, parce qu'il y a des extrémistes dingo partout, malheureusement).
+1
Bonjour, LoutredeMer . :)
Dans les sociétés, la castration physique des hommes a toujours été un excellent moyen pour maintenir ses structures dans ses bases étroites du mariage officiel ,me semble t'il ?
A un point tel qu'il y a eu de nombreuses sectes qui ont recommandé ouvertement la castration physique a leurs membres dés lors qu'ils avaient eu deux enfants .
Il y a "eu " de très nombreux adeptes a accepter joyeusement de se faire couper plus ou moins intégralement ce qui pendait entre leurs cuisses .
Les prêtres en faisaient de même ,afin de ne pas céder a l'appel de leurs instincts sexuels .
Dans le culte de Cybèle, pendant la fête ,les adeptes se dénudaient devant tout le monde pour se faire émasculer .(les décès par hémorragie ne devaient par être rares ?)
Avec l'esclavage, les soumis ne devaient pas avoir une sexualité acceptable,aussi la castration était indispensable ?
Dans les sociétés cannibales ,la castration des esclaves devait être probablement la première raison ,car,il devait y avoir trop d'hommes .
De plus ,l'eunuque est plus docile et adipeux que l'homme entier ?
La réalité est parfois difficile a regarder en face ?
Sincèrement, as-tu un problème ou une anomalie sexuelle ?
Es-tu réellement eunuque comme ton pseudo l'indique, ou as-tu un micro-pénis ?
Tu es un transsexuel opéré ?

Eunuque
Messages : 9
Enregistré le : 15 août 2019, 12:06

Re: L'avortement

#4409

Message par Eunuque » 19 août 2019, 04:16

Curieux_ a écrit :
16 août 2019, 08:01
Eunuque a écrit :
16 août 2019, 05:18
[...]

Édité par la modération : merci de ne pas faire de citation intégrale surtout pour une réponse si minimaliste
Sincèrement, as-tu un problème ou une anomalie sexuelle ?
Es-tu réellement eunuque comme ton pseudo l'indique, ou as-tu un micro-pénis ?
Tu es un transsexuel opéré ?
Je veux surtout régler mes comptes .

Avatar du membre
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 6320
Enregistré le : 24 avr. 2015, 22:30

Re: L'avortement

#4410

Message par Lulu Cypher » 21 août 2019, 22:30

Salut Eunuque
Eunuque a écrit :
19 août 2019, 04:16
Je veux surtout régler mes comptes .
Régler quels comptes ? avec qui ? et pourquoi ici ?

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

jean7
Messages : 2667
Enregistré le : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'avortement

#4411

Message par jean7 » 22 août 2019, 01:21

Eunuque a écrit :
16 août 2019, 05:18
... les décès par hémorragie ne devaient par être rares ?
... aussi la castration était indispensable ?
... l'eunuque est plus docile et adipeux que l'homme entier ?
La réalité est parfois difficile a regarder en face ?
Une phrase à l'affirmative suivit d'un point d'interrogation est difficilement décodable.
est-ce que tu veux dire que tu écrit ce que tu ne pense pas en mettant le lecteur en demeure de justifier ce que tu as écrit ?

Eunuque a écrit :
16 août 2019, 05:18
... ,me semble t'il ?
là, est-ce que tu affirme que quelqu'un pense que ton avis soit ce qui précède, tu lui en fais le reproche et lui demande de se justifier ?

qu'est-ce que tu veux dire ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar du membre
Lambert85
Messages : 2232
Enregistré le : 23 nov. 2007, 01:48

Re: L'avortement

#4412

Message par Lambert85 » 22 août 2019, 02:34

A part pour les gardiens de harems, la castraction des esclaves n'était pas systématique à mon avis, un homme non castré est plus actif et musclé sans doute. Quelques chaines et coups de fouets suffisaient pour les mater généralement. S'ils faisaient des enfants entre eux, ça faisait des futurs esclaves gratuits.
En ce qui est des sectes ou des prêtres, ça devait être aussi assez marginal.
De nos jours une vasectomie permet de limiter les naissances sans problèmes.
Il n'y avait pas beaucoup de risques en coupant les testicules, par contre si on coupe le pénis on risque une hémorragie.
Tu as oublié la mode des castrats, des petits chanteurs qui ne muaient pas et gardaient leurs jolies voix.
Avec qui voulez-vous régler des comptes ?
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar du membre
DictionnairErroné
Messages : 776
Enregistré le : 15 mai 2019, 13:25

Re: L'avortement

#4413

Message par DictionnairErroné » 22 août 2019, 11:23

L'avortement et la vie.

Aussitôt qu'il y a conception, le processus de la vie est en action. Je ne sais pas si techniquement nous pouvons parler de symbiose entre l'embryon, le foetus et la femme durant la grossesse, mais le fait est qu'à un moment donné le développement du fœtus peut se poursuivre hors du corps de la femme, normalement à la grossesse mais pas uniquement grâce aux avancées médicales.

Au minimum durant la période où l'embryon, le foetus ne peut survivre en dehors du corps de la femme, celui-ci lui appartient et est une partie intégrante du corps de la femme. Jusqu'à ce moment, je ne vois aucun problème avec l'avortement et la décision revient uniquement à la femme et non à l'homme puisque c'est la femme qui participe au processus de développement et non l'homme.

Le bémol pour moi est lorsque le foetus a la possibilité de poursuivre son développement en dehors du corps de la femme. Techniquement, le fœtus n'est plus dépendant du corps de la femme, elle ne lui appartient plus, même si des techniques médicales sont nécessaires pour poursuivre le processus de développement jusqu'à l'autonomie. Tout comme les avancées médicales qui permettent aux humains de prolonger leur vie.
Modifié en dernier par DictionnairErroné le 22 août 2019, 12:29, modifié 1 fois.
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Avatar du membre
Inso
Messages : 1324
Enregistré le : 11 mai 2013, 16:00

Re: L'avortement

#4414

Message par Inso » 22 août 2019, 12:21

Bonjour,

Un article intéressant du Guardian suite à un sondage :

En posant différentes question quant au soutien ou au rejet de l'avortement, puis une série de question liées à la vision de la femme aux US, on en déduit que : Ce n'est pas la vie qui intéresse les pro-lifes, mais le contrôle de la femme.
L'argument "pro life" n'est qu'un écran de fumée tentant de cacher un refus de l'égalité des sexes et d'accorder des libertés aux femmes.

Ça me paraissait évident, mais ça fait du bien de le lire :a4:


Le sondage est ici

Avatar du membre
DictionnairErroné
Messages : 776
Enregistré le : 15 mai 2019, 13:25

Re: L'avortement

#4415

Message par DictionnairErroné » 22 août 2019, 12:49

Inso a écrit :
22 août 2019, 12:21
Bonjour,
Un article intéressant du Guardian suite à un sondage :
Article qui résume bien la pensée de la moitié du peuple américain.
Traduction Google: Sauf que, bien sûr, c'est le cas. Les défenseurs des droits à l'avortement ont passé des décennies à souligner que ces soi-disant pro-vie ne semblent pas se soucier beaucoup de la "vie" une fois que leur bébé est né. Ils veulent réduire l'aide aux enfants nécessiteux et les soins de santé aux mères pauvres et aux femmes enceintes. Ils s'opposent à la contraception et à l'éducation sexuelle - les moyens les plus efficaces de réduire le taux d'avortement. Nombre d'entre eux continuent à soutenir un président qui sépare les enfants en bas âge de leurs parents et les maintient dans des cages sordides. Il semble que la «vie» ait peu à voir avec le fait d'être «pro-vie».


Except, of course, that it does. Abortion rights advocates have spent decades pointing out that these self-styled pro-lifers don’t seem to care much about “life” once a baby is born. They want to cut aid to needy children and healthcare to poor mothers and pregnant women. They oppose contraception and sex education – the most effective ways to reduce the abortion rate. Many of them continue to support a president who separates small children from their parents and keeps them in squalid cages. “Life,” it seems, has precious little to do with being “pro-life”.
Cette remarque démontre bien que la valeur de la vie humaine aux États-Unis est moins importante qu'ailleurs comme dans plusieurs pays socialistes. Ce qui explique selon moi ces tueries à répétition qui sont devenues la norme.
Modifié en dernier par DictionnairErroné le 22 août 2019, 13:06, modifié 1 fois.
L'avenir appartient à ceux qui vieillissent.

Igor
Messages : 2538
Enregistré le : 04 déc. 2010, 20:39

Re: L'avortement

#4416

Message par Igor » 22 août 2019, 13:04

Ça m'fait penser à cette jeune Salvadorienne qui a finalement été acquittée mais qui risquait quelque 40 ans de prison pour négligence suite à la naissance de son bébé mort-née. https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... son-bebe-1

J'trouve ça vraiment abusif, choquant même. Pis j'me dis que certains auront surement à rendre des comptes pour ces abus (de contrôle) contre les femmes. :lock: https://www.youtube.com/watch?v=O0lf_fE3HwA

Surtout si c'est comme dans Dogma. ;) https://www.youtube.com/watch?v=OzO6Hz1dGsI

Igor
Messages : 2538
Enregistré le : 04 déc. 2010, 20:39

Re: L'avortement

#4417

Message par Igor » 22 août 2019, 13:26

Eunuque a écrit :
19 août 2019, 04:16
Je veux surtout régler mes comptes .
Je serais bien curieux moi aussi de savoir de quels comptes vous voulez parler.

Peut-être en avez-vous contre certains dogmes (d'après ce que j'ai pu voir dans votre présentation)?

Quoi qu'il en soit, je vous ferai remarquer que ça peut parfois être utile (quand on sait s'en servir, notamment pour de bonnes causes) cette épée là (pis on fait pas juste pécher). :pecheur:

Avatar du membre
Aggée
Messages : 785
Enregistré le : 08 janv. 2018, 13:18

Re: L'avortement

#4418

Message par Aggée » 22 août 2019, 13:43

DictionnairErroné a écrit :
22 août 2019, 11:23
Au minimum durant la période où l'embryon, le foetus ne peut survivre en dehors du corps de la femme, celui-ci lui appartient et est une partie intégrante du corps de la femme. Jusqu'à ce moment, je ne vois aucun problème avec l'avortement et la décision revient uniquement à la femme et non à l'homme puisque c'est la femme qui participe au processus de développement et non l'homme.
La logique de l’avortement, telle que présentée par certains sceptiques scientifiques, peut être comparée à ce paradoxe.
Un chirurgien procède à l’ablation des testicules sur un bébé de 6 mois, une infirmière lui dit, c’est terrible, vous venez de le stériliser, le chirurgien lui répond de façon inattaquable, mais ma chère, je n’aurais pas pu le stériliser puisqu’il était déjà stérile avant l’opération.
Un avortement n’est pas un homicide si on part du principe qu’un embryon est immature et que l’homicide consiste à détruire un système nerveux mature et optimum, c’est bien entendu une conception tout à fait équivoque, qui repose sur une approche ultra matérialiste de l’être humain.
En ce sens, les pro avortement s’appuient sur un schéma à caractère scientifique, qui démontre une immaturité radicale de l’embryon, pour justifier le fait qu’il n’y aurait aucune gravité à interrompre le développement cellulaire d’un être humain, la science qui se veut amorale se retrouve instrumentalisée à des fins morales.
Concernant la décision unilatérale qui n’appartiendrait qu’a la femme, je trouve votre généralisation très hâtive, elle ne peut pas s’appliquer à tous les unions, à moins que vous pratiquiez une forme de prosélytisme qui prétend impossible l’harmonie et le respect mutuel au sein d’un couple Si un bébé se fait a 2, alors il me parait logique qu’il faut être d’accord a 2 pour s’en défaire, être a 2 ne signifie évidemment pas constituer un assemblage disparate d’individualismes infatués.
Une autre question importante se pose, qui peut prédire l’avenir d’un embryon ? Personne évidement, face à un problème de grossesse non désirée, on se retrouve alors confrontés à 2 choix possibles, la vie ou la mort, il faut donc être conséquent dans ses choix, si la mort constitue la solution idéale aux problème des êtres humains, il faut préconiser la mise à mort généralisée de toutes les hommes qui peuplent notre planète, pour le bien de l’humanité évidemment, pour ceux qui choisissent la mort, une forme de perfection humaine serait alors atteinte.

Avatar du membre
Lambert85
Messages : 2232
Enregistré le : 23 nov. 2007, 01:48

Re: L'avortement

#4419

Message par Lambert85 » 22 août 2019, 13:47

:ouch:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar du membre
lau'jik
Messages : 941
Enregistré le : 17 déc. 2012, 18:11

Re: L'avortement

#4420

Message par lau'jik » 22 août 2019, 14:08

DictionnairErroné a écrit :
22 août 2019, 11:23
Aussitôt qu'il y a conception, le processus de la vie est en action. Je ne sais pas si techniquement nous pouvons parler de symbiose entre l'embryon, le foetus et la femme durant la grossesse, mais le fait est qu'à un moment donné le développement du fœtus peut se poursuivre hors du corps de la femme, normalement à la grossesse mais pas uniquement grâce aux avancées médicales.
Embryon -> 0 à 8 semaines de grossesse
Foetus -> 8 semaine à la naissance
Le développement "hors du corps" de la femme c.a.d en cas de naissance prématurée c'est pas gagné et ça se découpe comme suit
extrait étude épipage a écrit :Après analyse, les données de 2011 montrent que plus les enfants sont prématurés, plus le taux de survie diminue. Ainsi, la survie atteint 99% à 32-34 semaines, 94% à 27-31 semaines, 60% à 25 semaines et moins de 1% avant 24 semaines.

Les enfants prématurés étant à haut risque de complications néonatales, cérébrales, respiratoires et digestives en particulier, les taux de survie sans pathologie néonatale grave sont plus faibles. Ils atteignent 97% à 32-34 semaines, 81% à 27-31 semaines, 30% à 25 semaines et 12% à 24 semaines.Etude complète
Donc votre "pas uniquement grâce aux avancées médicales" Bof. Les prématurés susceptibles de survivre sans accompagnement médical naissent après le 8ème mois de grossesse et c'est quand même dangereux de penser qu'ils n'ont pas besoin d'un suivi médical !

Symbiose ? -> Non
Symbiose est un terme signifiant « vivre ensemble ». Il décrit une relation écologique entre deux organismes d'espèces différentes qui sont en contact direct l'un avec l'autre.
DictionnairErroné a écrit :
22 août 2019, 11:23
Au minimum durant la période où l'embryon, le foetus ne peut survivre en dehors du corps de la femme, celui-ci lui appartient et est une partie intégrante du corps de la femme. Jusqu'à ce moment, je ne vois aucun problème avec l'avortement et la décision revient uniquement à la femme et non à l'homme puisque c'est la femme qui participe au processus de développement et non l'homme.
Lisez le fil et vous trouverez toutes les références sur les délai et condition de l'IVG suivant les pays et les taux de recours à l'IVG en fonction de l'état de l'avancement de la grossesse. Comme déjà répété et répété : les recours tardifs sont soit illégaux, soit extrêmement rares lorsque la législation le permet et son en quasi exclusivité des IMG (interruption médicale de grossesse)
DictionnairErroné a écrit :
22 août 2019, 11:23
Le bémol pour moi est lorsque le foetus a la possibilité de poursuivre son développement en dehors du corps de la femme. Techniquement, le fœtus n'est plus dépendant du corps de la femme, elle ne lui appartient plus, même si des techniques médicales sont nécessaires pour poursuivre le processus de développement jusqu'à l'autonomie. Tout comme les avancées médicales qui permettent aux humains de prolonger leur vie.
Bémol nul et non avenu. De toutes façons si une femme veut avorter elle trouvera toujours moyen de le faire puis il y a toujours d'autres moyens de s'en débarasser. :mrgreen: De toutes façons les avortements à 6 mois de grossesse hors IMG il n'y aurait qu'au Canada que ce serait possible et ils sont très rares.
Les conditions légales de l'avortement dans le monde
Taux d'avortements après la 20ème semaine a écrit :(extrait article) Quant au Canada, c’est le seul pays occidental où il n’y a pas de lois qui limitent ou encadrent les avortements tardifs7. Selon des études menées en 2010, les avortements après 20 semaines de grossesse représentent toutefois moins de 1 % des avortements au Québec, soit environ une centaine de cas par an.
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar du membre
lau'jik
Messages : 941
Enregistré le : 17 déc. 2012, 18:11

Re: L'avortement

#4421

Message par lau'jik » 22 août 2019, 14:34

Aggée a écrit :
22 août 2019, 13:43
En ce sens, les pro avortement ... gnagnagna
.
Allez ! Encore un un ! Mais c'est pas croyable !
Où voyez-vous une promotion de l'avortement ? C'est un droit qui participe du droit à la maternité librement choisie. Doit-on en conclure que vous êtes pour l'avortement illégal et que des milliers de femmes restent sur le carreau ou finissent en prison ? A moins que l'infanticide ou la vente d'enfants soit plus votre crédo :mrgreen:
Concernant la décision unilatérale qui n’appartiendrait qu’a la femme, je trouve votre généralisation très hâtive, elle ne peut pas s’appliquer à tous les unions, à moins que vous pratiquiez une forme de prosélytisme qui prétend impossible l’harmonie et le respect mutuel au sein d’un couple Si un bébé se fait a 2, alors il me parait logique qu’il faut être d’accord a 2 pour s’en défaire, être a 2 ne signifie évidemment pas constituer un assemblage disparate d’individualismes infatués.
Vous pouvez retirer le conditionnel, la décision n'appartient qu'à la femme. Elle s'applique à toutes les unions parce que personne ne peut prétendre être à la place d'autrui et que si une femme décide de ne pas informer son conjoint c'est son droit : il n'y a aucune obligation, harmonie, respect mutuel ou pas. Si elle décide d'en parler elle en parle sinon elle n'en parle pas. La logique n'a rien à voir là-dedans.
Une autre question importante se pose, qui peut prédire l’avenir d’un embryon ? Personne évidement, face à un problème de grossesse non désirée, on se retrouve alors confrontés à 2 choix possibles, la vie ou la mort, il faut donc être conséquent dans ses choix, si la mort constitue la solution idéale aux problème des êtres humains, il faut préconiser la mise à mort généralisée de toutes les hommes qui peuplent notre planète, pour le bien de l’humanité évidemment, pour ceux qui choisissent la mort, une forme de perfection humaine serait alors atteinte.
Et donc vous préconisez d'obliger les femmes à poursuivre une grossesse non désirée ? Entre avorter d'un paquet de cellules et éradiquer l'humanité y'a un monde non ? Vous trouvez que ça manque de gosses et de femmes malheureuses dans votre paysage social peut être ? :fou:
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar du membre
Aggée
Messages : 785
Enregistré le : 08 janv. 2018, 13:18

Re: L'avortement

#4422

Message par Aggée » 22 août 2019, 14:43

lau'jik a écrit :
22 août 2019, 14:08
DictionnairErroné a écrit :
22 août 2019, 11:23
Le bémol pour moi est lorsque le foetus a la possibilité de poursuivre son développement en dehors du corps de la femme. Techniquement, le fœtus n'est plus dépendant du corps de la femme, elle ne lui appartient plus, même si des techniques médicales sont nécessaires pour poursuivre le processus de développement jusqu'à l'autonomie. Tout comme les avancées médicales qui permettent aux humains de prolonger leur vie.
Bémol nul et non avenu. De toutes façons si une femme veut avorter elle trouvera toujours moyen de le faire puis il y a toujours d'autres moyens de s'en débarrasser. :mrgreen:
Bémol parfaitement pertinent de la part de DictionnairErroné, vous bottez en touche devant une sous question, la femme veut-elle simplement se débarrasser de l’enfant ou le mettre à mort ?
Il pourrait se trouver des adoptants qui désireraient s’occuper de cet enfant.
Je vous signale que si un homme s’acharne réellement à se débarrasser de son voisin, il trouvera toujours un moyen pour y arriver lui aussi.

Avatar du membre
lau'jik
Messages : 941
Enregistré le : 17 déc. 2012, 18:11

Re: L'avortement

#4423

Message par lau'jik » 22 août 2019, 14:57

Aggée a écrit :
22 août 2019, 14:43
Bémol parfaitement pertinent de la part de DictionnairErroné, vous bottez en touche devant une sous question, la femme veut-elle simplement se débarrasser de l’enfant ou le mettre à mort ?
Il pourrait se trouver des adoptants qui désireraient s’occuper de cet enfant.
Je vous signale que si un homme s’acharne réellement à se débarrasser de son voisin, il trouvera toujours un moyen pour y arriver lui aussi.
Non, et j'ai répondu et sourcé ma réponse.
Quant à votre réthorique visant à assimiler avortement et meurtre elle est gerbatoire. Un avortement n'est pas un meurtre, une femme avorte d'un embryon ou au pire d'un foetus, une femme qui avorte n'est pas une criminelle : c'est son droit.
Et le discours sur les gentils adoptants développés par certains pour obliger les femmes à poursuivre une grossesse non désirée il est puant. Des gosses il y en a des tonnes à adopter, à prendre en tutelle ou en famille d'accueil, mais ce que veulent ces gentils adoptants ce sont des beaux bébés tout neufs.
Et donc ? Mieux vaut l'infanticide que l'avortement ?
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar du membre
Inso
Messages : 1324
Enregistré le : 11 mai 2013, 16:00

Re: L'avortement

#4424

Message par Inso » 22 août 2019, 15:10

lau'jik a écrit :
22 août 2019, 14:34
Aggée a écrit :
22 août 2019, 13:43
En ce sens, les pro avortement ... gnagnagna
.
Allez ! Encore un un ! Mais c'est pas croyable !
Où voyez-vous une promotion de l'avortement ? C'est un droit qui participe du droit à la maternité librement choisie. Doit-on en conclure que vous êtes pour l'avortement illégal et que des milliers de femmes restent sur le carreau ou finissent en prison ? A moins que l'infanticide ou la vente d'enfants soit plus votre crédo :mrgreen:
La réponse d'Aggée correspond bien à l'article que j'ai proposé. la cellule familiale avant tout ! La femme se doit d'être inféodée à ce schéma, avec tous les travers que cela peut induire. Il ne peut évidemment pas prendre en compte les cotés positifs de l'avortement légal (ne serai-ce que les ravages de l'avortement illégal*), car, dans ce genre de schéma de pensée, tout relativisation ou tout compromis, même minime, revient à un renoncement total de la foi. Impossible !

* Largement pratiqué par les religieux pro-life bien-pensant ceci dit, mais le plus souvent décidé (imposé ?) par l'homme, l'essentiel est sauf :mrgreen:

Avatar du membre
Aggée
Messages : 785
Enregistré le : 08 janv. 2018, 13:18

Re: L'avortement

#4425

Message par Aggée » 22 août 2019, 15:12

lau'jik a écrit :
22 août 2019, 14:57
Quant à votre réthorique visant à assimiler avortement et meurtre elle est gerbatoire. Un avortement n'est pas un meurtre, une femme avorte d'un embryon ou au pire d'un foetus, une femme qui avorte n'est pas une criminelle : c'est son droit.
Puisque vous mélangez la morale, la conscience et le droit, nous allons nous réconcilier…
https://www.20minutes.fr/sante/2335891- ... -soignants

https://twitter.com/Qofficiel/status/10 ... 9243418626

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré