Nouveau scandale sexuel au Canada

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5888
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#676

Message par LoutredeMer » 31 août 2020, 15:12

LePsychoSophe a écrit : 31 août 2020, 13:54 Tu te trompes, le livre dont j'ai parlé, je suis en train de le lire. Tu n'imagines pas tout la science qu'il y a autour de la sexualité humaine et de la sexologie. Et ce n'est qu'un début...
J'espère que tu nous feras profiter de quelques morceaux choisis ;)
Dernière modification par LoutredeMer le 31 août 2020, 15:16, modifié 1 fois.


Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#678

Message par Dash » 31 août 2020, 22:42

Etienne Beauman a écrit : 31 août 2020, 13:19Tu peux toi aussi remplacer lynchage médiatique par acharnement médiatique, ou bashage médiatique ça ne change rien à l'affaire celui qui affirme qu'il y a eu lors des révélation de Nolin une campagne médiatique à charge contre Morin doit en apporter des éléments.
Mais c'est toi qui fais un strawman en ajoutant (depuis quelques messages) « à charge ». Personne (en tous cas pas moi) n'a j'aimais prétendu qu'il s'agissait d'une campagne médiatique à charge — par la presse.
Etienne Beauman a écrit : 31 août 2020, 13:19On ne m'a pas donné un seul article allant dans ce sens, pas un seul.
Ben, c'est normal (étant donné ton strawman) et parce qu'on est plus en 1970, 80 ou 90 et que, de nos jours, le « bruit médiatique » qui peut « s'acharner » sur un individu, quelques semaines/mois/années est constitué d'un ensemble dont résulte tous les commentaires FB, IG, repris ensuite par les médias, etc. Conséquemment, il est maintenant parfois impossible de désigner précisément un « auteur » précis et/ou un article de presse officiel qui auraient comme « mandat » de lyncher un individu puisque l'origine du scandale/controverse provient parfois d’un simple post FB/IG perso (d'un seul individu non affilié à un organe de presse).

Et c'est en ce sens que, moi (contrairement à toi qui ne fait aucun effort pour me comprendre :evil: ), je comprends parfaitement ce que tu exprimes : aucun organe de presse officiel n'a (dans le cas présent) comme mandat (donc « à charge ») de détruire la réputation d'un individu! Donc, non, en effet, il n'y a pas de « lynchage médiatique » en ce sens précis — initié par un organe de presse! Mais ça, je te l'ai concédé depuis longtemps!

Sauf que ce n'est pas le cas de chaque individu/citoyen — individuellement — qui s'exprime tous sur les réseaux sociaux. Parmi eux, des milliers bashent et condamnent l'une et l'autre (dans ce cas précis, mais c'est, de nos jours, pareil pour chaque controverse).

Donc quand n mille individus te bashent via leur commentaire sur les réseaux sociaux (même si d'autres te défendent), que ce soit Morin ou Nolin (parce qu'elle aussi s'est fait bashé), comment l'on nomme ça ? Dans le contexte actuel, en 2020, des réseaux sociaux?

C'est quoi le mot qui conviendrait à EB? :hausse:

Si, suite à une accusation, une controverse ou wathever, EB se faisait traiter, via réseaux sociaux (repris ensuite par les médias), par des milliers de citoyens, d'être un agresseur sexuel et/ou un gros connard qui accuse juste pour se venger, c'est quoi le terme qui mérite, selon EB, de désigner ce phénomène de groupe où des milliers d'individus le condamnent et l'accusent d'être « ceci ou cela »?

:hausse:

Ça a le droit de porter un nom ce type de condamnation populaire? :interro: :hausse:

Est-ce si loin de ce que désigne un « lynchage » (action de condamner collectivement)? :interro: :hausse:

En quoi un article à charge d'un organe de presse officiel est-il nécessaire, de nos jours, pour subir la condamnation sociale et médiatique (même si partielle/partagée) via les réseaux sociaux?


:hausse:

... Quand il suffit qu'un seul individu en accuse un autre via FB ou IG pour que la « nouvelle » soit parfois reprise par tous les médias et réseaux sociaux et, qu'au final, des milliers d'individus condamnent anyway les principaux concernés par la nouvelle/controverse?

Faut-il vraiment dénombrer le nombre de tous ceux qui s'expriment sur les réseaux sociaux et arriver absolument à 50%+1 pour avoir le droit de dire que nous sommes victimes d'une condamnation populaire? Et présenter le listing des milliers de noms et des commentaires à EB?

:interro:

Et que fait-on de ceux qui ne s'expriment pas et/ou qui n'ont aucun intérêt pour le sujet?

:interro:

Si 200,000 individus condamnent et bashent EB sur les réseaux sociaux et que cela fait suffisamment de bruit médiatique pour affecter concrètement sa vie (mépris, remarques désobligeantes, harcèlement, réputation entachée, perte de collaboration en cours, mais aussi de perte d’opportunités potentielles qui ne se présenteront pas, mais qu’on ignore), de quoi EB aura-t-il été victime au final?

Je répète : de quoi EB aura-t-il été victime au final?

De ???? :interro: :hausse:

Sors-moi un foutu mot qui te convient pour désigner cela SVP!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#679

Message par Etienne Beauman » 01 sept. 2020, 02:59

Dash a écrit : 31 août 2020, 22:42 de quoi EB aura-t-il été victime au final?
De la détérioration de son image publique, qui ne peut pas être décorrélé de l'opinion publique.

Encore une fois si le public ce contente d' exprimer son opinion même si c' est un jugement moral, cela n' a rien a voir avec du harcèlement.

Le harcèlement est un délit.

Vous reprochez au public d'exprimer son avis, vous reprochez aux victimes de dénoncez publiquement leur agresseurs, vous condamnez des actes qui sont légaux et les comparez a des crimes ou des délits.

Vous faites le procès du public en lui reprochant de faire le procès des peoples.

Vous semblez vous préoccupé plus du sort de ceux accusé à tort d'un crime* que des victimes réelles de crime.

Elles ont le droit de parler, c'est pas négociable.
Les gens ont le droit de dire ce qu'ils en pensent, c'est pas négociable.

Cela dit si un mec se fait virer par sa boîte, soucieuse de l'opinion publique faire du fric, parce qu une de ses collègues a balancer qu'une fois il lui a posé une main sur la cuisse, c'est excessif, mais c'est de la responsabilité de cette boîte, c'est elle qu'on peut blâmer, pas le public et encore moins les victimes en général qui dénoncent des délits des vrais et des crimes des vrais.

*Ce qui est extrêmement rare.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3729
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#680

Message par Lambert85 » 01 sept. 2020, 03:11

Quand les "commentateurs" cherchent les employeurs/sponsors/amis/... des personnes en question pour dénoncer en groupe les soi-disants faits qu'ils lui reprochent au point que ceux-ci en aient marre et se débarrassent du vilain pas beau, c'est quoi pour toi ? :roll:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#681

Message par Etienne Beauman » 01 sept. 2020, 05:39

Lambert85 a écrit : 01 sept. 2020, 03:11 Quand les "commentateurs" cherchent les employeurs/sponsors/amis/... des personnes en question pour dénoncer en groupe les soi-disants faits qu'ils lui reprochent au point que ceux-ci en aient marre et se débarrassent du vilain pas beau, c'est quoi pour toi ? :roll:
Exemples ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3729
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#682

Message par Lambert85 » 01 sept. 2020, 05:46

Image
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#683

Message par Etienne Beauman » 01 sept. 2020, 06:02

https://menace-theoriste.fr/wp-content/ ... ussion.jpg
  • Pour chaque affirmation factuelle, nous devrons fournir des sources.
  • Je vérifierai que ces sources correspondent bien à l'affirmation.

Tu refuses d'avoir une discussion rationnelle.

Je ne peux me prononcer sur des cas que tu ne présentes pas.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#684

Message par Dash » 01 sept. 2020, 09:32

Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Encore une fois si le public ce contente d’ exprimer son opinion même si c’ est un jugement moral, cela n’ a rien a voir avec du harcèlement.
C’est là je crois où (entre toi et moi, et nonobstant de quelle controverse~scandale il s’agit) nous ne partageons pas le même avis. Pour moi, quand un groupe de plusieurs individus condamne et bashe un individus au point où des gens qu’il connaît, fréquente et/ou qui lui sont proche lui en parle et/ou sont aussi affecté, c’est bel et bien une forme de harcèlement.

Bon, l’on pourrait pinailler sur la question de la fréquence (parce que le mot harcèlement implique la notion de répétition) et dire que si le groupe ne s’exprime qu’une seule et unique fois, un seul moment, ce n’est pas du harcèlement, mais IRL, concernant les réseaux sociaux en 2020, ça n’arrive jamais. Ça dure tjrs quelques semaines au mieux (dépendamment des controverses~scandales) et de toute façon, où que tu iras IRL, il y aura tjrs un connard pour te dévisager et/ou te faire un commentaire désobligeant, même plusieurs mois/années plus tard.

L'on est donc pas à dix mille lieux de la notion de harcèlement!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Le harcèlement est un délit.
Ici, au QC, depuis quelques années, tous les employeurs ont été obligés d’instaurer un programme (ainsi que de faire des séances d’information annuelles) permettant de recevoir, de façon confidentielle, les plaintes de harcèlement de la part de leurs employés, que ce soit envers l’employeur et/ou envers d’autres employés. Ben, tu sais ce qu’ils nous disent (en nous faisant visionner des vidéos pour attardé, avec des personnages animés :grimace: ) dans ces meetings annuels?

Toute parole, plaisanterie, commentaires désobligeants, remarque négative, jugement moral, etc., effectué plus d’une fois peuvent être considéré comme étant du harcèlement. Et qu’il ne faut pas hésiter à porter plainte aux RH si nous pensons en être victimes. Donc si tu veux aller sur le terrain de « la loi » et/ou parler de la notion de « délit », ben je ne vois pas trop où est la différence d’avec ce qui peut se passer au boulot VS quand, pendant plusieurs jours/semaines/mois, l’on peut se faire condamner et basher publiquement par des milliers de citoyens sur « la vitrine du monde » qu’est devenu internet et les réseaux sociaux.

Nonobstant les sujets, les controverses ou les scandales, de nos jours, depuis les réseaux sociaux, nous pouvons tous subir une forme de condamnation populaire qui s’apparentera à une forme de harcèlement et qui pourra déborder IRL, selon les gens que nous croiserons et qui nous feront, eux aussi, des commentaires désobligeants, si ce n’est qu’en exprimant soi-même un commentaire « sensible » qui a le malheur d’être repris et de faire boule de neige! Oui, dépendamment des cas, nous pouvons être le seul responsable de notre malheur, mais là n’est pas la question. La question, pour ce qui m’intéresse, moi, c’est que je trouve absurde, peu importe le sujet, que tu prétends que ce phénomène n’a rien à voir avec une forme de lynchage au sens figuré et/ou que tu ne veux même pas admettre qu’il s’agit bel et bien d’une forme de harcèlement.

Ça n'a plus rien à voir avec le cas Morin/Nolin, c'est un autre sujet à part entière!!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Vous reprochez au public d’exprimer son avis...
Non (pas moi), ça, c’est une fatalité et l’on n’y peut rien! Mais c’est pourquoi je suis d’avis (ça, c’est un autre désaccord que nous avons tous deux, qui, encore une fois, est complètement indépendant du cas Morin/Nolin. C'est un autre sujet à part entière!!) qu’il faut filtrer un minimum ce qui sort publiquement, surtout quand il s’agit d’accusation!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59vous reprochez aux victimes de dénoncez publiquement leur agresseurs....
Oui, ça, moi, je le reproche, en effet! Car les éventuelles conséquences peuvent maintenant être bcp trop dommageables, de nos jours, étant donné la puissance des réseaux sociaux! Et parce que ça tend à créer une tendance, un moyen hyper trop facile de contourner la loi afin de se faire justice soi-même, ce qui, naturellement, propension humaine oblige, va nécessairement être exploité de façon abusée afin de faire du tort, car ça devient une « arme » comme une autre pour se venger.

Et, encore une fois, c'est complètement indépendant du cas Morin/Nolin. C'est un autre sujet à part entière!!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Vous faites le procès du public en lui reprochant de faire le procès des peoples.
Non (pas moi), ça, c’est une fatalité et l’on n’y peut rien!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Vous semblez vous préoccupé plus du sort de ceux accusé à tort d’un crime* que des victimes réelles de crime.
C’est juste un effet de contraste parce que je souligne le danger et les dérives que permettent de nos jours les réseaux sociaux. Je suis 100% pour que les victimes dénoncent, mais dans « les règles de l’art », en allant rencontrer les autorités concernées (sauf s’il y a rapport de force désavantageant la victime). Parce que comme thewild l’a très bien mentionné, dans ce cas les informations qui sortiront publiquement comporteront les 2 versions ayant passés par l’encadrement d’un procès.
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 02:59Elles ont le droit de parler, c’est pas négociable.
En effet, nulle part il est dit que nous n’avons pas le droit d’accuser publiquement un individu sans porter plainte aux autorités concernées. :up: J’ai jamais dit le contraire! ;) Je condamne cette pratique, moralement, si tu veux, voilà tout! ;) Sauf quand il y a rapport de force désavantageant la victime (et/ou envers des entreprises).

Parce que n’importe quel individu n’ayant pas un QI d’huître sait pertinemment qu’en passant par les réseaux sociaux~médias ça fera boule de neige et qu’il y aura alors des conséquences bien réelles et concrètes envers celui qu’on accuse sans qu’il n’ait la possibilité de prouver que les accusations sont fausses, déformées, exagérées. Et parce qu’on sait tous que même s’il emploie la loi pour nous accuser de diffamation, ça lui collera au cul des années durant, peu importe l’issue du procès.

______

Bref, tu ne sembles pas saisir, même après toutes ces années à échanger avec moi, que je traite certains aspects, peu importe le sujet en cours, de façons parfois complètement séparées et indépendantes. Comme un autre sujet à part entière. Je peux très bien ne pas être d’accord sur ton refus de considérer tel ou tel mot, dans le contexte général de notre époque, sans pour autant que ce soit lié et/ou ayant pour but d’en faire un argument. Je peux aussi « tiquer » sur un truc « secondaire » sans que ça ait pour but de faire un lien avec le sujet. C’est comme IRL quand on fait des digressions ou des parenthèses.

A contrario, j’ai remarqué que toi, c’est tout le contraire : t’en es incapable, sauf si ça vient de toi et de ton propre intérêt. Tout est tjrs lié à ton avis sur le sujet en cours, ce qui, parfois, te rend bcp trop picky concernant certaines digressions/parenthèses (comme ici sur le mot lynchage, entre autres) que d’autres font parce tu es bcp trop « attaché » au « cœur » du sujet (et/ou à ce que Kraepelin a dit, ce dont l'on se fout tous quand nous argumentons avec un autres que Kraepelin ).

Il n’y a pas que ce qui t’intéresse toi, EB. Les échanges sont dynamiques et évoluent et l’on ne répond pas tjrs aux uns et aux autres en fonction de ce que Kraepelin et/ou un autre à pu dire ou non et/ou spécifiquement au sujet du départ il y a plusieurs semaines/mois/années. Parfois l’on répond et contre argument que sur le coup, sur un aspect précis, qui peut être complètement indépendant du sujet de base et/ou de ce que les autres ont pu dire, sauf celui à qui l'on s'adresse! ;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

La Muse
Messages : 66
Inscription : 23 août 2020, 18:31

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#685

Message par La Muse » 01 sept. 2020, 10:07

Bonjour,

En tant que femme et à la limite anti hyènes en jupons, je dénonce que l'on puisse accuser sans preuve à l'appui des hommes et plus rarement des femmes de harcèlement sexuel. C'est inadmissible que l'on puisse plonger une figure connue et même peu ou pas connue dans un tel cauchemar. Je même pas que le gouvernement du Québec puisse avoir appuyer ces dénonciations.

Je n'ai pas lu le sujet au complet, donc mon commentaire n'est peut-être pas à propos.
Dernière modification par La Muse le 01 sept. 2020, 10:52, modifié 1 fois.
''On ignore même notre ignorance.'' Steven Laureys

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#686

Message par Etienne Beauman » 01 sept. 2020, 10:30

Dash a écrit : 01 sept. 2020, 09:32 Pour moi, quand un groupe de plusieurs individus condamne et bashe un individus au point où des gens qu’il connaît, fréquente et/ou qui lui sont proche lui en parle et/ou sont aussi affecté, c’est bel et bien une forme de harcèlement.
Avec cette définition n'importe quelle personnalité publique peut se déclarer harcelée.

Les personnages public se font constamment critiqués sur la place publique. Et c'est tant mieux !
Evidemment que cela affecte leur entourage.

La plupart ou une partie des reproches que le public leur font ne sont pas justifiés, oui et alors ?


Si c'est réellement du harcèlement ils n'ont qu' à saisir la justice ! (trop facile cet argument, hein ;) )
c’est bel et bien une forme de harcèlement
Non, c'est pas toi qui en décide. C'est un juge.

Le harcèlement est un délit.

Le cyber harcèlement aussi.

Je mets en stand bye en attendant, on tourne en rond.

Que tu prétendes que des comportements, sans jamais donné d'exemple (j'ai aucune idée de ce qui relève de la critique acceptable selon toi et d'à partir de quand cela ne l'est plus), sont moralement répréhensibles c'est déjà pas fort on s'en fout de l'opinion morale de chacun, mais que tu les considères comme des délits c'est abusé. Faut redescendre.

S'il y des délits, c'est à la justice de s'en charger, la liberté d'expression est déjà suffisamment cadrée pour le faire, si c'est une question de moyen c'est un tout autre débat.

Tu te dégages de l'affaire Nolin/Morin, et ça empêche tout perceptive, comment empêcher Nolin de faire son post ?

Faudrait il rendre impossible de telle publication dans l'avenir selon toi ?
Comment ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2242
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#687

Message par LePsychoSophe » 01 sept. 2020, 13:50

LoutredeMer a écrit : 31 août 2020, 15:12
LePsychoSophe a écrit : 31 août 2020, 13:54 Tu te trompes, le livre dont j'ai parlé, je suis en train de le lire. Tu n'imagines pas tout la science qu'il y a autour de la sexualité humaine et de la sexologie. Et ce n'est qu'un début...
J'espère que tu nous feras profiter de quelques morceaux choisis ;)
Bien-sûr et toujours avec plaisir.

Je t'envoie le lien, en MP, du dossier de mon Drive (Google) contenant le chapitre 2 qui porte sur la recherche en sexologie.

Et ceux qui le souhaitent, je le donne en MP. ;)
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#688

Message par Dash » 01 sept. 2020, 14:04

Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 10:30Avec cette définition n’importe quelle personnalité publique peut se déclarer harcelée.
Ben oui, et avec raison, car c’en est bel et bien, concrètement~objectivement! Quand un humoriste, un comédien ou un chroniqueur se fait aborder au restau ou dans la rue et se fait dire : « j’aime ce que vous faites/écrivez » et/ou : « sale connard, tes articles sont à chier », que ce soit positif ou négatif, c’est bel et bien une forme de harcèlement puisque ça se produit de façon répétée! C’est le revers de la médaille d’être célèbre! D’ailleurs, il n’est pas rare, en interview, d’entendre dire par une célébrité : « je sais, ils (le public) sont bien intentionnés, mais à force de se faire aborder partout, même quand on est pas d’humeur, ça devient lourd parfois, même si la plupart ont des commentaires positifs ».

Bref, ce que tu ne piges pas Étienne, c’est que je ne suis pas tant— concernant les defs de basher/lyncher/harceler — dans une dynamique qui consiste à dire si c’est « bien/mal » et/ou si c’est « mérité/pas mérité » et/ou si certains doivent assumé ou pas, que je suis surtout en train de te dire que tu n’a pas à nier et/ou minimiser ce que ces phénomènes sont (bashage, lynchage, harcèlement, etc.) afin de faire valoir ton avis de fond sur ces types de sujets!
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 10:30comment empêcher Nolin de faire son post ?
Techniquement, il est impossible d’empêcher un être humain de parler ou écrire, à moins de créer des « sanctions dissuasives », comme pour tous le reste. Mais même moi suis pas sûr que c’est une bonne idée quand il s’agit de ce genre de cas. Par contre, ça ne m’empêche pas de condamner ce comportement. Je trouve ça « cheap shoot » et disproportionné concernant ce cas très précis. Je ne fais qu'exercer le même droit de liberté d'expression « public » (mais moi je choisis un forum) que tu attribues à Nolin! ;)
Etienne Beauman a écrit : 01 sept. 2020, 10:30Faudrait il rendre impossible de telle publication dans l’avenir selon toi ?
Ça dépend de quoi l’on cause... ..concernant les sites qui font des pages spécialement dédiées aux dénonciations anonymes, ils ont de toute façon presque tous réalisé que ça n’avait pas de sens et ils se sont presque tous ravisé par eux-mêmes.

Si l’on parle d’un individu « solitaire », comme Nolin, qui en dénonce un autre, de façon non anonyme, via son propre compte FB/IG, non, je ne le pense pas et, tu as raison, :up: si l’on considère qu’on est diffamé et qu'un individu porte atteinte à notre réputation, il y a des recours légaux possibles. :up:

Mais il n’empêche que, pour certain cas, je trouve ça « cheap shoot » et disproportionné (en terme de conséquences) que certains usent de leur notoriété et des médias sociaux pour régler leurs comptes. Et c’était pourquoi j’ai réagi à ce cas très précis. Pour un écart de conduite d’un soir, sans conséquence dramatique, l’on (Nolin) détruit la réputation d’un individu, l’on (Nolin) brise sa carrière et l’on (Nolin) créer des situations futures où la personne se verra « intimidé~harcelé » pendant des années*, tout en sachant pertinemment (Nolin), par anticipation, que tout cela va se produire. Conséquemment, c’est un choix et une « exécution » (par Nolin) de cette sentence anticipée! Ça vaut pas mieux — compte tenu de ce qui est reproché, pour ce cas très précis — que l’écart de conduite d’un soir (de Morin)! C'est juste mon avis (jugement moral)! Je ne fais qu'exercer le même droit de liberté d'expression « public » (mais moi je choisis un forum) que tu attribues à Nolin! ;)

* tu penses vraiment qu’il n’y a pas tout un lot d’abrutis de beaufs, du genre de ceux qui sifflent après les femmes dans la rue, pour les 10 prochaines années, qui ne vont pas manquer une occasion de rappeler à Morin, si ce n’est que par un gag douteux, au mieux, qu’elle est une « ceci et cela ». :roll: Ben ce sera une forme de harcèlement, pas parce que je le décide, mais parce que c’en est, point.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#689

Message par Etienne Beauman » 02 sept. 2020, 06:18

Dash a écrit : 01 sept. 2020, 14:04 , c’est bel et bien une forme de harcèlement puisque ça se produit de façon répétée
Non, le harcèlement est un délit.

Être un fan lourd n'en est pas un.

Tu refuses de faire la part des choses.
Dash a écrit : 01 sept. 2020, 14:04 Bref, ce que tu ne piges pas Étienne, c’est que je ne suis pas tant— concernant les defs de basher/lyncher/harceler — dans une dynamique qui consiste à dire si c’est « bien/mal » et/ou si c’est « mérité/pas mérité » et/ou si certains doivent assumé ou pas, que je suis surtout en train de te dire que tu n’a pas à nier et/ou minimiser ce que ces phénomènes sont (bashage, lynchage, harcèlement, etc.) afin de faire valoir ton avis de fond sur ces types de sujets!
Je ne minimise rien du tout, si un comportement dépasse la ligne légale, c'est du ressort de la justice.

Sinon c'est légal, et il n'y a aucune raison selon moi d'aller plus loin que la loi.

Ta position est bien morale, tu veux interdire des comportements autorisés.
La mienne l'est aussi, comme a chaque fois qu'on veut supprimer une liberté je pense qu'il faut peser le pour et le contre. Par exemple j'ai aucun problème à limiter les voitures en ville à 30 km h, mais je prétends pas que rouler en ville à 40 km h c'est faire un excès de vitesses et n'importe qui de censé me reprendrait si j'insistais dans ce sens.

Tout le monde a le droit de commenter en ce moment le procès des attentats de 2015, on a même le droit de dire qu'on devrait rétablir la peine de mort et les exécuter alors qu'ils sont eux aussi présumé innocents, c'est un tout petit peu plus violent, excuse moi, comme opinion que de déclarer que la boîte de prod de bidule qui a peut etre mis une main aux fesses à machines devrait cesser de travailler avec lui, est ce que c'est du harcèlement ? Non !
Ça relève de la liberté d'expression.
C'est fondemmental !
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5888
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#690

Message par LoutredeMer » 02 sept. 2020, 06:59

LePsychoSophe a écrit : 01 sept. 2020, 13:50
Je t'envoie le lien, en MP, du dossier de mon Drive (Google) contenant le chapitre 2 qui porte sur la recherche en sexologie.
Merci beaucoup :)

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1962
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#691

Message par DictionnairErroné » 02 sept. 2020, 08:14

Le problème avec le harcèlement sur internet est qu'il peut y avoir plusieurs propos dénigrants, insultants, etc., qui proviennent de plusieurs internautes et non d'une seule. S'il y a 1 000 commentaires harcelants provenant d'une personne, c'est une chose, mais si ces 1 000 commentaires proviennent de 1 000 personnes différentes c'est différent. On condamne 1 000 personnes pour un message chacun? Ce type de harcèlement ne provient pas d'un individu, mais plutôt d'un effet cumulatif disparate. On fait quoi?

Ben c'est ça les petits lapins, la vie est belle dans le grand champ, on saute partout, on broute par ici, fait caca par là, pipi ailleurs et on saute, on saute, libaaarté! Soudainement, on atterrit dans le caca des autres.

https://youtu.be/aFf9vXqcyqM
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#692

Message par Dash » 02 sept. 2020, 09:52

Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 06:18
Dash a écrit : 01 sept. 2020, 14:04 , c’est bel et bien une forme de harcèlement puisque ça se produit de façon répétée
Non, le harcèlement est un délit.
Être un fan lourd n'en est pas un.
Mais sur quelle planète tu vis? :shock:

J'aurais pu en poster 3 douzaines, mais voici juste un échantillon :

la star de la série Sam Heughan harcelée par des fans

Maeva Ghennam (Les Marseillais) harcelée par des fans

Finn Wolfhard de "Stranger Things" harcelé par des fans

Harcelée par des fans flippants

:roll:
Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 06:18Non, le harcèlement est un délit.
Dans la vraie vie, ce n’est pas aussi dichotomique, il n’y a pas uniquement lorsqu’un fan désaxé franchit la ligne de la loi (par exemple en pénétrant carrément par effraction chez un artiste) qu’on appelle ça du harcèlement. Et de toute façon, encore faut-il poster des accusations afin qu’un juge se prononce. Sauf que rien n’est aussi évident et facile en situation réelle. Quand le harcèlement est produit par la somme de multiples individus dont les actions sont tout juste en deçà de ce qui est illégal, la résultante est plus que la somme des parties et il est impossible de porter des accusations contre un individus en particulier étant donné que ce n'est que la résultante d'une somme. C’est, encore une fois, une espèce de phénomène de nombre, de groupe, multiplié par de multiples occurrences dans le temps.

Bref, au sujet des mots et des définitions, tu patauges dans un univers théoriquo-légal complètement déconnecté de la réalité! :yeux:

Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 06:18tu veux interdire des comportements autorisés.
Hein? :shock: Tu lis uniquement les passages que j’écris où nous sommes en désaccord ou quoi? :ouch:

Ça me sert à quoi d’écrire ça (je mets en rouge) :
Dash a écrit : 01 sept. 2020, 14:04Mais même moi suis pas sûr que c’est une bonne idée quand il s’agit de ce genre de cas.
Et ça :
Dash a écrit : 01 sept. 2020, 14:04Si l’on parle d’un individu « solitaire », comme Nolin, qui en dénonce un autre, de façon non anonyme, via son propre compte FB/IG, non, je ne le pense pas et, tu as raison, :up: si l’on considère qu’on est diffamé et qu’un individu porte atteinte à notre réputation, il y a des recours légaux possibles. :up:
Qu'est-ce que je peux faire de plus que de te dire que t'as raison et de te mettre des pouces en l'air? :hausse: Je viens de te dire que je suis d’accord! :yeux:
Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 06:18Ça relève de la liberté d’expression.
C’est fondemmental !
Misère, tu vas décrocher un jour? Qu'est-ce que je peux faire de plus que de te dire que t'as raison et de mettre des pouces en l'air?

C’est ça qui m’indique que t'as un problème, car peu importe ce que je dis et ce que je peux te concéder, ce n’est jamais assez. Pour toi, faudrait que je me taise et que je ne porte aucun jugement moral. C’est absurde, tu nies tout en bloc! Tu en es rendu à nier qu’une célébrité puisse subir une forme de harcèlement de par le nombre et les occurrences, même si ses fans — individuellement — sont tjrs à « -0,01 » de « la ligne » du délit légal.

« faut un juge, faut un délit, bla-bla-bla, il n'y a pas de harcellement sans délit bla-bla-bla ». :ouch:

C’est pas compliqué, avec toi, quand nous sommes en désaccord, peu importe ce qu’on nuance suite à tes remarques, peu importe ce qu’on te concède, ce n’est jamais assez. Tu exiges une « reddition complète et totale » et qu’on se la ferme! Misère! :grimace:

Case closed for me, t'es trop stiff! :grimace:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#693

Message par Dash » 02 sept. 2020, 09:54

DictionnairErroné a écrit : 02 sept. 2020, 08:14Ce type de harcèlement ne provient pas d'un individu, mais plutôt d'un effet cumulatif disparate.
:up:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#694

Message par Etienne Beauman » 02 sept. 2020, 20:20

Dash a écrit : 02 sept. 2020, 09:52 Mais sur quelle planète tu vis?
:roll:

Heugan a reçu des menaces de mort !
C'est passible de prison, merde !

Tandis que wolfarhd s'est fait hué par des fans parce qu'il n'avait pas signé d'autographes.


Je persiste : tu mélanges tout !

Quand je parle de viol, je parle du crime, quand je parle de harcèlement je parle du délit, pourquoi ?
Parce que c'est clairement défini !



Il y une différence énorme entre un fan qui appelle une people dans sa chambre d'hôtel juste pour l'avoir au téléphone et un autre qui le fait pour l'insulter ou pire pour la menacer de mort, je suis stupéfait que cela te passe au dessus !

Tu melanges tout, tu transformés des morsures en mordillement, du raffut en harcèlement, c'est le contraire de la nuance, c'est un blougi boulga qui ne te sert qu' à défendre une position pas claire du tout.
Dash a écrit : 02 sept. 2020, 09:52 Qu'est-ce que je peux faire de plus que de te dire que t'as raison et de mettre des pouces en l'air?
Arrêter de me dire que je chicane, puisque j'obtiens ces accords au compte goutte justement parce que je lâche rien, te prononcer clairement quand je te poses des questions directes.
Sur l'analogie détaillée de k, t'as pas répondu, sur le fait qu'il interprète n'importe comment des sources t'as pas répondu, sur les propos racistes de Morin, t'as pas répondu.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#695

Message par Dash » 02 sept. 2020, 20:58

Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 20:20 Sur l'analogie détaillée de k, t'as pas répondu...
Un échange, une discussion, ça ce fait à 2! Moi, les points et aspects qui m'intéressent, t'en a souvent rien à foutre et tu les bypass, donc, non, je ne suis pas à ton service ou sous tes ordres, nous ne sommes pas en cours et t'es pas un juge et tu ne controle pas l'échange. Tu ne vas jamais sur le "terrain" des autres et tu ne reste scotché que sur ce qui t'intéresse, toi. Désolé, mais je perds l'intéret.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1962
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#696

Message par DictionnairErroné » 02 sept. 2020, 21:17

Est-ce qu'un transgenre, travesti, drag queen font de l'appropriation culturelle et devrait-iel être dénoncé par les petits lapins?
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5487
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#697

Message par Etienne Beauman » 03 sept. 2020, 06:18

Dash a écrit : 02 sept. 2020, 20:58
Etienne Beauman a écrit : 02 sept. 2020, 20:20 Sur l'analogie détaillée de k, t'as pas répondu...
Un échange, une discussion, ça ce fait à 2! Moi, les points et aspects qui m'intéressent, t'en a souvent rien à foutre et tu les bypass, donc, non, je ne suis pas à ton service ou sous tes ordres, nous ne sommes pas en cours et t'es pas un juge et tu ne controle pas l'échange. Tu ne vas jamais sur le "terrain" des autres et tu ne reste scotché que sur ce qui t'intéresse, toi. Désolé, mais je perds l'intéret.
Mouais, tu me reproches de contester l'utilisation d'un mot, j'explique pourquoi je le fait, et je te renvoie a un post spécifique qui pose problème et te demande de te prononcer dessus, tu refuses de le faire.

Ton terrain c'est quoi ?
Si tu refuses qu'on puisse faire la distinction entre huer un artiste parce qu'on est déçu de son comportement et lui téléphoner à 3h du matin pour lui nuire, désolé de ne pas te suivre, j'ai pas de bottes.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1962
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#698

Message par DictionnairErroné » 10 sept. 2020, 18:48

La page https://www.facebook.com/dissonnom, qui contient des dénonciations anonymes de prédateurs sexuels se fait poursuivre par un des dénoncés.
Dans le cas de M. Marquis, son nom est apparu dans une nouvelle mouture de la liste publiée le 7 août. Or, dit-il, « rien n’explique son inclusion dans cette liste où on l’associe à des gens que “Dis son nom” caractérise comme des personnes qui auraient commis des inconduites sexuelles aussi graves que le viol. »

Puisque l’identité des administrateurs de la page est jusqu’aujourd’hui inconnue, M. Marquis souligne qu’il ne pas pouvoir faire valoir ses droits. Sa procédure judiciaire vise donc, dans un premier temps, le réseau social Facebook.

« Dès qu’il sera possible [d’identifier les administrateurs de “Dis son nom”], il entend leur réclamer 50 000 $ à titre de dommages moraux et punitifs pour atteinte intentionnelle à ses droits », peut-on lire. M. Marquis veut également que son nom soit retiré de la liste.
https://www.ledevoir.com/societe/585670 ... -poursuite
La page sera effacée sous peu. Messieurs québécois, vérifiez si votre nom y apparaît, qui sait, peut-être vous être un prédateur qui s'ignore!

[ 1 ] Propos sexuels déplacés (en personne, par texto ou autre)
[ 2 ] Menaces, attouchements, voyeurisme, exhibitionnisme, leurre (« grooming » ; désensibilisation à la sexualité envers une personne mineure)
[ 3 ] Masturbation de l’agresseur.se, fellation, pénétration digitale, vaginale ou anale.

https://nopaste.xyz/?604083910e72345b&f ... vkqcxuUYTp
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7495
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#699

Message par Kraepelin » 15 oct. 2020, 09:47

Le procès du multirécidiviste Gilbert Rozon débutait cette semaine. L'accusé nie les faits qui lui sont reprochés. Considérant le temps écoulé, il va peut-être gagner son propcès au criminel, mais son procès publique, lui, est déjà perdu. Deux de ses victimes présumées ont récement relancé les accusations contre lui lors du talk show" de Julie Snyder, qui est elle-même une de vcitme alléguée. Rozon les poursuit en "diffamation", mais personne ne coit qu'il pourait gagner cette poursuite.

Pour nos amis Français, précisons que le cas Rozon est un "cas d'école" qui a servi la légitimer les dénonciations sur les réseaux soociaux. Le bonhomme est un magnat dans l'industrie québécoise du spectacle qui a vraiment la tête d'un coupable et que les contextes de ses agressions alléguées (très nombreuses) rendent un poursuite criminelle trop difficile pour être retenu par le DPCP. C'est aussi un récidiviste présumé puisqu'il déjà été reconnu coupable d'un assaut sur une femme de chambre (une adolescente de 16 ans) qui travaillait à l'hotel de son ami Yvon Deschamp. Pourtant, même
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jroche