Santé mentale prise 2

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1679
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Santé mentale prise 2

#1

Message par lefauve » 26 déc. 2017, 23:45

Salut à tous,

Je redémarre la discussion sur la santé mentale à cause que ma dernière tentative à été trollé par une écervelée et aussi à cause qu'un de mes proches est atteint de troubles anxieux et vient de nous faire une super dépressions pendant les fête. Le cas est assez lourd que c'est en train de se transformer en démence. Je m’adresse particulièrement au zozos qui traite de la santé mentale a coup de pensée magique. Les idées folle comme les théories du complot et les croyances métaphysique deviennent un véritable enmerdement pour ceux qui s’occupent de vous en plus de devenir un facteur aggravant dans la désorganisation. En plus, elle insiste les malades à prendre à la légère des symptômes qui sont très sérieux, comme entendre des voix.

Si vous pensez avoir un don, allez donc consulter un psychiatre, se que vous prenez pour un don a de très grande chance d'être un symptôme d'une maladie mentale.

La « duretés du mentale » n’existe pas, n’importe qui peut être atteint à un moment ou à un autre. Certaines personnes ont des dispositions. Ça peu commencer par un burn out et puis ça déboule en une série de dépression qui brûle le cerveau au point de ce transformer en démence.

Ne prenez pas les drogue à la légère. Elle sont un facteur important dans le déclenchement des troubles mentaux.

Les zozoterie sont une plaie, votre « paranoïa de divertissement » se transforme en paranoïa d'emmerdement suprême. J'ai été accusé de participer à une douzaine de complot en moins de quatre heures et accompagné de théories méthaphysique les plus farfelues les unes que les autres . En plus cela transforme le transport à l’hôpital en un vrai foutoirs .

À moins que vous voulez faire du tire de missiles sur votre dignité. Mettez un gros frein sur vos croyances irrationnelles avant quelle vous

Je laisse deviner à quoi ressemble noël avec une personne en plein délire :pimpon:
Non c'est loins d'être une fête.

Joyeux noël quand même les zozos
bande de :insultes:


...

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4223
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: Santé mentale prise 2

#2

Message par Christian » 27 déc. 2017, 00:38

Je te comprends. J'ai vécu une situation semblable avec un membre de ma famille dans les années 80. Une chance qu'il y avait juste le téléphone qui était disponible. Je frémis à l'idée d'un accès à internet et aux réseaux sociaux pour cette personne qui souffrait d'hallucination visuelle et auditive... Heureusement, elle a été prise en charge par le milieu hospitalier et elle va beaucoup mieux depuis une quinzaine d'années.

Bon courage!


« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 311
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: Santé mentale prise 2

#3

Message par Cadenas » 27 déc. 2017, 05:38

Je suis tellement d'accord avec ce que tu dis. Le domaine des médecines alternatives est une plaie pour la santé mentale. Le domaine de l'hypnothérapie est notamment bourrée de gens qui n'ont même pas de notion de bases en psychopathologie et qui vont prétendre aller chercher la source de tes problèmes.

Une bonne partie de l'insupportable discours ambiant sur la santé mentale est résumée par un Tedtalk de Jérémy Demay qui a été relayé par beaucoup de zozos québécois. Son discours sur les antidépresseurs est notamment crétin au possible.



Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3881
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale prise 2

#4

Message par LoutredeMer » 27 déc. 2017, 09:45

Certes. Mais d'un autre coté, il faudrait que le système de la santé mentale cesse d'etre une vaste fumisterie (du moins en France). Il y a des professionnels compétents, d'autres moins. Meme ceux qui "ont la foi" risquent de la perdre devant les aberrations administratives...

Au niveau de la médication c'est la meme chose. Rien de curatif il me semble. Que du permanent, à vie, qui soulage, mais détruit le foie, la libido, colle des maux de tete effrayants etc et rend addict à vie au traitement avec forts effets secondaires parfois dangereux en cas de sevrage. Saviez-vous que le "manque" de seresta cause une crise d'épilepsie?

Alors on peut comprendre que des personnes se tournent vers des traitements alternatifs...

A se demander si ce business lucratif n'arrange pas tout le monde (car infini dans le temps) et ne freine pas les avancées d'une recherche qui a mon avis pourrait amener à des traitements plus efficaces.



Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#5

Message par Nicolas78 » 27 déc. 2017, 10:36

«Loutre » a écrit :Certes. Mais d'un autre coté, il faudrait que le système de la santé mentale cesse d'etre une vaste fumisterie (du moins en France). Il y a des professionnels compétents, d'autres moins. Meme ceux qui "ont la foi" risquent de la perdre devant les aberrations administratives...
Une vaste fumisterie ?
A ce point ?
Au niveau de la médication c'est la meme chose. Rien de curatif il me semble. Que du permanent, à vie, qui soulage, mais détruit le foie, la libido, colle des maux de tete effrayants etc et rend addict à vie au traitement avec forts effets secondaires parfois dangereux en cas de sevrage. Saviez-vous que le "manque" de seresta cause une crise d'épilepsie?
C’est vrai, c’est un probleme.
Notament en France.
Mais généraliser le problème a tout et à « rien de curatif » est largement une caricature.

Perso j’ai fait l’experience inverse de ce que tu dit. Apres ya toujour un risque de se voir manger par les médocs.
Mais c’est pas plus à cause du systeme que des limites de la medecine actuelle sur ce sujet amha.
Alors on peut comprendre que des personnes se tournent vers des traitements alternatifs...
Oui et les causes sont plus complexes que ta carricature, meme si elle fait malheureusement partis du décors...et tu à raison de le dénoncer.
D’ailleur ca ne va pas s’arranger à cause des coupes budgétaires et des moyens purement humains dans le domaine de la santé et notament dans les hôpitaux, des coupent qui pointent le bouts de leurs nez depuis deja un bon moment :(
A se demander si ce business lucratif n'arrange pas tout le monde (car infini dans le temps) et ne freine pas les avancées d'une recherche qui a mon avis pourrait amener à des traitements plus efficaces
Il y à fort a parier que l’argent et la cupidité humaine participe autant à ralentir la recherche qu’a la faire progresser...
Reste à savoir dans quelles proportions.



Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3881
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale prise 2

#6

Message par LoutredeMer » 27 déc. 2017, 11:30

Nicolas78 a écrit :
27 déc. 2017, 10:36
Une vaste fumisterie ?
A ce point ?
Oui. J'ai un proche concerné. C'est du grand n'importe quoi. (et je suis remontée comme un coucou suisse).
C’est vrai, c’est un probleme.
Notament en France.
Ok, on est d'accord là-dessus.
Mais généraliser le problème a tout et à « rien de curatif » est largement une caricature.
Peut etre. Je me suis un peu mise en mode "provoc" :mrgreen: D'ailleurs, je préviens, je vais probablement sortir quelques aneries. En fait, je me pose beaucoup de questions.
Perso j’ai fait l’experience inverse de ce que tu dit.
Tant mieux, tu me vois sincèrement rassurée. Mais je pense que tu parles de dépression. Je pense qu'il est en effet possible de soigner une dépression, j'en ai vu autour de moi qui allaient bien postérieurement à un traitement. Il y a aussi des dépressions qui guérissent "spontanément" je dirais. Suite à des événements déclenchants. Cette opinion n'engage que moi...

Apres ya toujour un risque de se voir manger par les médocs.
Mais c’est pas plus à cause du systeme que des limites de la medecine actuelle sur ce sujet amha.
Je pense que si. Des bilans demandés non faits avec une promesse au départ cependant. Des "oui" quand les psys pensent et font "non". Une omerta pour les proches qui cherchent à savoir et à aider. On tourne en rond.... on tourne en rond.... Pas de synchronisation dans les services, des samu qui ne veulent pas se déplacer, aucun suivi. Des prises de RV à 2 mois alors qu'il y a urgence. Des généralistes qui prescrivent depuis des années des "tue lentement sans soigner" en s'en lavant les mains alors qu'ils devraient faire une coordination avec les spécialistes. Des chefs de service qui jouent l'Arlésienne. On ne leur parle jamais à ces "piliers du temple". Des psys qui devraient faire un suivi téléphonique, tiens, pourquoi pas, en prenant, eux, l'initiative de téléphoner au patient. Des crédits maigres qui fondent encore comme tu soulignes. Et un Etat qui démissionne. Et qui culpabilise les patients. (on le voit bien en ce moment où les chomeurs vont etre fliqués et brimés davantage, chomeurs par manque d'emploi que l'on culpabilise, c'est plus facile que de reconnaitre une débandade économique). C'est ce meme système qui envoie des malades mentaux en prison au lieu de l'hopital par exemple hein.

Alors on peut comprendre que des personnes se tournent vers des traitements alternatifs...
Oui et les causes sont plus complexes que ta carricature, meme si elle fait malheureusement partis du décors...et tu à raison de le dénoncer.
Exact.



Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6567
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Santé mentale prise 2

#7

Message par Kraepelin » 27 déc. 2017, 12:14

lefauve a écrit :
26 déc. 2017, 23:45
Je laisse deviner à quoi ressemble noël avec une personne en plein délire :pimpon:
Non c'est loins d'être une fête.
Je suis vraiment désolé pour toi.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6567
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Santé mentale prise 2

#8

Message par Kraepelin » 27 déc. 2017, 12:19

LoutredeMer a écrit :
27 déc. 2017, 09:45
A se demander si ce business lucratif n'arrange pas tout le monde (car infini dans le temps) et ne freine pas les avancées d'une recherche qui a mon avis pourrait amener à des traitements plus efficaces.
:prestre:
Guylaine Lanctôt sort de ce corps!


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6567
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Santé mentale prise 2

#9

Message par Kraepelin » 27 déc. 2017, 12:22

Nicolas78 a écrit :
27 déc. 2017, 10:36
... les causes sont plus complexes que ta carricature,
Dunning-Kruger


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#10

Message par Nicolas78 » 27 déc. 2017, 14:14

« Loutre » a écrit :Oui. J'ai un proche concerné. C'est du grand n'importe quoi. (et je suis remontée comme un coucou suisse).
Je comprend, j’ai aussi une connaissance qui semble plus avoir souffert des medocs que de sa schizophrénie. Physiquement en tout cas, c’est certain.
Mais en vrai je ne sais pas ce qui est mieux.
D’ailleur je ne suis plus en contact avec lui.
peut etre. Je me suis un peu mise en mode "provoc" :mrgreen: D'ailleurs, je préviens, je vais probablement sortir quelques aneries. En fait, je me pose beaucoup de questions.
Ha ca roule :)
Au moins tes honnête ;)
Tant mieux, tu me vois sincèrement rassurée. Mais je pense que tu parles de dépression. Je pense qu'il est en effet possible de soigner une dépression, j'en ai vu autour de moi qui allaient bien postérieurement à un traitement. Il y a aussi des dépressions qui guérissent "spontanément" je dirais. Suite à des événements déclenchants. Cette opinion n'engage que moi...
J’avais certe un etat dépressif liée a l’impression que je ne m’en sortirait jamais.
Mais mon traitement etait concentré sur une anxiété généralisé, des nevroses menant à des TOC tres handicapant et des TOC de la pensée avec des phobies et en parrallele d’un debut de psychose avec hallucination auditive et « légère » paranoïa. J’avait fait aussi un certains nombres de crises d’angoisses.
Le tout englobé par des dépersonnalisation et des déréalisation (qui parfois etait agréables et pas vraiment inquietantes, et parfois totallement flippantes et incontrôlables).
Je pense que si. Des bilans demandés non faits avec une promesse au départ cependant. Des "oui" quand les psys pensent et font "non". Une omerta pour les proches qui cherchent à savoir et à aider. On tourne en rond.... on tourne en rond.... Pas de synchronisation dans les services, des samu qui ne veulent pas se déplacer, aucun suivi. Des prises de RV à 2 mois alors qu'il y a urgence. Des généralistes qui prescrivent depuis des années des "tue lentement sans soigner" en s'en lavant les mains alors qu'ils devraient faire une coordination avec les spécialistes
Je ne nie pas ces problemes. Loin de la.
Juste que je doute que ca soit si generalisé.
J’en ai moi même fait l'expérience inverse.
J’ai été bien pris en charge et encadré.
Notmament par mon entourage, car parfois les gens décroches, et les medecins ne sont pas des flics...
Apres j’ai pas resisté longtemps à l’aide.
Entre l’impression que tout cela m’apportait de positif (j’ai gardé une certaine attraction pour la notion de folie) et la peur que ca me donnait, j’ai assez vite combatu et fait un choix. Grace au psy, au médocs et à « moi même » et surtout mes proches, qui sans trop m’aider m’on néanmoins soutenus (ce qui est asses sage je croit, pour tout le monde).

Amha, si il est imprtant de combatte ce d’on tu parle, il serait tout aussi bien de combattre de manière plus stricte les médecines alternatives.
Pas par l’interdiction liberticide, mais par l’education. Et la critique populaire.
Avoir un esprit critique sur sont propre etat n’empeche pas necessairement la survenue du probleme, mais avec un environement propice, ca doit les retarder.

Quand aux chômeurs, desolé de te contredire encore ;) mais c’est que à moitié, hihi !
Tu à raison, on les fait culpabiliser et on les moques. On les juges. On croit que la seule volonté leurs manquerait...et on les fiche encore plus dans la merde (emotive) en les envoyant dans des activités qu’ils n’aiment pas sous pretexte de les sortir de la merde financière (tout aussi émotive en fait).
Mais certains profitent bien du systèmes
aussi...j’en connait, et plein.
Moi même j’ai hesité à le faire lol.

L’etat et la societée n’est pas seule responsable. Autant qu’ils ne sont pas blanc comme neige.
En fait c’est si complexe que tout ce qui sort de ces débats sociaux ne mêne à rien d’autre que de montrer à tout le monde pour qui on vote, peut importe de quel bord on est :mrgreen:



Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#11

Message par Nicolas78 » 27 déc. 2017, 14:37

Salut Le Fauve,

Je compatit a ton expérience et à celle de la personne qui est atteinte. Surtout pendant les fêtes en plus. Malheureusement ca semble pas fini.
Mais la personne et t’elle peut-être déjà un peut plus calme ?

J’espere que ca va s’arranger.



Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1679
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Santé mentale prise 2

#12

Message par lefauve » 27 déc. 2017, 19:59

Merci, c’est apprécié. Toutefois, je doute que cela s’améliore beaucoup, à chaque crise, la nouvelles "normal" est toujours plus bas que ce qu'il était avant la crise. Je n'ai pas hâte de voir se qui va être la nouvelle "normal".


J’aimerais si possible que cette enfilade reste sur le dessus en "sticky " pour insister à prendre la santé mentale au sérieux et qu'ils arrêtent de prendre leur fantasme ésotérique pour la réalité. Et surtout que lorsque quelques choses ne tournes pas rond, qu'il consulte un professionnel certifié avant que cela ne dégénère. Pris a temps, il y a plusieurs pathologie dont les gens ont des vies normalement lorsqu’il suivent une médication appropriée. Par contre, un trouble bénin peut dégénérer s'il y a des tentatives d'auto-traitements avec des drogues, de l’alcool, des produits "naturels" ou des thérapies zozothérique.

Y'en a marre de les ramasser à la pipette après qu'il aient fait des expériences non scientifiques sur leur cerveau.


...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#13

Message par Nicolas78 » 27 déc. 2017, 23:25

Prendre des fantasmes esoteriques pour la réalité, dans des cas de souffrances psychologiques avec ou sans prosélytisme, et non pas de croyances personnelles avec ou sans prosélytisme mais sans grande souffrance, ca ne s’attrape pas par la simple volonté de croire amha.
Ni par la simple expression libre, que l’on peut prendre comme du proselytisme.

Je ne sais pas si je peut apporter au débat.
Mais si je peut me permettre, il existe un tas d’experiences de la vie qui précèdent les croyances construites « theorisé » et « pratiquées ».
Celles la meme qui attires.
Et que les gourous utilisent. Eux meme souffrants ou non, ou entre ces deux etat.
Le cerveau, parfois, cherche un sens a ce qu’il vie, sans même avoir nécessairement eu d’interet poussé pour la zozoterie.
Cette recherche de sens, je l’ai vecus autant comme une chance et un moteur que comme un fleau et un frein.

Personnellement, j’ai vecus des trucs subjectivement insupportables (pour moi) pour l’esprit d’un ado/jeune adulte. J’etait pas armé pour faire face au début.
Et pour certains cas, meme un adulte en bonne santé, et pourquoi pas un sceptique même, pourait etre abattu et désarmé par certaines experiences de l’esprit.

C’est les raisons de bases amha.
Il fait bien, bien entendu, de lutter contre ceux qui « théorisent », rationalisent imbecilement ou faussement, ou sans recul. Mais c’est qu’une partie du problème.
Certains croient en des choses debiles, mais on le recul necessaire pour ne pas plonger dans la souffrance pathologique qu’une croyance peut provoquer ou empirer.
Moi mème je ne sais pas comment j’ai vraiment fait pour me sortir de certains pièges.
Je ne sais même pas si je m’en suis vraiment debarassé. Mais il est certains que la prise de recul que l’esprit critique impose est d’une grande aide.
Ca m’a apporté aussi.
C’est un peut « grace » à tout ca que je me suis interesser à d’autres choses.
Desolé de te dire ca sur un ton un peut snobinard, mais ne t’empeche surtout pas de juger l’autre et sont environement intellectuels en face de toi, mais ne le fait pas trop durement non plus.

J’ai vue trop de gens abdiquer face à des soucis de ce genre, sans jamais opposé la moindre résistance ni courage. Et trop d’autre rentrer dans le tas comme des lards, confondant le courage avec l’impact de faire croire à l’autre qu’il demeurera à jamais incompris.
Je ne sais pas si néanmoins il existe le moindre juste milieu.

Desolé de parler de moi.
Je me dit peutetre que ca pourait t’aider.
C’est pas facile, mais faut pas paniquer.
Faut pas s’attrister de trop. Ca aide pas.

Forcer la personne a faire le nécessaire pour se soigner peut être salutaire.
Mais on ne peut pas en vouloir au malade de ne pas entièrement faire confiance au système. Parfois il faut bien admettre que certaines croyances reposes sur un conglomérat complexe de réalité et de fantasmes.
Un peut comme pour le sujet des complots.
Trouver la raison dans ce merdier quand l’esprit et l’emotion, la confiance en sois, fonctionne mal, mène à une guerre intérieure.
Un peut comme si les neurones se livrait à une guerre fratricide sans merci, ou luttait contre une maladie auto-immune.
On ne peut rejeter entièrement les craintes des malades.
Il existe bien des mauvais psy, il existe bien une sur-medication, des services expeditifs, des conflits d’intérêts, etc..
Meme si Loutre nous livre une caricature du milieu, elle se base aussi sur quelques traits palpables.

Il y à parfois de la souffrance derrière ces croyances. Du moins quand la personnes qui à ces croyances depasse le stade de la simple croyance/opinion spirituelle et s’enfonce dans un etat psychique ou la croyance devient une bouée de sauvetage à un mal être, sans etre nevessairement l’origine du probleme, meme si ca peut l’etre evidement au moins partiellement.
Souvent, l’ego devient un remède efficace j’ai l’impression (?), on lutte en se donnant de l’importance et la confiance aide.
Mais il faut aussi lutter pour pas verser dans le narcissisme.
La fatigue atteint vite les sujets.
La lutte devient globale. Les aides on leurs tranchants. Aussi bien subjectif que concret.
C’est la bagarre.
Contre sois, les autres, tout.
On fini paradoxalement à devoir faire confiance à des gens qui propose des solutions miracles.

Chaque cas est differents
Dans celle de ton proche, ca atteint des problèmes apparement grave, n’ayant pas ete jusque la démence je me dit que sont cas doit être dur à vivre.
Mais j’imagine qu’elle peut très bien être soignée et s’en sortir !
Ca passe aussi par l’aide et l’amour des proches. Je croit.
Mais du coup, ca met les proches parfois dans la merde. Autant d’attention et de problèmes a gérer.
Certains doivent se protéger de ça, étant eux meme fragile ou ne sachant faire face ou ne souhaitant pas faire face, et s’éloigner de la personne peut arriver. Ca peut empirer le cas de la personne. Qui va s’isoler un peut plus et donc en souffrir. Mais ca évite de sombrer à deux, aussi.
C’est pourquoi le mieux, amha, c’est de rester calme et de ne pas s’inquiéter. Ca n’arrange rien de prendre les choses trop a fond.
Après, c’est facile à dire ce que je dit la...
Et au fond je ne serait dire ce qui est bon pour toi.
Meme si j’aimerait bien le savoir.

Il faudrait que cette personne soit avant tout diagnostiqué par un ou deux psy différents en tout cas.
Evidement, malgré mon discours, l’éloignement des theories zozos serait très bénéfique quand même.
Meme si dans le cas de ton proche, ca parait tard :s
Aprés c’est pas de ta faute.

En tout cas, si toi tu en souffre, il faut t’aider toi avant tout, ca passe peutetre par aider la personne aussi. Je sais pas.
Je ne sais pas comment on fait ca.
Doit t’on la pousser à changer ? La bousculer ? Doit t’on lui montrer sont soutient sans bornes, ou sans attendre d’elle ?
Les deux ?

Enfin désespère pas.
Vraiment, je dit pas ca uniquement par formalité.



Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1679
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Santé mentale prise 2

#14

Message par lefauve » 28 déc. 2017, 01:00

@Nicolas78

Cela fait au dessus de vingt ans que je suis son cas, je serais étonné de voir son état revenir à l’époque d'avant sa première dépression. Il a le cerveau trop endommagé. Pour être capable de contrôler son anxiété, il prend des médicaments qui le rendent confus. J’espère qu'il vont trouver le bon coquetel de médicaments pour le rendre fonctionnel. Sans médicaments son anxiété est tellement forte qui se met à faire des crises psychotiques et avec ses médicaments il tombe confus facilement.


Le côté pervert des croyances zozotes, c'est qu'elle s'affirmistes avec le temps si elle ne sont pas remis en doute un peu comme la fois religieuse. À la base il est très croyant, a la dernière crise, on l’avait placer dans un foyer. Dans une crise de délire, il c'est imaginé que les prières étaient des rituels pour voler son âme. Je vous laisse deviner le foutoirs que cela à fait.

Bien sûr il avait des problèmes neurochimiques à la base, mais les croyances religieuses ont servi de base à son délire.


...

Florence
Messages : 8952
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Santé mentale prise 2

#15

Message par Florence » 28 déc. 2017, 05:52

lefauve a écrit :
28 déc. 2017, 01:00
@Nicolas78

Cela fait au dessus de vingt ans que je suis son cas, je serais étonné de voir son état revenir à l’époque d'avant sa première dépression. Il a le cerveau trop endommagé. Pour être capable de contrôler son anxiété, il prend des médicaments qui le rendent confus. J’espère qu'il vont trouver le bon coquetel de médicaments pour le rendre fonctionnel. Sans médicaments son anxiété est tellement forte qui se met à faire des crises psychotiques et avec ses médicaments il tombe confus facilement.
J'ai malheureusement côtoyé plusieurs cas similaires. Trouver le bon cocktail médicamenteux prend du temps et demande aussi de trouver un thérapeute avec lequel développer une relation de confiance suffisante pour que le malade suive volontairement et "intelligemment" son traitement, médicamenteux comme psychothérapeutique. Selon le système de santé en vigueur, ce n'est pas gagné. Et lorsque l'entourage proche et moins proche met des bâtons dans les roues de la prise en charge au lieu de collaborer avec les thérapeutes compétents, même avec les meilleures intentions du monde, on se dirige plus ou moins lentement vers un désastre.

J'en veux aussi immensément aux gourous, directeurs de conscience, religieux et autres zozos qui exploitent ce genre de cas pour promouvoir leurs daubes variées, se fournir en piétaille manipulable à l'envi, s'insérer dans la politique des systèmes de santé, tout cela pour laisser tomber leurs victimes comme de vieilles chaussettes une fois que les dégâts sont tels qu'elles ne sont plus exploitables, et bien entendu en leur jetant à la tête (et à celle de leur entourage proche) la responsabilité de leur ultime déconfiture.
Le côté pervers des croyances zozotes, c'est qu'elle s'affermissent avec le temps si elle ne sont pas remises en doute un peu comme la foi religieuse.
En effet. "Casser la baraque" est parfois la plus charitable stratégie face à un malade englué dans une croyance destructrice qui le conforte dans sa maladie et l'empêche de se soigner. Mais ça ne marche que si les angoisses et souffrances du malade sont suffisamment prises en charge (traitement pharmacologique et/ou psycho...), qu'il lui reste suffisamment de cervelle fonctionnelle pour y être réceptif, et que l'on soit disponible pour assurer le "service après-vente" du traitement de choc consistant à démonter méthodiquement la zozoterie dans laquelle il est tombé ...


Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#16

Message par Nicolas78 » 28 déc. 2017, 08:17

lefauve a écrit :
28 déc. 2017, 01:00
@Nicolas78

Cela fait au dessus de vingt ans que je suis son cas, je serais étonné de voir son état revenir à l’époque d'avant sa première dépression. Il a le cerveau trop endommagé. Pour être capable de contrôler son anxiété, il prend des médicaments qui le rendent confus. J’espère qu'il vont trouver le bon coquetel de médicaments pour le rendre fonctionnel. Sans médicaments son anxiété est tellement forte qui se met à faire des crises psychotiques et avec ses médicaments il tombe confus facilement.


Le côté pervert des croyances zozotes, c'est qu'elle s'affirmistes avec le temps si elle ne sont pas remis en doute un peu comme la fois religieuse. À la base il est très croyant, a la dernière crise, on l’avait placer dans un foyer. Dans une crise de délire, il c'est imaginé que les prières étaient des rituels pour voler son âme. Je vous laisse deviner le foutoirs que cela à fait.

Bien sûr il avait des problèmes neurochimiques à la base, mais les croyances religieuses ont servi de base à son délire.
Ha ouai je comprend...
20 ans sous medication, on perd espoir.
Peut-être ya t’il un probleme avec le ou les psy rencontré ?

Les medocs sont bien moins utile sans une psychothérapie efficace.
L’anxiété peut etre combattue.
Les médocs le permettrons mais n’apprennent rien au patient.
Des medocs avec un psy qu ne convient pas au patient, c’est moin efficasse, voir pas du tout.

Apres, si la personne à déja vue des psys different et que rien ne marche...alors continue a montrer des sentiments pour la personne malade, qui en a forcement besoin, mais tout en te protégeant toi même.
Et perd pas ton temps avec les zozos.
Souvent ils croient plus par besoin que volonté.
Bouscule cette personne dans ces certitudes zozotes. Force la a sortir aussi si elle ne sort pas assez (ou demande à ces proches de le faire si ils veulent).
Mais pas avec rage, et rejet de ce qu’elle dit. Oublie pas que la personne est malade et souffre, et qu’elle a besoin de sentir ton soutient, meme si ca se sent pas.
Apres ca depend de la personalité que ta en face de toi et de toi.
Apres 20 ans...une petite fessée « spirituelle » pourrait le sortir un peut de sa torpeur ?

Honnetement ca depend tellement des cas et de leurs environement.
Ces cas, il faudrait un coach psy qui les suivent non stop pour entrer dans les failles et les faire evoluer petit a petit. Comme pour des rééducations physique en faite.
Mais si la personne consulte trop peut...
Refuse t’elle parfois les medocs ?


Oublie pas aussi qu’avec l’age certaines maladies psy peuvent se clamer aussi.
D’autre s’aggraver
Mais l’espoir est permis.

Et prend soin de toi pour ces fêtes ! ;)



Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 3881
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Santé mentale prise 2

#17

Message par LoutredeMer » 28 déc. 2017, 10:01

lefauve a écrit :
28 déc. 2017, 01:00
Cela fait au dessus de vingt ans que je suis son cas,[...]Pour être capable de contrôler son anxiété, il prend des médicaments qui le rendent confus. J’espère qu'il vont trouver le bon coquetel de médicaments pour le rendre fonctionnel.

Sans médicaments son anxiété est tellement forte qui se met à faire des crises psychotiques et avec ses médicaments il tombe confus facilement.
20 ans pour lui trouver le traitement adéquat, c'est long... Oups, je caricature...

Nicolas78 a écrit :
28 déc. 2017, 08:17
J’avais certe un etat dépressif liée a l’impression que je ne m’en sortirait jamais......
Je poursuis en mp Nicolas ;)



Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6567
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Santé mentale prise 2

#18

Message par Kraepelin » 28 déc. 2017, 10:31



« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Florence
Messages : 8952
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Santé mentale prise 2

#19

Message par Florence » 28 déc. 2017, 11:36

Kraepelin a écrit :
28 déc. 2017, 10:31
Dans la maladie et la souffrance nous sommes tous rapidement sujet à perdre notre esprit critique au profit de croyances parfois les plus sottes. Dans la souffrance, toute promesse de soulagement est reçue positivement, même si elle est fallacieuse. Devant la peur de la mort ou d'une maladie handicapente toute promesse de guérissions est reçu positivement même si elle est complètement irréaliste. En tout cas, dans la maladie, conserver un esprit critique devient parfois très difficile même pour les personnes les plus intelligentes et les plus sages.
Et c'est bien pour cela qu'il est essentiel de combattre vigoureusement ceux qui tentent de profiter de la détresse des malades par de vaines et fallacieuses promesses (en combattant tout aussi vigoureusement ses propres tendances à se croire omniscients, ou simplement plus malins que les autres - difficile, difficile de détecter l'éventuelle présence de la mythique poutre dans son propre oeil ...).


Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6567
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Santé mentale prise 2

#20

Message par Kraepelin » 28 déc. 2017, 17:34

Florence a écrit :
28 déc. 2017, 11:36

Et c'est bien pour cela qu'il est essentiel de combattre vigoureusement ceux qui tentent de profiter de la détresse des malades par de vaines et fallacieuses promesses (en combattant tout aussi vigoureusement ses propres tendances à se croire omniscients, ou simplement plus malins que les autres - difficile, difficile de détecter l'éventuelle présence de la mythique poutre dans son propre oeil ...).
Absolument! Je me considère d'ailleurs comme un "taliban" de la santé publique. Je limiterais sévèrement la liberté d'expression lorsque la santé des autres entre en jeu.


« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1679
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Santé mentale prise 2

#21

Message par lefauve » 28 déc. 2017, 21:25

@Nicolas78

Dans son cas, il a une déficience intellectuel légère, un psychothérapeute n'est malheureusement d’aucune utilité.

Pour ce qui est du traitement, il trouve régulièrement le bon dosage et peut être plusieurs années stable, mais avec des capacités diminuées en partie par les médicaments.

L'anti anxiolytiques et les antidépresseurs qu'il prend diminue grandement son anxiété, mais en contre partie, il devient plus confus. À ce nuveau c'est un peu comme choisir entre la peste et le choléra. Soit t'es confu et tu te perd dans ta maison, soit t'es anxieux à t'en gruger les ongles juste qu'au mognon du coude, ou un mélange des deux.

Pour l’instant il est confus à l’extrême avec d’énormes problèmes de mémoire.

Entre me prendre un autobus en pleine tronche et ça, je pense que je vais prendre l’autobus en pleine tronche.

Pour ce qui est de moi-même ne vous inquiétez pas, venir ventiler sur le forum m'aide beaucoup, même si je dois faire attention à ne pas donner trop de détails.


...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#22

Message par Nicolas78 » 28 déc. 2017, 21:54

Merde.
Voila la un vrai dillème.
Il est etonnant de voir la complexité humaine réduite à une telle dichotomie.
Anxieu, ou flouté.
c'est dingue je trouve. Ca ma toujour laisser bouche bée. Je l’ai vecu, mais pas aussi fortement.
J’imagine que lui meme vie des moment plus nuancés, et qu’il n’en parle pas asses peut-être ?

En tout cas tu me rassure si il passe par des bonnes phases parfois.
Il faudrait un jour tenter un arret, pendant une de ces longue phase ? Un arrêt trés lent des médocs. Par paliers.
Sous la supervison d’un medecin et d’un psy.
Et l’attention des proches.
Il faut qu’il le veuille aussi. Que ca vienne de lui. Lui en donner l’idée.
Sinon changer les doses sans qu’il le veuille vraiment le stressera par appréhension.
Il à déja essayé ?

Dans tout les cas il faut l’eloigner de la zozoterie.
Mais je pense que ca suffit pas.
Si le cerveau cherche une réponse à un etat difficile, il peut se la créer seul. Sans nécessairement etre sous l’influence de constructions théorisées zozo.

Il faudrait qu’il puisse prendre conscience que certaines personnes peuvent croire en des trucs sans en etre malade.
Ca serait une prise de recul sur sont etat.
Une porte ouverte à la croyance peutetre, mais une porte ouverte à plus de calme.
Donc plus de temps pour relativiser les croyances elle mêmes dans un autre temps.
Comme dit Keaepelin, ce qui compte pour une personne sui souffre, c’est de ne pas souffrir.

A t’il au moin bien conscience de ses états mentaux et émotifs ?

Qui l’entour ? Lui et son traitement ? (Si je peut me permettre, mais pas de pb si tu pense que c’est trop perso)

Bon. Et prend soin de toi aussi hein ;)

Sinon un psychothérapeute ne peut pas etre inutile meme dans le cas d’une déficience intellectuelle du patient, ne serait-ce que pour aider les proches et suivre le traitement !

Ps : interessant ton post Kraepelin.
Approche interessante je trouve.



Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1679
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Santé mentale prise 2

#23

Message par lefauve » 28 déc. 2017, 23:34

@Nico,

Stresse pas pour moi, je suis fou depuis maintenant plusieurs années. Mais je suis hyper fonctionnels dans l'art de trouver la singerie qui va faire rire le monde. :mrgreen:
En fait je suis totalement barjos. Je souffre du sens de l’humour. ;)


Plus sérieusement, on a déjà essayé de baisser sa médication et on avait frôlé la catastrophe. Puis à cause de sa déficience les psychothérapies sont sans effet. Il est incapable de toute rationalité et ne fonctionne que par impulsivité. Étant donné son âge actuellement, il va probablement finir ses jours avec ce problème de santé. Heureusement la déficience intellectuelle fait aussi en sorte qu’il se tient loins des ordinateurs et qui ne connaît rien à l’informatique. Ses sources de zozoterie son principalement ses sœurs, ses collègues de travail dans son milieu protégée, la religion et les médias papier.

Et depuis qu'on l'a hospitalisé toute les sources sont sous-contrôles.

Mais il y a une possibilité de traitement définitif pour des cas aussi lourd dans le futur.

J'ai vue sur ici explora, un documentaire sur la mémoire. Il ont abordé le sujet d'une molécule inhibiteur de la reconstitution de la mémoire. Une praticienne utilisait cette molécule pour traiter la phobie des araignées avec une efficacité impressionnante. Le traitement consistait à mettre le patient en contact avec sa phobie pour lui faire rappeler le souvenir et de lui donner la molécule pendant qu'il est en état de stress. La molécule bloque la reconstitution du souvenir et efface en partie la phobie de façon définitive. Selons la thérapeute ce médicaments pourrait être utilisé contre l’anxiété généralisée et les syndromes post traumatiques.

Mais c'est encore au stade des tests cliniques.


...

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8351
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Santé mentale prise 2

#24

Message par Nicolas78 » 28 déc. 2017, 23:44

Ha, tu à une bonne folie !
L’humour, c’est un bon reméde :)

Sinon, j’ai jamais entendu parler de cette molécule.
Si elle est applicable, ca serait révolutionnaire !



Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5918
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Et la psychanalyse ?

#25

Message par Cartaphilus » 29 déc. 2017, 04:08

Salut à tous.
Kraepelin a écrit :
28 déc. 2017, 17:34
Je me considère d'ailleurs comme un "taliban" de la santé publique. Je limiterais sévèrement la liberté d'expression lorsque la santé des autres entre en jeu.
Même pour la psychanalyse ?


Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit