Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4763
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#1

Message par Christian » 20 nov. 2018, 13:41

Oui, cette tuerie a eu lieu le 18 novembre 1978 en Guyana, Amérique du Sud. Je me souviens des images des corps d'hommes, de femmes et d'enfants...
917 victimes...
Atroce.

Bon rappel sur Conspiracywatch
http://www.conspiracywatch.info/massacr ... istes.html
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3639
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#2

Message par PhD Smith » 20 nov. 2018, 17:50

Oui. Ça a fait apparaître les sectes comme des entités dangereuses au lieu d'être des mouvements hippies sympathiques comme c'était le cas à l'époque.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 1316
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#3

Message par nikola » 21 nov. 2018, 01:46

La secte Moon ne s’est jamais présentée comme un mouvement hippie sympathique. :a2:
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6707
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#4

Message par richard » 21 nov. 2018, 04:58

Curieux de se suicider pour échapper à une mort, fut-elle atomique!

Florence
Messages : 9654
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#5

Message par Florence » 21 nov. 2018, 08:26

richard a écrit :
21 nov. 2018, 04:58
Curieux de se suicider pour échapper à une mort, fut-elle atomique!
L'immense majorité des membres de la secte a bu le kool-aid empoisonné sous la menace des fusils des sbires de Jim Jones, certains de ceux qui ont tenté de s'échapper ont été flingués, dont le député et des membres de sa délégation venus des US pour voir ce qui se passait suite à diverses alertes, données entre autres par des membres de la famille du gourou.

Le procédé n'est pas unique, il a été peu ou prou le même lors des 2 tueries de l'ordre du temple solaire. Les membres ont été manipulés et contraints et seul ceux dont l'instinct de survie leur a donné suffisamment de lucidité pour ne pas se rendre aux rendez-vous (et dans un cas que je connais personnellement, pour empêcher que ses proches n'y aillent), ainsi que 2-3 qui vraisemblablement savaient ce qui allait arriver et en ont profité pour partir avec la caisse.

Il y a eu aussi les crétins qui se sont envoyé en l'air lors du passage de la comète de Halley, et là aussi, le suicide est douteux pour certains des membres.

Dans ces trois cas, les motivations étaient multiples, allant d'une mégalomanie délirante à base de paranoïa politico-apocalyptique et de polytoxicomanie (Jim Jones) à une croyance imbécile en un "passage à un plan supérieur", la mort n'étant présentée que comme une étape sans importance.

Mais à nouveau, il suffit de lire les justifications pour les "guerres saintes", les divers martyres ou les attaques-suicides au fil de l'histoire pour constater qu'il ne s'agit aucunement d'un phénomène limité à la religion, à une civilisation particulière, récent, ou même rare.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10391
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#6

Message par Nicolas78 » 21 nov. 2018, 11:08

Édifiant...
Ce qui me fait poser la question, qu-est-ce qui fait que la majorité des humains qui sont menacés de mort pour boire un cocktail mortel vont boire le cocktail mortel en question ?
Et non pas tenter de désarmer la personne, même si les chances de survie sont faibles.
J’imagine qu'avant, on met les gens à bout, physiquement et moralement ?

Florence
Messages : 9654
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#7

Message par Florence » 21 nov. 2018, 11:51

Nicolas78 a écrit :
21 nov. 2018, 11:08
Édifiant...
Ce qui me fait poser la question, qu-est-ce qui fait que la majorité des humains qui sont menacés de mort pour boire un cocktail mortel vont boire le cocktail mortel en question ?
Et non pas tenter de désarmer la personne, même si les chances de survie sont faibles.
J’imagine qu'avant, on met les gens à bout, physiquement et moralement ?
En effet, il s'agit de gens qu'on affame, prive de sommeil, stresse de mille façons, ... ensuite, il n'y a que dans les fictions (y compris les cours de self-défense :roll: ) qu'il est possible de résister avec un tant soit peu de succès à un homme armé, surtout d'un fusil-mitrailleur et à distance ... et mourir pour mourir, la plupart des gens pense que le poison est moins douloureux qu'une balle dans le ventre ... tout ça tout ça :|
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22411
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#8

Message par Jean-Francois » 21 nov. 2018, 11:53

Florence a écrit :
21 nov. 2018, 08:26
richard a écrit :
21 nov. 2018, 04:58
Curieux de se suicider pour échapper à une mort, fut-elle atomique!
L'immense majorité des membres de la secte a bu le kool-aid empoisonné sous la menace des fusils des sbires de Jim Jones
D'après ce que j'ai lu, Jones a aussi fait des "répétitions" avant le dernier acte. Il faisait boire les adeptes un supposé poison alors qu'il n'y en avait pas. Il est possible qu'une partie de ces gens se soient dits qu'il s'agissait d'une autre mise en scène "anodine".

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4763
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#9

Message par Christian » 21 nov. 2018, 13:22

Jean-Francois a écrit :
21 nov. 2018, 11:53
D'après ce que j'ai lu, Jones a aussi fait des "répétitions" avant le dernier acte. Il faisait boire les adeptes un supposé poison alors qu'il n'y en avait pas. Il est possible qu'une partie de ces gens se soient dits qu'il s'agissait d'une autre mise en scène "anodine".
Moi aussi j'ai eu cette impression.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Florence
Messages : 9654
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#10

Message par Florence » 21 nov. 2018, 14:30

Jean-Francois a écrit :
21 nov. 2018, 11:53
D'après ce que j'ai lu, Jones a aussi fait des "répétitions" avant le dernier acte. Il faisait boire les adeptes un supposé poison alors qu'il n'y en avait pas. Il est possible qu'une partie de ces gens se soient dits qu'il s'agissait d'une autre mise en scène "anodine".

Jean-François
Il s'agit d'un des éléments qui avaient alerté certains membres et proches et motivé en partie l'intervention du fameux parlementaire, dont l'arrivée à accéléré les évènements, Jones craignant une intervention de la CIA. Il est certain que ces "répétitions" ont contribué à conditionner une partie des adeptes, entre autres ceux qui n'imaginaient pas que cela devienne une réalité.

Ce n'est d'ailleurs pas étonnant, le procédé est utilisé depuis des siècles pour conditionner toutes sortes de gens : par exemple, les samourai apprenaient le cérémonial du "seppuku" dès leur petite enfance et le répétaient régulièrement - il était courant que l'exécution d'une famille comprenne celle des garçons impubères qui, à part l'ouverture du ventre, reproduisaient toute la cérémonie et la gestuelle sans montrer la moindre émotion avant d'être décapités par un assistant - charmantes gens, charmante époque ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2068
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#11

Message par jroche » 12 juin 2019, 14:51

Je signale, comme ça, en passant, que cette histoire du Temple du Peuple est très longuement développée, pour faire un parallèle avec l'Islam des débuts, dans La Psychologie de Mahomet et des musulmans, d'Ali Sina (résumé, mais pas sur ce point, http://bouquinsblog.blog4ever.com/psych ... s-ali-sina).

Histoire aussi de rappeler le vieil adage : "Une religion est une secte qui a réussi" (et le degré de sectarisme peut beaucoup varier, y compris pour une même organisation).
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Il ya 40 ans, le massacre de Jonestown...

#12

Message par lefauve » 15 juin 2019, 11:30

On oublie souvent, mais la religion est d’abord et avant tout une question de pouvoir et d’argent.

Juste les télé évangélistes américains sont la preuve. À eu seul, je devine qu'ils ont du faire pas mal plus de victime que cette sectes. Mais la différence c'est que c'est beaucoup moins spectaculaire.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit