La science dans l'élection québécoise

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 485
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

La science dans l'élection québécoise

#1

Message par Cadenas » 13 sept. 2018, 07:59

Pour les nombreux Français de ce forum : le Québec est en période d'élection législative. Le premier octobre sera élu un nouveau gouvernement provincial.

À cette occasion, un collectif a envoyé dix questions à propos de la science aux différents partis politiques. Les réponses sont attendues pour le 21 septembre. Il y a de tout, de l'évolution aux vaccins en passant par les OGM. Je suis assez curieux de lire les réponses.

yquemener
Messages : 2311
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: La science dans l'élection québécoise

#2

Message par yquemener » 14 sept. 2018, 02:29

Bonne idée! On peut piquer le concept?

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3217
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: La science dans l'élection québécoise

#3

Message par Cogite Stibon » 14 sept. 2018, 04:39

Intéressant.

Et un bon exercice de scepticisme pour moi, puisque, sur la question de la fluoration de l'eau, je n'ai absolument aucune idée. Je vais chercher et me faire une opinion.

Cogite
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
drzinn
Messages : 50
Inscription : 18 janv. 2016, 10:54

Re: La science dans l'élection québécoise

#4

Message par drzinn » 14 sept. 2018, 06:50

Je ne suis pas sûr que la forme soit optimale, on demande de cocher une case pour marquer son adhésion à une phrase contenant plusieurs idées non nécessairement corrélées. Par ex : Ce que nous appelons la méthode scientifique est si intimement dépendante des idéologies et de la culture au sein desquelles elle a émergé qu’elle ne peut aucunement prétendre être universelle. Je suis d'accord avec le début et en désaccord avec la fin.

Autre point qui me fait tiquer : Il existe plusieurs types de médecines : d’une part, la médecine fondée sur les faits scientifiques, et d’autre part, les médecines complémentaires, alternatives et non-conventionnelles, qui s’appuient sur des concepts autres que scientifiques. Je suis parfaitement d'accord avec cette proposition, mais parce que je la lis comme : Il existe plusieurs types de médecines : Il existe plusieurs types de médecines : d’une part, la médecine fondée sur les faits scientifiques, et d’autre part, les médecines complémentaires, dont l'efficacité est due à l'effet placebo[/i].

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5081
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: La science dans l'élection québécoise

#5

Message par LoutredeMer » 14 sept. 2018, 07:06

drzinn a écrit :
14 sept. 2018, 06:50
Je ne suis pas sûr que la forme soit optimale, on demande de cocher une case pour marquer son adhésion à une phrase contenant plusieurs idées non nécessairement corrélées. Par ex : Ce que nous appelons la méthode scientifique est si intimement dépendante des idéologies et de la culture au sein desquelles elle a émergé qu’elle ne peut aucunement prétendre être universelle. Je suis d'accord avec le début et en désaccord avec la fin.
La tournure est en effet surprenante. Mais contrairement à ton avis exprimé, la méthode scientifique est indépendante des idéologies et des cultures, puisque basée sur la science et l'observation de faits avérés. Ce qui est fait qu'elle peut etre appliquée et applicable partout et de la même manière.

Avatar de l’utilisateur
drzinn
Messages : 50
Inscription : 18 janv. 2016, 10:54

Re: La science dans l'élection québécoise

#6

Message par drzinn » 14 sept. 2018, 12:52

La méthode scientifique est dépendante de la culture pour naître (et survivre aussi). Il faut un certain contexte pour mettre en place l'idée de science. La preuve est simple, il suffit de regarder l'histoire des civilisations et celle des sciences. On peut très bien imaginer une civilisation ayant atteint un haut niveau de technologie sans aucun concept de science, il suffit de procéder par essais et erreurs sur un temps très long, comme l'évolution, et ça peut donner des résultats merveilleusement complexes.
Enfin, tout ce que je veux dire, c'est que les sciences ne sortent pas de nulle part, elles ont une histoires et sont donc dépendantes de pleins de choses. Il n'en reste pas moins que je pense que la méthode scientifique est applicable de manière universelle, il y a deux concepts indépendants dans la proposition de départ.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5081
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: La science dans l'élection québécoise

#7

Message par LoutredeMer » 14 sept. 2018, 17:38

drzinn a écrit :
14 sept. 2018, 12:52
La méthode scientifique ...
Je comprends ton point de vue mais le mien c'est que je parle en terme de définition et je me base plus sur les critères de réfutabilité, expérimentation, raisonnement, calculs... qui sont la base de la méthode scientifique, ainsi que la démarche sceptique scientifique qui s'ensuit, que : sur qui fera ou non la promotion de celle-ci dans les pays du monde (par exemple). La méthode scientifique n'est pas dépendante, elle se veut au contraire critique et indépendante de toute pression des croyances (idéologies etc)

Il n'en reste pas moins que je pense que la méthode scientifique est applicable de manière universelle,
Voilà :)


De toute façon nous sommes d'accord : leur question est super mal foutue :loupe:

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4433
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: La science dans l'élection québécoise

#8

Message par Wooden Ali » 15 sept. 2018, 02:34

De toute façon nous sommes d'accord : leur question est super mal foutue :loupe:
Il y a trois questions mal foutues : Médecine, Phénomènes surnaturels et Méthode scientifique.
Plutôt que "mal foutues" je dirais orientées avec une certaine perversité.
Toutes trois tendent à un "laisser vivre l'alternatif" de mauvais aloi. En fait, l'idée sous-jacente à ces trois questions est qu'il existe des méthodes autres que la méthode scientifique à l'acquisition de connaissance. Ainsi, on ne doit pas évaluer les propositions des médecines alternatives et les phénomènes surnaturels par la méthode scientifique puisque elles sont inspirées hors de la science. C'est le contraire qui est vrai : seule la méthode scientifique permet d'avérer ou non objectivement leurs prétentions.
Poser deux questions conflictuelles ou indépendantes est aussi vieux que les référendums : va répondre à : "êtes vous pour la baisse des impôts et l'indépendance de l'Algérie ?" si tu es partisan de l'Algérie française et que tu estimes être accablé d'impôts ! Deux questions, une seule réponse : du grand art politique.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3936
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La science dans l'élection québécoise

#9

Message par Dash » 15 sept. 2018, 03:11

Wooden Ali a écrit :
15 sept. 2018, 02:34
De toute façon nous sommes d'accord : leur question est super mal foutue :loupe:
Il y a trois questions mal foutues : Médecine, Phénomènes surnaturels et Méthode scientifique.
Plutôt que "mal foutues" je dirais orientées avec une certaine perversité.
Toutes trois tendent à un "laisser vivre l'alternatif" de mauvais aloi. En fait, l'idée sous-jacente à ces trois questions est qu'il existe des méthodes autres que la méthode scientifique à l'acquisition de connaissance.
Mais c'est tout l'intérêt du truc! Non? ...afin de savoir, s'ils répondent par l'affirmative, s'ils croient qu'il existe des méthodes autres que la méthode scientifique à l'acquisition de connaissance.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
drzinn
Messages : 50
Inscription : 18 janv. 2016, 10:54

Re: La science dans l'élection québécoise

#10

Message par drzinn » 15 sept. 2018, 05:34

Ben comme la question n'est pas claire, la réponse ne l'est pas non plus et on peut donc l'interpréter dans le sens qui nous convient. Moi perso je suis incapable de répondre à un questionnaire comme celui-là parce que je bloque devant les questions polysémiques.
Denis n'a pas une règle de son Rédico concernant la simplicité des propositions pour éviter ce genre de pataquès ?

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 4678
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: La science dans l'élection québécoise

#11

Message par Etienne Beauman » 15 sept. 2018, 06:48

c'est très mal foutu.
Les questions d'une part et si on clique dessus.
Les sous questions me perdent complètement.

par exemple

Il existe plusieurs types de médecines : d’une part, la médecine fondée sur les faits scientifiques, et d’autre part, les médecines complémentaires, alternatives et non-conventionnelles, qui s’appuient sur des concepts autres que scientifiques.

je suis en accord, c'est un fait ces médecines existent.

complément de la question
S’il existe une demande populaire en ce sens, faut-il accorder plus de place dans le système de santé aux approches thérapeutiques qui n’ont pas fait leurs preuves scientifiquement, ou qui sont incompatibles avec les connaissances scientifiques actuelles ?

ah bah voilà là c'est clair.
Non je suis en désaccord.

Donc je réponds quoi ?

un autre

Plusieurs personnes témoignent de phénomènes surnaturels et paranormaux, tels que l’observation de fantômes et d’esprits, de visites extraterrestres, de perceptions extra-sensorielles telles que la télépathie, de miracles et de communication avec les morts. Or, ces phénomènes sont hors de portée de la méthode scientifique et ne devraient pas être discutés sous l’angle de la science.

Je suis en désaccord.
C'est pas des zététiciens qui vont reprocher aux mec qui s’intéressent à ces phénomènes d'utiliser la méthode scientifique, au contraire.

complément :
Le système d’éducation devrait-il encourager les jeunes à garder l’esprit ouvert quant aux phénomènes surnaturels et paranormaux ? Ou devrait-il plutôt leur enseigner une approche critique et sceptique face à ces phénomènes ?

C'est pas du tout le même sujet :ouch:
Bien sûr qu'on doit enseigner l'approche critique et sceptique.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4433
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: La science dans l'élection québécoise

#12

Message par Wooden Ali » 15 sept. 2018, 06:53

Mais c'est tout l'intérêt du truc! Non?
Ça dépend si le questionnaire est destiné à savoir si les candidats connaissent bien et approuvent la méthode scientifique ou si l'on veut les voir se planter lamentablement en les emberlificotant dans des contradictions.
Seul le premier cas possède, amha, de l'intérêt. Dans ce cas, le questionnaire est mal foutu par trop d'ambigüités.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit