Condamné pour une blague

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3210
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: Condamné pour une blague

#151

Message par Dash » 05 avr. 2018, 20:45

À moins d'être effectué à répétition une seule blague ne peut constituer un harcèlement. Le harcèlement comporte une notion de répétition. Si je te traite de banane une seule fois, ce n'est pas du harcèlement. Mais si je répete sans cesse que t'es une banane et de mauvaise foi, ça devient du harcèlement! ;)

Dans la boite pour laquelle je bosse, on nous fait visionner une fois/année une vidéo "éducative/préventive ( pour abrutis/enfants de 5ans avec des persos allumettes) et la notion de répétition est souligné. Sinon, on pourrait trop facilement porté plainte pour harcèlement pour tout comportement qui nous est désagréable.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#152

Message par uno » 06 avr. 2018, 04:25

Dash a écrit :
05 avr. 2018, 20:45
Mais si je répete sans cesse que t'es une banane et de mauvaise foi, ça devient du harcèlement!
Image
Dash a écrit :
05 avr. 2018, 20:45
Dans la boite pour laquelle je bosse, on nous fait visionner une fois/année une vidéo "éducative/préventive ( pour abrutis/enfants de 5ans avec des persos allumettes) et la notion de répétition est souligné. Sinon, on pourrait trop facilement porté plainte pour harcèlement pour tout comportement qui nous est désagréable.
Une pensée pour tous les créationnistes et racialistes que j'ai harcelé sur des forum en toute anonymité réciproque. Car affirmer qu'une personne qui répète de la merde en boucle de façon éhonté, en ignorant les arguments d'autrui, est clairement malhonnête en plus de faire preuve de stupidité, c'est du harcèlement. Putain j'adore être le méchant générique s'il vous plaît! :D
Dernière modification par uno le 06 avr. 2018, 04:43, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#153

Message par uno » 06 avr. 2018, 04:27

jean7 a écrit :
05 avr. 2018, 19:55
Et aucun harcèlement?
En effet aucun il ne s'est jamais acharné contre les juifs c'était une blague potache mettant en scène un carlin.

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#154

Message par jean7 » 06 avr. 2018, 10:15

Dash a écrit :
05 avr. 2018, 20:45
À moins d'être effectué à répétition une seule blague ne peut constituer un harcèlement. Le harcèlement comporte une notion de répétition. Si je te traite de banane une seule fois, ce n'est pas du harcèlement. Mais si je répété sans cesse que t'es une banane et de mauvaise foi, ça devient du harcèlement! ;)
Sauf si je suis une banane ?
Dash a écrit :
05 avr. 2018, 20:45
Dans la boite pour laquelle je bosse, on nous fait visionner une fois/année une vidéo "éducative/préventive ( pour abrutis/enfants de 5ans avec des persos allumettes) et la notion de répétition est souligné. Sinon, on pourrait trop facilement porté plainte pour harcèlement pour tout comportement qui nous est désagréable.
Et une seule blague diffusée à 1 million d'exemplaires répétant 10 fois les mêmes paroles désobligeantes ? Elle dit quoi ta vidéo là-dessus ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#155

Message par jean7 » 06 avr. 2018, 10:20

uno a écrit :
05 avr. 2018, 13:40
Ben non c'est pas du tout dangereux que de criminaliser des propos offensant en jugeant le contexte dans lequel ont été prononcé ces paroles non pertinents,
Yes !
Merci !
Je me demandais si tu allais réussir à sortir de ta tranchée.
Bravo, bel effort !
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#156

Message par uno » 06 avr. 2018, 10:25

jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:20
Je me demandais si tu allais réussir à sortir de ta tranchée. Bravo, bel effort !
Plaît-il? Tu reconnais donc que ne pas tenir du contexte pour jugé des propos humoristique en les qualifiant de non-pertinent est une démarche malhonnête? Reviendrais-tu à la raison? Comprends-tu pourquoi on ne peut juger le contexte les propos offensant d'une blague comme non pertinent? Si oui c'est à moi de te féliciter!

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#157

Message par jean7 » 06 avr. 2018, 10:33

C'est la première fois que tu dis que le contexte a été pris en compte et qu'il y avait des propos offensants.

Ce n'est peut-être qu'un changement de formulation, mais tu as fait un pas de géant dans ma direction.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#158

Message par uno » 06 avr. 2018, 11:16

jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
C'est la première fois que tu dis que le contexte a été pris en compte et qu'il y avait des propos offensants.
Non en le qualifiant de non-pertinent on le met volontairement de côté. D'ailleurs la condamnation pour crime de haine ne tient pas une fois le contexte pris en compte. On devrait même parler de contextes au pluriel. Car il y a d'une part la mise en introduction de la blague mais également plus largement le fait que le bonhomme n'ait rien à voir de près ou de loin avec l'antisémitisme. Mais c'est vrai l'intention du bonhomme a également été jugé non-pertinent et donc non pris en compte. Donc une fois qu'on ignore le contexte et l'intention, on peut ranger sa prestation dans la même catégorie que celui d'un néonazi menaçant d'aller brûler des synagogues.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
Ce n'est peut-être qu'un changement de formulation, mais tu as fait un pas de géant dans ma direction.
Oh vraiment? C'est vrai un pas de géant un peu plus et je ais trouvé cette condamnation légitime. Ou alors c'est toi qui n'a rien compris à ce qu'est un contexte dans une prestation humoristique en en quoi c'est aberrant de le juger non pertinent, donc de l'ignorer et de prétendre, comme tu le fais ici depuis le début, qu'il s'agirait de propos menaçant ou de haine et qui justifie ce jugement. Car juger le contexte et l'intention non pertinent c'est les ignorer en toute mauvaise foi car seul un crétin pourrait affirmer au vue du contexte et de l'intention on peut donc sans rougir accuser de bonhomme de crime de haine, au même titre qu'un néonazi qui menacerait réellement de s'en prendre aux juifs.

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#159

Message par jean7 » 06 avr. 2018, 20:19

uno a écrit :
06 avr. 2018, 11:16
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
C'est la première fois que tu dis que le contexte a été pris en compte et qu'il y avait des propos offensants.
Non en le qualifiant de non-pertinent on le met volontairement de côté. D'ailleurs la condamnation pour crime de haine ne tient pas une fois le contexte pris en compte. On devrait même parler de contextes au pluriel. Car il y a d'une part la mise en introduction de la blague mais également plus largement le fait que le bonhomme n'ait rien à voir de près ou de loin avec l'antisémitisme. Mais c'est vrai l'intention du bonhomme a également été jugé non-pertinent et donc non pris en compte. Donc une fois qu'on ignore le contexte et l'intention, on peut ranger sa prestation dans la même catégorie que celui d'un néonazi menaçant d'aller brûler des synagogues.
N'existe-t-il pas un contexte encore plus large que toi tu ne verrais pas ?
Tout le volet des plaignants par exemple ?
Tu semble ignorer cette réalité.
Markus lui-même comprend qu'il a pu leur causer tort parce qu'il s'en excuse.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
condamnation légitime
Je souscrit. "condamnation justifiée", je passe.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
qu'il s'agirait de propos menaçant ou de haine
Qu'il contiendrais ce type de propos.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
qui justifie ce jugement.
Qui contribuent à l'expliquer autrement que par un superbe "tous pourris".
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
car seul un crétin
ou un malhonête peut-être ? :a4:
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
pourrait affirmer au vue du contexte et de l'intention on peut donc sans rougir accuser de bonhomme de crime de haine
La lecture de l'explication wikipedia est nécessaire pour comprendre que "crime de haine" ne désigne pas des crimes perpétré par haine mais des crime en relation avec la haine. En tout cas, ce nom est extrêmement mal trouvé et tordu. En effet, la haine ne peut pas être un crime en soit.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 10:33
au même titre qu'un néonazi qui menacerait réellement de s'en prendre aux juifs.
Au même titre...
J'espère pas.
Sentence à venir.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#160

Message par uno » 07 avr. 2018, 05:13

jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
N'existe-t-il pas un contexte encore plus large que toi tu ne verrais pas ? Tout le volet des plaignants par exemple ? Tu semble ignorer cette réalité.
Quels plaignants? On cherche encore des tiers qui ne sont pas anonymes et depuis quand l'offense est-il un crime, le fait de faire une blague offensante est un crime? C'est bien là que ta sale trogne d'autoritariste ressort, car selon ta même logique il suffirait que suffisamment de musulmans portent plaintes pour une caricature offensante de Mahomet pour que la condamnation pour crime de haine soit justifier. Le contexte plus large que tu mentionne ici ne vaut donc rien, pire c'est un pseudo-argument extrêmement dangereux, le même qui justifie le rétablissement du délit de blasphème si on venait à trop offenser certains membres de telle ou telle communauté religieuse. C'est d'ailleurs sur cela que compte de nombreux censeurs, l'usage de la pression par le nombre sur les autorité pour rétablir une censure et réellement détruire à petit feu la Liberté d'Expression. Le pire était que tu use de cette argument du nombre pour justifier que l'on condamne un humoriste sans aucune mauvaise intention et s'adonnant à une blague potache au même titre qu'un néonazi qui menacerait de s'en prendre physiquement aux juifs.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
Markus lui-même comprend qu'il a pu leur causer tort parce qu'il s'en excuse.
Ce qui rend la condamnation encore plus grave, il s'excuse simplement si sa blague a pu être mal prise, comme toi tu peux t'excuser si un jour tu fais une blague pouvant blesser des proches, pour autant jamais tu ne te considéreras pas coupable 'un crime, ni digne d'un tribunal, car offenser n'est pas un crime, ni même un délit en soit, l'humour offensant fait partie intégrante de l'humour. Bref nous avons là un type qui a fait une blague offensante et dont les excuses prouvent, si besoin est considérant l'ensemble du contexte sur lequel le malhonnête que tu es conchies, que le bonhomme n'avait aucune mauvaise intention. Mais pourtant on le condamne au même titre qu'un néonazi qui menacerait d'aller brûler des synagogue. Quand je dis que tu justifie un jugement malhonnête je pèse foutrement mes mots.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
Qu'il contiendrais ce type de propos.
encore une fois comme le fameux spectacle d'Élie et Dieudonné qui me faisait déjà rire dans ma jeunesse.

«Ce que je comprends c’est qu’en 45 les Boches ils auraient pu finir le boulot Cohen»

[Le Public éclate de rire]

Spectacle contenant une série de propos haineux qui s'enchaînent les uns sur les autres et qui a chaque fois font éclater de rire le public, spectacle qui avait du succès. Spectacle qui selon les standards du maître censeur que tu es, devrait être interdit avec une condamnation des auteurs de la blagues qui propageraient donc la haine car le contexte et l'intention ne sont bien évidemment pas pertinent, la prestation contient des propos haineux c'est donc qu'elle propage la haine et qu'il faut la condamné. C'est bien là que toute ta position est puante soit de stupidité, soit pire d'une malhonnêteté ayant pour seule motivation un autoritarisme zélé visant à policer la parole.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
Qui contribuent à l'expliquer autrement que par un superbe "tous pourris".
Considérer le contexte et l'intention comme non pertinent dans une blague, c'est inacceptable et démontrer le caractère pourri de ce juge et de ceux qui soutiennent ce jugement je confirme.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
Ou un malhonête peut-être ?
Je confirme. Il faut être un gros malhonnête pour justifier pareil jugement et reanger cette prestation potache dans la même catégorie que celle d'un réel crime haineux.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
La lecture de l'explication wikipedia est nécessaire pour comprendre que "crime de haine" ne désigne pas des crimes perpétré par haine mais des crime en relation avec la haine. En tout cas, ce nom est extrêmement mal trouvé et tordu. En effet, la haine ne peut pas être un crime en soit.
Et pourtant le malhonnête que tu es soutient la condamnation, la justifie, car en fait toi ce n'est même pas la haine que tu trouves légitime de condamné mais simplement les propos offensants, ce qui est encore pire. Car voilà dans cette affaire le juge ne pouvait pas légalement condamné ces propos en raison de leur caractère offensant, légalement condamné une blague offensante ne pouvait passer. Il devait alors en toute malhonnêteté ignorer le contexte et l'intention de l'auteur qui alors a pu être condamné pour crime de haine, au même titre qu'un néonazi qui menacerait verbalement les juifs. L'aberration de ce jugement est donc flagrant. Mais le malhonnête que tu es se rend également bien compte que la condamnation pour haine ne tient pas, simplement ce jugement te satisfait même si malhonnête, car ce que tu souhaite c'est simplement l'interdiction des propos que tu juges offensant. Ce qui devait également être le cas du juge qui sait très probablement parfaitement en que le condamné ne s'est adonné a aucune menace haineuse et n'a jamais eu aucune intention haineuse, mais pour le condamné il fallait ignorer le contexte et l'intention pour le ranger dnas la même case que celle d'un néonazi appelant réellement à en découdre avec les juifs.
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
J'espère pas.
Malhonnête, il a déjà été condamné pour crime de haine au même titre qu'un néonazi, la peine qu'il recevra, même si elle se limitait à une amende, ne changerait rien, c'est inscrit dans son casier, et le précédent est créer. Un humoriste peut se voir condamné pour crime pour ses propos, indépendamment du contexte et de l'intentions dans lesquels s'inscrivent ces derniers. Seul un imbécile ou un autoritariste ayant une conception à géométrie variable de la Liberté d'Expression peut souscrire à pareil jugement.

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#161

Message par jean7 » 07 avr. 2018, 09:52

uno a écrit :
07 avr. 2018, 05:13
jean7 a écrit :
06 avr. 2018, 20:19
N'existe-t-il pas un contexte encore plus large que toi tu ne verrais pas ? Tout le volet des plaignants par exemple ? Tu semble ignorer cette réalité.
Quels plaignants? On cherche encore des tiers qui ne sont pas anonymes et depuis quand l'offense est-il un crime, le fait de faire une blague offensante est un crime?
Les journalistes ayant suivit l'audience ont rapporté qu'il y a eu de nombreuses plaintes, à la suite desquelles Markus a été interpelé.
Je parle de ces plaignants là.
Tu en fais quoi ?

Veux-tu dire qu'il n'avaient pas le droit de se plaindre ?
Ou que leur plainte est illégitime ?
uno a écrit :
07 avr. 2018, 05:13
il suffirait que suffisamment de musulmans portent plaintes pour une caricature offensante de Mahomet pour que la condamnation pour crime de haine soit justifier.
Heu... Il faudrait que Mahomet se plaigne.
Donc non.

PS, l'extrait de Dieudoné que tu donne est une grosse merde à coté de l'extrait de Desproges.
Je ne sais pas si c'est général.
Comme quoi, on peut faire rire avec l'antisémitisme même sans talent.


Desproges étant mort et Dieudonné vivant, finalement, la jurisprudence Markus ne me fera pas pleurer.
Si elle peut limiter ce genre de pet foireux, pour moi, c'est pas un mal.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#162

Message par uno » 07 avr. 2018, 15:04

jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 09:52
Les journalistes ayant suivit l'audience ont rapporté qu'il y a eu de nombreuses plaintes, à la suite desquelles Markus a été interpelé.
Je parle de ces plaignants là. Tu en fais quoi ? Veux-tu dire qu'il n'avaient pas le droit de se plaindre ? Ou que leur plainte est illégitime ?
Ca dépend ce que tu entends pas illégitimes, légalement ils ont le droit, mais objectivement leurs plaintes est stupide et le fait que la justice ait légiférer pendant deux ans, sur une blague potache pour ensuite condamné son auteur pour crime de haine est non seulement stupide mais fascisant et créer un dangereux précédent, surtout que le jugement pour crime de haine l'as été fait en partant du principe que le contexte l'intention ne sont pas pertinent, donc de fait pas pris en compte. Cela ce même principe on peut condamner pour crime de haine une très large palette de propos et de prestation humoristiques.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 09:52
Heu... Il faudrait que Mahomet se plaigne. Donc non.
Faux tu es malhonnête car n'assume pas ta logique qui est de dire que s'il y a suffisamment de plaintes alors forcément celles-ci sont légitimes, si suffisamment de musulmans viennent à se plaindre d'une caricature de Mahomet selon ta logique par le nombre c'est non seulement légitime mais en plus ça renforcerait la légitimité de condamner l'auteur et le média publiant la caricature, après tout même logique que la tienne ça offense beaucoup de monde, donc il faut censurer. Mais on devine bien le deux poids deux mesures que tu serais alors tenter d'appliquer en toute malhonnêteté.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 09:52
PS, l'extrait de Dieudoné que tu donne est une grosse merde à coté de l'extrait de Desproges. Je ne sais pas si c'est général. Comme quoi, on peut faire rire avec l'antisémitisme même sans talent. Desproges étant mort et Dieudonné vivant, finalement, la jurisprudence Markus ne me fera pas pleurer. Si elle peut limiter ce genre de pet foireux, pour moi, c'est pas un mal.
Ton opinion étriqué pour ne pas dire puritain, en matière d'humour ne regarde que toi, mais une chose est sûr ta sale trogne d'autoritariste adepte de la censure apparait ici au grand jour car tu exprimes clairement ton souhait que ce genre de spectacle humoristique puisse être interdite et sanctionné par la loi simplement parce que tu les trouves de mauvais goût c'est-à-dire offensants. Et pour information ce spectacle Elie Semoun l'avait fait avec Dieudonné bien avant la controverse qui a touché ce dernier et devine si le public rit devant cette succession d'assertions offensante, c'est justement parce que c'est le contexte qui fait la blague. Mais c'est sûr les type au pulsions fascisantes de ton genre souhaitent policer le langage, et ne voient aucun problème si cela doit passer par des accusation malhonnête de haine indépendamment du contexte des propos prononcé et des intentions de leur auteur.

jean7
Messages : 2120
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Condamné pour une blague

#163

Message par jean7 » 07 avr. 2018, 19:50

uno a écrit :
07 avr. 2018, 15:04
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 09:52
Les journalistes ayant suivit l'audience ont rapporté qu'il y a eu de nombreuses plaintes, à la suite desquelles Markus a été interpelé.
Je parle de ces plaignants là. Tu en fais quoi ? Veux-tu dire qu'il n'avaient pas le droit de se plaindre ? Ou que leur plainte est illégitime ?
Ca dépend ce que tu entends pas illégitimes, légalement ils ont le droit, mais objectivement leurs plaintes est stupide
Que sais-tu du contenu et du contexte de leurs plaintes pour les qualifier de stupides ?
uno a écrit :
07 avr. 2018, 15:04
Faux tu es malhonnête car n'assume pas ta logique qui est de dire que s'il y a suffisamment de plaintes alors forcément celles-ci sont légitimes
Mais ces plaintes ne pourront pas mener au même verdict.
Utiliser un appel au génocide à l'intérieur d'une blague ne sera pas jugé de la même manière qu'utiliser un blasphème dans une blague.
Ma logique se réduit à te demander : que sais-tu de ce qu'on vécu les plaignants pour qualifier leur plaintes de stupides ?
Tu raisonne comme s'il n'existait ni n'avait existé aucun contexte antisémite et aucun usage de gaz dans le génocide.

Ou comme si ça n'avait aucune importance devant la nécessité supérieure de pouvoir rire de tout. J'aimerais aussi, et préférerais qu'il puisse en être ainsi. Mais le monde ne se conforme pas à nos rêves. C'est à nous de le façonner.
uno a écrit :
07 avr. 2018, 15:04
Ton opinion étriqué pour ne pas dire puritain, en matière d'humour ne regarde que toi
En effet, je veux bien assumer ma sensiblerie. Se gausser de pires atrocités de l'histoire m'est difficile. Il faut que l'auteur de la blague ait quelques talents. Tu me donne une citation, je te renvoie ma pauvre opinion.
Chacun son truc.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#164

Message par uno » 08 avr. 2018, 05:30

jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Que sais-tu du contenu et du contexte de leurs plaintes pour les qualifier de stupides?
C'est stupide parce que la blague n'est pas une attaque contre les juifs, en fait c'est même une blague qui part du principe que la nazisme est horrible. C'est stupide parce que les plaignant sont offensé par une blague qui ne remet pas en cause le fait que l'holocauste était une chose horrible.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Mais ces plaintes ne pourront pas mener au même verdict. Utiliser un appel au génocide à l'intérieur d'une blague ne sera pas jugé de la même manière qu'utiliser un blasphème dans une blague.
Faux, toute l'argument souvent présenté étaient que les caricatures de Mahomet, constituaient des appels à la haine contre les musulmans, et la pression fut grande.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Ma logique se réduit à te demander : que sais-tu de ce qu'on vécu les plaignants pour qualifier leur plaintes de stupides?
Même logique, tu sais ce qu'on écu les musulmans qui ont porté plaintes contre les caricatures de Mahomet? Et oil je justifie avec ta même question hors de propos la censure.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Tu raisonnes comme s'il n'existait ni n'avait existé aucun contexte antisémite et aucun usage de gaz dans le génocide.
Comme s'il n'existait aucun contexte d'hostilité envers les musulmans. Et voilà comment on peut justifier là encore la censure des caricatures de Mahomet. En fait tu essaie de faire pleurer les chaumière pour justifier la condamnation d'une blague pouvant être offensant. selon ta même logique puante on peut justifier n'importe quel censure par un appel à l'émotion.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Ou comme si ça n'avait aucune importance devant la nécessité supérieure de pouvoir rire de tout. J'aimerais aussi, et préférerais qu'il puisse en être ainsi.
Duplicity overload
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Mais le monde ne se conforme pas à nos rêves. C'est à nous de le façonner.
Au u de tes propos dans le présent sujet, ce que tu cherches à façonner c'est un monde où la liberté de parole n'existerait plus car il y aurait primauté du droit de ne pas être offenser par apport au droit de s'exprimer librement quitte à offenser. C'est incroyable qu'il faille t'expliquer que la liberté d'expression implique la liberté d'offenser, et qu'on ne peut pas légiférer une loi qui protège les gens de la moindre offense dans les médias, sans tomber dans des considérations fascisantes.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
En effet, je veux bien assumer ma sensiblerie. Se gausser de pires atrocités de l'histoire m'est difficile. Il faut que l'auteur de la blague ait quelques talents. Tu me donne une citation, je te renvoie ma pauvre opinion.
Et désolé mais même si tu juges cet humour de très mauvais goût, cela ne légitime pas la censure. De même qu'un musulman peut être grandement offensé par une caricature de Mahomet, ça ne légitime pas la censure de ce genre de caricature.
jean7 a écrit :
07 avr. 2018, 19:50
Chacun son truc.
Chacun ses goût mais ton appréciation personnelle d'une blague ne peut servir de base pour légiférer légalement sur le droit ou non de faire ce genre de blagues.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4210
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Condamné pour une blague

#165

Message par unptitgab » 08 avr. 2018, 08:55

Après tout y en a des biens.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5981
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Recalibrer la balance.

#166

Message par Cartaphilus » 08 avr. 2018, 12:17

Salut à tous.
uno a écrit :
07 avr. 2018, 15:04
« [...] sale trogne d'autoritariste adepte de la censure [...] les type au pulsions fascisantes de ton genre [...]
Je pense que chacun aura compris le sentiment d'exécration d'uno à l'égard de son contradicteur.

Les choses étant dites, je l'invite à recalibrer sa balance qui lui permet de « peser ses mots ».

Par avance, merci.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#167

Message par uno » 08 avr. 2018, 16:00

Message reçu je veux bien faire renoncer à des termes comme «sale trogne», mais je me garde la liberté de parler de censeur et d'autoritariste, ces derniers termes étant objectifs pour décrire quelqu'un qui souhaite qu'un État interdise et criminalise la libre expression, notamment d'humoristes sous le prétexte de ne pas offenser. Et que cette criminalisation peut même passer par l'usage de la malhonnêteté en considérant le contexte et l'intention non-pertinent, classant ainsi une prestation humoristique dans le même registre que des propos réellement menaçants.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 8658
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Condamné pour une blague

#168

Message par Nicolas78 » 08 avr. 2018, 16:09

Et pourquoi pas juste en arrêter la ?
Je pense que tes arguments sont justifiés ou du moins légitimes.
Si Jean ne les entend pas, pourquoi tu laisse pas tomber ? N’a t’il pas le droit lui aussi à sont avis sur la question ? Si il ne veut pas changer d’avis, montre que tu n’est pas toi aussi autoritaire, et laisse tomber. Sauf si tu pense qu’il pourait changer d’avis.
Mais je pense pas.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4103
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Condamné pour une blague

#169

Message par LoutredeMer » 08 avr. 2018, 17:08

Nicolas78 a écrit :
08 avr. 2018, 16:09
Et pourquoi pas juste en arrêter la ?
En effet. Surtout que depuis plusieurs pages, uno tombe dans le travers qu'il reproche à jean7. Perso je l'ai fermée, mais ses récriminations et insultes à perpétuité m'ont indisposée.

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#170

Message par uno » 08 avr. 2018, 17:29

Nicolas78 a écrit :
08 avr. 2018, 16:09
Si Jean ne les entend pas, pourquoi tu laisse pas tomber ? N’a t’il pas le droit lui aussi à sont avis sur la question ?
Ais-je dis le contraire?
Nicolas78 a écrit :
08 avr. 2018, 16:09
Si il ne veut pas changer d’avis, montre que tu n’est pas toi aussi autoritaire, et laisse tomber.
En quoi serais-je autoritaire, je n'ai jamais appelé à limiter sa liberté de parole et d'exprimer son opinion. Mais donc j'ai le droit de répondre et souligner en quoi ses propos sont clairement un appel à l'autoritarisme et à la censure.
Nicolas78 a écrit :
08 avr. 2018, 16:09
Sauf si tu pense qu’il pourait changer d’avis.
Je garde espoir mais je peux me tromper.
Dernière modification par uno le 08 avr. 2018, 17:32, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#171

Message par uno » 08 avr. 2018, 17:31

LoutredeMer a écrit :
08 avr. 2018, 17:08
En effet. Surtout que depuis plusieurs pages, uno tombe dans le travers qu'il reproche à jean7. Perso je l'ai fermée, mais ses récriminations et insultes à perpétuité m'ont indisposée.
Je tombe dans le même travers? Je souhaite qu'on interdise Jean7 de s'exprimer et pire souhaiterait que des propos comme les siens fassent l'objet de poursuite pénales et de sanctions? Pour information c'est la position de Jean7 pour les prestations humoristiques offensantes pas la mienne pour les propos de mon contradicteurs. De la même manière je n'ai jamais appelé à censurer les créationnistes en les condamnant pénalement pour leurs propos offensant à l'intelligence humaine toute entière malgré toutes les récriminations que j'ai pu leur adressé. :D

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4103
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Condamné pour une blague

#172

Message par LoutredeMer » 08 avr. 2018, 17:35

uno a écrit :
08 avr. 2018, 17:31
LoutredeMer a écrit :
08 avr. 2018, 17:08
En effet. Surtout que depuis plusieurs pages, uno tombe dans le travers qu'il reproche à jean7. Perso je l'ai fermée, mais ses récriminations et insultes à perpétuité m'ont indisposée.
Je tombe dans le même travers?
OUi. En martelant 84937 fois qu'il est autoritaire, malhonnete (sans preuve) et banane, tu tombes dans l'autoritarisme et le harcèlement. Et la prise de tête.

C'est tout ce que j'ai à dire. Ne t'imagine pas que tu as trouvé une nouvelle tête de turc à harasser. Bye.

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#173

Message par uno » 08 avr. 2018, 17:53

LoutredeMer a écrit :
08 avr. 2018, 17:35
Oui. En martelant 84937 fois qu'il est autoritaire, malhonnete (sans preuve) et banane, tu tombes dans l'autoritarisme et le harcèlement. Et la prise de tête.
Non c'est faux j'amène des arguments, arguments que j'ai présenté dans mon dernier message et que tu as ignoré. Son autoritarisme c'est dans le fait de soutenir la censure de l'humour jugé offensant avec l'appareil répressif de l'État à la clef. J'ai développé plusieurs fois et ait expliqué qu'avec sa conception de la Liberté d'expression, des spectacles humoristiques connus ou d'autres prestations satiriques ne seraient pas possibles, voir criminalisées. Ce qui est grave, très grave même. Et j'ai exposé en quoi il est malhonnête de soutenir ou même justifier une condamnation pour crime de haine d'une blague alors que le contexte des propos de la blague et l'intention de son auteur, ne sont de fait pas pris en compte.
LoutredeMer a écrit :
08 avr. 2018, 17:35
C'est tout ce que j'ai à dire. Ne t'imagine pas que tu as trouvé une nouvelle tête de turc à harasser. Bye.
La définition du harcèlement est pour certains assez souple à ce que je vois. Encore une fois j'en ai harcelé des créationnistes voir même des racialistes, mais là bizarrement ça posait moins de problème, je me demande combien de discussions pourraient entrer dans la définition du mot «harcèlement» ainsi étendue. Mais amusant comme tu te prépares déjà a endosser une posture victimaire mais ce n'est pas à ton avantage.
Dernière modification par uno le 08 avr. 2018, 18:09, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4103
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Condamné pour une blague

#174

Message par LoutredeMer » 08 avr. 2018, 17:58

uno a écrit :
08 avr. 2018, 17:53
Mais amusant comme tu te prépares déjà a endosser une posture victimaire mais ce n'est pas à ton avantage.
Je l'aurais parié... :mrgreen: Je commence à te connaître... toi et tes obsessions. Ma critique est sur la forme. Es-tu conscient de l'importance de la forme?

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 977
Inscription : 09 nov. 2011, 08:29

Re: Condamné pour une blague

#175

Message par uno » 08 avr. 2018, 18:07

LoutredeMer a écrit :
08 avr. 2018, 17:58
Je l'aurais parié... Je commence à te connaître... toi et tes obsessions. Ma critique est sur la forme. Es-tu conscient de l'importance de la forme?
La forme est moins importante que le fond, que tu critiques la forme est une chose, mais tu le fais sans adresser le fond, et c'est justement en ignorant ce dernier que tu parles non seulement de harcèlement, ce qui ne tient pas, mais que tu vas jusqu'à dire que je serais autoritariste, ce qui est totalement faux et je ai déjà expliqué en quoi cela était même totalement hors-de-propos. Donc à moins que tu ait quelque chose a adresser sur le fond et donc en revenir ainsi au sujet, je vois mal ce que tu peux apporter comme contribution constructive à la présente discussion. Donc merci dès à présent de bien tenir compte de mes positions et des mes arguments.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit