Nouveau scandale sexuel au Canada

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#501

Message par LoutredeMer » 13 juil. 2020, 12:26

Tout ça ne sert à rien, Etienne. Moi je laisse tomber. Quand on trouve en face un argument tel que : "Elle ne l'a pas mordue, mais "mordillée" (!!), etc, on se dit que pas grand-chose n'a changé depuis ce film basé sur un fait réel * qui se passe, justement, dans un bar où selon certains, on a le droit de presque tout faire sous prétexte qu'on a bu...

* Les accusés (The accused) de Jonathan Kaplan, 1988, avec Jodie Foster.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7347
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#502

Message par Kraepelin » 13 juil. 2020, 13:10

Kraepelin a écrit :
10 juil. 2020, 01:29
Un cas assez surprenant d'inconduite sexuelle défraie la chronique au Québec. Sofia Nolin , une auteure-compositeure-interprète (1), ...

(1) plus connue pour ses frasques que pour son talent et incidement une "victime professionnelle" toujours prompte à monter sur une estrade pour se plaindre d'être victime de critiques ou d'une autre forme de ressac publique qu'elle a généralement elle-même provoqué. Tappez "Nolin de plaint" ou "Nolin victime" sur Google et vous verez bien ... :)

Je vous le dit, Sophie Durocher vient lire mes commentaires sur le forum avant d'écrire sa chonique ... :mrgreen:

En somme, un fille intelligente ... :seeraphin:
Le syndrome de la victime est une configuration cognitive, affective et émotionnelle particulière qui se développe chez des personnes qui ont été victimes d'abus ou de négligences sévères et qui n'ont jamais reçus d'attention qu'en rapport avec leur état de victime.
Spoiler
Show

Le syndrome de la victime

Texte de moi:

Ce syndrome conduit les personnes qui en souffrent à percevoir rétrospectivement leur histoire personnelle uniquement en fonction d'un schème cognitif, d'un scénario, où elles sont le personnage principal d'un drame : J'ai été victime! La conclusion que retiennent les personnes atteintes de ce syndrome n'est pas fausse. La conclusion contient une part importante de vérité. Mais cette vérité est tordue, dramatisée jusqu'à la caricature. Cette vérité est surtout cultivée comme réalité unique. La victime ne se rappelle plus que ce qui correspond à son schéma. Si ces victimes pathologiques ont été parfois traitées avec justice ou compassion, elles ont tendance à l'oublier ou à le négliger dans le bilan de leur vie.

La configuration conduit également ces pauvres personnes à lire leur situation actuelle et à envisager leur avenir en fonction de ce scénario de victime : "Les gens que j'aime m'ont toujours abandonné, je serais toujours abandonné!" ou "J'ai toujours été mal traité, je serais toujours maltraité!"

Les enfants de Duplessis présentent souvent ce profil.

Le syndrome de la victime conduit les personnes qui en souffrent dans une impasse. Elles se déresponsabilisent de leur vie. Elles expliquent tous leurs échecs par leur état de victime : "J'ai raté ma vie amoureuse, familiale et professionnelle parce que je suis un orphelin abandonné!" Encore ici, la conclusion n'est pas fausse. Mais cette conclusion néglige de tenir compte du rôle transitif de la personne elle-même.

Les personnes atteintes de ce syndrome ne sont pas très persévérantes dans leurs entreprises. Elles ne persévèrent vraiment que dans deux types d'actions : Se "plaindre" d'être des victimes et demander "réparation". Si d'aventure elles obtiennent justice et réparation, elles cherchent simplement un nouvel objet de plainte et une nouvelle demande de réparation. Le schéma se répète sans fin. C'est leur mode de relation au monde. De toutes les conséquences psychologiques fâcheuses d'un abus ou d'une négligence, le syndrome de la victime est peut-être la pire.

Il y a, bien sûr, des facteurs socio-culturels qui jouent un rôle. Certaines sociétés valorisent beaucoup les victimes. La société québécoise en est un exemple.

Le racisme et le sexisme existent. Ces formes de discrimination font de véritables dégâts. Mais il y a aussi des personnes qui, tout en ayant été de vraies victimes de discrimination, ont tendance à dramatiser leur histoire personnelle en fonction d'un schéma déformant très pathologique. On a généralement bien de la sympathie pour ces personnes jusqu'au jour où elles se disent victimes de vous. Là on mesure mieux le caractère déformant des schémas pathologiques. On fait mieux la part entre le réel et l'imaginaire.
Dernière modification par Kraepelin le 13 juil. 2020, 13:27, modifié 2 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#503

Message par LoutredeMer » 13 juil. 2020, 13:17

Kraepelin a écrit :
13 juil. 2020, 13:10
Je vous le dit, Sophie Durocher vient lire mes commentaires sur le forum avant d'écrire sa chonique ... :mrgreen:
Mais oui mais oui, tu es célèbre...

En somme, un fille intelligente ... :seeraphin:
En tout cas une fille qui fait beaucoup moins de fautes d'orthographe que toi...

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7347
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#504

Message par Kraepelin » 13 juil. 2020, 13:19

Bon, c'est le tour de Kavent Parent. En fait, il sont un bonne demi douzaine à être tombés dans cette nouvelle vage de dénonciations.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3309
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#505

Message par Lambert85 » 13 juil. 2020, 13:23

2 juillet 2020 : Maripier Morin est pour la première fois mise en nomination comme personnalité de l’année au gala Artis.
7 juillet 2020 : Safia Nolin dit avoir été victime de Maripier Morin, des faits qui se seraient produits deux ans auparavant.
C'est effectivement troublant...
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα
יב אֵיךְ נָפַלְתָּ מִשָּׁמַיִם, הֵילֵל בֶּן-שָׁחַר; נִגְדַּעְתָּ לָאָרֶץ, חוֹלֵשׁ עַל-גּוֹיִם.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7347
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#506

Message par Kraepelin » 13 juil. 2020, 13:29

Lambert85 a écrit :
13 juil. 2020, 13:23
2 juillet 2020 : Maripier Morin est pour la première fois mise en nomination comme personnalité de l’année au gala Artis.
7 juillet 2020 : Safia Nolin dit avoir été victime de Maripier Morin, des faits qui se seraient produits deux ans auparavant.
C'est effectivement troublant...
Comme, je le disais plus haut "l'envie" est probablement une des variables qui a déterminé sa conduite.
la question se pose: Sofia Nolin dénonce t elle Morin parce qu'elle est autentiquement traumatisée par ce harcellement et espère s'exorciser de son traumatisme en dénonçant le "crime" sur la place publique, dénonce t elle parce que ça la valorise de laisser savoir qu'elle s'est fait entrer dedant par un sex symbole ou dénonce t elle pour se faire un coup de pub, dénonce t elle par envie pour se vanger d'une fille plus belle qui a toute l'attention qu'elle-même voudrait bien avoir? Si j'avais un 10 $ à gager, je miserais tout sur une combinaison des dernières hypothèses.
C'est facheux pour biens des raisons. Comme le disais un autre interlocuteur(1), a trop donner de crédit à des dénonciations fumeuses, on discrédites les dénoncition de vrais victimes.

(1) Wooden Ali, je crois
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#507

Message par Dash » 13 juil. 2020, 18:39

@EB

Ce que tu ne saisis pas, c'est que je ne nie pas ce qui c'est passé, je dénonce l'interprétation, la définition, je dénonce le fait qu'elle en parle en terme d'agression et de racisme à un moment clé spécifique de toute évidence, calculé.

C'est complètement disproportionné et sans aucun discernement. Faut faire preuve de mesure un minimum dans la vie. Sinon, justement, les mots et les définitions qui te sont si chères n'ont plus aucun sens et « tout est tout ».

:ouch:

À ce compte, dans pas long, l'on pourra m'accuser de t'agresser du simple fait qu'on débat sur un forum. :roll:

...c'est d'ailleurs ce que Nolin dit (selon ce qui est rapporté par le dernier article) chaque fois que les médias la critique. Agression, agression! :yeux:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5385
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#508

Message par Etienne Beauman » 13 juil. 2020, 21:58

Dash a écrit :
13 juil. 2020, 18:39
Ce que tu ne saisis pas,
Ce que tu ne saisis pas, c'est que mordre quelqu'un c'est l'agresser.
Que dire que la serveuse noire est en colère parce qu'elle est noire, c'est tenir des propos racistes.
:frotte:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5385
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#509

Message par Etienne Beauman » 13 juil. 2020, 22:07

Dash a écrit :
13 juil. 2020, 18:39
À ce compte, dans pas long, l'on pourra m'accuser de t'agresser du simple fait qu'on débat sur un forum
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Pente_s ... 20sophisme.

Tu m'avais habitué à un niveau de débat plus élevé, je suis déçu.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#510

Message par jean7 » 13 juil. 2020, 22:59

2 juillet 2020 : Maripier Morin est pour la première fois mise en nomination comme personnalité de l’année au gala Artis.
7 juillet 2020 : Safia Nolin dit avoir été victime de Maripier Morin, des faits qui se seraient produits deux ans auparavant.
la question se pose: Sofia Nolin dénonce t elle Morin parce qu'elle est autentiquement traumatisée par ce harcellement et espère s'exorciser de son traumatisme en dénonçant le "crime" sur la place publique, dénonce t elle parce que ça la valorise de laisser savoir qu'elle s'est fait entrer dedant par un sex symbole ou dénonce t elle pour se faire un coup de pub, dénonce t elle par envie pour se vanger d'une fille plus belle qui a toute l'attention qu'elle-même voudrait bien avoir? Si j'avais un 10 $ à gager, je miserais tout sur une combinaison des dernières hypothèses.
Ben, en fait, ça ne change pas grand chose.

Je sens aussi comme une envie de faire passer la victime d'une agression physique comme coupable d'une agression médiatique.

Et alors ?

Si tel est le cas, la victime de l'agression médiatique peut aussi y répondre.

La porté de sa réponse sera moindre ?
Elle sera à la hauteur de l'agression, tout simplement.

Et ainsi de suite jusqu'à épuisement, qui devrait être rapide puisqu'à chaque étape on parle d'une agression de plus en plus soft et inconséquente.

Je n'ai lu que la fin de vos échanges, mais je ne vois pas de dimension scandaleuse dans cette histoire.
Dernière modification par jean7 le 14 juil. 2020, 04:00, modifié 1 fois.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#511

Message par Dash » 14 juil. 2020, 01:05

Ce qui n'est pas correct, c'est de ne pas utiliser le système de justice et de se servir uniquement des réseaux sociaux parce qu'on sait comment les entreprises vont réagirs. Ça bypass le système de justice. Et au vu des résultats, ce sera probablement de plus en plus fréquent.

Vive la justice populaire! :ouch: Retour au moyen âge! :yeux:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

thewild
Messages : 2067
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#512

Message par thewild » 14 juil. 2020, 03:38

Etienne Beauman a écrit :
13 juil. 2020, 06:41
thewild a écrit :
13 juil. 2020, 04:12
Les débats et les jugements sont publics, mais l'instruction et les dossiers (qui sont considérés comme faisant partie de l'instruction) sont strictement confidentiels.
Donc avant le procès il n'y a rien de public.
Oui,donc ?
Concrètement tout ce qu'as raconté la victime aurait été public si elle l'avait fait devant un tribunal.
Il y a peut être juste les photos qui n'auraient pas pu être dévoilées.

Donc je persiste, je voie pas bien en quoi l'image de l'agresseur n'aurait pas été écorné tout autant.
Devant un tribunal c'est un débat contradictoire, sur les réseaux sociaux c'est une tribune.
D'une part on ne dit pas les choses de la même façon dans une tribune et dans un débat contradictoire, d'autre part on n'a dans un cas le point de vue de toutes les parties et dans l'autre d'une seule.

Donc oui tout ce qu'elle a dit aurait été public, mais elle ne l'aurait peut-être pas dit de la même façon ou ce qu'elle a dit aurait pu être considéré différemment si tous les points de vue avaient été exposés.

Il me semble évident qu'entre la déclaration unilatérale d'une victime et la vision globale de l'affaire donnée par un procès, l'image renvoyée n'est pas la même. Peut-être bien que l'agresseur n'a rien a dire pour sa défense, mais ce serait surprenant. On ne voit que rarement (quasiment jamais) une partie s'en rapporter à justice et n'apporter de ce fait aucune réponse aux arguments de la partie adverse.

Et je ne sais toujours pas quel principe moral, autre que celui de la diffamation mais dans ce cas là il faut argumenter que cela en est, pousse Vathar a condamné une victime à raconter publiquement ce qu'elle a vécu.
Moralement, on peut reprocher à ce genre de démarche d'en appeler à la justice du peuple plutôt qu'à celle du tribunal. Par ce biais, on évite le débat contradictoire, on voit son statut de victime reconnu dans l'opinion sans autre forme de procès, et on obtient une certaine forme de vengeance peut-être plus satisfaisante que la simple justice qu'on aurait obtenu en suivant la procédure judiciaire.
En droit on ne peut lui reprocher que l'éventuelle diffamation en effet. La diffamation c'est un principe de droit.
Dernière modification par thewild le 14 juil. 2020, 04:04, modifié 1 fois.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#513

Message par Dash » 14 juil. 2020, 03:51

+1
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#514

Message par jean7 » 14 juil. 2020, 04:23

thewild a écrit :
14 juil. 2020, 03:38
Moralement, on peut reprocher à ce genre de démarche d'en appeler à la justice du peuple plutôt qu'à celle du tribunal. Par ce biais, on évite le débat contradictoire, on voit son statut de victime reconnu dans l'opinion sans autre forme de procès, et on obtient une certaine forme de vengeance peut-être plus satisfaisante que la simple justice qu'on aurait obtenu en suivant la procédure judiciaire.
En droit on ne peut lui reprocher que l'éventuelle diffamation en effet. La diffamation c'est un principe de droit.
Mais...
Pourquoi est-ce que le débat contradictoire serait évité et le statut de victime automatiquement reconnu ?
Il y a une automaticité sur internet qui ferait que le premier qui se plaint a raison ?

Je vois sur ce fil la preuve du contraire, puisque la position "la victime autoproclamée est fautive" est très bien représentée.

Et puis, "la justice du peuple", vous l'avez vu où, la sentence populaire ?
Par quoi le peuple influe-t-il sur les conséquences de cette histoire ?
Une rupture de contrat est évoquée... quel rapport avec le peuple ?

Je ne dit pas que c'est bien, qu'il faut faire comme ça, mais juste que je trouve que vous vous prenez le choux pour un truc d'une totale inconséquence.

Pour forcer le trait, en prenant le risque d'un jugement de valeur sur le fond de l'affaire, je dirais que finalement que l'avantage de ce canal est de ne pas encombrer le canal judiciaire pour de la peccadille et que je ne vois pas, dans ce cas, de véritable inconvénient car les deux protagonistes y laisseront des plumes en termes d'image.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3309
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#515

Message par Lambert85 » 14 juil. 2020, 04:26

jean7 a écrit :
14 juil. 2020, 04:23
Je ne dit pas que c'est bien, qu'il faut faire comme ça, mais juste que je trouve que vous vous prenez le choux pour un truc d'une totale inconséquence.
Juste les dérives actuelles des réseaux sociaux.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα
יב אֵיךְ נָפַלְתָּ מִשָּׁמַיִם, הֵילֵל בֶּן-שָׁחַר; נִגְדַּעְתָּ לָאָרֶץ, חוֹלֵשׁ עַל-גּוֹיִם.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#516

Message par LoutredeMer » 14 juil. 2020, 07:07

jean7 a écrit :
14 juil. 2020, 04:23
Je vois sur ce fil la preuve du contraire, puisque la position "la victime autoproclamée est fautive" est très bien représentée.

Et puis, "la justice du peuple", vous l'avez vu où, la sentence populaire ? Par quoi le peuple influe-t-il sur les conséquences de cette histoire ? Une rupture de contrat est évoquée... quel rapport avec le peuple ?

Je ne dit pas que c'est bien, qu'il faut faire comme ça, mais juste que je trouve que vous vous prenez le choux pour un truc d'une totale inconséquence.
Tout à fait. Ce qu'il faut comprendre, c'est que Kraepelin nous sert ses potins régulièrement en prétexte pour faire remonter un fil sempiternel et gigantesque (parmi d'autres similaires et sur le même thème) devenu lourd et indigeste, dans le but purement égotiste de se soulager de ses rancoeurs personnelles contre les femmes, ou les femmes victimes de violences, stigmatisant les victimes de viol et d'agression en cherchant systématiquement la faute de la victime.

Il ne se rend pas compte qu'il est lui-même dénonciateur de ces dénonciations pour servir ses propres intérêts, et qu'il est plus enclin à nous produire ses clichés sur "la femme jalouse de ses rivales", sur une "exagération" des maux de la victime, qu'à cerner la vérité et éprouver le cas échéant de la compassion pour des douleurs réellement vécues et ressenties. La vérité lui importe peu. Il vient se soulager.

En bref, voilà ce qu'il nous sert : :rengaine: :musique:

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5385
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#517

Message par Etienne Beauman » 14 juil. 2020, 09:38

thewild a écrit :
14 juil. 2020, 03:38
Moralement, on peut reprocher à ce genre de démarche d'en appeler à la justice du peuple plutôt qu'à celle du tribunal.
Mais non.

Il n'y aucune exhortation dans cette histoire à une justice populaire.
Le public n'a strictement rien fait d'autre que commenter.
thewild a écrit :
14 juil. 2020, 03:38
. La diffamation c'est un principe de droit.
La présomption d'innocence aussi, tant que Nolin n'aura pas été condamné par la justice pour ses propos, personne ne peut dire qu'ils sont diffamatoires.
Il n'y a eu je ni pense ni appel au meurtre, ni incitation à la haine, ni diffamation, ni quoi que ce soit de répréhensible par la loi.
Seul un tribunal pourra me prouver que j'ai tort, en l'état, je ne voie pas au nom de quoi, on devrait se taire publiquement parce qu'on décidé de pas aller en justice.
La liberté d'expression doit primer.

Le fait que moralement on réprouve ou pas son comportement relève de l'opinion individuelle.
Je suis pas fan des dénonciations, par éducation, dès l'école on nous apprends que dénoncer c'est mal, mais ça favorise pas mal les harceleurs au dépends des victimes.
Et je ne voie absolument pas un père dire a son enfant de ne pas lui dire s'il a été raquette.
Il faut savoir réévaluer ses principes.

Je suis qui pour juger si elle s'est senti agressée ou pas, je suis qui pour lui dire qu'elle doit attaquer en justice, je suis qui pour lui de se taire en public.
Personne.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#518

Message par Dash » 14 juil. 2020, 18:24

Etienne Beauman a écrit :
14 juil. 2020, 09:38
Il n'y aucune exhortation dans cette histoire à une justice populaire.
Le public n'a strictement rien fait d'autre que commenter.
C'est un phénomène de pression sociale et d'Image qui fait que « tout le monde* » (dont les employeurs et entreprises) veut se dissocier dès que quelqu'un est accusé d'agression.

Misère, c'est d'une évidence! Change le terme et la def si tu veux, on s'en fout, la résultante est la même!

* EDIT, désolé « presque tout le monde », spécialement pour EB, avant qu'il ne me dise que 2, 3 chroniqueurs font exception.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#519

Message par jean7 » 14 juil. 2020, 20:21

Dash a écrit :
14 juil. 2020, 18:24
C'est un phénomène de pression sociale et d'Image qui fait que « tout le monde* » (dont les employeurs et entreprises) veut se dissocier dès que quelqu'un est accusé d'agression.

Misère, c'est d'une évidence! Change le terme et la def si tu veux, on s'en fout, la résultante est la même!

* EDIT, désolé « presque tout le monde », spécialement pour EB, avant qu'il ne me dise que 2, 3 chroniqueurs font exception.
Ce phénomène reste de second ordre et proportionné à la nature des faits reprochés.
La pression sociale est là pour tout le monde, en toute circonstance pour chacun de nos actes.
Notre société en a besoin.
Que les agresseurs y soient mal vus est bien.
Les diffamateurs y sont mal vus aussi.

Où est le problème ? Où est le scandale ?
Quelques racontars bien envoyés dans les bonnes oreilles suffisent aussi sans passer par internet et donc sans prendre le risque d'une attaque en diffamation pour faire virer quelqu'un. Ceux qui jouent de ça s'y exposent aussi. Il y a de tout dans ce monde.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#520

Message par Dash » 14 juil. 2020, 21:15

@Jean7


On ne cause pas ici de la pression sociale normale et habituelle que nous subissons tous au quotidien.
Je te renvois au dernier post de thewild.

Dès que ça concerne des trucs "non polliticaly correct" accepté par tous, le fait de bypasser la justice et d'accuser uniquement via réseau sociaux créé une inégalité étant donné que la majorité, par principe de précaution, se distancie et ne veut être associé. Me semble que c'est évident!

On peut répliquer à son tour, accuser de diffamation? Oui, sauf que pendant ce temps on perds tout!! ..Et ça peut prendre des années avant que les procédure aboutissent.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7347
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#521

Message par Kraepelin » 14 juil. 2020, 21:23

Dash a écrit :
13 juil. 2020, 18:39

C'est complètement disproportionné et sans aucun discernement. Faut faire preuve de mesure un minimum dans la vie. Sinon, justement, les mots et les définitions qui te sont si chères n'ont plus aucun sens et « tout est tout ».
Surtout que le lendemani de l'agression Sofia Nolin a envoyé une photo d'une petite rougeur qu'elle avait sur la cuisse à l'endroit où Morin l'avait "mordu" en ajoutant trois lettres --> "LOL"
source

«Pourquoi au lendemain de la morsure, la chanteuse a-t-elle envoyé une photo à son agresseuse en ajoutant « lol » ? »
A t elle vraiment été "traumatisée" par cette "agression" (sic)? :a4:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#522

Message par jean7 » 14 juil. 2020, 22:30

Dash a écrit :
14 juil. 2020, 21:15
On peut répliquer à son tour, accuser de diffamation? Oui, sauf que pendant ce temps on perds tout!! ..Et ça peut prendre des années avant que les procédure aboutissent.
On perd tout ?
On perd uniquement ce qui était construit sur sa réputation sur les réseaux sociaux.
Qui a vécu par le glaive périra par le glaive. De nos jours, remplacez le premier glaive par les "like" et le second par les "dislike".
Ça fait partie du jeu. Personne ne te force à jouer.

Je connais une foule de gens qui ne pourraient strictement rien perdre si sur internet ils étaient accusé d'avoir mordu quelqu'un un soir de beuverie. Pour eux, il n'y a pas de doute, la plainte devant la police est la seule véritable menace.

Les gens règlent leurs compte comme ils l'entendent. C'est leur affaire.
S'ils peuvent se passer de procès tout en respectant les lois, c'est très bien.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#523

Message par jean7 » 14 juil. 2020, 22:35

Kraepelin a écrit :
14 juil. 2020, 21:23
Surtout que le lendemain de l'agression Sofia Nolin a envoyé une photo d'une petite rougeur qu'elle avait sur la cuisse à l'endroit où Morin l'avait "mordu" en ajoutant trois lettres -->"LOL"
Wha, l'argument !

Ben du coup, avec une preuve pareil, la justice populaire l'a débouté et tout va bien !
LOL
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#524

Message par Dash » 15 juil. 2020, 00:59

jean7 a écrit :
14 juil. 2020, 22:30
On perd tout ? [...] De nos jours, remplacez le premier glaive par les "like" et le second par les "dislike".
Ça fait partie du jeu. Personne ne te force à jouer.
Mais Jean, on s'en fout des likes.

T'es accusé uniquement via réseaux sociaux demain. Ton employeur te laisse tomber, tes commenditaires, les professionels avec qui tu fais affairr, etc. Aucune présomption d'innocence, pas de procès, ..mais tu subis la "justice de la pression sociale" et des conséquences très concretes!

Tu argumente sur la place publique? Tu poursuis pour diffamation? Et pendant les mois/années que prennent les procédures, tu fais quoi? Tu paie/subsiste avec quoi?

Les likes on s'en fout! C'est pas de ça dont il s'agit!
Dernière modification par Dash le 15 juil. 2020, 02:20, modifié 1 fois.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

jean7
Messages : 3239
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Nouveau scandale sexuel au Canada

#525

Message par jean7 » 15 juil. 2020, 01:30

Dash a écrit :
15 juil. 2020, 00:59
Mais Jean, on s'en fout des likes.
T'es accusé uniquement via réseaux sociaux demain. Ton employeur te laisse tomber, t'es commenditaires, les professionels avec qui tu fais affairr, etc. Aucune présomption d'innocence, pas de procès, ..mais tu subis la "justice de la pression sociale" et des conséquences très concretes!
Tu argumente sur la place publique? Tu poursuis pour diffamation? Et pendant les mois/années que prennent les procédures, tu fais quoi? Tu paie/subsiste avec quoi?
Les likes on s'en fout! C'est pas de ça dont il s'agit!
Il me semble plutôt qu'il ne s'agisse que de ça.
Si je suis accusé uniquement via les réseaux sociaux demains, mon employeur ne me laissera pas tomber que si mon image sur ces réseaux a une importance pour lui.
Si ma valeur pour lui n'est en rien liée à mon image sur les réseaux sociaux, il n'en aura rien à foutre.
C'est aussi simple que ça.

L'affaire, à la base, a de grandes répercussion pour l’intéressée parce que son business repose beaucoup sur son image, notamment sur les réseaux sociaux. C'était sa force et sa vulnérabilité.

Les conséquences "très concrètes" sont à pas grand chose près la perte des avantages très concrets liés à un certain type de business.
Un plombier polonais ne perdra aucun client s'il est accusé sur instagram.

Ce qui se passe dans cette histoire illustre simplement que trop miser sur son image médiatique présente des risques.
A chacun de voir.
Bénéfice / risque.
On ne peut pas gagner sur tous les tableaux.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Wooden Ali