Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4518
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#101

Message par LoutredeMer » 25 juin 2018, 07:53

Ma parole, il n'y a que des végétaliens ici... :mrgreen:

La Bourgogne est une région de terroir et de tradition essentiellement agricole, viticole et d'élevage (et de patrimoine architectural essentiellement religieux). La saveur et le bon goût y sont privilégiés, ne vous en déplaise.

Il est clair que dans un pays de gastronomie comme la France, toutes les régions ou presque ont leurs charcuteries locales et leurs spécialités et que chacun ici pourra me dire : "oui mais par chez moi on mange un très bon jambon sec, fumé ou de montagne etc".

On va donc comparer charcuterie artisanale et l'impact de la charcuterie industrielle de plus en plus grand, et voir ce qui a le dessus sur l'autre sur le territoire et par régions. L'essentiel étant de privilégier la qualité.

J'ai peu de temps aujourd'hui, donc juste un début pour l'instant. Déjà, je lis ça et on a du souci à se faire :
La consommation à domicile a reculé en avril pour le 26e mois d'affilée, alors qu'elle était en constante augmentation depuis quinze ans [...] Les gens veulent du naturel, du local et de la diversité. Le succès des jambons espagnols, issus de porcs élevés dans la nature et nourris aux châtaignes, est significatif de cette tendance et contraste avec l'effondrement des ventes de jambons de Bayonne (-10,8 % en valeur en GMS entre avril 2016 et mars 2017) ou d'Auvergne (-10,7 %). De fait, la qualité des produits espagnols est meilleure parce que les cuissons ainsi que le séchage des charcuteries sont plus rapides en France.
Donc déjà, exit les jambons d'Auvergne et d'Aquitaine... Y viva Espana :mrgreen:

.
thewild a écrit :
25 juin 2018, 07:10
Diantre !
A ma décharge, je ne considère pas la fondue bourguignonne comme faisant partie de la gastronomie ! :mrgreen:
Diable! Peut-être parce que tu t'imagines que servir une fondue se fait avec des bocaux de sauces achetées au supermarché du coin... Les miennes sont faites maison et délicieuses (et filet de boeuf oblige...). :mrgreen:

a suivre...

thewild
Messages : 1248
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#102

Message par thewild » 25 juin 2018, 08:07

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 07:53
La Bourgogne est une région de terroir et de tradition essentiellement agricole, viticole et d'élevage (et de patrimoine architectural essentiellement religieux). La saveur et le bon goût y sont privilégiés, ne vous en déplaise.
Ah mais je n'ai jamais dit le contraire, j'ai simplement dit qu'aucune de ces charcuteries n'était bourguignonne. Il me semble même avoir précisé que la Bourgogne était réputée pour sa gastronomie.
C'était "charcuterie bourguignonne" qui m'avait interpelé au départ, parce que je ne voyais pas du tout ce que ça pouvait être.
LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 07:53
thewild a écrit :
25 juin 2018, 07:10
Diantre !
A ma décharge, je ne considère pas la fondue bourguignonne comme faisant partie de la gastronomie ! :mrgreen:
Diable! Peut-être parce que tu t'imagines que servir une fondue se fait avec des bocaux de sauces achetées au supermarché du coin... Les miennes sont faites maison et délicieuses (et filet de boeuf oblige...).
Non j'aime les bonnes sauces aussi.
Je considère simplement que la cuisson à la friture pour le bœuf n'a aucun intérêt. Après, à chacun ses goûts (et c'est le cas de le dire).
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4518
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#103

Message par LoutredeMer » 25 juin 2018, 09:15

thewild a écrit :
25 juin 2018, 08:07
C'était "charcuterie bourguignonne" qui m'avait interpelé au départ, parce que je ne voyais pas du tout ce que ça pouvait être.
On va remonter au début de la discussion, ça évitera de perdre du temps (et j'en aurai fini).
Moi : Disons que la Bourgogne est à la charcuterie (delicatessen pour les Canadiens) ce que la région Savoie est au fromage : abondance et excellence.
Toi : La Bourgogne est réputée pour sa gastronomie en général, mais pas vraiment pour sa charcuterie (pas plus que le reste de la France j'entends).
On peut aussi anticiper une réponse du genre (pour Savoie et Haute-Savoie ) :" oui mais chez nous aussi il y a d'excellents fromages et la France entière est productrice de nombreux fromages".

Donc on n'en finira pas. Ce que je voulais dire (et je persiste), c'est que le bourguignon est producteur et grand consommateur de bonne charcuterie variée, comme le savoyard est producteur et grand consommateur de bons fromages variés.

j'ai simplement dit qu'aucune de ces charcuteries n'était bourguignonne.
Le jambon persillé est typiquement bourguignon. Et n'a rien à voir avec cet étouffe-chrétien qu'on trouve maintenant dans les supermarchés, où les nouvelles normes ont limité le gras sur toute la charcuterie et donnent l'impression de manger du carton.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 4227
Inscription : 20 févr. 2011, 13:59
Localisation : France.

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#104

Message par Etienne Beauman » 25 juin 2018, 09:27

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 09:15
les nouvelles normes ont limité le gras sur toute la charcuterie
:shock: :shock: :shock:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

thewild
Messages : 1248
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#105

Message par thewild » 25 juin 2018, 09:55

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 09:15
j'ai simplement dit qu'aucune de ces charcuteries n'était bourguignonne.
Le jambon persillé est typiquement bourguignon. Et n'a rien à voir avec cet étouffe-chrétien qu'on trouve maintenant dans les supermarchés, où les nouvelles normes ont limité le gras sur toute la charcuterie et donnent l'impression de manger du carton.
Pas be soin de s'énerver, il suffisait de me donner cet exemple de charcuterie typiquement bourguignonne pour me rendre heureux.
Je saurai quoi manger la prochaine fois que j'y passerai.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#106

Message par Arensor » 25 juin 2018, 10:02

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 07:53

Diable! Peut-être parce que tu t'imagines que servir une fondue se fait avec des bocaux de sauces achetées au supermarché du coin... Les miennes sont faites maison et délicieuses (et filet de boeuf oblige...). :mrgreen:
a suivre...
Suite: autant il fait nul doute que fabriquer vos propres sauces est sans aucune commune mesure avec les émulsions chimiques en bocal, autant utiliser du filet de boeuf pour une fondue avoisine le sacrilège...!
Ce noble morceau mérite une cuisson plus noble que celle qui consiste à le bouillir dans l'huile... :(

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4518
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#107

Message par LoutredeMer » 25 juin 2018, 10:36

thewild a écrit :
25 juin 2018, 09:55
Pas be soin de s'énerver, il suffisait de me donner cet exemple de charcuterie typiquement bourguignonne pour me rendre heureux.
Je saurai quoi manger la prochaine fois que j'y passerai.
:a2: Mais je ne suis pas énervée. D'autre part, j'avais cité le jambon persillé ici (appelé aussi jambon de Bourgogne [Edit : plutôt jambon bourguignon d'ailleurs ], en Bourgogne).
LoutredeMer a écrit :
22 juin 2018, 18:42
Disons que la Bourgogne est à la charcuterie (delicatessen pour les Canadiens) ce que la région Savoie est au fromage : abondance et excellence. Jambon persillé, pâtés multiples, galantines, rosettes...
.
Arensor a écrit :
25 juin 2018, 10:02
...autant utiliser du filet de boeuf pour une fondue avoisine le sacrilège...! Ce noble morceau mérite une cuisson plus noble que celle qui consiste à le bouillir dans l'huile... :(
On fait plûtot bouillir dans l"eau et frire dans l'huile. Tout en affaire de goût est discutable : je fais frire les morceaux très brièvement et les mange rouges à l'intérieur. Je considère que manger une entrecôte ou une côte de boeuf à point ou bien cuite "avoisine le sacrilège". Mais d'autres l'aiment ainsi et je n'entends pas les convertir. On peut aussi préférer le barbecue à charbon (mieux : aux sarments de vigne) au barbecue à gaz (pour le goût que cela donne) etc.
Dernière modification par LoutredeMer le 25 juin 2018, 11:45, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#108

Message par Arensor » 25 juin 2018, 11:10

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 10:36

On fait plûtot bouillir dans l"eau et frire dans l'huile. Tout en affaire de goût est discutable : je fais frire les morceaux très brièvement et les mange rouges à l'intérieur. Je considère que manger une entrecôte ou une côte de boeuf à point ou bien cuite "avoisine le sacrilège". Mais d'autres l'aiment ainsi et je n'entends pas les convertir. On peut aussi préférer le barbecue à charbon (mieux : aux sarments de vigne) au barbecue à gaz (pour le goût que cela donne) etc.
Que le liquide dans lequel on fait cuire la viande soit à ébullition ou pas (huile ou eau), on ne fait pas cuire ce type de viande en immersion, à l'inverse d'un paleron par exemple pour les daubes style boeuf bourguignon.. :a4: .
Le filet se cuit à sec, au barbecue ou au four par exemple.
C'est dommage de le noyer pendant la cuisson. :a8:
Saignant ou bien cuit, après c'est effectivement une affaire de goût perso.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4518
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#109

Message par LoutredeMer » 25 juin 2018, 11:43

Arensor a écrit :
25 juin 2018, 11:10
Que le liquide dans lequel on fait cuire la viande soit à ébullition ou pas (huile ou eau), on ne fait pas cuire ce type de viande en immersion, à l'inverse d'un paleron par exemple pour les daubes style boeuf bourguignon.. :a4: .
Le filet se cuit à sec, au barbecue ou au four par exemple.
Pourquoi?

Le morceau est saignant et croustillant, c'est très bon. Il faut qu'il soit saisi dans l'huile très chaude et il n'est pas du tout "noyé". Bouilli à l'eau (fondue chinoise), c'est une autre histoire.

Florence
Messages : 9279
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#110

Message par Florence » 25 juin 2018, 11:58

Arensor a écrit :
25 juin 2018, 11:10

Que le liquide dans lequel on fait cuire la viande soit à ébullition ou pas (huile ou eau), on ne fait pas cuire ce type de viande en immersion, à l'inverse d'un paleron par exemple pour les daubes style boeuf bourguignon.. :a4: .
Le filet se cuit à sec, au barbecue ou au four par exemple.
C'est dommage de le noyer pendant la cuisson. :a8:
Saignant ou bien cuit, après c'est effectivement une affaire de goût perso.

Tsss, tss, tss, tsssss, jamais mangé un vrai bon sukiyaki ou un shabu-shabu, hein ?
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#111

Message par Arensor » 25 juin 2018, 12:16

Florence a écrit :
25 juin 2018, 11:58

Tsss, tss, tss, tsssss, jamais mangé un vrai bon sukiyaki ou un shabu-shabu, hein ?
Non, mais ce type de fondue est sympa.
C'est quoi, un "vrai bon ...." ? :D
Mais nos discussions portent ici sur l'utilisation du filet pour les fondues, qu'elles soient bourguignonnes, chinoises, japonaises, du bulbe,...

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3036
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#112

Message par Cogite Stibon » 25 juin 2018, 12:23

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 11:43
Pourquoi?

Le morceau est saignant et croustillant, c'est très bon. Il faut qu'il soit saisi dans l'huile très chaude et il n'est pas du tout "noyé". Bouilli à l'eau (fondue chinoise), c'est une autre histoire.
J'allais poser la même question. L'huile est à plus de 150°C, et accélère le transfert de chaleur vers la viande. Ce qui permet de saisir et caraméliser l'extérieur en gardant le coeur tendre et saignant.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Florence
Messages : 9279
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#113

Message par Florence » 25 juin 2018, 12:33

Arensor a écrit :
25 juin 2018, 12:16

Non, mais ce type de fondue est sympa.
C'est quoi, un "vrai bon ...." ? :D
Avec de l'entrecôte, du faux-filet ou de la basse-côte (et pas du jarret, comme dans la "fondue chinoise" :roll: ), bien persillés, bien rassis, tranchés fin mais pas trop, de la graisse de boeuf (pour le sukiyaki) et un bouillon aromatique avec du bon saké/mirin et de la sauce soja de qualité ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#114

Message par Arensor » 25 juin 2018, 12:36

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 11:43

Le morceau est saignant et croustillant, c'est très bon. Il faut qu'il soit saisi dans l'huile très chaude et il n'est pas du tout "noyé". Bouilli à l'eau (fondue chinoise), c'est une autre histoire.
Bon, allez, il faut être ouvert à tout... Vous nous invitez...? :D

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#115

Message par Arensor » 25 juin 2018, 12:39

Florence a écrit :
25 juin 2018, 12:33
Arensor a écrit :
25 juin 2018, 12:16

Non, mais ce type de fondue est sympa.
C'est quoi, un "vrai bon ...." ? :D
Avec de l'entrecôte, du faux-filet ou de la basse-côte (et pas du jarret, comme dans la "fondue chinoise" :roll: ), bien persillés, bien rassis, tranchés fin mais pas trop, de la graisse de boeuf (pour le sukiyaki) et un bouillon aromatique avec du bon saké/mirin et de la sauce soja de qualité ...
Allez, hop, une autre invitation ?.... 8=)

Florence
Messages : 9279
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#116

Message par Florence » 25 juin 2018, 14:18

Arensor a écrit :
25 juin 2018, 12:39

Allez, hop, une autre invitation ?.... 8=)
Si vous passez à Kanegafuchi en avril-mai prochain ... ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#117

Message par Arensor » 25 juin 2018, 15:08

Florence a écrit :
25 juin 2018, 14:18
Arensor a écrit :
25 juin 2018, 12:39

Allez, hop, une autre invitation ?.... 8=)
Si vous passez à Kanegafuchi en avril-mai prochain ... ;)
Ca tombe bien, je serai à cette époque à Xian de Huachan.
Je ferai un détour... :nunchaku:

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4518
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#118

Message par LoutredeMer » 25 juin 2018, 23:41

Pff... à cause de vous j'ai rêvé d'un taureau charolais qui pesait pas loin d'une tonne et semait la panique dans la campagne en poursuivant le reste du cheptel, les chevaux et la population. Il laissait des méga bouses partout aussi. Moi il m'aimait bien (ben oui forcément, entre Bourguignons :mrgreen: ) mais je finissais par avoir peur et je m'enfuyais au galop en chevauchant un ... percheron . :lol: :lol: (nan mais j'te jure..)

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 340
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#119

Message par Kant Locke » 27 juin 2018, 08:58

LoutredeMer a écrit :
25 juin 2018, 23:41
Pff... à cause de vous j'ai rêvé d'un taureau charolais qui pesait pas loin d'une tonne et semait la panique dans la campagne en poursuivant le reste du cheptel, les chevaux et la population. Il laissait des méga bouses partout aussi. Moi il m'aimait bien (ben oui forcément, entre Bourguignons :mrgreen: ) mais je finissais par avoir peur et je m'enfuyais au galop en chevauchant un ... percheron . :lol: :lol: (nan mais j'te jure..)
Est-ce qu'un taureau charolais se mange en fondue ? :chinois:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Vathar
Messages : 633
Inscription : 23 sept. 2016, 09:41

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#120

Message par Vathar » 27 juin 2018, 09:02

Kant Locke a écrit :
27 juin 2018, 08:58
Est-ce qu'un taureau charolais se mange en fondue ? :chinois:
Il faut prévoir un gros caquelon.

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 638
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#121

Message par LePsychoSophe » 27 août 2018, 04:04

ça vous parle ? : la Déclaration de Cambridge sur la conscience

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cl ... conscience

Traduction

Si conscience alors souffrance. Donc on pourrait faire de la cuisine vegan... SVP.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 246
Inscription : 13 déc. 2016, 10:04

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#122

Message par Arensor » 27 août 2018, 05:01

LePsychoSophe a écrit :
27 août 2018, 04:04
ça vous parle ? : la Déclaration de Cambridge sur la conscience
Si conscience alors souffrance. Donc on pourrait faire de la cuisine vegan... SVP.
Pas besoin de grandes tirades pour constater que les animaux peuvent souffrir.
Elevage et abattage sans souffrance, c'est possible.
Traire une vache ou laisser les poules pondre, cela procure-t-il de la souffrance animale ?

Montréalais
Messages : 4
Inscription : 20 juin 2018, 22:05

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#123

Message par Montréalais » 27 août 2018, 15:06

Florence a écrit :
22 juin 2018, 04:12
Montréalais a écrit :
20 juin 2018, 22:45
J'avoue être végétarien (à la limite du végétalisme total), donc, je vous comprendrai dès le départ de m'affubler d'un "parti pris". C'est que l'ensemble des commentaires me semble un peu pas mal énormément facilement zozo. Ne le prenez pas mal, car c'est surtout en lien avec les titites vidéos YT dans le but d'asseoir un ou des commentaires personnels (ça me parait facile). Pour les sceptiques, sceptiques du fait qu'on peut très bien vivre en ne bouffant que du gazon et des peanuts, vous avez raison, c'est pas le régime idéal. Par contre, si on fait comme moi, et qu'on suit un régime comme décrit dans la vidéo suivante, ça jette sur le cul pas mal de préjugés de carnivores.
Bonjour Montréalais,

Je suspecte d'après votre "nom de forum" que vous vivez dans un pays riche et confortable, où les ressources en produits agricoles nutritifs et équilibrés abondent, et que disposez d'une instruction et de revenus suffisants (comme moi) pour suivre sans dommage pour votre santé, votre option végétarienne. Je suspecte que (comme moi) vous dépendez de toute une chaîne d'approvisionnement et ne devez donc pas vous préoccuper au jour le jour de ce qui est nécessaire (entre autres l'interdépendance entre élevage et cultures) afin d'assurer l'abondance et la pérennité des récoltes.

Dans de telles conditions, il est facile de prendre une position morale supérieure en se préoccupant des malheurs de la gent animale susceptible de tomber sous la dent des carnivores humains ;) .

Ceci dit, j'en reviens toujours à ma conclusion, basée sur la connaissance des conditions pour une agriculture efficace et du mode de vie de nombreuses populations: le végétarianisme est un caprice de riches.
Contrairement à ce que prêchent trop de végétariens/végétaliens, l'Inde en est une parfaite illustrations: seules les castes riches en respectent strictement (et encore) les préceptes, les autres n'en ont absolument pas les moyens, et certaines zones climatiques y sont parfaitement impropres (l'agriculture dans les zones semi-désertiques est notoirement insuffisante à nourrir les populations, qui dépendent d'un élevage semi-nomade, par exemple).

Quant au mythe selon lequel on pourrait produire sur terre suffisamment de nourriture végétale pour nourrir tout le monde, il suffit de se pencher sérieusement sur les problèmes politiques, économiques, structurels impliqués pour réaliser qu'il s'agit d'un rêve rose: outre que cela demanderait une organisation faramineuse en termes de transports, stockage, distribution, etc., il faudrait aussi déplacer (de force ?) des populations entières dont l'habitat actuel est totalement impropre tant à l'agriculture qu'à une résidence permanente ...

Le seul point avec lequel je suis entièrement en accord avec les "antispécistes, végétariens, etc" est que l'élevage intensif industriel tel qu'on le pratique de nos jours est essentiellement nocif, tant il est destructeur de l'environnement et incite à une surproduction et une surconsommation délétères.
Je ne suis pas hyper fortuné, ni hyper éduqué, mais, pourtant, je sais très bien que l'Inde a une "tradition" chez les castes les moins fortunées que de se reproduire à outrance permet une descendance, malgré le fait qu'ils ne soient pas capable d'en nourrir qu'un seul (de ces descendants). Ils s'appauvrissent, en fait, de génération en génération, en essayant de ne pas "disparaitre", comme si c'était une nécessité...

Si on en revient à l'Occident, et dans la région où je vis, je peux facilement bouffer des protéines pour moins de 1/10 du prix que me couterait l'achat de viandes rouges, 1/5 pour les volailles (à moins de courir à chaque semaine les spéciaux des différents supermarchés). Je peux me faire un pain de seitan qui va me permettre de bouffer pour au moins dix repas, alors qu'un seul steak ne pourra satisfaire mon appétit que pour un seul repas. Un emballage de légumineuses non cuites coûte souvent moins de $3 CDN (+ ou - 1 kilo), mais qui me permet de me faire je ne sais combien de repas. Tout comme une seule conserve (moins de $1 CDN), alors qu'un seul steak à $8, eh, ben... D'ailleurs, de chaque côté d'un steak, j'imagine que les carnivores ajoutent des légumes ici et là, donc, si omnivores ils sont, un régime de ce genre (omnivore) devient nettement plus dispendieux (enfin, ici, au Québec) qu'un régime végétalien.

Pour le supposé mythe des couts faramineux des cultures, tant monétaire qu'environnemental, ici, la viande rouge vient des USA, du Mexique, puisque les couts de l'élevage se répercute sur le prix des produits québécois/canadiens devenus trop chers pour les bouchers (malgré les subventions, faut il le préciser), bref, elle voyage, donc, vos arguments ne valent rien, puisque que la production de viande est soumise à un transport obligé sur de très longues distances la grosse majorité du temps. Ici, d'ailleurs, la survie de ce business hyper subventionné, dont le porc, n'existe que pour la seule raison de cette aide gouvernementale, sans quoi, ce petit monde du carnivore "sauveur de la diversité biologique mondiale" s'effondrerait, ou, à tout le moins, personne (ou presque) ne pourrait se payer un steak de bœuf. C'est déjà le cas, d'ailleurs. Et que dire de toute la production de viande pour les chaines de restauration rapide, chaines qui sont uniquement dédiées (sauf très récemment) à l'appétit des carnivores/omnivores; venez pas me faire croire que cette façon de faire est des plus écologique, avec tout le gaspillage que ce type de commerce engendre (déjà que le monde de la restauration "normal" est loin d'avoir des leçons à donner; y'a qu'à croiser leurs poubelles pour s'en rendre compte).

Pour votre info, pas trop loin d'ici, en fait, dans la province voisine, les agriculteurs d'une certaine région ont pour la plupart au moins chacun une serre, question de produire plus efficacement. Ce qui fait que l'on a des poivrons/tomates/concombres, et autre légumes, à l'année longue, avec des prix qui changent peu. Le monde se modernise, et je n'ose dire lesquels sont rébarbatifs à ce changement... Ouais, c'est vrai, y'a les croyants...

Florence
Messages : 9279
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#124

Message par Florence » 27 août 2018, 16:34

Montréalais a écrit :
27 août 2018, 15:06
Je ne suis pas hyper fortuné, ni hyper éduqué, mais, pourtant, je sais très bien que l'Inde a une "tradition" chez les castes les moins fortunées que de se reproduire à outrance permet une descendance, malgré le fait qu'ils ne soient pas capable d'en nourrir qu'un seul (de ces descendants). Ils s'appauvrissent, en fait, de génération en génération, en essayant de ne pas "disparaitre", comme si c'était une nécessité...
Ah oui, le mythe des castes pauvres qui se reproduisent comme des lapins par caprice et/ou négligence ... :roll: En bref, non, vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez.
Si on en revient à l'Occident, et dans la région où je vis, je peux facilement bouffer des protéines pour moins de 1/10 du prix que me couterait l'achat de viandes rouges, ....


Ben oui, c'est bien ce que je disais, vous faites partie de la population prospère d'un pays riche, déconnectée des réalités du reste du monde (y compris de celle de vos compatriotes moins bien lotis que vous) et persuadée d'avoir le droit de dicter à autrui ce qu'il doit penser et manger (entre autres).

Et vous n'avez pas lu, ou pas tenu compte de ce que j'ai écrit concernant les méthodes de production intensives de viande façon USA ou Australie ou Argentine.

Le monde se modernise certes, pour les riches et les bien lotis vivant dans des zones géo-climatico-politiques favorisées. Ca leur permet de pontifier et de se donner bonne conscience, sans avoir à se préoccuper des autres ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Montréalais
Messages : 4
Inscription : 20 juin 2018, 22:05

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#125

Message par Montréalais » 27 août 2018, 20:45

Florence a écrit :
27 août 2018, 16:34
Montréalais a écrit :
27 août 2018, 15:06
Je ne suis pas hyper fortuné, ni hyper éduqué, mais, pourtant, je sais très bien que l'Inde a une "tradition" chez les castes les moins fortunées que de se reproduire à outrance permet une descendance, malgré le fait qu'ils ne soient pas capable d'en nourrir qu'un seul (de ces descendants). Ils s'appauvrissent, en fait, de génération en génération, en essayant de ne pas "disparaitre", comme si c'était une nécessité...
Ah oui, le mythe des castes pauvres qui se reproduisent comme des lapins par caprice et/ou négligence ... :roll: En bref, non, vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez.
Si on en revient à l'Occident, et dans la région où je vis, je peux facilement bouffer des protéines pour moins de 1/10 du prix que me couterait l'achat de viandes rouges, ....


Ben oui, c'est bien ce que je disais, vous faites partie de la population prospère d'un pays riche, déconnectée des réalités du reste du monde (y compris de celle de vos compatriotes moins bien lotis que vous) et persuadée d'avoir le droit de dicter à autrui ce qu'il doit penser et manger (entre autres).

Et vous n'avez pas lu, ou pas tenu compte de ce que j'ai écrit concernant les méthodes de production intensives de viande façon USA ou Australie ou Argentine.

Le monde se modernise certes, pour les riches et les bien lotis vivant dans des zones géo-climatico-politiques favorisées. Ca leur permet de pontifier et de se donner bonne conscience, sans avoir à se préoccuper des autres ...
Donc, si je résume votre digression, les pays moins nantis, enfin, leurs citoyens qui le sont, pourraient plus facilement se nourrir en ajoutant, dans leur diète, de la viande... Ici, un steak de bœuf, $8, pour un seul repas, comparé à une seule conserve de légumineuses à $1 pour 3, voire 4 repas...

Pour revenir à l'Inde, plus de 300 millions de pauvre, mais 80% des citoyens ont un cellulaire. On en a ici qui n'ont pas les moyens de se payer ça, mais, selon vous, ils pourraient et il serait plus facile pour eux de se taper un steak à $8 une ou deux fois par semaine, sans oublier un poulet cuit à $8, question d'avoir leurs protéines hebdomadaire. Je peux faire ça pour moins du quart de ce prix, et j'ai un cellulaire qui m'est très utile. Je ne vois vraiment pas en quoi le fait de vivre en Occident peut me permettre de me nourrir plus facilement avec des légumineuses et autres sources de protéines sans viande vs le reste de la planète, alors que ce type de culture est répandu partout sur la planète ou presque (ben, dans au moins 100 pays), et qu'il est plus facile de les préparer, vs avoir accès à de la viande peu dispendieuse et de bonne qualité (ce qui me parait plutôt impossible), et qui doit être impérativement cuite (oui, les légumineuses doivent l'être aussi, mais les conserves peuvent permettre d'en consommer sans danger). L'Inde est le plus gros producteur de légumineuses, mais il serait plus facile, selon, vous, que leurs citoyens bouffent de la viande, enfin, selon leur choix, en ne tenant pas compte de leurs revenus; j'avoue ici avoir un sérieux doute (bah, en fait, j'en ai pas du tout)...

Au final, ce que je constate, c'est que vous voulez avoir le choix, mais transposez ce choix au reste de la planète. Vous voulez bouffer de la viande, peu importe les conséquences, environnementales, sur la santé, et quoi d'autre, et, question d'essayer de me faire accepter ce choix, vous comparez d'une boiteuse façon mon choix, que, bien évidemment, je n'impose à personne, contrairement à tout ce que le domaine de la production animale coûte en subvention, à coups de publicités pour le porc, le bœuf, le poulet: faut vouloir m'en faire bouffer de cette viande, hein...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : unptitgab